Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1477 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Fics Originales

 > 

Mythes et Légendes

La mélodie la plus tendre Auteur: knight's logia Vue: 165
[Publiée le: 2015-10-07]    [Mise à Jour: 2015-10-23]
13+  Signaler Drame/Poésie/Surnaturel/AmitiéPas de commentaire
Description:
S'il fallait que l'on aime quelqu'un, serait-ce à cause de son beau visage, de sa belle voix, de son sourire flamboyant, des merveilles que l'on voit dans son regard? L'amour est comme un chant porteur d'espoir qui anime le cœur de tous les hommes sans la moindre distinction.
Il est un royaume loin très loin où l'amour est dangeureux; les porteuses de ce chant sont appelées les sirènes. Le problème est telle que l'on a envoyé vers les quatres extrémités du royaume des chasseurs de sirène. Seulement, sur le chemin du retour, alors qu'une de leurs escortes avait capturés trois sirènes et contait les emmener au palais, les chasseurs de sirène sont intercepter par un jeune garçon sourd d'apparence qui demande à voir leur roi et à être enfermé avec les sirènes.
Crédits:
Inspiré de vieux classiques, contes et mythes. Mais il sagit surtout de mon travail, de mes recherches et de ma culture personelle.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

juste une chanson d'amour

[1007 mots]
Publié le: 2015-10-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur après plusieurs mois a me pavaner, j'ai décidé de publier cette fiction qui seras ma deuxième. il est bien vrai que j'avais échoué la première fois, mais j'ai décidé de retenter le coup. j'espère que les lecteurs ne seront pas déçus et qu'il me feront part de leurs appréciation(dépréciation).


Il y'a longtemps, l'amour était une chose envier de tous. Mais depuis longtemps dans ce royaume, il avait été interdit aux gens d'évoquer les chansons d'amour quelle qu'elles soient. Au point où les gens avaient oublié la signification de ce mot et vivaient au jour le jour, déambulaient dans les routes du royaume sans savoir où aller. À cette époque, il régnait sur la terre un chaos qui était causé par des êtres maléfiques, des êtres d'amour. C'étaient des femmes magnifiques, gracieuses. Leurs voix étaient plus douces que les murmures d'un baiser et plus tranchantes que mille épées. Leurs visages avaient à la fois la pâleur de la lune et la splendeur des étoiles. Leurs yeux portaient le reflet de marée et leurs regards étaient semblables au déferlement d'une tempête. On les appelait des sirènes.
Nulles ne connaissait le but où même l'origine de leur apparition, on ne savait d'où elles venaient et on ignorait encore moins où elles iraient, quel était le but ultime de tant de cruauté. Personne n'avait jusque là put en décrire une de façon à ce qu'on la reconnaisse. Elles s’attaquaient tantôt à des villages en peu de temps, et parfois à des individus en petit nombre éparpillé ça et là.
Un jour alors que la crainte de ces femmes avait gagnée la totalité du peuple, des survivants d'un récent massacre nous permirent d'apprendre que celles qu'on appelait les sirènes étaient cachées au milieu du peuple. Et attendaient le moment idéal pour satisfaire leurs pulsions meurtrières et plonger le peuple dans les catacombes. Commença alors l'une des plus grandes chasses au sorcières que le monde est connue. C'était la guerre, la panique durât encore dix ans avant que le calme ne commence à revenir.
C'est au milieu de cette période de dix ans que quelque par naquit un enfant garçon. C'est parents qui s'aimaient passionnément lui élèverai avec tout l'amour qu'ils pouvaient lui procurer. Sa mère, très belle femme le chantait le soir pour qu'il s'endorme, des chansons d'amour à voix très basse. Son père du nom de Kuo le jouait de la musique avec des instruments de sa fabrication. Le petit enfant vécu heureux avec ses parents jusqu'au jour fatidique où on apprit qu'il y'avait une sirène dans le village. Sa mère qui était de loin la femme la plus belle du village fut interpellée par les chasseurs de démons que le roi y avait envoyés. Pensant qu'elle allait injustement être exécutée, sa famille et son mari la firent évader. C'est avant de fuir le village les larmes aux yeux qu'elle avouât à son fils et à son mari un terrible secret. Celui-ci fut dépité de n'avoir rien sut depuis longtemps de la personne avec qui il partageait sa vie.
Elle les avouât aussi que le pouvoir des sirènes se transmettait dans toute sa famille mais qu'aucun de ses parenté n'avait jamais songé à faire du mal à qui que se soit. Et qu'ils avaient depuis longtemps tenté de protéger le village. Elle demandât aussi à emmener son fils qui avait en lui le même sang qu'elle mais Kuo abdiquât, il voulait élever son fils selon les règles de l'étique, de l'honneur et par dessus tout de l'honnêteté, une chose que selon lui sa femme ne pouvait pas donner à leur enfant.
Lorsque Kuo rentrât chez lui, son enfant qui n'avait encore que quatre ans le demandât où était sa mère. Kuo répondit à son enfant qu'il n'avait jamais eu de mère et interdit à celui de prononcer son nom où de ne jamais faire la moindre allusion à elle.
Les chasseurs de démons se lancèrent pendant ce temps à la poursuite de la femme de Kuo et de sa famille sans succès, il était déjà trop loin. Le champ était alors libre pour les sirènes maléfiques et elles attaquèrent le village, le plongeant dans une mélodie qui mène directement dans le royaume des morts. Tous les gens des villages, petits et grands succombèrent, Kuo périt aussi dans cet attaque. Des voyageurs de l'est qui passaient par là virent la désolation du village et trouvèrent dans les décombres l'enfant de Kuo, qu'ils appelèrent CID et un autre enfant du même âge, une petite fille qu'ils appelèrent Mélodie. Lorsque ces gens durent rentrer chez eux dans l'est, ils emmenèrent les deux enfants. Là bas, CID fut élevé par le couple de voyageur et Mélodie par de très proches amis à eux.
Cid se révéla vite être un géni lorsqu'il sait de jouer d'un instrument de musique quel qu'il soit, mais il développât une préférence pour ceux qui possèdent des cordes. Le chromatisme qu'il avait subit plus jeune faisait en sorte qu'il ne semblait pas entendre ce qu'on le disait, il n'y avait qu'à la voix de Mélodie qu'il était attentifs. Ses parents adoptifs furent inquiets pour lui. Lorsqu'il eu douze ans, il arrivât que la rêne des sirènes enlève Mélodie et décide de laisser la vie au gens de la ville où elle se trouvait, depuis ce jour, Cid devint aussi muet. Seul son harmonica et sa flute continuèrent de parler à sa place, à montrer au monde et à ce qui l'entouraient que quelque chose lui avait été enlevé, il ne la retrouverait peut-être jamais, mais il savait qu'il avait garder quelque chose de Mélodies au fond de son cœur, un nom, une image, un souvenir, qu'importe; puisqu'il avait toujours ses yeux pour pleurer. Il se jura
quelque chose; il trouverait un jour le moyen de récupérer tout ce qu'on lui avait arraché.

Les chansons les plus touchantes sont celles qu'on ne peut exprimer par des paroles et qui ne tienne compte d'aucune rigueur.

Commentaire de l'auteur j’espère que sa vous a plus. si vous avez des remarques a faire, n'hésitez pas puisque j’ai grandit en maturité et j’espère être aussi humble que tous les autres.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales