Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Après la guerre
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • D'Eau et de Feu
    Les Amis du Livre
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 10/04/2020
  • Le fantastique et la mer
    IUT de Béziers
    Nb de signes : 6 750 - 11 250 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Léna à la poursuite de son destin
[Histoire Terminée]
Auteur: Maggie31 Vue: 430
[Publiée le: 2017-01-11]    [Mise à Jour: 2017-05-07]
G  Signaler Romance/Drame/Action-Aventure/Tragédie/AmitiéPas de commentaire
Description:
Léna quitte Poudlard et, quelques mois plus tard, elle obtient son diplôme de Médicomage ainsi que Chloé, sa meilleure amie de toujours. Désormais, elle peut goûter à la vie d’adulte et à la liberté qu’elle confère ainsi que, malheureusement, aux responsabilités qui y sont liées. De leur côté, ses amis entrent dans la vie active et se marient ce qui va entraîner des changements radicaux chez certains d'entre eux et les montrer sous un nouveau jour. La vie est ainsi et comme les autres, Léna y sera confrontée qu'elle le veuille ou non. Aussi, elle va devoir s'armer de courage et empêcher la réalisation des noirs desseins de son oncle, Richard, dont elle ignore encore où il se trouve et ce qu'il lui réserve. Parviendra-t-elle à contrecarrer ses plans ? Tom Jedusor va-t-il revenir comme il le lui a promis et l'aidera-t-il ? Nous ne savons jamais de quoi l'avenir sera fait et Léna le découvrira à ses dépens … ou pas !

NDA : Je ne mets pas de classement 13+ puisque je pense que cela n'est pas forcément nécessaire. Cependant, il y a quelques chapitres surtout les derniers qui peuvent contenir certains passages difficiles pour le jeune public (un petit peu d'hémoglobine par ci et de traumatismes crâniens par là).
Crédits:
Les personnes que vous connaissez ne sont pas à moi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre quatorze

[2669 mots]
Publié le: 2017-03-19
Mis à Jour: 2017-03-19
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour/bonsoir à toutes et à tous, je poste le chapitre en écrivant les dernières lignes de cette fanfiction qui se termine finalement. Je vous souhaite une bonne lecture !

Chapitre 14



-      « Concentres-toi, s’il te plaît ».

Phil avait remarqué que Léna n’était pas dans son assiette. En effet, son attention était tourné vers Gabriel qui n’avait pas donné signe de vie. Ce qu’il avait fait s’était passé la veille mais la jeune femme ne pouvait s’empêcher de ressentir un certain malaise. Cependant, elle avait encore du travail qui l’attendait. Nolan coula un regard vers elle alors qu’il tenait sa baguette prête.

-      « Léna ? » Insista le mari de Carla.

La jeune femme respira un bon coup et empoigna plus fortement sa baguette sous les yeux de Phil qui les observait les bras croisés. Son regard furibond traduisait tout ce qu’il pensait sur le moment. Le duo en face de Nolan et elle attendait patiemment que reprenne le combat. Celui-ci reprit de plus bel quelques secondes plus tard. L’échange de sortilèges se faisait sous la directive de Phil qui donnait ponctuellement des conseils ou criait sur eux. Cela faisait plusieurs jours qu’ils s’entraînaient assidûment, alternant les combats en duo et les séances d’apprentissage et de perfectionnement de nouveaux sorts. La question de l’occlumancie s’était posée mais Tom Jedusor avait été inflexible. Pour lui, il était totalement inutile pour elle d’apprendre à fermer son esprit. Premièrement, elle n’aurait pas le temps pour cela et deuxièmement, il ne pourrait plus lire en elle. Cela, le jeune homme ne l’avait pas dit mais Léna l’avait deviné.

Alors que l’image de Gabriel reparu dans son esprit, un sort frôla son épaule ce qui laissa une brûlure.

-      « Léna, réveilles-toi, bon sang ! »

Nolan envoya un sortilège de pétrification qui fonctionna sur l’un de ses adversaires puisqu’il tomba raide sur le sol. L’autre défendit son camarade en envoyant une rafale de sorts et en esquivant aisément ceux du jeune homme. Léna répliqua aussi et mit au tapis le dernier adversaire.

-      « Il était temps ! J’ai failli m’endormir ».

La jeune femme l’ignora et se dirigea vers la table contre le mur à l’autre bout de la pièce où elle prit un verre d’eau qu’elle vida. Elle sentit plus qu’elle ne vit Phil se poster à côté d’elle. Le jeune homme se pencha vers elle et s’adressa à elle à voix basse.

-      « Mais, qu’est-ce qu’il t’arrive ? Je t’ai connu plus efficace ».

Il n’obtint pas de réponse. Son comportement irritait Léna qui ne supportait pas que quelqu’un soit aussi insistant.

-      « Tu m’écoutes ? J’espère que tu vas mettre plus de conviction lorsque le maître va venir ».

Phil réussit enfin à capter l’attention de Léna qui lui jeta un coup d’oeil.

-      « Il attend de toi que tu sois prête d’ici ce week-end. Tu t’en rends compte ? Il ne nous reste plus beaucoup de temps. Si tu n’y met pas davantage du tiens, nous n’y arriverons jamais ! 

-      Il n’est pas mon maître et n’a aucune autorité sur moi, répliqua Léna.

-      Fais attention à ce que tu dis. Je te déconseille de dire ce genre de choses devant qui que ce soit d’autres. Je te dis cela pour toi »

Phil s’assura que les autres n’avaient rien entendu – ce qui  était le cas – et se retourna vers la jeune femme. Sans prêter attention à son petit manège, cette dernière se servit tranquillement de l’eau et porta le verre à ses lèvres lorsque Phil se détourna d’elle en poussant le plus long soupir d’exaspération qu’elle n’avait jamais entendu. Son abandon ne signifiait pas qu’il allait s’arrêter là. Non, c’était mal connaître Phil de penser cela. Léna savait qu’il allait revenir à la charge dès qu’elle retournerait sur l’aire de combat spécialement aménagée pour l’occasion. En effet, ils avaient émigrés chez une autre grande famille de sorciers : les Avery, qui leur avait prêté gracieusement l’un de leurs salons qui faisaient partis de leur immense demeure. Les partisans de Voldemort ne savaient toujours pas qui était l’homme qui les avait attaqués dans le manoir Malefoy mais ils savaient qu’il était lié à Léna qu’ils connaissaient tous maintenant. Néanmoins, ils n’oseraient jamais demander ce qu’il en était à leur maître ou aux seules personnes mises dans la confidence. Comme Rosa et Dylan étaient morts, ils furent remplacés par deux nouvelles personnes : Kilian et Andrew, ses adversaires à ce moment même car le combat venait de reprendre. Phil avait pris naturellement la tête de leur petit groupe et les dirigeait avec une main de fer (ou pas). Lui et Léna s’entendaient mieux mais la jeune femme s’amusait à saper son autorité ce qui l’énervait au plus haut point.

-      « Léna ! Combien de fois vais-je devoir te demander de te concentrer ? »

Pour le contredire et l’embêter, elle lança un sort qui mis au tapis ses adversaires et se détourna pour aller boire un autre verre d’eau.

-      « Tu as peur de te déshydrater ? » Demanda Nolan qui l’avait suivi.

Sa remarque la fit rire. Des pas rapides se firent entendre derrière eux. Léna se retourna pour voir Phil la fixer avec ses petits yeux noirs de colère et les poings sur les hanches. Nolan se tenait à côté d’elle, appuyé contre la table et resta spectateur de l’échange qui s’annonçait … Intéressant.

-      « A quoi joues-tu ?

-      Rien, répondit Léna. Nous nous sommes combattu pendant quatre jours sans jamais changer de partenaires. Tu n’augmentes pas la difficulté. Pour moi, ce n’est pas s’entraîner.

-      Que proposes-tu ? Je suis tout ouïe, souffla Phil en croisant les bras.

-      Je ne sais pas, moi … Sois mon adversaire ».

Le regard qu’il lui lança la fit éclater de rire.

-      « Quoi ? Tu penses que tu n’es pas de taille ? Le provoqua-t-elle, hilare.

-      Je te battrai en moins de temps qu’il te faudra pour dire baguette, jeune fille.

-      Justement, je me batterais enfin contre plus fort que moi. Crois-moi, cela va beaucoup m’aider ».

Phil passa une main las dans ses cheveux. Son regard croisa celui de Nolan qui sourit, amusé par la répartit de Léna.

-      « Aides-moi à la raisonner, je t’en prie, supplia le mari de Carla.

-      Pourtant, je pense que c’est une très bonne idée. Elle a fait pas mal de progrès avec nous mais elle a tendance à stagner. Il lui faut un nouvel adversaire, plus compétent et expérimenté. En d’autre terme, toi ».

Sa prise à partie provoqua deux réactions de la part de ses amis. L’un se crispa à s’en casser les mâchoires et fronça les sourcils et l’autre sourit avec triomphe.

-      « Attention, si tu continues comme cela, tu vas avoir des rides » Fit Léna en imitant Carla.

Pendant qu’elle passait devant lui, leurs regards s’affrontèrent. La tête haute, la jeune femme poursuivit son chemin et se posta au milieu de l’aire de combat.

-      « Alors ? Qu’est-ce que tu attends ? »

Kilian et Andrew les observaient tour à tour, attendant patiemment que Phil réagisse. Nolan le poussa vers la jeune femme avec un petit sourire en coin. Léna se mit en position et sortit sa baguette magique de sa poche pendant que Phil prenait lentement place devant elle. Il avait pris son temps mais il engagea le combat comme une fusée. Ainsi, une enfilade de sorts s’écrasèrent contre le bouclier que Léna avait créé à la va vite. Celui-ci se brisa et elle dut improviser pour contrer les autres sortilèges qu’il lui lançait. Parmi eux, certains lui était inconnus. Parfois, Phil utilisait des sortilèges informulés pour la tester. Il ne lui laissait aucun répit.

-      « Tu ne te débrouilles pas si mal. Mais maintenant, j’aimerais bien te voir attaquer ! »

Cependant, Léna n’arrivait pas à trouver le temps de répliquer puisqu’elle passait la majeur partie du combat à se protéger des sorts du jeune homme. Il lui arrivait de repérer une ouverture et de l’attaquer mais sans réel succès. Le combat tournait en sa défaveur, il lui fallait trouver une autre stratégie. Un sort ricocha contre le sol et fit exploser le fauteuil à côté de Phil. Cela lui donna une idée.

Soudain, Léna entraperçut du coin de l’œil Andrew et Kilian s’agiter à sa droite. Néanmoins, elle préfera se concentrer sur le combat et mettre à exécution son plan qui venait de germer dans son esprit. Plusieurs sortilèges arrivèrent presque en même temps vers la jeune femme qui les contra de justesse. Discrètement, elle rapprocha le fauteuil derrière Phil qui ne se rendit compte de rien. Elle fit semblant de rater un sortilège qui atterrit sur le parquet et le gela. Le jeune homme perdit l’équilibre et fut suffisamment longtemps déstabilisé pour se prendre en pleine poire un sortilège de Stupéfixion que Léna réussissait sans le formuler à voix haute. Impitoyable, elle en profita également pour lui envoyer une bardée de sorts qu’il contra difficilement au début puis plus facilement. Aussi, son plan échoua car elle ne réussit pas à le faire tomber comme elle l’aurait voulu et le sol dut dégelé en un clin d’œil.

-      « Tu ne m’auras pas comme ça ! »

Visiblement, Phil s’amusait beaucoup. Il lui envoya une rafale de sortilèges à son tour que Léna contra comme elle put. Cela la fit reculer. Son regard tomba sur un livre qu’elle avait feuilleté un million de fois ces derniers jours. Un mot lui revint en mémoire – enfin plutôt le nom d’un sort qu’elle n’avait pas encore pu essayer. Toutefois, la jeune femme ne savait pas à quoi il servait et avait presque peur de s’en servir contre Phil. Elle le relégua alors dans un coin de sa tête et poursuivit le combat. Plus il durait, plus Léna se sentait à l’aise. Elle arrivait à contrer plus facilement les sorts de Phil et l’attaquait même plus fréquemment, même s’il détenait nettement l’avantage. L’espoir pointa le bout de son nez.

Soudain, les deux sorts qu’ils avait jeté en même temps se rencontrèrent dans les airs et s’annulèrent ce qui provoqua des étincelles. La robe d’Andrew prit feu. Alors qu’il commençait à paniquer, Léna lui lança un sortilège informulé pour éteindre le feu et se reconcentra sur son adversaire. Un sortilège lui effleura la même épaule brûlée quelques minutes plus tôt. Cela lui arracha un petit gémissement. Pour la peine, Léna lui envoya un sort qu’elle avait appris deux jours plus tôt et qui était fort efficace. Phil se le prit en pleine face mais se remit rapidement. En réponse, la jeune femme encaissa deux sorts qui la firent presque tomber par terre. Phil éclata de rire.

-      « Eh bien ? Tu ne tiens plus debout ? ».

La jeune femme sourit devant l’hilarité de son nouvel ami.

-      « Arrêtes dont de rire. Tu vas voir ce qu’il va t’arriver ! » Le provoqua-t-elle.

Pour toute réponse, le rire de Phil lui parvint jusqu’aux oreilles une nouvelle fois alors qu’elle se préparait à se venger. Ainsi, cette distraction l’empêcha de voir le sortilège suivant arriver vers lui et pour cause, il se le prit de plein fouet. Son nez se transforma en bec de canard et il caqueta pendant quelques secondes jusqu’à ce qu’il annule les effets du sort. Des rires se firent entendre autour d’eux.

-      « Tu vas me le payer ! »

Léna évita un Expelliarmus et profita du fait d’être sur le côté pour transformer le siège non loin de Phil en ours. Celui-ci poussa un grondement ce qui fit sursauter Andrew et il se mit debout, menaçant de toute sa hauteur Phil qui lui jeta un coup d’œil pas du tout impressionné le moins du monde. Son pelage brilla sous la lumière que projetait le ciel par les fenêtres malgré le mauvais temps et ses pattes se levèrent haut dans les airs avant de refermer sa prise sur le jeune homme. Suivit la volonté de la jeune fille, il lui entrava ses mouvements sans le tuer. Elle sourit.

-      « Ne pense pas que tu as gagné le combat ».

En un coût de baguette, l’ours disparut en un nuage de fumée. A cause de lui, sa vision fut obstruée ce qui permit à Phil d’apparaître devant elle sans crier gare et la prendre à défaut. Léna encaissa difficilement ce premier sort puis les autres. Elle allait s’effondrer contre le parquet lorsqu’elle se souvint du sortilège dont elle ne connaissait pas les effets. En désespoir de cause, Léna prononça la formule avec appréhension.

-      « Nuctis Tempora ».

Pendant un instant, il ne se passa rien du tout, puis, après quelques secondes, elle se rendit compte que les mouvements de Phil était ralentis. Un coup d’œil autour d’elle lui renseigna que pour les autres ce fut la même chose. Elle avait réussi à ralentir le temps ! A travers la fenêtre, la jeune femme vit un oiseau voler dans le ciel ce qui lui démontra que seul les personnes dans la pièce était touchés par le sort. Contente d’elle, Léna se tourna vers Phil qui esquissait un geste avec sa baguette et dont le regard indiquait qu’il avait compris ce qu’elle avait fait.

-      « Expelliarmus ».

Le jeune homme fut propulsé dans les airs et atterrit directement sur le fauteuil qu’elle avait utilisé lors du combat. Aussitôt, des applaudissements retentirent tout autour d’eux. Léna se prit alors conscience que non seulement le temps avait repris son cours mais aussi que la pièce dans lequel ils se trouvaient était remplis de personnes venus assister au combat.  Des chuchotements admiratifs s’élevaient de leur public. Phil se releva en s’époussetant et en essayant de rassembler toute la dignité qu’il lui restait. Cependant, le jeune homme, pas rancunier du tout, s’avança vers elle avec un petit sourire et lui serra la main, ce qui la surpris énormément.

-      « Ce fut un très bon combat. Merci.

-      Merci à toi » S’entendit-elle dire alors que les autres continuaient à les regarder.

Parmi eux, quelqu’un qui n’en revenait pas, s’exclama :

-      « Je n’ai jamais réussi à lancer ce sort alors que cela fait des années que je m’entraîne !

-      En même temps, elle a réussi à tenir tête à Phil. Ce n’est pas n’importe qui » Lui répondit un autre.

Le sourire de Phil s’élargit.

-      « Tu vois, on peut faire quelque chose de toi ».

Soudain, un silence s’installa. Ensuite, des pas sur le parquet se firent entendre et se rapprochèrent du mari de Carla et de la jeune femme qui se retournèrent d’un même mouvement.

-      « Visiblement, il semblerait que tu sois quasiment prête pour samedi ».

Tom Jedusor, en personne, venait de la féliciter. La jeune femme faillit se pincer. Derrière lui, elle vit Carla, Kiera et David qui la regardait d’un air admiratif. Nolan, un peu plus loin, lui adressa un sourire encourageant. Un sentiment de fierté l’envahit.

-      « Il lui reste quelques sorts à revoir mais je pense que, dans l’ensemble, Léna est plus forte que n’importe qui dans cette pièce à part vous, Maître, bien sûr.

-      Et toi » Compléta le dit Maître, sur un ton sec.

Il croisa le regard de Léna qui sentit soudain comme une douche glaciale couler sur elle.

-      « Mais je tiens à te rappeler que Phil s’est fait battre par Richard, donc tu n’es pas encore de taille contre lui. Tu as encore trois jours pour t’améliorer » Ajouta-t-il avec un regard noir.

Son changement d’humeur n’échappa à personne. L’ambiance changea aussitôt. Certains se crispèrent, d’autres se regardèrent avec un air surpris. Phil, lui-même, se tendit. La jeune femme interrogea du regard son ancien Préfet-en-Chef. Avec un visage et un regard indéchiffrables, il lui était difficile de comprendre ce qui passait par la tête de ce dernier.

-      « Tu ferais mieux de te concentrer sur ton objectif plutôt que sur des choses futiles. Il n’a aucun intérêt dans ta vie et n’en aura jamais. Oublie-le ».

Alors qu’il se détournait d’elle, ses paroles énigmatiques mirent du temps à arriver jusqu’à son cerveau et à être analyser. Lorsque Léna comprit de quoi il en retournait, une pierre tomba dans son estomac et l’image de Gabriel s’imposa à elle.



Commentaire de l'auteur A suivre ...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales