Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 329 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 392 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1889 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Le Soldat
[Histoire Terminée]
Auteur: snakeBZH Vue: 3748
[Publiée le: 2009-04-10]    [Mise à Jour: 2009-09-18]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 26
Description:
Le sergent Steven Right appartient au Marines Recon, l'unité de forces spéciales des U.S.Marines. Alors qu'il est engagé dans une opération en territoire ennemi, lui et son groupe son pris à parti. une roquette explose près de lui, le mettant KO. a son réveil, il se retrouve dans un étrange château et y rencontre une jeune fille cherchant à s'enfuir...
Crédits:
L'univers appartient à Mme Rowling. Je n'ai fais que créer le personnage de Steven Right et les situations.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre XIV Une seule balle

[1664 mots]
Publié le: 2009-09-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

            CHAPITRE XIV : UNE SEULE BALLE

 

            La voix avait quelque chose qui fit frémir Steven. Il était habitué à la peur. Il savait s’en servir. Mais cette voix lui rappelait le jeune soldat qu’il avait été. Du temps où la peur le dominait. Elle s’insinuait en lui comme un serpent dans son être. Il sentait de nouveau Ginny trembler contre lui.

            « Harry Potter, appela la voix sifflante de Voldemort. Tu serais encore vivant. J’ignore par quel miracle mais il ne se répètera pas. Tu vas mourir aujourd’hui. Et tous tes amis vont te suivre. A moins que tu ne sortes seul. Je t’autorise à venir avec ta baguette. Ainsi nous pourrons faire un dernier duel. Tu as cinq minutes pour te décider et faire tes adieux. »

Tous se tournèrent vers Harry. Ce dernier était-il conscient que tous attendaient sa réaction ? Il ne bronchait pas. Il savait qu’il ne pouvait reculer et s’enfuir cette fois-ci. Il fit quelques pas en direction de la porte et se retourna.

« Je ne veux qu’aucun de vous ne souffre, dit-il. Fuyez. Je vais le retenir le plus longtemps possible.

-Harry, intervint Hermione. Pour cela…

-Je devrais mourir ou le tuer. J’ignore si je pourrais le vaincre. Il lui reste un horcruxe, Nagini, son serpent. Il faut le tuer avant de s’attaquer à Voldemort sinon nous aurons fait tout ça pour rien. Ce ne sera pas facile. Mais je n’ai plus le choix, je dois y aller.

-Pas seul mon vieux, lança Ron. Je reste avec toi. Ce combat n’est plus que le tien. Il ne l’a d’ailleurs jamais été. Il a toujours été notre combat. Et je ne suis pas le seul à penser ainsi.

-Voldemort va regretter d’être venu ce soir, scanda Neville.

-Beaucoup des notre sont tombés sous ses coups ou ceux de ses fidèles, dit Dean. Il est temps de réclamer Justice en leur nom. »

            Ginny ne tremblait plus. Elle avait de nouveau le feu dans les yeux. A ce spectacle, Steven ne put réprimer un léger sourire. Il lâcha la main de Ginny pour vérifier par des gestes mécaniques si ses armes étaient chargées et prêtes à servir. Ginny le laissa terminer. Puis elle s’approcha de lui.

« Quoiqu’il arrive, on se retrouve après la bataille, dit-elle.

-Quoiqu’il arrive, acquiesça Steven. »

Ginny l’enlaça pour l’embrasser une dernière fois. Puis elle alla rejoindre Hermione et Ron.

            Steven se choisit une position de tir d’où il pouvait couvrir l’entrée. Il vérifia sa capacité de combat : sept chargeurs pleins plus un à moitié pour le M4, cinq chargeurs pleins et un entamé pour le MEU(SOC) pistol, une grenade offensive et deux fumigènes. Cette bataille pouvait être la dernière de cette guerre. Il ne devait pas penser à économiser ses munitions.

            Quelqu’un s’était approché de lui. Steven leva les yeux pour découvrir Harry. Ils restèrent quelques instants sans rien dire.

« Je vous remercie, dit Harry.

-De quoi ? demanda Steven.

-D’être là pour vous battre à nos côtés, d’avoir sauvé Neville, Ron et surtout Ginny. Je pense qu’elle a eu raison de vous choisir.

-Si on en reparlait après, proposa Steven.

-Vous avez raison. On en reparlera après. »

 

            Les minutes parurent longues aux résistants. Ils attendaient, la peur bouillant dans leurs ventres. Ils imaginaient que les ennemis les plus horribles existant allaient passer cette porte. Steven pensait à tout autre chose. Il était si habitué à combattre que cela lui semblait naturel. Dans ces moments là, avant que la bataille ne commence, il avait pour habitude d’évaluer ses hommes du regard. Une sorte d’ultime contrôle. Mais cette fois-ci, il pensa à autre chose. Il ressentait de la lassitude. Il en avait marre d’aller d’un champ de bataille à un autre. Cette guerre serait sa dernière.

            La vue d’un résistant tremblant des pieds à la tête non-loin de lui, lui rappela qu’il ne pouvait pas y penser pour le moment. Il fit un tour des visages des résistants. La plupart exprimaient la peur face à une mort soudaine et violente. Il connaissait ça. Harry n’était pas vraiment leur chef mais plutôt une espèce de symbole. Et surtout, il ne connaissait rien à la façon de mener des hommes au combat. C’est quelque chose qui ne s’improvise pas.

« Ecoutez, lança Steven. Quoiqu’il arrive, restez tous unis. Seul, nous sommes faibles, mais tous ensemble nous avons une chance de repousser l’ennemi quelque soit sa force et son nombre. Vous vous êtes battus des années. Faîtes que ce ne soit pas pour rien. Et n’hésitez pas, tirez pour tuer. Car l’ennemi n’aura aucune pitié. C’est ce que m’ont appris des années de guerre. »

            Steven tourna les yeux vers Ginny. Cette dernière lui sourit d’un air compatissant. Et dans son cœur elle se jura de faire des prochaines années, des temps de paix et de joie pour lui. Il l’avait mérité.

 

            La porte de l’entrepôt vola en éclat. Il y eut un instant de vacuité puis des ombres encapées entrèrent en brandissant leurs baguettes, lançant des éclairs à tout va. Les résistants répliquèrent aussi sec, certains un peu trop précipitamment selon Steven. Les maléfices claquaient loin de leurs cibles. L’américain attendait d’être sûr de pouvoir les toucher à coup sûr. Et bientôt, les coups de feu déchirèrent l’espace dans des déflagrations fracassantes. Il n’avait pas mis les silencieux sur ses armes pour y ajouter l’effet psychologique qu’il avait deviné très fort sur des sorciers dont ce son leur était inconnu. Ce fut au-delà de ses espérances, les mages noirs battirent en retraite sans comprendre. Et bientôt, ce fut le retour au calme.

            Les résistants soufflèrent de soulagement. Aucun des leurs n’était tombé lors de ce premier assaut. Pour s’en assurer, ils regardèrent tous autour d’eux, se souriant, se lançant des clins d’œil. Seul Steven resta concentré sur la porte. Il ne vit pas Ginny lui sourire.

« Vous n’avez même plus l’honneur des sorciers, lança la voix sifflante de Voldemort. Vous vous servez d’armes moldues. »

Une silhouette s’avançait calmement dans l’embrasure de la porte. Personne n’osa tirer de maléfice. Derrière la silhouette, flottant dans une sorte de bulle de savon géante, un serpent se lovait. La silhouette se fit plus précise. C’était un homme. Enfin peut-être. Il était maigre et sa peau était d’une pâleur irréelle. Son nez était totalement plat et fait de deux fentes. Mais le plus impressionnant et inquiétant, c’était ses yeux, rouges sang avec des pupilles verticales comme un serpent. Etait-ce lui le fameux Lord Voldemort ? Oui, ce ne pouvait être que lui qui faisait naitre autant de peur chez toute une communauté. Les mangemorts le suivaient de près.

« Qui donc a l’audace de se servir de ces armes ? siffla Voldemort. »

            Personne ne répondit, mais Steven devina que c’était plus paralysé par la peur que par réelle envie de ne pas donner satisfaction au mage noir.

« Qui ? répéta-t-il plus fort.

-Moi, lança Steven en se levant. Sergent Steven Right, des US Marines Recon.

-Un moldu ! Un moldu a osé se levé contre moi, le plus puissant sorcier de tous les temps ! Comment ?

-Je ne le sais pas non plus. Mais je suis là, je suis embarqué dans cette guerre. Et je compte bien la mener à son terme.

-HA ! HA ! HA ! HA ! Et comment comptes-tu faire ? Impero ! »

Steven se sentit vide de toute volonté. Il tenta de résister mais rien à faire. Une voix lui disait de se débarrasser de ses armes. Il jeta son M4 au sol, puis sa grenade offensive ainsi que les deux fumigènes. Mais au moment de jeter le pistolet, il se contenta d’en enlever le chargeur en le déverrouillant et en le laissant tomber au sol. Satisfait, Voldemort le fit venir à lui.

« Comment un moldu a pu croire qu’il pourrait faire quoi que ce soit contre moi, reprit Voldemort. Je ne connais pas vraiment les armes moldues, mais j’en sais assez pour savoir qu’elles sont inutiles sans le truc que tu as enlevé à l’instant. Comment cela s’appelle-t-il déjà ?

-Un chargeur, répondit Steven d’une voix contrainte. Il contient les munitions.

-Voilà. Donc là, même si tu me vise et que tu utilises ton arme, rien ne se passera. »

Le bras de Steven se tendit pour pointer son arme sur le visage reptilien de Voldemort.

« C’est là que l’on voit la supériorité des Sorciers vis-à-vis des Moldus, continua-t-il. Vas-y, tire.

-Avec plaisir, sourit Steven. »

Le bras de Steven se déplaça sur sa droite. Il ne visait plus Voldemort. Le doigt pressa la queue de détente. Voldemort avait commis une erreur fatale : même lorsqu’on enlève le chargeur, il reste toujours une cartouche dans la chambre. La détonation résonna. La balle atteignit son but : Nagini. La tête du serpent éclata en un panache de sang et de cervelle.

            Steven profita de la confusion ainsi créée pour courir vers son poste de combat, récupérant son M4 au passage. Les échanges de sortilèges reprirent. Steven remettait un nouveau chargeur dans son pistolet quand Ginny arriva près de lui.

« Comment as-tu fait ? demanda-t-elle.

-Quoi ? fit-il.

-Pour résister à l’Imperium de Voldemort ?

-Quoi ?

-Le sortilège permettant de prendre le contrôle de ton esprit.

-C’était ça cette sensation. Je ne sais pas. Au début, je ne pouvais rien faire d’autre que ce que me soufflait cette voix, puis au moment de sortir mon pistolet, j’ai repris conscience de moi-même. J’ai eu la présence d’esprit de jouer le jeu.

-Tu as été formidable ! fit-elle en se jetant dans ses bras.

-Excuse-moi, mais on n’a pas trop le temps là. »

Ginny acquiesça et se redressa pour lancer un chauve-furie ravageur. Steven se mit à tirer.

            Il sentait qu’il avait fait sa part dans cette guerre. Et il ne lui avait fallut qu’une seule balle.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales