Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 329 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 391 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1889 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Le Soldat
[Histoire Terminée]
Auteur: snakeBZH Vue: 3745
[Publiée le: 2009-04-10]    [Mise à Jour: 2009-09-18]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 26
Description:
Le sergent Steven Right appartient au Marines Recon, l'unité de forces spéciales des U.S.Marines. Alors qu'il est engagé dans une opération en territoire ennemi, lui et son groupe son pris à parti. une roquette explose près de lui, le mettant KO. a son réveil, il se retrouve dans un étrange château et y rencontre une jeune fille cherchant à s'enfuir...
Crédits:
L'univers appartient à Mme Rowling. Je n'ai fais que créer le personnage de Steven Right et les situations.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre XI Resurgere

[2102 mots]
Publié le: 2009-07-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

            CHAPITRE XI : RESURGERE

 

            Steven et Ginny n’avaient pas grand-chose à faire à part rester pelotonner l’un contre l’autre. Les moments où ils se séparaient de plus de trente centimètres demeurèrent rares et courts. Ginny remarqua qu’elle pensait de moins en moins à Harry. Loin de l’effrayer, ce fait la rassurait, elle avait enfin réussi à faire son deuil.

            La plus longue séparation entre Ginny et Steven dura une demi-heure, quand la jeune femme alla prendre un bain. Lorsqu’elle retourna dans la salle à manger, les cheveux encore humides, elle eut la surprise de trouver la table mise pour deux.

« Je ne suis pas vraiment bon en cuisine mais il parait que mon omelette n’est pas mal, dit Steven.

-Je suis sûre qu’elle doit être délicieuse, assura Ginny. Je dis ça à l’odeur.

-Assis-toi, je vais te servir tout de suite. »

            La rouquine s’exécuta. L’omelette était agrémentée de champignons sans doute cueillis dans la forêt, de quartiers de tomates et de lardons. Pour l’accompagner, Steven versa un verre de vin. Ginny supposa qu’il avait parlé de son projet de dîner à Ron et que ce dernier avait fourni la bouteille.

            Le dîner fut détendu. Ginny se surprit une fois de plus à ne penser qu’à l’instant présent. Elle insista pour aider Steven pour débarrasser la table. Ils avaient à peine déposé les assiettes qu’ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre. Ils n’avaient plus besoin de parler. Leurs mains parcouraient leurs corps tandis que leurs bouches refusaient de se séparer. Aucun des deux n’aurait pu dire comment ils avaient réussi à rejoindre la chambre. Ginny oubliait ces derniers mois où elle était prisonnière de Drago Malefoy, où ce mangemort la violait quand il le désirait. Elle ne ressentait que la chaleur du désir lui brûler tendrement l’âme.

            Les deux amants ne s’endormirent que longtemps après avoir soupiré de plaisir. Ils refusaient d’autant plus de se séparer. Ils ne faisaient plus qu’un…

 

            Le matin finit par arriver. Ginny ouvrit les yeux pour tomber sur ceux de Steven qui lui souriait. Elle répondit à son sourire et l’embrassa pour toute salutation.

« Bien dormi ? finit-elle par demander.

-Avec toi, je ne peux que bien dormir, dit-il ce qui lui valut un autre baiser.

-Je vais aller prendre une douche.

-Alors je vais aller commencer à préparer le petit-déjeuner. »

            A regret, ils se séparèrent. Steven versa les verres de jus de citrouille et fit chauffer l’eau pour le thé. Ginny s’était dépêché de prendre sa douche pour que Steven puisse faire de même et qu’ils prennent leur petit-déjeuner ensemble. Pour manger, ils avaient opté pour la table basse du salon, s’asseyant côte à côte. Les rires volèrent.

            Mais soudain, le silence se fit. Quelqu’un venait de frapper à la porte. Personne n’était censé connaître cet endroit. Steven se leva et alla se saisir de son pistolet. Ginny s’approcha de la porte, la baguette à la main. Les coups se répétèrent. Steven jeta un coup d’œil rapide par une fenêtre pour voir si le visiteur avait des amis cachés. Mais rien. Soit ils étaient invisibles, soit ce visiteur était seul. Steven vint se placer près de l’ouverture de la porte de manière à ne pas être vu lorsque Ginny l’ouvrirait tout en pouvant agir vite au cas où.

            De nouveaux coups. Steven fit signe à Ginny qu’elle pouvait parler.

« Qui est là ? demanda t-elle à haute et intelligible voix.

-Ginny ! »

Le cœur de Ginny manqua non pas un mais une dizaine de battements au moins. Elle n’avait plus entendu cette voix depuis plus d’un an et demi. Malgré tout, elle ne pouvait se tromper. Son cœur se remit à battre mais à une vitesse folle. Ce n’était pas possible ! Ce ne pouvait être qu’une ruse de l’ennemi ! D’un regard, elle fit comprendre à Steven que quelque chose clochait.

« Ginny c’est moi ouvre s’il te plait, reprit la voix.

-Prouvez-le, ordonna t-elle.

-Lors de l’enterrement de Dumbledore, je t’ais dis qu’il fallait que l’on se sépare, le temps que Vous-savez-qui soit vaincu. Tu m’as dis vouloir venir avec moi mais j’ai refusé. »

Le Tabou était toujours de vigueur. Ginny ne fut donc pas surprise de l’entendre ne pas prononcer son nom. Mais tout le monde, et surtout les mangemorts, étaient au courant du Tabou. Ce n’était donc pas une preuve en soi. Mais le récit des mots échangés le jour de l’enterrement… Personne ne les avait entendus. Les seuls au courant devaient être Ron et Hermione. Et elle savait que son frère et sa belle-sœur préféreraient mourir que de divulguer la moindre information pouvant être utilisée contre un de leurs proches.

            « Ginny, murmura Steven.

-Je ne sais pas, souffla t-elle. Ce n’est pas possible. Ça ne peut pas être lui.

-Ouvrons, dit Steven. On ne peut pas rester ainsi durant toute la journée.

-D’ac… d’accord. »

Ginny avança la main vers la poignée de la porte. Elle prit une inspiration avant  de l’actionner. Elle tira d’un coup la porte vers elle.

            Elle n’en croyait pas ses yeux. Ces cheveux en batailles, ces lunettes rondes devant des yeux verts, et surtout, cette cicatrice en forme d’éclair sur le front. Etait-ce vraiment lui ?

« Harry, dit-elle.

-Ginny, sourit-il. Puis-je entrer ?

-Avec plaisir, lança Steven en surgissant dans l’embrasure, l’arme à la main. »

Steven tira Harry par le col et le plaqua contre le sol, collant le canon de son pistolet sur la base de son crâne.

« Ginny la porte, ordonna t-il. »

La rouquine referma prestement la porte.

« Vous devez être celui qui a éliminé plusieurs mangemorts avec des armes moldues, dit Harry.

-C’est moi qui pose les questions, fit Steven.

-C’était juste une constatation.

-La ferme ! Ginny, combien de temps faut-il attendre avant que ce polynectar dont vous m’avez parlé arrête de faire effet déjà ?

-Une heure, répondit Ginny.

-Vous allez me garder une heure comme ça ? questionna Harry.

-Personnellement je vais me mettre à l’aise, conclut Steven. »

            Steven releva Harry et le ligota à une chaise après lui avoir pris sa baguette. Le soldat garda son arme à la main et ne le quitta pas des yeux. Ginny et lui s’était assis sur le canapé à cinq mètres d’Harry.

« Tu penses que c’est lui ? chuchota Steven.

-Je ne sais pas, répondit Ginny. Ce qu’il a dit est vrai et personne n’est au courant de ça à part Ron et Hermione. Mais ce n’est pas possible. Il est mort. Il a été tué par Tu-sais-qui dans la forêt interdite qui borde Poudlard.

-As-tu vu son corps ?

-Non. Il l’a abandonné là et est venu vers le château nous l’annoncer. Au début, nous pensions qu’il mentait et on a continué à se battre en se disant qu’Harry allait apparaître bientôt. Mais il n’est jamais revenu. On en a conclu que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom disait vrai et on a cessé le combat. Comme nous n’avons jamais retrouvé son corps, nous avons pensé que les acromentules, des araignées géantes, l’avaient emporté et dévoré. En fait, nous ne voulions pas savoir. C’est pourquoi je suis sûre que ce n’est pas lui.

-Et si c’était lui ?

-Je ne sais pas. »

            Ils restèrent silencieux tout le reste de l’heure. Ginny ne lâchait pas Harry des yeux. Ce dernier lui souriait timidement mais sans arrière-pensée. A mesure que le temps passait, Ginny était de plus en plus nerveuse. Steven la sentait fébrile.

            L’heure arriva à sa fin. Aucun changement ne se produisit. Ginny resta figée sur place. Comment était-ce possible ? Comment pouvait-il être là ?

« Pourquoi ? souffla t-elle.

-Ginny, fit Harry.

-Pourquoi as-tu disparu ? hurla t-elle les larmes aux yeux. On avait tous besoin de toi ! J’avais besoin de toi ! Sais-tu combien sont morts ? Toute ma famille a disparu ! »

Ginny avait le visage écarlate et les yeux déjà rouges d’avoir pleuré. Sa respiration était saccadée par la fureur.

« Je suis désolé Ginny, finit par dire Harry. Je suis impardonnable pour tout ce que vous avez enduré.

-Où étais-tu ?

-Je ne suis pas mort quand Il m’a lancé son Avada Kedavra. En fait, j’étais moi-même un horcruxe. Même Lui l’ignorait. Son Avada Kedavra ne m’a pas tué mais a détruit le morceau d’âme qui était en moi. Je suis tombé inconscient, me retrouvant dans un monde éthéré où j’ai parlé avec Dumbledore. Il m’a expliqué certaines choses. Mais j’en ai eu marre d’un coup. Je l’ai rejeté. Quand je me suis réveillé, j’étais seul dans la Forêt Interdite. Les échos des combats me parvenaient. Mais je ne voulais plus qu’on compte sur moi. Je voulais juste vivre en paix loin de tout ça. Je suis parti. Je pensais pouvoir oublier et repartir de zéro. Mais chaque soir, je pensais à tous mes amis que j’avais lâchement abandonnés, et surtout, je pensais à toi. Je ne pouvais plus me cacher à moi-même ma honte. C’est pourquoi je suis revenu. »

            Ginny était restée silencieuse durant le récit d’Harry. Le silence perdura encore quelques secondes.

« Tu aurais dû rester là où tu étais, lança t-elle. Nous n’avons plus besoin de toi. »

Ginny ne lança pas un regard à Harry et sortit de la maison, courant presque. Steven ne la suivit pas. Il devinait qu’elle veuille rester seule un peu. Il planta son regard dans les yeux verts d’Harry.

            Un silence pesant s’installa. Harry osa finalement parlé à Steven.

« Vous êtes d’origine moldue ? demanda t-il.

-Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? dit Steven sans la moindre chaleur dans la voix.

-Vos armes.

-Je suis moldu.

-Comment vous êtes vous retrouvé dans cette situation ?

-Ça, avant je voulais le savoir. Maintenant ça n’a plus d’importance. »

            Steven perçut un claquement de fouet à l’extérieur. Ce devait être Ron et Hermione qui rentrait de leur réunion avec la Résistance. Il perçut les paroles étouffées que le couple échangeait avec Ginny. Il y eut une exclamation sonore mêlant les deux voix.

« QUOI ! »

La porte s’ouvrit à la volé. Ron et Hermione parurent totalement déboussolés. Harry souriait de revoir ses deux meilleures amis. Hermione fit quelques pas mais la main de son mari l’arrêta. Ron s’approcha d’Harry toujours assis et attaché.

« Ainsi tu es toujours vivant, dit-il.

-Oui, répondit Harry. »

Il ne put rien dire de plus. Le poing de Ron vint lui percuter la mâchoire, le faisant tomber sur le côté.

« Et ce n’est que maintenant que tu reviens ! hurla Ron attirant immédiatement Ginny à l’intérieur. Tu te rends compte qu’on a tous cru que tu étais mort ! Est-ce que tu peux imaginer ?

-Quoi que tu croies, oui Ron, je le sais. Car j’ai ressenti la même chose. Chaque jour, je me demandais si toi, ou Hermione, ou Ginny, ou n’importe qui d’autres n’étaient pas tombés. Car j’étais sûr que vous n’aviez pas cessé le combat. Contrairement à moi. »

            Ron regardait toujours son ami avec colère. Mais, déjà, ses poings se rouvrirent. Il sortit sa baguette et passa derrière le dossier de la chaise pour trancher les liens. Ron aida ensuite Harry à se relever. Ils restèrent face à face de longues secondes. Puis Ron entoura son ami de ses bras pour le serrer contre lui. Harry mit quelques secondes de plus à lui rendre son étreinte. Quand le rouquin le lâcha, ce fut au tour d’Hermione de prendre le brun dans ses bras.

            Ginny resta à distance. Elle pouvait comprendre que Ron et Hermione soient heureux de revoir Harry. Elle aussi l’était. Mais cette résurrection la jetait dans un trouble sans fond. Elle se souvenait des sentiments qu’elle ressentait encore pour lui. Mais elle aimait aussi profondément Steven. Elle ne supporta pas ces deux présences autour d’elle dans la même pièce. Elle courut se réfugier dans sa chambre et verrouilla la porte d’un Collaporta.

            Harry l’avait suivie du regard. Il ne dit rien. Il n’avait pas besoin d’imaginer ce qu’elle ressentait. Une fois de plus, il était dans le même cas. Ses yeux se portèrent sur Steven. Mais le soldat ne le regardait pas. Lui aussi avait suivi la rousse des yeux. Finalement, l’américain dut sentir le regard peser sur lui car il tourna un regard sombre vers Harry. Puis il se contenta d’aller ranger son arme qui occupait toujours sa main.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales