Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 82 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 899 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Jeux Vidéo

 > 

Pokemon

Pokémon X/Y: des origines cachées
[Histoire Terminée]
Auteur: Captain Antheus Vue: 96
[Publiée le: 2019-08-15]    [Mise à Jour: 2020-05-10]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie/Univers alternatif/Dystopies Commentaire : 1
Description:
Au début de leur apprentissage à l'école Pokémon de Neuvartault, trois Dresseurs vont devenir amis et former une équipe soudée pour réussir. Ensemble, ils se défendent mutuellement contre quelques troubles-fêtes et découvrent peu à peu tout le potentiel de leurs Pokémons. Leur avenir est une perspective qui s'embellit chaque jour qu'ils progressent dans leurs études.
Cependant, à être trop téméraires et entreprenants, ils font ressurgir des problèmes longtemps fuis mais pas moins tapis dans l'ombre, prêts à mettre un terme à leur affaire. Et le joyeux futur des trois compères se brise peu à peu, dévoilant une réalité qui engage bien plus de responsabilités mais forçant leur détermination à arriver à leurs fins.
Crédits:
L'univers et les personnages de Pokémon appartiennent à The Pokemon Company de Game Freak et Nintendo.
Le personnage de Eeerider Verwin est un personnage original issu de l'univers (original) de Gap-Border.
Les corrections ont été faites par mon aimable et adorable correcteur, Geoffrey.

*Il s'agit d'une histoire purement fanonique agissant comme une préquelle non-officielle de Pokémon XY, reprenant quelques détails canonique au jeu et à sa version télévisée et papier. J'avais imaginé cette histoire peu après avoir intégré Eerider à mon roman "Dustphobia n' Bordergame" et après avoir écrit "Le cas D.E.R.4518" afin de poser et expliquer les origines du programme quantique et de ce que représente le train ainsi l'acronyme D.E.R. Cependant, entre-temps, ces évènements ont été quelque peu modifiés et ne sont plus, en partie, canoniques.
[j'espère que vous excuserez à nouveau ce titre peu inspiré... x") mais les titres ne sont pas mon fort, uhu.]
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Histoire de fantômes

[1810 mots]
Publié le: 2020-05-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Après cette semaine de cours à Neuvartault et un weekend passionnant, le calme matinal est d’autant plus appréciable. Les rayons du soleil viennent se refléter dans la Tour Prismatique, comme chaque matin de beau temps. Augustine profite de ce moment paisible comme à son habitude, accompagné cette fois par ses nouveaux compagnons ; Grenousse et Cabriolaine semblent apprécier cet instant autant que lui.

La porte-fenêtre s’ouvre sur un Lysandre qui vient tout juste de se réveiller, il se défait de la couverture jetée sur ses épaules et s’étire sous les premières lueurs du jour. Les deux hommes se saluent, et le garçon roux caresse à la fois les deux Pokémons de son ami. Feunnec se joint à eux et s’étire lui aussi, son dresseur lui donne une brindille dont il raffole. « Je pense que personne ne verra d’inconvénient à ce qu’on leur fasse visiter un peu la ville.

  • Excellente idée, Lysandre !

  • Maintenant que nous sommes tous les deux, j’aimerais te parler de la situation d’Eri. Je sais que c’est impoli de demander des informations sans elle, mais je pense qu’elle n’a pas besoin de ça.

  • Tu sais quelque chose ?

  • Eh bien, elle nous a dit que ses Pokémons avaient subi les conséquences des actes de son père. Elle et sa mère ont échappé à une organisation, en quoi étaient-elles si importantes ?

  • Peut-être une vengeance familiale ? Comment pourrait-on le savoir ? Elle ne semble pas vouloir s’étendre sur les détails, remarque Augustine en haussant les épaules.

  • Exact. Elle ne nous a jamais dit d’où elle venait.

Augustine s’immobilise, les yeux grands ouverts, il cache sa surprise derrière sa main. Lysandre hausse un sourcil et lui demande :

  • Qu’est-ce qu’il y a ?

Augustine se redresse et arbore soudainement une mine très sérieuse. Un visage que son ami ne lui connaissait pas.

  • Ils finiront par revenir. Elle tâche d’en dire le moins possible pour éviter une fuite d’information sur sa localisation. Elle et sa mère sont traquées, il n’est pas impossible qu’elle déménage avant même la fin de notre année scolaire.

  • Alors tu sais ce qui nous reste à faire.

  • Oui. »


Les deux hommes font la promesse silencieuse de protéger leur amie, ils échangent un commun accord, acquiesçant silencieusement. Ils vont s’entraîner dur, car dans l’éventualité qu’ils doivent affronter un ennemi, il leur faudra être au niveau.

Cabriolaine se relève et vient se frotter contre son dresseur, il sent sa tension et ses peurs. Lysandre lâche un soupir satisfait. « C’est vrai que tu ferais presque peur avec cette mine aussi sérieuse », souffle-t-il en donnant une nouvelle brindille à Feunnec. Lui aussi sent que quelque chose ne va pas.


Ils rentrent lorsque Eerider est réveillée, afin de partager le petit-déjeuner. La mère d’Augustine a préparé une fournée de croissants, du thé, du jus de fruit, mais aussi des Pofiteroles pour les Pokémons. Les deux hommes s’emparent d’une des friandises en douce et la mangent sous le regard amusé de leur amie. Lorsque le rouge leur monte aux joues, ils grimacent et se jettent soudainement sur la carafe de jus de fruit. « Allons les garçons, ceux-là ne sont pas pour vous.

  • Alors vous deux, vous êtes vraiment pas croyables ! De bien piètres voleurs ! »

Les deux femmes sont prises d’un fou rire, leur bonne humeur est cependant contagieuse.


Le petit groupe profite de la matinée pour se reposer et jouer avec les Pokémons, ces derniers s’entendent très bien avec les nouveaux compagnons des trois amis. Le midi, ils mangent beaucoup, en prétextant avoir besoin de forces pour se promener, ce qui n’est pas pour déplaire les parents d’Augustine, au contraire, ils sont même plutôt contents de les voir si énergiques. « C’est bon pour votre croissance ! » avait clamé le paternel en resservant une double ration à chacun.

Apprêtés comme des athlètes sur le point de départ, les trois amis s’empressent de gagner le pallier de l’immeuble. Avant qu’ils ne descendent, le couple leur apporte de quoi se protéger du soleil ainsi que des gourdes remplies d’une eau rafraîchie par une poignée de glaçons. Le paternel glisse quelques Pokéballs et potions dans les poches de chacun. « Vous êtes prêts pour l’aventure ! » les saluèrent-ils avec un grand sourire.


Eerider se saisit d’une de ses Pokéballs et la regarde avec avidité. Une idée lui vient à l’esprit, après tout, c’est une dresseuse, elle a besoin d’une équipe pour l’aider dans ses aventures. Elle s’empresse de courir dehors. Lorsque ses amis la rejoignent, elle leur fait face et tend les bras. « Regardez ce monde qui nous entoure ! Il est plein de Pokémons qui n’attendent qu’une chose : qu’on les attrape et qu’on devienne amis avec eux ! La ville communique avec différentes routes, et même le Château de Combat ! Je vous propose un concours de celui qui aura la meilleure équipe !

  • Eri… C’est peut-être un peu dangereux de se balader comme ça, en pleine nature…

  • Vous êtes dresseurs, oui ou non ? Et puis il faut s’entraîner aussi !

Lysandre et Augustine échangent un regard perplexe.

  • Certes mais…

  • Alors allons-y ! Et toi, Augustine, tu as intérêt à ne pas t’enfuir. Sinon je dirai à ce cher professeur Sorbier que tu n’es qu’un trouillard et un piètre voleur de Pofiteroles. »

Lysandre se retient à nouveau de rire, mais il se ravise quand la jeune fille lui adresse un regard moqueur.


Les voilà partis par la Route 14, Laie Romant-sous-Bois. Les lieux ne sont pas des plus rassurants ; une végétation particulièrement dense, les chemins endommagés et des marécages les accueillent froidement. « Eri, tu es sûre de toi ? Cet endroit n’a pas l’air très sûr…

  • Je te l’accorde, ce n’est pas aussi joli que notre belle ville, mais ça sent les Pokémons super forts !

Lysandre hoche la tête et intervient :

  • On devrait faire équipe. À trois on sera assez forts pour réussir à capturer quelques Pokémons.

  • Très bonne idée ! Alors allons-y ! »


Ils avancent tranquillement et commencent ainsi leur chasse. Au nord, ils remarquent une maison. Eerider s’empresse de s’y rendre tout en expliquant : « Les légendes urbaines racontent que cette maison est hantée ! Je suis sûre qu’il y a plein de Pokémons Spectres là-dedans ! Venez ! »


Pourtant, tout ce qu’ils trouvent dans cette maison n’est qu’un vieil homme en train de boire le thé. Il se retourne et leur sourit, puis pose sa tasse et se lève. « Ah ! Bonjour les enfants.

  • Excusez-nous monsieur, on ne voulait pas vous déranger.

  • Oh non, vous ne me dérangez pas. À vrai dire je vous attendais.

Les trois dresseurs se figent à l’unisson, même Eerider ne peut réprimer une peur soudaine. L’homme reprend :

  • J’aime bien raconter mon histoire à des jeunes gens, vous savez.

  • V-Votre histoire, hein ? C’est passionnant mais… euh… on doit rentrer chez nous ! Excusez-nous pour le dérangement ! »

Alors qu’ils font demi-tour, la porte claque violemment. L’homme s’approche et leur sourit de plus belle. Il les regarde avec une mine particulièrement effrayante. « Allons les enfants, vous n’allez pas faire de la peine à un vieillard ? Je veux juste vous raconter une histoire, ensuite je vous laisse tranquille.

  • S-Si vous insistez…

  • Venez par ici. J’ai justement fait du thé. »


Le petit groupe obéit sans un mot et tous trois s’asseyent. L’homme leur sert du thé encore fumant dans les trois tasses posées devant eux. Ni Eerider, ni Augustine, ni Lysandre ne trouvent la force de dire quoique ce soit.

L’homme s’assied à son tour et commence à raconter son histoire.

Tout a commencé quand il s’est perdu en pleine nuit dans ces marécages. Avec la pluie et le froid, il a préféré s’abriter dans cette maison. À l’intérieur, tout semblait désert, et l’électricité semblait coupée depuis longtemps. Piqué de curiosité, il a donc commencé à explorer les lieux, éclairé à la faible flamme de son briquet. Il était épuisé, et cherchait donc un endroit où dormir, mais à la place, il est arrivé à la cuisine. Sa curiosité grandissante, il a examiné la pièce. C’est là qu’il a vu un homme dans le coin, protégé dans l’ombre de la nuit. Il était assis à même le plancher. En s’approchant de lui pour lui expliquer qu’il était perdu et qu’il souhaitait passer la nuit chez lui, il s’est fait crier dessus. « Reculez ! » Cela l’avait stoppé net et inquiété. L’homme sur le sol a donc expliqué : « Ce n’est pas à vous que je parle.

  • Y a-t-il quelqu’un d’autre, Monsieur ? Peut-être puis-je vous aider ?

  • Vous ne les voyez pas… Les Hommes sans visage ! Ils sont là, juste derrière vous ! »

À ces mots, la flamme du briquet fut soufflée dans un puissant courant d’air qui l’a terrifié.


Lysandre, Augustine et Eerider s’écrient en même temps, coupant l’homme dans son histoire. Il rit doucement et glisse de l’index une photo sur la table. « Pour vous remercier de m’avoir écouté. Pardonnez-moi si je vous ai terrorisé, ce n’était pas mon attention. À vrai dire, ce sont toutes ces histoires d’esprits qui ont fait la réputation de cette maison que l’on dit hantée. Il ne s’agit de là que des petites farces de Pokémons : Fantominus, Spectrum et Ectoplasma. Oh, et il y en avait un quatrième mais j’ai oublié son nom. Quoiqu’il en soit, rentrez bien chez vous ! »


Une fois sortis, les trois dresseurs se regardent. Eerider observe la photo et remarque que l’enfant dessus ressemble beaucoup à leur mystérieux hôte. « On peut dire que cet homme est le champion en termes d’histoires flippantes ! Il m’a bien fait peur avec cette histoire d’Hommes sans visages.

  • Tout du moins, jusqu’à ce qu’il réalise que ce n’était que des Pokémons.

  • Pourquoi il nous a donné cette photo ?

  • On aurait dû lui demander.

  • Attendez. Regardez, il y a une date. 14 Août 1758… Quoi ? Cette photo a deux cents ans ! Un humain ne peut pas vivre deux cents ans !

  • Non. Autrement dit…

  • Le quatrième fantôme c’est… c’est lui. Alors cette maison est vraiment hantée ! Incroyable !

  • Je me demande pourquoi il reste là à raconter des histoires flippantes.

  • Peut-être qu’il veut juste rester en compagnie de ses Pokémons. Et ils font des farces aux gens comme nous. Si ça peut garder son âme loin de moi, c’est très bien ! Je ne veux pas qu’il vienne me hanter !

  • Moi non plus. »

Lysandre secoue la tête pour rejoindre leur avis. Il se retourne encore une fois vers la maison et regarde en direction de la fenêtre. Il est à peu près certain que ce fantôme continue de raconter des histoires pour se souvenir de la sienne afin de ne pas quitter cette maison, probablement à cause de ses compagnons. En revanche, il se demande si ces « Hommes sans visage » étaient une farce de plus ou quelque chose de bien plus terrifiant encore.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales