Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 394 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3792 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

To Love-Ru

To Love-Ru Revolution Auteur: Jojo-MIB Vue: 2666
[Publiée le: 2010-01-09]    [Mise à Jour: 2013-08-05]
13+  Signaler Humour/Cross-over Commentaires : 3
Description:
Une amie extraterrestre de Lala débarque chez les Yûkis. Cette arrivée vars être le démarrage de nouvelles mésaventures pour le pauvre et chanceux Rito! Mais... Je n'en dit pas plus pour l'instant, car ce serai dévoiler l'intrique de l'histoire!

C'est un mini-crossover car j'ai repris Neliel et Kon de Bleach pour en faire des nouveaux persos de To Love-Ru.
Crédits:
To Love-Ru est un manga de Kentaro Wabuki et Saki Hasemi.
Neliel Lyra Jasdavid est repris de Neliel Tu Oderschvank de Bleach, de Tite Kubo. Il y a aussi Kon, du même manga.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Chap 9: Retrouvailles

[3512 mots]
Publié le: 2013-08-05Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 9 : Retrouvailles

Ce soir, chez les Yûkis, un repas est organisé, afin de fêter la victoire de l’équipe de baseball de Sainan à la finale. Cela est organisé quelques jours après l’évènement, le temps que Mikan recouvre un peu de son coup au tibia. Bien sûr, Ombre, qui est celle qui a fait gagner l’équipe, est l’invitée. Dans la salle à manger, on retrouve tout notre petit monde : Rito, Lala, ses deux sœurs, Neliel, et Céline, qui se goinfre déjà de Ramen. Tous ont hâte que la blonde arrive, mais sauf Neliel, qui reste suspicieuse, ce que remarque Rito.

-Ben, qu’est-ce qu’il y a, Neliel ?

-C’est juste que… non, rien. Lui répond-elle, ne voulant pas les mêler à cela.

Voulant se changer les idées, elle se lève de table et se dirige vers la cuisine.

-Je vais voir si Mikan a besoin d’aide. Dit-elle.

 Dans la cuisine, nous retrouvons la cuisinière de la famille, qui prépare le sukiyaki. Elle s’apprête à découper le saumon pour les sushis, mais sa jambe la lance un peu.

-Tu as besoin d’aide, Mikan ? Lui demande une voix aïgue.

L’écolière se retourne, voyant qu’il s’agit de Neliel.

-N-non non, je peux me débrouiller. Lui répond-elle.

-Si, je vois bien que tu as encore mal. Conteste la belle espadienne.

Mikan doit bien avouer que cette légère douleur ne l’arrange pas trop. Et puis Neliel pourrait apprendre un peu la cuisine terrienne.

-C’est d’accord.

-Génial ! Que dois-je faire ? Lui demande Neliel, impatiente de commencer.

La jeune fille regarde sur la table de travail, ne sachant pas trop quoi lui donner à faire. Puis elle voit qu’elle n’a pas encore découpé l’autre morceau de bœuf.

-Tu pourrais couper ce bœuf en fines tranches, s’il-te-plaît ? Lui demande Mikan.

-Oui, bien sûr. Lui répond Neliel avec le sourire.

L’extraterrestre prend délicatement le bœuf pour le mettre face à elle, tandis que Mikan lui tend un couteau.

-Tiens, un couteau. Lui propose la Yûki.

-Non, pas la peine.

-Heu ?

C’est alors que l’impensable se produit : Neliel avance le tranchant sa main droite vers la viande, puis la transforme en lame, tout comme ombre ! Elle se met alors au travail, comme si de rien n’était, en fredonnant un petit air. Mikan, ayant assisté à cela, tremble de stupeur.

-M-mais…

Sa surprise est telle qu’elle en lâche son couteau, qui se dirige dangereusement vers son pied droit. Sentant ce danger imminent, Neliel transforme une partie de ses cheveux en main et rattrape l’ustensile in extremis.

-Mikan, fais attention ; tu aurais pu te faire très mal ! Lui dit la verte avec inquiétude.

Mikan la regarde avec un air surpris, ce que remarque la princesse.

-Hm ? Qu’il y a-t-il ? Lui demande-elle.

-Neliel, t-tu… tu as les même pouvoirs qu’Ombre ? Dit-elle d’une voix tremblante.

Neliel se rend compte qu’effectivement, elle s’est servie de son pouvoir pour couper le bœuf et rattraper le couteau. Embarrassée, elle repose le couteau, et annule son pouvoir.

-J-je n’aurais pas dû l’utiliser… Je me l’étais promis.

Mais au lieu de mal la juger, Mikan est enthousiaste par cela.

-Non au contraire, c’est génial !

-Euh ?

-Ombre, qui vient ce soir, n’a aucun souvenir de son enfance. Elle doit être espadienne, tout comme toi ! Lui explique la jeune fille.

Neliel, est plutôt réticente par rapport à Ombre.

-Mais…peut-on lui faire confiance? Demande-elle.

-P-pourquoi cette question ?

-Je ne connais pas son visage, mais de ce que je sais, c’est une tueuse à gages. Commence à lui expliquer la verte. Utiliser ce pouvoir pour ôter la vie, je trouve ça… ignoble.

Vexée qu’elle dise du mal de sa meilleure amie, Mikan se met en colère.

-Comment peux-tu dire ça d’elle alors que tu ne la connais même pas ?

-M-mais Mikan

-Ombre est sûrement la personne la plus digne de confiance que je connaisse ! Elle a peut-être fait des erreurs, mais maintenant c’est quelqu’un de bien ! Dit Mikan pour défendre son amie.

La princesse d’Espada, en voyant le regard déterminé de Mikan, comprend qu’elle doit avoir raison. Mais au fond  d’elle, elle est quand même proie au doute.

-Si tu le dis…

C’est alors qu’on entend le  bruit d’une sonnette. Effectivement, Ombre, derrière la porte d’entrée, sonne. La sonnette retentissant, et après avoir attendu un instant, on lui ouvre la porte. Il s’agit de Lala, l’accueillant avec le sourire.

-Bienvenue, P’tite Ombre !

-Bonsoir Princesse. Lui répond Ombre, tout en entrant dans la maison.

C’est alors qu’arrive à son tout Rito.

-C’est sympa d’être venue, Ombre. Lui dit-il. Mikan est entrain de préparer le repas.

Mais la tueuse le regarde de manière suspicieuse, ce que remarque le lycéen.

-Ben pourquoi ce regard ? Demande-il, gêné.

-J’espère que tu n’agiras pas de manière perverse durant ce repas, Rito Yûki. Lui dit-elle.

-Merci la confiance ! Pense Rito, blasé par ce qu’elle vient de lui balancer.

Des escaliers, Kon, l’animal de compagnie de Neliel, descend discrètement pour voir qui est l’invitée.

-J’espère qu’elle est jolie… se dit-il.

En l’apercevant, il devient blanc comme neige, bouche béante, les yeux blancs, et un goutte lui pendant au nez. Il s’agit ce cette fille qui l’a envoyée valdinguer dans les airs avec une batte de baseball, mais qui surtout, fait partie selon lui de la confrérie de l’ombre ! Effrayé, il monte immédiatement à l’étage, laissant derrière lui la trace de son corps sous forme de fumée qui s’évapore dans l’air, ce qui remarque Ombre, qui tourne la tête vers l’escalier.

-Ben qu’il y a-t-il ? Demande Rito.

-… Non, rien.

C’est au tour de Mikan de venir accueillir son amie, le sourire aux lèvres.

-Bonsoir, Ombre ! Dit la petite sœur de Rito, heureuse de la voir.

-Bonsoir Mikan. Lui répond Ombre avec son air neutre.

Elle remarque que son amie semble boiter un peu, ce qui veut dire qu’elle souffre toujours depuis le match.

-Tu veux que je t’aide en cuisine ? Lui demande l’extraterrestre, soucieuse pour son amie.

Cette dernière se rappelle que Neliel est toujours dans la cuisine, à couper la viande. Etant donné qu’elle a le même pouvoir qu’Ombre, elle ne peut garder ça pour elle.  Impatiente, elle prend Ombre par le bras et la tire.

-Viens, j’ai quelqu’un à te présenter !

Tandis que les deux amis s’éloignent, Rito est intrigué par l’enthousiasme de sa sœur.

-Ben, pourquoi elle a l’air si contente ?

-Elle a sûrement hâte de lui présenter Neliel ! Lui répond Lala avec naïveté.

-Ouais… Dit le lycéen, assez convaincu.

Dans la cuisine des Yûki, la princesse de Deviluke est dans ses pensées. Elle redoute fortement sa rencontre avec cette Ombre Dorée. Savoir que quelqu’un utilise le pouvoir de la famille royale d’Espada la met hors d’elle. Comment a-t-elle obtenue ce pouvoir ? Qui est-elle vraiment ? Est-ce qu’elle est vraiment, comme le dit Mikan, digne de confiance ? De plus, elle ne connaît pas son visage car son père, pour une raison obscure, lui a interdit de se renseigner plus sur elle.

-Ce soir, son masque va tomber enfin ! Pense-elle d’un air déterminée.

-Neliel ! L’interpelle Mikan derrière elle. Je t’ai amenée Ombre.

La beauté d’émeraude se retourne pour voir enfin cette mystérieuse femme. Mais lorsqu’elle la voit, Neliel est totalement abasourdie.

-Hhhhh ! Pousse-elle.

-Bonsoir. Lui dit Ombre. Tu es la princesse Neliel, c’est bien cela ?

Ces longs cheveux blonds, ces yeux mauves, et ce visage. Et puis elle est la copie conforme d’une de ses proches. Elle tremble, les yeux écarquillés, comme si elle voyait un revenant. Sa stupeur est telle qu’elle laisse glisser le morceau de ses doigts. Voyant cela, la tueuse à gages s’élance vers la princesse, transforme ses cheveux en main et rattrape le morceau de viande dans un grand geste qui fait flotter sa robe, nous permettant sur le coup de voir su culotte blanche et tant qu’on y est soulève aussi la jupe de Neliel, nous faisant voir une culotte tout aussi blanche. La verte est encore plus surprise lorsqu’elles sont face à face, une fois que la blonde se relève, lui tendant le bœuf.

-Vous devriez faire plus attention, Princesse Neliel. La met en garde Ombre.

Mais Neliel ne reprend pas la viande, encore perturbée. Mikan arrive à son tour.

-Je te l’avais dit qu’on pouvait avoir confiance en elle. Lui dit la jeune fille.

Mais Neliel n’écoute pas, elle est totalement absorbée par la jeune fille blonde qui se tient face à elle. Ayant encore de mal à y croire, elle se met à hauteur d’Ombre et pose ses mains sur les joues de la tueuse, qui ne semble pas vraiment apprécier.

-Pouvez-vous enlever vos mains ? Lui demande-elle.

Il n’y a aucun doute là-dessus. C’est bien elle. Fortement émue de l’avoir retrouvée, Neliel ne peut contenir ses larmes, coulant sur ses joues.

-T-tu es vivante… Dit-elle.

-Hein ? Fait Ombre, ne comprenant pas .

Ne pouvant se contenir, Neliel serre la jeune fille dans ses bras. Tandis qu’elle pleure sur l’épaule d’Ombre Dorée, cette dernière ne réagit pas, tournant juste son regard vers elle.

-Pourquoi pleurez-vous ? Lui demande-elle.

La verte, lève la tête, les  yeux embués de larmes, souriante.

-Je t’ai enfin retrouvée, Eve ! Dit-elle avec beaucoup d’émotion.

Mikan est surpris que Neliel ait appelé son amie « Eve ». Mais Ombre, elle, bien qu’étonnée, reste le visage neutre.

-P-pourquoi m’appeler ainsi ?

-T-tu m’as oubliée ? C’est moi, Neliel. Ta grande sœur !

Cette révélation choque la Yûki. Bien qu’elle s’était dit qu’elle avait toute les deux un lien, elle n’aurait jamais pensé à cela.

- C-comment ça ? Tu dois faire erreur, Neliel.

-Elle a raison, princesse. Il est vrai que je n’ai pas souvenir de mon enfance, mais il est impossible que…

Elle s’interrompt car elle voit une main faite de cheveux verts tendue vers elle. Elle constate avec stupeur que cela provient de la princesse, qui lui tend cette main de manière chaleureuse.

-Tu vois, on a le même pouvoir, Eve. Seuls les membres de la famille royale d’Espada le possèdent. Il n’y a aucun doute possible.

Tout ce que dit Neliel embrouille totalement l’esprit d’Ombre, détournant le regard de celui de Neliel.

-V-vous devez faire erreur. J’ai reçu ce pouvoir par des expériences scientifiques. Il est donc impossible que-

-Non, j’en suis sûre et certaine ! Tu es Eve, ma sœur ! Insiste Neliel, ne voulant pas le nier. Surtout que tu as une -

Mais elle n’eu le temps de finir sa phrase car Ombre s’enfuit, ne pouvant supporter cette ambiance pensante.

-A-attends, Eve ! Crie Neliel en tendant la main.

Mais cela n’a servi à rien, elle est déjà parti. La princesse reste statique, bouche ouverte, ayant encore du mal à y croire : elle a retrouvé sa sœur. Mais surtout, cette dernière ne semble avoir aucun souvenir d’elle, ce qui veut sûrement dire qu’elle ne se rappelle pas de ce qui s’est passé ce fameux jour. Elle se laisse tomber sur les genoux, désemparée. Ayant assisté à tout ça, Mikan se sent assez mal à l’aise. Neliel et Ombre, sœurs ? Cela semble inimaginable.  Mais la verte avait l’air si sincère qu’il semble bien que ce soit vrai.

-Neliel, je…

-Mikan. Dit la verte.

-Euh, oui ? Demande la concernée.

-Ne dis rien aux autres pour l’instant. Lui demande-elle.

Mikan est surprise par ce qu’elle lui demande.

-M-mais je ne peux tout de même pas ca-

-Je t’en prie ! L’interrompt-elle.

La benjamine Yûki ne sait pas quoi dire. Elle vient quand même de découvrir qu’Ombre, sa meilleure amie, a une sœur ainée, qui plus est dort sous son toit ! Il serait injuste qu’elle soit la seule à le savoir. Mais d’un autre côté, Ombre lui aurait demandé de ne rien dire. La jeune fille pousse un soupir.

-Bon d’accord. Mais un jour ou l’autre, il faudra bien que ça se sache.

-C’est gentil, Mikan. La remercie la verte, soulagée.

Plus tard dans la soirée, nous retrouvons tout notre petit monde à table, devant le Sukiyaki qu’a préparé Mikan. Comme à leurs habitudes, les sœurs Deviluke se goinfrent, en particulier la première princesse, qui ne peut s’empêcher de pousser des gémissement de plaisir, avec cette si bonne nourriture.

-Hmmmm !!! C’est si boooon !! S’exclame-elle tout en se resservant.

-Allons, pense un peu aux autres, Lala ! Dit Rito, comme un père grondant sa progéniture.

De son côté Ombre mange calmement, mais elle sent qu’on pose son regard sur elle. En levant les yeux elle voit que Neliel, juste en face d’elle, la regarde, bol de riz à la main. Son regard a un soupçon de tristesse, un peu dans la lune.

-Princesse Neliel ?

-Hein ? Demande cette dernière, reprenant ses esprits.

-Arrêtez de me regarder comme ça. Lui demande la blonde sur un ton agacé.

-E-excuse-moi ! S’excuse Neliel en détournant la tête, intimidée.

La tueuse intergalactique continue de se restaurer. De son côté, Neliel, bien qu’elle a la tête retournée, ne peut s’empêcher de diriger son regard vers Ombre. Après tout, c’est sa sœur, qu’elle croyait morte, qui est devant elle. Et cette dernière l’ignore comme si elle n’était qu’une étrangère. Ne comprenant pas cela, la princesse d’Espada a une expression morose. Rito remarque ce qui s’est passé entre elles, ce qui l’intrigue beaucoup.

-Hmmm… Fait-il, songeur.

Une heure plus tard, il est enfin l’heure à Ombre de rentrer. Face à la porte, tout le monde dit un dernier au revoir à leur amie ; Neliel se met un peu en retrait, triste de la situation avec sa sœur.

-Bien. Merci pour ce repas, Mikan.

-Reviens nous voir vite d’accord ? Demande Lala d’un air joyeux.

-Hum. Répond la blonde en hochant la tête.

Cette dernière se retourne, s’apprêtant à ouvrir la porte, mais Rito, Voulant tirer quelque chose au clair, se met en avant des autres et l’interpelle.

-Attend, Ombre !

La jeune fille s’arrête, puis regardant sa proie.

-Quoi donc, Rito Yûki ?

-Avant que tu partes, dis-moi pourquoi tu étais désagréable avec Neliel, tout-à l’heure.

La verte est surprise, que Rito veuille la défendre. Ombre, par contre est vexée qu’il se mêle de ce qui ne  le regarde pas.

-Ce ne sont pas tes affaires, Rito Yûki. Lui répond-elle sèchement.

Neliel est touchée par le geste de l’humain, mais elle ne veut pas qu’il soit concerné par cette histoire.

-Non, ça va aller, Rito

-Mais enfin… Dit Rito, ne comprenant pas.

 Agacée par tout cela, Ombre se retourne ; Rito, sentant que ce qui se passe entre les deux extraterrestres semble capitale, s’élance vers la blonde.

-A-attend !

Mais maladroit comme il est, il trébuche sur son propre pied et se vautre sur Ombre dans un grand fracas. Reprenant ses esprits, Rito sent qu’il tient en main droite quelque chose d’assez volumineux et doux à la fois.

-Rito, lâche immédiatement Ombre ! Entend-il, venant de sa sœur.

Il ouvre un œil, puis, ouvre les yeux, exorbités, voyant ce qu’il lui est encore arrivé. Allongé sur Ombre, Il tient accidentellement le sein gauche de la jeune fille, le téton entre les doigts. Une situation habituelle chez monsieur Rito Yûki, qui n’y est toujours pas habitué, rouge comme une tomate. Voyant la blonde le fusiller du regard, Rito se relève à la vitesse de l’éclair, sachant que ça va barder, tandis qu’Ombre se relève, faisant flotter ses cheveux.

-A-a-attend, Ombre ! Chuis désolé, d’accord ? Supplie le pauvre rito.

-Tu me cherches vraiment Rito Yûki. Lui répond Ombre, serrant les poings de colère.

Elle transforme ses cheveux en dix poings, prêts à frapper à mort le pauvre Rito, qui est encore une fois la victime. Il se retourne vers sa sœur.

-D-dis-lui Mikan !

-Tu le mérites bien. Lui dit Mikan d’un air sévère.

-Merci la fraternité ! Pense Rito.

Il se retourne vers Ombre qui s’apprête à lui donner une bonne correction.

-Meurs. Dit Ombre tout en dirigeant ses poings de cheveux vers Rito.

-AAAAAAAH !  Crie ce dernier en se protégeant avec les bras, les yeux fermés.

C’est alors qu’une personne s’élance devant lui, mais ça il ne le voit pas. Tout ce qu’il l’entend c’est dix bruits d’impact à la chaîne. Etrangement, il n’a reçu aucun coup. Il baisse les bras tout en ouvrant les yeux, et ce qu’il voit  l’abasourdit au plus haut point. Devant lui se dresse Neliel, ayant arrêté les poings d’Ombre…avec ses cheveux ! Oui, elle a, tout comme le ferait Ombre, transformé ses cheveux en dix mains qui ont intercepté celles d’Ombre, qui est surprise de ce que vient de faire la verte. Les sœurs Deviluke aussi sont abasourdies, en particulier les jumelles.

-Neliel aurai… Dit Momo

-Les mêmes pouvoirs qu’Ombre !? Complète sa sœur Nana.

-… Pourquoi Eve ? Demande Neliel, les yeux ombrés par ses cheveux.

La concernée rétracte sa chevelure dorée et les fait redevenir comme avant.

-Pourquoi tu t’attaques ainsi à Rito ? Rajoute la verte, en faisant de même.

-Yûki Rito est ma proie. Un jour ou l’autre, il payera pour tous ses actes pervers.

-Mais je ne fais pas exprès…Commente Rito.

Ce regard froid que lance Ombre à Neliel met mal à l’aise cette dernière qui ne sait plus quoi penser de sa sœur.

-Je ne te reconnais plus, Eve.

-Hm ? Fait Ombre.

-A l’époque tu étais si gentille, mais tout aussi fragile, même après ce jour fatidique. Comment es-tu devenue ainsi ?

La blonde détourne la tête, ne supportant plus ces dires.

-Arrêtez de faire comme si j’étais votre sœur, princesse Neliel. Demande la tueuse à gages.

-Tu m’as oublié, alors. Dit Neliel, déçue. Mais ce n’est rien.

S’étant approchée de sa sœur, Neliel lui prend la main, Ombre qui serre les dents, tentant de se contenir.

-Ce sera dur, mais on peut tenter de tout reconstruire.  Lui explique Neliel, ayant encore de l’espoir. Eve, je suis sûre que !

Etant à bout, Ombre craque et rejette d’un geste violent la main de la verte.

-Ne me touchez pas ! Crie-elle.

Cela fait reculer Neliel, qui voit avec effroi qu’Ombre a un regard haineux.

-Arrêtez votre cinéma ! Je ne m’appelle pas Eve ! Je n’ai jamais eu de famille ! Et vous prétendez être ma sœur ? Et mon pouvoir vient de nano machines. Vous vous prenez pour qui !? Crie-elle, exaspérée par tout cela.

La princesse d’espada a du mal à accepter le message que veux lui passer Ombre : de la laisser tranquille.

-Mais je veux juste… Dit-elle en tendant légèrement la main.

-Je ne veux plus en entendre parler, et encore moins vous voir ! Rajoute Ombrichette, énervée.

Cette dernière prend la porte d’entrée.

-Au revoir ! Dit-elle en fermant violemment la porte.

Après le claquement de porte, un silence plat règne dans le couloir d’entrée. Neliel est perdue : ça sœur, qu’elle n’a pas revue depuis des années, n’a aucun souvenirs d’elle, et maintenant est en colère contre elle. Désemparée, elle tombe sur les genoux, tête baissée. Après quelque secondes, elle met ses mets sur le visage, commençant à sangloter. Ne supportant voir une fille pleurer devant lui, Rito s’agenouille derrière elle el lui prend l’épaule gauche.

- Allons, Neliel, calme-toi. Je suis sûre que tout va s’arranger.

La verte retourne la tête vers lui, les yeux en larmes.

-T-tu crois ?

-Oui bien sûr. Lui dit Rito pour la rassurer.

-C’est vrai. Complète Mikan. Ombre n’est pas si rancunière. Elle va sans doute vouloir en savoir plus. Il faut juste… lui laisser le temps.

Voyant tous ses amis lui sourire, la jeune femme essuie ses larmes en frottant ses yeux.

-Merci, c’est gentil.

Mais Rito a autre chose qui le perturbe, depuis tout à l’heure.

-Dis-moi…

-Hm ?

-Pourquoi t’as le même pouvoir qu’Ombre ? Et puis… Vous êtes vraiment sœurs !? Lui demande-il, toujours bouleversé par ces révélations.

-E-et bien… Dit la verte, un peu gênée.

La seule qui ne semble pas surprise par tout cela, c’est la première princesse de Deviluke, Lala, les mains derrière la tête.

-Ben Rito, pourquoi t’es si étonné qu’elle ai un pouvoir de transformation ? Demande-elle d’un air naïf.

En entendant cette phrase, Rito a peur de comprendre ce qu’elle insinue.

-Lala, t-t’es pas entrain de nous dire que…

-Oui, j’étais au courant pour son pouvoir. Dit-elle sans gêne.

-HEEEEEEEEIIIIIIIIIN !!? S’exclame tout le monde sauf bien sûr la verte.

Le lycéen se rue vers son amie, exaspéré par cette négligence.

-C’est important tout de même ! Tu ne pouvais pas nous le dire depuis le début !?

-Ben, je pensais que c’était sans importance.

-S-sans importance !? S’énerve Rito.

Pendant que Rito engueule la pauvre Lala, Neliel se remet en question. Au fond d’elle, ça la rassure que, même si ça s’est mal déroulé, tout le monde sache tout cela ; ça la libère d’un poids. Mais tout doit encore leur sembler encore flou, et ce serai irrespectueux envers eux de ne pas éclairer leur lanterne. Après avoir poussé un soupir, elle se lance.

-…D’accord.

-Hmm ? Font tous les autres, en se retournant.

-Je vais tout vous expliquer. Leur dit-elle.

Dans les escaliers, Kon apparaît, tout tremblant derrière une des barres.

-E-elle est partie ? Demande-il.

A suivre…

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2022