Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 2177 lectures  - 5 commentaires [08 mai 2022 à 23:21:27]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque)

Game of Gods - Manipulation
[Histoire En réécriture]
Auteur: Anubis Vue: 26022
[Publiée le: 2013-01-18]    [Mise à Jour: 2015-05-31]
G  Signaler Action-Aventure Commentaire : 1
Description:
Athéna a enfin réussi à convaincre le Maitre du Temps qu'elle pouvait encore protéger la Terre et laisse l'Humanité faire son chemin. Mais alors que le Sanctuaire retrouve à peine son ordre habituel, dans l'ombre, on complote. Histoire de remuer le passé et s'emparer de l'avenir.

Et si depuis tout ce temps, Athéna n’était en réalité qu’une pièce sur un échiquier ? Larmes, faux-semblants, origine, concept... Le jeu entre les Dieux va commencer. Mais avant de comprendre le pourquoi, il faut savoir le comment du Jeu.
Crédits:
Les personnages issus de l'oeuvre original appartienent a Masami Kurumada / Toei / Suiesha / Etc.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le Maitre du Temps

[5359 mots]
Publié le: 2015-01-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Il se tenait à présent devant eux, le démon sans foi ni loi qui ne vouait allégeance et fidélité à celui qui détenait la puissance. Tokisada avait accompli bien des méfaits au cours de sa vie, mais les dernières révélations dont il fit part aux Saints avec fierté avaient atteint le paroxysme de l’horreur et du dégout. L’honneur n’était pas une chose dont s’encombraient cet être versatile de nature foncièrement arriviste et opportuniste.

 

A présent celui qui fut jadis un Saint de la déesse Athéna se tenait face à face des quatre Saints. La cruauté et le vice s’exprimaient clairement à son regard dément et à son sourire psychotique.

 

— Vous osez me défier dans votre état, fit-il avec condescendance. En son nom je vais vous offrir une mort très lente et douloureuse. Vous la serviez ensuite dans la mort comme les autres Ha ha ha ! S’exclama Tokisada ponctué par un rire malsain.

 

— Une fois de plus, tu nous sous-estimes Tokisada, ton orgueil causera ta perte ! Lui rétorqua Haruto.

 

— C’est ce que nous verrons bien, répondit-il en ricanant

 

— « Doton Sōga Oorō Jin » !

 

Le Saint du Loup intensifia son cosmos. Il posa ses mains contre le sol et en fit surgir une énorme tête de loup qui referma son imposante gueule sur le Demon. Cependant, Tokisada esquiva sans le moindre mal l’offensive d’Haruto et apparut derrière celui-ci. Il frappa implacablement ce dernier dans le dos, qui fut projeté en avant par la puissance du coup.

 

Les trois autres Saints en présence se retournèrent pour l’attaquer, mais ils ne brassèrent que de l’air avec leur coup. Tokisada se trouvait à présent à l’emplacement où il avait envoyé Le Saint du Loup et lui écrasait la figure contre le sol. Affichant toujours ce large sourire provocateur il poursuivit ses dires.

 

— C’est donc tout ce que vous pouvez faire ? fit-il avec mépris.

 

— Ça ne se passera pas comme ça ! « Rozan Sho Ryu Ha » !

 

Le Saint du Dragon intensifia son cosmos. Il abattit son poing en avant et déchargea toute la fureur de son cosmos sous la forme d’un d’un dragon cosmique verdoyant. Ryuho atteint Tokisada de plein fouet, mais ce dernier intercepta son coup en refermant sa main sur son poing. Le Demon retourna ensuite la décharge cosmique contre son utilisateur qui alla s’écraser avec fracas contre le flanc d’une colline.

 

— Vous n’êtes guère plus puissant que lors de notre première ou seconde rencontre. Dis Tokisada en appuyant encore plus son mépris envers les Saints.

 

— La ferme ! Lança Soma  en colère. « Lionnet Burning Fire » !

 

— Nous allons te faire ravaler tes paroles ! fit Eden avec tranchant. « Folgore Renaissance » !

 

Le Saint du Lionnet et le Saint d’Orion intensifièrent leur cosmos. Des flammes parcoururent l’avant-bras gauche de Soma tandis que de la foudre parcourut l’avant-bras droit d’Eden. Cependant, le Démon n’escomptait pas les laisser agir librement à leur guise.

 

— « Jikan-Ken » !

 

Le Démon du vent intensifia son cosmos. La notion de temps autour de Tokisada se mit alors à ralenti peu à peu. Se faisant, il put voir Soma et Eden se mouvoir au ralenti et porter leur offensive cumulée a ce même rythme sans même qu’ils ne s’en aperçoivent sur le moment. Il était désormais trop tard pour réagir, emporté dans leur mouvement, ils leurs faudrait plusieurs secondes pour réagir quand bien même ils intensifieraient leur cosmos.

 

Tokisada se jeta sur les deux Saints en arborant cet horrible sourire psychotique digne des plus grands serials killer. Le genre de sourire exprimant la folie démentielle de ces êtres qui vous glace le sang. Il leur asséna des coups avec une violence inouïe qui les envoya à terre et s’attaqua ensuite à Ryuho et Haruto qui tentèrent de se relever malgré qui est considérablement ralenti dans leurs actions.

 

Les Saints gisaient à nouveau à terre, le corps courbaturé par la douleur des assauts essuyés dont la violence fut sublimée par le cosmos du Démon. Tokisada n’avait pas menti lorsqu’il avait prétendu que cette personne lui avait donné la toute-puissance, cela en était même terrifiant.

 

— Saisissez-vous enfin l’écart de puissance qui nous sépare ?

 

— Ce n’est pas encore… fini, fit Haruto.

 

— Nous n’abandonnerons pas face un lâche de ton espèce, fit savoir Ryuho.

 

— Nous avons juré de te faire payer ta traitrise, lui rétorqua Soma.

 

— Et nous tiendrons promesse, conclut Eden.

 

— Vous ne pouvez rien contre moi ! Essayer donc un peu pour voir Ha Ha Ha !!!

 

— « Hakurōken Tōga Shissō » !

 

Le Saint du Loup intensifia son cosmos. Il fit jaillir ses griffes et concentra son potentiel cosmique entre ses mains. Haruto déchaina la fureur de son cosmos sous la forme déchargea cosmique qui prit la forme d’un loup immaculé.

 

— «  Lionnet Explosion » !

 

Le Saint du Lionnet intensifia son cosmos. Il concentra son potentiel cosmique entre ses mains. Soma déchaina la fureur de son cosmos au travers d’une titanesque boule de feu

 

— «  Rozan Hyuaku Ryu Ha » !

 

Le Saint du Dragon intensifia son cosmos. Il tendit ses bras en avant et concentra son potentielle cosmique entre dans ses mains. Ryuho déchaina la fureur de son cosmos au travers d’une décharge cosmique qui prit la forme d’une centaine de dragons.

 

— « Orion Extermination » !

 

Le Saint d’Orion intensifia son cosmos. Il tendit ses bras en avant et concentra son potentiel cosmique entre ses deux mains. Eden déchargea la fureur de son cosmos au travers d’une salve de foudre.

 

Les quatre attaques portées simultanément par les Saints fondirent sur le Démon et s’écrasèrent en même temps sur l’emplacement de ce dernier dans un épouvantable fracas qui leva un imposant nuage de fumée et de poussière. Des éclats de roche fusèrent dans tous les sens à une vitesse impressionnante. Le silence s’installa tandis que le cosmos de Tokisada disparut lors de la terrible explosion provoquée par les attaques conjointes.

 

Toute le fracas et la fumée provoquée lors de l’assaut se dissipa après plusieurs secondes et qu’elle ne fut pas leur désarroi d’Haruto, Ryuho, Soma et Eden de voir que Tokisada se tenait au centre du cratère sans le moindre dégât ou la moindre blessure. Le Démon se nourrissait de leur surprise et de leur déception qui se lisait sur leur visage, celui-ci se laissa même aller à un rire des plus sardoniques et arrogant qu’il soit.

 

— Avez-vous oublié que je suis immortelle ?

 

— Comment est-ce possible ! s’écria Soma

 

— Le Chrono Immortal stoppe le mouvement des atomes de mon corps, ce faisant vous ne pouvez m’infliger la moindre blessure. Je dois d’ailleurs remercier Saturne pour cette immortalité qu’il m’a octroyée lors de notre rencontre dans les confins de temps.

 

— Tu veux dire que c’est Subaru... Saturne voulait-je dire qui ta offert l’immortalité ? S’étonna Ryuho. Je n’en crois pas un mot ! Il n’aurait jamais pu commettre une erreur pareille, s’indigna Ryuho devant une pareille révélation.

 

— Le moment d’en finir est arrivé ! « Chrono Divide » !

 

Le Demon du vent intensifia son cosmos. Il diffusa ses pouvoirs temporels sous forme d’onde tout autour de lui. Tokisada affecta de la sorte tout ce qui se trouvait autour de lui. Les Saints furent d’ailleurs les premiers affectés par ce pouvoir temporel plus redoutable que jamais.

 

— Que nous arrive-t-il ? s’exclama Ryuho

 

— Le Chrono Divide divise votre temps par deux et ainsi de suite indéfiniment. Les secondes deviendront des minutes, etc.

 

Le Démon observa avec plaisir les Saints tenter de se mouvoir pour échapper à son emprise avec la force du désespoir. Le spectacle  de ceux-ci se mouvant de plus en plus lentement était tout simplement exquis aux yeux de ce dernier. Tokisada arrêta soudain l’influence de son pouvoir temporel, il avait juste voulu les affaiblir avant de leur porter le coup de grâce.

 

— Vous n’avez pas la moindre idée des horreurs qui vous attendent, sa puissance est sans limites ! Même la toute grande déesse Athéna ne représente pas plus de menaces qu’un insecte à coter d’elle !

 

Tokisada se tut un moment prit une longue inspiration avant de poursuivre sur un ton plus froid et meurtrier. Il pouvait à présent tout se permettre étant donné que ses opposants étaient temporellement très réduits dans leurs mouvements

 

— Athéna et tous ceux qui l’accompagnent sont voués à une mort certaine et inexorable. Tous autant que vous êtes la servirez ensuite dans la mort dans le nouvel ordre universel qui verra le jour !

 

Il laissa peser un long silence l’espace de quelque instant et puis reprit d’une voix cinglante.

 

— Votre heure a sonné ! « Chrono Exécution » !

 

Le Démon du vent intensifia son cosmos. Il tendit ses bras en l’air et concentra son potentiel cosmique entre ses mains. Tokisada rabattit ses mains en avant et déchaina la fureur de son cosmos au travers d’une sphère temporelle. Cette gigantesque sphère noirâtre qui se rapprochait des Saints avait la propriété de pouvoir absorber tout le temps de la victime lui restant à vivre. En d’autres termes Haruto, Ryuho, Soma et Eden allaient mourir non pas à cause de la puissance de l’attaque, mais du fait d’être dépossédé de leur temps de vie.

 

La Sphère se rapprochait inévitablement des Saints qui ne pouvaient plus se mouvoir à une vitesse normale. Ils étaient voués à une mort certaine quoiqu’ils tentent. Soudain un sifflement retentit dans le lointain, mais au fil des secondes se précisèrent de plus en plus. Un objet de forme sphérique passa à vive allure enter le groupe de Saint et pourfendit la sphère temporelle sur son passage. Cet objet se trouvait être une égide qui frappa Tokisada en plein centre du thorax en tournoyant sur elle-même telle une scie circulaire.

 

— Qu’est-ce que ! S’exclama-t-il de ce soudain revirement de situation

 

L’égide retourna de se fixer au bras de sa détentrice tandis que deux silhouettes fondirent en piquer sur le Démon et le frappèrent simultanément de leur pied à nouveau en plein thorax. Lors de l’impact, elles firent exploser leur cosmos qui déstabilisa Tokisada qui fut envoyé avec une grande brutalité à terre.

 

Les deux silhouettes firent après cela un salto en arrière et se laissèrent glisser au sol. Elles s’immobilisèrent quelque peu devant le groupe de Saints qui venait d’être sauvé par cette intervention des plus fortuites.  Le Démon se releva et se mit à hurler sous le coup de la colère.

 

— Qui êtes-vous !? Pesta-t-il

 

— Je suis Fortuna de Vindicta

 

— Et moi je suis Minerve de Sapientiæ

 

— Nous sommes les Animæs aux services de Pluton, répondirent-elles en cœur

 

— C’est impossible ! Pourtant, les Saints avaient tué tous les Animæs lors de leur conflit avec Pluton !

 

— Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, lui répondit Minerve avec sarcasme

 

— Et maintenant on va te faire ta fête espèce d’enfoiré, lui rétorqua Fortuna avec arrogance

 

— Je vais tous vous massacrer, hurla Tokisada dans un accès de rage psychotique.

 

— « Iustitiae Gladius » !

 

L’Animæ de Vindicta intensifia son cosmos. Elle se saisit de son manche d’épée dépourvu de lame qu’elle leva en l’air. Elle lame cosmique en surgit alors et monta à perte de vue dans les cieux. Fortuna rabattit son bras en avant et la lame cosmique pourfendit tout ce qui se trouva sur son chemin jusqu’à l’extrémité de la sphère. Tokisada bondit sur le côté pour éviter la lame, mais pour constater avec effroi l’énorme et profonde balafre présente sur le sol après le passage de la lame.

 

— « Pluvia Lamina » !

 

L’Animæ de Sapientiæ intensifia son cosmos. Elle lança avec force sa lance en direction du ciel et lorsqu’elle atteignit son point culminant et redescendit en direction du sol. La lance de Minerve se démultiplia provoquant ainsi une pluie de lance qui s’abattit sur le Démon, provoquant un sifflement funeste sur leur passage.

 

Tokisada fut pris de court par cette  offensive de grande ampleur laquelle il ne s’attendait pas. Ce dernier fit usage de ses ailes pour battre aussi vite de que possible en retraite pour ne pas être pris dans la pluie assassine. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que parmi tous les trous présents au sol, seulement une lance y était fichée. Cependant, il n’aura pas le temps de réfléchir une seconde de plus.

 

— « Gladius Thémis » !

 

L’Animæ de Vindicta intensifia son cosmos. Elle se saisit d’une chose semblant être un simple manche qu’elle jeta dans la direction du Démon. De chaque côté du manche jaillit une lame de glaive  généré par le cosmos de Fortuna, l’arme se démultiplia également. La précédente offensive n’était qu’une diversion et Tokisada était tombé dans celle-ci les pieds en avant. Il était ç présent pris au cœur d’une rafale  lame cosmique tournoyante qui le mire à mal.

 

— Vous allez me le payer !!! Où est-elle passée ?

 

L’offensive était certes terminée, mais l’Animæ de Vindicta avait disparu du champ de vision. Cette dernière se trouvait à présent dans le dos du Démon. Fortuna posa ses mains à terre et asséna un terrible coup de pied dans le dos de Tokisada, à la base de la colonne vertébrale. Ce dernier fut arraché du sol et projeté en avant par la puissance du coup sublimé par le cosmos de l’Animæ de Vindicta.

 

Minerve prit appuie contre le sol et se projeta dans la direction de Tokisada et lui porta un terrible coup de genou ascendant dans l’abdomen qui arracha un cri au Démon qui fut renvoyer à contre sens par l’Animæ de Sapientiæ. Le calvaire de Tokisada était encore loin d’être fini.

 

Fortuna sauta à sa hauteur et porta un coup de pied circulaire qui le heurta de plein fouet dans le visage et l’envoya une fois de plus dans le sens opposé du précédent coup. La dernière chose que put voir le Démon fut Minerve arrivée par haut dessus les mains jointes haut dessus de sa tête. Elle asséna un fracassant coup en marteau sur la tête de Tokisada qui fut envoyée direction du sol tête la première où il s’y encastra.

 

Les deux Animæs se réunirent dos à dos et descendirent en piqué en direction du sol qu’elles fracassèrent à grande ampleur lors de l’impact sublimé par leur cosmos. Un gigantesque cratère trônait en lieu et place au sein des Malebolges. Tokisada avait juste eu le temps de se relever et de s’éloigner le plus vite possible grâce à ses ailes de l’emplacement ou ses deux nouvelles opposantes atterrir en pulvérisant tout ce qui se trouvait au sol.

 

Il était inconcevable pour le Démon qu’il puisse être atteint à autant de reprises à de si courts intervalles. Tokisada avait été éprouvé par l’offensive et exhalait à coup de grandes respirations qui témoignent de la fatigue de ses efforts.

 

— C’est beaucoup moins facile avec des adversaires en pleine possession de leurs moyens n’est-ce pas ? Lui jeta à la figure Fortuna de façon provocatrice.

 

— Tel est pris que croyaient prendre, d’ailleurs n’avais-tu pas dit que tu allais tous nous massacrer si je ne trompe ? Ajouta Minerve pour pousser à cran leur opposant.

 

Il avait non seulement été très mis à mal par les Animæs, mais en plus, elles le provoquaient ouvertement et cela lui restais en travers de la gorge. Pour le Démon, elles n’étaient que deux petites merdeuses arrogantes et provocatrices qui ne savaient pas à qui elle s’adressait. Bouillonnant de colère et de rage celui-ci se laissa emporter par ses pulsions meurtrières et hurla à gorge déployée.

 

— Je vais vous détruire ! « Chrono Dominion » !

 

Le Démon du Vent intensifia son cosmos. Il propagea ses pouvoirs temporels tout autour de lui en provoquant l’explosion de son cosmos. Tout le potentiel cosmique de Tokisada se déversa alors dans la sphère. Minerve saisit Ryuho par le poignet et bondit sans tarder avant d’être atteinte par les ondes propagées par le démon.

 

L’Animæ de Sapientiæ et le Saint du Dragon attirent dans le dos du Démon bien après que les ondes émissent par son corps ait fini de se propager à terre. Ils étaient tous les deux prêts à poursuivre le combat, mais il allait avoir une surprise de taille.

 

— Impressionnant, vous êtes parvenu à esquiver mon attaque…

 

— Et à présent tu es encerclé ! Fit savoir Minerve en lui coupant la parole.

 

— Ha Ha ha… au contraire, vous êtes seul à présent ! S’exclama-t-il.

 

L’Animæ et le Saint regardèrent dans la direction de leurs comparses et effectivement. Qu’il s’agisse de Fortuna ou encore d’Haruto, Soma et Eden, plus aucun d’entre eux ne faisait de mouvement. Ils étaient tous autant qu’ils sont comme figés sur place. Les traits du visage de Minerve et de Ryuho se déformèrent sous le coup de la surprise.

 

— Que leur as-tu fait ! s’exclama Minerve la voix empreinte de colère

 

— Leur temps a tout simplement cessé de s’écouler. Ils resteront dans cet état de stase temporelle indéfiniment à jamais Ha Ha Ha !

 

Tokisada ! Ta cruauté n’a-t-elle aucune limite ? Lui demanda Ryuho qui tentait de conserver son sang-froid.

 

— Il est temps d’en finir une fois pour de bon. Soyez figé par le temps éternellement !

 

— «  Sacrae Lance…. »

 

Le pouvoir temporel de Tokisada qui emplissait la sphère fit son œuvre. Minerve et Ryuho se figèrent instantanément sans pouvoir effectuer le moindre mouvement d’esquive. Le Démon trouvait par ailleurs que l’Animæ de Sapientiæ et le Saint du Dragon formaient un joli couple ainsi, figé l’un à côté de l’autre pour l’éternité. Le Démon n’en oubliait pas ce qu’elle lui avait infligé et comptait bien se venger sur cette opposante immobile et incapable de se défendre.

 

Tokisada auréola  son poing de cosmos puis frappa sans retenue Minerve au ventre. La décharge cosmique la traversa et ressortit à l’arrière de son corps sans causer le moindre dégât en surface, mais il n’en était pas de même à l’intérieur du corps de la malheureuse. Malgré que le corps de l’Animæ de Sapientiæ soit en état de stase temporelle, le sang lui remonta à la bouche et s’écoula le long des commissures des suites de sa blessure.

 

Dans la sphère qui couronnait cet assemblage pyramidal et labyrinthique, la divinité sumérienne discutait entre elles d’un évènement plutôt fâcheux. Regarder depuis là haut Saori et toute sa coalition se fatiguer en vain dans des affrontements plus ignobles et cruels les uns que les autres les divertissaient avant la fin. Le problème en question était tout autre.

 

— Un intrus a pénétré ces lieux et sème le chaos et l’anarchie dans les sphères, s’exprima une voix féminine.

 

— Il ne fait pas partie des troupes d’Athéna, la puissance qu’il dégage est supérieure à celui de tous les insectes grouillant sous nos pieds, lui répondit une voix masculine.

 

— Il se déplace également un peu trop vite de sphère en sphère, son parcours est chaotique et anarchique. Il ne cesse de monter et puis de redescendre. Allant jusqu’à repasser dans les sphères où il a déjà semé le désordre, fit une seconde voix masculine très grave, semblant être celui d’un démon.

 

— J’y pense, lui aussi se promène de sphère en sphère pour s’amuser avec les hors-d'œuvre avant de passer au plat principal. Ne pourrait-il pas se rendre utile pour une fois et faire quelque chose de constructif en nous débarrassant de cette intruse .

 

La discutions et autres réflexions entre les déités sumériennes continuèrent ainsi pendant que dans les Malebolges le silence est revenu. Tokisada pour sa part savourait pleinement une victoire dument méritée sur sa Némésis de toujours et sur ses alliés Saint ou Animæs.

 

— Ha Ha Ha ! S’exclama-t-il d’un rire mauvais. Comme je l’avais dit autre fois, c’est mon nom qui figurera  a la dernière page de l’histoire de ce monde et qui figurera également à la première page du nouveau. À nouveau Tokisada se laissa éclater d’un rire démentiel et mégalomane.

 

— Encore faudrait-il que tu survives jusque-là, fit une voix neutre semblant sortir de nulle part.

 

Le Démon ravala aussitôt son rire suite à la surprise d’entendre cette voix l’interpellant. Il avait beau regarde dans tous les sens, il ne voyait pas celle à qui elle appartenait. Elle provenait de partout et de nulle part à la fois ce qui eut le don de mettre Tokisada sur ses gardes.

 

— Qui va là ! Somma-t-il

 

Un énorme flot d’énergie noirâtre semblant à des vagues apparue soudain dans le ciel. Toutes convergèrent vers un unique et même point ou l’une silhouette commença à apparaitre au milieu de tout ce remous. L4etre ainsi apparut descendit sans se presser jusqu’à poser pied-à-terre. Le faciès de nouvelle intervenant n’était guère beau à voir entre ses canines proéminentes et sa chevelure en bataille. Celui-ci était également vêtu d’un Chronotector aussi couvrant et complexe que celui porté par le dieu du temps lui-même.

 

— Qui… Qui es-tu !?

 

— Est-ce que je t’ai demandé qui tu es moi ?

 

Ce nouvel intervenant se foutait ouvertement de la gueule de Tokisada que ce soit dans sa façon de parler ou de se tenir face à lui. Tout en lui n’était que provocation à l’état pur. Le Démon ne se laissa guère intimidé par cet être qui le poussait déjà à bout de nerfs sans même qu’il n’ait à ouvrir la bouche.

 

— Je vais te faire taire… pour l’éternité ! « Chrono Dominion » !

 

Le Démon du Vent intensifia son cosmos. Il propagea ses pouvoirs temporels tout autour de lui en provoquant l’explosion de son cosmos. Tout le potentiel cosmique de Tokisada se déversa à nouveau dans la sphère. Le nouvelle intervenant à son tour ne bougea plus d’un pouce comme ses précédentes victimes.

 

— Ça t’apprendra à provoquer plus fort que toi

 

L’inconnu  ne répondit point à la provocation du Démon. Il se contenta de se faire craquer la nuque une fois à gauche et puis à droite sous le regard de Tokisada qui devint livide. Que ce soit les Saints ou les Animæs, tous avaient été figés par son pouvoir alors pourquoi cette inconnue lui pouvait y résister ?

 

— Impossible ! Comment peux-tu… Très bien dans ce cas-là ! « Chrono Immortal » !

 

Le Démon du Vent intensifia son cosmos. Il utilisa ses pouvoirs temporels sur lui-même afin de stopper le temps de son propre corps. Le corps de Tokisada était à présent théoriquement indestructible étant donné qu’il venait de stopper le mouvement des atomes de ce dernier.

 

— Mon corps est à présent indestructible ! Tu ne pourras pas m’infliger la moindre blessure quel que soit la puissance de ton cosmos.

 

— Bouffon, fit-il en ricanant comme une hyène.

 

L’être tendit son bras en avant et pointa le Démon de son index. Une décharge de cosmos en partir et frappa Tokisada en plein visage. Lui qui était encore si arrogant il y a un instant envers cette personne qui ne connait pas changea radicalement d’attitude.

 

— Ce n’est pas… possible, s’exprima-t-il d’une voix tremblante

 

Malgré son corps prétendu indestructible et ne pouvant être blessé. Un filet de sang s’écoulait pourtant bel et bien de son front. Quelle était donc cette personne qui venait d’apparaitre sans crier garde alors que la victoire était sienne. Tokisada était de plus en plus crédule et consterné, chaque action qu’il tenait se soldait toujours par un échec cuisant accompagné des sarcasmes et du cynisme humiliant de cet être.

 

— Je suis pourtant immortelle ! Je ne peux pas perdre !

 

— Correction… tu étais immortelle, tu ne l’es plus à présent.

 

— C’est impossible ! C’est Saturne qui m’a octroyé ce don

 

— Justement, mon frère m’envoie récupérer ce don que tu as très mal employé. Sans compter que tu as tabassé ses amis.

 

— Tu es son frère ? Ce n’est pas possible ! Cela voudrait que tu es

 

Kairos, le dieu du temps opportun et frère cadet de Saturne, Chronos what ever suivant les noms que vous lui donnés. Tu comprends enfin face à qui tu te tiens espèce de larve ?

 

— Ne t’approche pas de moi !

 

— Je vais me gêner peut-être, commençons d’abord par te reprendre ton immortalité et ensuite je verrais ce que je peux t’infliger comme traitement. « Rewind Bio ».

 

Le Dieu du temps amplifia son dunamis. Il fit apparaitre une horloge sur le corps de sa victime et commença à remonter les aiguilles de cette dernière. Le corps de Tokisada commença à rajeunir au même rythme que les aiguilles tournaient en sens inverse. Kairos prit un malin plaisir à le ramener à son état de simple Silver Saint sans prétention.

 

— Tu es à nouveau mortel, mon cher Tokisada, que vais-je pouvoir t’infliger à présent ?

 

Kairos laissa volontairement peser un long silence angoissant sur ce qu’il projetait de faire afin que Tokisada ressente bien la peur. Quel amusement cela était pour le dieu du temps de voir le Démon céder à la panique devant l’imminence de son jugement pour tous les crimes qu’il a commis.

 

— Voilà ! fit Kairos sur un ton lugubre. Je sais ce que je vais te faire, fit-il en affichant un large sourire carnassier qui laissait peu de doute à ce qu’il projetait de faire.

 

A ce mot Tokisada déglutit de travers suite au vice présent dans le regard sournois du dieu du temps. La sentence du Saint ayant déjà plus d’un acte de traitrise à son effet promettait d’être théâtrale.

 

— Tu as figé le temps de Saints et de ces deux magnifiques femmes Animæs. Ainsi quand bien même sont-ils présent en ce lieu, ils ne verront pas ce que je t’infligerai et n’entendront pas hurler a la mort. À présent que le spectacle commence ! Voici ta sentence Tokisada ! « Real Marbleous » !

 

Le dieu du temps amplifia son dunamis. Il relâcha celui-ci en une importante masse d’énergie noirâtre tourbillonnante. Toute la sphère était à présent envahie par cette énergie en perpétuelle rotation, l’environnement ne tarda pas à être dévasté, mais en aucun moment ne s’approcha des Saints et des Animæs immobiles tel des statues. L’œil de Kairos s’illumina d’une lueur sournoise accompagnée d’un rictus glaçant le sang. L’instant d’après ce fut Tokisada qui poussa un hurlement déchirant de douleur retentissant en échos.

 

Son bras droit tomba inerte au sol tandis qu’il se porta la main gauche à son épaule amputée du dit membre. Sans la moindre hésitation, le dieu venait d’arracher un membre au Démon au travers de l’une de ses spirales de dunamis.

 

— Ça fait mal n’est-ce pas ? lui demanda Kairos en le ralliant. Et cesse de hurler comme la déesse Athéna, ta voix me casse les oreilles. Ajouta-t-il avec un cruel sérieux.

 

— « JikanGyakkō… » ! Parviens à articuler Tokisada entre deux crachats de sang.

 

Le Démon du Vent intensifia son cosmos. Il utilisa ses pouvoirs temporels sur lui-même afin de ramener son corps dans un état antérieur à la mutilation de son corps, mais… rien ne se produisit. Au grand désespoir de Tokisada qui cédait de plus en plus à la peur.

 

— Pourquoi ne se passe-t-il rien ? Mes pouvoirs m’ont abandonné ! C’est toi qui as fait ça !

 

— Hé , fit Kairos en ricanant avec effroi en guise de réponse. Il est temps de tirer le rideau sur ta misérable existence. Passons sans attendre à l’acte final.

 

Chaque mot prononcé par le dieu laissait présager le pire pour Tokisada et ce dernier le savait que trop bien à présent. Il était tombé sur un adversaire plus sadique et fou que lui-même. Il comprend à présent ce que chacune de ses victimes précédentes a du ressentir le moment venu alors qu’il prenait un malin plaisir a joué avec le temps.

 

— Voici l’épilogue de ton existence Tokisada ! « Marbleous Loom » !

 

Le dieu du Temps amplifia son dunamis. Le temps et l’espace commencèrent à se déchirer autour d’eux. Kairos se retrouva à présent seul avec Tokisada  sur un morceau de terre au milieu du grand nulle part.

 

— Où sommes-nous ?

 

— Nulle part, mon cher, dans ce lieu ni la matière, ni le temps n’existent. Tokisada, toi qui voulais être immortalisé dans l’histoire dans cet endroit que tu vas y disparaitre à jamais.

 

— Attends ! Il peut-être moyens de s’arranger ! L’implora Tokisada de la main qui lui restait

 

Kairos disparut soudainement du champ de vision de Tokisada pour réapparaitre prestement face à face devant ce dernier. Il lui asséna un colossal coup de pied sans la moindre retenu dans le ventre qui le projeta dans la zone du grand néant ou Tokisada fut désintégré sans autre forme de cérémonie. Il réapparut ensuite dans les Malebolges où le temps était toujours suspendu. Il se tourna dans la direction de l’Animæ de Sapientiæ qui était dans un mauvais état.

 

— Ça, c’est très moche, fit-il

 

Minerve n’avait cessé de perdre du sang par la bouche suite au coup porté avec lâcheté par Tokisada sur une opposante ne pouvant se défendre. Elle risquait beaucoup s’il redémarrait le temps alors qu’elle est dans cet état. Kairos s’approcha et fit apparaitre le temps de celle-ci sur forme d’horloge dont il remonta l’aiguille de trente minutes en arrière. Le sang qu’elle avait perdu à terre fit en dépit de toute notion de physique marche arrière et remonta le long des commissures de sa bouche pour retourner à sa place.

 

Le corps de Minerve ayant été ramené dans un état antérieur à cette importante blessure, Kairos disparut des lieux en claquant des doigts derrière lui pour remettre en fonction le temps dans la sphère. Son intervention restera ni vue, ni connue.

 

— Que… fit Fortuna revenant à la raison

 

— Où est passé Tokisada d’ailleurs ? S’interrogea Haruto ?

 

Cela était la question que tous se posèrent dès l’instant où ils eurent repris conscience après que leur temps ait repris son cours. Leur interrogation trouva très vite une réponse une fois qu’ils trouvèrent le bras du disparu à terre. Un sentiment de dégouts se dessina sur le visage de chacun et ils passèrent ensuite à la seconde interrogation qui intriguait les Saints.

 

— Fortuna, Minerve, que faites-vous ici ? Leur demanda amicalement Ryuho.

 

— J’étais présente incognito lorsque la déesse Athéna a fait son discours au Sanctuaire, répondit Fortuna.

 

— Je ne sais pas ce qui sera advenu ni vous n’étiez pas intervenu, fit Haruto avec une certaine forme de remerciement.

 

— Nous devons tous être unis en ces heures sombres pour protéger ce qui doit l’être, s’exprima Minerve.

 

— Excusez seulement du retard, mais entre : le temps de revenir en Italie pour retrouver Minerve et la mettre au jus et puis de trouver une embrouille pour faire évadé Janus… Il est d’ailleurs ? Se demanda Minerve intriguée par l’absence de ce dernier.

 

— On dirait que notre cher supérieur hiérarchique nous a faussé compagnie, ça valait bien la peine de se décarcasser pour le faire évadé, rétorqua Fortuna consterné par son attitude.

 

— Hormis vous, il y a-t-il d’autre Animæs survivant ? Leur demanda Eden qui fut jadis l’hôte de l’âme de leur dieu.

 

— Nous sommes les trois uniques survivants. Tous les autres sont morts dans le conflit qui a été organisé par ceux qui tiraient les ficelles depuis le début, répondit Fortuna avec fatalisme

 

— Il y a des chances que nous sommes tôt ou tard confrontés a eu, leur fit savoir Soma.

 

— Nous nous en doutions quand nous avons pénétré ces lieux, mais tout comme vous nous ferons avec afin de protéger l’Univers des convoitises des barbares ayant orchestré ces ignobles manipulations, répondu Minerve avec le réalisme qu’imposait le contexte de leur situation actuelle.

 

Une fois la discussion close, les Saints et les Animaes poursuivirent leur chemin ensemble. Ils se doutent que de nombreuses épreuves se dresseront sur le chemin menant à la sphère du sommet. Mais ils pouvaient à présent compter sur le renfort de deux puissantes alliées qui furent autre fois de vaillantes opposantes

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022