Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021
  • Choc
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • La première fois que Mathilde vit Alexandre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 1 000 - 2 800 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 18/09/2020
  • C'était un dimanche de décembre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Solde
    LE SOC
    Nb de signes :
    Genre : atypique - art visuel - absurde - poésie - avant-garde
    Délai de soumission : 25/10/2020
  • Sexe et sexualité dans le futur et ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 06/12/2020
  • Métamorphoses
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • En attendant septembre
    nsanzimana édition
    Nb de signes : > 169 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 29/08/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1567 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Bangtan Boys

Putain de cachet d'aspirine
[Histoire En réécriture]
Auteur: LofyKpop Vue: 15844
[Publiée le: 2014-08-21]    [Mise à Jour: 2015-03-14]
13+  Signaler Humour/Yaoi (HxH)/Absurde Commentaires : 35
Description:
- T'es vraiment bizarre, déclara-t-il, les mains dans les poches. Tu me donnes des ordres alors que je te connais à peine, puis tu m'embrasses devant tout le monde et là, je te retrouve en pleurs devant moi.
- Faut que je te connaisse mieux pour te donner des ordres ? Rétorquais-je faiblement.

Il sourit en s'agenouillant devant moi.

- Je ne pense pas que tu sois en position pour te foutre de moi, j'ai tort ?

Il rigole. Putain. J'peux mourir en paix, j'ai entendu le rire de Min Yoon Gi.

Suga x JungKook
Crédits:
Les BTS s'appartiennent, tout comme HyunA, Sehun, JunMyeon, MyungSoo et toutes autres idoles présente dans cette fiction. Par contre, Mutsumi m'appartient !^.^
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Nouveau lycée,

[3800 mots]
Publié le: 2014-08-25Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Déjà désolé pour le retard, je n'ai pas pu aller sur l'ordinateur pendant deux jours donc je n'ai pas posté la suite ^^ Enjoy ~~
- Bonjour, je m'appelle Jeon Jung Kook, j'ai dix-sept ans et... j'ai dix-sept ans et j'espère m'intégrer assez facilement dans ce nouveau lycée.

Non, décidément, ça le fait pas.

- Aish, je vais passer pour un bouffon si je dis ça ! M'exclamais-je en m'emparant de mon shampoing et en déposant une grande quantité de celui-ci sur mes cheveux.

Je frottai mes cheveux plus férocement que jamais. D'après ma sœur, je devais préparer d'avance un discours dans lequel je me présenterais au cas où un professeur sadique voudrait m'alourdir la journée en me demandant de me présenter à ma classe. Pour elle, bien entendu, c'est d'une facilité extrême, elle avait l'habitude de prendre la parole en public et surtout de parler d'elle, -vaut mieux pas lui faire la remarque si je ne veux pas me faire frapper- mais moi...

Ce n'était pas la même chose. Non que je ne sois asocial, bien au contraire, dans mon ancien lycée, j'étais l'un des garçons qui pouvaient faire rire toute une classe en sortant une seule phrase. Sans me vanter ! Quoique si, je me vante un peu là..

Sauf qu'ici, je connais quasiment personne et je ne veux surtout pas faire mauvaise impression dès ma première journée. Mon meilleur ami, Suho qui avait déjà déménagé m'avait avoué que les premières semaines étaient difficiles, que si je faisais une chose de travers, on me cataloguerait tout de suite, et cette réputation me suivrait pendant des mois et des mois. Les regards des gens étaient très durs à supporter, m'avait-il dit.

Une larme perla de mes yeux à l'évocation de mon meilleur ami qui me manquait plus que tout. J'étais tellement habitué à sa présence que le savoir loin de moi me stressait plus qu'autre chose. C'était devenu un membre de ma famille et ne plus le voir me faisait plus de mal que je ne l'aurais pensé.

Je me ressaisis après m'être rappelé que j'étais censé être fort et terminai ma douche quelques minutes plus tard. Je descendis ensuite dans ma cuisine, toujours pas habillé, mis à part une serviette qui recouvrait le bas de mon corps. Une furie aux cheveux longs passa devant moi en courant, mais s'arrêta brutalement dans sa course avant de se retourner brusquement vers moi en me regardant de haut en bas.

- JungKook, tu viens seulement de sortir de la douche ?! S'exclama Mutsumi. Tu te rends compte que nous partons dans exactement dix minutes ? Me demanda-t-elle, offusqué, en jetant un coup d'œil à sa montre.
- J'ai le plaisir de t'avouer que non, je ne savais pas, étant donné que personne ne m'a prévenu lorsque j'étais à la douche, rétorquais-je.
- Rah, je perds mon temps à cause de toi, va t'habiller et tâche d'être prêt à l'heure sinon je te défigure, compris !

Je plains son mec, purée. Fin, nan, je le plains pas. Qu'il crève. On ne touche pas ma sœur.

- Grouille, je t'ai dis ! Tes fringues sont sur la table, j'avais prévu le coup.

Je ne répondis pas et m'habillai après avoir récupéré mes vêtements. Je fis ce que j'avais à faire et vérifiai une dernière fois que j'avais pris tout ce qu'il me fallait. Je me rendis compte une fois dans la voiture de ma mère que je n'avais pas coiffé mes cheveux et poussai un soupir lassé. Mutsumi qui venait d'arrivée me regarda, inquiète et je lui fis un léger sourire pour la rassurer. Elle haussa les épaules, mit ses écouteurs et positionna sa tête sur mon épaule, les yeux fermés. Attendris par son comportement, j'entourai son épaule de mon bras.

À la regarder, on aurait pu croire que c'était un ange tombé du ciel. Dommage que ce ne soit qu'une apparence.

Pour l'occasion, ma sœur s'était spécialement lissé ses longs cheveux blonds teintés et avait enfilé des vêtements de marque. Enfin, ce dernier détail, elle l'appliquait tout le temps donc ça ne faisait pas trop de différences. Pour ma part, j'étais obligé de mettre l'habituel uniforme scolaire. Bon, je ne me plaignais pas, ça m'allait plutôt bien, il était beau.

Le lycée était à quelques minutes d'ici de ma maison. Normalement, j'aurais dû prendre le bus, mais ma mère avait jugé préférable de nous emmener elle-même. Moi-même, je préférais cette solution. Je n'étais déjà pas trop enthousiaste à l'idée d'être questionné dès le matin alors de l'être avant même d'avoir pu franchir le collège, n'en parlons pas ! Mutsumi faisait des mini-tresses dans ses cheveux pour les défaire ensuite, et moi, je me contentais de regarder par la fenêtre.

Sans m'en rendre compte, le temps passa à une vitesse folle et en ce qui me parut être une minute, nous fûmes arrivés devant un bâtiment gigantesque. Mon lycée. Je ne sais pas si je préfère qu'il soit comme ça ou qu'il soit plus petit. Ma sœur se redressa et poussa un cri d'ébahissement.

- C'est ici que nos chemins se séparent, annonçais-je d'un ton solennel à ma frangine.
- Tu m'en vois ravie, se moqua Mutsumi.
- T'es vraiment une garç-
- Rah, tu ne le penses quand même pas, Oppa ! Fit-elle en m'ébouriffant les cheveux. Viens là que j'arrange ta coupe...
- Aie, mais tu fais mal, calme-toi ! M'exclamais-je en repoussant ses mains.

Elle revient à l'attaque et passa ses mains dans mes cheveux uns fois de plus.

- Voilà, ça te donne un air de rebelle, dit-elle en me regardant, satisfaite. Les filles adorent ça ! M'appris ma petite sœur adorée en me faisant un clin d'œil, complice.
- Les enfants, je n'aimerais pas vous déranger, mais je dois encore ramener Mutsumi ! Nous rappelâmes notre mère en soupirant.


Je sortis de la voiture. J'allais me retourner pour demander à ma mère où est-ce que je devais me rendre maintenant, mais elle avait déjà démarré la voiture. Je vis Mutsumi me regarder à travers la fenêtre de la voiture, un énorme sourire affiché aux lèvres. Sympa. Je ne sais même pas où je dois me rendre. Merci Maman.

Je restais droit comme un piquet, debout devant cette grille qui me séparait de ce bâtiment énorme sous les regards interrogateurs et curieux des adolescents qui devaient surement faire partie de mon nouveau lycée. La plupart d'entre eux étaient déjà de l'autre côté et je me demandais si certains seront mes amis dans les jours à venir. Aish, il y a tellement de monde ici, comment j'arriverais à m'intégrer ici ?!

Soudainement, une main se posa sur mon épaule et je me retournai brusquement. Un garçon aux yeux malicieux me regardait, un large sourire aux lèvres, aussi large que son visage.

- Hey salut ! Je me présente, j'suis Ho Seok, mais appelle-moi J-Hope, s'exclama-t-il en gardant son sourire. Tu verras, c'est simple à retenir ! C'est juste un J et Hope, "espoir" en anglais. Tu dois être le nouveau, si je ne me trompe pas ?

Eh ben, il est hyper agité, lui.. La surprise passée, je lui souris.

- Oui, c'est bien moi.. Jeon JungKook.

Il soupira comme s'il était soulagé. What ? Il rigola devant mon air étonné avant de me répondre :

- J'ai eu un moment de doute un instant avant de venir te voir et j'ai cru que j'allais mourir de honte si tu n'étais pas ce fameux nouveau !

Ah, ça explique tout..

- Si tu veux tout savoir, on ne parle que de toi depuis qu'on sait ta venue, s'exclama-t-il. Tu as déjà beaucoup d'admiratrices à ce que j'ai entendu en arrivant ici. Tu veux que je te montre les alentours ?
- Ehem, comment t'expliquer ça ? Lui répondis-je en riant quoiqu'un peu gêné. Je suis en quelque sorte perdu, je n'ai aucune idée d'où est-ce que je dois aller..
- Surement dans le bureau des surveillants, à mon avis ! Viens, je vais te montrer.

Nous parlâmes ainsi pendant tout le trajet et je commençais à bien l'aimer. Ho Seok avait toujours le sourire aux lèvres, à croire qu'un rien ne le rendait heureux et il m'avait l'air d'un garçon sympathique. J'appris donc qu'il était fils unique et habitait dans la même ville que moi, ce qui me rassura un peu. Une boule de stress se créa à l'intérieur de mon ventre lorsque nous arrivâmes devant la vie scolaire et qu'il s'adressa à une femme qui devait avoir la quarantaine et lui expliqua ma situation. Celle-ci me demanda d'attendre dans la salle d'attente en me regardant d'un air compatissant. Elle ordonna ensuite à J-Hope de rejoindre sa classe quand la sonnerie retendit et le brun me dit avant de partir :

- Bonne chance ! J'espère qu'on sera dans la même classe.

Je lui fis un sourire crispé en guise de réponse. Je m'étais déjà fait un ami, c'est déjà ça. J'espérais vraiment être dans sa classe... Trois quarts d'heure passèrent. Il était vachement occupé le directeur, punaise ! Et alors que je pensais ça, sans que je m'y attende, une porte s'ouvrit et un homme assez jeune en costard et cravate, que je pensais être le directeur rentra dans la salle. Il m'évalua du regard, se demandant sans doute pourquoi j'étais ici. Son regard s'illumina, il sembla reconnaître que j'étais le nouvel élève et me demanda de le suivre dans son bureau.

Bureau qui d'ailleurs était le plus bordélique et le plus désordonné qu'il m'a était donné de voir. Des fiches de renseignements étaient négligemment suspendues à un tableau, des post-it étaient éparpillés un peu partout, même sur la plante verte qui se trouvait au fond de la salle, une dizaine de stylos et une boîte de gâteau traînaient par terre, abandonnées à leur triste sort. Ce qui m'impressionna le plus, ce fut la poupée blonde qui traînait sur la chaise en face de moi. Monsieur jouait encore à la poupée ? L'homme dû remarquer que je regardais sa salle étrangement car il s'excusa :

- Excuse-moi pour le désordre. Ma femme a eu un empêchement et j'ai dû garder ma fille ici hier... Je n'ai pas eu le temps de ranger ma salle entre-temps. Jeon Jung Kook, c'est ça ?

Baby-Sitter ou directeur, telle est la question ? Bah, il fait ce qu'il veut. Pendant une bonne heure, nous parlâmes du fonctionnement de mon nouveau lycée par rapport à mon ancien lycée, de mes cours, de mes options, de mes notes du trimestre dernier et de tout ce qui concerne le niveau scolaire. Il me donna mon emploi du temps dont j'étais plutôt content.

Enfin, il m'a fait visiter la cantine et le C.D.I dans lequel la bibliothécaire m'a donné mes manuels de cours. Très jolie bibliothécaire d'ailleurs. Ok, je suis gay, mais ça ne m'empêche pas de le remarquer !

Il était maintenant onze heures du matin et la surveillante qui nous avait accueillis à l'accueil J-Hope et moi, devait sur ordre du directeur SiWon me ramener à ma classe. Le directeur m'avait déjà accordé une bonne partie de son temps alors qu'il avait une réunion importante m'avait raconté la surveillante. Généreux, le directeur. La surveillante, un peu moins.


Nous marchâmes dans le couloir en silence. Je commençais à me mordre la langue, cause de mon stress : j'avais peur de ce que penseraient les autres, peur de ne pas m'intégrer, peur de ne pas me sentir à l'aise, peur d'énormément de choses. Comment devais-je me conduire ? Comment devais-je faire pour me faire des amis, pour me faire aimer ? Avec J-Hope, ça s'est plutôt bien passé, mais c'est lui qui est venu vers moi et non l'inverse. J'étais maintenant en face de la porte par laquelle j'allais pénétrer pour entrer dans un endroit totalement inconnu. Le moment était venu et je pensais ironiquement à ma sœur en train de se présenter à sa nouvelle classe et d'avouer qu'elle avait un frère insupportable, tel qu'elle me l'avait promis dans la voiture. La surveillante toqua une fois à la porte. Deux fois. Trois fois. Elle baissa son bras et au bout de deux secondes, la porte s'ouvrit sur un homme aux longs cheveux ébène. Il avait l'air assez jeune. Il adressa un sourire séducteur à la femme qui m'accompagnait et ne parut pas remarquer ma présence, trop occupé à la regarder.

- Ailee, que me vaut l'honneur de votre visite ? Dit-il d'un air séducteur.
- Je vous ramène un nouvel élève, répondit-elle, totalement indifférente.

Le regard qu'elle lui a lancé, ça veut tout dire. Le pauvre, se faire rejeter, ça doit faire mal.

Dans d'autres circonstances, j'aurais éclaté de rire, mais ça serait dommage de me faire détester par le prof à peine arrivé, non ? Donc je me retiens et mordis seulement ma lèvre. J'étais encore dans le couloir et je ne pouvais voir qu'une partie de la pièce pour l'instant. Un brouhaha emplit la pièce et Son Altesse me fit l'honneur d'adresser un regard sur ma pauvre personne. Ilm'adressa un sourire franc.

- Ah, j'ai entendu parler de toi ces derniers jours. Tu t'appelles Jeon, non ?
- Jeon c'est mon nom de famille, monsieur, le repris-je en souriant. Je m'appelle Jung Kook.
- Eh bien, Jeon JungKook, je te souhaite de t'intégrer dans notre lycée ! Entre donc, je suis Heechul.

Je franchis la porte. Ma première réaction fut de regarder si Ho Seok y était. Je fus soulagé de le voir, au premier rang avec toujours son éternel sourire. Je me mordis la lèvre pour m'empêcher de trop sourire et détournai mon regard de lui pour écouter Mr.HeeChul qui me parlait.

- Bien, présentes-toi, histoire qu'on en sache plus sur toi.
- D'accord... Bah pour commencer, dis-je en tâchant de me contrôler et de paraître sur de moi, je m'appelle JungKook, mais vous le savez déjà, j'ai dix-sept ans et hum... Il n'y a rien d'autre à dire en fait !

La classe éclata de rire sans raison tandis qu'une jolie brune avec plein de colliers autour du cou cria un "Il est cute !" Me faisant sourire. Si elle me connaissait vraiment, elle ne dirait pas ça...

- Allons, il y a bien des choses à savoir sur toi ! Insista le professeur. Des passions par exemple ?
- Ok... Je sais faire du piano et de la guitare, mais sinon je pratique beaucoup de sport. J'ai une grande sœur, mais elle n'est pas dans le même lycée que moi pour des raisons personnelles. Et je ne sais pas quoi dire d'autre... Je viens de Busan aussi.

Je fis un sourire qu'on pouvait qualifier de gêner aux personnes devant moi. C'était gênant, la façon dont il me regardait... Certains comme J-Hope me souriaient, d'autres me regardaient à peine trop occuper à dormir, la plupart des filles me mataient sans aucune retenue. Mais le pire des regards qu'on me lançait était surement celui-ci du voisin de table de J-Hope.

À le voir, on aurait pu croire que j'avais tué ses parents, quoi. Ses cheveux noirs tombaient sur ses yeux qu'il repoussa d'une main. Souffrait-il de problèmes digestifs ? Non sérieusement, il n'avait pas l'air de m'aimer beaucoup, lui. C'est quoi son problème ? Super, je me faisais déjà des ennemis alors que je n'ai même pas parlé ! Je lui lançai un regard noir.

- Hum, c'est déjà bien. Installe-toi à côté de Min Yoon Gi.
- Qui est-ce ? Demandais-je, légèrement perplexe.
- C'est moi, dit froidement un garçon.

Le garçon qui venait de parler... Putain, sa voix. Même mes groupes de chanteurs préférés n'avaient pas une voix aussi sexy. Ses cheveux et ses yeux d'un noir de jais contrastaient avec sa peau translucide. Son visage n'avait rien à envier à sa voix grave, c'était un gars magnifique.

J'allais lui sourire quand je remarquais qu'il abordait le même regard du gars à côté de J-Hope. Regard rivé devant lui, bras croisés, lèvres pincées. Ok, eux deux, ils sont faits pour être amis, c'est sûr. En silence, je m'assis à côté de lui qui ne m'adressa pas un seul regard, contrairement à toutes les personnes présentes dans la classe qui nous observaient sans retenue mis à part peut-être le professeur Heechul qui nous avait tourné le dos pour faire face au tableau.

L'attention sur moi se fissura lentement au bout de quelques minutes même si certaines personnes continuaient de me lancer des fréquents regards. Dans ce cas, si je croisais les yeux de la personne, je souriais. Et s'il ou elle avait un beau physique, je lançais un clin d'œil. Moi ? Bâtard ? À peine.

Bon, ce n'est pas tout, mais moi, faut que j'écoute le cours. Déjà que je n'ai pas suivi le même programme qu'eux.. Hum. On étudie quoi là ? Au bout de quelques secondes d'hésitation, je posai la question qui me brûlait les lèvres à mon voisin canon.

- Yung Ga, commençais-je en chuchotant. On étudie quoi là ?
- Nous sommes en train d'étudier un roman, répliqua-t-il en fixant le tableau d'un air neutre. Et je ne te permets pas d'écorcher mon prénom, finit-il en daignant me regarder une nouvelle fois.

Je ne répondis même pas, trop étonné par le ton qu'il avait employé. Ok, ça commence mal. Moi qui voulais partir sur des bonnes bases, c'est raté. Il a mauvais caractère. J'aime ça ! Ça rajoute du piment. Il a attiré mon attention, ce gamin. Il a l'air plus petit que moi d'ailleurs.

Je passai la fin de l'heure à écouter le cours et fus soulagé de savoir que c'était un livre que j'avais déjà étudié que la classe étaient en train de lire. Le cours de HeeChul était passionnant, il savait expliquer tout en mettant l'ambiance dans ses cours. Peu de professeurs y arrivaient pourtant, c'est ainsi que les ados sont plus intéressés. Malgré son petit air que je trouvais arrogant à la première impression, je commence à bien l'aimer ce prof, moi. L'heure passa très vite et la sonnerie retentit. À peine avais-je mis mes affaires dans mon sac que J-Hope se posta en face de moi.

- Je suis content que tu sois dans ma classe, m'avoua-t-il une fois dans le couloir.
- La même, je suis soulagé, tu peux pas savoir.

Et c'était vrai. D'une certaine manière, Ho Seok me faisait penser à mon meilleur ami. Il avait la même joie de vivre et avait quasiment le même sourire débile. Je repensais au texto que m'avait envoyé celui-ci ce matin. Il me l'avait envoyé avant que je n'entre dans la douche et j'avais complètement oublié de lui répondre. Je sortis mon téléphone et relus le message une dernière fois.

"De Suho.
Hey vieux, tu sais que je ne suis pas très doué pour décrire ce que je ressens donc je vais essayer d'être direct. Tu nous manques. Ça fait seulement quatre putains de semaines que je ne t'ai pas vu et j'en ai déjà marre, j'ai l'impression que ça fait un an. J'espère juste que ta journée se passera bien. Je pense à toi, mec."

"De Kookie.
Tu sais très bien que moi aussi, je ne suis pas douée pour écrire ! Kekeke. Vous me manquez aussi. Surtout toi. J'ai l'impression d'être vide. Ma matinée s'est assez bien passée, je te raconterais tout ce soir au tel. J'pense à toi aussi."

J'appuyais sur "Envoyer". J-Hope qui lisait par-dessus mon épaule se redressa aussitôt. Il ne souriait pas pour la première fois de la journée, me regardant d'un air tristounet.

- Moi aussi, j'ai déménagé, m'expliqua-t-il. Il y a quatre ans. Je sais ce que ça fait.

Je ne répondis pas, il n'y en avait pas besoin. Lui aussi avait dû quitter des gens qui lui étaient chers. Lui aussi avait dû débarquer dans un endroit inconnu et se faire une place ici. C'était tellement dur de quitter un lieu familier pour atterrir dans un lieu où tout est différent.. Un silence paisible se plaça entre nous. Rompu par un gargouillement de ventre. Nous nous regardâmes, interloqué puis nous explosâmes de rire.

- On va ou maintenant ? Fis-je après m'être calmé.
- On va manger !
- Que tous les deux ? Demandais-je, surpris.
- Bah oui, pourquoi pas ?

N'avait-il pas d'amis avec qui manger ? Si, forcément. Ça se voyait au nombre de personnes qu'il avait salué dans la journée. Je lui offris mon plus beau sourire en signe de reconnaissance.

- Pour rien.
- Bon viens, on va aller dans le parc, y a plein de coins tranquilles là-haut.
- D'accord..
- Je t'aurais bien proposé d'aller sur le toit, mais ça grouille toujours de monde !

Je rigolai. J'allais le suivre quand il commença à courir soudainement en criant qu'il avait oublié quelque chose et qu'il revenait dans deux minutes. Euh.. D'accord.. Je m'assis alors sur un banc en l'attendant et sortis mon téléphone, histoire de ne pas me sentir alone en voyant deux filles me regardaient en souriant quelques mètres plus loin.

C'est dans ces moments-là qu'on remercie ce précieux téléphone sans lequel on se sentirait con.

- T'es con, Ji Min. Je te demande juste d'arrêter de faire le connard avec les filles, c'est trop compliqué ? Tu te rends compte de la réputation que tu risques ?
- T'es pas ma mère, Suga.

Je levais alors les yeux de mon téléphone pour observer les deux personnes se disputaient qui ne m'étaient pas si inconnus que ça.
Commentaire de l'auteur Bon, pour tout vous dire, je suis pas très à l'aise avec ce premier chapitre, je trouve qu'il ne se passe pas grand choses ^^"
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales