Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Je te jure que mon père te tuera...
[Histoire Terminée]
Auteur: Olympie Vue: 9158
[Publiée le: 2013-04-29]    [Mise à Jour: 2014-02-22]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 13
Description:
Quand on s’appelle Weasley, il y a peu de chance pour qu’on devienne amie avec un Malefoy. Et pourtant. Quand Rose Weasley entre en septième année, et qu’elle est préfète-en-chef au côté de Scorpius Malefoy, ils se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Scorpius est accusé de pratiquer la magie noire dans l’enceinte de Poudlard, et qu’il est envoyé à Azkaban.
Rose doit alors faire face à de plus en plus d’agressions dans l’école.
Une insulte est prononcée et est alors sur toutes les lèvres…
Tout accuse Scorpius est pourtant, Rose est convaincue de son innocence. Elle promet qu’elle l’aidera.
Mais elle ne connait pas encore les sacrifices qu’il lui faudra faire. Et si un nouveau groupe de Mangemorts voyait le jour sous les ordres d’un nouveau chef prêt à tout pour devenir aussi craint que Voldemort lui-même?

NB : Je suis vraiment contente de voir qu'on a passé les 3000 vues J'espère que vous allez continuer à la lire et à aimer !

NB 2 : Ecrire cette fanfiction a été un vrai plaisir, et j'espère qu'elle vous a plu aussi !

Crédits:
L'univers et la plupart des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Dans le chapitre 14 apparaissent les Silverscrolls, idée que j'ai emprunté, avec son accord à Ywëna (dans "Le Délicat parfum des Arums")!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

IV. L'agression

[2245 mots]
Publié le: 2013-05-05Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Oyé, Oyé ! Donc, étant donné que mes vacances prennent fin demain, je pense que je vais devoir ralentir le rythme de mes chapitres, même si je pense en poster deux par semaines, je m'engage pour au moins un et je vais essayer de les faire plus long. Donc voilà, en espérant que celui qui arrive va vous plaire !
Enjoy :)

Chapitre 4

Rose était terrifiée. Scorpius faisait des tours, piquant puis remontant brusquement, s’amusant comme un petit fou sur son balai, alors que derrière lui Rose se tenait le plus fermement possible à sa taille.

- Scorpius, ramène-moi quelque part où mes pieds touchent par terre, pour l’amour de Merlin, s’il te plait, implora-t-elle dans le dos du Serpentard.

Il secoua la tête et prit un virage très raide, remonta brusquement puis continua un peu tout droit avant de redescendre doucement. Rose descendit vite du balai et s’engouffra par la fenêtre. Elle s’assit sur le lit vert et argent, les jambes tremblantes. Scorpius entra dans la chambre.

- Par Merlin, Rose ! C’était super, s’exclama Scorpius. Arrête donc de faire cette tête, on dirait que tu as vu un troll !

Rose leva un regard horrifié vers le jeune homme.

- Plus jamais je ne remonte sur un balai avec toi ! Tu… Tu… Tu voles beaucoup trop vite.

- Habitude de Quidditch, je ne suis pas attrapeur pour rien.

- Tu fais des piqués beaucoup trop raides.

- Ca ne serait pas des piqués sinon, répliqua-t-il en haussant les épaules. Allez, avoue plutôt que c’était super Rose.

Rose secoua la tête et se leva, Scorpius sur les talons.

- Avoue que c’était super Rose ! C’était vraiment cool, insista-t-il en l’attrapant par le bras. Ou je te torture jusqu’à ce que tu avoues.

Rose le regarda en haussant les sourcils.

- Ta baguette est dans ta chambre, le temps que tu y retournes je serais enfermée dans la mienne.

- Qui a dit que j’avais besoin de baguette ? Répliqua le jeune homme en la poussa sur le canapé derrière elle.

Elle tomba en rigolant, tandis que Scorpius lui immobilisait les mains et les coinçant sous son bras, et la chatouillait au niveau des côtes. Rose éclata de rire en essayant de se défendre mais ses mains étaient bien coincées, elle essaya alors d’attraper sa baguette, qu’elle sentait très proche de ses mains.

- Incarcerem !

Des liens solides emprisonnèrent Scorpius.

- Hé ! Ce n’est pas juste ! Tu avais ta baguette ! Trich

Il ne put finir sa phrase, Rose l’avant déjà retourné et étant déjà à califourchon sur lui.

- Rictusempra !

- Non…

Scorpius éclata violement de rire. Il essayait de protester contre sa punition, mais rigoler l’en empêchait.

- Finite, dit très sérieusement Rose alors que Scorpius reprenait son souffle. Tu en as eu assez ?

- Je crois que…

Il attrapa alors sa baguette et la fit tombé du canapé avant de se mettre lui-même à califourchon sur elle.

- Incarcerem !

- Scorpius Malefoy, si tu t’avises de faire ça, je ne t’adresse plus la parole.

Scorpius eu un petit rire.

- C’est toi qui as commencé, protesta-t-il. Finite.

- Non, c’est toi, contredit-elle en le poussant pour qu’il se relève. Je ne faisais que me venger !

Il se releva et lui tendit une main pour l’aider à faire de même. Elle se releva en lissant les plis de son t-shirt avec ses mains. Quand elle releva la tête, son regard plongea dans celui de Scorpius. Il avait les yeux gris acier, mais à ce moment-là, ils étaient agités de tourbillon plus foncé. « Du bleu » pensa Rose. Scorpius avança vers elle, mais s’arrêta avant d’atteindre ses lèvres. Ce fut elle qui prit l’initiative de les plaquées sur les siennes. Il ferma aussitôt ses bras autour d’elle, mais un cri retentit dans le couloir.

- Qu’est-ce que c’était ? Demanda Rose.

Scorpius courut dans sa chambre prendre sa propre baguette, pendant que Rose se précipitait dans le couloir.

- Lumos Maxima !

Les protestations des tableaux réveillés se turent immédiatement quand ils aperçurent Rose se précipitait vers une élève ensanglantée allongée dans le couloir. Scorpius arriva très vite et s’agenouilla à côté de la jeune élève.

- Vulnera Sanentur Vulnera SanenturVulnera Sanentur

Le sang de l’élève revient alors petit à petit dans son corps et les plaies qu’elle avait se refermèrent. Rose se leva alors, pendant que Scorpius prenait la jeune fille dans ses bras pour la porter à l’infirmerie. Rose tambourina à la porte de l’infirmerie avec le poing en regardant sa montre. Il n’était même pas vingt-trois heures. Mrs Pomfresh devait être encore debout. C’était une jeune femme, qui comme sa mère avant elle, occupait le poste d’infirmière à Poudlard. Celle-ci ouvrit la porte, un air contrarié sur le visage.

- Vous allez réveiller tous mes malades Miss, gronda-t-elle. Que voulez-vous ?

Mrs Pomfresh aperçu alors Scorpius qui portait la jeune élève dans ses bras. Il pensait ne pas avoir continué le sort assez longtemps car elle était encore très pâle. Mrs Pomfresh leur indiqua un lit.

- Quel sort avez-vous utilisé pour soigner ses plaies ?

- Vulnera Sanentur, indiqua Scorpius. Je ne suis pas sûr de l’avoir fait correctement Mrs, ni assez longtemps, mais c’est la seule chose qui m’est venu à l’esprit sur le coup.

- Très bien, bon réflexe. Restez près d’elle, je reviens.

Elle s’éloigna à grand pas vers son bureau.

- Tu sais qui c’est ? Demanda Scorpius à Rose.

- Elle s’appelle Elena, elle est en deuxième année à Poufsouffle, je ne sais rien d’autre.

Rose était bouleversée. Qui avait bien pu s’en prendre à une élève avec cette force ? Elle doutait qu’un élève en dessous de la sixième année puisse lancer un maléfice avec autant de force, et encore, seul un bon élève aurait pu. Mrs Pomfresh revint un pli soucieux lui barrant le front.

- Allez chercher le Directeur, ne vous séparez pas, la personne qui lui a fait ça rode peut être encore. Ne trainez pas en chemin.

 

****

***

 

 

- M. le Directeur, heureusement que vous êtes encore là, s’exclama Scorpius après être entré dans le bureau du Directeur. Nous avons trouvé une élève qui a été attaqué devant notre tableau.

Le Directeur, et tous les tableaux de ses prédécesseurs eurent l’air inquiets. Neville se leva.

- M. Malefoy, vous venez avec moi, Rose, tu restes ici, j’ai besoin que quelqu’un ne bouge pas. Ne touche à rien.

Scorpius et le directeur sortirent. Rose regarda autour d’elle quand une voix bienveillante l’apostropha.

- Rose ?

Elle se retourna et vit un vieillard barbu lui sourire. Elle le reconnu immédiatement. Albus Dumbledore. Enfin, son tableau. Elle s’approcha.

- Oui M. Dumbledore ?

- J’ai entendu parler de toi, la fille de Ronald Weasley et d’Hermione Granger. Tu leur ressemble.

Rose rougit. Merlin, cet homme, même en portrait, était intimidant. Il ressemblait à Merlin lui-même, du moins à l’image que Rose c’était toujours faite du grand Mage. Et le simple fait qu’il lui parle la mettait dans tous ses états.

- La fille du Traître-à-son-Sang et de la Sang-de-Bourbe ? Demanda le portrait d’un homme aux cheveux très noirs.

Les autres Directeurs poussèrent des soupirs de profonde résignation.

- Excuse-le, Phinéas est quelque peu… Conservateur, expliqua un portrait qui représentait, selon ce qui était écrit dessous, Armando Dippet.

- Phinéas Nigellus Black ? Demanda Rose.

- Le seul et l’unique, acquiesça le portrait en s’inclinant.

- Votre autre portrait m’a intrigué toute mon enfance, puisque vous n’y êtes jamais, ce que Teddy, votre dernier descendant regrette. Il aurait voulu connaitre un Black autre que sa grand-mère.

- Mon autre portrait ? Au Square Grimmaurd ? Questionna le portrait intrigué. Il n’a pas été enlevé par le sang-mêlé ?

D’autres soupirs de résignations retentirent dans la salle. Un autre portrait représentant une femme que Rose reconnut, puisqu’elle était la seule Directrice qu’eut connue Poudlard, Minerva McGonagall, intervint :

- Phinéas, pourriez-vous arrêtez de désigner les gens par le statut de leur sang ?

Le portrait ne fit que secouer la main d’un air ennuyé, et enjoignit Rose à répondre à sa question d’un signe de tête.

- Non, Oncle Harry ne l’a pas enlevé, pour Teddy.

- Il y a un Teddy Black ? Demanda l’ancien directeur étonné.

A cet instant, Neville revint suivit par Scorpius. Il se rassit à son bureau.

- Ah, Rose, j’espère que Phinéas ne t’as pas trop ennuyé, déclara-t-il en souriant devant l’air vexé qu’avait pris le tableau.

- Oh, non Neville, et j’espère le revoir au Square Grimmaurd, insinua-t-elle en pensant que Teddy serait ravi de voir enfin son ancêtre apparaître dans ce tableau.

- Allez, retourner dans vos chambres, Elena va bien, et nous nous occupons de son cas. Faites attention sur le retour, ordonna le Directeur Londubat.

Le retour se fit dans le silence le plus total. Quand ils furent dans leurs appartements, ils ne surent quoi dire ni l’un, ni l’autre. Rose marmonna un vague « bonsoir » avant d’aller dans sa chambre.

 

****

***

 

 

Rose regarda l’heure, et sortit précipitamment de sa chambre. Scorpius était assis sur un des fauteuils de leur salle. Elle lui fit un sourire gêné à cause du retard. Une semaine avait passé, et la gêne occasionnée par leur baiser était passée.

- Rose ! C’est pas trop tôt, je suis sûreque les autres nous attendent déjà depuis un bon moment.

- Pourquoi est-ce que tu n’es pas venue me chercher dans ma chambre aussi !

Scorpius se défendit en souriant. On était déjà mi-octobre, et ils allaient à leur première sortie à Pré-au-Lard de l’année. Ils retrouvèrent Tara, Matthew, Albus et Blaise qui les attendaient devant le Grande Salle, l’air visiblement impatients. Un groupe de troisième année passa devant eux en les regardant du coin de l’œil. Certain s’étaient fait à leur étrange groupe, d’autres avaient toujours du mal et continuaient à les regarder comme des gens étranges, ce qui avait le don d’agacer Matthew. Blaise avait visiblement l’air mal à l’aise dans sa robe de sorcier alors que les autres portaient des vêtements moldus. Il accueillit donc l’arrivée de Scorpius, habillé en sorcier lui aussi, avec un grand soulagement.

- Dites, vous savez que les vêtements moldus sont plus confortables que vos robes de sorciers ? Indiqua Matthew.

- Dis ça à mes parents, rigola Blaise. Ma mère ferait un malaise !

Un éclat de rire se répandit dans le groupe, leur attirant un regard noir de Peeves, l’esprit frappeur de Poudlard, comme chaque fois que Blaise parlait de Pansy Zabini, née Parkinson, sa mère. Ils marchaient d’un bon pas, et arrivèrent assez vite à Pré-au-Lard. Tara, Matthew et Albus se rendirent chez Honeydukes, laissant Rose seule avec Scorpius et Blaise. Les trois amis déambulaient dans les rues du petit village, sans but précis, quand ils entendirent un enfant pleurer. Ils trouvèrent, caché dans une ruelle sombre, un élève qui portait son uniforme.

- C’est un première année, indiqua Blaise étonné.

Rose s’agenouilla devant lui.

- Qu’est-ce que tu fais ici ? Les premières années n’ont pas le droit aux sorties à Pré-au-Lard.

Le jeune garçon fut agité d’un sanglot qui l’empêcha de répondre. Rose l’aida à se relever, et attendit qu’il se soit calmé. Il commença alors à raconter pourquoi il était là.

- Un dernière année est venu me voir ce matin, en me disant qu’il avait besoin de moi. Il m’a dit qu’il fallait que je vienne avec lui à Pré-au-Lard. Il m’a parlé de la boutique de bonbons, et m’a dit de prendre de l’argent, beaucoup d’argent. Et une fois qu’on a été ici, il m’a menacé avec sa baguette et il est parti avec mon argent.

Rose regarda Scorpius sans comprendre. Pourquoi faire venir un première année à Pré-au-Lard, juste pour le racketter ?

- Bon, et bien je suppose qu’il ne nous reste plus qu’à rentrer au château, soupira Scorpius. Blaise, va retrouver les autres et raconte leur, nous on doit raccompagner…

- Josh, indiqua le petit garçon.

- On doit raccompagner Josh et l’emmener voir le professeur Londubat.

Blaise hocha la tête, et partit en direction de Honeydukes pendant qu’ils allaient en direction du Château. Ils croisèrent Sally StPeter, qui sourit à Scorpius avec un regard aguicheur. Rose eut envie de la tuer sur le champ, « cette fille est d’une vulgarité » pensa-t-elle en voyant Scorpius lui rendre son sourire. Cela faisait une semaine qu’elle lui souriait comme ça, et Scorpius le lui rendait bien. Quand ils arrivèrent au château, il leur sembla bien vide puisqu’il ne restait que les premières et deuxièmes années. Les deux préfets conduirent directement Josh au bureau du Directeur. Rose ouvrit l’escalier qui y menait, et frappa à la porte en haut de celui-ci. On les invita à entrer.

- Qu’est-ce qui vous amène ? Demanda le Directeur Londubat en haussant les sourcils devant leur étrange groupe.

- Allez, Josh raconte lui, encouragea Scorpius.

Rose n’écouta pas vraiment le récit, trop occupée à remarquer que le portrait de Phinéas ne se trouvait plus dans son cadre. Dumbledore hocha la tête quand elle le regarda et elle comprit. Il était allé au Squard Grimmaurd. Teddy devait être ravi. Elle revint à la conversation en cours quand elle entendit le directeur jurer par Merlin. Il avait demandé l’identité de celui qui l’avait racketté, et le jeune garçon ne parvenait pas à se souvenir.

- De quoi avait-il l’air ? Demanda alors Scorpius.

Le jeune garçon fronça les sourcils avant de fondre en larmes.

- Je… Je ne m’en souviens plus.

- Bien, emmenez-le à l’infirmerie, déclara le Directeur. Et allez voir les Directeurs de Maisons pour leur dire de dire à leurs préfets de venir dans mon bureau demain à dix heures. Vous y compris.

Neville Londubat se tourna alors vers les portraits des autres directeurs, sûrement pour parler de la situation, pendant que les trois adolescents sortaient de son bureau. Quand ils furent sortis de l’infirmerie, Rose se tourna vers Scorpius.

- Deux agressions en si peu de temps, tu ne trouves pas ça bizarre ?

 

Commentaire de l'auteur Donc voilà, étant donné que j'ai choisi de prendre un chapitre d'avance (en en écrivant deux dans le week-end) vous allez devoir attendre que j'ai fini le chapitre 6 pour avoir le 5 :D
Un petit commentaire?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales