Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Livres-Romans

 > 

Harry Potter

Enfant des fées Auteur: aqualyne Vue: 2086
[Publiée le: 2018-04-19]    [Mise à Jour: 2019-07-19]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié Commentaires : 22
Description:
Cette nuit-là Harry fut emmené par une fée. Il grandit entouré de ces créatures magiques jusqu' au jour où il dû revenir dans le monde des sorciers. Les sorciers accepteront-ils la différence de leur Survivant? Et lui? Acceptera-t-il ce monde si différent de tout ce qu' il a connu jusqu' à aujourd'hui?
Crédits:
Harry Potter appartient à J.K. Rowling
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10

[1786 mots]
Publié le: 2018-10-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Coucou tout le monde! Je sais ça fait super longtemps mais j' ai manqué de temps et d' inspiration ce dernier mois. J' espère que vous me pardonnerez quand même.
Avant de vous laissez avec ce chapitre petit instant pub! J' ai écris un OS en collaboration avec Starck29 sur fanfiction.net et je vous invite à y jeter un coup d' oeil. Il s' agit d' une fic Harry Potter nommée Les chaleureuses.
Bon. Stop mon blabla et place au chapitre.
Bonne lecture!

Enfant des fées


Chapitre 10


Percy jeta un œil agacé à sa montre. Pourquoi fallait-il que le cours d' aujourd'hui soit si long ? Ou peut être était-ce juste lui qui voulait quitter cette salle le plus vite possible ? Il faut dire que le rappel des douze principes de la métamorphose de Toti Pollicus n' était pas vraiment le sujet le plus passionnant de cette matière et que les ricanements incessants des gryffondors ne donnaient pas envie de rester dans la salle.

Un rapide regard sur ses notes et sur le tableau apprit à Percy qu' il n' avait pas noté le rappel du dixième principe et qu' ils en étaient maintenant au onzième mais bizarrement il s' en fichait un peu. La chaleur qui était montée dans la salle pendant les deux dernières heures et la voix quelque peu grinçante du professeur McGonagall avaient eu raison de sa concentration et de son sérieux. Discrètement il fit passer ses notes sous sa pile de parchemin avant d' en sortir un couvert de notes et de schémas dans tous les sens sur lequel il se mit à écrire tout en se mordillant le bout du doigt.


-Percy !


Le roux releva la tête en direction du chuchotement pressant de son voisin pour croiser le regard vermeil de Tris Robert.


-Quoi ?


-Tu recommences.


-Oui.


-Dis pas ça comme si on s' en fichait ! Et si McGo te grille ?


-Et bien elle me grillera. De toute façon elle se fiche pas mal de ce que je fais en cours tant que je gêne pas les autres.


Tris laissa presque sa tête tomber sur sa table devant le comportement de Percy mais il se contenta de recouvrir ses yeux avec sa main comme si il avait mal à la tête.


-Percy tu ne veux pas essayer d' afficher le même intérêt pour la métamorphose que celui que tu as pour les sortilèges ?


-Pourquoi je ferais une chose pareille ?


-Parce que tu ne veux pas avoir de problèmes avec tes profs ou ta famille ?


-Les profs on s' en fiche. Au pire ils me diront juste qu' ils s' attendaient à mieux de ma part. Et j' ai déjà des problèmes avec ma famille.


-Ils t' ont toujours pas pardonné d' avoir brisé la tradition familiale ? Sérieux c' était il y a cinq ans ! Il y a prescription au bout d' un moment.


-Pas chez ma mère. Mes frères ont juste perdu tout respect pour moi et mon père s' en fiche mais n' ose pas élever la voix.


-Ton père est quand même un sacré lâche.


-Je pense qu' il en a juste assez de se battre contre sa femme au sujet de l' éducation de leurs enfants. Il a eu la moelle de se battre pour William et Charlie, il proteste pour les jumeaux ou Ronald à l' occasion mais moi ou Ginevra on peut aller se faire voir si on veut de l' aide contre maman.


-Dur.


Il y eut un instant de silence au cours duquel Percy caressa l' espoir de retourner à sa feuille avant que Tris ne recommence à parler la curiosité brillant au fond de ses yeux.


-Pourquoi ta sœur aussi ?


-Seule fille de la famille à part ma mère si jamais Ginevra désobéit ou est en désaccord avec maman elle est punie très sévèrement. Une fois maman a voulu lui faire porter une robe absolument horrible et au bout d' une matinée Ginevra a « accidentellement » déchiré la robe dans les broussailles avant de glisser dans une énorme flaque de boue. Résultat : une semaine sans voir la lumière du jour. Pour une robe moche.


Tris étouffa un rire.


-Elle était horrible comment la robe ?


-C' était un amas de tissus rose avec des froufrous, de la dentelle et des rubans. Ça jurait horriblement avec les cheveux de ma merveilleuse petite sœur.


-Le seul membre de ta famille qui ne t' a pas regardé bizarrement après ta répartition dans la meilleure maison de Poudlard.


-Exactement. Ça fait automatiquement d' elle mon membre préféré de la famille.


-J' imagine bien.


-Et toi au fait ?


-Quoi moi ?


-Ton frère !


-Qu' est-ce qu' il a mon frère ?


-Il gobe encore ton mensonge ?


-Évidemment. Je suis le parfait menteur tu le sais bien !


-Je sais juste que si jamais tu te fais griller je vais perdre mon meilleur ami dans cette école de tarés alors fais gaffe.


Tris opina de la tête avant que ses yeux ne se perdent sur le parchemin de Percy.


-Tu penses que si je lui dis la vérité il comprendra et continuera de m' aimer ?


Percy lança un regard triste à son ami.


-Je ne suis pas ton frère mais d' après ce que je sais sur lui ça m' étonnerait qu' il comprenne. Avec tout le mal qu' il a eu à accepter que tu viennes à Poudlard… Je pense qu' il t' aime et que ça ne changera jamais mais je ne pense pas qu' il te laisse revenir ici si tu lui racontes tes projets.


Tris lui sourit tristement et Percy senti son cœur se serrer. Il détestait voir son ami sourire comme ça. Il allait dire quelque chose quand le professeur McGonagall s' adressa à la classe.


-Le cours est terminé. Je compte sur vous pour bien revoir ce dont nous avons parlé aujourd'hui. C' est une question qui tombe extrêmement souvent aux BUSE alors il serait intelligent que vous gardiez ces principes en mémoire. Pour le prochain cours je veux que vous m' expliquiez par vos propres mots l' un des principes de Pollicus. Ce devoir fera trente centimètres de parchemin pas plus si possible mais certainement pas moins. Au revoir.


Immédiatement Percy jeta ses parchemins et son manuel dans son sac et le mit sur son épaule. Il n' avait qu' une envie et c' était quitter la salle de cours surchauffée pour aller se détendre un peu dans le parc. Il faisait encore assez chaud pour qu' il s' allonge au pied d' un arbre avec Tris alors il n' allais certainement pas s' en priver.


-Hey ! Attends-moi le roux !


Percy se retourna en souriant vers son ami qui le regardait d' un air scandalisé.


-Tu n' as qu' à te dépêcher l' albinos !




Pénélope regarda Percy et Tris quitter la salle de cours en rigolant. Heureusement que McGo ne faisait pas très attention à ses élèves aujourd'hui sinon Percy et Tris auraient eu une retenue dès l' instant où ils avaient commencé leur discussion sur leurs familles. Parfois elle avait de la peine pour les deux tellement ils avaient de problèmes. Entre Percy qui avait une grande partie de sa famille à dos à cause de sa maison et Tris qui mentait à son frère pour pouvoir continuer de venir à Poudlard elle était heureuse d' avoir une famille qui l' accepte pleinement.

D' un coup de baguette Pénélope dupliqua ses notes de cours. Tels qu' ils étaient les deux garçons n' avaient pas dû noter grand chose surtout quand ils s' étaient mis à parler alors ils auraient besoin de ses notes pour survivre à la métamorphose cette année.

Un rapide coup d' œil dehors lui apprit que le soleil était au rendez-vous aujourd'hui et c' est avec un grand sourire que Pénélope se dirigea vers le parc. Avec un temps pareil ses amis étaient certainement en train de faire la sieste sous un arbre en attendant le prochain cours.




Yphgrid quitta la salle en se massant la tempe avec sa main droite. Pourquoi les sorciers se prenaient-ils autant la tête ? Quel était l' intérêt de classer les sortilèges selon leur puissance ou leur résultat ? Et pourquoi la métamorphose était une matière à part ? On parlait bien de sortilèges de métamorphose non ? Un soupir à fendre l' âme franchit la barrière de ses lèvres alors qu' Yphgrid s' appuyait contre un mur. Les hommes n' étaient vraiment pas faciles à comprendre.


-Harry !


Il fallu à Yphgrid un petit instant pour se souvenir qu' il s' agissait de son nom pour les sorciers mais il finit par se retourner pour faire face à un garçon roux, aux yeux bleus et couvert de tâches de rousseur. Immédiatement le visage de Perceval s' imposa dans son esprit mais il le chassa rapidement. Le garçon en face de lui avait un visage plus rond et des cheveux plus foncés que Perceval. Et puis son regard lu plaisait moins que celui de Perceval. Il semblait plus… sombre.


-Bonjour ?


-Ah ! Pardon ! Je m' appelle Ron ! Ron Weasley !


Yphgrid fronça les sourcils. Il ne se souvenait pas d' une personne portant ce nom pendant l' appel. Il réfléchit pendant un instant avant de comprendre.


-Ah ! Tu es Ronald c' est ça ?


Le regard du garçon s' assombrit.


-Appelles-moi Ron s' il te plaît.


-Pourquoi ? Ce n' est pas ton nom.


-Si.


-Pourtant le professeur t' a appelé Ronald non ?


-Et alors ?


-Ça ne veut pas dire que c' est ton nom ?


-Je préfère Ron.


-D' accord.


-Dis Harry ! Tu veux qu' on soit amis ?


-Pourquoi pas ?


-Ça n' a pas l' air de t' enchanter d' être ami avec moi.


-Et bien je ne te connais pas et j' avais crû comprendre que l' amitié se formait au cours du temps.


Ronald lui lança un regard étrange avant de regarder par-dessus son épaule.


-Ah ! Seamus est parti sans moi ! Désolé Harry il faut que je le rattrape. Bye !


Et Ronald partit en courant dans le couloir sous le regard curieux d' Yphgrid qui se demandait encore ce qui venait de se passer.


-Désolé pour le retard Harry !


Yphgrid se retourna pour faire face à Morag qui lui souriait depuis la porte de la salle.


-Tu as fini de poser tes questions Morag ?


-Oui ! Le professeur Flitwick est vraiment très gentil d' avoir prit le temps de me répondre.


-Je suis content pour toi.


-Tu veux bien venir avec moi à la bibliothèque ?


-Oui pourquoi ?


-Et bien le professeur m' a conseillé de lire quelques livres et je n' ai pas vraiment envie d' aller à la bibliothèque tout seul. Je ne saurais pas vraiment quoi dire donc je voudrais que tu viennes avec moi.


-Allons-y alors.


Morag lui fit un grand sourire.


-Merci Harry. C' est gentil de ta part.


-C' est normal. Tu as dis que tu préférais que je vienne avec toi non ?


Et Yphgrid se retourna pour commencer leur trajet vers la bibliothèque. Il ne remarqua pas le clignement surprit des yeux de Morag avant qu' un grand sourire prenne place sur son visage et qu' il se précipite à travers le couloir pour le rattraper.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales