Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Je te jure que mon père te tuera...
[Histoire Terminée]
Auteur: Olympie Vue: 9157
[Publiée le: 2013-04-29]    [Mise à Jour: 2014-02-22]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 13
Description:
Quand on s’appelle Weasley, il y a peu de chance pour qu’on devienne amie avec un Malefoy. Et pourtant. Quand Rose Weasley entre en septième année, et qu’elle est préfète-en-chef au côté de Scorpius Malefoy, ils se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Scorpius est accusé de pratiquer la magie noire dans l’enceinte de Poudlard, et qu’il est envoyé à Azkaban.
Rose doit alors faire face à de plus en plus d’agressions dans l’école.
Une insulte est prononcée et est alors sur toutes les lèvres…
Tout accuse Scorpius est pourtant, Rose est convaincue de son innocence. Elle promet qu’elle l’aidera.
Mais elle ne connait pas encore les sacrifices qu’il lui faudra faire. Et si un nouveau groupe de Mangemorts voyait le jour sous les ordres d’un nouveau chef prêt à tout pour devenir aussi craint que Voldemort lui-même?

NB : Je suis vraiment contente de voir qu'on a passé les 3000 vues J'espère que vous allez continuer à la lire et à aimer !

NB 2 : Ecrire cette fanfiction a été un vrai plaisir, et j'espère qu'elle vous a plu aussi !

Crédits:
L'univers et la plupart des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Dans le chapitre 14 apparaissent les Silverscrolls, idée que j'ai emprunté, avec son accord à Ywëna (dans "Le Délicat parfum des Arums")!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

VIII. Dernière visite

[1943 mots]
Publié le: 2013-06-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonsoir ! Donc voilà le chapitre 8, il est assez cours, puisqu'il me semblait beaucoup plus long à la main, et je l'ai déjà allongé !
J'ai aussi la mauvaise nouvelle que le chapitre 9 n'est pas écrit puisque ma semaine en Irlande s'est trouvée beaucoup plus mouvementé que prévu, et que cette semaine avec les cours etc, je n'ai pas eu spécialement le temps, donc voilà, désolée ! Mais promis je me dépêche ! Bisous bisous !

Chapitre 8

Rose poussa un hurlement de joie. Elle se couvrit aussitôt la bouche en voyant des gens se retourner et la regarder. Les hiboux venaient d’arriver, après quatre longs jours d’attente, et avec eux, la lettre d’Harry Potter, chef du bureau des Aurors, qui donnait l’autorisation à Rose de voir Scorpius. Rose relut trois fois de suite la lettre en question, pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas. Le premier jour d’attente, elle avait été sûre de recevoir cette lettre. Le deuxième jour avait été le plus long, le doute s’insinuant petit à petit dans son esprit. Son oncle n’allait-il pas vouloir rester en dehors de tout ça ? Percy ne lui avait-il pas dit que ni lui, ni Ron, son père, n’avait eu le droit de venir la voir et de s’impliquait dans cette histoire ? Le troisième jour, elle s’était tellement attendue à recevoir une réponse négative qu’elle avait été surprise de ne rien voir arriver. Et, enfin, le quatrième jour, quand enfin, le hibou qu’elle avait envoyé c’était posé près d’elle, en renversant sa tasse de café, et le bol de thé d’Albus, elle avait compris, qu’elle avait continué à espérer d’avoir une chance de voir Scorpius. Une boule dans la gorge elle avait ouvert la tant attendue lettre, et quand elle avait vu que son oncle accepté, sa gorge avait été libérée, et son cri était sorti tout seul. Elle finit son assiette en essayant de ne pas avoir l’air trop pressée et s’excusa auprès de ses amis, en leur disant qu’elle les retrouverait plus tard. Dans les couloirs elle s’était forcée, avec grand mal, à ne pas courir. Elle toqua avec toute la finesse que son impatience lui permettait à la porte de la salle qui servait de bureau à Carolin Warms. Quand la voix de Carolin lui parvint, Rose ouvrit la porte. La jeune Auror était assise à son bureau. Rose ne jeta pas un regard à la personne assise sur le siège en face d’elle, elle s’élanca simplement et posa sa lettre sur le bureau.

- Il est d’accord, s’exclama-t-elle un grand sourire aux lèvres. Quand est-ce que je peux le voir ?

L’Auror se leva en souriant à son tour, et posa une main sur l’épaule de Rose.

- Je suis obligée de laisser la plume pour enregistrer votre conversation, déclara Warms. Vous avez vingt minutes.

Rose haussa les sourcils, et se tourna vers Scorpius qui la regardait avec un sourire narquois, même si ses yeux étaient impassibles. Rose s’assit à la place de Warms, et attendit que la porte se ferme derrière la jeune Auror, et reporta son regard sur Rose. Il ne souriait plus, il avait l’air grave. Il ne dit d’abord rien, observant Rose d’un regard pénétrant.

- Tu n’aurais pas dû impliquer ton oncle là-dedans, finit-il par lâchait. Tu es déjà suffisamment impliquée.

Rose secoua la tête.

- Ne t’inquiète pas pour lui Scorpius, c’est un grand garçon, il sait ce qu’il fait. Je…

Elle fut coupée par le regard noir que lui lança Scorpius. Il poussa un soupir tinté d’agacement.

- Mais est-ce que TOI, tu sais ce que tu fais Rose ? Ils pensent déjà que tu es ma complice ! C’est idiot de vouloir m’aider dans ses conditions, tu devrais rester bien sagement à ta place de Préfète-en-chef-parfaite, t’occuper de tes devoirs, et me laisser me sortir de là tout seul !

Rose rigola.

- Evidemment, puisque tu t’en sors, très bien tout seul ! Ton père essaye tant bien que mal d’usait du peu d’influence qu’il lui reste pour qu’il te garde ici et ne t’envoie pas à Azkaban pendant le reste de l’enquête. Ta mère, elle, est apparemment anéantie, et encore d’après mon oncle, ce qui veut dire qu’elle doit sûrement être plus qu’anéantie. Alors, laisse-moi t’aider Malefoy. Laisse ton orgueil de côté comme le fait ton père en acceptant mon soutien. J’ai des relations, moi. Je suis prête à les utiliser pour toi.

Un silence passa pendant lequel Scorpius avait l’air choqué.

- Mon père a accepté ton soutien ? Merlin… Ma situation doit être plus grave que je ne le pensais.

Rose laissa passer une minute de silence, et finalement se rappela soudain ce qui l’avait poussé à venir ici.

- Scorpius, comme as-tu fais pour t’échapper l’autre soir ? Demanda-t-elle brusquement.

Scorpius releva la tête doucement, et l’observa avec une lueur d’incompréhension dans le regard. Il fronça les sourcils, puis les haussa, et son regard se posa finalement sur la plume, qui finissait d’écrire la dernière phrase de Rose. Il la désigna du regard à Rose. Elle sortit sa baguette et l’agita négligemment.

- Scipta Detournatum.

Elle attrapa alors le parchemin pendant que la plume allait se posait gracieusement sur le bureau et pouffa de rire. La plume avait écrit des retrouvailles émouvantes, où tous les deux avaient l’air incroyablement niais. Elle tendit le parchemin à Scorpius, qui haussa un sourcil.

- Il faudra que tu m’apprennes ce sort tiens.

- Une autre fois, répliqua Rose d’un ton dur, implacable. Comment as-tu fais pour t’échapper ?

- Ma parole, tu n’as vraiment rien vu ? C’était toi sous la cape d’invisibilité, Weasley.

Rose souffla bruyamment, sa patience légèrement éprouvée. Son côté Weasley sûrement.

- On n’a pas vraiment le temps de jouer aux devinettes Scorpius ! Qu’est-ce que j’aurais dû voir ? Warms ne va pas tarder à arriver !

Scorpius éclata de rire.

- Merlin, lâcha-t-il une fois calmé. Mais où est-ce que tu regardais Rose ?

- Sur une carte.

Cette fois son ton était sec. Elle en avait assez, elle savait que Warms arriverait un peu plus tôt que la fin des vingt minutes comme tout bon auror, et ils approchaient du quart d’heure.

- Je suis pourtant assez visible sous cette forme, et je ne volais pas très haut.

 - Quelle forme Scorpius ? Demanda-t-elle, même si elle n’était plus tout à fait sûre de vouloir l’entendre.

- Ma forme d’Animagus, Rose, déclara-t-il au même moment où la porte s’ouvrait dans son dos.

Rose secoua vaguement sa baguette, et la plume qui était paresseusement poser sur le bureau, reprit sa place sur le parchemin falsifié. La jeune Auror leur sourit visiblement gêner.

- Je suis désolée, mais mes collègues ne voient pas d’un très bon œil que vous soyez seuls tous les deux.

Elle jeta un coup d’œil un parchemin, et hocha la tête.

- Bien, la plume à tout prit. Rose, je ne pense pas que tu pourras revenir, nous retournons ce soir dans nos bureaux au Ministère.

Rose jeta un regard à Scorpius. Une ombre de terreur passa dans le regard du jeune homme, avant qu’il ne prenne une grande inspiration.

- Et Scorpius ? Demanda doucement Rose.

- Il est attendu à Azkaban, déclara l’Auror. Maintenant file, tes cours ont commencé.

Rose hocha la tête, et s’approcha de Scorpius. Elle se pencha vers lui comme pour le prendre dans ses bras. En vérité elle voulait lui dire une dernière chose.

- Je vais t’aider, je te le promets. Je vais te sortir de là.

Elle s’écarta, et sans un mot sortit de la pièce.

 

****

***

 

Rose courait dans les couloirs, en s’efforçant ne bousculait personne. Elle était allée à la bibliothèque en sortant du bureau de Warms, puisqu’elle avait une heure de trou. Elle s’était renseignée sur les Animagus, et plongeait dans un livre elle n’avait pas entendu la cloche. Elle évita un groupe de première année de justesse, et s’arrêta devant la porte de la salle de métamorphose. Elle reprenait son souffle quand Londubat se racla la gorge derrière elle.

- Bonjour professeur, dit-elle en essayant de ne pas avoir l’air trop coupable.

- Bonjour Rose. Je m’attendais à devoir interrompre ton cours, mais je vois que tu es en retard.

Rose se sentit rougir et maudit son sang de Weasley. Neville Londubat eu alors un sourire.

- Ne t’inquiète pas, ça arrive à tout le monde, ce sera à ton professeur de régler ça. Je tenais à t’informer que j’avais nommé un nouveau préfet pour être ton homologue. Nous avons aussi mis en place une salle de réunion pour les préfets, et une chambre t’attend dès ce soir au sommet de la tour Gryffondor. Je ne pense pas que les appartements de préfets seront remis en place cette année.

- Qui est mon nouvel homologue ? Demanda Rose après avoir hochait la tête.

- Le préfet de Poufsouffle, Clark Devis.

Rose le connaissait. C’était un garçon gentil, et toujours prêt à aider. Il excellait dans toutes les matières où Rose l’avait vu à l’œuvre. Le Directeur s’excusa et reprit son chemin dans les couloirs. Rose toqua à la porte de sa salle, et entra. Le professeur Jameson haussa un sourcil en la voyant.

- Ah, Miss Weasley, vous nous gratifiez donc de votre présence ? Asseyez-vous, mais vous viendrez me voir à la fin de l’heure.

Rose grimaça en pensant à la retenue qui l’attendait sûrement et s’assit à côté d’Albus. Elle lui sourit mais il lui lança un regard froid.

- Cette fois, je veux savoir où tu étais Rose. Tu vas vraiment finir par t’attirer des ennuis.

- Et bien, justement, je ne veux pas prendre le risque que tu en ai aussi, rétorqua Rose.

- Rose, je…

- Monsieur Potter, coupa le professeur, si mon cours ne vous intéresse pas, très bien, n’écoutez pas, grand bien vous fasse, personnellement j’ai déjà mes ASPICS, mais par pitié, taisez-vous !

Albus se tassa dans sa chaise sous le regard amusé de ses camarades. Il ne lui adressa plus la parole de toute l’heure, et quand la cloche retentit, il rangea ses affaires et sortit sans un mot. Rose rangea les sienne et s’avança vers le professeur qui attendit que tous les élèves soit sortis.

- Miss Weasley, vous êtes amie avec Monsieur Malefoy n’est-ce pas ?

- Nous vivons ensemble avant l’incendie professeur, donc forcément nous avions noué des liens.

- Evidemment, Miss Weasley, soyez prudente. N’interférez pas, ou plus dans cette affaire.

- Pourquoi ? Demanda brusquement Rose, qui en avait assez de devoir rendre des comptes à tout le monde.

- Parce qu’ils ont assez de preuve pour dire que Monsieur Malefoy est coupable.

Rose se sentit tout à coup très faible et se laissa tomber dans un fauteuil. Le professeur transforma une souris en coupe et y fit apparaitre de l’eau. Il lui tendit la coupe et Rose but sans faire attention. Comment n’y avait-elle pas pensé ? C’était évident, sinon il serait déjà revenu en cours, comme Sally et elle. Il n’aurait pas non plus tenté de s’échapper. Jameson la regardait avec un air inquiet. Il dû prendre conscience qu’il lui avait causé un vrai choc. Après de longues minutes, il s’agenouilla en face de Rose.

- Miss Weasley, il ne faut pas que vous vous laissiez abattre. Les preuves sont là, mais si vous êtes convaincu de son innocence, vous pouvez continuer à y croire.

Rose se contenta de hochait la tête toujours sous le choc. Elle reprit peu à peu conscience qu’elle avait cours de potion et qu’elle était en retard. Elle se leva d’un bon.

- Je… J’ai cours professeur, dit-elle en bredouillant.

- Vous devriez aller à l’infirmerie Miss Weasley, et vous reposez pour aujourd’hui, lui répondit le professeur.

Rose se contenta de haussait les épaules. Le professeur se leva.

- Miss Weasley, venez, je vais vous accompagnez.

Rose hocha la tête et se laissa guider vers l’infirmerie. Elle ne comprenait pas pourquoi elle était autant abattue. Après tout, Scorpius et elle n’était amis que depuis cette année. Une fois devant la porte de l’infirmerie, le professeur lui posa une main sur l’épaule.

- Miss Weasley, si vous avez besoin de quoique ce soit, venez me voir.

Rose lui adressa un faible sourire et entra dans l’infirmerie où Mrs Pomfresh s’occupa d’elle.

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales