Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2266 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Je te jure que mon père te tuera...
[Histoire Terminée]
Auteur: Olympie Vue: 9213
[Publiée le: 2013-04-29]    [Mise à Jour: 2014-02-22]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 13
Description:
Quand on s’appelle Weasley, il y a peu de chance pour qu’on devienne amie avec un Malefoy. Et pourtant. Quand Rose Weasley entre en septième année, et qu’elle est préfète-en-chef au côté de Scorpius Malefoy, ils se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Scorpius est accusé de pratiquer la magie noire dans l’enceinte de Poudlard, et qu’il est envoyé à Azkaban.
Rose doit alors faire face à de plus en plus d’agressions dans l’école.
Une insulte est prononcée et est alors sur toutes les lèvres…
Tout accuse Scorpius est pourtant, Rose est convaincue de son innocence. Elle promet qu’elle l’aidera.
Mais elle ne connait pas encore les sacrifices qu’il lui faudra faire. Et si un nouveau groupe de Mangemorts voyait le jour sous les ordres d’un nouveau chef prêt à tout pour devenir aussi craint que Voldemort lui-même?

NB : Je suis vraiment contente de voir qu'on a passé les 3000 vues J'espère que vous allez continuer à la lire et à aimer !

NB 2 : Ecrire cette fanfiction a été un vrai plaisir, et j'espère qu'elle vous a plu aussi !

Crédits:
L'univers et la plupart des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Dans le chapitre 14 apparaissent les Silverscrolls, idée que j'ai emprunté, avec son accord à Ywëna (dans "Le Délicat parfum des Arums")!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

XI.

[2842 mots]
Publié le: 2013-06-09Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour, bonjour ! Bien, je n'arrive pas à trouver de nom pour ce chapitre, mais le prochain, cette fois c'est sûre sera Le poids du doute !

Chapitre 11

- Allez, Weasley du nerf !

Le professeur Jameson courait deux mètres devant Rose qui pensait qu’elle n’allait pas tarder à cracher ses poumons. Il était environ sept heures du matin, et ils couraient depuis une heure. Ils avaient presque fait le tour du parc, et Jameson n’avait pas l’air essoufflé le moins du monde. Enfin il s’arrêta et Rose se laissa tomber dans l’herbe. Une main violente la remit sur ses pieds.

- Si vous vous asseyez maintenant, vous allez faire tomber votre tension trop vite. On va marcher un peu jusqu’à mon bureau et quand on y sera, vous vous reposerez deux minutes. D’accord ?

Rose hocha la tête.

- Je ne pensais pas qu’on allait faire si long pour commencer, lâcha Rose quand ils arrivèrent devant la grande porte du château.

- Ce qu’on vient de faire ? Long ? S’exclama le professeur. Normalement, je fais trois fois le tour du parc.

Rose rigola. Elle doutait que le professeur fasse trois fois le tour du parc en courant tous les matins. Ils arrivèrent enfin dans le bureau du professeur, dans lequel Rose se laissa tomber dans un fauteuil en fermant les yeux.

- Quel heure est-il ? Demanda-t-elle sous ouvrir les yeux.

- Un peu plus de sept heures. Filez vite vous laver Weasley, sinon vous allez être en retard.

Rose soupira, savoura encore quelques instants le bonheur d’être assise dans un fauteuil et se leva.

- Vous devriez penser à vous laver aussi monsieur. Un professeur qui sent la transpiration ce n’est pas très agréable.

- Filez Weasley, hors de ma vue, répliqua le professeur.

Il avait un grand sourire. Rose traversa les couloirs en direction de la salle de bain des préfets. Elle donna le mot de passe et entra. Elle trouva Lily qui était déjà dans l’eau.

- Salut Rosie.

- Salut Lily, répondit la jeune fille en enlevant ses vêtements.

Elle se glissa avec délectation dans le bain. Elle s’assit dans l’eau et ferma les yeux.

 

****

***

 

- Bonjour à tous !

La professeure Brocklehurst se planta devant ses élèves. Elle parcouru sa classe du regard.

- Bien, je vais commencer par ramasser le devoir que vous aviez à faire.

Elle agita sa baguette et vingt parchemins se posèrent sur son bureau. Rose croisa les doigts. Elle avait bâclé son devoir et espéré que Brocklehurst ne s’en rendrait pas compte. 

- Ouvrez vos livres page trente-sept et essayait de faire cette traduction. Je vais passer dans les rangs.

Rose s’exécuta. Elle avait déjà traduit la moitié de son texte de runes, quand la professeure passa près d’elle. Elle ne lui jeta pas un regard mais s’arrêta pour parler avec Illéa Hearts.

- Miss Hearts, j’aime voir les yeux de mes élèves. Attachez-vous les cheveux avec ça.

Elle secoua sa baguette et fit apparaitre un bandeau.

- Non, répondit simplement la jeune femme.

- Pardon ?

- J’ai dit non, je n’attacherais pas mes cheveux.

- Oh si, vous allez le faire. Qu’est-ce que vous cachez sous vos cheveux Miss Hearts ? Demanda la professeure.

- Rien qui ne vous regarde professeure.

- Très bien puisque vous refusez de m’écouter, vous viendrez me voir en retenue ce soir, demain soir, après-demain soir et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’année, déclara la professeure.

Elle fit demi-tour et s’éloigna. Hearts soupira bruyamment.

- Et si je m’attache les cheveux ?

- Vous viendrez seulement ce soir, répondit la professeure en continuant son chemin jusqu’à son bureau.

Hearts prit le bandeau dans ses mains et soupira. En relevant ses cheveux, elle révéla une affreuse cicatrice qui lui traversait la moitié de la joue.

La professeure afficha un sourire triomphant pendant tout le reste de son cours.

 

****

***

 

- Vous ne devinerez jamais ce qu’il s’est passé devant le cachot de potion, s’exclama Tara en s’asseyant en face de Blaise.

- Quoi ? Demanda Albus.

- Anna Léonn a été agressé, expliqua Tara.

- Léonn… Celle qui était avec Sendeth et les autres quand ils s’en sont pris à Lily ? Demanda Rose.

- Oui, acquiesça Blaise et celle qui a voulu les lâcher quand Sendeth à insulter Devis.

- Blaise, comment peux-tu être au courant de ça, tu n’étais pas là, répliqua Albus.

- Je suis toujours au courant de tout, répondit l’intéressé en haussant les épaules.

- Bref, je n’ai pas fini mon histoire, interrompit Tara. C’est une troisième année qui l’a trouvé, Wylla Stanph, quand d’autres sont arrivés, il y avait Harper Olson, la sœur de Darren. Elle a poussé Wylla en lui disant, je cite, « Dégage sang-de-bourbe, ne la touche pas ». Je ne pense pas que d’autre que moi l’ai entendu, il y avait de l’agitation et elle a parlé doucement.

- Merlin, ils ont quoi en ce moment ? S’énerva Blaise. Cette histoire va mal finir.

- Tara, tu dois aller en parler au Directeur, dit simplement Albus.

- Je ne pense pas que ça soit une bonne idée, répliqua Blaise. On doit se faire petit en ce moment, on est les amis désigné de Scorpius, le-fils-de-mangemort-qui-suit-les-traces-de-son-papa. Il ne vaut mieux pas qu’on se fasse remarquer, ils ont un atout qu’on n’a pas.

- Qu’est-ce que tu racontes Blaise ? Demanda Tara.

- Olson est la sœur, d’un ami de Sendeth, expliqua Blaise.

- Et ?

- Sendeth est ami avec StPeter, continua Blaise.

- Et ?

- StPeter est ami avec…

- Je vois ou tu veux en venir, coupa Albus. Ils sont tous amis avec Nott.

- Et ? Demanda encore Tara.

- Et Londubat apprécie beaucoup Nott. S’il n’a pas été préfet en cinquième année c’est parce que Scorpius avait de meilleures notes que lui, expliqua Rose.

- Et ? Il ne vous apprécie pas vous peut-être ?

- Bien sûr que si, répondit Albus. Mais Nott défendrait ses amis et personne ne croirait que des élèves sans histoire insultent des gens comme ça.

- Il y avait des témoins quand Sendeth a insulté Devis, rétorqua Tara.

- Oui, mais il a déjà été puni pour ça, Londubat ne voudra pas revenir sur ça. On ne peut rien faire, laisse tomber Tara, trancha Blaise.

Tara bougonna pendant tout le reste du repas.

 

****

***

 

- Weasley ! Tiens on m’a demandé de te donner ça.

Une élève de deuxième année que Rose ne connaissait pas lui donna un rouleau de parchemin.

Rose,

Je t’attends dans mon bureau le plus vite possible,

Dépêche-toi,

Neuville Londubat.

Que pouvait bien lui vouloir Londubat ? Rose soupira et fit demi-tour pour se rendre devant la gargouille qui gardait l’entrée du bureau du Directeur. Elle donna le mot de passe et monta. Elle toqua à la porte et fut tout de suite invitée à entrer.

- Ah Rose, tu es la première. Nous allons attendre Clark Devis avant de commencer, déclara Londubat.

- Pourquoi aviez-vous besoin de moi professeur ?

- Je veux vous parler de l’agression de Miss Léonn. En as-tu entendu parler ?  

Rose hocha la tête. On toqua à la porte, Devis entra dans le bureau.

- Bonsoir professeur, Rose.

- Bien, asseyez-vous.

Rose et Clark prirent place dans les fauteuils en face du Directeur qui s’asseyait lui aussi.

- Bien, écoutez. Depuis le début de l’année nous avons eu l’agression de Miss Elena Holy, et hier a eu lieu celle de Miss Anna Léonn. Les deux agressions même si elles sont isolés, ont été d’une certaine violence. Nous allons mettre en place de nouvelles rondes, même en journée. Mais pour cela il nous faut plus de personne. Alors vous allez passer dans toutes les classes, pour recruter des volontaires, à partir de la troisième année. Des questions ?

- Tout le monde peut participer ? Demanda Devis.

- Vous prendrez les noms de tous les volontaires, et nous feront une sélection, répondit le Directeur. Autre chose ?

Les deux préfet-en-chef secouèrent la tête.

- Bien, alors vous pouvez y aller. Oh, et en fait, un bal aura lieu avant les vacances de noël. Faites passer le message.

Rose salua le Directeur et partie avec Devis.

- Tu penses que beaucoup de monde voudra faire les patrouilles ? Demanda-t-il.

- Et bien, je pense que des gens voudront le faire, beaucoup je ne sais pas.

- Certain auront peur d’être les cibles des agressions, mais je pense que je connais quelques personne qui pourront être intéressés.

- Moi aussi, bien bonne soirée Clark !

Ils se séparèrent dans la Grande Salle où Rose retrouva Tara, Albus et Blaise assit à la table des Gryffondors pour dîner

- Où est-ce que tu étais ? Demanda Blaise.

- Dans le bureau du Directeur, il veut mettre en place des patrouilles avec des élèves volontaires, répondit Rose en se servant du gratin.

- Inscrit nous, dit Albus.

- Je m’en doutais.

Une chouette vint se poser sur la table devant Rose. Elle soupira.

- Les gens pourraient m’envoyer du courrier le matin comme tout le monde.

Ses amis rigolèrent pendant qu’elle lisait la lettre. 

 

Ma Rosie Chérie,

Tu ne devineras jamais ce que le Ministère veut mettre en place ! Une garde ministérielle pour assurer la sécurité du Ministre pendant ses déplacements. Ils veulent que l’on forme six Aurors, pour être les toutous de Monsieur le Ministre ! Comme si les Aurors n’avaient que ça à faire. Il faut former six jeunes Aurors, aux longs déplacements en balai, au transplanage d’escorte, de secours et d’urgence, au blocage de cheminée, et bien sûr aux aptitudes normales des Aurors. Le Ministère doit vraiment penser que l’on s’ennuie quand, en plus, il nous demande de mettre en place un petit spectacle pour la mise en place de cette garde ! Et ton oncle dans sa grande bonté, ma chargé de recruter ses jeunes gens, et de les former entièrement en deux semaines ! Sympathique n’est-ce pas ? Il m’a bien sûr clairement signifié que mes affaires en cours serait reprise par un de mes collègues. Je pense qu’il n’était pas content de mon travail et que donc, il m’a mis sur un truc inutile, et sans attrait. Evidemment, quand je l’ai dit à ta mère, elle a trouvé cette idée formidable, j’ai donc envoyé une lettre à ton frère, qui m’a clairement envoyé bouler. Mais je sais que toi, au moins Rosie Chérie, tu me comprends. Quel travail idiot ! Je suis vraiment en colère contre ton parrain. S’il n’était pas content de mon travail il aurait pu me le dire, non ? Tu ne penses pas ? Je pense que c’est à cause de cette blague douteuse que m’a fait Georges l’autre jour, ma baguette toussait, et Harry m’a engueulé comme un gamin. Si c’est vraiment à cause de ça, Georges va m’entendre ! Il est irrécupérable, on a pensé qu’avec la naissance de Fred et Roxanne il se calmerait, mais non ! Monsieur, est encore plus fier de faire des blagues à son pauvre frère, moi, que maintenant il peut s’en vantait auprès de ses rejetons ! Est-ce que moi, je vous vante mes mérites ? Est-ce que moi, je me plains ? Jamais. Je me fais un devoir d’être exemplaire, de ne jamais vous donner le mauvais exemple, mais lui se ne gêne pas. Vraiment, je te jure. C’est comme ta mère qui veut aller fêter le réveillon chez les Malefoy ! Chez les Malefoy ! Les Malefoy ! Pour quoi faire ? Les réveillons entre nous à la maison sont très bien ! Evidemment tu n’es pas d’accord non plus ? Que vous alliez boire le thé avec Mrs Malefoy, passe encore, mais voyons, allez faire la FETE chez eux ? Mais à quoi pense ta mère ? Vraiment.

Et toi ? Tout va bien ? Je suppose que oui, puisque tu ne m’as pas écrit à MOI depuis le début de l’année. J’aimerais beaucoup que tu m’écrives de temps en temps. Oh, bien sûr, tes lettres me sont aussi adresser, mais j’aimerais que de temps en temps, le hibou me soit adressé.

Bon, je te fais des gros bisous.

N’embête pas trop ton frère,

Ton papa, Ron Weasley.

Rose sourit. Son père ne lui écrivait pas spécialement souvent, mais quand il lui écrivait, c’était pour se plaindre pendant quarante centimètres de parchemin. Elle avait maintenant l’habitude de ces lettres de jérémiades. Elle tendit la lettre à Albus qui rigola en la lisant.

- J’aime beaucoup ton père, déclara-t-il. Il a un talent inné pour se plaindre du mien, de ta mère, de ton frère et de ses frères et sœurs en même temps.

Tara faillit s’étouffer avec son jus de citrouille en rigolant.

Hugo et Lily s’assirent près de leur ainé.

- Eh, Rose, tu as reçu une lettre de papa ? Demanda-t-il en grimaçant en voyant le parchemin couvert de l’écriture de son père. Il se plaint de qui ?

- D’oncle Harry, maman, toi, et d’oncle Georges.

- Ah, la même que moi hier alors, répondit le jeune Weasley avec un sourire.

- Sûrement.

- Regardez, Hearts vient vers nous, chuchota Blaise.

- Weasley, Rose –elle jeta un regard noir à Hugo qui avait aussi levé la tête- j’ai entendu dire que vous alliez mettre en place des patrouilles en plus. Je voudrais que tu m’inscrives aussi.

Tara haussa un sourcil, Blaise faillit à son tour s’étouffait en buvant, Albus garda les yeux baissé en transforment son fou-rire en toux, Lily et Hugo échangèrent un regard intrigués.

- Pas de problème Hearts… Je… Pas de problème, bredouilla Rose étonnée.

Hearts fronça les sourcils, et soupira d’un air agacé avant de tourner les talons.

- Cette fille a plus le profil de l’agresseur que du défenseur, annonça Blaise en se levant. Je retourne dans ma salle commune, j’ai beaucoup de travail.

- Je rentre aussi.

Tara se leva et suivit Blaise. Lily haussa les sourcils, amusée.

- Qu’est-ce qu’il y a Lily ? Demanda Albus.

- Ces deux-là, ils sortent ensemble, dit-elle simplement.

- Tara et Blaise ? Non, ils nous l’auraient dit, répliqua Albus.

- Pas si c’est tout nouveau, expliqua Rose. Je pense que Lily à raison.

 

****

***

 

Le lendemain matin, Rose alla chercher Tara à la salle commune de Serdaigle. La jeune fille sortit et paru étonnée de trouver Rose là.

- La dernière fois que tu es venue me chercher, tu voulais savoir si je sortais avec Albus en troisième année, dit-elle avec un ton suspicieux.

Rose soupira.

- Ok, je suis grillée, mais je viendrais te chercher plus souvent maintenant, répliqua-t-elle.

- Avec qui ? Demanda simplement Tara.

- Je pense que je n’ai pas besoin de te donner un nom pour que tu le saches, non ? Alors ?

- Qui l’a deviné ?

- Lily, répondit Rose.

Tara sourit.

- Elle a du flair pour les couples elle… Enfin, maintenant, on a plus a attendre le bon moment pour vous le dire. Fais-moi penser à lui dire merci. 

Rose sourit à son tour.

- Je le ferais.

Elles entrèrent dans la Grande Salle, où Albus était assis tout seul à la table.

- Ah c’est pas trop tôt, ça fait dix minutes que j’attends tout seul comme un idiot. Je me suis fait tirer les oreilles par Londubat.

- Pourquoi ? S’étonna Tara.

- Parce qu’hier soir, toi et Blaise êtes venus manger à la table de Gryffondor hier soir. Il m’a gentiment rappelé qu’on avait le droit de faire ça que le matin.

- Il nous embête avec ses règles idiotes, marmonna Tara.

- Qui ? Demanda Blaise qui s’était assis à côté d’elle.

- Londubat ne veut pas qu’on mange ensemble le soir, il faut qu’on reste à nos tables pour le dîner.

- Effectivement, il nous embête.

- En fait, Blaise, intervint Tara. Lily nous a grillés, on est foutus.

Elle avait un sourire radieux en disant cela. Il haussa les sourcils et regarda vers Lily.

- Ah chouette, dit-il en embrassant Tara.

- Ah non, protesta Albus, ce n’est pas une raison pour vous bécotez devant nous !

- Rabat-joie, répliqua Tara.

A ce moment-là, des centaines de hiboux envahirent la Grande Salle. Ils convergèrent dans un bel ensemble vers les quatre tables. Trois hiboux se posèrent devant le groupe d’amis. Rose reconnu immédiatement le hibou de son oncle, celui de la mère de Tara. En revanche, un hibou grand-duc, blanc comme neige lui était inconnu. Elle se pencha et lut son nom avec étonnement sur l’enveloppe. Elle décrocha l’enveloppe et tendit une poigné de céréales au hibou.

 

Il n’a le droit qu’à une lettre par jour, il s’est arrangé pour en glisser une pour vous. Mon mari m’a dit que ce que vous faisiez pour nous, merci.

Astoria Malefoy.

Rose fronça les sourcils en sortant l’autre lettre.

Rose,

Il m’a fallu du temps pour convaincre l’Auror de me laisser t’écrire, mais puisque tu es ma petite amie, il a bien voulu.

Rose fronça les sourcils. Scorpius avait dit à l’Auror qu’elle était sa petite amie pour pouvoir lui écrire ?

Je suis désolée que tu ais eu à subir ça, et je suis désolée de ce que je t’ai fait. De ce que j’ai fait.

Stop, stop, stop. De ce qu’il a fait ?

Je ne voulais pas te mêler à ça, mais mon père la fait. Je ne veux pas que tu prennes de risque pour me défendre, reste en dehors de ça. S’il te plait. Je ne veux pas t’écrire plus, oublie moi et ne te mêle pas à cette histoire.

Scorpius Malefoy.

Rose fronça les sourcils. Elle releva les yeux et lut le gros titre de La Gazette.

 

Les Secrets Sordide de l’Affaire Malefoy,

La vérité sur ce que le Ministère essaye de caché

Scorpius Malefoy, coupable ? Sûrement

 

 

 

 

Commentaire de l'auteur Donc, voilà voilà, le prochain chapitre dans le courant de la semaine !
Bisous bisous !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales