Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019
  • Livres en pâture, concours "Jardin(s)"
    association Livres en Pâture
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Sorcellerie
    Evidence Editions
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 27/05/2019
  • Visions du futur 2019
    Club Présences d'esprits
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - merveilleux
    Délai de soumission : 07/04/2019
  • Vache à lait
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 27/03/2019
  • Errance
    La revue du Faune
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - steampunk
    Délai de soumission : 01/05/2019
  • Les Dits d’Ailleurs
    Ogmios Éditions
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - étrange - mystère
    Délai de soumission : 31/05/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée Jean Moulin
 par   - 299 lectures  - Aucun commentaire

Situé dans le même édifice que le musée sur le Général Leclerc, le musée de la résistance et de Jean Moulin a donc une double fonction. La première partie a pour objectif d’expliquer l'entrée en guerre de la France, la débâcle, l'appel du 18 juin du Général de Gaulle (qui sera d'ailleurs condamné à mort suite à cela), l'occupation, l'armistice signé avec l'Allemagne, la collaboration, la résistance et la fin de la guerre. Des photos, des documents d'époque, des films sont exposés ou diffusés et permettent de comprendre les événements qui font partie de l'histoire française. Des sources officielles font état que la presse française est dirigée par les Nazis. Des communistes, des étudiants résistent face à l'occupation nazie. La question des Juifs est également posée ainsi que la confiscation de leurs biens et, dès 1942, ils sont déportés vers les camps. Certains membres religieux comme l'archevêque de Toulouse dénoncent ces arrestations et rappellent que « les Juifs sont des hommes ». Les Éditions de Minuit, qui naissent à cette période, sont clandestines et publient un certain nombre d’œuvres. Des journaux clandestins créés dès 1940 se multiplient pour influencer la population. Dans la zone libre, des journaux sont également fondés et suivent le même processus que la zone occupée. Le STO (Service de Travail Obligatoire) est synonyme d'hostilité croissante. Les anti-STO commencent à rejoindre le maquis dès 1943. La déportation n'est pas cachée. Les résistants, communistes, gaullistes en sont les victimes. 60 000-65 000 sont envoyés dans les camps. Plus de la moitié n'en reviendra pas. La propagande utilisée à outrance par Pétain condamne les actes de résistance. Les maquis comme celui des Glières est liquidé. Le massacre d'Oradour-sur-Glane est le summum de la barbarie nazie avec plus de 600 morts, hommes, femmes et enfants. Mais le débarquement et la fin de la guerre n'est plus très loin (cf le Musée du Général Leclerc).
Les vitrines du milieu sont exclusivement réservées à Jean Moulin. Sa biographie très complète permet de comprendre ce grand résistant qui préféra se trancher la gorge que parler et collaborer. Amateur de dessins et ayant beaucoup d'amis dans le monde de la culture, certains de ses croquis sont présentés au public et démontrent une personnalité artistique et éclectique peu connue. Nommé par De Gaulle son représentant en zone sud, il a pour mission de coordonner l'action de divers mouvements de résistance et la fusion de leurs forces. Pour réaliser à bien sa mission, il emprunte des identités différentes et est arrêté sous celle de Jacques Martel. Il est torturé, meurt et devient une légende à qui le musée rend un bel hommage.
Le second étage du musée diffuse un film sur la guerre et l'occupation et traite de la résistance espagnole peu étudiée ce qui est dommage.

Le musée met en avant la figure d’un homme politique qui s’est battu jusqu’au bout pour ses convictions et qui en est mort. Peut-être n’en serions-nous pas là aujourd’hui s’il n’avait pas accompli un tel travail. Respect !

Le musée du général Leclerc
 par   - 145 lectures  - Aucun commentaire

Un article sur le musée parisien dédié au Général Leclerc.


Lire la suite...
Lurçat à la Manufacture des Gobelins
 par   - 138 lectures  - Aucun commentaire

J'avais envie de vous présenter l'artiste Lurçat que la Manufacture des Gobelins a accueilli, il y a environ deux ans, pour une exposition temporaire.


Lire la suite...
Le musée Jacquemart-André
 par   - 94 lectures  - Aucun commentaire

J'ai choisi de vous présenter un des musées parisiens, le musée Jacquemart-André, qui n'est pas le plus connu mais qui offre une collection privée d'une grande richesse.


Lire la suite...
Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2622 lectures  - 55 commentaires [16 mars 2019 à 04:53:38]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1551 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

celle qui peut tout changer Auteur: lelaï Vue: 286
[Publiée le: 2015-01-17]    [Mise à Jour: 2016-05-06]
13+  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure Commentaires : 2
Description:
Et si il suffisait d'un seul élément dans l'histoire pour tout changer ? Une personne peut-être..
Crédits:
Tous les personnages du livre appatiennent à J.K Rowling, ne m'appartiennent que certains persos dont l'héroïne principale.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

une aide incongrue ?

[1574 mots]
Publié le: 2015-04-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur ça fait loonnngtemps 0.0
J'étais tellement concentré sur mes études désolé...!!!!!
bon bah voici chapitre 4 ! enjoy

Ça fait maintenant deux semaines que nous avons repris.

Petit à petit les gens ont arrêtés de s'occuper de moi et j'ai pu continuer mes études tranquillement, sans trop de pression, je n'ai plus été appelée par le directeur qui semble garder le silence après sa pseudo révélation sur mon cher ami Drago, et très étrangement, je n'ai plus jamais croisée ni Ore ni Mardor ni aucun de leurs satanés chienchiens... Après tout tant mieux.

Par contre je m'étais -vaguement- rapprochée de Julian au cours de ces deux semaines, et il m'arrivait parfois, entraînée par sa façon d'être, de lui sourire ou de rire sans aucune retenue, comme si nous nous connaissions depuis très longtemps. Ce que je trouvais de plus en plus étrange par contre, c'est qu'il insistait tous les jours pour m'attendre à la sortie de ma salle commune. Un jour j'avais même fini par lui en parler :


- Jul, tu m'explique pourquoi on attend là ? Je suis sortie c'est bon.

- Ouais, ouais.

Il n'arrêtait pas de fixer le tableau et de regarder les gens sortir, comme si…

-Tu attends quelqu'un ou quoi ?

-Hein ? Bien sûr que non, aller viens on va être en retard en cours !

Ça fait juste dix minutes que je le dis.


On s'assit sur les tables du cours d'histoire de la magie les plus à droite et je passai l'heure à le harceler par messages écrits.


« hey, sérieusement t'attends qui le matin ? »

Aucune réponse, nan mais quel chieur.

« Ya ! Je te parle ! »

« Tais-toi je bosse »

« …C'est de l'humour ? »

« Bon, ok j'attends quelqu'un, point. »

« C'est déjà ça. »

Maintenant reste plus qu'à savoir qui est cette personne. Et pourquoi il l'attend. Et pourquoi il ne voulait pas me le dire. Enfin bref j'ai du pain sur la planche.

-Mademoiselle Martin, un peu de concentration.

-Oui madame.

Je restai tranquille le reste de l'heure pour ne pas gêner le cours une seconde fois.


En sortant de cours, on se dirigeaitvers notre classe de potion quand je me suis soudain rendu compte que j'avais laissé ma plume sur mon bureau.

-Jul va en cours je te rejoins tout de suite. Criai-je à mon ami en faisant demi-tour en courant.

Arrivée à l'intersection, je rentrai subitement dans quelqu'un. En même temps à cette vitesse j'aurai du m'en douter. Je levais la tête, et la devant moi, Ore et Mardor.

Je fus d'un coup prise de tremblements, mais ce qui arriva me prit de court. Mardor releva Ore en chuchotant, et s'enfuyait dans la direction opposé mais j’eus le temps d'apercevoir une grande tâche verte s'épanouir sur le cou d'Ore que j'avais poussé.

Très étonnée je parti chercher ma plûme puis j'allais directement en cours de potion, mais là encore, il se passa une chose étrange. En effet, alors que j'allai m'assoir, Drago entra en même temps que les autres serpentards mais semblait particulièrement fatigué. En fait maintenant que j'y pense il semblait de plus en plus fatigué au cours des jours. Au moment où je pensais ça, il regarda autours de lui, à la recherche de quelqu'un, surement les deux idiots que j'avais percuté, puis ne les voyant nulle part, il s'assit. Le cours passa assez rapidement jusqu'à ce que au moment de mettre les trois grammes de poudre de thus dans la potion que nous preparions Julian et moi, mes mains qui tremblaient encore un peu me firent en verser près du triple. Dans la seconde qui suivie, julian était projeté en arrière sur un mètre tandis que la déflagration que j'aurai du sentir trois fois plus forte que lui ne me toucha même pas. Je rouvris les yeux. Apparemment, quelqu'un avait jeté un sort de bouclier autours de moi.

-Martin ! Beugla Rogue en se dirigeant vers moi d'un pas vif et preste pendant que j'aidais Julian à se relever. On peut savoir quelles idioties vous avez commises cette fois ?

-Je suis désolé monsieur, j'ai versé trop de thus.

-Trop de thus ? A ce point ?comment vous avez fait votre compte ? Vous avez eu bien de la chance que m.Malefoy ai suffisamment d'attention -chose qui vous fait semble-t-il cruellement défaut- pour remarquer vos âneries !

Sous le coup de la surprise, je me tournai vers Malefoy, mais je ne vis qu'un chaudron, Malefoy était partis. Rogue du aussi s'en rendre compte car il se tourna vers les serpentards.

-Où est Drago ?

-Il est parti juste après l'accident monsieur, il avait l'air furieux, répondit Pansy de sa voix stridente.

-..Vous lui direz de venir s'expliquer quand vous le verrez. Quand à vous Martin, vous accompagnez Mans à l'infirmerie.

Aussitôt dit aussitôt fait, je pris le bras droit de julian sur mes épaules et l'aidai à marcher jusqu'à l'infirmerie où l'infirmière lui fit boire une potion qui le remit sur pied en moins de deux. Une question continuait quand même de me perturber et julian aussi de toute évidence.


-Pourquoi le grand méchant loup t'aurait aidé ? C'est complètement tordu comme histoire. Moi par contre personne n'en a rien à faire, je pourrai mourir que les gens me laisserai !

-Ahah, le prend pas comme ça, tu es bien plus apprécié que moi et tu le sais. N'empêche que c'est vraiment bizarre.


Une autre semaine passa encore sans que rien de particulier ne survienne.

Des monceaux de devoirs, des notes, souvent bonnes, parfois mauvaises.

De son côté, Drago ressemblait tous les jours un peu plus à un épouvantail. Très mince, des cernes gigantesques sous les yeux, la mine sombre. De plus j'avais la nette impression que lorsqu'il me croisait dans le château, il semblait encore plus sombre, comme agacé, alors même que je ne lui avais rien fait. Enfin pas depuis l'épisode du couloir !

De toute façon je ne vois pas pourquoi je pense à lui comme ça.

Mais je ne peux pas faire autrement, avec cette affreuse mine il fait carrément pitié à voir.

Ce qui est étrange, c'est que de son côté il soit de plus en plus mal alors que ses acolytes eux ont cet air de ceux qui ont gagnés une guerre dont les autres ne savent rien. Ils ont l'air de plus en plus joyeux, comme si les vacances étaient dans deux jours et non pas dans quatre semaines !


En tout cas il y en a un qui ne semble pas trop mal là, juste à côté. Ca va bientôt faire deux heures qu'on est à la bibliothèque à NE RIEN FAIRE parce que Monsieur Julian à décider d'y aller, et qu'il parle à l'autre rouquin là, le grand pote de Potter qui semble attendre que Granger ait fini un bouquin.

Et que ça papote, et que ça papote… le quiditch...la tarte au sirop de citrouille…


-Hey Weasley, j'étais persuadée que tu detestais les serpentards..?

Oui je sais, moi aussi je m'étonne, mais là je suis en train de mourir d'ennui et je me sens tous les courages.

-Euh bein ouais mais Jul c'est pas un Vrai serpentard,..je veux dire...

-ouais tu sais avec ma tante qui était à poufsoufle et mon cousin a serdaigle, au final..

Ils me font quoi là avec leur façon de se regarder en lousdé, et cette façon de s'entre-aider là comme si...Nan. Attendez. Ca va faire des semaines que Jul poireaute devant ma salle commune comme si il attendait quelqu'un. A chaque fois qu'il croise un griffondor c'est " dis salut à Weasley pour moi "…

-Hum, si vous voulez je peux vous laisser, insinuai-je sournoisement.

-Nan, nan mais nan mais c'est pas la peine.

-Pourquoi tu nous laisserai...

Ouais c'est ça allez-y prenez moi pour une poire.

Bon, un mystère de résolu, c'est déjà ça en moins.

-C'est pas que j'veux pas tenir la chandelle mais bon, aller à demain mecs! Salut Granger.

-Salut.


Je partais vers les dortoirs quand Granger m'apostropha de l'autre bout du couloir.

-Hey

-Oui ?

-Je sais qu'il est tard mais j'avais juste une question à te poser.

-Vas y je t'en prie

-En fait, surtout comprends bien c'est pour ton bien que je te dis ça, c'est par rapport à Malefoy.

-..Malefoy ? M’étonnai-je, réellement surprise, après tout je e pensais pas du tout à ça.

-Oui, tu es dans ma maison, et un peu isolée des autres, et je ne voudrai pas qu'il t'arrive quelque chose. Tu vois on le connait bien Drago, il faut faire gaffe à lui il n'est pas de notre côté tu comprends.

-Pourquoi me dis-tu ça ? J'étais de plus en plus paumée.

-Et bien l'autre jour, j'ai croisé Malefoy, et certains de ses potes pro-mangemorts, ils se disputaient et j'ai plusieurs fois entendu ton nom. Je crois même que ça a dérapé. Fort. Et je sais qu'ils t'embêtent pas mal. Donc… Fais gaffe.


Commentaire de l'auteur Alors alors ?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales