Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Le fantastique et la mer
    IUT de Béziers
    Nb de signes : 6 750 - 11 250 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Léna à la poursuite de son destin
[Histoire Terminée]
Auteur: Maggie31 Vue: 422
[Publiée le: 2017-01-11]    [Mise à Jour: 2017-05-07]
G  Signaler Romance/Drame/Action-Aventure/Tragédie/AmitiéPas de commentaire
Description:
Léna quitte Poudlard et, quelques mois plus tard, elle obtient son diplôme de Médicomage ainsi que Chloé, sa meilleure amie de toujours. Désormais, elle peut goûter à la vie d’adulte et à la liberté qu’elle confère ainsi que, malheureusement, aux responsabilités qui y sont liées. De leur côté, ses amis entrent dans la vie active et se marient ce qui va entraîner des changements radicaux chez certains d'entre eux et les montrer sous un nouveau jour. La vie est ainsi et comme les autres, Léna y sera confrontée qu'elle le veuille ou non. Aussi, elle va devoir s'armer de courage et empêcher la réalisation des noirs desseins de son oncle, Richard, dont elle ignore encore où il se trouve et ce qu'il lui réserve. Parviendra-t-elle à contrecarrer ses plans ? Tom Jedusor va-t-il revenir comme il le lui a promis et l'aidera-t-il ? Nous ne savons jamais de quoi l'avenir sera fait et Léna le découvrira à ses dépens … ou pas !

NDA : Je ne mets pas de classement 13+ puisque je pense que cela n'est pas forcément nécessaire. Cependant, il y a quelques chapitres surtout les derniers qui peuvent contenir certains passages difficiles pour le jeune public (un petit peu d'hémoglobine par ci et de traumatismes crâniens par là).
Crédits:
Les personnes que vous connaissez ne sont pas à moi.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Chapitre vingt-sept

[3494 mots]
Publié le: 2017-05-07
Mis à Jour: 2017-05-07
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 27



Une étrange sensation avait pris naissance dans ses entrailles et s’était répandue dans tout son organisme. Cette sensation s’était petit à petit transformée en douce chaleur réconfortante. Au fur et à mesure de sa progression, elle lui donna l’impression que son corps ne lui appartenait plus ou plutôt d’être dans le corps d’une autre. La sensation s’attarda un peu au niveau de chaque blessure, si bien qu’elle se demanda si elles allaient se refermer. Cependant, il n’en fut rien. En réalité, la première fois qu’elle avait entendue parlé de la potion d’invincibilité, elle s’était demandé de quelle manière on pouvait être invincible. Pourtant, aucune carapace ou aucun autre type de bouclier n’apparut, comme elle l’avait pensé au départ.

L’invincibilité relevait du miracle et même de l’impossible. Un objet pouvait être incassable mais un être vivant ne pouvait l’être. Malgré le fait qu’une grande partie de la population sur Terre utilisait la magie, personne n’avait pu accéder à ce pouvoir. Nombreux étaient les sorciers en quête de puissance. Même s’ils arrivaient à acquérir une très grande puissance, ils ne devenaient jamais invulnérables. L’exemple le plus récent était Grindelwald vaincu par Dumbledore. Légitimement, la question pouvait se poser pour ce dernier. Il était vrai que sa puissance était telle qu’elle s’apparentait quasiment à de l’invincibilité. Mais personne ne pouvait l’être. Il y avait toujours plus fort que soi et chaque être humain possède une faille. Aussi, la vie revenait toujours le rappeler en imposant un ennemi imbattable par exemple. Et la mort le rappelait lorsque quelqu’un s’aventurait au-delà des limites en reprenant sa vie.

En cet instant, Léna savait qu’elle vivait une situation exceptionnelle mais que cela ne durerait pas longtemps puisqu’en buvant la potion elle avait franchi la limite qui elle le savait ne serait pas sans conséquence. Son regard passa du jeune homme qui s’était redressée pour l’observer à son oncle prêt à dégainer sa baguette magique. La jeune femme devait arrêter Richard quitte à le tuer. Elle était prête à tout, même à vendre son âme au Diable. Son ancêtre avait fait l’impossible en créant une telle potion. Elle allait profiter de ce miracle pour parvenir à ses fins et utiliser cette opportunité qui lui était offerte en devenant invincible pendant quelques minutes.

Quelque chose attira son attention sur ses bras alors qu’elle esquissait un geste vers son oncle. Ce fut à ce moment-là qu’elle comprit ce qui la rendait « invincible ». Des écailles recouvraient entièrement sa peau. De la même couleur que l’épiderme, elle prenait une teinte dorée progressivement. Ses plaies ouvertes demeurèrent intacts. Avant qu’elle comprenne ce qu’il se passait, Léna se prit de plein fouet le sortilège de mort de Richard. Par réflexe, elle ferma les yeux lorsqu’elle encaissa le coup qui ne lui causa ni douleur ni dommage. Seul le choc la fit reculer.

Alors que tout le monde retenait son souffle, la jeune femme rouvrit les yeux et releva lentement la tête vers le visage de son oncle qui se décomposait. Il reprit rapidement contenance et lança un autre sort qui n’eut aucun effet encore une fois. Visiblement, cela l’effraya puisqu’il enchaîna une salve de sortilèges avec acharnement et désespoir. Léna les encaissa sans sourciller tout en continuant à l’observer. Une sensation agréable lui permit de se redresser et d’adopter une attitude plus confiante. Alors c’était cela le sentiment de supériorité ?

Lorsqu’elle avança vers lui, Richard recula immédiatement et accéléra la cadence de ses sortilèges. Stratégiquement, la jeune femme se déplaçait en le forçant à reculer de sorte de l’éloigner de Tom Jedusor et des autres pour avoir le champs libre tout en guettant le bon moment pour agir.

Plusieurs minutes passèrent comme cela. Puis, Léna trouva une ouverture. Richard allait jeter un autre sortilège mais elle ne lui laissa pas le temps de continuer et se jeta sur lui. Emportés par son élan, ils tombèrent à terre et roulèrent tout en se battant à mains nues. Cependant, être invincible ne procurait pas une force surhumaine. Malheureusement, Léna le comprit à ses dépens et son oncle prit rapidement le dessus. Et il s’en donna à cœur joie. L’homme la frappait sur chaque parcelle de son corps qu’il pouvait atteindre. La potion lui permettait d’encaisser les coups sans qu’il n’y ait d’incidence sur elle, même sur ses blessures comme si un film la protégeait, cependant elle ne lui permettait pas de le repousser. Discrètement, la jeune femme attrapa une fiole dans sa poche et la lança dans la figure de son oncle qui recula en hurlant de douleur. Le liquide qui s’était échappé de la petite bouteille en verre provoqua l’irruption de cloques sur sa peau rouge vif.

Léna en profita pour aller chercher sa baguette magique restée à côté du lac. Lorsqu’elle se retourna, elle vit Tom Jedusor faire face à Richard. Le jeune homme tenait à peine debout. Il s’accrochait à sa baguette magique qu’il gardait en main prêt à en découdre comme à un radeau de survie. Prise d’un mauvais pressentiment, Léna s’élança le plus rapidement possible. Elle entendit son oncle hurler le nom du sortilège impardonnable qui donnait la mort. Son cœur se serra mais Léna arriva à temps et se prit le sort de plein fouet. La force du sortilège la repoussa en arrière et elle se heurta au torse du jeune homme qui faillit tomber.

Cependant, elle n’y fit pas attention, trop concentrée par ce qu’elle venait de se décider à faire. Avec sa propre baguette, elle prononça la même formule magique. Il s’agissait de la première fois qu’elle utilisait ce sort. Aussi, le temps sembla se ralentir tandis qu’elle voyait le jet lumineux parcourir la distance qui les séparait. Puis, Richard contra le sort de la même façon que s’il s’agissait d’un simple grain de poussière. Le plus vieux éclata de rire.

-      « C’était quoi ça ? S’écria-t-il. Si tu veux me tuer, il faut y mettre plus de convictions ! ».

Pour lui fermer le clapet, Léna lui jeta un sortilège de pétrification qui le prit par surprise puis l’envoya valser contre un arbre un peu plus loin. Son sourire avait disparu de ses lèvres. Désormais, ces dernières s’étiraient en un rictus agacé alors qu’il se relevait.

-      « J’en ai assez ! Finissons-en ».

Le combat reprit. Les sortilèges fusaient. Du coin de l’œil, Léna voyait Tom Jedusor apparaître dans son champ de vision tandis qu’il s’avançait lentement et avec difficultés.

-      « Qu’est-ce que tu fais ? » Demanda Léna.

Le jeune homme ne répondit pas. Son regard était concentré sur leur ennemi commun. La haine se lisait dans ses yeux.

-      « Tom ? »

Ses yeux papillonnaient. De la sueur perlait sur ses tempes.

-      « Vas te mettre à l’abri. Tu ne peux pas combattre ! »

Elle savait qu’il avait trop d’égo pour l’écouter. Aussi, ce fut comme si elle s’adressait à un mur.

-      « Oui, c’est ça ! Vas te mettre à l’abri, gamin, se moqua Richard. Réfugies-toi dans les jupes de ta maman ! »

Il évita le sort que lui jeta Tom Jedusor.

-      « Pathétique ! Rit l’oncle de Léna. Mais, je dois bien t’accorder que tu es fort pour ton âge. Vous auriez fait d’excellentes recrues et avec des années d’expériences, vous … ».

Léna l’interrompit en lui envoyant un sortilège Bloque-jambes. Richard tomba la tête la première dans l’herbe et ses derniers mots moururent dans la touffe verte devant lui. Cependant, il ne prit pas la peine de se libérer et jeta un sort à la dérobée. Le jeune homme à ses côtés se retrouva propulsé plusieurs mètres en arrière.

-      « Tom ! 

-      Tu es bien ma nièce. Tu as très bon goût. Je te félicite pour le choix de ton fiancé, fit Richard en se relevant. Dommage que vous devez mourir ».

Son rire se répercuta en écho contre les arbres. Soudain, Léna sentit une vive douleur dans son corps. Ce fut tellement furtif qu’elle ne sut même pas la situer. Cependant, le mal était fait et son oncle si perfide en profita pour la projeter en arrière comme précédemment pour son soi-disant fiancé. Elle se retrouva à côté de Tom Jedusor allongé sur le ventre. Lorsqu’elle releva la tête, Richard s’approchait d’eux en prenant son temps comme s’il avait déjà gagné le combat, la baguette magique pointée droit sur eux d’un air menaçant.

-      « Ce qui est risible, c’est que j’ai réussi à te battre alors que tu as bu la potion d’invincibilité ».

Léna entendit à peine ses paroles. La douleur était revenue. Cette fois, elle réussit à la localiser sans difficulté. Sous ses yeux écarquillés, sa peau recouverte d’écailles prenait une teinte foncée.

-      « Eh bien, que t’arrives-t-il ? » Fit Richard, avec un sourire goguenard.

La vitesse de propagation de l’étrange couleur et la douleur la laissaient sans voix. La douleur s’intensifia ce qui l’obligea à fermer ses yeux avec force. Par ailleurs, elle se situait justement à cet endroit. Quelques secondes passèrent et un autre pic de douleur s’ajouta à sa souffrance. Sa mâchoire ou plutôt ses dents la firent souffrir. Puis, soudain, elle disparut aussi vite qu’elle était arrivée. Lorsque la jeune femme rouvrit les yeux, elle croisa ceux de Tom Jedusor. Une lueur de surprise passa dans son regard.

-      « Je m’en veux d’interrompre ce moment si intense mais j’ai d’autres chats à fouetter ».

Par réflexe, Léna tendit sa baguette magique vers lui. Avec horreur, elle vit sa peau recouverte d’écailles vertes à la manière d’un serpent. La jeune femme laissa échapper une exclamation de surprise. Le rire cruel de son oncle raisonna dans sa tête. Que lui arrivait-il ?

-      « Je veux te tuer mais je préfère que tu me fasses front ! » Dit-il alors qu’il la remettait debout en la prenant par le col.

Tant bien que mal, Léna rassembla le peu de courage qui lui restait et se campa sur ses jambes.

-      « Tu as une bien triste mine, ma pauvre ! On dirait que tu te transformes en monstre ».

Il était évident qu’elle n’avait pas la même force que lui et n’était pas de taille contre son oncle. C’était grâce à Adele Powell si elle était encore vivante à cet instant. La potion d’invincibilité lui permettait d’encaisser les sortilèges de son oncle sans y succomber. Cependant, Léna n’était plus sûre de ce qui allait advenir. Elle avait pour unique but de le tuer, il y a encore une heure. Là, elle doutait qu’elle puisse y arriver. Pourtant, c’était vital.

Léna devait le faire pour Nathanaël qu’elle espérait vivant, pour Tom Jedusor totalement affaibli par le combat qu’il avait mené alors qu’elle agonisait dans son coin quelques minutes auparavant, pour Phil qui attendait à côté de sa femme allongée sur le sol et pour Carla qui avait sûrement rendu son dernier soupir depuis plus d’une heure alors que son amie n’avait pas voulu le comprendre. Pour le bébé que Phil et elle avaient perdu alors que la jeune femme avait essayé de le cacher à son amie lorsqu’elle marchait dans la forêt plusieurs heures plus tôt.

A cette pensée, la tristesse ne se manifesta même pas alors qu’elle aurait dû.

Pour sa famille biologique à qui elle avait menti pour se rendre en Bulgarie et retrouver le collier qu’elle n’aurait jamais dû chercher, manipulée par son oncle et Tom Jedusor.

Elle ne ressentit pas la culpabilité qu’elle avait ressenti ses derniers jours.

Pour ses amis qui lui manquaient énormément à présent. Et pour son père, sa mère et Julian qu’elle aimait de tout son cœur.

A présent, la jeune femme avait l’impression que ses émotions, ses sentiments, tout ce qu’elle ressentait avait gelé à l’intérieur d’elle-même. Seul demeuraient ses souvenirs et son objectif. Lorsqu’elle releva les yeux vers son oncle, elle crut voit le visage d’Adele à côté de l’épaule de l’homme. Celui-ci se tourna vers le point invisible qu’elle fixait.

-      « Ma parole ! Tu commences à avoir des hallucinations. Je vois que les effets secondaires de la potion se font ressentir ».

Elle eut envie de lui répondre : « Sans rire ! Mes écailles ne t’ont pas mis la puce à l’oreille, imbécile ? ». Mais la réplique cinglante resta uniquement dans ses pensées. A la place, Léna lança un sortilège qui percuta son épaule droite. Richard se tint l’épaule en répliquant avec un sort qu’elle évita. Cependant, la jeune femme sentait la fatigue la gagner et elle encaissa deux sorts à la suite. Alors que l’homme jubilait face à son état physique qui se dégradait, elle attendait une ouverture. Elle feinta une chute et comme il baissait sa garde, Léna le désarma et envoya le morceau de bois dans le lac. Elle savait qu’il n’avait pas besoin de baguette magique et anticipa. Tout à coup, des racines sortirent du sol et entravèrent les membres de Richard qui tomba à terre en hurlant de rage. Léna ne perdit pas de temps. Sans émotion, elle n’avait rien qui pouvait l’empêcher de jeter le sortilège. Alors lorsque les mots franchirent la barrière de ses lèvres, ce fut comme si elle parlait de la pluie et du beau temps.

-      « Avada Kedavra ».

Le jet de couleur illumina les yeux de Léna ainsi que ceux qui regardaient la scène d’une lueur verte. Le son semblable à une rafale de vent l’accompagna deux secondes plus tard. Lorsque le sort atteignit l’homme, celui-ci écarquilla les yeux de stupeur et ouvrit grand la bouche sans qu’aucun son n’en sorte. Ses yeux sans vie et sa bouche ouverte si silencieuse lui rappelèrent ce qu’elle venait de faire.

Léna sentit quelque chose se décoller de sa peau comme un vêtement qu’elle aurait enlevé et eut le temps de voir Phil et Nathanaël qui la regardaient avant de s’effondrer sur le sol. Ses forces l’abandonnaient. La mort lui tendait les bras. Elle allait mourir mais en sachant Nathanaël en vie et sa famille en sécurité à l’abri de la menace de Richard. Son bras droit étendu sur le sol face à elle lui apprit que les écailles avaient disparu et un petit tas de choses non identifiées lui servait de coussin pour sa main. Ses oreilles entendirent quelqu’un ramper jusqu’à elle. Puis, le visage de Tom Jedusor apparut à ce moment-là dans son champ de vision.

-      « C’est fini » Dit-elle dans un murmure.

Le jeune homme se redressa pour s’asseoir à ses côtés. Elle crut qu’il allait rester ainsi mais elle sentit ses mains l’empoigner pour l’installer sur ses jambes alors qu’il mettait leur deux visages face à face.

-      « Tu vas pouvoir vivre ta vie, Tom ».

Ses yeux et son silence parlaient pour lui.

-      « J’aimerais te demander de ne pas consacrer ta vie à la magie noire et à la quête de la puissance. Mais, je sais que mes paroles n’ont aucune portée puisque tu ne peux t’y résoudre. Une vie sans cela est une vie misérable et sans aucun sens, reprit-elle avant de prendre une petite pause. Je me trompe ? »

Elle passa une main sur la peau blafarde mais si douce du jeune homme. Un micro sourire apparut sur les lèvres de Léna.

-      « Je pense qu’il est temps de te le dire. J’ai longtemps refusé de l’admettre mais il s’avère que … ».

Le petit sourire mourut aussitôt sur sa bouche. Un sanglot l’empêcha de terminer sa phrase. Ses yeux se fermèrent un instant pour se focaliser sur le jeune homme alors que ses forces continuaient à diminuer peu à peu. Ses paupières battirent plusieurs fois tandis que des larmes coulèrent sur ses joues. Le Lord utilisa son pouce pour essuyer celles sur la joue droite.

-      « Je t’aime, Tom Elvis Jedusor ».

Le jeune homme la regarda longuement avant de l’embrasser. Doux et violent à la fois. Un baiser d’adieu qui faisait si mal. Les émotions étaient bel et bien revenus – en force. Son amour pour lui refaisait surface ainsi que la tristesse de le quitter et de quitter sa famille.

Léna passa sa main sur l’épaule puis la nuque de Tom Jedusor. Avec ce geste, elle essayait d’imprimer dans sa mémoire le corps du jeune homme comme pour se réconforter et emporter son souvenir avec elle dans la mort. Alors qu’il glissait sa tête dans son cou, son odeur parvint jusqu’à ses narines et elle ferma les yeux. Presqu’une minute plus tard, ses oreilles entendirent un murmure.

-      « Pourquoi ? ».

A peine audible, sa voix la caressa aussi délicatement qu’une plume.

-      « Je voudrais ne jamais te quitter » Finit-elle par dire après quelques instants.

Un sanglot la secoua une nouvelle fois. Elle colla son nez contre l’épaule du jeune homme. La mort lui faisait peur mais la proximité de Tom Jedusor la réconfortait. Bon sang, ce qu’elle aurait aimé qu’il soit aussi tendre avant qu’à cet instant. A regret, la jeune femme sentit qu’il se détachait d’elle. Cependant, il ne s’éloigna pas.

-      « Moi aussi ».

Leurs lèvres se rencontrèrent une dernière fois. Tout à coup, l’horrible douleur revint au galop. Léna sentit la peau de ses bras, de ses jambes et de tout son corps la brûler tandis que les écailles vertes réapparaissaient. Leurs regards se croisèrent une nouvelle fois. Par ce geste, ils se communiquèrent leur effroi et leur impuissance. Puis, une lumière vive les aveuglèrent.

Lorsque les trois jeunes hommes rouvrirent les yeux, Léna … n’était plus. Elle avait disparu. Nathanaël se releva en vitesse et s’approcha du Lord qui n’y comprenait rien du tout. Sur ses jambes se trouvait un serpent d’environ trois mètres de long à la place de la jeune femme quelques secondes auparavant. Les deux grands yeux jaunes de la bête l’observèrent un instant avant se tourner vers Tom Jedusor. Le cousin de Léna s’effondra sur le sol la tête dans les mains tandis que le reptile se lovait contre son nouveau maître.

 

-      « Alors Nagini est une vraie personne ?

-      Était, rectifia le professeur Dumbledore en caressant sa barbe d’un air pensif. Il est évident que Léna est morte ce jour-là ».

Harry fronça les sourcils.

-      « Vous la connaissiez bien ? ».

Le professeur observa un instant la peinture d’un ancien directeur qui faisait partie de la longue collection de tableau sur le même mur. Les motifs argentés de sa robe de sorcier de couleur violet brilla un instant sous la lueur de lune qui traversait les fenêtres. Harry jeta un coup d’œil sur la pensine comme si Léna ou quelqu’un d’autre allait en surgir.

-      « C’était une élève charmante et très intelligente avec beaucoup de qualités. Tu me diras, on pourrait dire que je dresse le portrait de Tom à cette époque-là, dit-il en le regardant par-dessus ses lunettes en forme de demi-lune. La différence avec Tom, c’était que sa gentillesse était réelle ».

Un silence s’installa pendant lequel le jeune homme médita ce que son professeur venait de dire ainsi que tout ce qu’il avait vu grâce au souvenir de Nathanaël.

-      « Professeur … Commença le jeune homme avec hésitation.

-      Oui, Harry ? S’enquit le professeur Dumbledore avec douceur en tournant la tête vers lui.

-      Vous aviez dit que … que Voldemort était incapable d’aimer.

-      Il l’est.

-      Je ne comprends pas » Fit le jeune homme aux cheveux en bataille.

Le vieil homme sourit.

-      « Longtemps, je l’avoue, j’ai éprouvé des difficultés à comprendre leur relation. Mais maintenant, je suis persuadé que Tom n’était pas amoureux d’elle ».

Il se pencha en avant.

-      « En fin de compte, ils avaient beaucoup de choses en commun. C’est ce qui leur a permis de se rapprocher. Pour la première fois de sa vie, Tom s’est senti proche de quelqu’un. Cependant, de là, à dire qu’il en est tombé amoureux … ».

Le professeur secoua lentement la tête de gauche à droite.

-      « Non, Tom n’a jamais aimé Léna … ni même personne ».

Harry se repassa les souvenirs du cousin de Léna. Le vieil homme s’était caché toute sa vie suite à cette aventure. Comme s’il avait lu dans ses pensées, le directeur brisa le silence.

-      « Finalement, Tom n’a pas pas appris la leçon. Son expérience avec la potion d’invincibilité n’a pas freiné son désir d’immortalité.

-      Non, cela l’a davantage motivé » Reprit Harry.

 

Ce souvenir revint à la surface à l’instant même où Harry vit Nagini attaquer des élèves à Poudlard lors de la Grande Bataille. Après un combat acharné, Neville parvint à la tuer. Mais la lutte contre Voldemort n’était pas encore terminé et se poursuivait encore dans la cour du château pendant qu’autant d’ennemis et d’alliés mouraient. Harry se tenait face à son ennemi juré qu’il avait combattu avec bravoure jusqu’au bout. Et lorsqu’il lui donna le coup de grâce, le visage souriant de Léna lui apparut flottant dans les airs près du mage noir sans que lui-même ne l’aperçoit et une voix douce près de son oreille lui chuchota :

-      « Merci ».

Fin

Commentaire de l'auteur A suivre ...

Eh bien, non ! C'est terminé. Je n'écrirai plus cela à l'avenir pour cette fanfiction puisqu'elle est désormais finie comme vous avez pu le constater. Je vais être originale en vous disant que j'espère que vous avez aimé mon histoire inspirée par l'oeuvre de l'auteur de Harry Potter, JK Rowling et que vous n'avez pas été lassé par la longueur du texte et de l'histoire ainsi que les délais entre chaque chapitre et par la tournure qu'à pris la fanfic après la période "Poudlard". En réalité, je ne pensais écrire que deux ou trois chapitres mais mon imagination s'est emballée et j'ai fini par créer une autre partie qui je le concède n'a plus trop grand chose à voir avec la première avec une intrigue plus noire et des personnages qui ont évolués ou qui disparaissent presque complètement.
Cependant, j'ai vraiment aimé écrire cette histoire et je suis heureuse de la partager avec vous. J'ai le projet de relire et corriger le texte en retirant ou en ajoutant certains éléments et corriger les fautes d'orthographes syntaxe, grammaire, etc. Ensuite, je vais écrire d'autres histoires sur d'autres thèmes et sur celui-là !

Je vous remercie de m'avoir lu, d'avoir lu cette histoire jusqu'au bout même sans commenter, d'avoir aimé, d'avoir commenté, ... Bref, merci à vous !

Je vous souhaite une bonne continuation,

A bientôt pour certains, au revoir pour d'autres,

Maggie31
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales