Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 2180 lectures  - 5 commentaires [08 mai 2022 à 23:21:27]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque)

Game of Gods II - Héritage Auteur: Anubis Vue: 4765
[Publiée le: 2015-06-01]    [Mise à Jour: 2015-11-29]
G  Signaler Action-Aventure Commentaires : 4
Description:
Plusieurs années ont passés depuis que le complot diabolique de la Matriarche a été déjoué in extremis. Malgré la volonté de chacun pour tout reconstruire, aller de l'avant et préparer leurs successeurs, les Saints garderont des traces de ces combats sanglants et presque cycliques. Pourtant, le mal, lui, ne se remet pas. Il n'a pas de blessures, pas d'états d'âme. Athéna risque de l'apprendre à ses dépens face aux terrifiants êtres venus d'un monde antédiluvien. Et ce, qu'ils soient ambitieux ou simplement assoiffés de destruction.
Crédits:
Les personnages issus de l'œuvre original appartiennent a Masami Kurumada / Toei / Suiesha / Etc.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Saint Fight : le premier tour

[2589 mots]
Publié le: 2015-08-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Les dix participants du Saint Fight étaient désormais connus de tous. Atteindre le sommet du Cosmos Delta fut une chose, regagner l’enceinte de la Palestre par la suite en fut une autre. Qui fut particulièrement éreintant étant donné l’état de fatigue de certains. La Saint de la Croix du Sud passa d’ailleurs presque toute la journée à se reposer dans sa chambre pour récupérer de ses efforts réalisés durant les épreuves de qualification.

 

Alia ne se réveilla que le lendemain matin pour ainsi dire, toute la fatigue qui habitait son corps avait pour sa part disparut. Elle ne pourrait cependant pas faire la grâce mâtinée étant donné que ce sera son cher maitre qui la sortira de force de son plumard. Le tournoi ne commencerait pas avant treize heures, cet après-midi et avant cette échéance, Violate désirait dispenser une dernière fois ses conseils ainsi qu’un entrainement théorique et pratique a sa chère disciple.

 

Aux alentours de onze heures, elle la laissa se reposer, physiquement du moins, et se contenta de lui rappeler l’une ou l’autre chose qui peuvent changer la donne lors d’un affrontement. La Spectre du Béhémoth se chargea d’assurer un suivi complet et total de sa disciple jusqu’à l’heure h, jusqu’à choisir ce qu’elle devait manger sur le temps de midi. Les autres maitres, du moins ceux qui en ont, auront probablement fait la même chose… ou pas.

 

Les dix participants étaient à présent alignés dans le stade où allaient se dérouler les différents affrontements du Saint Fight. Chacun était au garde-à-vous face à leur Directeur qui les observait impassiblement. Tous les Saints en formation à la Palestre se levèrent et firent de même quand lorsque sur le balcon surplombant l’arène, Saori accompagné de Pallas firent leur apparition de derrière les rideaux rouges. Les deux déesses s’installèrent à leur place qui se trouvait être un siège très richement décoré et ornementé, renvoyant une impression de trône majestueux. À présent que toutes les personnes concernées étaient présentes, Geki se racla la gorge pour s’éclaircir la voix avant d’entamer son discours.

 

— Je tiens tout d’abord à féliciter les dix jeunes espoirs qui se sont qualifiés cette année pour le Saint Fight dont la récompense sera la promotion au grade de Silver Saint. Vous allez à présent combattre sous le regard bienveillant de la déesse Athéna ainsi que celui de la déesse Pallas. N’oubliez en aucun moment les valeurs qu’elles prônent et nous inculque en tant que Saint.

 

— Puisse le cosmos guider votre cœur et votre âme à chaque instant même vos heures les plus sombres. Ajouta Saori d’une voix douce et chaleureuse.

 

Sur ces dernières paroles de la déesse de la sagesse. Le directeur se retira, suivi de près par les dix nominés après avoir fait une révérence aux déesses à l’exception du Saint de l’Ours qui les ignora sciemment. Cet acte outrageant à l’égard des déesses provoqua un tollé de réaction parmi le public. Toutefois, Saori n’y prêta aucune attention et fit revenir le calme dans le stade d’un simple geste de la main.

 

Un petit quart d’heure s’écoula le temps que tous les préparatifs se mettent en place pour le premier combat qui allait avoir lieux incessamment sous peu. Entre temps, la Gold Saint du Scorpion et la Gold Saint du Verseau firent leur apparition de derrière les rideaux rouges du balcon. Elles présentèrent leur respect aux déesses puis allèrent s’installer aux places libres près de la rambarde du balcon se trouvant en contre bas des places où se tenaient les déesses.

 

La Saint du Lièvre qui dispense les cours d’entrainement et fait office de maitre générale pour ceux n’ayant pas le privilège d’avoir un maitre attitré fit son entrée sur l’air d’affrontement. Elle s’avança jusqu’au centre de celui-ci et fit l’annonce du premier combat de ce Saint Fight. Ce dernier allait voir s’opposer la Saint de la Croix du Sud au Saint de l’Ours.

 

Alia entendu très distinctement son nom être cité. Elle se tenait actuellement au bas des marches qu’elle commença à gravir en courant. Une fois au sommet, elle prit appui contre la dernière marche et bondit en l’air et s’écria haut et fort.

 

— « Southern Cross » !

 

Les Pandora-box de chaque participant au Saint Fight étaient aligné l’une à côté de l’autre sur un emplacement réservé à cet effet sous le balcon où se tenait les deux déesses. La Pandora-box de la Croix du Sud réagit à l’appel cosmique de sa détentrice et réagit aussitôt. Une lumière aveuglante en jaillit tandis qu’elle s’ouvrait pour laisser apparaitre la Cloth de la Croix du Sud. Celle-ci dégagea une intense lumière pour tous ses interstices et se fragmenta pour aller recouvrit le corps d’Alia par-dessus son uniforme de la Palestre.

 

La Saint de la Croix du Sud atterrit dès lors parée de son armure sur le corps d’un côté de l’arène. Son adversaire ne tarda pas à faire son apparition à son tour de l’autre côté du stade en agissant de la même façon. Les deux Saints se toisaient à présent mutuellement dans les yeux, prêts à en découdre l’un comme l’autre. Au moment même où le top départ fut donné, ils se fondirent dessus mutuellement.

 

Les poings d’Alia et de Yuma se heurtèrent avec violence, noyée dans le fracas du métal qui résonne suite à l’impact. Leur regard exprime exactement la même chose, une fugueuse volonté de terrassé l’autre afin de le remettre à sa place. Après un court instant de répit, chacun abattit son second poing en direction de l’autre, mais ce résultat fut le même que précédemment. L’un comme l’autre n’attendit pas la suite et bondit en arrière pour reprendre ses distances pour mieux envisager sa prochaine action.

 

La Saint de la Croix du Sud réfléchit à plusieurs optiques en l’espace de quelque instant et passa l’attaque aussitôt après avoir mis un terme à ses rapides réflexions. Elle courut en toute hâte vers lui et à bonne distance, Alia bondit pour assener un coup de pied circulaire dans le visage de Yuma. La violence du coup fit tourner le Saint de l’Ours sur lui-même et l’envoya à quatre pattes par terre. Cependant, c’était mal connaitre Yuma qui se releva plus vite que prévu et faucha les jambes de son opposante au passage.

 

— « Hungin Bear » !

 

Le Saint de l’Ours se saisit de la Saint de la Croix du Sud à la gorge et la souleva du sol. Au fil des secondes qui s’écoulaient, le cosmos de Yuma que ce dernier insufflait dans ses muscles induisait une pression redoutable sur la nuque d’Alia. Il ne s’en cachait même pas, il voulait sciemment lui briser la nuque.

 

— Alia, tu es une demi-déesse et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui je vais te tuer ! Les divinités sont la forme d’existence qui m’écœure le plus en ce bas monde. Après t’avoir tuée, j’ôterais la vie à toutes formes d’existence divine présente au Sanctuaire ! Y compris à la déesse Athéna !!!

 

À nouveau des cris d'indignation retentirent dans l’enceinte du stade suites aux paroles blasphématoires et menaçantes proférées par le Saint de l’Ours. À nouveau, Saori fit taire l’ensemble d’un geste de la main et ne prêta pas la moindre attention aux paroles soutenue par ce Saint vouant une haine sans vergogne aux dieux.

 

— Ton disciple a toujours été comme ça ? demanda Sonia, interpellée par autant de haine.

 

— Je savais qu’il avait une profonde colère enfuie en lui, il m’avait déjà soutenu des discours de la sorte. Cependant, je l’avais toujours réprimandé et fais en sorte que cela ne se sache pas. C’est la première fois qu’il le cri haut et fort en se revendiquant de prendre plaisir à ôter la vie au être divin, répondit Pavlin qui se sentait terriblement déçus par les dires de son disciple.

 

Pavlin observait la suite du combat avec appréhension tandis que Sonia restait d’un calme consternant alors que c’était sa fille qui était en train de se faire étrangler sous ses propres yeux. Yuma était sérieusement résolu à lui ôter la vie, qu’importe le temps que mettrait sa nuque à céder sous la pression. N’importe qui cèderait à la panique sous le joug d’une si puissante et impitoyable strangulation. Néanmoins, Alia conservait son calme et repensait aux conseils que lui avait prodigués Violate plutôt ce matin.

 

* Pour vaincre un adversaire, il n’y a pas trente-six moyens différents. Un jour, si un adversaire devait avoir le dessus sur toi, fait toujours en sorte de changer son point fort en son point faible. *

 

La Saint de la Croix du Sud savait à présent ce qu’elle devait faire, mais l’asphyxie du à la strangulation ne l’aidait pas. Le manque d’oxygène se fait de plus en plus ressentir, en particulier au cerveau, elle devait agir au plus vite pour se retirer de ce mauvais pas.

 

— Ce combat est terminé !

 

— Effectivement… et tu vas mourir à l’insu de celui-ci !!!

 

— « Brutal Real » !

 

La Saint de la Croix du Sud rabattit son coup vers le haut et asséna un terrible coup dans le coude de son opposant. Le cosmos déployé à cet instant par Alia fut d’une telle puissance que le bras de Yuma se brisa net sur le coup. Un horrible bruit de métal qui se brise et d’os qui se fracassent emplit alors le stade l’espace d’un instant.

 

Raaahhh !!! Tu vas me le payer saleté de divine !!!

 

— Cela n’était qu’un avant-gout !

 

La Saint de la Croix du Sud une fois à terre pris appuie contre le sol pour bondir en arrière, préparant d’ores et déjà sa véritable offensive afin de mettre un terme à ce combat. Malgré la douleur provoquée par son dernier coup, le Saint de l’Ours se jetait sur elle comme une bête enragée. Au moment où Yuma allait la saisir, Alia bondit en l’air en effectuant un salto arrière.

 

— « Brutal Real » !

 

La Saint de la Croix du Sud descendit en piqué ave une jambe tendue vers l’avant, usant de son propos cosmos pour se propulser vers le sol. Alia heurta Yuma de plein fouet au centre de son plastron. La puissance physique et cosmique qu’elle déploya lors de l’impact fut d’une telle ampleur que le plastron de la Cloth de l’Ours vola en éclat. Se faisant Yuma encaissa en réalité l’offensive d’Alia directement dans sa chair.

 

Après cette offensive aussi fulgurante que violente, le Saint de l’Ours s’écroula au sol. Il était vaincu et dans l’incapacité de se relever pour poursuivre la suite du combat. Alia était donc de ce fait à présent qualifié pour le second tour du tournoi. Violate qui avait tout observé depuis les coulisses adossées contre un mur esquissa un sourire satisfait suite à la prestation de son disciple. D’autres combats se déroulèrent à la suite au cours desquels Methis ainsi que Delphes purent également se qualifier pour le second tour du tournoi. Le dernier combat de la journée qui se profilait verra s’opposer dans un instant Alec face à Terra, cependant un seul des deux se verrait offrir la dernière place pour le second tour.

 

— Le prochain et dernier combat va voir s’opposer Alec « Saint de l’Hydre » face à Terra «  Animæ de Nova ».

 

Les deux adversaires firent leur entrée dans le stade de la même façon que tous ceux s'étant affrontés auparavant au cours de la journée. Mais il fallut que dans son tract immense, Terra manqua une marche et s’étala de tout son long à l’entrée du l’air d’affrontement, et fut par la même occasion la cible des railleries du public. Elle se releva sans tarder et appela sa Iorica qui vint recouvrir son corps.

 

Sur le balcon, les personnes assises aux places réservées aux Gold Saints avaient changé. À présent s’y trouvait le Gold Saint du Cancer ainsi que le Gold Saint du Sagittaire, autrement dit les parents du Saint de l’Hydre. Celui-ci leur envoya un regard rempli d’assurance à la limite de l’arrogance avant de reporter son attention vers son opposante.

 

Pour sa part, l’Animæ de Nova ne le fit que du coin de l’œil de façon furtive. Elle renvoyait l’impression d’être prêt à se battre jusqu’au bout pour la victoire, mais en réalité elle pétait de trouille à l’idée de devoir affronté ce Saint la en particulier. Pourquoi parmi les dix participants du Saint Fight, il a fallu qu’elle tombe sur celui-là se disait-elle.

 

L’annonce du commencent du combat coupa court très vite a ses réflexions. Le Saint de l’Hydre ne tarda pas à lui foncer dessus. Encore une fois, elle s’en voulut de rêvasser au plus mauvais moment à cause de l’identité de son adversaire. Alec n’y alla pas de main morte et abattit son poing en direction du visage de Terra, elle esquiva le coup de justesse en penchant la tête sur la droite. Il enchaina tout de suite après avec un second coup de poing qu’elle esquiva cette fois-ci en penchant la tête sur la gauche. Cependant, l’Animæ n’avait pas envisagé l’angle du troisième coup de poing qui la frappa de plein front dans le visage.

 

Elle laissa s’échappa une complainte de douleur qui ressemblait plus au couinement d’un petit rongeur à vrai dire. Terra se porta les mains au visage et fit quelque pas en arrière puis plongea son regard dans celui d’Alec et lui dit en toute franchise.

 

— Tu m’as fait mal ! Dit-elle d’une voix pleurnichante.

 

Le Saint de l’Hydre crut mal entendre et s’approcha de l’Animæ de Nova pour poursuivre le combat quand celle-ci eut une curieuse réaction. Elle se laissa tomber volontairement à genoux et se mit à pleurer comme une fillette.

 

— Pourquoi !? Tu m’as fait mal !? Demanda-t-elle d‘une voix geignarde.

 

Ce que chaque personne put admirer à présent dans le stade était tout simplement inconcevable pour quelqu’un se prétendait être un guerrier au service d’une divinité. Et pourtant, Terra était bien à genoux en train de pleurer à grosses larmes de façon bruyante parce qu’elle avait reçu un seul et unique coup dans la figure. Une fois de plus elle fut la risée du stade qui s’exclamait à coup de grand éclat de voix.

 

Pour Terra ce n’était pas tant le coup de poing qui lui avait fait mal, mais plutôt la personne qui ne lui avait porté. Comme elle ne daigna pas se relever et préférais continuer de pleurer comme un gros bébé aux yeux de tous, Alec fut déclaré vainqueur par forfait.

 

— C’est ce qu’on appelle une victoire facile, fit Yuna avec une certaine fierté envers son fils. Quand penses-tu ?

 

— Euh… pardon ! Tu disais Yuna ?

 

— Je te parlais de notre fils à l’instant et de sa victoire au combien facile contre un adversaire fut-il si… courageux et endurant face à la douleur.

 

— Oui… tu as raison.

 

Si le Gold Saint du Sagittaire ne fit pas attention aux dires de sa femme, la Gold Saint du Cancer, c’est parce que son attention était tournée vers l’Animæ de Nova. Quand bien même cette défaite n’avait rien de glorieux, il lui renvoyait un sourire bienveillant. Néanmoins quand Terra croisa le regard de Koga, elle préféra enfouir son visage entre ses mains. Honte, elle avait honte du pathétique spectacle qu’elle venait de donner devant lui. C’est pour cette raison qu’elle ne pouvait pas soutenir son regard, pas plus qu’elle n’aurait pu soutenir celui de sa mère si elle avait été présente elle aussi en ce lieu.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022