Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 145 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 92 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1709 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Défis

 > 


Défi : Parce que tout ne se passe pas toujours comme prévus.
Konoha no Gisei - Le sacrifice de Konoha
[Histoire Abandonnée]
Auteur: T-twix Vue: 17572
[Publiée le: 2013-06-30]    [Mise à Jour: 2014-01-31]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Suspense/Tranche de vie Commentaires : 41
Description:
Konoha se remet difficilement de sa bataille aussi courte que dévastatrice contre l'alliance de Suna et Oto. Mais tous se rappellent que pendant la bataille, un Genin aussi talentueux qu'insupportable et idiot fut blessé. Blessé par Kabuto, le bras-droit d'Orochimaru, Naruto ne peut plus continuer à vivre comme il le faisait auparavant.

La véritable face du monde s'ouvre alors à lui. Un monde triste, noir, où la paix n'est qu'une Utopie digne des plus grands romans.

Venez découvrir comment Uzumaki Naruto, Sandaime Jinchûriki de Kyûbi, devient un de ceux qui veulent changer le système.

Arc 1 (Prologue) : Bienvenue [Chapitre 1 à 3]
Arc 2 : Examen Chûnin [Chapitre 4 à ?]
Crédits:
Les personnages de Naruto sont la propriété de Masashi Kishimoto.
Je rajouterai les personnages m'appartenant ou appartenant à d'autres auteurs au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire.
Personnages m'appartenant : Minoru Ikagaki, Akane
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Destitué

[2932 mots]
Publié le: 2013-06-30
Mis à Jour: 2013-07-01
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à tous ! :D
Nouvelle histoire, nouveau départ ^^
Je tiens tout d'abord à remercier l'instigateur du défi, qui a eu une excellente idée : FlyingPatatoes
Ensuite, comment va se dérouler cette fic au niveau des publications. Je ne sais pas du tout la taille qu'auront les chapitres. Pour le premier arc, je pense qu'on restera vers les 2000 mots, mais au vu du scénario, certains dépasseront peut-être les 5000, voir plus ^^'
De plus, l'histoire sera relativement longue (plus de 40 chapitres), et les chapitres étant de tailles différentes, la sortie sera plus ou moins aléatoire (en plus j'aurai encore moins de temps pour moi l'année universitaire qui arrive :-/ )
Donc je vous laisse lire cette histoire sans plus attendre.

A Konoha, le calme était revenu. La débâcle de l’assaut combiné d’Oto no Kuni et Suna no Kuni avait bel et bien ébranlé le monde ninja, par cette pure rupture de la paix, paix maintenue par la pression des Jinchûriki de chaque village, mais le plus ébranlé fut Konoha. Le village du Son s’était comporté comme un grand village partant en guerre, voulant exterminer le village des feuilles jusqu’à sa terre. Heureusement, Konoha s’était très bien défendu, mais malgré cette défense qui avait minimisé les pertes, une grande perte était à déplorer. Le Sandaime Hokage, Hiruzen Sarutobi, était tombé en emportant avec lui les bras d’Orochimaru. Cependant, certains ninjas, pour ne pas dire très peu, diront qu’une seconde perte fut plus grande que les autres. Il ne s’agissait pas d’une vie, mais du sens d’une vie.

-          Aïe, Shikamaru ! s’exclama Naruto, assis sur son lit.

Shikamaru jetait des balles de tennis sur Naruto, qui n’arrivait pas les esquiver. Non pas que les réflexes de Naruto s’étaient détériorés, mais que techniquement, il ne pouvait plus voir les balles. Et pour ceci il y avait une explication simple. Une grande entaille balafrait les yeux de Naruto de manière horizontale. La peau avait cicatrisé, mais les yeux étaient touchés. Condamné, Naruto ne pouvait absolument rien faire. Il ne voyait plus. Il était tout simplement devenu aveugle. Mais quel ninja pouvait se dispenser d’un sens des plus cruciaux dans les combats ?

-          Esquive, je t’aide à surpasser ton handicap, se contenta de dire Shikamaru, un panier rempli de balles à ses côtés.

Naruto grogna, avant de se prendre une balle directement dans le nez. Le blond était énervé, frustré, et surtout il était rempli de haine. Rempli de haine envers celui qui lui avait fait cette cicatrice. Kabuto Yasushi, le bras droit d’Orochimaru.

 

2 jours auparavant

Forêt de Hi no Kuni

Naruto était au sol, seul. Il venait de battre Gaara, qui avait finalement avoué avoir été vaincu par l’Uzumaki. Après que le ninja du sable ne se soit enfui à l’aide de son frère et de sa sœur, Naruto, sur le dos, pouvait contempler les nuages, tel Shikamaru. Chacun avait une forme différente, et Naruto devait bien admettre que les regarder le détendait, et faisait redescendre l’adrénaline due à son combat contre le Jinchûriki de Shukaku, le démon à une queue.

-          On se repose Naruto-kun ? demanda une voix.

Naruto leva la tête pour voir le traître de Konoha. Kabuto Yakushin, qui travaillait pour Orochimaru, un membre des Densetsu no Sannin, et également celui qui avait apposé la marque maudite sur Sasuke et le Gogyo Fûin sur Naruto. Kabuto fit tourner un kunai autour de son index, en souriant d’une manière assez machiavélique, le faisant ressembler à un véritable démon aux yeux du jeune homme épuisé au sol.

-          Tu as très bien défendu Konoha, Naruto-kun, félicita Kabuto. Qui aurait pensé que toi, le détenteur du démon-renard à neuf queues pourrait représenter un danger quelconque pour Gaara-kun ? demanda Kabuto en souriant.

Naruto grogna. Kabuto était au courant pour le démon. L’homme aux cheveux gris avait caché son jeu depuis le tout début, et chacun de ses actes étaient expliqués. Tandis que Naruto se demandait ce qu’allait faire le bras droit du vil serpent qu’était Orochimaru, Kabuto s’avançait lentement.

-          Regarde-moi, une fois, une toute dernière fois, sourit Kabuto. Puis souviens-toi de celui qui t’as fait ça, murmura-t-il ensuite.

Kabuto se délectait de ce sentiment de peur qui naquit chez l’Uzumaki. Le blond était réputé pour ne jamais être effrayé par la puissance d’un adversaire, pour toujours lutter jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais là, au-dessus de Naruto, le bras droit d’Orochimaru tenait la vie de Naruto dans sa main. Il pouvait le tuer, le paralyser à vie, le torturer pour son simple plaisir. Mais au lieu de faire tout cela, Kabuto fit virevolter avec une agilité sans pareille son kunai, avant de se jeter sur Naruto.

Une grande estafilade de sang tomba sur l’herbe, colorant celle-ci d’un rouge sang sanglant et magnifique à la fois. La blessure n’était que peu profonde, et même si Naruto avait fermé les yeux, la douleur était telle qu’elle le paralysait, le laissant seulement hurler, tandis que la blessure cicatrisait déjà à cause de l’influence du démon à neuf queues qui était enfermé dans le jeune adolescent blond.

-          Nous nous reverrons, Naruto Uzumaki, déclara d’un ton sombre Kabuto.

 

Naruto soupira, tandis qu’une balle tapa son menton. Le blond s’agitait dans tous les sens, hurlant à Shikamaru qu’il n’avait pas le droit de faire ça, que le brun était un véritable fou à lier, qu’il ne l’aidait pas du tout. Shikamaru sortit sa fameuse réplique avant de sortir de la pièce, fatigué par le blond qui était, malgré son nouvel handicap, énergique comme jamais. Dans le silence de la pièce, Naruto sentit un tout petit quelque chose, qu’il lui disait que ce silence ne devait pas avoir lieu.

-          Qui est là ? demanda le jeune adolescent.

-          Oh, tu as réussi à me sentir ! s’exclama une voix suivie d’un rire gras.

Naruto savait de suite de qui il s’agissait. Jiraya, l’ermite du mont Myôboku, ou plus simplement Ero-sennin, comme Naruto s’amusait à l’appeler. Mais après quelques secondes de silence pesant, Jiraya prit la parole.

-          Comment tu vas ? demanda Jiraya d’une voix sérieuse.

-          Je n’ai plus mal, mais je ne veux pas ouvrir les yeux, j’ai peur de ne pas voir, décrit Naruto.

-          Au moins, tu n’as plus mal. C’est normal, puisque tu les ouverts une fois depuis que tu as la blessure, et tu ne voyais rien, raconta Jiraya. Pourquoi ne pas lui demander ? demanda l’ermite, en faisant un sous-entendu de Kyûbi.

-          Je ne pense pas qu’il voudra. J’ai l’impression qu’il s’amuse en me regardant me prendre des balles quand Shikamaru était ici, raconta Naruto avec un soupir.

Jiraya fit une mine approbative. Il était vrai que Kyûbi ne voulait peut-être pas aider son Jinchûriki, mais il se pouvait également que le démon ne souhaite pas assister à la mort prématurée de son possesseur, et donc de lui-même. Naruto, face au silence de son maître, abdiqua. Le blond se concentra et se retrouva directement devant la cage du démon.

L’obscurité était omnisciente dans la cage, et d’un seul coup, deux immenses yeux rouges fendus s’ouvrirent, observant le garçon qui se tenait devant la prison. Le sourire de Kyûbi s’agrandit, laissant voir toutes ses dents pouvant déchiqueter aisément tout ce qu’opposaient à elle.

-          Fufufu… Comment vas-tu, jeune homme ?

-          Tu dois voir comment je vais, le renard mouillé, cracha Naruto.

-          Voyons, calme-toi. Sans mon intervention, involontaire je précise, tu n’aurais pas perdu que la vue, expliqua Kyûbi.

-          Tu ne peux rien y faire ? demanda Naruto d’un ton légèrement plus aigu, dévoilant sa tension.

-          Malheureusement pour toi, je ne peux rien y faire. La blessure à cicatrisé, donc même si je déploie mes pouvoirs, la blessure est considérée comme guérie. Tu peux ouvrir les yeux, mais tu n’y verras rien, expliqua posément le renard.

Naruto semblait, malgré sa cécité, regarder le démon dans les yeux. Si le démon ne pouvait rien y faire, peut-être que quelqu’un chez les humains pourrait le guérir. Car Naruto le savait déjà. Aucun ninja aveugle ne peut aller bien haut dans le monde cruel qu’est celui des Shinobi. Les poings serrés, à la limite de pleurer, le blond se tourna, en se mordant la lèvre inférieur pour ne pas pleurer, avant de quitter la pièce du sceau, toujours sous le regard du Bijû. Kyûbi fixa une dernière fois le gamin avant de retourner dans la pénombre de sa cage, fermant ses yeux et son sourire s’évanouissant dans l’obscurité.

-          Gamin, tu me donnes envie de vomir… pathétique, murmura le démon.

Naruto retourna à la réalité. Il s’étira, avant de se lever. Il avait besoin de se vider la tête, de marcher. Mais pour la première fois depuis longtemps, il en avait besoin. La solitude. Il voulait marquer une petite pause pour réfléchir sur ce qu’il devait faire. Jiraya lui passa une canne pour qu’il puisse se guider tout seul.

-          Merci, murmura Naruto.

Le maître du Yondaime Hokage fixa le blond sortir lentement de la chambre, en s’y reprenant à deux fois. L’Uzumaki était à bout. Ce handicap, sans remède commun, l’achevait complètement, que ce soit physiquement ou mentalement. Le blond avançait à tâtons dans les rues de Konoha, malgré le fait qu’il connaissait le chemin par cœur. Il n’aurait plus jamais le loisir de courir dans les rues du village de la feuille. Il ne pourrait plus jamais avoir cette vue imposante. Celle de Konoha, vue de la montagne des Kage. Plus personne, depuis bien des années, ne venait ici. Il n’y avait rien à faire, à part observer le paysage, avec un vent froid gelant tout le monde sur place. Cependant, Naruto n’en avait que faire. Il se trouvait accoudé à la rambarde de sécurité de la montagne, pensif.

-          Que vais-je devenir ? se demanda le jeune homme.

-          Pas grand-chose si tu ne fais que te lamenter ainsi, commenta une voix.

Naruto se retourna, les yeux fermés pour éviter de faire peur à qui que ce soit. Cette voix, il la connaissait très bien. Un fin sourire s’étala sur le visage du blond, avant qu’il ne prononce le nom de son premier sensei. Kakashi Hatake, l’homme au Sharingan.

-          Tu sais Naruto… commença Kakashi.

-          Non, Kakashi-sensei. Je ne serai jamais Hokage, il faut que je tourne la page, expliqua Naruto.

-          Tu ne penses pas à… commença l’argenté, craignant que Naruto n’aie plus la volonté d’être un Shinobi.

-          Je ne sais pas. J’ai besoin de temps pour y penser. Je vais poser une demande pour m’éloigner un peu. J’ai besoin d’air pour arriver à surpasser cette épreuve.

-          Ça tombe bien, j’ai besoin de toi, gamin ! s’exclama une voix.

-          Jiraya-sama, salua Kakashi.

-          Salut Kakashi, répondit rapidement le Sannin. Naruto, j’ai eu l’autorisation de t’emmener chercher un potentiel candidat pour être le prochain Hokage. Je peux t’emmener, ça te fera du bien.

Naruto remercia l’ermite avec un sourire et se dirigea lentement vers chez lui, avant que Jiraya ne l’interpelle en criant son nom. Naruto se retourna, montrant que l’ermite des crapauds avait l’attention de l’autoproclamé meilleur Hokage de tous les temps.

-          Tu dois passer au bureau de l’Hokage avant de partir. Je t’y retrouverai, expliqua Jiraya.

Deux heures plus tard, Naruto, son sac à dos sur le dos, avant changé de tenue. Désormais, il était vêtu d’un t-shirt noir avec une spirale rouge devant, et d’un bermuda gris, ainsi que de simples sandales. Il toqua deux fois à la porte du bureau qui appartenait anciennement au Sandaime Hokage. Une voix qu’il ne connaissait pas l’autorisa à entrer. Le blond ne se fit pas prier et entra. Il avança avant de sentir une chaise devant lui. Il s’y assit dessus, attendant qu’on lui parle.

-          Naruto Uzumaki, bonjour, déclara une voix.

Danzô, chef incontesté de la Racine, et rival du Sandaime Hokage, venait de parler. Des bandages couvraient la moitié de son visage. A ses côtés se tenaient Koharu et Homura, les deux conseillers de feu Sandaime Hokage. Aux côtés de Naruto était paisiblement installé Jiraya, qui cachait sans doute ses pensées envers ce qu’il appelait « Le trio ridé ».

-          B-bonjour, salua Naruto.

-          Tu dois savoir pourquoi tu es là. Au vu de ton état, je veux dire, expliqua Homura.

Le silence de Naruto voulait tout dire. Le jeune homme devait s’y attendre, c’était sûr. Plusieurs fois par le passé, les membres du conseil de Konoha avaient tenté de priver Naruto de devenir Shinobi pour le compte du village de la feuille. Néanmoins, grâce à Hiruzen Sarutobi, Naruto avait pu réaliser le début de son rêve. Et le blond savait déjà ce qui allait se passer.

-          Nous allons, comme tu t’en doutes, devoir t’effacer de l’effectif ninja, et ce définitivement, expliqua Koharu.

-          Vous n’y allez pas un peu fort ? demanda Jiraya.

-          Et que préconises-tu ? demanda Koharu au tac-au-tac.

-          Que vous lui enleviez son titre temporairement, je suis d’accord, car Naruto n’est actuellement pas apte à pratiquer les arts ninja, expliqua Jiraya, faisant peur à Naruto. Mais cela que jusqu’à son retour de notre recherche de Tsunade. A partir de ce moment-là, vous aurez tout le loisir pour tester ses capacités pour définir s’il est apte ou non pour exercer en tant que Shinobi, expliqua l’ermite.

-          Pourquoi pas, se contenta de dire Homura, réfléchissant à la proposition de l’ermite des crapauds.

-          Soit, nous acceptons ta proposition, Jiraya, déclara Danzô. Mais nous ne lui donnons que deux mois pour réussir cet exploit, sourit-il ensuite.

-          Pourquoi vous souriez ? demanda Naruto innocemment.

Les membres du conseil et Jiraya étaient complètement abasourdis. Naruto avait senti l’expression présente sur le visage de Danzô. C’était soit du hasard, soit le début de quelque chose d’extraordinaire pour le blond. Celui-ci, complètement perdu, se contenta d’enlever son précieux bandeau de ninja, et de ce fait, ces cheveux retombèrent un peu en avant marquant une légère frange blonde au-dessus de ses yeux.

-          Vous voulez sans doute le garder, maugréa Naruto. Sachez que je le lave le matin et le soir, et que je veux le retrouver parfaitement propre ! s’exclama Naruto, comme un enfant roi.

Jiraya sourit, mais il savait pertinemment que pour Naruto, ce bandeau était plus que le symbole de son appartenance à Konoha. C’était véritablement un symbole représentant qu’il avait réussi à outrepasser les obstacles s’imposant à lui pendant sa plus tendre enfance. Le blond se dirigea tant bien que mal vers la porte, et la fracassa d’un puissant coup de pied.

-          Quand je reviendrai, je serai plus fort que vous, déclara Naruto d’un ton assuré.

 

Sakura sortait de l’hôpital. Elle avait passé la matinée au chevet de Sasuke, celui-ci étant extrêmement fatigué à cause de l’utilisation de la marque maudite et du Chidori à répétition. Mais la rose ne s’était pas inquiétée une seule seconde de Naruto, qui s’était jeté corps et âme sur Gaara pour la protéger, quitte à y perdre la vie. Elle avait juste dit à Ino que le blond serait remis sur pied en moins de deux.

-          T’as entendu ? Apparemment ils ont retiré de l’effectif le blond qui avait battu le Hyûga pendant l’examen ! s’exclama quelqu’un en passant à côté de Sakura.

Sakura n’avait écouté que d’une oreille distraite, ne se souciant pas vraiment du sens de ce que venait de dire la personne qui était passée à côté d’elle. Puis la rose, quelques rues plus loin, croisa Ino, son amie d’enfance, sa rivale en amour. La blonde, en voyant Sakura, ne renfrogna pas son visage comme elle avait l’habitude de le faire. Le visage d’Ino était surpris en voyant le sourire de la rose. Sakura signala qu’elle venait de passer du temps avec Sasuke à sa meilleure amie et rivale. La blonde la gifla avec la classe qui lui était habituelle. Sakura, le visage choqué, se tourna vers son amie.

-          Qu’est-ce qu’il te prend ?! T’es jalouse de ma relation avec Sas… commença-t-elle, tandis qu’une autre gifle la toucha.

-          Idiote ! Tu ne penses qu’à Sasuke, tandis que Naruto t’a sauvée la vie et qu’il vient de perdre la vue, et son titre de ninja ! T’es vraiment une idiote ! cria Ino.

Ca y’est, Ino venait de marquer l’attention sur toutes les deux. Mais la Yamanaka s’en moquait. Elle était en colère contre Sakura car celle-ci ne se préoccupait que de Sasuke. L’amie de Sakura tourna les talons, et s’éloigna de la rose. Arrivée quelques pas plus loin, elle se tourna pour fixer Sakura avec un regard empli de dégout.

-          Tu me débectes, ne te considères plus comme une de mes amies, prévint Ino.

Ino continua son chemin, laissant Sakura, complètement perdue, seule au milieu de la rue. Sakura baissa les yeux avant de laisser quelques larmes couler. Si Ino refusait de lui parler, elle n’avait plus vraiment d’amie à proprement parler. La rose devait faire quelque chose, comme se trouver de véritables amies, qui ne la jalouseraient pas. Elle serra les poings de frustration avant de quitter les lieux.

 

-          T’es prêt ? demanda Jiraya.

Naruto acquiesça avec un grand sourire. Jiraya sourit à son tour. Il aurait aimé faire découvrir à Naruto les merveilles du monde, pour que lui aussi puisse voir tout ce qu’il a pu voir. Néanmoins, ce n’était pas possible. Mais l’ermite du mont Myôboku avait des petites idées en tête pour aider Naruto avec son handicap.

-          Alors, allons-y ! s’exclama le maître de Naruto.

Les deux ninjas franchirent la grande porte, tandis que derrière eux, Kakashi, Shikamaru, Chôji, Hinata, Kiba et Lee les regardaient s’en aller vers un long périple. Qui sait quand ils reviendront ?

Commentaire de l'auteur Donc voilà pour la fin de ce premier chapitre. J'espère que cette histoire vous plaira, et surtout que le début vous plaît déjà ! :D
A vos claviers, pour toute question, remarque, avis :)
A bientôt pour le prochain chapitre ;)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales