Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 142 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Bangtan Boys

Nevermind Auteur: O-the-alien Vue: 568
[Publiée le: 2016-01-30]    [Mise à Jour: 2016-08-17]
13+  Signaler Drame/Amitié/Tranche de vie/Hétéro/Psychologique Commentaires : 6
Description:
Kim Namjoon, 20 ans, travaille dans un petit fastfood a la périphérie de Séoul. Il pourrait être apprécié de beaucoup de gens, mais voilà, Namjoon se drogue, et ça le rend violent. Encore plus depuis quelques mois, suite à un évènement qui a bouleversé sa vie.
Kim SeokJin, 24 ans, mari et père accompli, il travaille dans un centre de lutte contre les drogues, il veut aider les jeunes à s'en sortir.
Ces deux jeunes hommes ne s'étaient jamais rencontrés auparavant, mais le destin va s'en mêler...

____

Cette fiction est la première que je poste, j'espère qu'elle va vous plaire, je suis désolée pour les fans de yaoi, mais ma fiction n'en contient pas -malgré ce que pourrais laisser penser le résumé- elle contient seulement un peu d'hétéro, et il est très secondaire, ah oui, je m'excuse pour mon résumé on ne peut plus nul, résumer c'est pas mon fort :')
Crédits:
Les Bangtan boys ne m'appartiennent -malheureusement- pas, et les chansons que je pourrais évoquer non plus, mais l'histoire sort de ma petite tête, et quelques uns des personnages secondaires aussi :')i
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 4

[2896 mots]
Publié le: 2016-02-23Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Voilà le quatrième chapitre de ma fiction! Il a mis du temps à arriver, vous m'en voyez désolée ^^'
Sur ce, je vous laisse à votre lecture !

Nevermind : Chapitre 4




Point de vue Yoongi


Je cours, je cours aussi vite que je peux, sans m'arrêter, sans me retourner. Ma gorge me fait mal, ma vision est floue à cause des larmes, mon nez est en sang, mon souffle est désorganisé. Tout à commencé à partir d'une simple dispute, puis mon meilleur ami s'est jeté sur moi, en tentant de me tuer. Son regard n'était pas habituel, ce n'était plus Namjoon qui contrôlait ses mains. Même si je le savais violent, je ne le pensais pas capable de me faire ça, pas à moi qui suis son meilleur ami. Je suis terrorisé à l'idée qu'il m'ait suivi, alors je cours encore plus vite. Au bout d'une dizaine de minutes, je m'arrête pour reprendre mon souffle, mes jambes tremblent, j'ai du mal à tenir debout, j'ai l'impression que je vais mourir.


« -Yoongi ? Intervient une voix dans mon dos. Qu'est ce que tu fais ici ? »


Je me tourne en sursautant, et remarque qu'il s'agit de Jin, un éducateur du centre anti drogue. Mes jambes m'ont guidées jusque devant le bâtiment. Je pose mon regard sur l'éducateur, qui à l'air inquiet. Je me redresse un tant soit peu, et essaye de parler, mais un nœud s'est formé dans ma gorge, je recommence à pleurer, tandis qu'il s'approche de moi


« -Viens, tu vas t'asseoir à l'intérieur et je vais te donner un truc pour te calmer. »


Il me tire doucement par le bras et je me laisse faire. Il me fait m'asseoir sur une chaise et me rapporte un verre d'eau. Je lui lance un « merci » tremblant et essaye de boire tant bien que mal. Nous sommes seuls, il est plutôt tard, il ne reste que quelques éducateurs présents dans une pièce voisine. Je remarque que Jin m'observe, il fronce les sourcils, les bras croisés.


« -Qu'est ce qui s'est passé ? Me demande-t-il après un temps

-Rien, je lance, la voix toujours tremblotante.

-Yoongi, je ne peux pas t'aider si tu me mens tu sais, dit-il gentiment

-Je, j'ai failli faire une rechute.. mentis-je

-Yoongi, il s'accroupit et me regarda avec un sourire rassurant, comme je te dis, mentir ne sert à rien, les marques sur ton cou sont la preuve que tu ne me dis pas la vérité

Je ne dis rien, j'hésite à lui en parler, c'est pas un psy après tout.

-Bien.... je vais te laisser tranquille un instant, lance-t-il en se levant, voyant que je ne répondais pas, je suis dans la pièce à côté, si tu as besoin de moi, me lance-t-il

Alors qu'il commence à partir, je l'arrête

-Attends, je veux bien t'expliquer...

-Je t'en prie

-Voilà... J'ai un ami, mon meilleur ami, il s'appelle Kim Namjoon, il a le même âge que moi. On se connaît depuis qu'on est gamins, on à tout fait ensemble..

-Y compris la drogue ? Me demande-t-il calmement

-Oui, y compris la drogue...Avant, ça allait bien, on se voyait souvent, on s'amusait, et puis on fumait des joints, on se piquait même..c'était pas la meilleure des choses à faire, mais ce mode de vie nous convenait. Puis il y a quelques mois, il y a eu un...accident

-Oui, tu m'en a parlé, lance-t-il en voyant que je n'ai pas envie d'expliquer ce qu'il s'est passé

-Oui.. Depuis cet accident, Namjoon à changé.. il est devenu plus agressif, plus susceptible, plus rapidement à bout de nerfs..il se drogue beaucoup plus qu'avant, ça passe de la simple clope à la seringue, il s'arrête jamais. J'explique, mes mains commençant à trembler. Ce soir, je suis allé le voir, pour lui expliquer que j'arrêtais, parce que j'arrivais plus à vivre en me droguant, mais on a commencé à s'engueuler, et il s'est jeté sur moi pour m'étrangler, après m'avoir foutu un coup de poing dans le nez. J'ai cru que j'allais y rester, j’essuyai furtivement une larme. J'ai réalisé à ce moment là, que c'était plus le même Namjoon que j'avais en face de moi, que le vrai est parti dans cet accident d'il y a quelques mois, j'ai compris qu'il fallait que je partes, que je le laisse. Je me mit à pleurer en m'entendant dire ça.

-Il refuse de se soigner... »


Cette remarque ne sonnait pas vraiment comme une question, alors je n'y répondis pas tout de suite. Mes pensées se confondirent avec ma raison. Quand soudain, un élan de folie me monta à la tête, je ne contrôlai plus mes mouvements, ma bouche s'ouvrit seule, et ma voix s'actionna.


« Aide-le, je t'en supplie Jin, aide-le à s'en sortir, fais ce que moi je ne peux faire, je t'en prie ».


Il me regarda surpris après avoir entendu mes paroles. Je dois avouer que je le fus un peu aussi, mais qu'importe, ce que j'ai dit, je le pensais, j'avais besoin que quelqu'un m'aide, que quelqu'un réussisse là où j'ai échoué tant de fois. Je le vis réfléchir un moment, sans doute en train de peser le pour et le contre. Puis, après un moment qui me parut une éternité, je le vis me regarder.


« J'accepte ».


Je l'ai regardé un moment, par sûr d'avoir entendu, puis je le vis esquisser un sourire, que je lui rendis non sans quelques larmes. Je sais que ça va être dur pour Namjoon, ne serait-ce pour qu'il accepte de se faire soigner, mais je ne veux pas perdre mon meilleur ami..


« -Tu devrais repartir te coucher Yoongi, me lance-t-il, tu as des cernes comparables à des précipices sous les yeux, acheva-t-il en souriant »


Je le regardai, un sourire léger sur mon visage, je décidai de suivre son conseil, et partit après l'avoir salué. Une fois allongé sur mon lit, je regardai le plafond en réfléchissant, Namjoon, est-ce que Jin arriverait à le faire changer d'avis ? Arriverait-il à le convaincre ? Allait-il pouvoir le sauver ? Telle une ombre, l'angoisse s’immisça en moi, silencieusement, sans se faire remarquer, elle me submergea, me bloqua la respiration quelques secondes, comme pour me tuer lentement, tel un poison. Mon cerveau me fit remarquer son manque d'air, et je repris cette fonction qui était innée : respirer. Il ne fallait pas que je parte pessimiste, même si ma raison me disait que c'était mal barré, il fallait que j'ai confiance en Jin, il fallait qu'il réussisse. C'est avec la tête pleine de questions et de suppositions que le sommeil m'emporta, loin, très loin.


Point de vue Namjoon


Après une nuit mouvementée où le sommeil m'a emporté plus vite que je ne l'aurais pensé, une atroce douleur vînt me lanciner les mains, j'ouvris les yeux dans une grimace, et remarqua que je m'étais endormi contre mon mur, les mains en sang et incrustées de bouts de verres, et enveloppées de sang séché. Je tenta difficilement de bouger mes doigts, résultat, je me retins d'hurler tant la douleur se faisait intense. Quel con, mais quel con !

« Ah ça c'est sur, j'aurais pas pu dire mieux tu y as mis tout ton cœur dis moi ! ».


Oh non.

Je levai la tête, et il se trouvait en face de moi, assis sur le dossier de mon canapé, cette fois il ne souriait pas, il semblait stoïque, sa vision alternait entre mes mains et mon visage, son regard se faisait presque méprisant. Je le regardais sans bouger, sans un clignement, sans parler, immobile tel une statue de pierre.


«Alors Namjoon, ça t'as soulagé? » Demande-t-il d'un ton trop calme pour l'être vraiment


Je ne réponds pas.


« Ça t'as soulagé de tout péter dans ton appart ? »


Je contracte mes orteils dans mes baskets, je le regarde toujours stoïque.


«Ça t'as défoulé de péter ce cadre ? C'est bon ta petite crise de gamin est partie après que t'ai frappé dedans ? »


Je reste muet, et me lève pour aller chercher de quoi désinfecter mes plaies dans ma salle de bain. Il me suit, je ne dis rien. Je sort difficilement un désinfectant et des pansements, comme par miracle, je trouve une pince à épiler au fond de la trousse, certainement à une de mes ex, je commence alors à essayer de la manipuler. La douleur se fait indescriptible, les bouts de verres de la main qui tient la pince s'enfoncent millimètre par millimètre, provoquant le saignement de celle-ci, je grogne de douleur et continue mon œuvre. Pendant ce temps, il me regarde, il voit mon visage esquissant la douleur que je ressens. Alors il s'accroupit face à moi, et il me fixe. Surpris, je le regarde un instant moi aussi.


« Alors, qu'est ce que tu vas faire Namjoon ? Tu va me casser la gueule ? A moins que tu ne préfères m'étrangler, à la seule différence que, contrairement à Yoongi, je réapparaîtrais. »


J'inspire un grand coup et lui lance un regard noir, tandis que je continue à retirer les bouts de verre de ma main. J'ai presque fini ma première main, je ne la sens presque plus à cause de la douleur, je grimace en retirant un gros morceau enfoncé aux trois quarts dans ma paume.


« Si tu cassais tes seringues avec autant de colère et de détermination que tu as brisé ce cadre, tu n'aurais peut-être pas fini drogué et aussi violent à 20 ans »


Je le regarde une nouvelle fois, avec encore plus de haine dans le regard qu'à sa première remarque.


« Arrête de me regarder comme ça NamJoon , tu sais que j'ai raison, si tu avais pas touché à ces putain de merdes, t'en serais pas là. T'aurais pas arrêté tes études, t'aurais pas vécu dans cet appartement miteux qui vaut une misère, t'aurais pas travaillé dans ton petit fast-food de merde pour pouvoir te payer tes produits, et surtout, tu serais pas devenu violent au point d'essayer d'étrangler ton meilleur pote. Me lancer ce regard meurtrier ne changera rien, ça fait peut être peur aux gamins du quartier ou aux personnes qui ne te connaissent pas, mais je te connais trop bien pour que ça fonctionne sur moi. »


Je retire plus brutalement les derniers bouts de verre de ma main, pour me focaliser sur autre chose que sur le son de sa voix. Je commence à enlever les bouts de verres de mon autre main, plus rapidement cette fois, la douleur s'intensifie mais je ne ralentis pas.

« Namjoon, arrête de m'ignorer »


Non.


« Namjoon regarde en face de toi »


Non. Je ne t'écouterais pas.

Les bouts de verres de ma main ont tous été retirés,je me place devant mon lavabo, puis prends du désinfectant, et m'en arrose les mains. Ça brûle, mais je ne grimace plus, je reste immobile, concentré sur mes mains.


«Ça te servira à rien de m'ignorer ! » reprend-t-il de plus belle


Ferme-là.


« Alors tu as décidé de faire ton gamin ? »


Je ne veut pas te parler.


«  Très bien, tu veux que je te dise Namjoon ? Yoongi avait raison : tu es faible. Tu refuses d'affronter quoi que ce soit, tu préfères te terrer dans la drogue et tout contourner. Mais ça marche pas comme ça ! Et tu le sais, alors tu agis comme un gamin et tu fermes les yeux sur tout, tu ignore et tu te piques. En fait c'est pour ça que tu t'en est pris à Yoongi ! Parce qu'il avait raison, et que tu refusais de l'admettre. T'as préféré étrangler ton pote qui voulait t'aider, parce que c'est pas toi qui contrôle la drogue, c'est elle qui te contrôle ! Tu crois tout maîtriser, mais tu ne maîtrise rien. Tu refuses juste de l'admette. C'est à cause de ça que je me suis retrouvé danc cet état ! Tu veux finir comme moi ? Continue de tout contourner. Tu pourras pas le faire indéfiniment ! Un jour tu finiras par faire une connerie. »


Stop.

Je me retourne violemment vers lui, le poing levé et me rend compte avec effroi qu'il se tient là, un mélange de médicaments et de sang dans la bouche. Du sang, il y en a partout sur lui, il coule, il ne s'arrête pas. Ses yeux sont grands ouverts, il me regarde.


« C'est comme ça que tu vas finir Namjoon ! Ça sera uniquement ta faute et personne ne viendra te pleurer ! »


Il s'approche. Je suis bloqué contre le lavabo. Le mélange formé dans sa bouche tombe par paquets gluants au sol, tapissant ce dernier d'une couleur carmin. Je veux bouger, mais je suis tétanisé. Impossible de faire le moindre mouvement. Il se rapproche encore plus. Mon souffle s'accélère, ses yeux me transpercent de part en part. Il n'est plus qu'à quelques centimètres de moi. Il se penche, sans s'arrêter de me fixer, et me lance d'une voix macabre, presque dans un murmure.


« Tu vas finir comme moi Namjoon. Comme un putain de drogué, comme un chien. »


Il s'écarte de moi et s'immobilise, toujours en me fixant. Un violent frisson me parcours alors l'échine, mon estomac se retourne en me provoquant une douleur affreuse. Je me met à vomir, mais pas de la nourriture ou quoi que ce soit. Du sang. Je rend une matière épaisse et ensanglantée qui tapisse mon sol de carmin une seconde fois.

J'essaye de me calmer, et relève la tête. Personne. Je m'assois comme je peux contre mon mur en attendant de m'être calmé. Une fois cela fait, je pars chercher une serpillière afin de nettoyer tout ça.

Une fois tout cela nettoyé, je me prépare pour aller travailler, légèrement tremblant, mais aussi perturbé par ce qui s'est passé.


J'arrive une fois de plus en retard, une heure. Je rentre dans les vestiaires et me change, puis me dirige vers les cuisines. Un certain bruit m'interpelle: celui du silence. TaeHyung vient toujours me réprimander ou me parler lorsque j'arrive, mais pas cette fois. Je décide de me mettre à préparer les hamburgers, peut-être qu'il est en retard. Ce qui est encore plus étrange, c'est que tout le personnel présent dans la cuisine est silencieux. Je fronce les sourcils. Ce n'est pas normal.

Un cri attire mon attention. Ce cri vient de la salle des réserves. Je me dirige vers celle-ci et l'ouvre, pour découvrir le patron du restaurant, en train de crier, non, de hurler sur TaeHyung. Il s'est arrêté en me voyant devant la porte.


«Ah vous voilà vous ! On ne vous a jamais appris à arriver à l'heure sur votre lieu de travail?! Déguerpissez avant que je ne vous vire! »


J'ai un instant de doute, puis je referme la porte et retourne faire les sandwichs. Au bout d'une vingtaine de minutes, je vois le patron sortir, mon collègue sur ses talons. Mais au lieu de venir dans les cuisines, il se dirige vers les vestiaires. Je décide de le suivre, et le découvre en train de renfiler ses vêtements. Je fronce les sourcils et m'approche de lui.


«TaeHyung ? » Appelais-je


Il se retourna dans un sursaut. Je fronçais encore plus les sourcils en voyant ses yeux rougis et des traces de larmes sur ses joues.


« -Qu'est ce qui se passe ? Demandais-je

-NamJoon, t'es encore en retard ducon, je vais vraiment finir par t'acheter un réveil, me répond-t-il en esquissant un petit sourire

-Pourquoi t'ignores ma question ? Qu'est ce que t'as ? Pourquoi tu chiales ?

-Tiens, je savais pas que tu savais dire plus de trois mots à la suite. Remarque-t-il, toujours en ignorant mes questions

-TaeHyung putain, qu'est ce que t'as ?

-Va plus falloir que tu sois en retard maintenant, je serais plus là pour te couvrir tu sais...continue-t-il, sa voix se mettant à trembler

Non.

-TaeHyung...Dis-moi ce que t'as dit cet enfoiré, lançais-je, savant pertinemment ce qu'il allait me répondre

-Haha, même dans ces moments là t'arrives à être vulgaire, t'es incorrigible, lance-t-il en se mettant à pleurer

-Bordel Kim TaeHyung ! Tu vas me dire ce qui s'est passé?! »


Je le vois rester silencieux un moment, puis fondre en larmes, avant de me regarder désespérément.


« Il m'a viré, Namjoon, je travaille plus ici maintenant.... »


Commentaire de l'auteur Alors? Votre avis? hésitez pas à poster un commentaire, positif ou négatif! Ne vous inquiétez pas, je ne mords pas, je ne mange pas et je ne séquestre pas les gens qui m'adressent la parole xD
Trèves de plaisanteries, je vous informe que le chapitre 5 est presque terminé! Je le posterai aussi vite que possible!
Au revoir! ^^
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales