Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1950 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Sherlock Holmes A l'Ecole des Sorciers Auteur: Kat Vue: 2257
[Publiée le: 2011-06-27]    [Mise à Jour: 2011-12-27]
G  Signaler Action-Aventure/Mystère/Amitié Commentaires : 16
Description:
Le jeune Sherlock était loin de se douter de ce qu'il était réellement. Loin de la vie simple de londonien moyen, le voilà embarqué dans une aventure inattendue et inimaginable pour lui, en compagnie d'un garçon étrange portant une cicatrice.

Le Sherlock Holmes de mon histoire est celui que l'on retrouve dans la série "Sherlok" de la BBC. Immaginez B. Cumberbatch jeune et vous aurez sa description. Pas de Slash ni de Yaoi, je suis les films d'Harry Potter mais avec un personnage suplémentaires. Pas de couples prévus pour le moment. Ceci est un crossover!!!
Crédits:
Je ne possède ni Sherlock Holmes, qui est l'oeuvre du magnifique Sir Arthur Conan Doyle, ni la série Sherlock, ni Harry Potter. Par contre toutes les idées sont de moi, comme l'histoire.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Petites emplètes en familles

[1698 mots]
Publié le: 2011-06-28Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Le titre est sur le même modèle que "Petimeurtres entre amis", mais ça n'a rien à voir, je trouvais juste que ça sonnait pas trop mal. Bonne lecture!



Cela faisait maintenant une semaine que Sherlock avait reçu la fameuse lettre. Depuis déjà une semaine, il avait pris sa décision. Comme de bien entendu, ni lui ni sa mère n'avaient consulté son père, et ce dernier s'était mis dans une colère noire quand le choix de son fils lui fut rapporté. Mais face à l'insistance de sa femme et l'air déterminé de son enfant, il avait cédé, même si il n'était pas encore convaincu du fait que ce choix soit judicieux. Malgré tout, il de tu et n'en parla plus. Ils étaient maintenant en plein cœur de Londres, dans une rue dont ils n'auraient jamais soupçonné l'existence. C'était un homme de grande taille, plus grand encore que Fingal Holmes, mais également plus large, qui leur avait dit où se procurer le matériel se trouvant sur la liste. Il avait dit s'appeler Hagrid et travailler à l'école de Poudlard. Il faisait le tour de toutes les familles non-sorcières dont un enfant possédait des pouvoirs magiques.


Sherlock et son père flânaient dans la rue bondée, s'émerveillant de tout ce qu'ils pouvaient voir qui n'existait pas dans leur monde. Autrement dit, à peu près tout. Les balais volants, les machines en out genre, même la nourriture leur paraissait étrange. Ils avaient déjà trouvé la moitié de la liste, mais il leur manquait l'essentiel: les livres, la robe de sorcier ainsi que la baguette magique. Fingal décida que les livres seraient la prochaine étape. Ils avancèrent vers ce qui faisait office de librairie, mais qui ressemblait plus à la bibliothèque du British Museum tant les livres étaient du style ancien. Le seul problème, c'est que nous ne devrons acheter ces livres que pour une seule personne. pensa Fingal


Le garçon se dirigea vers le comptoir et commença à demander ses livres de classe. Tout en patientant, il observa autour de lui. Un couple marié, une jeune désœuvrée qui mendiait dans un coin, un jeune garçon à lunette tout aussi perdu que lui et oh! un magnifique spécimen d'enfant de riches pourri gâté!! A part cela, il ne voyait pas grand chose d'intéressant. La libraire revint enfin, les bras chargé d'une multitude de livres reliés de cuir et ressemblant à des grimoires. Son père se dépêcha de payer avec cette étrange monnaie qui n'avait cours que dans ce monde et contre laquelle ils devaient échanger leurs Livres Sterling. Fingal traîna son fils à l'extérieur et se dirigea vers le magasin de vêtement où Sherlock se fit tailler en un temps record une robe de sorcier sur mesure, sous tout de même les remarques de la couturière, une femme d'âge mûr qui lui faisait un peu penser à une tatie gâteau, sur sa maigreur et la finesse de sa peau. Il cru un moment qu'elle allait porter plainte contre son père pour maltraitance.


Fingal Holmes était un homme facilement colérique et il n'aima pas du tout qu'on lui dise qu'il ne savais pas s'occuper de ses enfants. C'est pourquoi, sitôt le vêtement payé, il sortit sans même dire au revoir, et resta furieux jusqu'à la boutique suivante. Les sorciers et sorcières à qui ils avaient demandé leur avaient toujours répondu que pour trouver une bonne baguette, il fallait aller chez Ollivanders, ce qu'ils firent. Devant la porte, Sherlock remarqua le garçon aux lunettes qu'il avait déjà vu à la librairie. Il était accompagné du géant qui leur avait rendu visite quelques jours auparavant mais qui ne sembla pas les remarquer. Celui aux lunettes par contre se tourna vers Sherlock et ils se regardèrent jusqu'à ce que le binoclard soit noyé par la foule. Mais son père le fit rentrer dans la boutique. La première chose qu'il remarqua fut les immenses étagères qui prenaient toute la place libre. Au milieu se trouvait le guichet, où plusieurs boîtes semblables à des boîtes à chaussure étaient entassées. Sherlock n'en avait jamais vues de semblables. Fingal marcha droit vers le bureau, faisant comme si il savait parfaitement ce qu'il recherchait et appuya sur la sonnette devant lui. Un homme d'une soixantaine d'année, les cheveux blancs très en bataille et avec un air de fou, se présenta brusquement, accroché à une échelle, ce qui fit sursauter le jeune.


-Ah! Mais qui voilà donc...dit-il en regardant Sherlock qui était mal à l'aise face à cet homme. Un client? Il faut croire que je vais faire mon chiffre d'affaire mensuel en une journée!

-Je suis Fingal Holmes et voici mon fils, Sherlock. Il a été admis à l'école de Poudlard.

-Et je devine que vous voulez lui acheter une baguette. Je me dois de vous conseiller, étant donné que vous êtes un moldu.

Le père de Sherlock se retrouva estomaqué. Il était pourtant un excellent acteur mais cet homme l'avait percé à jour sans la moindre difficulté. Sherlock quand à lui admira aussitôt le vendeur pour sa rapidité et l'agilité de son esprit.

-Oh! Ne soyez pas si surpris, depuis le temps que je tiens cette boutique, je me serais souvenu d'un Holmes, surtout avec un prénom si peu courant. Mais voyons ce jeune homme. Alors... Tu t'appelle Sherlock c'est ça?

-Oui monsieur.

-Voyons voir... il se tourna vers une de ses étagères et en sorti une des boîtes. Bois de santal et crin de licorne. On va essayer ça.


Il ouvrit la boîte. A l'intérieur se trouvait un fine baguette de bois d'environ vingt-cinq centimètres. Elle avait une couleur un peu rouge et la poignée était peu sculptée.


-Vas-y. Fait un mouvement avec, n'importe lequel.


Sherlock s'exécuta et fit voler tous les papiers sur le bureau, et ils s'enflammèrent instantanément.


-Bon, ce n'est pas celle là. Dit-il en l'arrachant des mains. Essayons celle là! Rosier et croc de dragon.


Sherlock refis un geste mais rien ne se passa. Pas le moindre signe que le sort avait fonctionné.


-Bon, pas ça non plus...


Le manège dura une bonne vingtaine de minutes avant qu' Ollivanders passe à une autre stratégie:


-Monsieur Holmes, il semble que votre fils aie un tel caractère qu'une seule baguette acceptera de le servir, il lui en faut donc une ayant le même caractère. C'est pourquoi je vous le demande; comment décririez vous votre fils?

-Eh bien...fit Fingal un peu dérouté. Je dirais que c'est un garçon très solitaire, très intelligent également, mais il n'aime pas qu'on le critique ouvertement. Il est très protecteur envers ceux qu'il aime, bien qu'il ne veuille pas le montrer... il...

-C'est bon, j'en ai assez! Je vois parfaitement ce qui lui conviendrait! Puis il partit vers le fond de son magasin et y resta environ cinq minutes. Il revint avec une boîte d'environ trente centimètres. Il en sortit une magnifique baguette noire, finement vernie et sans fioritures. Une véritable œuvre d'art aux yeux de Sherlock. Ollivanders sourit:


-Bois de ronce et écaille de vouivre. Elle mesure exactement vingt-huit virgule cinq centimètres, et n'a jamais voulu trouver de propriétaire. Peut-être que le propriétaire sans baguette s'entendra avec elle...


Il la lui tendit, et à peine toucha-t-elle sa main qu'une chaleur suivie d'un froid mordant remonta son bras. Bizarrement, la sensation ne lui fut pas désagréable et il ne pouvait plus détacher son regard de l'objet insolite qu'il tenait. Le vendeur sourit de plus belle.


-Tu vois, tu as trouvé ton ami ma belle!


Sherlock sourit à son tour. Une seule personne ne semblait pas partager la bonne humeur qui s'était installée: Fingal Holmes. Il semblait inquiet, peut-être était ce le fait qu'à ses yeux, les matériaux de la baguette de son fils ne lui paraissaient pas nobles. Mais surtout, le nom de la Vouivre l'avait effrayé. Quel rapport avec son enfant?


-Ne soyez pas si inquiet monsieur Holmes. Sachez que votre fils a reçu une baguette de grand pouvoir. Certes moins qu'une plume de phoenix, mais la Vouivre a un potentiel gigantesque. Ce n'est pas mal de posséder une de ses écailles, au contraire. Et la ronce est un excellent catalyseur de magie, en plus d'un bois noble. N'ayez aucune crainte, votre fils aura une excellente compagne.

Commentaire de l'auteur Bon ben voilà, un nouveau chapitre et deux épreuves du brevet passées, je suis pas trop mécontente de ma journée. Allez à plus, et si vous pouviez me laisser un petit commentaire, sans que se soit un flame, se serait sympa!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales