Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les voi.e.x des possibles
    Lignes d'Horizons
    Nb de signes :
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Prix ADAN 2019
    ADAN
    Nb de signes :
    Genre : libre
    Délai de soumission : 22/02/2019
  • Vivre ensemble
    Laplikili Jeunesse
    Nb de signes : 3 000 - 8 000 sec
    Genre : jeunesse - merveilleux
    Délai de soumission : 21/02/2020
  • Pierres d'Encre n° 9
    Le Temps des Rêves
    Nb de signes : < 2 500 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 09/04/2019
  • Revue coeur de plumes
    Coeur De Plumes
    Nb de signes : 2 000 - 6 000 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 08/03/2019
  • Prix Alain le Bussy 2019
    Galaxies et Géante rouge
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2019
  • Crime partagé
    Éditions 12-21
    Nb de signes : 20 000 - 35 000 sec
    Genre : noir - policier
    Délai de soumission : 10/02/2019
  • Cellule de crise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2019
  • Fables et contes
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/07/2019
  • Halloween
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 30/04/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée de la vie romantique
 par   - 221 lectures  - Aucun commentaire

Comme vous le savez, Paris regorge de musées de toute taille, proposant des thèmes différents et disséminés un peu partout.

Après avoir raté mon avion pour Budapest (j'ai les boules!), j'avais envie de voir le musée de la vie romantique dédié à George Sand. Certains diront maigre consolation. Oui et non ! J'ai été agréablement surprise. Ce musée se trouve dans le neuvième arrondissement non loin de Pigalle et n'est pas payant sauf lors des expositions temporaires. Vous pouvez contribuer à la conservation des collections et à l'acquisition de nouveaux objets en donnant deux euros. Le musée, qui se trouve être la demeure du peintre Ary Scheffer, se situe dans la maison Chaptal comprenant huit pièces (quatre en haut, quatre en bas). Construite en 1830, celle-ci est un des derniers exemples des demeures construites sous la Restauration et la Monarchie de Juillet.


Lire la suite...
tintouillet dans l'hémisphère sud pour un an
 par   - 307 lectures  - 1 commentaire [07 février 2019 à 12:17:53]

tintouillet est parti pour un grand voyage d'un an environ dans l'hémisphère sud.
Elle est actuellement en Nouvelle Zélande depuis fin décembre.

Vous pouvez suivre son voyage sur son blog : Océanie et Asie (enfin une partie !) en un an où elle relate ses visites et ses aventures accompagnées de belles photos.

 

Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2225 lectures  - 53 commentaires [27 décembre 2018 à 03:05:08]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1396 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Fics Originales

 > 

Histoires à suivre

L'élue
[Histoire En hiatus]
Auteur: mishiu Vue: 317
[Publiée le: 2009-11-11]    [Mise à Jour: 2010-04-17]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 5
Description:
: Elle n'arrive plus à les supporter, ces rêves. Ces flashs qu'elle reçoit en plein milieu de la nuit ou en cours de maths la fait souffrir. Mais alors qu'elle cherche des réponses, elle doit partir pour sauver son monde. Aurevoir amour inespéré, aurevoir vie qu'elle aimait tant... de terribles épreuves l'attend, pour son bien.
Crédits:
histoire et personnages sortent tout droit de mon immagination, peut être un peu grâce à quelques sources d'inspiration et à une ancienne idée d'enfance innachevée.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 1: si confortable malgré les détails

[1479 mots]
Publié le: 2009-11-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur voilà une tout autre fic que j'ai décidée d'écrire en même temps que ma première... là aussi n'hésitez pas à me faire part de votre avis, je compte sur vous!

Chapitre 1 : si confortable malgré les détails

 

 

BIP BIP BIP BIP BIP…

 

-tais-toi par pitiéééé !!!

-Nini ! Debout c’est l’heure ! Tu va être en retard !

-Encore cinq minutes s’il te plait….

 

            Une jeune fille de seize ans peinait à ouvrir ses yeux. Elle avait encore passer sa soirée sur l’ordinateur et ne s’était couchée qu’a deux heures du matin, sure d’avoir enfin terminer sa rédaction de français. Ses cheveux bruns étaient si lisse qu’on aurait pu y passer la main dessus que les mèches glisseraient des doigts, malgré les quelques nœuds qui s’étaient formés pendant la nuit.  Son physique n’était pas parfait, elle avait quelques défauts qu’elle n’arrivait pas à assumer, elle ne se trouvait pas jolie.

            Ce fut encore une de ces journées normales, simples, dont on aurait pas rêvé mieux qui débuta. Même si Nicky ne détestait pas particulièrement le lycée, elle aurait préféré dormir une ou deux heures de plus ! Malgré cela, elle trouva le courage de se lever jusqu’à la salle de bain, d’enlever son pyjama et de prendre sa douche matinale. Et comme chaque matin elle se réveilla avec l’eau brûlante qui vint lui caresser sa peau, avec cette odeur de crêpes qui flottait dans l’air. Après s’être enfin habillée, elle avala son petit déjeuner en un temps record, fit un petit bisou d’au revoir et elle courut rejoindre Marguerite (Maggie pour les intimes), son amie depuis la cinquième, à demi-chemin pour le lycée. Comme chaque matin, elle s’échangèrent un simple bonjour avant de se raconter mutuellement les derniers potins. Nicky trouvait qu’elle avait de la chance car non seulement elle habitait près de chez Maggie et près du lycée (dix minutes à pieds) mais en plus elle était dans la même classe qu’elle et avait un emploi du temps simple, pas trop chargé, comme elle les aimait. Fille unique, vivant avec sa mère (son père l’ayant alors qu’elle n’avait que trois ans) dans une maison spacieuse, elle n’avait pas à se plaindre et pourtant… Si elle dit une journée PRESQUE normale, c’est à cause de ces visions qui commençaient sérieusement à la faire souffrir. Elle en avait marre. Marre de ces visions qui venaient s’introduire dans sa tête, à n’importe quel moment. Heureusement, ça ne lui arrivait pas souvent, ce qui fit faire quelques hésitations : devait-elle en parler à sa meilleure amie ?

 

-Mais je trouve que cette vie aurait été vraiment PARFAITE s’il n’y avait pas de l’histoire ! Oui, je sais que c’est utile mais je patauge dans la sauce ! Affirma Maggie.

-A moi non plus ce n’est pas ma matière favorite et c’est vrai que commencer ce mardi matin avec deux heures d’histoire, il y a de quoi casser le moral ! Renchérit Nicky.

 

Nicky se jugea comme une élève moyenne. Elle avait des notes plutôt correctes mais c’était dû au fait qu’elle redoublait, elle se sentait plus à l’aise dans certaines matière par rapport à l’an précédent. Maggie aussi redoublait sa seconde, elle avait à peu près le même niveau que Nicky, à quelques différences près. Maggie était plutôt bien faite, physiquement, elle ne manquait pas de prétendant et Nicky l’entendait souvent dire qu’elle avait cassé avec un tel ou alors qu’elle sortait avec un tel… Mais elle manquait parfois de jugeote et se montrait parfois très naïve, lente à la détente.

Après ces deux heures d’histoire, nos deux amies purent enfin profiter d’un quart d’heure de récréation pour se détendre et rattraper ces minutes de silences perdues. Elle s’installèrent toujours au même endroit, près d’un muret où l’on voyait la quasi-totalité de la cour, ce qui permis à Nicky de faire ce qu’elle adorait faire : Discuter avec Maggie tout en observant discrètement du coin de l’œil le garçon qui faisait battre son cœur. Il s’appelait Alexandre et était en première S. Elle est amoureuse de lui depuis la quatrième, année où Nicky et Alexandre se sont retrouvés dans la même classe et dans le même groupe en technologie. Elle le trouvait très beau, ses cheveux bruns (plus foncés que ceux de Nicky) bouclés s’accordaient très bien avec son style simple, naturel. Elle ne se lassait pas de l’observer dans le moindre de ses gestes.

 

-quand va-tu cesser de le harceler ? se moqua Maggie

-je ne fais que l’observer, qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ? Oh  Maggie, qu’il est beau ! Oh non ! Il a regardé dans ma direction ! s’extasia Nicky

-ça doit faire la troisième fois que tu me dis qu’il est beau depuis ce matin si je ne me trompe pas.

-quatrième ! ça fait la quatrième fois depuis ce matin !

-mais je ne comprends pas… pourquoi tu n’essaye pas de l’oublier ? décroches un peu !

-je sais très bien qu’il ne m’aimera jamais, le jour où je lui ai fait ma déclaration il s’est donné du mal pour ne pas me blesser tout en essayant de me dire que ce n’était pas réciproque mais…

-mais ?

-mais je n’arrive pas à l’oublier ! mon cœur ne peut se résigner à effacer ce sentiment… Il faudrait que quelqu’un prenne la place de force, et encore…

-je vois. Mais ce n’est pas gagné !

-exactement !

DRIIIIIIIING

-allez, fini de rêvasser Juliette, on doit filer immédiatement en mathématiques, tu connais la prof…

-Oh mon Roméo…

 

            Les mathématiques… Nicky aimait bien cette matière. Même si elle avait quelques notes correctes, elle n’était pas une scientifique mais elle fut vite emportée dans son tourbillon d’équations de seconds degrés, de courbes, représentations graphiques… Elle se sentait fière d’avoir résolu un problème et levait souvent la main lors des interrogations orales. Mais cette heure de mathématiques fut différente des autres ce jour là. Alors qu’elle était en train de terminer de rédiger la réponde à une question sur les vecteurs, sa tête lui fit mal. C’est une douleur qu’elle reconnaissait. Immédiatement, ses yeux se fermèrent tout seuls et elle fut envahie de visions bizarres : elle se voyait en compagnie d’un garçon aux cheveux blonds qui était en train de lui faire une démonstration… L’image changea. Cette fois-ci, elle était en train de parler à un adulte et elle réussit à mémoriser un bout de phrase qu’elle avait entendu : « tu es la digne élue de ce monde… ». L’image changea encore mais la vision se brouilla et elle fut rappelée à la réalité par son professeur qui n’arrêtait pas de répéter son prénom.

Lorsqu’elle se réveilla, elle réalisa qu’elle s’était évanouit, par terre, et que toute la classe s’était regroupé autour d’elle. Le professeur l’ordonna de se rendre sur-le-champ à l’infirmerie. Maggie l’accompagna. L’état de Nicky l’inquiétait, elle désirait avoir des détails.

 

-Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Tu sais que tu m’as fichu une belle frousse ? Commença Maggie.

-ce n’est pas la première fois que ça m’arrive… Ces visions, je les ai eut en rêve aussi.

-mais de quoi tu parles ? Tu viens de t’évanouir en classe je te signale !

-Je sais. Ça a commencé par un mal de tête, puis la douleur s’est intensifié de plus en plus. J’ai l’impression d’être connectée à un autre monde et…

 

Nicky n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’elle se retrouva face à face devant Alexandre, lui qui sortait de l’infirmerie, Nicky sur le point d’y entrer. Il se regardèrent quelques secondes dans les yeux puis Nicky détourna le regard la première. Elle marmonna un « après toi » et alors qu’Alexandre passa tout près de Nicky, il eut le temps de lui chuchoter à l’oreille :

 

-ne t’inquiète pas, ces souffrances s’atténueront bientôt.

-pardon ? De quoi ?

 

            De quelles souffrances parlait-il ? Faisait-il référence à ces maux de têtes répétés ? Si oui, comment était-il au courant ? Toutes ces questions se mélangèrent précipitamment dans sa tête. Voilà qu’Alexandre venait de l’aborder ! Ce fut tout de même étrange…

            Le reste de la journée se termina sans encombre, comme si rien ne s’était passé. Nicky fut autorisée à se rendre en cours l’après-midi, ce qui tomba bien vu qu’elle ne voulait pas rater les travaux pratiques de chimie. Nicky préféra ne pas mettre au courant Maggie au sujet de ses visions car elle risquait de ne pas comprendre mais son esprit était très embrouillé. Plein de questions, de bouts de phrases se  mélangèrent dans sa tête. Elle s’endormie difficilement et ce fut pour retrouver les même visions qu’en cours de mathématique. Mais elle en sut un peu plus.

« médaillon de l’élue »

                                                « ancien temps »

                                                                                    « périodes obscures »

« tu es la digne élue de ce monde »                                                                        

 

-ne t’inquiète pas, bientôt tu ne souffriras plus 

-qui est-tu ? que fait-tu dans ma tête ?

-je te surveille sans que tu t’en rendes compte, je serais ton… disons que je serait un peu comme ton Maître. Mais tu en sauras plus l’heure venue.

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales