Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 934 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4063 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Bangtan Boys

Noëls Séparés
[Histoire Terminée]
Auteur: ShiFlesia Vue: 619
[Publiée le: 2014-12-25]    [Mise à Jour: 2014-12-25]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/One-Shot Commentaire : 1
Description:
Cette année, par peur de ce que ses amis pourraient penser, Jungkook va passer son premier Noël loin de son petit-ami pour la première fois depuis longtemps.

[JINKOOK] - Christmas Special
Crédits:
Les BTS ne m'appartiennent pas.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Noëls Séparés

[4914 mots]
Publié le: 2014-12-25Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Cette année, ma Christmas Week était sensé porter sur les BTS, mais des problèmes familiaux m'ont empêché de l'écrire en entier. Pour ceux qu'ils connaissent pas, j'étais sensé poster un one-shot par jour toute la semaine d'avant Noël, comme je l'avais fait l'année passé avec les EXO. Donc voilà le clou du spectacle, l'OS qui devait paraître le 24 décembre.


« Il serait préférable qu'on passe des Noël séparés, cette année, annonça Jungkook. »


L'adulte en face de lui le regarda, haussant un sourcil aussi étonné et triste que son regard à la suite de cette demande plus qu’inattendue. Depuis maintenant quatre ans, ils avaient toujours passé leur Noël ensemble, parce que rien n'avait jamais été capable de les séparer. Son cadet baissa la tête, embêté par ce qu'il demandait à l'élu de son cœur. Il aurait tout fait pour passer un autre vingt-quatre décembre en sa compagnie, mais si cela voulait dire être séparé de celui qu'il aimait, alors autant oublier tout de suite. L'aîné s'avança pour le prendre dans ses bras, mais le noiraud le repoussa, posant ses mains ouvertes sur son torse d'adulte pour l'éloigner de lui. S'il faisait ça, il n'allait plus rien pouvoir lui refuser et c'en serait finit de leur relation. Celle-ci passait avant tout pour le dongsaeng.


« Mes amis commencent à avoir des soupçons, parce que je passe plus jamais de temps avec eux. Si je les accompagne pas à leur stupide karaoké de Noël, ils vont se poser des questions, expliqua-t-il.

- Tu crois pas qu'ils seront assez mature pour accepter la nouvelle ? tenta de convaincre l'adulte.

- Ça se voit que tu les connais pas. On était d'accord pour garder ça secret, Seokjin...

- Oui, mais je me dis que ça fait quatre ans qu'on est ensemble. T'as grandis, et tes amis aussi. »


Jungkook repoussa plus fortement le brun en face de lui avant d'encrer à nouveau son regard dans le sol, honteux. C'était vrai qu'en quatre ans, il avait bien grandis, il était devenu bien plus mature, mais il se sentait encore beaucoup trop jeune. Et il savait que ce sentiment ne s'estomperait jamais. Il aurait toujours cinq ans de moins que Seokjin, peu importe à quel point le temps passerait. Il serait jusqu'à la fin du temps son dongsaeng, le fils de son professeur préféré. Jamais il ne serait capable d'oublier cette distance grandissante entre lui et l'élu de son cœur, causée par leur différence d'âge. Rien que d'y penser, il avait envie de pleurer, mais c'était une réaction de gamin, le genre de réaction que Jin disait trouver mignonne, mais qui devait certainement l'importuner, pensait Jungkook. Ça avait toujours été comme ça, dès qu'il était un peu énervé ou triste, il ne pouvait s'empêcher de divaguer et de penser à toutes les choses les plus désagréables et les plus décourageantes.


« Je peux comprendre qu'à treize ans, il valait mieux que personne ne soit au courant, mais...

- Mais ce qu'on fait n'est toujours pas légal ! Je tuerais pour pouvoir passer du temps avec toi, tu le sais bien, mais c'est vraiment difficile. Je te demande une soirée, juste une, pour écarter les soupçons de mes amis. Et dès que j'aurais dix-huit ans, je te jure qu'on sortira tous les jours, le coupa Jungkook.

- Si c'est ce que tu veux, soupira le brun. Je suppose que de toute façon, je n'ai pas mon mot à dire. »


Le noiraud hocha la tête pour approuver les dires de son petit-ami puis alla le prendre dans ses bras pour faire disparaître un peu de son chagrin. Ceux de l'aîné s'enroulèrent automatiquement autours du corps encore frêle de son cadet et il ne pu se retenir de lui faire la tête plus longtemps, comme il aurait aimé le faire. Ça aurait pu paraître puéril, mais cela n'avait plus d'importance maintenant qu'il avait oublié l'idée d'en vouloir au plus jeune. Jamais il ne pouvait lui refuser quoi que ce soit, depuis ce jour où son professeur préféré l'avait invité à dîner chez lui, en compagnie de sa femme et de son fils, jusqu'à aujourd'hui où ils sortait finalement avec ledit fils. Lui, ne voyait pas de problèmes à annoncer sa relation au monde entier, n'en ayant que faire du qu’en-dira-t-on, mais il pouvait aussi comprendre que le jeune avait encore du mal à accepter sa différence et il appréhendait, lui aussi, la réaction du père de son cadet. C'était un homme très imposant et assez effrayant, quand on avait la malchance de le mettre en colère. Jungkook lui avait toujours été entièrement dévoué et ils savaient tous deux que quand le vieil homme apprendrait la vérité, ce serait pour lui une grande déception. Les deux garçons étant debout depuis le début de la conversation, Seokjin tira doucement son amour vers le lit à proximité pour qu'ils puissent s'asseoir et reposer leurs jambes.


« Je suis sincèrement désolé, hyung, souffla Jungkook, la tête toujours contre le torse de l'appelé.

- Arrête de t'excuser, ça ira. On aura plein d'autres Noël ensemble, je suppose... soupira-t-il. »


Ils passèrent encore quelque minutes trop courtes dans les bras l'un de l'autre avant de finalement s'écarter, l'heure de se quitter arrivant. Le père de Jungkook rentrait toujours à la même heure, c'est pourquoi Seokjin partait toujours une-demie heure avant ce moment, pour être sûr d'éviter son ancien professeur qui l'appellerait de toute façon dans la soirée pour prendre de ses nouvelles, comme il le faisait toujours. Les deux adultes avaient toujours été très proches, et ce depuis les dix-huit ans du plus jeune, quand il était entré à l'Université. Dès les premiers mois, ses opinions intéressantes sur les sujets d'actualité avaient interpellé son professeur de sciences politiques et à la suite d'une longue conversation au téléphone, ils en étaient sortis bons amis. Quelques semaines plus tard, Seokjin était convié à une soirée dans la maison de ce professeur pour y rencontrer sa famille. Et donc son fils. Pour l'un comme pour l'autre, ç'avait été un véritable coup de foudre qui s'était concrétisé quand, suite aux résultats plus que moyens de Jungkook en mathématique, cet hiver là, le brun avait été engagé pour lui donner des cours particuliers. Pendant une année, ils s'étaient retrouvés tous les mercredi et dimanche pour travailler, parfois, et passer du temps ensemble, plus souvent. Le jour du vingt-quatre décembre deux-mille-dix, un dimanche comme les autres pour la famille Jeon, ils s'étaient enfin embrassé et depuis, ils vivaient tous les deux un amour secret, mais pourtant épanouissant. Contrairement à la plupart des gens, ils trouvaient tous deux leur bonheur dans cette relation mette, bien qu'elle ai ses désavantages. Seokjin en avait eu un aperçu, aujourd'hui.


« Je vais y aller, il reste que vingt minutes. J'ai du mal à être ponctuel avec toi, rit le brun.

- C'est parce que je veux toujours te retenir, rit aussi Jungkook. On se voit... après-demain ?

- Oui, mais on s'envoie des messages. Passe un joyeux Noël, Kookie, soupira-t-il, se rapprochant.

- Toi aussi, Seokjin. Je t'aime, chuchota le plus jeune avant de coller ses lèvres à leurs jumelles. »


L'échange fut court, mais plein de sentiments pour les deux amoureux. Une fois fini, Seokjin se décida enfin, non sans difficultés, à passer la porte et à partir pour de bon de la maison de son maître et de son petit-ami, les mains dans les poches de sa veste noire et le visage complètement enfoncé dans une épaisse écharpe bleue foncée. De son côté, Jungkook le regarda partir jusqu'à ce qu'il soit hors de vue avant de remonter dans sa chambre, envoyant un message à son meilleur ami pour lui confirmer qu'il participerait à sa soirée karaoké le lendemain. À l'école, Jungkook n'avait qu'un seul véritable ami, et celui-ci s'appelait Taehyung. Depuis le début du lycée, ils passaient tout leur temps ensemble, en compagnie de l'autre ami du plus vieux, Jimin. Le noiraud s'entendait plutôt bien avec ce dernier, mais il ne le considérait pas vraiment comme un « ami ». Taehyung était la seule personne, avec Seokjin, à avoir déjà été là pour lui dans ses moments difficile, c'était pourquoi il était l'unique ami du jeune Jeon. Et comme il n'avait pas beaucoup de concurrence, il était aussi son meilleur ami, et ce même si ce n'était pas réciproque, car c'était Jimin, le meilleur ami de Taehyung. Jungkook s’accommodait de cette situation. Tant que le roux serait là pour lui, il n'avait pas besoin d'être le « numéro un » à ses yeux. Il savait qu'il était celui de Seokjin, ça lui suffisait.


---


Jungkook venait de se mettre en route vers le centre-ville quand il reçut un message de son meilleur ami, lui demandant s'il arrivait bientôt. Son téléphone indiquant dix-huit heures trente, il répondit positivement, expliquant qu'il avait mis un peu trop de temps à se préparer que prévu et qu'il arriverait dans les dix minutes. Taehyung l'avait prévenu dans la matinée qu'ils ne serait pas que trois pour cette soirée et qu'il inviterait de nombreux amis d'autres écoles, c'est pourquoi le noiraud avait mis tant de temps à se préparer, voulant faire bonne impression. Il avait donc finalement opté pour un sweatshirt ample de couleur grise et un pantalon noir légèrement déchiré, ce qui représentait une tenue très simple sur laquelle il avait tout de même passé une bonne heure. Une fois arrivé à l'endroit prévu, il remarqua assez vite et de loin la couleur rousse des cheveux de son ami, en compagnie de quatre autres garçons, dont trois visages inconnus. Jungkook les salua rapidement et poliment, les trois ayant l'air plus vieux que lui, et puis suivis le groupe à l'intérieur du bâtiment pour louer une pièce. En grimpant les escaliers jusqu'au petit local où ils allaient passer la soirée, le plus jeune du groupe sentit son téléphone vibrer dans sa poche. Ce n'est qu'une fois installé dans un des divans confortable de la pièce, entre Taehyung et un des inconnus aux cheveux brun et au teint blafard qu'il sortit son portable.


« Je pense à toi et j'espère que tu passes une bonne soirée, disait le message, venant de Seokjin. »


Le noiraud esquissa un large sourire qu'il ne contrôlait pas et répondit qu'il ressentait la même chose et qu'il aurait aimé passer cette soirée avec lui plutôt qu'avec ses amis avant que Taehyung ne lui parle.


« C'est quoi ce sourire, Kookie ? Tu reçois des messages d'une fille ? le questionna le roux.

- Quoi ? Non, pas du tout, c'est... C'est mon père, qui me souhaite un Joyeux Noël ! bafouilla-t-il.

- Genre ton père t'envoie ce type de message... Et genre tu souris rien qu'en voyant ça ! »


À présent, toutes les personnes présentes dans la pièce regardaient la scène, amusée, voulant aussi savoir quel était le fin mot de cette histoire. Jungkook se sentait rapetisser au fur et à mesure de sa conversation avec son meilleur ami, perdant petit à petit tous les arguments possibles pour calmer la curiosité du plus vieux. Car celle-ci était dévorante, et c'était bien ça que craignait le plus le noiraud, que cette curiosité le mène à découvrir des choses plus qu'embarrassantes. Soudain, le téléphone du cadet, toujours dans les mains de celui-ci, sonna et Taehyung s'en empara incroyablement vite, le brandissant d'un air fier tandis que son ami le suppliait de le lui rendre. Soudain, le garçon assit à la droite du noiraud se leva et pris le portable des mains du roux, le rendant à son propriétaire.


« Laisse-le tranquille, Tae, chacun a le droit de garder ses secrets, déclara-t-il d'une voix grave.

- T'es vraiment un casseur d'ambiance, Yoongi ! râla le roux avant de finalement prendre un micro.

- Merci beaucoup ! le gratifia Jungkook une fois que Taehyung et Jimin commencèrent à chanter. »


Le brun lui répondit par un simple sourire avant d'accepter les chips que lui tendait un de ses amis au grand sourire et aux cheveux noirs. Jungkook se reconcentra donc dans la scène qui s'offrait à lui, à savoir ses deux connaissance et le troisième inconnu en train de tous danser de façon assez spéciale, voire effrayante. Surtout l'inconnu, en fait, il dansait vraiment bizarrement, selon le noiraud, mais c'était drôle et ça suffisait à le divertir de la souffrance qu'il éprouvait à être loin de son petit-ami le jour de leurs quatre ans. Après quelque minutes, le cadet de la pièce se décida enfin à profiter de la soirée plutôt que de la passer à broyer du noir et alla chanter, en compagnie de Yoongi avec qui il s'entendait vraiment bien, sur une chanson qu'ils semblaient adorer tous des deux.


---


« Ça vous dit qu'on aille boire un coup ailleurs ? proposa le roux.

- Je t'en supplie, ne te met pas, encore, dans un état pitoyable. »


La dernière remarque de Yoongi eut le don de faire rire l'assemblée qui se met ensuite en route vers un bar qui satisferait la soif du roux. Il était bientôt minuit et la nuit était tombée depuis longtemps, mais la soirée du petit groupe de jeune n'était pas prête de se finir. Marchant maladroitement dans les rues de Séoul, leur démarche étrange due aux bières qu'ils avaient déjà ingurgité, ils passèrent devant plusieurs bars sans que ceux-ci n'inspirent assez Taehyung pour qu'il laisse ses amis y entrer. Jungkook était celui qui avait le plus froid, ne s'étant pas habillé très chaud et n'ayant pas pris la peine de prendre une veste, se disant qu'ils passeraient la soirée en intérieur. Tout en discutant avec sa nouvelle connaissance fraîchement rencontrée, il maudissait son meilleur ami de prendre autant de temps et grelottait toujours un peu plus avant de sentir une certaine chaleur contre lui.


« Voilà, comme ça t'auras moins froid ! expliqua Yoongi, un bras autours des épaules du noiraud.

- Non, c'est bon, t'es vraiment pas obligé de faire ça, tu sais, bafouilla Jungkook en rougissant.

- T'inquiètes, je fais ça de bon cœur. Et puis, on est pote, maintenant, alors y a pas de malaise. »


Le problème pour Jungkook, c'était que, si, il y avait un malaise. Il avait pris l'habitude de ne pas se laisser toucher en public et, bien que ce contact soit agréable, il ne pouvait s'empêcher de penser à la réaction qu'aurait Seokjin si jamais ils se croisaient par hasard. Le noiraud essaya une nouvelle fois de remuer les épaules pour faire partir le bras encombrant du brun, mais ce geste eu pour effet que ce dernier resserra sa prise autours de son cadet, le serrant toujours un peu plus contre lui. C'était de plus en plus difficile de résister, la chaleur étant trop tentante, mais Jungkook se dit que ce n'était rien de plus qu'un contact amical et qu'il devait arrêter d'être aussi coincé. De toute façon, il savait très bien que son petit-ami n'errait certainement pas dans les rues de la capitale, étant trop triste de la sorte de trahison qu'il avait subit. Assez vite, la bande arriva à un bar décoré aux couleurs de cette période de l'année, ce qui sembla convenir à Taehyung puisqu'il invita ses amis à y entrer. Les six allèrent prendre une table dans un coin de la pièce principale, mais Yoongi ne semblait pas prêt d'enlever son bras.


« Ça ira, j'ai plus froid du tout, maintenant, fit remarquer Jungkook avec un sourire. »


Le brun bougea enfin son bras, faisant signe au serveur de venir prendre leur commande et tous les lycéens s'assirent, disant au garçon ce qu'ils souhaitaient consommer. De l'alcool fort, pour la plupart, et un soda pour Jungkook qui jugeait avoir bu au karaoké assez pour rester saoul toute une vie. Les occasions où il buvait étaient rare, étant donné qu'il n'avait pas l'âge et que ses parents étaient assez strict sur ce genre de chose. Parfois, Seokjin lui proposait un verre quand ils passaient la soirée tous les deux et le plus jeune acceptait, ne détestait pas le goût de l'alcool, mais aujourd'hui était sa première vraie soirée alcoolisée. Peut-être même aurait-il oublié certaines parties demain, mais ce n'était pas ce qu'il souhaitait, s'amusant au final plutôt bien. C'était inattendu que le noiraud trouve un quelconque plaisir à sortir avec des gens de son âge, étant plutôt du genre renfermé et timide. À croire que l'alcool aidait pour ce genre de chose, pensa-t-il quand il reçu un nouveau message.


« T'as pas envie de t'éclipser de ta bande de pote ? demandait Seokjin.

- Impossible. Et puis je m'amuse bien, alors tu n'as pas à t'inquiéter.

- Je m'inquiète pas, j'ai juste envie de te voir, répondit-il directement. »


Jungkook soupira bruyamment, sachant lire entre les lignes et comprendre que son hyung était en colère contre lui. Bien que Seokjin ne s'énervait absolument jamais, il savait faire comprendre son énervement de façon assez claire quand cette émotion le prenait. Et le noiraud détestait savoir que quelqu'un lui en voulait, encore plus quand cette personne était l'élu de son cœur. Pour se changer les idées, il finit d'une traite sa boisson et en commanda une deuxième, alcoolisée cette fois-ci. En attendant que celle-ci arrive, il demanda même à Yoongi s'il pouvait goûter la sienne et ce dernier accepta avec un grand sourire. Après une heure de discussions et de boisson dans ce bar, Jungkook finissait son cinquième verre quand le brun à côté de lui passa une nouvelle fois son bras autours de ses épaules, ce qui ne le dérangea pas vraiment, cette fois-ci, et colla presque sa bouche à son oreille pour lui demander, avec des difficultés due à sa langue lourde :


« Je vais fumer dehors, tu m'accompagnes, Kookie ?

- Mais je vais crever de froid, rigola bêtement l'appelé.

- T'inquiètes, j'te prête ma veste et j'te serre contre moi. »


Tout en riant d'une façon unique, exactement comme deux hommes saouls le feraient, ils prirent congé du reste de la bande et Jungkook enfila la veste de son nouvel ami qui avait toujours sa main autours de ses épaules avant de le suivre dehors. Ils avancèrent un peu dans la rue déserte avant de s'appuyer tous deux contre un mur, où le brun fût obligé de retirer son bras pour allumer sa chère cigarette. Une fois cela fait, il rangea son briquet et remit une fois de plus sa main à sa place, collant cette fois-ci sa tête contre l'épaule de son cadet. Celui-ci pensa que son père le tuerait si jamais il sentait la moindre odeur de nicotine sur sa veste, mais se résigna vite à ne simplement pas y penser. À vrai dire, Jungkook ne voulait plus penser à rien, ni à son père, ni aux problèmes qu'il avait lui même crée entre lui et son copain. Pourtant, il sentait qu'il voulait en parler et le silence entre lui et Yoongi devenait un peu trop pesant, il devait parler de quelque chose. Et il voulait un soutien.


« Tu sais, je sors avec quelqu'un, commença-t-il, brisant le silence froid.

- Sans blague, j'aurais jamais deviné aux messages que tu lui envoyais.

- Ouais. Et quand je lui ai dit que je voulais pas passer Noël avec cette personne, elle s'est énervée.

- Logique, répondit Yoongi d'un ton monocorde et parfaitement neutre.

- Mais c'est pas que je veux pas, c'est surtout que je ne peux pas !

- Largue-la, si elle te fait chier.

- Mais je l'aime ! »


Jungkook sentit les larmes monter à ses yeux à cette dernière phrase. Jamais il ne pourrait renoncer à Seokjin. À son odeur fruité, à sa façon de lui ébouriffer les cheveux, à tout l'amour qu'il lui apportait et qu'il n'avait jamais connu avant, à la douceur de sa peau, à la couleur chaude et peu naturelle de ses cheveux, à ses doigts bizarre, au ton à la fois grave et doux qu'il employait quand il lui disait qu'il l'aimait. En repensant à toutes les choses qu'il aimait chez son aîné, Jungkook se dit que l'âge n'était pas grand chose et qu'il aurait peut-être dû passer un Noël de plus avec l'homme qu'il aimait, plutôt que de s'inquiéter du qu'en-dira-t-on. Penser à ça, c'était ce qui lui donnait le plus envie de pleurer.


« Qu'est-ce que je dois faire, Yoongi-hyung ? se plaignit Jungkook, attendant une réponse bien précise.

- En fait t'as deux choix. Le premier, tu décides que t'en a marre des fille et tu la trompe avec la première personne que tu croises, c'est à dire moi. Soit tu fais ton romantique et tu vas la trouver, mais si j'étais toi je choisirais la première option, c'est la seule qui en vaille la peine, expliqua l'aîné.

- Je... T'étais sérieux, là, tu veux vraiment qu'on... ? s'étonna le cadet, les yeux ronds.

- T'es mignon et je suis bourré. Ça répond à ta question ?

- Hyung, je crois... Que je vais lui courir après, parce que je l'aime vraiment.

- Alors qu'est-ce que tu fous encore ici, imbécile ? conclut le brun. »


Le noiraud rendit sa veste à son ami plus âgé, voulant le remercier d'une étreinte avant de se dire qu'au vu de ce que son hyung venait de lui dire, il faudrait peut-être qu'il reste éloigné de lui, puis partit vers la droite, n'étant même pas sûr d'où il devait aller. Il était trois heures du matin, c'est à dire une heure tout à fait inappropriée pour passer à l'improviste chez quelqu'un, mais l'alcool lui faisait oublier tous les préceptes d'éducation que lui avait enseigne son père et au bout d'une vingtaine de minutes de course acharnée, il retomba enfin sur une rue qu'il connaissait et se mit en route vers l'appartement qu'occupait l'homme de son cœur. Une fois arrivé devant celui-ci, il réfléchit de longues secondes à ce qu'il s'apprêtait à dire, la main fermée posée contre la porte, avant de se dire qu'improviser serait une bonne solution et de toquer violemment, se doutant qu'il fallait taper fort pour réveiller l'autre. Assez vite, la porte s'ouvrit sur un Seokjin fatigué, regardant sa montre.


« Kookie, tu te rends compte de l'heure qu'il est ? constata-t-il d'une voix endormie.

- Si je te dis pas tout ce que j'ai sur le cœur maintenant, je ne te le dirais jamais !

- Alors je suppose que je dois te laisser parler, soupira Seokjin. Entre, on va s'asseoir. »


Les deux hommes entrèrent dans la pièce et allèrent se poser sur un canapé pour parler calmement de leur soirée. Seokjin en voulait beaucoup à son petit-ami, mais il savait que si celui-ci souhaitait s'excuser, il ne l’interromprait pas, ne voulant pas rester plus longtemps fâché contre lui. De son côté, Jungkook était en train de se dire qu'il aurait dû boire plus pour être capable de supporter, en plus de la pression de ce qu'il s'apprêtait à dire, la vision de son homme décoiffé et torse nu, sa voix grave et endormie. Il ouvrit plusieurs fois la bouche, la refermant aussitôt, avant de trouver ce qu'il voulait dire et de commencer à parler, souhaitant faire passer à travers ses simples paroles à quel point il était désolé d'avoir fait souffrir l'homme de sa vie.


« J'ai été un crétin, Seokjin approuva d'un signe de tête. Maintenant, je me rend compte que j'aurais dus passer cette soirée avec toi, parce que ça fait quatre ans que je nage en plein bonheur et que je te l'ai jamais dit clairement. Toi, assez vite, tu m'as fait des grandes déclarations, mais j'ai jamais réussis à te dire les même choses, à te faire pleurer autant que tu ne le fais à chaque fois que tu me dis à quel point tu tiens à moi. Mais là je me rends compte que si pour te garder, je dois dire à tout le monde que je suis sortis à l'âge de treize ans avec un mec qui en avant dix-huit, je le ferais. Parce que je t'aime. Tu es la personne la plus importante pour moi et je vois vraiment pas où j'en serais si t'avais jamais été là pour moi. T'es plus précieux que tous mes amis inexistants, que toute ma famille indigne et que toutes les personnes que j'ai jamais côtoyé. Ce soir, j'ai passé une super soirée, je vais pas m'en cacher, mais comparé à celles que je passe en ta compagnie, c'était vraiment rien. Et je m'en veux comme jamais, parce que t'as été triste à cause de moi et que je t'aime trop. Noël sans toi, c'est...

- Comme ne rien recevoir sous le sapin, au matin du vingt-cinq décembre, compléta l'universitaire.

- Exactement. Et crois-moi, c'est certainement les deux pires expériences que j'ai jamais vécu ! »


Seokjin sourit légèrement avant de prendre son amoureux dans ses bras. Ce genre de déclarations étaient rare, venant de Jungkook, étant donné qu'il était très timide, mais si l'alcool devait l'aider à sortir ce genre de chose, alors le brun était prêt à le saouler tous les jours. Ils se câlinèrent quelques secondes avant de se détacher légèrement, collant leurs croissants de chaire les uns contre les autres. Le baiser était doux, ce qui était de plus en plus rare ces temps-ci, mais cela plu énormément aux deux acteurs de cet échange. Leurs lèvres se mouvaient lentement les unes contre les autres, libérant un passage à peine assez grand pour que leurs langues se retrouvent et dansent ensemble pendant quelques secondes avant de se séparer pour mieux se retrouver par la suite. Seokjin allongea son petit-ami sur le canapé pour avoir une meilleure position et ce dernier posa ses mains sur les hanches du plus grand pour le rapprocher de lui au maximum. En ce moment, tout ce dont ils avaient besoin était de proximité et de chaleur humaine, ce qu'ils étaient tout à fait capable de s'offrir mutuellement. Le brun pensa un instant à approfondir encore plus l'échange d'un coup de bassin mal placé avant de se dire que ce n'était pas le moment. Non pas qu'ils ne l'aient jamais fait, bien au contraire – le plus âgé sourit en se rappelant ces nuits – mais il voulait juste laisser l'échange intact, profiter de cette douceur infinie qui s'emparait d'eux et de la chaleur tout à fait supportable qui les enflammait. Après de longues minutes, ils se séparèrent enfin et se fixèrent encore quelques instants avant de rompre le silence.


« Merci d'être là, même s'il est tard. Je t'aime, avoua le brun, jouant avec les cheveux de son vis-à-vis.

- Je pouvais pas attendre demain, je devais te dire ça. Désolé de m'en être rendu compte assez tard.

- Mieux vaut tard que jamais, comme on dit. Tu dors ici, ce soir ? il faisait ses yeux de chien battu.

- Comment je peux résister à un visage pareil ? questionna de façon purement rhétorique le cadet. »


Seokjin lui offrit son plus beau sourire avant de reposer ses lèvres sur les siennes assez brièvement et de le tirer jusqu'à la chambre. Cette nuit là, ils ne firent rien et se contentèrent de se regarder dans les yeux, s'échangeant parfois des baisers, des câlins ou de simple regards complices. Le lendemain, le noiraud promis qu'il ne cacherait plus jamais leur relation aux yeux des autres et qu'il allait commencé par l'annoncer à son meilleur ami, reportant au plus tard possible le moment où il devrait tout dire à son père. À vrai dire, les deux hommes redoutaient ce moment, mais savaient que peu importe quand il devrait arriver, ils seraient là pour s'épauler dans ce moment difficile. À deux, ils étaient plus fort.


« Quand j'y repense, je crois bien que c'était le meilleur Noël de ma vie, soupira Jungkook à l'oreille de son amant. »


Commentaire de l'auteur J'espère sincèrement que cet OS vous aura plu et si c'est le cas, n'hésitez pas à commenter. Je vous souhaite un très joyeux Noël et de merveilleuses fêtes en compagnie de toutes les personnes qui vous sont chères :)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2023