Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 881 lectures  - 4 commentaires [3 décembre 2022 @ 16:04]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 4043 lectures  - 6 commentaires [1 septembre 2022 @ 23:42]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

To Love-Ru

To Love-Ru Revolution Auteur: Jojo-MIB Vue: 2724
[Publiée le: 2010-01-09]    [Mise à Jour: 2013-08-05]
13+  Signaler Humour/Cross-over Commentaires : 3
Description:
Une amie extraterrestre de Lala débarque chez les Yûkis. Cette arrivée vars être le démarrage de nouvelles mésaventures pour le pauvre et chanceux Rito! Mais... Je n'en dit pas plus pour l'instant, car ce serai dévoiler l'intrique de l'histoire!

C'est un mini-crossover car j'ai repris Neliel et Kon de Bleach pour en faire des nouveaux persos de To Love-Ru.
Crédits:
To Love-Ru est un manga de Kentaro Wabuki et Saki Hasemi.
Neliel Lyra Jasdavid est repris de Neliel Tu Oderschvank de Bleach, de Tite Kubo. Il y a aussi Kon, du même manga.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chap 5: Natsuki la peureuse

[7349 mots]
Publié le: 2011-03-28Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chap 5 :

Natsuki la peureuse.

Le lendemain, chez les Yûkis. Lala et Rito s’apprêtent à partir pour le lycée. Neliel arrive avec Kon dans les bras, lui étant content de pouvoir poser sa petite tête sur les « coussins » de sa maîtresse.

-Où allez, vous, habillés comme ça ? Leur demande la verte.

-On va au lycée ! Lui réponds Lala en souriant.

La verte ne comprend pas ce mot.

- « Lycée » ? C’est quoi ?

-Ben, les cours, quoi ; lui répond Rito. Là où on apprend des choses comme les maths, l’histoire… Et on retrouve aussi ses amis.

Elle st intéressée par ces « cours ».

-Ca a l’air marrant ! Je peux venir ?

Le lycéen commence à paniquer avec cette idée.

-Euh, j-je ne pense pas qu-

Il est interrompu par Lala qui sourit.

-Bien sûr que tu peux venir !

Rito tire une tronche d’ahuri.

-QU-quoi !? Mais Lala, je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

-Ben pourquoi ?

La peluche pointe du doigt Rito.

-Hé ! Comment oses-tu refuser la demande de ma maîtresse !?

-Mais si je ne peux pas, ce n’est pas grave.  Dit Neliel.

Cette réponse rassure Rito.

-Bien. Tu viens, Lala ?

-Oui, Rito .

La rose fait mine de partir, puis se retourne vers son amie.

-Allez, viens ! Ca va être marrant !

-Mais Rito a dit que…

-Tu n’as qu’à nous suivre en douce, et tu t’inscriras.

La verte hoche la tête, enchantée par cette idée.

-D’accord !

On entend Rito au loin.

-Tu viens, Lala ?

-Oui, j’arrive !

Elle parle tout en faisant « coucou » à la princesse d’Espada.

- A tout à l’heure ! lui dit Lala

-Oui, à tout à l’heure ! Répète la princesse d’Espada.

Autre part, dans une autre maison. Une femme brune en tablier aux yeux bleus prépare sa fille. Elle lui met le ruban de son uniforme qui est celui du lycée Sainan. La jeune fille a les cheveux bruns qu’elle a mis en chignon en le recouvrant d’un tissu, les yeux bruns. Elle fait 1,51 m,  17 ans et a une petite poitrine. Elle se nomme Natsuki Washimine. Elle semble triste.

-Qu’il y a-t-il, chérie ?

C’est que… je ne reverrai plus mes amies… Dit Natsuki tristement.

Sa maman lui caresse les cheveux.

-Allons, mon ange, tu t’en feras de nouvelles; tu verras.

-Et s’il y a des extraterrestres ?

La mère pousse un gros soupir.

-Ho non, tu recommences avec ta peur des extraterrestres !

-Mais ils existent, j’en suis sûre ! Qu’est-ce qu’il m’arrivera, si j’en croise ? Ils m’enlèveront dans leur ovni pour mener des expériences sur moi ? Dit la jeune fille en s’emportant de plus en plus. Ou pire, pondre un œuf en moi, qui va se développer dans mon corps et le bébé Alien va sortir de mon ventre et me tuer !! O-Ou alors-

Sa maman est agacée par les histoires de sa fille.

-Bon, arrêtes avec ces idioties ! Ca n’existe pas ! Vas-y, tu vas être en retard.

-Mais… oui, maman.

Au Lycée Sainan, Classe 1-A. Le cours du vieux Mr Honekawa vient tout juste de commencer. Lala est souriante pour une raison inconnue, ce qui remarque et Rito.

-Tiens, pourquoi sourit-elle ainsi ? Se demande Le jeune homme

Sairenji se penche vers son amie.

-Qu’il y a-t-il, Lala ?

-Tu verras, c’est une surprise !

Cela intrigue le lycéen.

-Une surprise ? J’le sens mal.

Le prof regarde un bout de papier en tremblant et en rajustant ses lunettes.

-Au-aujourd’hui, nous accueillons une nouvelle élève.

Tous les élèves réagissent, parlant entre eux.

-Encore ? Et une fille ? Ne me dis pas que c’est- Se questionne intérieurement le lycéen

On frappe à la prote d’entrée.

-Ou-oui ? dit le vieillard.

Elle s’ouvre, c’est alors qu’entre timidement une jeune fille brune à chignon.

-T-tu es la nouvelle élève ? Lui demande le prof.

-Oui. Lui répond la fillette

Elle entre. Lorsqu’elle croise le regard des autres, elle détourne son regard. Elle s’arrête près du bureau du prof et se tourne vers les autres.

-J-je m’appelle Natsuki Washimine. Enchantée.

La servante des bonnes mœurs, Yui Kotégawa, semble satisfaite de cette nouvelle.

-Pour une fois que ce n’est pas une extraterrestre.

Rito, lui, est rassuré.

-J’ai cru que… Je me fais des idées.

Lala a l’air déçue.

-Ho non ! Elle a été mise dans une autre classe ? Dit-elle.

Le vieux prof s’adresse à la timide Washimine.

-V-va t’asseoir à côté de Kotegawa, à droite.

-Ou-oui, monsieur.

Elle se dirige vers Yui qui lui fait signe et s’assoit à sa place. Kotegawa l’interpelle.

-Bonjour, moi, c’est Yui Kotegawa.

-En-enchantée.

-Si tu veux un conseil, ne fréquente pas Lala et Rito Yûki. Lui dit-elle en se penchant vers elle.

-Comment ça ?

-Ils ne sont qu’obscénités, ne provoquant que des scandales !

C’est cela, oui… Tu les fréquentes bien et a même des sentiments pour le coincé de service, t’es pas mieux !

Devant la porte, une fille se tient, mais nous ne voyons pas son visage. Ce qu’on peut noter, c’est qu’elle a une forte poitrine et de longs cheveux vert émeraude. Elle regarde un papier, puis la petite pancarte de la classe.

-Oui, c’est bien là. Dit l’inconnue.

Dans la classe, on entend encore frapper.

-En-entrez.

-Encore !? Se dit Rito.  Qui ça peut-être ?

La princesse de Deviluke croise les doigts en se mordant les lèvres.

-Faites que ce soit elle ! Faites que ce soit elle !

La porte s’ouvre brusquement, laissant entrer la jeune fille. En la voyant, Rito n’ose croire.

-Non…

Oui, c’est bien Neliel vêtue de l’uniforme du lycée Sainan !

-N…NELIEL !?

-Lala ! Tu es donc bien ici ! Et Rito, Haruna et Oshizu aussi ! Dit la verte en faisant coucou à Lala.

La fille qui n’est pas discrète…

-Super ! T’es dans notre classe ! S’exclame la rose.

Ce que les garçons voient d’elle en premier, c’est bien sûr sa poitrine, plus grosse que celle de Lala !

-Quelle Canon ! S’exclament-ils en cœur.

Le prof interpelle la jeune fille.

-Jeune fille, désolé de gâcher votre joie, mais… Qui est vous ?

-Ha oui !

Elle va vers lui et lui donne le papier qu’il lit.

-Voyons… Dit-il en rajustant ses lunettes.

Voici ce qui est écris : « Cher Mr Honékawa ; désormais cette ravissante jeune fille est élève dans cette classe. Si vous contestez ma décision, je vous vire illico presto ! De toute façon, vous commencez vraiment à devenir sénile ; vous devriez prendre votre retraite. Signé, votre cher proviseur. »

 Sur la feuille, on voit tamponné la tête du proviseur faisant un V avec ses deux doigts. Il tremble encore plus que d’habitude et transpire beaucoup, avec une telle menace. On voit à telle point le pervers veut de la verte comme élève. Le vieux est un peu perdu. La verte l’interpelle.

-Alors, monsieur ?

Il reprend ses esprits et se tourne vers ses élèves.

-V-voici une autre nouvelle élève au sein de notre classe.

La verte se présente  avec le sourire.

-Bonjour ! Je m’appelle Neliel Lyra Jasdavid. Enchantée !

 Ken-Ichi Saruyama se tourne vers son meilleur ami.

-Hé, Rito ! Tu la connais, cette beauté ?

Mais le coincé ne peux répondre, il est pétrifié.

-Euh, Rito ?

A l’entre-cours, dans la classe. Rito n’est pas très ravie de la présence de Neliel.

-M-mais pourquoi t’es là !?

- Ben pour être avec vous ! Lui répond-elle naïvement. C’est Lala qui m’a dit que je pouvais.

Le Jeune homme se retourne vers cette dernière, mécontent.

-Lala… Lui dit-il.

- Hihi !  Lui répond-elle en mettant sa main derrière la tête et en tirant la langue.

Mais un détail chiffonne Rito. Il revient vers la verte.

-Et comment t’as fait, pour t’inscrire ?

-C’est simple ! J’ai-

Le lycéen l’interrompt, connaissant la réponse.

-Laisse-moi deviner… Dit-il avec lassitude. Tu es allée voir le proviseur qui a accepté parce tu es une jolie fille ?

-C’est ça ! Lui répond-elle joyeusement. Comment tu as deviné ?

Il pousse un soupire.

-Ca ne m’étonne pas de lui…

L’autre nouvelle de la classe s’approche timidement vers les trois.

-B-bonjour…

Ils se retournent vers elle.

-Oui, qu’il y a-t-il ? Lui demande Rito.

 Elle rougit légèrement puis baisse la tête.

-J-je… Pardon de vous déranger, mais…

Elle pointe les queues des deux extraterrestres.

-P-pourquoi vous portez une queue postiche ? C’est une nouvelle mode ?

Les deux aliens regardent leur queue en la faisant remuer ; ce qui surprend la brune.

-E-et comment faites-vous ça !? Dit-elle, un peu effrayé. C-c’est mécanique ?

Neliel et Lala regardent la pauvre Momo, perdue.

-Mais non, c’est une vraie ! Disent-elles en même temps.

La jeune fille se raidit, stupéfaite.

-V-vous moquez de moi, j’espère !

-Mais pas du tout ! Dit la verte.

-On est toutes les deux des extraterrestres ! Rajoute la rose.

Rito, avec cette « révélation » doit intervenir.

-Mais t’est bête, ou quoi, de lui avoir dit ça !? Dit-il à Lala.

-Où est le problème ? Demande Lala naïvement.

-Elle vient tout juste d’arriver ! Tu vas lui faire peur !

Natsuki, effectivement, est toute bleue et tremblote.

-D-des extr-traterre-restres ? C-ce n’est p-pas p-possible…

Lala penche la tête.

-Qu’est-ce qu’il y a ?

- Tu as peur de nous ? Lui demande Neliel.

Cette dernière s’approche vers elle ; la brunette recule, terrifiée.

-N- ne t’approches pas de moi !

-Allons, je ne te veux aucun mal. Lui dit-elle gentiment.

 Washimine regarde la poitrine de Neliel, qu’elle trouve anormalement grosse ; ce qui lui donne des idées.

- P-peut-être que ses seins sont en fait deux têtes avec, des yeux rouges et des bouches à dents acérées et à la langue baveuse, prêtes à me croquer ! L’autre fille aussi !

L’émeraude lui tend la main.

-Allons, calme-toi…

En pensant qu’une bouche va s’ouvrir dans le creux de la main de la verte, Natsuki pousse un cri suraigu d’effroi.

-KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!! Ne me touche paaaaaas !!

Elle s’enfuit à toute allure tout en criant vers la porte de sortie de la classe. En ayant vu cette scène, Rito soupire.

-J’en étais sûr…

La verte se sent coupable.

-Je n’aurais pas dû venir… Se dit-elle.

Mais deux auras vicieuses planent derrière la princesse, les yeux scintillants. L’une a de courts cheveux blonds et l’autre des couettes et des lunettes qu’elle remonte. Elle sent leur présence.

-Hm ?

Trop tard. L’une d’elle lui prend par derrière les seins en pleine mains, ce qui la surprend.

-KYAAAH !

-Hello, Neliette ! s’exclame Risa joyeusement.

La blonde pelote Neliel qui se débat avec plus d’insistance.

-Dis donc, t’en as une sacré paire ! Encore plus gros que Lalounette !

-M-mais  q-que- Balbutie la verte, apeurée.

-Tu me laisse faire, tu me laisse faire !? Dit Mio, excitée par ces formes rebondies.

Risa lâche Neliel et passe le relais à son amie qui fait de même. Elle est ébahie.

-Waaaah ! S’exclame Mio.  Ca déborde encore plus qu’avec Lalounette !

Risa, quand à elle caresse les cuisses de la belle en soulevant sa jupe.

-Quelle douceur ! Et ta culotte a des fraises ! Quel goût !

La princesse d’Espada est un peu gênée par ces attouchements.

-A-arrêtez ! Ç-ça chatouille !

Haruna arrive pour arrêter les furies.

-Risa ! Mio ! Arrêtez, je vous en prie !

-Allons, Haruna, laisse-nous l’accueillir comme il se doit ! Lui dit Risa.

-M-mais pas ainsi…

Les 2 coquines arrêtes leur attouchements sur la verte.

-Rhooo ! T’est vraiment rabat-joie ! Lui dit Moi.

La blonde pense à ce qu’il s’est passé avant.

-Pourquoi l’autre nouvelle est partie en courant ?

-Ben, elle avait peur de Neliel et moi !

Les 3 amies sont surprises.

-…peur ? Dit Haruna.

-Oui, elle était totalement effrayée. Leur explique la princesse d’Espada. Comme si elle avait vue des… des…

Elle cherche le mot adéquat, ce que Rito trouve.

-Extraterrestres ?

-Oui, parfaitement ! S’exclame la verte en tapant du poing sur sa paume.

-En plus, C’EST des extraterrestres ! Pense le lycéen avec une goutte sur la tête.

De son côté, la petite Natsuki court dans le couloir, toute paniquée.

-D-Des extraterrestres dans ma classes ! Ils existent ! Mon dieu ! Crie-elle, larme à l’œil.

C’est alors que sa course est interrompue en percutant un garçon. Elle tombe en arrière et atterrit sur les fesses. Elle se les frotte.

-Aïe aïe aïe

Le garçon lui tend la main.

-Ca va aller ? Lui demande-il.

Elle relève la tête. C’est Ren Elsie Jewelia, autre extraterrestre dans le lycée. Mais elle ne le sait pas.

-Tu peux te relever ? Lui demande-il gentiment.

Washimine est touchée par ce geste. Elle prend la main du bel inconnu.

-M-merci… Dit-elle timidement en rougissant

-Mais c’est naturel. Dit le vantard fièrement en touchant son front. En tant qu’homme, je me dois d’aider les jeunes filles en détresse.

Elle rougit face à son sauveur.

-Il est… si gentil…

Une fenêtre est ouverte. Dû au vent, une feuille rentre dans le couloir et chatouille les narines de Ren. Il ne se sent pas bien.

-Oh no, pas ça ! AaaaAaa

-C-ça va aller ? Demande la jeune fille.

-ATCHOOOOOOUM !!!!

Un écran de fumée couvre le vantard accompagné d’une explosion.

-KYAAH ! Crie Washimine en se couvrant avec les bras.

Elle baisse les bras, la fumée li gêne la vue.

-M-mais que s’est-il passé ?

La fumée se dissipe, la première chose que voit Natsuki, ce qui la fait écarquiller les yeux , c’est une poitrine féminine avec un décolleté de la chemise, sa taille est plus fine, ce qui fait que son uniforme de garçon est trop grand.

-H-hein ? Bégaie la brune.

Elle lève la tête. Encore plus surprenant, l’inconnu a maintenant des traits féminins, avec des cheveux longs et verts. Ren, dû à l’éternuement, est devenu Run, son alter ego féminin. Cette dernière a l’air content.

-Enfin je prends la place de cet imbécile de Run. Se dit-elle.

En regardant devant elle, elle voit une curieuse fille qui la regarde bizarrement, effrayée et tremblante.

-T’es nouvelle dans ma classe, c’est ça ?

Mais Natsuki ne répond pas.

-Qu’est-ce que t’as à me regarder comme ça ? Lui demande Run désagréablement. Ma tête ne te revient pas ?

Natsuki croit halluciner : le garçon a changé de sexe ! Il n’y a qu’une seule raison pour elle.

-U-une e- Une extra…

Elle s’enfuit dans la direction opposée en courant, terrorisée.

-Une extraterreeeeeeeeeestre !!! KYAAAAAAAAAAAAAH !!!

 Run arque un sourcil, surprise.

-Mais c’est qui, cette fille ?

Une fille qui passe par là, en voyant Run, se met à hurler d’hystérie.

-KYAAAAAH ! C’est Ruuuuun ! En vrai !

Rappelons que Run est devenue une idole, et a même un rôle dans « Magical Kyoko Flame ». Ce cri alerte d’autres fans. Qui arrivent en trombe dans le couloir. Il y a même des mecs !

-Ruuun ! Un autographe !! Crient-ils tous en même temps.

La star a les yeux exorbités face à cette meute de fans en délire lui fonçant dessus.

-Ho non !

Elle se met à courir pour échapper à ses fans, juste derrière, munis de feuille et de papier.

-KYAAAAAAAAAH !!

-Mais laissez-moi tranquille ! Leur crie leur idole.

Rendons-nous dans la bibliothèque. Nous retrouvons Natsuki, assise, la tête dans un livre. Elle tremble nerveusement.

-C-comment est-ce possible ? V-viennent-ils d’un monde parallèle ? Ou ils veulent envahir notre planète !?

Elle lâche son bouquin et se frotte le crâne, perdue.

-Je ne comprends plus rien ! Ca ne peut pas exister ! Dit-elle assez fort.

D’un coup tous le monde se retourne et fait « Chuuuut ! » à la jeune fille qui du coup se sent gênée. En tournant la tête, elle aperçoit dans les rayons une étrange fille aux longs cheveux blonds, portant une sorte de robe noire. Elle regarde les livres. Oui, il s’agit bien d’Ombre Dorée, la tueuse à gages intergalactique. La nouvelle est intriguée.

-Elle ne porte pas d’uniforme. C’est une cosplayeuse ? Que fait-elle ici ?

Washimine se lève en prenant son livre et se dirige vers l’étrangère. Elle est un peu intimidée.

-Elle a l’air bizarre… Je la dérangerai, peut-être.

A peine qu’elle arrive derrière elle qu’Ombre dorée sent sa présence.

-Excuse-m-

La blonde se retourne immédiatement vers la brune qui sursaute.

-Oui ? Demande la tueuse.

-Heu… Je… Hésite la nouvelle. T-tu n’es pas du lycée ? Tu as l’air plus jeune.

-La blonde la regarde d’un air neutre

-…Effectivement.

-M-mais pourquoi tu viens ici ?

-…Pour lire.

Natsuk se sent un peu cruche en posant cette question. Si on va à la bibliothèque, c’est pour lire ! Mais autre chose la turlupine.

-T-tu es une cosplayeuse ? Demande-elle à Ombre dorée. Tu es déguisée en qui ?

La blonde est légèrement surprise par la question, mais ne le laisse pas paraître sur son visage.

-Ce n’est pas un déguisement.

La brune prend un air ahuri face à cette réponse.

-Hein !? C-comment ça ?

-C’est ma robe de combat.

-T-ta quoi ?

C’est alors qu’on entend un homme appeler l’alien.

-Youhou, ma p’tite ombre !

C’est l’ennemi des jeunes lycéennes, le proviseur du lycée Sainan ! Momo est surprise.

-Ce doit être le proviseur. Que fait-il ici ?

La coincée s’incline devant le supérieur par politesse.

-Bonjour, monsieur le proviseur.

Mais ce dernier passe devant elle sans lui renvoyer son salut. Momo se relève, surprise par ça.

-Hein ?

 Tout ce qui l’intéresse, c’est la blonde.

-Alors, on est encore dans ses lectures ? dit le chauve.

Ombrichette ne réagit pas, restant neutre, regardant le chauve juste en tournant les yeux.

- Tu n’en as pas marre de lire toujours le même genre de livres ? si tu veux…

Il se rapproche près d’elle.

-Je peux te prêter des lectures plus…adultes ! Dit-il en bougeant les sourcils de bas en haut.

La blonde, toujours en gardant son air neutre, transforme sa main en lame et tranche de tous parts le proviseur.

-AAAAAAAAAAH ! Crie-il.

Elle arrête. Le chauve a plein de coupures, ses vêtements en lambeaux ; et sur son ventre, il y a « O.D » Pour Ombre Dorée. Il se sent mal.

-P-pardon. Il semble que tu es en pleine période mensuelle. Dit-il en tremblant.

La blonde le regarde comme un meurtrier. Il prend ses jambes à son coup.

-Hin ! Pousse la tueuse.

Natsuki, en voyant ça reste bouche bée.

-Enco-core u-u-une… Bégaye-elle.

En entend ça, l’alien, par réflexe, fait un coup horizontal vers l’humaine qui se protège avec le livre.

-Kyaah !

Après son coup, sa main reprend sa forme normale. Natsuki est toute tremblante. Le livre, soudainement, se fend en deux et se sépare au milieu. La brune le lâche, abasourdie.

-Mais qu’est-ce que-

Elle a aussi une coupure au dessus du nez. Elle reste tétanisée. Ombre arrive à côté d’elle.

-Pardon, c’est par réflexe. Ca va aller ?

Elle touche son épaule. Horrifiée que cette immonde créature lui touche l’épaule, Natsuki s’enfuit en courant.

-KYAAAAAAAAAAAH !!

Elle sort de la bibliothèque en hurlant. Du coup tous les lecteurs font « Chuuuut ! ». Ombre, elle reste perplexe.

-Pourquoi elle crie comme ça ? Se dit-elle en penchant la tête sur le côté.

Dans l’infirmerie, Ryoko Mikado, la sensuelle infirmière du lycée Sainan, ne portant pas sa blouse, boit ce qui semble être du thé ; on ne sait jamais, ça peut être une boisson extraterrestre. Elle soupire.

-Je m’ennuie…

C’est alors qu’une fille ouvre brusquement la porte et se plaque le dos à celle-ci. C’est Natsuki, à bout de souffle.

-Dis donc, toi. On frappe, avant d’entrer. Lui dit Mikado.

-P-pardonnez-moi ! Répond Natsuki en s’inclinant confuse.

-Qu’il y a-t-il ?

L’adolescente court vers la doctoresse, paniquée.

-Madame ! C’est horrible ! Il y a des extraterrestres dans le lycée !

La femme fait semblant d’être surprise.

-Ah, vraiment ? De quel genre ?

-D-dans ma classe, deux filles ont une queue ! Après, un autre change de sexe en éternuant, et une autre peut… peut… Dit la lycéenne, paniquée, ne trouvant pas les bons mots pour décrire Ombre Dorée.

La bombe sexuelle est assez amusée par cette petite.

-Allons, calme-toi.

-Mais je ne suis pas folle ! Ils existent !

Ryoko sourit, gentiment, prête  à révéler quelque chose.

-Bien sûre que je te crois, vu que…

Elle passe sa main dans ses cheveux, révélant son oreille pointue.

-J’en suis moi-même une.

Natsuki frémit face à ça, un peu terrifiée.

-C-ce n-n’est pas… C’est des fausses, hein ?

-Non ! Lui dépond Mikado joyeusement.

L’infirmière remarque enfin la blessure sur le nez de Natsuki qui, elle, ne l’a pas remarquée.

-Mais tu t’es coupée ! Comment tu t’es fait ça ?

Elle veut mieux l’examiner, mais Natsuki repousse sa main.

-Ne me touchez pas, sale monstre !

La femme voit à tel pont la lycéenne la lycéenne est effrayée. Elle a es larmes aux yeux.

-Je vois…

La doctoresse cherche quelque chose dans ses produits, ce qui intrigue Momo

-Q-Que faites-vous ?

Elle prend du coton et un flacon. Elle ouvre le bouchon

-Qu-quel est ce produit !?

Elle met le liquide-mystère sur le bout de coton. La jeune fille redoute le pire.

-C-Ca doit être un liquide extraterrestre, genre de l’acide pour me faire fondre !

L’extraterrestre rapproche le coton vers le visage de l’humaine qui, peur de son sort, ferme les yeux.

-Détend-toi. Lui dit la Bimbo.

-N-non… Marmonne la planche à pain en tremblant.

Dans l’obscurité, vu qu’elle ferme les yeux, L’adolescente ressent une sensation, un frottement, sur le dessus du nez. Elle ouvre un œil, puis l’autre. Elle est surprise de voir Que Mikado lui désinfecte sa coupure. Ce qu’il y a sur le coton est juste de l’alcool.

-Est-ce que ça ne pique pas trop ?

-Non… Dit la lycéenne, ébahie.

Cette dernière a du mal à croire qu’un alien la soigne. Une minute plus tard, l’infirmière met un pansement sur le nez de l’élève, assise sur un des lits.

-Et voilà ! Ca va mieux ? Demande-elle gentiment.

-Ou-oui… Répond Natsuki timidement.

La lycéenne baisse la tête, embarrassée ; ce que remarque Ryoko.

-Tu es nouvelle, n’est-ce pas ? Comment t’appelles-tu ?

-N-Natsuki Washimine, Madame. Répond-elle en relevant la tête. Vous savez, je n’aurais jamais pensée que vous serez si gentille avec moi.

-Parce que je suis une extraterrestre ? Lui demande Mikado en souriant, main sur la joue.

Natsuki rougit, vraiment gênée.

-Oui…

-D’où te viens cette phobie ?

La jeune fille sent qu’elle peut compter sur l’infirmière, que ça lui ferait du bien de se livrer à quelqu’un.

-C’est à cause de mon grand frère ; il adore ce genre de films, et il m’obligeait à regarder avec lui.

-C’est vrai que certains films terriens donnent une mauvaise image de nous. Dit Mikado sans être vexée.

-J’en fait des cauchemars, et ça me traumatises tellement que j’ai accepté leur existence.

-Et c’est le cas ! Dit joyeusement la belle infirmière. Et tu as toujours peur de nous, maintenant que tu en as rencontrés ?

Washimine n’ose répondre, sous peine de la vexer.

-E-encore en peu. Ce qui me surprend, maintenant, ce que ceux que j’ai rencontrés aujourd’hui ont une apparence humaine.

-Tu sais, on n’a pas tous une apparence étrange.

On entend quelqu’un ouvrir la porte et la fermer brusquement. Les 2 femmes se retournent. C’est Run, plaquée contre la porte, reprenant son souffle. On entend les cris de ses fans qui la poursuivaient, puis s’éloignent. La star pousse un soupir de soulagement.

-Encore tes fans ? Demande l’infirmière.

-Oui ! Répond l’idole. Je les aime bien, mais qu’est-ce qu’ils sont collants, quand ils s’y mettent !

L’alien remarque la présence de Natsuki qui est abasourdie de la voir.

-Encore toi !? S’exclame Run.

-M-mais c’est…

 La brune se met à sourire.

-Mais c’est Run ! Dit-elle, contente.

Elle s’approche de la star, heureuse de la voir en chair et en os.

-J’y crois pas ! T’es dans mon lycée ! J’adore tes chansons ! S’exclame Momo, Ravie.

L’idole est embarrassée ; encore une fan ! Mais l’humaine se calme, repensant au changement de sexe.

-M-mais alors…

Elle recule aussitôt, intimidée.

T-Tu es… une extraterrestre…

L’humaine a du mal à y croire.

-M-mon dieu… Dit-elle, larmes aux yeux.

La star sent que Natsuki va crier ; déjà qu’elle doit supporter ceux de ses fans !

-…Cassos !

Elle fonce vers la porte et sort de l’infirmerie. La brune se calme.

-Ben ?

-Elle doit être allergique aux cris de fans ! Dit la pulpeuse infirmière, amusée.

-Je crois que je vais y aller, docteur. Dit Natsuki en se dirigeant vers la porte. Merci pour tout.

-De rien !

Mais quelqu’un d’autre frappe à la porte. L’humaine s’arrête de stupeur.

-Entrez ! Dit l’adulte.

La porte s’entrouvre, laissant apparaître des cheveux roses. Dès que Natsuki les voit, elle part se cacher derrière l(infirmière. Lala sort sa tête.

-Bonjour, Dr Mikado ! Dit la princesse joyeusement.

-Comment vas-tu, Lala ?

-J’ai quelqu’un à vous présenter !

La jeune fille ouvre grand la porte, laissant apparaître Neliel dans son uniforme.

-Bonjour, Dr Mikado. Dit la verte.

-La « Bomba Latina » est un peu surprise de la présence de la princesse d’Espada

- Oh, tu es sur terre aussi, Neliel. Ca faisait longtemps.

Rito entre à son tour, intrigué parce qu’a dit Ryoko.

-Vous vous connaissez déjà ?

-Oui ; J’étais son docteur, il y a longtemps. Lui répond-elle.

Ryoko regarde la jeune fille, constatant les changements.

-Tu as bien grandie, depuis la dernière fois !

Puis elle regarde sa magnifique poitrine ; elle sourit légèrement.

-Tu as bien pris en poitrine aussi. Dit-elle.

Neliel n’est pas du tout vexée par ce commentaire.

-Dr Mikado, vous n’avez vraiment pas changée !

La princesse de Deviluke, elle, remarque quelque chose trembler derrière l’adulte.

-Ya quelqu’un, derrière vous ! Dit-elle en pointant du doigt.

La personne concernée essaye de se faire plus discrète. C’est sans compter sur l’infirmière qui se déplace en restant sur sa chaise roulant, ce qui la dévoile. Lorsque Natsuki s’en rend compte, elle se redresse immédiatement, en voyant les deux princesses.

-Aaaaaa !

Ses camarades de classe sont surpris par sa présence ici.

-Natsuki ? Que fais-tu ici ? Demande Rito.

La peureuse, face aux deux filles qui la regardent, est toute gênée.

-Euh… J-Je…

Elle ne sait pas quoi faire ; doit-elle fuir, comme d’habitude ? Non, pas maintenant. Timidement, elle s’approche de Lala et Neliel. Elle tremble encore, mais… décidée, elle s’incline devant elles.

-P-pardonnez-moi !

Les filles sont surprises par ce geste.

-Te pardonner de quoi ? Demande Neliel.

-J-je m’excuse de m’être enfuie. J’ai eu peur de vous deux alors que je ne vous connais pas. J-j’en suis désolée !

Elle ferme les yeux, n’osant se redresser, ayant peur de leur réaction. Les aliens se regardent un instant, puis la verte prend la parole.

-Allons, tu n’as pas à t’excuser.

La brune, surprise, se redresse, ne comprenant pas.

-M-mais ce que j’ai fait est immonde ! Ca ne vous a pas vexées ?

-Non, pas du tout ! Dit la rose. Bon, c’est vrai que c’est la première fois que quelqu’un a peur de moi en me voyant, mais bon…

L’humaine est surprise par ça.

-Qu-quoi !? je serai la seule ?

Elle se sent vraiment honteuse d’être l’exception du lycée Sainan. Elle veut se faire toute petite, gênée. La princesse de Deviluke en est amusée.

-T’es mignonne, quand t’es comme ça ! Lui dit-elle gaiement.

L’humaine devient rouge comme une tomate ; on ne lui avait jamais dit ça, surtout de la part d’une extraterrestre.

-Qu-Quoi !?

Rito, li, trouve le commentaire de son amie un peu idiot.

-T’exagère pas un peu, là ? Dit-il avec un air blasé.

Neliel est attristée que Natsuki, due à sa phobie, a du mal à s’intégrer. Elle vient vers l’humaine qui, en la voyant, est un peu apeurée.

-Ou-oui ? Dit-elle, toute timide.

-Ca doit être dur pour toi, n’est-ce pas ?

-D-De quoi ?

-Moi aussi, je suis nouvelle, mais je connais déjà Lala, Rito et Haruna. Mais toi, tu es seule.

Natsuki détourne le regard, signifiant que la princesse a vue juste.

-Oui, c’est exact…

Neliel s’en veut de lui avoir rappelée ça. Elle sourit, ayant trouvée la solution.

-Alors, j’aimerai être ta première amie ici.

La brune tourne la tête vers la verte, abasourdie.

-M-mon amie ?

Oui, bien sûr ! Confirme Neliel en hochant la tête. J’aimerai vraiment être amie avec toi. Tu ne seras plus seule.

L’humaine ne s’attendait pas à tant de gentillesse de la part d’une extraterrestre. Cette dernière a un si beau sourire, si chaleureux ; elle semble vraiment gentille. Natsuki est vraiment touchée. Elle en a les larmes aux yeux.

-M-merci beaucoup… Dit-elle, émue, en souriant.

-Mais c’est naturel, voyons.

Mais cette séquence émotion est interrompue par un cri venant du couloir.

-Maîtreeeesse !

Rito se penche en arrière pour voir qui c’est.

-Hm ?

C’est alors qu’un objet non identifié par Rito lui saute sur la tête, c’est Kon, la peluche perverse, tenant un magazine à la main.

-Qu-quoi !? Dit Rito.

Le nounours saute du crâne de rito et bondit vers sa maîtresse en lâchant l’ouvrage. Il ouvre les bras.

-Maîîîtreeeesse !!! Dit-il avec un air benêt.

Il s’agrippe à son sein droit qui gigote un peu dû à l’impact. Il frotte sa tête dessus.

-Aaaaaa, maîtresse… Je ne me lasserai jamais de cette douceur !

Rito, en voyant le lion pervers, est aberré.

-M-mais qu’est-ce que tu fous là !?

-J’allais tout de même pas rester avec ces deux cinglés de jumelles, surtout celle aux cheveux courts !

La verte, elle, est un peu mécontente.

-Kon, tu devais rester avec le proviseur.

-Ouais, mais il est parti, comme ça.

En entendant ce qui vient de se dire, Rito intervient.

-A-attendez une minute ! Comment ça, « chez le proviseur !?

-Et bien…

Flashback

Nous nous trouvons dans le bureau du proviseur, ce dernier ayant accepté Neliel dans son  établissement, vu que c’est une jolie fille. Etant donné qu’elle doit porter un uniforme, lui en a prêté un. Après s’être changée, la princesse d’Espada se regarde dans le miroir avec ce nouvel  accoutrement. Elle reste un peu songeuse.

-Hmmmm… C’est un peu court.

Kon, lui est totalement sous le charme ; et en plus, vu qu’elle porte une jupe, il peut voir ses dessous.

-Non, Maîtresse ! Cela vous va à ravir ! Dit-il en levant le pouce, en prenant un air benêt.

-Ho oui… Fait une voix.

Elle se retourne ; en face d’elle le proviseur qui se dandine, les joues rouges et en respirant fortement.

-Cela épouse parfaitement vos formes, jeune fille ! Dit-il en regardant en particulier  la poitrine de la verte.

Face à ce compliment, et ne voyant rien de pervers, la jeune fille sourit.

-Merci, c’est gentil !

Le gros est sous le charme : c‘est si rare qu’une élève ne lui en colle pas une beigne ou le torture en utilisant ses cheveux, comme le fait Ombre.

-Hoooo….

Par contre, ça ne plais pas du tout à Kon.

-Hé, gros lard ! Ya que moi qui ai le droit de complimenter ma maîtresse !

-Voyons, Kon ! Sois poli ! Lui dit Neliel, mécontente de son comportement.

-Jeune fille ?

L’extraterrestre vient vers lui. Rien que de voir ses seins bouger légèrement fait frémir le proviseur.

-Oui ? Demande Neliel.

Le chauve lui tend un papier.

-tenez ; vous donnerez ça à Mr Honékawa, dans la classe où vous serez, la 1-A. D’ailleurs, la petite Lala y est aussi.

A cette annonce, la jeune fille sautille sur place tellement qu’elle est contente.

-Supeeeer ! Je vais âtre avec Lala !

Bien sûr sa superbe poitrine rebondit bien, ce qui fascine le proviseur, n’ayant jamais vu ce spectacle d’aussi près. Il a les mais sur les joues, rouge comme une tomate.

-J-joliiiii

L’occasion est trop forte ; il faut qu’il la pelote, il le faut ! Il commence à s’approcher d’elle à pas de loup, tout en agitant frénétiquement ses doigts, tellement il est excité.

 

-Encore un petit peu… Marmonne-il.

Mais soudain, Kon bondit sur les seins de sa maîtresse à plat ventre et s’agrippe à l’uniforme, comme pour protéger les magnifiques trophées.

-Gros vicelard ! T’as pas intérêt à toucher les seins de ma maîtresse !

C’est lui qui le traite de vicelard, alors qu’il en est un aussi ? Le petit gros, s’étant fait choper, trouve un subterfuge.

-M-mais non ! Je voulais juste vérifier si l’uniforme ne lui serrait pas trop !

-tu vois, Kon ,il ne fallait pas s’en faire.

-M’en fiche ! Je resterai là pour les protéger, maîtresse !

C’est alors qu’en regardant le bureau du gros, Kon remarque un magazine qui l’intrigue.

-Hm ?

Il se sert du sein de sa maîtresse pour rebondir, comme un bumper dans Sonic pour se diriger vers le bureau. Il fait une cabriole et atterrit dessus sur les pieds. Il se dirige vers le magazine. En voyant la couverture, un torrent de sang coule de son nez.

-Wou putaiiiiiin !

Dessus, on peut voit une belle blonde à forte poitrine en topless, chaque mamelons cachés par 2 pansements positionnés en croix. Elle a les bras croisés sous sa poitrine, les mettant bien en valeur, en faisant un regard sensuel, genre pour te dire «  Tu veux en voir plus, mon mignon ? ». Excité, il  regarde quelques pages du magazine, et l’est encore plus.

-Des déesses ! Pleins de déesses dans un seul livre ! C’est trop top !

Voyant que ça lui plaît, le proviseur intervient.

-Et ce n’est pas tout !

Il ouvre un tiroir de son bureau, avec à l’intérieur pleins de magazines coquins !

-Voici mon trésor ! Dit le grassouillet fièrement.

Le petit pervers, en voyant cette collection, a un filet de bave qui lui coule sur les lèvres. Il les pointe en tremblant.

-J-j-j-je peux les lire ?

-Oui, bien sûr ! Accepte le proviseur.

La peluche bondit de joie tellement qu’il est content en levant le bras.

-Supeeeeer !

En le voyant dans cet état, Neliel est ravie que son serviteur se soit calmé vis-à-vis du gros. Cela l’arrange, car elle doit se rendre dans sa classe.

-Je peux te laisser là, Kon ? Tu ne feras pas de bêtises ?

Le lion se retourne vers elle en pointant le pouce, l’air benêt, hâte de lire ces merveilles.

-Comptez sur moi, maîtresse ! Je serais sage comme une image !

-Je garde votre animal pour vous, jolie jeune fille ! Rajoute le proviseur, ayant aussi un air benêt.

-Bien ; à tout à l’heure ! Dit la verte.

Fin Flashback

En entendant ce fabuleux récit, Rito prend un air blasé.

-T’est entrain de nous dire que tu lisais des magasines…osés avec le proviseur ?

-Ouis ! Dit fièrement Kon. Le gros proviseur est super cool, comparé à toi !

Le jeune homme est abasourdi par ce qu’il vient de dire.

-Il me compare à ce gros pervers de proviseur !?

Le lion remarque à sa droite Natsuki qui est apeurée par la petite créature.

-T-tu es un extraterrestre, aussi ?

Kon, en voyant, cette planche à pain, cette erreur de la nature, fait une sale tronche en fronçant les sourcils et en ramenant la lèvre inférieure par-dessus l’autre.

-C’est qui, elle ? Demande-il, toujours agrippé au trophée de sa maîtresse.

-Kon, je te présente Natsuki, ma nouvelle amie. Lui dit cette dernière. Et ne t’inquiètes pas, Natsuki, il ne te fera aucun mal.

-T-tu es sûre ? Car, là, il me regarde bizarrement.

Effectivement, Kon regarde la brune en bavant, avec un regard lubrique.

-Baaaaah… Trop…

Il rebondit sur le sein de Neliel et bondit vers la brune qui prend peur.

-Sexyyyyy !

-KYAAAAAH ! Crie-elle en se protégeant avec les bras.

Mais le lion frôle la jeune fille, sans même y faire attention. Natsuki retire ses bras, le remarquant.

-Hein ?

Oui, car ce que vise Kon, c’est plutôt la docteur Mikado, toujours à boire son thé, les jambes croisés sur sa chaise à roulettes. Il n’a qu’un seul  objectif, ses pastèques ! Le mini-pervers a un air de benêt.

-Oooh… Une déesse à gros nibards d’âge mur rien que pour moiiiiii !

-Attention, Dr Mikado ! Prévient Rito.

Mais alors qu’il s’apprête à atteindre le Nirvana, Ryôko se décale sur le côté en faisant rouler sa chaise, esquivant ainsi le pervers, étant surpris de ne pas atterrir se la surface mammaire de la sulfureuse infirmière.

-Hein ?

Toujours en l’air, il se dirige vers la fenêtre, grande ouverte. IL s’agite, mais n’arrive pas à s’arrêter.

-Noooooon ! Pas çaaaaaa ! Crie-il, paniqué.

Il passe par la fenêtre, tombant dans le vide.

-AAAAAAAaaaaaah

Mikado, elle, continue de boire son thé, comme si de rien était, ce qui aberre Rito.

-Qu-quelle classe !

Dans la cour, retrouvons Yui Kotegawa qui marche tout en réfléchissant aux récents évènements qui se sont produit dans sa classe.

-La deuxième nouvelle semble être une amie à Lala. Espérons qu’elle n’est pas aussi dévergondée qu’elle. Se dit-elle, voulant maintenir les bonnes manières dans le lycée.

C’est alors qu’elle entend un cri au-dessus d’elle qui se fait de plus en plus fort.

-aaaaaaAAAAAAAH !

-Hein ? Fait-elle.

Quelque chose passe devant son visage. Elle sent alors quelque chose sur sa poitrine qui fait « Boïng ». En baissant la tête, que voit-elle ? Kon, agrippé à ses seins ! Ce dernier sourit bêtement.

-Atterrissage… réussie !

Le pervers frotte sa tête contre ses trophées, saignant un peu du nez

-Ils sont pas mal, ceux-là ! Dit-il, tout content.

Avoir cette étrange créature agrippée à ses seins met Yui dans tous ses états. Un acte aussi malsain, c’est inadmissible.

-C-c’est un…un… Bégaye Yui, les joues rouges.

Elle prend le pervers par la peau du dos, le détache de sa poitrine et le balance de toute ses forces en l’air.

-C‘est un scandale ! Crie-elle.

Le pauvre Kon retourne dans les airs.

-Aaaaaaaa !

Autre part dans la court, nous retrouvons aussi la reine du lycée, Saki Tenjoin, accompagnées de ses deux meilleures amis, Aya et rin.

-Alors, y a t-il du nouveau, Rin ?

-J’ai entendue dire que dans la classe de 1e A, une des nouvelles serait une amie à Lala, Mademoiselle Saki.

-La reine ouvre un œil, intéressée.

-Ho ? Et comment est-elle ?

-Je ne l’ai pas vue, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle plaît beaucoup aux garçons.

Saki, en entendant ça, prend ça très au sérieux ; elle garde quand-même son calme.

-Une nouvelle rivale, alors.

-Oui, Mademoiselle Saki. Confirme Rin.

-Et bien, il va falloir s’ne occuper, car la seule reine ici…

La bourgeoise met sa main à côté de sa bouche pour bien se mettre en valeur.

-C’est moi ! Hoooo ho ho ho ho ho ho !

Mais alors qu’elle continue de rire, un objet Volant non identifié lui arrive en pleine poire, ce qui la fait basculer en arrière et la fait tomber.

-Mademoiselle Saki ! Crient ses 2 subalternes.

L’héritière de la famille Tenjoin est sur les fesses, avec Kon sur le ventre, collé à son visage.

-Aïe…

-Vous allez bien, Mademoiselle Saki ? Demande Aya, inquiète.

-Oui, ça ira, Lui répond Saki, en décollant Kon de son visage.

En voyant le lion, évanoui, elle en est dégoutée.

-Mais quelle est cette peluche ridicule ? Dit saki, écœurée.

Le petit pervers, entendant cette voix mélodieuse, commence à reprendre conscience.

-Hmmm

En voyant cette immondice prendre vie. La reine la lance à 1 mètre d’elle.

-KYAAAAAH ! E-elle a bougée !

A terre, Kon se redresse, se frottant la tête.

-Putain, elle  est folle, cett-

Mais il s’arrête brusquement lorsqu’il voit une chose fascinante devant lui. Saki, apeurée, est assise par terre sur les fesses, et a les jambes suffisamment écartées pour apercevoir sa culotte ! Face à ce merveilleux spectacle, il lève son pouce.

-Nice Angle !

La reine, comprenant l’endroit où il mate, cache le trésor avec sa jupe, rougissant un peu, avec un air mécontent.

-Rin, débarrasse-moi de ce satire. Ordonne-elle.

La servante de Saki prend le manche de son bâton de Kendo qui est sur son dos.

-Oui, Mademoiselle Saki. Dit-elle en regardant Kon avec un air effrayant.

En voyant cette expression, Kon transpire, paniquant. Il bouge les mains.

-A-attendez, là ! J’ai juste vu sa-

Mais il n’eut le temps de finir, car Rin dégaine son bâton rapidement et frappe la peluche de toutes ses forces en l’utilisant comme. Le pauvre Kon est valdingué vers le toit du lycée.

-CULOOOOoooote !!

Sut le dit-toit, Ombre Dorée lit un livre, assise en tailleur. Alors qu’elle dévore sa passionnante lecture, elle entend un cri se rapprocher d’elle.

-aaaaaAAAAAh !

Rapidement, par réflexe, elle tend le bras gauche et chope par le ventre Kon.

-Urgh ! Fait-il.

La tueuse le regarde fixement, essayant de trouver son origine.

- De quelle planète es-tu ?

Mais le lion n’est pas d’humeur à répondre. Il regarde Ombre avec un air lubrique.

-Oooooh… Ce qu’elle est mignonne !

Tout en gardant son air benêt, il baisse la tête afin de zieuter sur la poitrine de la blonde. Mais en voyant la croix de sa tenue, il prend un air dépité.

-C-ce logo, c’est…

Il commence à transpirer comme un veau en comprenant qui c’est.

-T-t-tu es…est…

Efarré, son teint passe au bleu, les yeux blancs, et lève les bras sur le côté.

-T’es de la confrérie de l’Ombre !?

La blonde ne répond pas tout de suite, les yeux ombrés par ses cheveux. Le lion reste dans cette position.

-A…Aaaa

Enfin, la jeune fille répond.

-Tu as…

Craignant le pire, Kon bouge ses mains devant lui, paniqué.

-J-j’ai rien fait Je suis innocent ! Regarde !

Il fait un large sourire en mettant ses indexes à chaque bout de ses lèvres.

-Cheeeeze !

Enfin, la tueuse relève la tête, fronçant les sourcils et a les joues roses.

-Tu as regardé ma poitrine, n’est-ce pas ?

-Hein ? Dit Kon, ne s’attendant pas à une telle réponse.

Rassuré, il met sa main derrière la tête.

-ben oui. Et même si je préfère les fortes poitrines, tes petits seins sont très mignons : Héhé ! Dit-il pour essayer de se disculper.

Vexée, Ombre a les joues plus rouges, comprenant quel genre de personne est Kon. Une partie des mèches de sa longue chevelure se soulèvent et commencent à prendre une forme en faisant une spirale. Les cheveux du dessus de son crâne aussi s’agitent.

-Je déteste…

La transformation finie, la blonde prend d’un geste ferme un manche en fer entouré d’un ruban en papier. Ses cheveux ont pris la forme d’une batte de baseball en métal, une casquette noire avec la croix de sa robe sur la tête.

-Les pervers. Dit-elle avec sa voix neutre.

En voyant cette batte en métal luisant au soleil, le petit animal craint le pire pour lui.

-A-attends ! O-on n’est pas obligé de recourir à la violence, non ? Tu me laisses partir, et faire comme si de rien n’était, OK.

La tueuse regarde l’animal de haut d’un air effrayant.

-Tu es un pervers ; et les pervers méritent la mort. Lui explique-elle.

Face à cette menace, le lion est blanc, tétanisé, bouche bée. Tout en gardant la batte en main, elle arrange sa casquette, ombrant ses yeux. Kon, lui, est totalement paniqué, sentant son heure arrivée.

-Ne me tues pas ! Ne me tues pas ! Chuis trop jeune pour mourir !! Dit-il en s’agitant de partout.

La tueuse intergalactique lance le pervers au-dessus d’elle.

-Aaaaaaaah !!!

Elle se met en position de frappe, pied droit en arrière et batte derrière la nuque. En redescendant, le lion voit ce qu’il l’attend. Il écarquille les yeux.

-Non, pas ça !

La joueuse reste dans sa position, attendant que le projectile arrive devant elle. A ce moment-là, une lueur scintille dans l’ombre de sa casquette à l’œil droit. Avec une vitesse et une force prodigieuse, elle frappe la pauvre créature en plein dans le bide. Au moment de l’impact, au ralenti, les yeux de Kon sortent de leur orbites, un peu de bave sort de sa bouche.

-Gh

En retournant à la vitesse normale, Kon s’envole vers d’autres cieux à une vitesse ahurissante.

-GYAAAAAAaaaaaaa….

Lorsqu’il disparaît, une étoile scintille dans les airs. Ombre vient de faire un magnifique Home run. Cette dernière relève sa casquette, constatant sa performance.

-…Peut-être un peu trop fort.

A ses pieds se trouve le livre qu’elle lisait avec comme titre « Le baseball pour les nuls ». Annulant sa transformation de ses cheveux, elle reprend l’ouvrage et se remet en tailleur.

-IL faut que je connaisse tout avant le match de Samedi…

A suivre…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2023