Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 816 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

BD-Comics-DA

 > 

Miraculous: les aventures de Ladybug et Chat noir

Abandonnée Auteur: Choco-Yume Vue: 80
[Publiée le: 2019-07-19]    [Mise à Jour: 2019-07-19]
13+  Signaler Angoisse/Amitié/Psychologique Commentaires : 2
Description:
Depuis le retour de Lila, les choses empirent pour Marinette. Devenue une paria, elle est rejetée par ses amis au profit de Lila. Seul Chloé semble se dresser à ses côtés, car Adrien est déterminé à suivre un chemin pacifique. Rejetée par Chat Noir car elle n'agit pas en héroïne, la jeune fille abandonne son miraculous et devient La Justice.
Qui sauvera Paris ? Mais plus important, qui sauvera Marinette des griffes de Lila ?
Crédits:
Les personnages de Miraculous Ladybuge : Tales of Ladybug and Chat Noir ne m'appartiennent pas, ainsi que le personnage La Justice qui appartient à @Lunian. (Tumblr)
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 1

[3356 mots]
Publié le: 2019-07-19Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Merci à vous d'avoir choisi de lire cette fanfiction, j'espère qu'elle vous plaira. Je préfère vous prévenir que Adrien ne sera pas traité positivement à travers cette fanfiction, je tiens également à signaler des spoilers exclusifs à la saison 3. Bonne lecture.


Depuis le retour de Lila au collège, rien n'allait. Marinette se savait malchanceuse, mais depuis qu'elle avait été choisie pour être Ladybug, elle avait cru que les choses s'amélioraient.

Quelle naïve elle faisait.

Elle avait suivi les conseils d'Adrien, et avait arrêté d'essayer de dévoiler les mensonges de l'italienne au monde entier, pour autant, la guerre était déclarée. Mais la jeune héroïne était confiante, après tout, ses amis lui faisaient confiance, ils savaient qui elle était vraiment, il n'y avait aucun secrets entre eux.

Du moins, si l'on omettait le fait qu'elle soit Ladybug. Et cette mission était en réalité sa chute. En effet, bien qu'elle détestait les mensonges, elle était obligé de mentir constamment pour cacher son identité, pour protéger ses proches. Elle séchait les cours, et devait parfois annuler des sorties à la dernière minute, mais n'était-ce donc pas pour le plus grand bien de tous ? Ne serait-elle pas récompensée et admirée lorsque le Papillon sera vaincu ? Marinette n'en était plus sûre, malgré les paroles confiantes de Tikki, son kwami.


Marinette poussa un soupir, en montant les marches menant au collège François-Dupont. Hier encore, elle avait annulé le baby-sitting des jumelles et de Chris auprès de Nino et Alya, elle s'en voulait terriblement mais un adulte avait été akumatizé à cause d'une mauvaise journée aux bureaux. C'était la énième fois qu'elle faisait ça, et elle avait bien senti la pointe d'exaspération de la blogueuse lorsqu'elle l'avait prévenue au téléphone. Pourtant, malgré le fait qu'elle soit en tort, Marinette avait voulu lui rappeler que c'était elle qui était responsable de ses sœurs, mais elle n'avait pas voulu provoquer un froid.

Arrivant en avance, car oui, depuis plusieurs semaines elle arrivait enfin à l'heure en cours, elle remarqua Alya discuter joyeusement avec Lila, ce qui interpella l'eurasienne. Elle savait que les deux adolescentes s'entendaient bien, mais elle ignorait qu'elles étaient devenues aussi proches. Il est vrai qu'une distance s'était créée avec sa meilleure amie, elle était très occupée avec attaques du Papillon et elle n'aimait pas les discussions d'Alya concentrées sur Ladybug et Chat Noir depuis Oblivio et leur baiser échangé.


Timidement, elle s'approcha d'Alya qui n'avait toujours pas remarqué son arrivée.

- Franchement Lila, je te remercie d'avoir babysitter les petits hier soir, tu nous as sauvé la mise ! S'exclama la journaliste, souriante.

- De rien Alya, de toutes manières, ils m'adorent. Répondit Lila, un sourire vicieux sur les lèvres alors qu'elle remarquait enfin la pauvre Marinette. C'est vraiment dommage que Marinette t'ait posé un lapin comme ça. C'est vraiment décevant de toi, en tant que meilleure amie. Ajouta-t-elle, à la pauvre adolescente.

La jeune fille métisse se tourna vers la brune, attendant d'elle une quelconque explication ou excuse, Marinette passa la main dans ses couettes, nerveuse.

- Je suis désolée Alya, j'ai dû aider mes parents à la dernière minute à la boulangerie, on a eu quelques soucis avec le glaçage d'une commande importante…

- C'est curieux, je suis passée à la boulangerie hier et tu n'y étais pas. Soutint Lila, en plissant les yeux curieusement.

- Oh ! Et bien, hum, j'étais en cuisine c'est probablement pour cela que tu ne m'as pas vue ahahah... S'exclama Marinette, en essayant de rester confiante.

Mais ni Lila, ni Alya ne semblaient convaincues, la jeune héroïne fut prise de sueurs froides ; si jamais l'italienne apprenait son identité secrète, ce serait la fin pour elle.

Heureusement pour elle, Adrien et Nino débarquèrent à ce moment là, chassant Lila qui pour des raisons mystérieuses évitait Adrien, et distrayant Alya qui se joignit à leur discussion. Les deux garçons discutaient du film que le couple avait vu la veille. Marinette ne se sentait pas d'humeur à se joindre à eux, et s'installa à sa place silencieusement.

Un écart se créait entre elle et ses amis, et Lila prenait sa place, elle le savait bien.

Pourquoi ne voyaient-ils donc rien ? Alya n'était-elle donc pas une journaliste ? Ne devait-elle pas vérifier ses sources aux histoires incohérentes de Lila ?

La jeune fille ne remarqua pas la présence réconfortante de son kwami, qui craignait qu'elle n'attire une fois de plus un akuma.


- Tu m'as l'air bien misérable Dupain-Cheng. Croâssa la voix insupportable de Chloé.

- Ne commences pas Chloé. Grinça Marinette, sans lui jeter un regard.

- Ne me réponds pas comme ça, j'essayais tout simplement de t'aider ! Répondit la blonde, d'un air outré, une certaine amertume dans la voix. Tu ne mérites pas d'être akumatizée par une fille comme elle, voilà tout, ce serait ridicule.


Ces paroles réussirent à faire tourner la tête à l'eurasienne qui jeta un regard concerné à Chloé. La fille du maire regardait ses ongles, d'un air distrait. C'est à ce moment là que Marinette remarqua que Sabrina n'était pas au chevet de Queen B comme à son habitude. Elle scruta la classe de ses grands yeux bleus et remarqua la rousse auprès de Lila, écoutant ses paroles comme si elles étaient un breuvage divin.

Oh.

C'était donc cela, Chloé devait se sentir seule, elle aussi.

Elle se sentit coupable d'avoir ainsi déchargé sa colère sur sa friendennemie. Visiblement, contrairement aux dires d'Adrien, les mensonges de Lila ne blessaient pas qu'elle, mais affectaient aussi la riche blonde.


Avant que Marinette ne puisse dire quoi-que ce soit, la cloche sonna indiquant le début de la journée. Il lui faudrait s'excuser plus tard.



[…]


La pause du midi arriva, Marinette se joigna à Alya et Nino pour le repas au self tandis qu'Adrien allait à une séance photo, l'ambiance était tendue, et elle le fut encore plus lorsque le couple demanda à Lila de se joindre à eux. Pourtant, ils savaient bien que l'asiatique et l'italienne ne s'appréciait pas, mais ne voulant pas créer de conflit pouvant déboucher sur une akumatization, Marinette retint sa langue.


- Tu es bien silencieuse Marinette. Fit remarquer la menteuse, d'un air malicieux, alors que le groupe attaquait le plat principal.

- J'essaye de me rappeler des éléments pouvant tomber au devoir surveillé de physique-chimie de cette après-midi. Se défendit la concernée, d'un air désintéressé.

- Franchement Marinette, tu pourrais au moins faire un effort pour t'intéresser à la discussion, et puis tu as largement eu le temps de réviser puisque Lila a baby-sitter pour toi hier soir ! S'énerva Alya, tandis que Lila avait un grand sourire satisfait.

- C'est vrai que je n'ai pas beaucoup révisé, j'espère avoir toutefois la moyenne sinon ma mère ne m'emmènera pas au prochain de concert de Jagged Stone, alors que nous avons des places VIP ! Répondit l'adolescente, d'un air faussement attristé, feignant les larmes aux yeux.

- Oh Lila ! Ne t'inquiète pas je suis sûre que tu t'en sortiras, tu es très intelligente après tout !

- Merci Alya, ça me fait du bien de savoir qu'au moins quelqu'un croit en moi. Sourit Lila, en envoyant un regard noir à Marinette.

- Pourquoi ne pas demander à Adrien de t'aider ? Il est une bête en sciences ! Proposa Nino.

- Oh je ne voudrais certainement pas le déranger !

- Adrien acceptera sûrement, il ne te laissera pas dans le pétrin, il est beaucoup trop gentil pour ça.

- C'est vrai ? Oh merci vous me sauvez la vie, je pourrais demander à Jagged vous donner des places à tous les trois comme ça nous irons le voir ensembles !


Marinette poussa un grognement, bien-sûr qu'elle n'était pas incluse dans le groupe. Et savoir qu'Adrien allait devoir aider Lila alors que cette dernière le rendait mal-à-l'aise, c'était évident, l’énervait encore plus. Et il était évident qu'ils n'auraient jamais les places promises, elle trouverait probablement une excuse qu'ils goberont sans poser de questions.


- Je n'ai plus faim, j'vais dessiner, à plus tard. Annonça la brune, en se levant et en quittant la table.


Elle entendit ses amis l'interpeller mais elle ne se retourna pas, sentent le regard victorieux de Lila lui brûler le dos. Elle jeta son dessert et rangea son plateau avant de se diriger dans la cour du collège, la plupart des élèves n'avaient pas encore terminé leur repas donc c'était encore assez vide. Elle soupira avant de s’installer sur un banc et de sortir son carnet.


- Ne t'inquiète pas Marinette, les choses s'arrangeront tu verras ! Souffla Tikki, de son sac.

- J'aimerai te croire Tikki, mais tous mes amis sont en train de m'abandonner. Grogna Marinette, le visage collé à son carnet.

- Mais tu m'as moi, je suis ton amie ! S'exclama Tikki, joyeusement.


La collégienne tourna la tête pour regarder son kwami, qui essayait de voir les choses positivement. Elle eut un sourire attendrie et vint caresser le visage de la coccinelle du bout des doigts.


- Oui, heureusement que tu es là, je ne saurais pas comment je ferais sans toi.


Tikki lui sourit, et comprenant que sa protégée souhaitait être seule, retourna grignoter des cookies. Marinette retourna à la création d'une nouvelle tenue. Ces derniers temps, probablement suite à son humeur maussade, elle concevait des tenues sombres, laissant de côté son rose pétillant et chaleureux. En tournant les pages, on pouvait encore apercevoir le design des tenues des Kitty Section qu’elle avait réalisé quelques semaines auparavant. Désormais, elle passait moins de temps avec eux, ils étaient demandés en concert à droite et à gauche, elle essayait d’aller les voir quand elle le pouvait. Luka l’avait rassurée en disant qu’elle n’avait pas à venir les voir à chaque concert, mais elle le souhaitait vraiment, elle adorait leur musique. Quand au reste du groupe, à chaque fois qu’elle les approchait, Lila intervenait avec une histoire créée de toutes pièces pour attirer leur attention. Elle ne s’était jamais sentie aussi seule depuis longtemps. Une larme tinta son carnet, sans qu’elle ne s’en rende compte, puis une deuxième, puis une troisième.


- Marinette, tout va bien ? Demanda Adrien, inquiet.

La jeune fille tourna la tête vers son amour secret, surprise. Elle remarqua alors les larmes qui coulaient sur ses joues, et les essuya d’un revers de la main.


- Hey, Adrien… Le salua Marinette, d’un sourire forcé.

- Quelque chose ne va pas ? Pourquoi pleures-tu ?

- Oh ce n’est rien, ne t’inquiète pas ! Répondit-elle, d’un air nerveux.


Adrien ne comprendrait pas de toute manière. Il ne souhaitait pas affronter Lila malgré le fait qu’elle était en train de ruiner sa vie sociale. Certes, elle était responsable de ses absences à répétitions, mais jamais cela n’avait nuit à son amitié avec Alya. Peut-être que rien n’était la faute de Lila, et que ses absences à répétitions avait atteint un point de rupture dans leur relation.

Mais cela ne changeait pas que ses mensonges allaient blesser les autres ! Que fera Alya quand son blog sera rejeté par la communauté de journalistes pour ses fausses informations ? Ou Nino quand il s’apercevra que jamais Lila ne le présenterait à de grands réalisateurs ?

Adrien avait bon cœur, il s’évertuait à trouver du bon là ou il n’y en avait pas, Lila aimait mentir, elle y prenait visiblement plaisir. Mais son indifférence vis à vis de Marinette était vraiment blessante, n’était-elle donc pas son « amie » comme il le disait si souvent ? Être friend-zonée était déjà assez douloureux, mais il ne prenait jamais sa défense vis à vis de l’italienne, il montrait son soutien d’un sourire, mais aucune parole. Il était passif, et ne préférait rester aveugle. Oui, après l’accident au Musée Grévin, elle en était venue à la conclusion qu’il refusait de voir les sentiments qu’elle avait à son égard, et elle, bête comme elle était, faisait tout pour aller dans cette direction.


- Marinette ?


N’ayant eu aucune réponse, le blond avait posé sa main sur son épaule, un regard inquiet. La jeune fille sursauta et chassa sa main, d’un revers de la main.


- C’est Lila, elle -


Mais elle fut coupée.


- Adrien ! Te voilà enfin ! S’exclama Lila, en courant s’accrocher au bras du top-model qui se crispait. Il faut vraiment que tu m’aides pour le devoir de sciences !

- Oh, mais j’étais en train de parler avec Marinette en fait… Commença le riche garçon.

- Mais voyons tu vois bien que tu la déranges, elle dessine ! Soutint l’italienne, un sourire vicieux. Et puis, Marinette, c’est vraiment nul ce que tu dessines ? Qui voudrait porter des vêtements aussi sombres, on dirait Chat Noir, c’est vraiment déprimant ! Se moqua l’adolescente.


La déléguée de classe baissa la tête, honteuse. Elle ne savait pas vraiment quoi répondre, il est vrai que ces vêtements étaient plutôt déprimants.


- Allez Adrien, Nino et Alya nous attendent ! S’exclama la jeune fille en tirant le blond avec elle vers la bibliothèque.


Adrien fit un léger signe de la main vers Marinette, les sourcils froncés. Quelque chose n’allait pas avec la jeune fille, il le voyait bien.


Une fois seule, Marinette se remit à pleurer, malgré les murmures de Tikki lui disant de se reprendre. Elle regarda les pages de son carnet, Lila avait raison, qui voudrait de ce genre de vêtements ?

D’un geste vif, elle déchira les pages et en fit une boule de papier qu’elle tenta de jeter dans la poubelle la plus proche, mais bien-sûr, elle la manqua de peu, et la boulette de papier termina son vol juste à côté du réceptacle. Elle ramena ses jambes à sa poitrine et cacha sa tête entre ses bras, toujours sur le banc. Elle ne remarqua pas les pas qui s’approchaient de la boulette de papier pour la ramasser.

En revanche, elle sentit quelque chose rebondir sur sa tête. Marinette releva son visage et remarqua que la boulette de papier lui était revenue, Chloé se dressait devant elle, son air hautain habituel.


- Tu ne sais pas qu’il faut jeter les papiers dans la poubelle et non à côté Dupain-Cheng ? Demanda Chloé, les sourcils haussés. De toute manière, c’est une bonne chose que cela n’ait pas terminé dans la poubelle. La poubelle est réservée aux déchets.


La brune écarquilla les yeux à ces mots, il était très rare que la blonde lui fasse des compliments.


- Ma mère pense que tu as du talent, et je suis d’accord avec elle. Ne laisse pas cette menteuse t’en faire penser le contraire. Termina la fille du maire, le regard déterminé.


Marinette resta bouche-bée quelques instants, elle ne savait pas quoi répondre, face aux mensonges de Lila, elle se croyait seule, mais en fait, même si Chloé ne le disait pas aussi fort, elle n’en pensait pas moins qu’elle.


- Merci Chloé, c’est vraiment gentil. Répondit la styliste, en souriant.

- D-de rien, ne crois pas que toi et moi sommes les meilleures amies pour autant ! Lança Chloé, en tournant la tête pour cacher ses rougeurs et son embarras.


Elle avait dit le même genre de chose lors de Animaestro, songea Marinette. Mais elle semblait plus sincère maintenant, il était indéniable que Chloé ouvrait quelque peu son cœur de pierre aux autres.


- Être Queen Bee t’as vraiment changée. Conclut Marinette.

- Hum ! Je ne serais plus Queen Bee, pour une fois Lila avait raison, Ladybug m’a dit qu’elle ne me confierait plus jamais un Miraculous. Confia la blonde, amèrement, les sourcils froncés de colère. Je suis trop indigne d’un Miraculous, et trop méchante.


L’héroïne se sentit décontenancée, ce n’était pas les raisons pour lesquelles elle ne voulait plus donner de Miraculous à Chloé. Il est vrai qu’elle n’était pas héroïque, et la cause de la plupart des akumatizations, mais elle s’était montrée digne d’être Queen Bee et essayait de changer, lentement mais sûrement. Visiblement, Lila avait légèrement déformé la réalité auprès de la fille du maire et réussit à la convaincre qu’elle n’était qu’une moins que rien.


- Je ne pense pas que cela soit la raison pour laquelle Ladybug ne veut plus te confier de Miraculous. La contredit la brune, doucement, choisissant ses mots. Tu as révélé ton identité et par conséquent, le Papillon et Mayura savent exactement ou te trouver, ils peuvent se servir de toi comme appât et s’en prendre à toi pour attirer Ladybug. Ce qu’ils ont fait la dernière fois. Tu as déjà prouvé être une alliée de confiance mais ta sécurité est plus importante aux yeux de Ladybug.


Chloé l’écouta attentivement, et sa stature parut se détendre, comme si elle se sentait soulagée par les mots de Marinette, mais elle la regarda en haussant un sourcil, soupçonneuse.


- Tu as l’air de bien connaître les pensées de Ladybug, Dupain-Cheng.

- Oh ! Et bien, on s’est déjà croisée sur mon balcon parfois entre-deux akumatizations ahah ! Elle ne m’a rien dit mais je pense qu’elle tient à toi d’une certaine manière, n’es-tu pas sa plus grande fan ? Répondit Marinette, nerveusement.

- Et bien, je l’étais avant qu’elle ne m’annonce que je n’aurais plus jamais de Miraculous. Mais si ton explication s’avère correcte et bien, j’imagine que je comprends mieux, elle reste une héroïne après tout.


La dernière fois que Marinette avait vu la riche adolescente aussi sincère, c’était lorsqu’elle s’était réconciliée avec sa mère. Elle se sentit mal pour Chloé, elle était presque aussi solitaire qu’Adrien, si ce n’est plus puisque au moins, le blond avait de véritables amis.


- Le Miraculous ne te donne que des super-pouvoirs, c’est dans ton cœur que tu peux être une héroïne. Tu peux être Queen Bee tous les jours, c’est en agissant en héro que l’on en devient un, pas avec le costume.


L’asiatique lui sourit avec douceur, alors que Chloé la regardait les yeux écarquillés de stupeur, elle qui n’avait fait que harceler et rabaisser Marinette, voici que celle-ci la soutenait et lui donnait de miraculeux conseils. La blonde se sentit rougir et détourna le regard, voyant que la jeune fille avait bel et bien raison.


- Oui, merci Marinette.

- De rien, c’est normal de s’entraider.


Chloé lui jeta un petit regard timide, avant de détaler dans les toilettes des filles, troublée. Elles n’étaient pas devenues amies pour autant, mais quelque chose venait de se passer entre les deux, et cela les avait rapprochées d’une certaine manière.

La styliste eut un petit sourire heureux avant de se replonger dans son carnet, le sourire aux lèvres.



[…]



- Ainsi, pour le cours d’histoire, je vous demanderai de prendre un personnage emblématique dans la culture et l’histoire française, le sujet est totalement libre, mais il vous faudra constituer des groupes de deux. Les exposés auront lieu dans deux semaines à partir d’aujourd’hui, soyez prêts ! Annonça Mademoiselle Bustier, à la fin du cours d’histoire. Et non, vous ne pouvez pas prendre Ladybug ou Chat Noir !


Marinette préparait déjà son sac pour rentrer, elle leva la tête pour tenter de voir Alya, mais cette dernière discutait déjà avec Lila. Elle sentit son coeur se serrer dans sa poitrine, elle avait la mauvaise impression que la journaliste allait se mettre avec l’italienne. Elle soupira, bien-sûr qu’elle voudrait se mettre avec elle.

En vérité, après l’interrogation de sciences, elle avait dû sécher l’heure d’études pour aller capturer l’akuma, et il se trouve que personne n’avait remarqué son absence, ou alors Alya l’avait remarqué mais ne venait même pas lui demander sachant qu’elle inventerait une excuse bidon. Adrien et Nino discutaient joyeusement, cherchant quelle personnalité choisir, En fait, elle s’aperçut bien rapidement qu’elle allait se retrouver seule. D’un pas traînant, elle rentra chez elle, au moins elle aurait la totale liberté du sujet.


Mais alors qu’elle descendait les marches de l’entrée du collège, elle entendit quelqu’un l’interpeller.


- Dupain-Cheng ! Je te choisis pour être ma partenaire sur ce projet, alors ne t’enfuis pas comme une voleuse !


Marinette fit une pirouette sur elle-même, pour se retrouver nez-à-nez avec Chloé Bourgeois, devant le portail, l’air triomphant.


- Hein ?!



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales