Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Je te jure que mon père te tuera...
[Histoire Terminée]
Auteur: Olympie Vue: 9156
[Publiée le: 2013-04-29]    [Mise à Jour: 2014-02-22]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 13
Description:
Quand on s’appelle Weasley, il y a peu de chance pour qu’on devienne amie avec un Malefoy. Et pourtant. Quand Rose Weasley entre en septième année, et qu’elle est préfète-en-chef au côté de Scorpius Malefoy, ils se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Scorpius est accusé de pratiquer la magie noire dans l’enceinte de Poudlard, et qu’il est envoyé à Azkaban.
Rose doit alors faire face à de plus en plus d’agressions dans l’école.
Une insulte est prononcée et est alors sur toutes les lèvres…
Tout accuse Scorpius est pourtant, Rose est convaincue de son innocence. Elle promet qu’elle l’aidera.
Mais elle ne connait pas encore les sacrifices qu’il lui faudra faire. Et si un nouveau groupe de Mangemorts voyait le jour sous les ordres d’un nouveau chef prêt à tout pour devenir aussi craint que Voldemort lui-même?

NB : Je suis vraiment contente de voir qu'on a passé les 3000 vues J'espère que vous allez continuer à la lire et à aimer !

NB 2 : Ecrire cette fanfiction a été un vrai plaisir, et j'espère qu'elle vous a plu aussi !

Crédits:
L'univers et la plupart des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Dans le chapitre 14 apparaissent les Silverscrolls, idée que j'ai emprunté, avec son accord à Ywëna (dans "Le Délicat parfum des Arums")!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

XVI. Marcus Jork

[3013 mots]
Publié le: 2013-07-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour :)
Donc, voilà, après deux semaines d'absence voilà le chapitre 16.
J'ai fait mes corrections, mais je pense qu'il reste des fautes, désolée.

Chapitre 16

- Rosie ! Dépêche-toi, on va être en retard, cria Hermione en bas des escaliers.

- J’arrive !

Rose se regarda une dernière fois dans le miroir de sa chambre. Elle lissa les plis fictifs de sa robe, et descendit les escaliers. Son père la regarda descendre avec un regard étonné. Elle portait une robe bleu nuit, composée d’une doublure en satin sous deux voiles en tissu léger. Cintrée sous les seins, elle mettait sa silhouette incroyablement bien en valeur. Rose avait relevé ses cheveux en un chignon tout simple, d’où quelques mèches s’échappaient encadrant son visage. Elle s’était très peu maquillée, et cela lui allait très bien. Hugo sortit de la cuisine et s’arrêta net en voyant sa sœur. Il n’avait pas terminé son geste, et un bout de pain sortait encore de sa bouche.

- U chkendide, tenta-t-il.

- Pardon ? Intervint Hermione en sortant de la cuisine à son tour.

- Tu es splendide, articula enfin Hugo.

Hermione attrapa trois vestes sur le porte manteau de l’entrée. Elle tendit une veste de costard à Hugo qui l’enfila, une autre à son mari qui grommela, et elle enfila une veste d’hiver. Rose attrapa son châle qu’elle avait laissé avec ses chaussures qu’elle enfila d’un simple mouvement.

- Rosie, tu vas avoir froid, déplora sa mère.

- Maman, on fait trois mètres, on transplane, on refait trois mètres et on est bien au chaud dans le salon des Malefoy, décrit Rose. Ils ont invités plus de la moitié de la communauté sorcière, il fera chaud dans leur salon.

Hermione hocha la tête, et regarda sa montre.

- James a dit qu’il venait avec nous, annonça-t-elle.

- Pourquoi ? S’étonna Hugo.

- Il travaillait dans le coin, expliqua Rose. Ça lui faisait moins loin que de retourné Square Grimmaurd.

La porte s’ouvrit à ce moment, et James pénétra dans l’entrée des Weasley en frissonnant.

- On devrait te donner la chambre d’ami James, tu passes plus de temps ici que chez toi, se moqua Hugo.

- Seulement quand ta sœur est là, fit remarquer Ron. Nous il ne nous aime pas autant.

- Exact, répliqua James avec un grand sourire. Je monte me changer, j’arrive.

Hermione soupira en regardant son neveu monter quatre à quatre les marches des escaliers pour s’enfermer dans la chambre de Rose.

- On va être en retard, se plaignit Hermione.

- Maman…

Hugo soupira. Rose sourit. Ils avaient les mêmes expressions et soupirait autant l’un que l’autre. James sortit de la chambre après deux minutes. Il mit sa veste et ouvrit la porte dans un geste théâtrale.

- Messieurs, dames.

 

****

***

 

Rose attrapa le bras que son cousin lui tendait et ils pénétrèrent dans le salon plein à craquer des Malefoy. Ils furent très vite emportés dans le tourbillon des salutations. Des gens les saluer de tous les côtés, certain si vite qu’ils avaient à peine le temps de voir de qui il s’agissait. James conduisit sa cousine dans un coin de la salle plus calme où ils retrouvèrent Albus, Hugo et Lily.

- Vous avez réussi à traverser le salon ? Rigola Lily. J’ai bien cru que je n’en sortirai jamais !

Un homme passa près d’eux avec un reniflement dédaigneux, mais aucun d’entre eux n’eut le temps de voir qui il était. Le professeur Jameson profita de ce moment pour se joindre au groupe.

- Bonsoir à vous !

- Bonsoir professeur, répondit calmement Albus. Il y a du monde n’est-ce pas ?

- Oui, et je ne connais personne à part vous. Je me sens un peu perdu, avoua le professeur.

Lily et Hugo eurent un rire nerveux, qui montra qu’eux aussi. Rose sourit à Albus en sentant que James tirait sur son bras.

- Viens, j’ai vu M. Malefoy là-bas, on peut aller le saluer !

James commença à partir, et Rose suivit docilement son cousin, un sourire aux lèvres.

- Miss Weasley, M. Potter, sourit M. Malefoy.

- Bonsoir M. Malefoy, répondit James. Nous… Rose a reçu une lettre disant que votre fils aurait peut-être l’autorisation de rentrer pendant les vacances avant son procès, je me demandais si…

- S’il était là ce soir ?

James hocha la tête.

- Non. Il n’a finalement pas eu ce droit, nous avons eu l’autorisation de lui rendre visite c’est tout, déclara sombrement Drago Malefoy.

- Tu me déçois Drago, dit une voix dans le dos du maître des lieux. J’ai fait le tour de l’assemblée et j’y ai vu de la vermine. Des sangs mêlés, des traitres-à-leur-sang et même des sangs… Des né-moldus.

Rose leva les yeux et observa Lucius Malefoy.  Il baissa ses yeux aciers sur elle et la regarda de la tête aux pieds.

- M. Malefoy, le père, je présume ? Questionna-t-elle.

- Miss Weasley, répondit celui-ci avec une vague grimace. Et M. Potter.

- Nous allons vous laisser, déclara finalement James. Nous avons d’autres personnes à aller saluer. Messieurs Malefoy.

Rose salua Drago d’un signe de tête sans jeter un regard à Lucius. James et Rose n’avaient pas fait trois pas qu’ils entendaient clairement Lucius annonçait d’une voix forte :

- Elle m’a royalement ignoré… Je savais que les Sangs-de-Bourbes ne savent pas élever leurs enfants, mais j’aurais pensé qu’avec le respect qu’elle te témoigne, elle en aurait fait autant pour moi.

James n’eut pas le temps de faire un geste que déjà, sa cousine avait sorti sa baguette et la pointée vers Lucius Malefoy.

 

****

***

 

Après quelques instants, le silence ce fit, et les invités se tournèrent vers l’étrange scène qui se déroulait sous leurs yeux.

- Ne soyez pas idiote, miss Wealsey, lança Lucius Malefoy de sa voix trainante.

- Et vous, retirez ce que vous avez dit, siffla Rose entre ses dents.

Lucius se tourna vers son fils à qui il murmura quelque chose.

- Hors de question, d’exclama Drago Malefoy. C’est exactement pour ça qu’on vous a interdit d’avoir une baguette. 

Rose rigola.

- Ca, ce n’était pas écrit dans le journal. Pourtant au lieu de « Un mangemort en dehors de sa prison », ça aurait fait beaucoup mieux « Un mangemort privé de sa fierté, privé de sa baguette » !

Lucius Malefoy n’eut pas l’air de trouver ça drôle. Il arracha la baguette d’Astoria qui passait par là.

- Je vais vous apprendre le respect, petite idiote !

Un éclair rouge sortit de la baguette. Rose eut à peine le temps de lancer un charme de bouclier. Elle se contenta au début de parer les attaques du grand-père Malefoy, puis elle en eut marre et attaqua.

- Experlliamus !

Lucius fut étonné par cette soudaine attaque laissa voler sa baguette qui atterri dans la main de Rose.  La maîtresse de maison tapa dans ses mains et annonça qu’il était temps de passer à table. Rose lui rendit sa baguette quand elle passa devant elle, et la jeune fille crut apercevoir un sourire. James se retourna vers sa cousine, au même moment où Hermione serrait sa fille dans ses bras.

- Quelle idiote tu fais ! Attaquer Lucius Malefoy !

- Maman, il n’avait pas de baguette, à la base, se défendit Rose.

James fronça les sourcils avec un sourire amusé. Non, Rose n’en savait rien, mais sa mère n’était pas obligée de le savoir.

 

****

***

 

Le lendemain matin, Rose se réveilla en fin de matinée. Ils étaient rentrés tard, et Rose ne s’était pas endormie tout de suite. Elle descendit dans le salon, où son frère et ses parents l’attendaient, devant le sapin au pied duquel s’entassait des paquets cadeaux.

- Rosie enfin, s’impatienta Hugo. On t’attendait !

Son frère s’assit par terre et commença à faire quatre piles de cadeaux.

- Rosie, maman, papa et moi, dit-il en montrant les différentes piles.

Il commença alors à ouvrir ses cadeaux sous le regard amusé de ses parents. Rosie attrapa le premier cadeau de la pile et l’ouvrit.

Hey, j’espère que ça va te plaire belle rousse !

James

Rose sourit en ouvrant le paquet. Elle y trouva un gros livre moldu qu’elle n’avait pas encore lu. Elle regarda les titres Les Misérables de Victor Hugo, elle connaissait de nom mais ne savait pas de quoi il s’agissait. Elle ouvrit le cadeau venant de ses parents. Une couverture recouvrait une cage. Elle souleva la couverture et découvrit une couette hulotte toute noire. Elle remercia immédiatement ses parents avant d’ouvrir ses autres cadeaux. Sa grand-mère paternelle lui avait envoyé son éternel pull tricoté main. Ses grands-parents maternelle lui avait envoyé une magnifique chaine en argent avec un pendentif en ambre qui représentait une goutte d’eau. Tara lui avait envoyé un livre sur les potions, Albus un livre sur l’astronomie. Rose vit avec étonnement que Matthew lui avait envoyé un cadeau avec un petit mot.

Je me suis dit que ça te ferais plaisir alors bon, voilà…

Elle trouva dans le paquet quelque chose qui ressemblait à une protection de tir à l’arc. Rose fronça les sourcils, et l’enfilant. Elle remarqua alors une cavité pouvant contenir une baguette. Elle y glissa sa baguette et appuya sur le bouton. La baguette lui sauta dans la main. Rose sourit. Ce truc était génial. Rose ouvrit un nouveau cadeau, celui de Blaise. Les règles élémentaire du Quidditch. Rose fronça les sourcils.

Tiens, il est temps de t’y mettre, allé hop ! Je te laisse la fin des vacances et à la rentrée interro !

Blaise

Rose sourit. Elle le lirait peut être pendant son temps libre. Le dernier cadeau intrigua Rose. Un petit sac  était posé par terre. Rose l’ouvrit et elle y trouva un petit mot.

Rose,

Voilà deux, trois trucs qu’il faudra que tu ais sur toi demain, pour le silverscolls, tu peux le donner à quelqu’un de ta famille pour garder un contact si tu veux, quand nous serons loin.

Ce sac est un sac agrandi avec de la magie, il peut contenir beaucoup de chose sans jamais s’alourdir, prend-le, tu en auras besoin. Prend aussi de bonnes chaussures, nous allons devoir marcher un peu, prend aussi des vêtements chauds, nous allons dans le nord du pays. On se rencontre demain,

Marcus

Rose plongea la main dans le sac et trouva dans un délicat papier au reflet argenté, elle y trouva aussi une bouteille contenant un liquide bleu azure et une autre contenant un liquide rose. Elle refourra le tout dans le sac au moment où son frère lui demandait ce que ses amis lui avait offert.

 

****

***

 

- Rose, va ouvrir s’il te plait, cria Hermione à travers la maison.

Le soir était venu, et toute la famille Weasley se réunissait chez Rose cette année-là. Elle ouvrit la porte à ses grands-parents.

- Rosie chérie, s’exclama Molly Weasley quand sa petite-fille lui ouvrit la porte.

Rose embrassa ses grands-parents, et avant qu’elle n’ait refermé la porte, son oncle Harry et sa tante Ginny ainsi que leurs enfants avaient transplané derrière la limite. Rose salua tout le monde, et leur indiqua le chemin du salon. Albus ne suivit pas le reste de sa famille.

- Je ne comprends toujours pas pourquoi tu ne viens pas avec nous chez Tara, depuis la troisième année, on y va tous les ans, commença-t-il en se mettant en face de sa cousine.

- Al’, on en a déjà parlé, je vais chez Illéa cette année, rétorqua-t-elle.

- Tu l’as connais à peine, continua-t-il.

- Al’, s’il te plait, je t’ai déjà expliqué, elle m’a demandé de venir chez elle pour l’aider à rattraper son retard en cours, alors j’ai accepté et voilà, je ne vais pas chez Tara cette année.

- Et moi, je vais me retrouver tout seul, avec Blaise et elle, super, finit Albus en partant dans le salon.

Rose n’eut pas le temps de penser à leur conversation qu’on toquait à la porte.

 

****

***

 

Rose regarda encore une fois sa montre. Elle devait retrouver Illéa au Chaudron Baveur à dix heures, et la jeune étrangère avait bien précisé qu’elle devait être bien à l’heure. Pourtant il était déjà dix heures et demie, et personne n’était encore venu la chercher. Elle avait donné le silverscolls à James, lui avait expliqué comment il marchait et lui avait promis d’essayer de lui parler le plus souvent possible. Rose jeta un nouveau coup d’œil à sa montre, et en relevant la tête elle aperçut un jeune homme qui s’avançait vers elle. Plutôt grand et bien bâti, il avait une certaine prestance qu’il essayait maladroitement de cacher. Ses cheveux noirs lui tombaient négligemment sur les épaules. Il leva ses yeux noirs sur Rose. Dès qu’il la vit, il s’avança d’un pas sûr vers elle.

- Rose Weasley ? Lui demanda-t-il doucement.

Elle hocha simplement la tête et attrapa la main qu’il lui tendait.

- Marcus… Jork.

Rose haussa un sourcil. Les personnes qui hésitaient sur leurs noms de familles étaient peu nombreuses. Elle n’eut pas le temps de ce questionnait plus, il la dirigeait déjà vers une cheminée relier au réseau. Il la poussa dans la cheminée.

- Manoir Jurin, indiqua-t-il à Rose.

La jeune fille prit une poignée de poudre verte qu’elle jeta à ses pieds en indiquant sa destination. Des centaines de salons, des bibliothèques, et de lieux publics passèrent sous ses yeux avant qu’elle ne s’arrête dans une grande pièce. Rose fit un pas pour sortir de la cheminée et observa la pièce. Elle avait le plafond si haut que Rose pensa que s’il n’était pas soutenu par la magie, il ne tiendrait sûrement pas. Les huit murs de la pièce octogonal étaient recouverts de livre jusqu’au plafond. Marcus sortit de la cheminée et fonça dans Rose.

- Rose, avance, on n’a pas toute la journée, grommela-t-il.

- Où est-ce qu’on est ? Demanda-t-elle.

- Je t’expliquerai quand on aura retrouvé ma sœur, répondit-il simplement.

- Ta sœur ? Répliqua Rose en haussant les sourcils.

- Oui, Illéa, ma sœur, dit-il sans arrêtais de marcher devant Rose.

Ils passèrent devant un nombre incroyable de porte, et de fenêtres recouvertes par des rideaux. Rose n’avait absolument aucune idée d’où ils se trouvaient. Elle regardait le plafond quand Marcus s’arrêta subitement et lui fit signe de rester dans son dos.

- Sire Jurin, salua-t-il en baissant la tête.

- Marcus, que me vaut le plaisir de ta visite ? Surtout après celle de ta charmante sœur.

- Je cherche ma sœur, déclara le jeune homme.

- Elle n’est plus ici, je crains que ma fille ne l’est chassée. Vous savez, mon protégé n’est pas insensible à son charme et ma fille est jalouse.

Marcus poussa un petit grognement qui intrigua Rose.

- Savez-vous où je peux la trouver ?

-Ta sœur est une grande fille, Marcus, elle est autonome je n’ai aucune idée d’où elle est. Puisque tu es accompagné de cette charmante sorcière, je te laisse, mais tu sais que nous n’avons pas fini notre dernière conversation. Réfléchis-y, cela te sera bénéfique si tu acceptes.

- J’y réfléchis, sire Jurin. Merci. Nous allons retourner prendre la cheminée. Bonne soirée.

L’homme tourna les talons et s’éloigna. Marcus repoussa un petit grognement et se tourna vers Rose.

- Demi-tour, ma sœur n’est plus ici.

Voyant que Rose s’apprêtait à répliquer, il lui attrapa les épaules et la fit tourner sur elle-même avant de la pousser devant lui. Rose s’arrêta brusquement quand une jeune femme se posta devant elle. Elle était plutôt grande, et était habillée avec une combinaison de cuire. Rose haussa un sourcil en voyant qu’elle portait des bottes en cuir noir. Ses talons étaient si haut et si fin que Rose doutait que cela soit naturel de tenir debout dessus. 

- Tu te balades au bras des sorcières maintenant, Marcus ? Siffla-t-elle entre ses dents.

Rose sentit Marcus se raidir dans son dos.

- Laisse-nous passer Jana, dit-il simplement.

La jeune femme rigola, elle s’approcha de Rose.

- Je suis sûre que mon frère serait d’accord de s’occuper de ta jeune invitée pendant que l’on va… Discuter, déclara-t-elle.

- J’ai mieux à faire, répliqua Marcus. Et, je ne confirai jamais personne au bon soin de ton frère, encore moins quelqu’un incapable de se défendre.

Rose croisa les bras. Elle était parfaitement capable de se défendre, mais elle savait que ce n’était pas vraiment le moment de protester.  Elle sentit Marcus la pousser.

- Au revoir, Jana.

- Au plaisir Marcus, s’exclama la jeune femme dans leur dos.

Marcus poussa plus fort Rose qui accéléra le pas.

- Qui était-ce ? Demanda-t-elle.

- Quelqu’un dont tu n’as pas envie de connaitre le reste de la famille, alors avance, répondit-il.

Ils arrivèrent enfin devant la cheminée qu’ils avaient quittée quelques temps avant. Marcus poussa délicatement Rose dans la cheminée.

- On retourne sur le Chemin de Traverse, indiqua-t-il.

Rose lança une poignée de poudre verte.

 

****

***

 

Le serveur déposa les deux cafés sur leur table.

- Alors ?

- Alors quoi ? Demanda Marcus.

- Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

- On attend, répondit le jeune homme.

- Qu’Illéa devine qu’on est ici ?

- Elle sait qu’on est ici, on attend une heure, si elle ne vient pas, je m’occuperai de  toi.

Rose but une gorgée de son café.

- Vous êtes frère et sœur, mais vous n’avez pas le même nom de famille ?

Marcus eut l’air incroyablement gêné. Il but une première gorgée de son café, puis une deuxième. Il avait l’air de réfléchir à toute allure.

- Je… Nous n’avons pas le même père en fait, annonça-t-il finalement.

Rose hocha la tête en buvant une nouvelle gorgée. Ce garçon n’était vraiment pas doué pour mentir. En relevant la tête, Rose vit quelqu’un qui fixait l’épaule de Marcus avec insistance.

- Qu’est-ce que tu as sur l’épaule ? Demanda-t-elle alors.

Marcus se retourna en remontant sa veste qui avait glissé.

- Un tatouage. Fini ton café, on part, annonça-t-il avant de boire cul-sec le reste de son café.

- Pourquoi ?

- Bouge, rétorqua-t-il.

Rose en avait assez qu’il lui donne des ordres alors qu’elle ne le connaissait pas.

- Je ne bougerai pas d’ici sans que tu ne m’ais expliqué ce qu’on va faire dans les prochains jours, qui tu es, et pourquoi tes amis m’appelle « la sorcière ».

L’homme qui quelques secondes plus tôt fixait le tatouage de Marcus se leva.

- Vampire, cria-t-il à travers le petit bar.

Marcus attrapa la main de Rose et transplana.

 

 

 

 

 

Commentaire de l'auteur Voilà :)
Le chapitre 17 arrive bientôt :)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales