Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Films-Séries TV

 > 

X-Men

X-men: Continuum
[Histoire Terminée]
Auteur: Abie Vue: 16397
[Publiée le: 2011-09-12]    [Mise à Jour: 2013-03-04]
13+  Signaler Action-Aventure/Science-Fiction/Surnaturel Commentaires : 39
Description:
Cinq années se sont écoulées depuis ''la bataille finale''...
Tornade est à la tête de l'école Xavier et le monde s'est plus ou moins remis de la présence des mutants. Logan, Tornade, Kitty, Bobby, Warren et Malicia sont les nouveaux X-Men. Mais une nouvelle va venir bouleverser leur vie maintenant parfaitement calme.
Crédits:
Les personnages sont ceux de X-men et d'autres sont à moi!

JE VAIS ETRE PUBLIEE !!! allez voir ma page fb pour en savoir plus : https://www.facebook.com/amandineweber.auteure?ref=hl
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Socialisation

[2773 mots]
Publié le: 2011-12-31Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Finalement j'ai le temps de publier la suite aujourd'hui...
... dernier chapitre de l'année^^
Et chapitre beaucoup plus long!

    Celui qui voyait tout en noir, comme d’habitude, c’était Logan. Il ne percevait pas du tout d’un bon œil l’installation de la famille Deschannel au manoir… surtout depuis qu’Angélique l’avait clairement ridiculisé. Cette fille n’avait donc aucune limite ? Pour rien au monde il ne l’aurait avoué mais sa puissance était effrayante. Et il n’avait pas du tout apprécié le fait qu’elle revête l’apparence de Jean, car elle avait fouillé dans son esprit, il en était certain.

Mais personne ne voulait l’écouter lorsqu’il parlait de ses doutes… il n’avait rien contre Amélie, au contraire, elle était une enfant ouverte et joyeuse… il s’était étonnement attaché à la petite et cette affection était réciproque. Ni même la grand-mère d’Angélique. La vieille femme était d’une sagesse qui faisait frémir Wolverine, elle semblait aussi vieille que les forêts, aussi sage que les grands chênes millénaires… vraiment c’était une femme impressionnante. Nathalie devait reprendre à la rentrée les cours de Biologie, permettant ainsi à Kitty de se concentrer sur ses études.

Angélique allait donner des cours de littérature et de français… mais en attendant, il ne lui faisait pas confiance. Quelque chose chez elle ne lui inspirait pas confiance… alors il se mit à la surveiller, discrètement.

C’est ainsi qu’il commença à la connaître et qu’il apprit ce qu’elle était vraiment. Elle faisait des cauchemars. Toutes les nuits, il l’entendit hurler puis se réveiller en sursaut, complètement paniquée. Il arrivait souvent aussi qu’elle pleure un long moment avant de se rendormir.

 

    Au cœur de l’été, Tornade fit une réflexion brillante. Il était peut-être temps de retirer la pierre tombale du professeur…

Le professeur chargea Angélique de s’en occuper avec son ami.

- Ils sont bizarres quand même dans cette école ! Sourit Damien lorsqu’il se retrouva seul avec son ami.

La jeune femme rit avant de lui répondre.

- Nous avons vécu tellement de temps caché que ça nous paraît étrange de vivre avec les autres, où l’on peut parler et agir comme on le souhaite. Pour la première fois depuis longtemps, je suis moi-même. Complètement.

- Mouais, c’est sans doute pour ça. Bon maintenant, assez discuté, nous avons une tombe à retirer.

 

    Logan entra dans le bureau du professeur. Ils avaient tous retrouvé leur marque, étonnement, comme si rien ne s’était écoulé. Comme si la réalité était qu’il soit en vie et directeur de l’école et que le rêve c’était sa « mort ».

- Vous vouliez me voir professeur ? Lui dit Logan de sa voix rauque.

- Oui, entre mon ami et assieds-toi.

L’éternel mutant acquiesça et s’assit. Pendant ces quelques secondes de silence, Xavier ne parla pas et observa son protégé.

- Je ne sais toujours pas pourquoi tu ne portes pas Angélique dans ton cœur, pourtant, elle est une jeune femme bien.

- Mouais. Sans doute.

- Il faudrait que tu cesses de te méfier toujours de tout et de tout le monde Logan, un jour tu te retrouveras seul.

- Il y a quelque chose chez elle qui ne me plaît pas.

- Sa puissance ? Tu crains qu’elle ne devienne comme Jean ?

Il ne répondit pas et ses yeux se perdirent quelques instants dans le lointain.

- Logan ? Le rappela doucement le professeur.

Reprenant contact avec la réalité, Logan reposa son attention sur le professeur.

- Je ne sais pas professeur, avoua-t-il enfin. Il y a quelque chose chez elle qui… me perturbe, vraiment.

Sans rien ajouter, il se leva pour quitter la pièce. Xavier soupira en croisant les mains sur son bureau.

L’entraînement au combat de la jeune femme. Les x-men se réunirent pour d’abord apprendre à la jeune femme à découvrir ses pouvoirs pour après apprendre à les contrôler.

Ce fut Tornade qui fut la première à se porter volontaire. Heureusement, Angélique apprenait très rapidement. Au bout d’une semaine d’entraînement intensif quotidien, la jeune femme ne perdait plus le contrôle de ses pouvoirs. A défaut de savoir bien s’en servir, ses émotions ne contrôlaient plus son corps et donc ses dons. Elle découvrit qu’elle avait le pouvoir de voler sans doute grâce au petit garçon qu’elle avait croisé dans les couloirs à son arrivée… et elle eut énormément de mal à le contrôler. Il lui arriva beaucoup de se réveiller, en apesanteur, au dessus de son lit. Puis elle s’en apercevait et criait… pour retomber brutalement sur le sol. Une fois elle s’était fracturée la jambe en tombant et le pouvoir de Logan ne s’activa pas. Le professeur et sa grand-mère durent intervenir pour la calmer car avec la douleur et le stress, elle ne parvenait pas à se contrôler. Amélie trouvait très amusant les péripéties de sa sœur aînée.

Heureusement pour elle, Angélique contrôlait déjà parfaitement le don de sa grand-mère, la nature, celui de sa sœur – le bouclier – celui de sa mère et celui de son père, le feu et les prémonitions. Même si pour ces dernières la jeune femme n’avait pas réellement de maîtrise, elle avait des visions confuses du futur dans son sommeil qui dégénéraient souvent sur des cauchemars. Ainsi, elle ne dormait que peu la nuit. Par chance, elle parvenait un peu à puiser de l’énergie et de la force dans la nature qu’elle contrôlait avec sa grand-mère. La forêt était comme une seconde famille et elle se sentait revivre avec elle. Elle parvenait à sentir les énergies qui la traversaient et à y mêler les siennes. Elle était devenue une sorte de nymphe. Lorsqu’elle se trouvait parmi les végétaux, elle se savait protégée.

Celui qu’elle n’encadrait toujours pas c’était Logan. Il y avait de toute façon un tel comportement avec elle qu’il ne pouvait que l’agacer. Elle décida donc de ne lui adresser la parole que lorsqu’elle y serait contrainte.

Nathalie tenta de calmer le jeu entre les deux mutants, d’autant qu’elle appréciait beaucoup Logan qui, derrière ses grands airs de loup sauvage, avait un cœur en or.

La mutation qu’elle assimila le plus rapidement ce fut celle de Kitty. Maîtrisant déjà l’invisibilité, ce don ne fut pas des plus dangereux ni des plus ardus pour la jeune femme. Elle perfectionna son don de télépathe avec le professeur et le temps avec Tornade. Pour le don de Raven, ce fut une autre histoire… la jeune femme ne parvenait pas à changer spontanément de physique, comme si son corps refusait d’abandonner celui qu’il avait.  De plus, comme Raven, en plus de copier l’apparence des autres, elle copiait aussi leur don… et elle perdait du même coup toutes les autres capacités qu’elle possédait. Le professeur et Kitty en arrivèrent à la conclusion que c’était sans doute pour cela que la jeune femme avait autant de difficulté à changer d’apparence. Son inconscient ne voulait pas perdre sa puissance. Cependant, à force de travail, elle parvint de plus en plus rapidement à changer de corps et à le conserver sur le long terme.

Mais forcément, son pouvoir régénérateur resta un problème longtemps. Avec ses entraînements, elle se blessa souvent et si, la plupart du temps, ses blessures guérissaient d’elles-mêmes, il arrivait qu’elle doive se concentrer un long moment avant de pouvoir se soigner. Tornade en eut assez un jour de leur gaminerie et elle les gronda, comme des enfants. Ils durent accepter de faire une trêve et ils se serrèrent la main.

Sans aucun doute que l’entraînement de Logan fut le plus intéressant. Il ne faisait aucun cadeau à la jeune femme parce qu’il savait que ce n’était pas utile grâce à sa puissance mais aussi pour lui montrer qu’elle l’agaçait. Le professeur lui demanda de lui apprendre à combattre mais aussi à ce qu’elle contrôle ses émotions. Ce fut ce dernier point qui fut le plus difficile. Comme la plupart des gens, elle laissait ses émotions l’affecter dans ses combats, ce qui diminuait ses capacités. Il la provoqua intentionnellement et au début, elle se fit avoir à chaque fois. Elle finit par découvrir qu’elle avait trois griffes identiques à celles de Wolverine entre les cartilages de la main de l’index à l’auriculaire. Moins longues et plus fines que Logan mais elles étaient là quand même… Angélique s’étonna qu’elles soient blanches et qu’elles ressemblent réellement à des griffes et non à des lames comme son mentor du moment. Lorsqu’elle lui en fit la remarque, le visage pourtant impassible de Logan se referma plus encore, devenant austère et presque méchant. La jeune femme n’insista pas et elle alla poser ses questions à Malicia. En effet, les deux jeunes femmes s’étaient énormément rapprochées et elles étaient maintenant de bonnes amies. C’est elle qui lui raconta alors le passé douloureux de Logan.

- … Personne ne sait qu’il s’appelle vraiment Logan, c’est cependant le nom qu’il y a marqué sur sa paque autour de son cou. Il y en a deux, une avec marquée Logan et Wolverine et l’autre avec un numéro.

- Mais je pensais qu’il avait simplement fait l’armée.

- Bah on s’est aussi posé la question… mais on n’en sait rien en fait et lui non plus… il ne se souvient de rien avant ça… enfin, il suppose. Il se souvient se réveiller au milieu de décombres… quelqu’un l’a aidé, quelqu’un qui se disait son ami.

- Il se souvient de son opération ?

- Juste quelques images… et la douleur.

La jeune femme frissonna rien que d’y songer. Malicia lui expliqua comment ils avaient certainement opéré pour remplacer tout son squelette avec de l’adamantium.

A partir de cet instant, Angélique regarda Logan d’une autre façon… Elle n’eut plus de rancœur à son égard parce qu’elle comprenait maintenant pourquoi il agissait ainsi avec les inconnus.

Il n’avait en réalité aucune idée de la personne qu’il était.

Logan remarqua ce changement, il songea un instant qu’elle devait connaître son histoire mais dans son regard n’apparaissait ni pitié ni dégoût alors… bah il fut déstabilisé. Il ne lui demanda toutefois rien et elle en fit autant.

A quelques jours de la rentrée scolaire, alors que les enfants revenaient de vacances chez leurs parents, Logan trouva Angélique perdue dans les couloirs. Pris d’une insomnie, il voulut aller se chercher une bière. Sa chambre était dans le même couloir que celle d’Angélique. Il passa devant et fronça les sourcils en remarquant que la porte était entrouverte. Puis il la vit. Elle était agenouillée sur le sol, en short et débardeur, les genoux repliés contre sa poitrine, les bras passés autour de ses jambes. Il s’avança vers elle, et demanda avec sarcasme.

- Tu as perdu ton lit ?

Des sanglots étouffés lui répondirent. Presque nyctalope mais pas tout à fait, il décida d’allumer la lumière du couloir pour mieux voir. C’est ainsi qu’il manqua d’avoir une crise cardiaque pour la première fois de sa vie.

Angélique était couverte de sang, comme si on l’avait torturé. Inquiet malgré lui, s’agenouilla en l’appelant.

- Angélique ! Angélique !

Il posa une main sur sa tête qu’elle releva aussitôt. Il sursauta et son cœur manqua un nouveau battement. Elle pleurait… du sang.

- Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Marmonna-t-il sans bouger.

Comme répondant à sa question, elle se mit à trembler.

- Ils… ils vont m’avoir ! Et… l’eau… l’eau va me ronger… elle va brûler et manger ma peau ! Je ne pourrais pas mourir à cause de toi !

- Angélique ?! S’approcha-t-il avec méfiance.

- Je ne… veux… pas… vivre ça !

- Angélique ! Lui prit-il son visage dans les mains malgré le sang, il faut que tu te soignes !

- Je… je ne peux pas, sinon ça va recommencer !

- Tu as juste fait un cauchemar, c’est rien.

- SI ! Hurla-t-elle alors que du sang semblait sortir spontanément des pores de sa peau. Ils… ils vont me capturer.

- Mais non, on ne les laissera pas t’emmener. Ils ne pourront pas t’atteindre.

- Tu ne peux pas dire ça, toi aussi ils t’ont eu ! J’ai vu ce qu’ils t’ont fait subir !

Nouvelles palpitations. Cette fille allait finir par le tuer. S’obligeant à se calmer, tentant d’oublier quelques secondes qu’elle avait des visions prémonitoires, il caressa sa joue ensanglantée par les larmes.

- Tu as vu ce qu’il m’est arrivé ?

Elle hocha la tête, claquant des dents. Il soupira, il en discuterait plus tard avec elle lorsqu’elle serait remise de ses émotions.

- Angélique, tu n’es plus seule et ceux qui m’ont fait ça sont morts maintenant. Le professeur me l’a dit.

La jeune femme secoua la tête et plongea un regard injecté de sang dans ses yeux bruns.

- Ce n’était que la première génération. La seconde est pire.

Il soupira de nouveau.

- Il faut quand même que tu te soignes. Nous irons en parler demain avec le professeur.

Elle acquiesça gravement.

- Maintenant, conclut-il en se relevant, va dormir.

Mais elle ne bougea pas et se remit à trembler sans le regarder, les yeux perdus dans le vague. Il resta quelques secondes à la contempler sans savoir trop quoi faire. Finalement, s’agaçant de sa propre sensibilité, il la prit dans ses bras, passant rapidement un bras sous ses jambes repliées et un autre dans son dos. Lorsqu’il la souleva, elle passa machinalement ses bras autour de son cou et posa un regard surpris sur lui.

- Je n’allais quand même pas te laisser là !

Elle lui sourit faiblement avant de poser sa tête sur son bras, contre son épaule. Il la posa dans la baignoire pour ne pas mettre du sang partout dans les draps de la jeune femme.

- Maintenant, soigne-toi !

Elle plongea ses prunelles bleues dans son regard et il vit qu’elle calmait artificiellement sa respiration. Doucement, il vit ses tremblements cesser puis elle ferma ses yeux et ses blessures se refermèrent doucement.

- Bien, murmura-t-il lorsqu’elle rouvrit doucement les yeux. Prends une douche et change de vêtements, ils sont pleins de sang.

Elle hocha la tête et il quitta la pièce. Une fois dans la chambre, il hésita un instant mais préféra rester dans la chambre à l’attendre. Elle sortit de la salle de bain, une serviette nouée autour de sa poitrine, et cheveux encore trempée. Elle sourit et baissa la tête en le voyant. Il ne put détacher son regard de son corps lorsqu’elle alla à son armoire pour prendre un pyjama de rechange. Elle choisit un grand tee-shirt large qu’elle passa par-dessus sa serviette avant de la retirer. Elle mit ensuite la serviette autour de ses cheveux puis prit un shorty avant de se tourner vers lui. Il était toujours assis au pied du lit.

- Merci.

Il ne répondit pas et plongea de nouveau son regard dans le sien. Il était tellement facile de se perdre dans ce regard immense et limpide.

- Tu devrais aller dormir, lui dit-elle soudain, la gorgé serrée, il est tard.

Mais il sentait qu’elle ne voulait pas être seule. Il tenta de capter son regard mais elle l’évita soigneusement. Alors, doucement, il lui prit la main et se leva, attirant son attention. Logan lui releva doucement le menton et prit son visage avec sa main, terminant par une caresse sur sa peau douce.

- Tu veux que je reste avec toi ?

Sa lèvre se mit à trembler.

- Je déteste ses visions.

Il la prit dans ses bras et la berça comme une enfant terrifiée.

Quelques minutes plus tard, elle était couchée contre lui dans le lit. Machinalement, il caressait son dos. Rapidement, il entendit sa respiration ralentir et se calmer et il sur qu’elle dormait. Sa tête sur son bras, elle avait posé une main sur son torse. Un instant il songea qu’il était bien, là, tout simplement avec la jeune femme couchée contre lui. Maintenant qu’il avait vu son côté… vulnérable, elle lui apparaissait plus humaine, plus accessible. Toutefois, ce qu’elle lui avait dit tout à l’heure restait un mystère et il irait en discuter avec le professeur dès le lendemain. Sans s’en rendre vraiment compte, il sombra dans le sommeil à son tour.

Lorsqu’il ouvrit les yeux, le bras droit engourdi, il mit quelques secondes avant de retrouver ses esprits. Logan se redressa vivement et chercha autour de lui. Rien, personne.

De la lumière filtrait au travers des volets. En soupirant, il s’étira. Regardant lentement autour de lui, il vit qu’il était neuf heures passées. C’était rare qu’il dorme ainsi et aussi longtemps. En sortant de la chambre d’Angélique, il se rendit dans la sienne pour se doucher et se changer. Lorsqu’il sortit de sa propre chambre, Kitty vint à sa rencontre.

- Logan, le professeur voudrait te voir.

- Maintenant ?

- Oui. Maintenant. C’est Angélique.

Il tressaillit.

- Quoi Angélique ?

- Elle nous a expliqué ce qu’il s’était passé cette nuit et que tu l’avais trouvé dans le couloir… que tu étais parvenu à la calmer.

- Ha, soupira-t-il, il avait craint un instant une autre crise. Et alors ?

- Et alors, le professeur veut te voir pour avoir ta version.

 

Commentaire de l'auteur J'espère que ça plaît toujours... donnez-moi vos impressions! La suite devrait arriver plus rapidement j'ai pas mal avancé dans l'écriture.
Bonne année
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales