Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1478 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Reminiscence of Lily Auteur: Ishmael Vue: 1098
[Publiée le: 2008-10-02]    [Mise à Jour: 2008-12-05]
13+  Signaler Général Commentaires : 15
Description:
Lily Potter est morte depuis 5 ans maintenant mais Severus Rogue est encore hanté par son image et ses souvenirs. Son cœur rate un battement à chaque fois qu’il aperçoit une jeune femme à la chevelure rousse comme la sienne. Mais avec le temps les blessures cicatrisent et la douleur s’efface. Enfin presque.
Cette année là était une année comme les autres, à un détail près. Parmi le lot de nouveaux élèves se trouvait une élève particulière, rousse, de grands yeux verts pétillants et Gryffondor de surcroit ! C’est le début de la fin pour le professeur de potions.

Attention il se peut qu'il y ait quelques spoilers.

C'est ma première fanfic et aussi la première histoire que je termine. ^^
Merci pour vos commentaires et/ou remarques, gentils ou pas, ça aide toujours.
Crédits:
Les personnages appartiennent à J.K. Rowling sauf l'héroïne Ellie, qui est à moi.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Serpentard revanchard

[3483 mots]
Publié le: 2008-12-05
Mis à Jour: 2008-12-05
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Mot de l’auteur : Je suis vraiment désolé de vous avoir fait attendre si longtemps pour pouvoir lire la suite de ma fic mais actuellement je me trouve à Sydney en Australie depuis presque un mois et demi, j’ai galéré jusqu’à présent pour trouver un appartement (j’emménage samedi 7 décembre) et je cherche toujours un taf. Je fais de mon mieux pour continuer cette fic et poster la suite au plus vite, maintenant je vais avoir internet à volonté, ça sera plus simple. Merci de votre patience et de ne pas m’avoir envoyé des messages de menace de mort !! loooooooooool

Enjoy ! ^^

 

Chapitre 5 : Serpentard revanchard

 

Ce matin, Ellie eu toutes les peines du monde à sortir de son lit. Non pas qu’elle fut paresseuse, mais l’idée d’affronter la Terreur des Cachots, probablement d’une humeur de Magyar à pointes, ne l’enchantait absolument pas. Elle était tellement concentrée sur la requête qu’elle avait présentée au directeur quelques jours auparavant, qu’elle n’avait pas pris en compte le risque de représailles. C’était bien le genre de Rogue de préparer quelques coups bas, et là Dumbledore ne pourra rien y faire. Prenant son courage à deux mains, Ellie s’extirpa à contrecœur de sous son édredon bien chaud et se traîna jusqu’à la salle de bain.

Arrivée devant la porte de la Grande Salle, elle sentit son estomac s’agiter pour une raison toute autre que le fait qu’elle avait faim. Elle se dépêcha d’aller s’asseoir, évitant de regarder la table des professeurs. Elle s’installa de façon à leur tourner le dos, se servit un peu de porridge et se concentra uniquement sur la nourriture. Elle redoutait plus que tout le cours de potion à venir. Elle ignorait qu’elle était l’humeur de son professeur et si Dumbledore lui avait parlé. Elle avait soigneusement évité tout contact visuel, craignant un commentaire ou une humiliation publique. Il fallait s’attendre à tout avec ce serpent.

Le cours de potion était son deuxième cours de la journée et la matinée lui sembla passer excessivement vite. Elle ne se montra pas particulièrement attentive durant le cours de botanique, utilisant le temps imparti à cette matière pour s’imaginer tous les scénarios possibles pour le cours suivant. Elle se préparait mentalement à devoir en découdre avec Rogue et laissait son esprit s’échauffer. Un coup de coude la ramena bien vite à la réalité. D’un regard, sa voisine lui indiqua la plante qu’Ellie avait entre les mains. Baissant les yeux, la jeune fille constata qu’elle avait quelque peu malmené son sujet d’étude. La pauvre plante n’avait rien demandé et s’était retrouvée toute chiffonnée, presque réduite en pièces.

_ « Si seulement ça pouvait être Rogue, soupira Ellie en évaluant l’étendue des dégâts. »

 

***

 

Ce matin-là, Severus se montra plus silencieux que d’habitude, trop occupé à faire défiler dans sa tête une liste de potentielles nouvelles victimes gryffondoriennes pour remplacer son ancienne victime. Depuis qu’elle s’était plainte au directeur, il n’avait plus le droit de la harceler. Ce n’était pas pour arranger ses affaires. Il avait un besoin quasi vital de passer ses nerfs sur elle pour trouver la faille, le défaut qui marquerait une fois pour toute, à ses yeux et dans son esprit, la différence qui lui permettra de ne plus confondre son élève et son amour perdu. Il devait l’avouer, cette ressemblance le rendait fou, il manquait toujours de se tromper de prénom et parfois il avait du mal à ne pas regarder son élève tout en ayant à l’esprit des souvenirs d’une autre époque. Quand ce n’était pas un autre genre de pensées qui faisaient monter la chaleur au creux de ses reins. Ce qui ne l’aidait pas à garder son sang-froid et son attitude glaciale.

Il était plongé dans ses pensées, songeant à ses futures victimes, quand la porte du cachot s’ouvrit pour laisser entrer les septièmes années de Gryffondor et Serpentard. A peine furent-ils installés qu’il commença son cours avec son habituelle voix monotone et son regard assassin, qui pourrait presque faire concurrence à un basilik. Il glissa l’air de rien quelques sous-entendus sur la capacité, limitée, de certains élèves à réaliser la potion du jour. Il fallait bien que quelqu’un soit la voix de la raison et leur rappelle que rien n’était jamais acquis. Surtout quand on est un Gryffondor.

D’un coup de baguette, il fit apparaître les instructions au tableau et s’installa à son bureau, une pile de parchemins à corriger. Une fois le regard posé sur les monstruosités qui attendaient de subir la morsure de sa plume impitoyable, il se félicita d’avoir si brillamment réussi à éviter de croiser le regard d’une certaine Gryffondor à la chevelure rousse.

 

***

 

En entrant dans la salle de cours, Ellie n’en menait pas large, elle angoissait à l’idée d’affronter son professeur de potions. Cela lui demanda un effort considérable de franchir le pas de la porte. Elle avait la gorge nouée, les mains tremblantes et le cœur qui palpitait à lui en briser les côtes. Ellie s’installa rapidement sans oser lever les yeux. Elle avait l’impression de sentir comme un regard insistant posé sur elle mais elle lutta de toutes ses forces contre la tentation de lever les yeux et connaître l’identité de son observateur. Cependant, au bout d’un moment, il lui fallut relever la tête pour lire les instructions. Sa gorge se desserra quand elle vit qu’il ne la regardait pas, d’ailleurs il ne prêtait attention à personne à par les parchemins qu’il raturait rageusement.

Au bout d’un certain temps, elle constata que l’atmosphère s’était détendue. En effet, le Dragon était toujours à son bureau, faisant passer un sale quart d’heure aux copies qu’il avait sous les yeux. Il n’était même pas venu patrouiller dans les rangs, il ne s’en était même pas pris à elle. Le directeur lui avait-il parlé ? Peut-être… Toutefois il ne fallait pas trop s’avancer là-dessus, les Serpentards étaient connus pour leur ruse et ce spécimen là n’y faisait pas exception. Ellie s’autorisa quand même à se détendre un peu et se consacra plus joyeusement à sa potion, gagnée par l’atmosphère légère qui régnait dans la salle.

 

***

 

Severus arrêta de raturer une copie particulièrement médiocre pour évaluer la quantité de travail restante. Il fut dépité de constater qu’il s’était laissé emporter par l’enthousiasme et que seules une petite dizaine de copies attendaient d’avoir leur sort scellé sous la pointe de la plume du Prince de Sang-Mêlé. Juste une dizaine et il lui restait à combler plus de la moitié du cours. Même en revérifiant ses corrections qui n’avaient pas besoin d’être revérifiées ne suffirait pas à le tenir occupé jusqu’à la fin. Il allait pousser un soupir de désespoir quand la voix de sa conscience réussit à se faire entendre par-dessus le tumulte de ses lamentations. Depuis quand des élèves, Gryffondor de surcroit, pourraient-ils sortir de son cours sans avoir fait perdre le moindre point à leur maison en quantité raisonnable ?

Reprenant courage à l’idée de battre son record de nombre de points retirés en un temps limité, il réarma sa plume et partit de plus belle à la chasse aux fautes et autres immondices qui parsemaient les copies de ses élèves, son instinct de prédateur plus aiguisé que jamais.

 

***

 

_ « Tiens, il n’a pas encore enlevé de points aujourd’hui, remarqua Ellie.

D’un rapide coup d’œil, elle fit le tour de la salle. Les autres élèves s’étaient laissés distraire par la soudaine accalmie et ne semblaient pas tellement s’en inquiéter. Elle les comprenait et les enviaient. Elle ne s’était pas trop laissé aller car elle se savait attendue au tournant, même si Dumbledore était intervenu en sa faveur. Rien ne pouvait empêcher Rogue de lui faire quelques crasses en toute légalité.

_ « Fletcher, 50 points en moins pour Gryffondor. Ca vous apprendra peut-être à vous concentrer sur votre potion plutôt que sur votre voisine. Eckett, 25 points en moins pour Gryffondor, encore, en espérant que cela vous fasse comprendre que ce n’est pas un travail collectif, annonça Rogue de sa voix mesurée et calme.

_ Wow, il est encore plus remonté que jamais, s’inquiéta Ellie, non pas à cause du nombre de points que sa maison venait de perdre mais plutôt en rapport au nombre de mots prononcés par son professeur en quelques secondes.

L’atmosphère dans le cachot se fit soudainement plus pesante, oppressante. Elle entendait Rogue circuler dans les rangs et émettre quelques sons de désapprobation au passage. Elle ne put s’empêcher de frissonner et de fermer les yeux quand elle le sentit arriver près d’elle, prête à encaisser une remarque acerbe mais… rien. Elle se risqua à rouvrir un œil et la voix glaciale claqua au même moment quelques rangs plus loin :

_ Encore 50 points en moins pour Gryffondor. Ne vous acharnez pas sur cette potion Adley, elle est irrécupérable. Comme vous, lâcha froidement Rogue en guise de compliment. Il lança un sortilège qui vida le chaudron de sa victime. »

 

***

 

Severus était plutôt satisfait de sa moisson du jour. En quelques minutes les Gryffondors ont perdu une bonne quantité de points. Cette méthode était définitivement efficace, il fallait qu’il l’utilise à nouveau. La fin du cours arriva trop vite à son goût. Il commençait seulement à s’amuser. Mais il en avait pas tout à fait terminé avec ses élèves. Il s’installa à son bureau pour recevoir le fruit du travail du jour, ayant du mal à retenir un petit rictus machiavélique.

 

***

 

_ « Enfin terminé, se dit Ellie.

Soulagée d’avoir assez bien réussi sa potion, elle l’apporta la fiole au bureau du professeur. A peine l’eut-elle posée sur le bureau que Rogue la fit négligemment tomber par terre, tout en arborant un petit sourire mauvais :

_ Je crois que vous ferez 60 centimètres de parchemin sur les différents usages possibles de cette potion, histoire de compenser cette perte, annonça-t-il d’une voix étrangement mielleuse. Et il va sans dire que vous devez aussi nettoyer.

Ok, nous y voila. S’il l’avait laissée tranquille aujourd’hui, c’était pour mieux se venger par la suite avec le moins de témoins possibles. Rusé comme un serpentard, l’animal ! Elle lui lança un regard noir et entreprit de nettoyer.

Ce ne fut pas une tâche aisée vu qu’il s’ingéniait à faire tomber d’autres fioles de potion ratée ou appartenant à des élèves qu’il n’aimait pas. Probablement de Gryffondor. Et en plus il ne se souciait même pas de savoir si elle était en dessous. Lorsqu’une autre fiole s’écrasa à côté de sa main, l’obligeant à s’écarter d’un bond, Ellie décida qu’elle en avait assez supporté et qu’l était temps qu’ils s’expliquent face à face. Elle s’apprêtait à lui dire le fond de sa pensée lorsqu’en relevant la tête son regard se posa sur le torse de son professeur. Sans vraiment y faire attention, elle se mit à l’observer. Il portait toujours des robes noires, agrémentées d’une cape de même couleur. Le tout lui donnait un petit air de chauve-souris. Son regard glissa de ses épaules et le long de ses bras jusqu’à sa taille. Le tissu était un peu serré et elle devinait qu’il n’était pas aussi chétif que le laissaient supposer ses mains aux longs doigts osseux.

_ Il n’a pas la carrure de l’attrapeur de Gryffondor mais il est pas trop mal dans son genre. Si toutefois le qualificatif « pas trop mal » peut s’appliquer à quelqu’un comme lui, songea Ellie.

_ On peut savoir ce que vous faites à rêvasser au lieu de nettoyer, demanda une voix glaciale.

Du torse de Rogue, les yeux d’Ellie remontèrent un peu plus haut pour croiser le regard noir de son professeur. Et soudain elle réalisa plus ou moins ce à quoi elle venait de penser et bien plus. Elle sentit le feu lui monter aux joues et prit la fuite.

 

***

 

Severus était satisfait d’avoir réussi à terroriser Ellie, cependant, quelque chose le chagrinait : pourquoi diable rougissait-elle au lieu de pâlir ou blêmir ? Ca le laissait perplexe.

_ «  Elle est peut-être amoureuse, avança Dumbledore d’un ton joyeux.

_ Humpf, fut la seule réponse du maître des potions qui commençait déjà à regretter de ne pas avoir pris le temps de réfléchir deux fois avant d’aller parler au directeur. D’ailleurs il ne se souvenait même plus exactement comment il en était venu à lui demander conseil à ce sujet. Severus lança un regard soupçonneux au directeur, peut-être que celui-ci y était pour quelque chose.  Ce vieux fou était malin quand il voulait, il savait manipuler son monde et le Serpentard tombait dans le panneau à chaque fois. Comme maintenant.

_ Et si c’était vous vous qu’elle aimait, demanda Dumbledore, l’œil brillant.

_ Ne dites pas de sottises, s’étrangla Severus.

_ Ce serait amusant, fit pensivement le directeur. »

C’est un Severus fulminant qui quitta le bureau du directeur, pestant contre sa propre stupidité.

Amoureuse ? En voila une idée ! En même temps… c’est bien un truc d’adolescente. Il se découvrit bien vite un nouveau vice : la curiosité. Etant un serpentard, il devrait s’en réjouir, mais en fait ça le perturbait. Il s’était rendu compte qu’il espionnait les faits et gestes de son élève. Quels étaient les garçons qui lui tournaient autour ? A qui souriait-elle plus que nécessaire ? Bref, il en faisait un sujet d’étude et il mettait tellement de cœur à l’ouvrage que lorsqu’un garçon s’approchait d’elle d’un peu trop près, il sentait son sang bouillir.

_ « Jalousie, le taquina Dumbledore.

En guise de réponse le maître des potions lui décocha un regard meurtrier. Encore une fois il s’était fait avoir. Il se trouvait de nouveau dans le bureau de Dumbledore à parler des possibles histoires d’amour d’une étudiante. Pire que des commères. Il avait envie de se taper la tête dans les murs tant il se sentait ridicule. Du statut de Terreur, il était devenu pipelette…

 

***

 

Depuis « l’accident » avec sa fiole de potion, Ellie avait eu du mal à conserver son sang-froid en présence de Rogue, comme si les pensées qu’elle avait eu à ce moment là étaient inscrites sur son front. Quand il s’approchait au cours de ses habituelles patrouilles, son cœur se mettait à battre si fort qu’elle était persuadée qu’il pouvait l’entendre. Mais si encore il n’y avait que le fait que son cœur ait décidé d’exploser le record de battements par secondes… Non ! Il fallait aussi qu’elle se mette à rougir, et pas de la façon la plus discrète ! Quand elle rougissait, c’était tout son visage qui s’embrasait, jusqu’à la racine des cheveux, passant par tous les tons de rouge existants. Pas étonnant qu’après Rogue s’arrêtait vers elle pour critiquer sa potion quand elle se transformait malgré en une sorte de gyrophare. Elle était maudite, pour sûr !

                                                                                    

***

 

Severus appréciait sa nouvelle méthode, récemment expérimentée, pour retirer le maximum de points aux Gryffondors. Cela faisait quelques semaines qu’il l’avait mise en place et les élèves n’avaient toujours pas retenu la leçon, pour son plus grand bonheur. Ils étaient franchement irrécupérables.

Il attendit quelques minutes que l’ambiance de sa salle de cours se fasse encore plus joyeuse, feignant de corriger quelques copies. Plus dure sera la chute ! N’y tenant plus, il se leva silencieusement et commença sa moisson. Quel régal de voir leurs expressions où se mêlaient surprise, incompréhension et peur. Il s’autoriserait presque à sourire, diaboliquement bien sûr, mais il n’avait pas envie que d’autres Gryffondors prennent exemple sur leur consœur et aillent se plaindre à Dumbledore que leur professeur des potions était un véritable sadique. Il ne laisserait pas cela se reproduire.

Soudain, un bruit d’explosion retentit juste à côté de lui. Severus dû se retenir à une table pour ne pas tomber et sentit rapidement un liquide chaud et inconnu s’écouler lentement le long de son visage et de ses épaules. Il laissa passer quelques secondes avant de se tourner vers le responsable et de hurler :

_ « 200 points en moins pour Gryffondor !

Puis, plus calmement :

_ Vous avez 10 secondes pour quitter cette salle. Passé ce délai j’enlève 100 points par élèves encore présents ».

Les élèves ne se le firent pas dire deux fois. En un rien de temps ils avaient tous déserté les lieux, abandonnant leurs chaudrons sur le feu. Rogue vida les potions sauf celle responsable de l’explosion. Il jugea judicieux de changer de vêtements étant donné que la robe qu’il portait n’était plus bonne à rien. Une fois changé, il se rendit à l’infirmerie, juste au cas où, tout en ayant pris soin de se munir du matériel nécessaire pour étudier la potion.

 

***

 

_ « Comment vous sentez-vous, Severus, demanda Madame Pomfresh pour la énième fois. »

L’ancien mangemort haussa les épaules tandis qu’il analysait la potion explosive. Il s’était déjà observé sous toutes les coutures dans un miroir pour vérifier s’il n’était pas victime d’éventuels effets secondaires. Mis à part le bourdonnement désagréable de ses oreilles à cause de l’explosion, il n’y avait rien à signaler.

Il regagna ses cachots pour être au calme. En chemin il croisa McGonagal qui lui lança un regard furieux. La maison Gryffondor avait perdu une somme de points considérable en l’espace de quelques minutes. Pour se redonne du courage, il fit un détour vers les sabliers pour contempler son œuvre : le sablier des Gryffondors presque vide. Il arborait un sourire en mauvais en repartant vers ses cachots. Il restait plus ou moins 5 mois de cours, les Gryffondors auront du mal à remonter la pente.

 

***

 

Du côté des Gryfondors justement, les points perdus n’étaient pas encore un sujet d’actualité. L’ambiance était plutôt à la fête, l’auteur de la potion explosive était devenu une véritable star. Tous les élèves de sa maison étaient venus le féliciter et mêmes quelques Serdaigles et Poffsouffles. Ellie s’était prêtée au jeu de bon cœur, le côté amusant de la situation l’emportant sur le peu de « compassion » qu’elle éprouvait à l’égard de son professeur. Il allait y avoir des représailles lors du prochain cours mais aujourd’hui, c’était la fête et elle comptait bien profiter de l’euphorie du moment avec ses camarades. Celui-qui-avait-failli-tuer-Rogue, Larry Maneson, avait été installé sur un trône improvisé, et les élèves défilaient un par un pour lui serrer la main et lui demander des autographes pendant que depuis la porte qui permettait d’entrer dans la tour Gryffondor, deux autres élèves interpellaient les élèves qui passaient dans le couloir. Dans la salle commune, d’autres élèves s’amusaient à accrocher des banderoles en l’honneur du héros de l’année.

 

***

 

Pour la troisième fois en peu de temps, Severus se retrouvait encore dans le bureau de Dumbledore, mais pas pour parler de ses états d’âme cette fois.

_ « Et vous n’avez aucune idée de ce qui a pu provoquer l’explosion, demanda le directeur.

_ Pas la moindre, grommela le maître des potions le regard perdu dans le vide, trop occupé à chercher ce qu’il avait pu manquer dans son analyse des composants.

_ Il faudra quand même que je fasse une annonce ce soir. Ce genre d’incident ne doit pas se reproduire. Vous êtes sûr que vous étiez visé ?

_ Je suis le seul à avoir été touché. Vous en concluez quoi ?

Un peu plus tard, à la table des professeurs, Severus se renfonça dans son siège tandis que Dumbledore se levait pour faire un discours. Il aurait préféré prendre sa défense lui-même et proférer des menaces plutôt que le directeur ne se lance dans un petit discours de son cru.

_ Tout le monde a entend parler de l’incident qui a eu lieu ce matin en cours de potions, commença Dumbledore.

Quelques ricanements fusèrent et Severus nota mentalement les noms des élèves qui se moquaient de lui, à savoir les Gryffondors et quelques fortes têtes parmi les Serdaigles et les Pouffsouffles.

_ Je ne tolèrerai pas qu’un autre incident comme celui-ci se reproduise. Il est aussi inadmissible de s’en prendre à un professeur. Il a été décidé pour l’instant que le responsable écopera d’heures de retenues en compagnie de Monsieur Rusard pour une durée indéterminée. Le débat est clos, termina Dumbledore en élevant la voix pour couvrir les murmures de protestations qui s’élevaient dans la salle, je vous laisse méditer, la nuit porte conseil. »

 

***

 

Severus s’en retourna à ses cachots, ses pensées tournées vers différents moyens efficaces et discrets pour torturer ses élèves. Ces petites vermines mêmes pas fichues de réussir correctement une potion de niveau un se moquaient de lui ? Très bien ! Qu’ils s’amusent encore un peu tant qu’ils le peuvent, ils ne tarderont pas à pleurer.

Il s’installa à son bureau dans sa chambre, s’empara d’un parchemin et d’une plume et se mit à noter tout ce qui lui passait par la tête en matière de torture. Il était tellement absorbé par son travail qu’il n’entendit pas la porte s’ouvrir pour laisser place à une silhouette mince qui se glissa silencieusement dans la pièce. Il se rendit compte trop tard de la présence de l’intrus, deux mains se refermaient déjà sur son cou.

 

A suivre….

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales