Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Je te jure que mon père te tuera...
[Histoire Terminée]
Auteur: Olympie Vue: 9150
[Publiée le: 2013-04-29]    [Mise à Jour: 2014-02-22]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 13
Description:
Quand on s’appelle Weasley, il y a peu de chance pour qu’on devienne amie avec un Malefoy. Et pourtant. Quand Rose Weasley entre en septième année, et qu’elle est préfète-en-chef au côté de Scorpius Malefoy, ils se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Scorpius est accusé de pratiquer la magie noire dans l’enceinte de Poudlard, et qu’il est envoyé à Azkaban.
Rose doit alors faire face à de plus en plus d’agressions dans l’école.
Une insulte est prononcée et est alors sur toutes les lèvres…
Tout accuse Scorpius est pourtant, Rose est convaincue de son innocence. Elle promet qu’elle l’aidera.
Mais elle ne connait pas encore les sacrifices qu’il lui faudra faire. Et si un nouveau groupe de Mangemorts voyait le jour sous les ordres d’un nouveau chef prêt à tout pour devenir aussi craint que Voldemort lui-même?

NB : Je suis vraiment contente de voir qu'on a passé les 3000 vues J'espère que vous allez continuer à la lire et à aimer !

NB 2 : Ecrire cette fanfiction a été un vrai plaisir, et j'espère qu'elle vous a plu aussi !

Crédits:
L'univers et la plupart des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Dans le chapitre 14 apparaissent les Silverscrolls, idée que j'ai emprunté, avec son accord à Ywëna (dans "Le Délicat parfum des Arums")!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

X. Le Patronus

[2539 mots]
Publié le: 2013-06-06Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bon, eh, bah perdu, ce sera pas pour celui là "Le poids du Doute"... Donc je vais pas dire le prochain, je vais encore me planter xD
Vous remarquerez que j'ai changé le résumé pour mieux l'adapté à l'histoire. J'espère qu'il vous donne encore plus envie d'avoir la suite -oui je suis sadique.

Chapitre 10

 

Scorpius était allongé sur le petit matelas qui lui servait de lit. Il avait la tête posé sur ses bras, et une jambe relevé. Il se sentait étonnamment serein. Il était dans une section d’Azkaban gérait uniquement par des Aurors, et les cellules étaient plutôt confortables, par rapport aux autres. L’Auror qui s’occupait de son bloc était assez prévenant. Azkaban avait évolué. La prison avait été divisée en quatre quartiers. Les deux plus sécurisés étaient gérés par les Détraqueurs, sous la supervision d’Aurors. Scorpius était dans le deuxième quartier. Il avait le droit à moins de sorti que les prisonniers du premier mais il ne s’en plaignait pas. Deux par jour lui suffisait. Il pouvait aussi recevoir du courrier, et répondre –tout ça sous la supervision d’un Auror. Azkaban c’était assouplie, et le Ministère avait arrêté de jurer uniquement sur les Détraqueurs pour garder les prisonniers. La porte de la cellule s’ouvrit.

- Bonjour M. Malefoy, déclara l’Auror d’un ton joyeux. Je vous apporte votre repas et une lettre de votre mère.

Scorpius se redressa d’un bon.

- Ah, donnez-moi la lettre en premier. Et vous avez du nouveau sur mon procès ?

- Non, vous savez tant que vous continuerez à clamer votre inno

- Je suis innocent ! Je n’ai rien fait.

Scorpius attrapa la lettre de sa mère et l’ouvrit.

 

Manoir Malefoy, le 29 octobre, 17h

Mon chéri,

J’espère que tu vas bien, enfin, ton père dit que je ne dois pas te poser cette question, étant donné les… Circonstances. Enfin, moi je préfère espérer que tu vas bien. A la maison, c’est assez… Tendu. Ton père n’est pas vraiment ravi d’accueillir ton grand-père qui fait sans cesse des commentaires sur la façon dont il gère la maison. Je crois que j’ai légèrement aggravé la situation en invitant Hermione Weasley à prendre le thé hier. J’ai bien cru que ton grand-père allait faire une crise cardiaque en la voyant entrer dans notre salon, encore plus quand ton père la salué aimablement (oui, il arrive à être aimable avec elle maintenant, je crois que le fait que son père le désapprouve le motive encore plus). Je savais que ton grand-père n’était pas spécialement un homme charmant, mais Azkaban n’a pas dû l’y aider beaucoup non plus, ne devient pas comme ça Scorpius s’il te plait. Un Malefoy aigri, c’est déjà assez désagréable comme ça.

J’ai une bonne nouvelle, notre avocat a réussi à t’avoir au mieux un noël à la maison (même si nous devrons inviter un Auror), au pire une visite. J’espère vraiment que tu pourras venir à la maison pour noël. Nous savons aussi que ton procès se déroulera au mois de janvier. J’ai envoyé une lettre au Directeur de Poudlard pour qu’un de tes camarades se portent volontaire pour t’envoyer les cours, puisque tu seras bientôt de retour, et qu’il ne faut pas que tu prennes du retard. Evidemment, je ne sais pas si un de tes camarades sera d’accord, mais puisque tu m’as dit que tu t’es fait des amis, je pense qu’un d’entre eux se portera volontaire.

Je t’ai mis un colis de sucrerie, mais je ne sais pas si tu l’auras, ou si les Aurors le prendront. J’espère bien qu’ils vont te le donner, ou ils entendront parler de moi.

Je t’embrasse,

Astoria Malefoy.

Scorpius sourit et leva un regard interrogateur sur l’Auror devant la porte.

- Si vous vous demandez pour le paquet de bonbons, vous devriez le recevoir demain, le temps qu’il vérifie qu’il n’y a rien dedans, annonça-t-il. On s’est posé une question avec les gars tout à l’heure.

- Allez-y, posez là, répondit-il.

L’auror entra un peu plus dans la cellule et referma la porte derrière lui. Il s’assit sur la chaise en face du bureau.

- Votre mère sait-elle que vous avez dix-sept ans ou est-ce qu’elle pense que vous en avez encore onze ?

Scorpius lâcha un petit rire.

- Je crois qu’elle est restée bloqué au jour de mes onze ans, déclara-t-il en souriant.

- La mienne aussi, avait fait ça, jusqu’au jour où je lui ai annoncé que j’étais accepté pour la formation d’Auror. J’ai cru qu’elle allait mourir sur le coup.

Scorpius sourit de plus belle.

- Bon, M. Malefoy, vous êtes bien agréable, mais j’ai du travail. Je viens vous cherchez pour la sortie de dix heures.

Il se leva, et s’arrêta la main sur la poignée quand Scorpius se racla la gorge.

- Dites à vos collègues que s’il touche à mes bonbons, je pourrais bien devenir coupable d’un crime qui me ferait changer des sections.

L’Auror rigola et ouvrit la porte.

- Je vous envois quelqu’un pour répondre à votre mère, déclara-t-il avant de refermer la porte.

Scorpius se rallongea sur son lit et soupira. Ce n’était pas le meilleur cadre de vie qu’il avait connu, mais il était serein.

 

****

***

 

Rose était allongée sur son grand lit aux draperies rouge et or dans sa nouvelle chambre. La jeune Gryffondor soupira. Elle se redressa et reprit la lettre qu’elle avait reçue de sa mère le matin même.

 

Maison Weasley, le 29 octobre, vers 19h,

Rosie,

Comment vas-tu ? J’espère que les cours se passent bien. Harry vient après-demain vous donnez un cours, je crois qu’il vous a prévu un cours impressionnant !

Enfin, j’ai une bonne nouvelle pour toi. Je suis allée chez Ollivander aujourd’hui –la baguette de ton père toussait- et je lui ai parlé du fait que tu étais intéressée par la fabrication des baguettes. Il a eu l’air tellement ravi de me proposer que tu viennes le voir quelques jours pendant les vacances de noël pour qu'il t’explique un peu mieux comment fonctionne les baguettes, et leur fabrications. Envois lui une lettre pour confirmer !

Aussi, je t’annonce que nous sommes invités à fêter le réveillon de la nouvelle année chez les Malefoy, mais puisque Lucius Malefoy est revenu, j’ai bien peur que ton père refuse catégoriquement d’y aller. Je lui accorde que cet homme est vraiment effrayant, mais Astoria avait l’air tellement contente de nous inviter. Surtout que –et ça tu ne dois le dire à personne- leur avocat à peut être obtenu que Scorpius vienne passer noël avec eux. En tout cas, voudrais-tu y aller toi ?

Réponds-moi vite.

Je t’embrasse,

Hermione Weasley.

Rose sourit encore en relisant la lettre. Elle avait toujours eu envie de faire un stage chez Ollivander, mais aujourd’hui elle s’en fichait un peu. Allait dîner chez le Malefoy lui importait peu. Mais avoir peut être l’occasion de revoir Scorpius l’emplissait de joie, et la rendait nerveuse. Aurait-il changeait ? Deux mois à Azkaban, cela devait changer un homme… Rose s’endormit en pensant à Scorpius, encore une fois.

 

****

***

 

Rose était assise à table avec Albus, Tara et Blaise. Matthew avait arrêté de venir manger avec eux, mais il glissait toujours quelques mots à Rose, Tara et Albus quand il les croisait dans les couloirs et qu’ils n’étaient pas accompagnés de Blaise. Ce fut Tara qui remarqua la première que le Directeur s’était levé et que le professeur Boot, le directeur adjoint, traversait la salle avec le Choixpeau et une nouvelle élève.

- Qui est-ce ? Demanda Blaise. Je ne l’ai jamais vu avant.

- Mais tu es idiot ou tu le fais exprès ? Répliqua Tara. Evidemment qu’on ne la jamais vu, elle doit être nouvelle pour être répartie.

- Mais, pourtant l’année a commencé depuis deux mois, dit simplement Albus.

- Elle ne pouvait peut être pas venir avant, supposa Tara.

Rose se contenta de hocher la tête et d’observer la nouvelle élève traverser la salle. Elle n’était pas très grande, et avait les cheveux noir et très courts. Une partie de ses cheveux caché la moitié de son visage.

- Excusez-moi de déranger votre petit déjeuner, intervint la voix du professeur Londubat retentissant dans la Grande Salle, mais aujourd’hui est un jour d’exception ! Nous accueillons une nouvelle élève qui s’apprête à faire son entrer en septième année, dans l’une de vos maisons. J’espère que vous lui réserverez un bon accueil ! Miss Hearts, je vous en prie.

Il lui désigna le petit tabouret. Le silence était complet dans la grande salle. Tout le monde détaillait la nouvelle élève. Rose se dit qu’à sa place elle serait morte de timidité avant la fin de sa répartition. Pourtant, la jeune femme gardait le menton haut, et aucune trace de rougeur n’entachait ses joues. Elle s’assit sur le tabouret, et le professeur Boot lui posa le Choixpeau sur la tête. Tout le monde attendit quelques instants, en pensant que cela irait vite comme toujours. Mais le Choixpeau semblait hésiter, et parler à voix basse.

- Le Choixpeau à l’air de lui taper la causette, maugréa Albus.

- Il ne doit pas savoir dans quelle maison la mettre.

- D’accord, d’accord, râla alors la voix du Choixpeau Magique. GRYFFONDOR !

La jeune femme assise sur le tabouret eu un sourire victorieux, et se leva s’avançant sans se presser. Elle ignora royalement toutes les personnes qui lui proposèrent de s’assoir avec elles, et s’assit seule au bout de la table.

- Je rêve où elle vient de refuser toutes les amitiés qu’on lui a proposé ? Demanda Albus.

- Je rêve où elle vient de forcer le Choixpeau à l’envoyer à Gryffondor ? Répliqua Rose.

Tara haussa les épaules, et se leva en attrapant son sac.

- Tu viens Blaise, on commence par défense aujourd’hui.

Blaise se leva en soupirant, fit quelques pas et s’arrêta.

- Eh, Potter, c’est ton père aujourd’hui qui nous fait cours non ?

- Affirmatif, répondit Albus.

Blaise partit avec un grand sourire, et Albus soupira.

- On va encore me parlait des formidables cours de mon père pendant des mois.

Rose sourit.

 

****

***

 

- Bonjour à tous, claironna Harry Potter en entrant dans la salle.

- Bonjour M. Potter !

Les élèves avaient répondu en cœur, avec enthousiasme.

- Alors, qui a déjà entendu parler du sortilège Spero Patronum ? Questionna Harry.

Evidemment, tout le monde leva la main. C’était un sortilège connu, et ils en avaient déjà parlé au début du mois.

- Bien, alors, une autre question, qui arrive à créer un patronus ? Je n’en demande pas un corporel évidemment.

Clark, le nouveau préfet-en-chef, et la nouvelle élève levèrent la main.

- Miss…

- Illéa Hearts, compléta la nouvelle.

- Miss Hearts, allez-y montrez-nous !

La jeune femme poussa un soupir qui fit hausser un sourcil à Harry. Elle agita négligemment sa baguette et ne prononça pas un mot. Une forme argentée sortit de la baguette et s’envola. Rose haussa un sourcil en essayant de deviner ce que pouvait bien être le patronus de la jeune femme.

- Un patronus corporel, dit Harry. Très bien, Miss Hearts, vous allez pouvoir aider vos camarades ! C’est une magnifique chauve-souris !

Rose se gifla mentalement. Ce n’était pas un oiseau ! Qu’elle était bête.

- Serait-il possible que je sois dispensée de cours aujourd’hui plutôt M. … Potter, c’est ça ? Je viens juste d’arriver, et il faut que je rattrape mon retard.

Harry se tourna vers le professeur Bones pour demander son avis. Elle agita la main, et la nouvelle élève prit ses affaires et sortit de la salle sous le regard intrigué de ses camarades.

- Bien, Devis, à vous, reprit Harry.

Clark pâlit. Bien sûr, il réussit à faire apparaître un crachat argenté, mais après l’apparition corporelle de Hearts, les élèves n’étaient pas très impressionnés.

- Bien, maintenant, vous allez vous remémorez votre souvenir le plus heureux que vous ayez, ou alors une pensée qui vous rends très heureux. Concentrez-vous sur cette penser, et dites à haute voix l’incantation Spera Patronum.

Rose chercha dans sa mémoire. Oh, elle avait des souvenirs heureux. Elle avait eu une enfance on ne peut plus heureuse. Mais elle n’arrivait pas à choisir, et elle était convaincue qu’elle n’arriverait pas à produire un Patronus avec les souvenirs de son enfance. Elle choisit quand même. Un jour, quand elle avait environ six ans, son père était rentré du travail avec un petit chat. Elle avait sauté de joie pendant des heures. Alors qu’elle s’apprêtait à prononcer l’incantation, l’image de son père lui annonçant que le chat était mort s’imposa dans son esprit. Elle essaya de la chasser.

- Spero Patronum.

Sa baguette eu un crachement indistinct de volutes argentées, mais rien de très concret.

- Réessaye encore Rose, l’encouragea Harry. Change de souvenir si nécessaire !

Rose chercha encore dans sa mémoire. Quand elle avait reçu sa lettre pour Poudlard.

- Spero Patronum !

Cette fois, elle avait presque crié, et sa baguette lança un long file argenté, beaucoup plus distinct. Mais il ne prit pas la forme d’un animal. Harry réclama le silence.

- Ecoutez-moi, les conditions de cette salle de classe sont calmes. Vous ne devez-vous concentrer que sur votre souvenir. Mais si un jour vous êtes confrontez à un détraqueur, l’ambiance ne sera pas la même. Vous vous sentirez triste, malheureux. Si vous arrivez ici, à lancer un  sort assez puissant pour obtenir un patronus corporel, vous serez plus confiant devant un détraqueur que si vous n’y arriver pas. Alors continuez vraiment à chercher des souvenirs de plus en plus puissants ! Allez, au travail !

Une pensée sera alors le cœur de Rose. Les détraqueurs étaient les gardiens d’Azkaban. Dans quelle partie était Scorpius ? Etait-il avec des détraqueurs ? Le cœur de Rose fit un bond. Elle allait peut être le revoir à Noël. Elle allait le revoir.

- Spero Patronum !

Le fil d’argent ne prit pas une forme vraiment concrète, mais elle esquissa des ailes et s’envola avant de s’évanouir.

- Bien Rose, s’exclama son parrain, réessaye, tu y es presque !

Scorpius, Scorpius, Scorpius… Rose se concentra de toutes ses forces.

- Spero Patronum !

Un magnifique phœnix s’envola, et tournoya autour de Rose. Tout le monde avait baissé sa baguette pour voir le bel oiseau tourner autour de sa maîtresse.

 

****

***

 

Rose pensait encore à son beau phœnix quand elle toqua à la porte de la classe de Jameson. Elle ouvrit la porte et fut accueillis par le hululement joyeux d’un hibou blanc qui attendait sur le bureau.

- Bonsoir professeur, répondit Rose.

La forme du hibou grandit petit à petit, et le professeur se retrouva élégamment assis sur le bureau.

- Prête pour votre première leçon Rose ? Demanda-t-il en se levant pour lui présenter un fauteuil.

Il s’assit lui-même sur sa chaise derrière son bureau. Rose hocha la tête.

- Nous devons déjà éclaircir quelques points avant de commencer. Vous savez que se transformer au début demande une très bonne condition physique ? Vous allez devoir adapter votre alimentation, et faire beaucoup plus de sport.

- Je le sais déjà professeur.

- Ensuite, vous devez avoir une idée précise de ce en quoi vous voulez vous transformez. Avez-vous déjà quelques idées ?

- Je… J’ai déjà une petite idée, mais je ne sais pas vraiment si cela est possible, répondit Rose.

- Laquelle ?

- Est-ce possible… De se transformer en phœnix ?

Le professeur haussa les sourcils.

- Evidemment, mais… J’espère que vous êtes bien accrochée, et bien motivée Weasley. Ce n’est pas n’importe qui qui peut se transformer en phœnix.

Rose sourit.

- Vous m’avez bien dit l’année dernière que je n’étais pas n’importe qui non ?

Le professeur sourit. Il lui avait bien dit ça, pour faire taire ses bougonnements devant le fait d’être souvent interrogé sans qu’elle ne le veuille.

- Eh, bien, mettons en place un planning alors Weasley.

 

Commentaire de l'auteur Bon, et aussi, le brevet approche, donc désolée, mais il va falloir que je me mette à réviser, donc je vais peut être devoir espacer les publications. Mais je vous promets de me rattraper pendant les grandes vacances !
Laissez un petit commentaire :)
Enjoy !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales