Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Pokemon

Notre Idéal deviendra Réel
[Histoire Terminée]
Auteur: Tatsushi-chan Vue: 409
[Publiée le: 2015-06-10]    [Mise à Jour: 2015-06-10]
13+  Signaler Romance/Humour/One-Shot Commentaires : 2
Description:
N avait toujours été un mystère pour White. A tenter de le comprendre, de déchiffrer la moindre de ses paroles, elle ne s’était pas rendue compte qu’elle prenait cela peut-être un peu trop à cœur.
Et puis, à quoi pensait-elle ? Elle le savait pourtant, il le lui avait dit lui-même. Hormis la compagnie des pokémons, rien ne l’intéressait, les humains étaient stupides, une totale perte de temps.
Mais dans ce cas, pourquoi était-il venu après elle si souvent ? Avait-il trouvé en elle quelqu’un à qui se confier ? Mais elle était toujours une humaine…
« Que se passerait-il, N, si je devenais un pokémon, un jour, contre mon gré ? Que ferais-tu ? »
Ce fut la pensée qui la traversa, un jour, comme ça. Elle ne pensait pas qu’elle aurait bientôt l’occasion d’avoir la réponse à sa question…
_____________________
Two-shot, WhitexN.
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas (malheureusement T.T).
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Partie II

[2325 mots]
Publié le: 2015-06-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour tout le monde! Et voici la deuxième partie de ce Two-Shot comme prévue. Pas grand-chose de plus à ajouter alors bonne lecture :D

White regardait N, qui ne bougeait toujours pas. Elle se demanda ce qu’il attendait, mais elle comprit soudain qu’il évaluait du regard les blessures qu’elle avait. D’autant plus qu’à force de courir à travers la gigantesque forêt sans faire une seule pause, le dessous de ses pattes s’était mis à saigner, et son corps avait été écorché à de nombreux endroits par les branches fouettant son corps pendant la course et surtout, le collier encore bien visible au travers de sa fourrure noire.

Il bougea soudain, s’approchant d’elle, et malgré le fait qu’elle avait désespérément besoin de son aide, son instinct réagit de lui-même, sensibilisé par la torture qui lui avait été infligée par les scientifiques, et elle lâcha un grondement sourd et mauvais, avec une pointe de peur non dissimulée. Pourtant il avançait toujours, la faisant se recroqueviller. Il s’arrêta finalement à moins d’un mètre de distance. Sa raison lui disait de le laisser faire mais son instinct lui hurlait de s’enfuir le plus loin possible.

White la fixa d’un air surpris lorsqu’il tendit lentement la main vers elle et lui murmura d’une voix rassurante :

 - Ne t’inquiète pas, je ne te ferais pas de mal, c’est promis.

Son regard bleu se posa sur la main tendue, il semblait attendre son accord. Lentement, elle approcha sa tête qui entre finalement en contact avec la main du jeune homme, dont les doigts s’enfoncèrent doucement dans l’épaisse fourrure rouge qu’elle arborait à présent.

 - Je vais m’occuper de toi, lui assura-t-il. Tu viens ?

Il se redressa avec lenteur pour ne pas l’effrayer et retourna à son campement, se retournant quelques fois, vérifiant qu’elle le suivait bien, de son pas lent et chaloupé à cause de la fatigue et des blessures. Une fois arrivée, elle s’écroula de nouveau sur le sol, juste à côté du feu qui crépitait joyeusement en faisant craquer les branches qui s’y trouvaient. Elle ignora les autres pokémons qui se trouvaient autour et qui étaient sûrement avec N, remarquant juste qu’il semblait être le seul être humain des alentours et qu’il n’y avait pas l’ombre d’un membre de la Team Plasma.

N récupéra dans ses affaires des bandages et d’autres choses permettant de s’occuper d’elle et s’approcha. Il décida tout d’abord de s’occuper de ses pattes ensanglantées et dit alors qu’il les nettoyait à l’alcool, la faisant grimacer :

 - Tu as de la chance que j’ai décidé de faire du camping pendant quelques jours à travers Unys. Sinon, qui sait ce qu’il te serait arrivé…

White savait qu’il avait raison, évidemment. Si elle n’avait pas eu la chance effrontée de tomber sur lui, elle serait probablement morte de ses blessures et de la fatigue, en pleine forêt, oubliée de tout le monde.

Il s’occupa ensuite du reste de ses blessures puis décida qu’il devait enlever le collier. Alors qu’il approchait la main, la Zoroark se remit à grogner. Qui sait, peut-être y avait-il un bouton dessus qui pouvait être enclenché et envoyer de nouvelles décharges ? mais le jeune homme la rassura en disant qu’il souhaita simplement l’enlever pour le détruire. Elle baissa donc la tête, le sentant fourrager à travers sa fourrure noire et rouge, se débattant avec l’attache pour finalement l’enlever et le jeter sans remords dans le feu qui crépita de plus belle.

Une fois libérée de ce truc qui lui enserrait le cou, elle lâcha un soupir de soulagement avant de se rallonger plus confortablement au sol. Elle posa les yeux sur son sauveur qui était en train de ranger le reste de ses affaires, termina le repas qu’il devait être en train de manger quand elle était arrivée et qui semblait froid. Il invita ensuite les pokémons qui jouaient et mangeaient autour du camp à venir dormir. Il s’allongea près du feu et tous vinrent lui tenir compagnie. White fixait cette scène avec de grands yeux. Les grands discours que faisait Ghetis, et que N prônait aussi, concernant la libération des pokémons et la suppression des balls, semblait tellement possible quand elle les voyait s’agglutiner autour de lui, alors qu’il n’était même pas leur dresseur.

Finalement, elle commença vite à se sentir délaissée et s’approcha de lui à son tour, timidement, avant de pousser un peu les autres pokémons qui grognèrent, pour qu’elle puisse se lover contre son sauveur en baillant et s’étirant (pour changer). Elle remarqua d’ailleurs que même changée en pokémon, elle ne comprenait pas le langage de ces derniers et n’arrivait pas à leur adresser la parole, se muant en grognements, alors qu’elle ne pouvait pas non plus communiquer avec les hommes. On l’avait privé de communication avec les autres et elle détestait cela.

N eut un sourire en voyant qu’elle s’était approchée elle aussi et se blottit dans l’épaisse crinière rouge et incroyablement douce, fixant les yeux bleus de la Zoroark posés sur lui.

 - Tu me rappelles quelqu’un…murmura-t-il alors. Avec tes yeux…

Elle se figea à l’entente de ces simples mots. Se pouvait-il… ? Elle inclina la tête sur le côté pour lui montrer qu’elle était intéressée et il continua :

 - Une fille, plutôt jolie…avec de longs cheveux bruns, et de grands yeux bleus, les mêmes que les tiens.

Il soupira, caressant la fourrure de Zoroark tout en monologuant :

 - A chaque fois que l’on s’est croisés, c’était souvent Ghetis qui m’obligeait à me battre contre elle…Je n’ai toujours pas compris la raison, d’ailleurs. J’avais l’impression qu’elle pensait elle aussi que c’était possible, un monde sans pokéballs, mais nous n’avons jamais vraiment eu l’occasion d’en parler…Pourtant je suis sûre qu’on s’entendrait très bien, affirma-t-il.

White écoutait attentivement. Alors voilà finalement ce qu’il pensait d’elle : ils étaient semblables et auraient pu être bien plus proches ? Elle partageait son avis, mais pour l’instant, elle ne pouvait rien faire, et elle se sentait tellement impuissante…

Finalement N souhaita bonne nuit à chacun d’entre eux puis ils s’endormirent tous les uns après les autres.

 

XoXoXoX

Le lendemain matin, N décida de lever le camp. Il rangea toutes ses affaires, aidés par les autres pokémons. White voulait le faire aussi, mais avec ses blessures, le jeune homme le lui avait refusé. Juste avant de partir, il décida de refaire tous les bandages un par un, nettoyant de nouveau de peur que ça ne s’infecte. Quand ce fut fait, il s’accroupit à sa hauteur et dit :

 - Si tu veux repartir tu le peux, par contre il faudra que tu fasses très attention à tes blessures et que tu parcoures de petites distances pendant une bonne semaine.

White n’avait pourtant nullement l’intention de partir. Elle voulait qu’il sache que c’était elle, elle devait trouver un moyen de redevenir elle-même ! Alors elle secoua vivement la tête. Le sourire qu’il afficha en voyant son refus fit bondir de voir son cœur. Elle commença donc à avancer avec eux, mais N voyait bien que ses pattes, loin d’être cicatrisées, lui faisaient mal, d’autant plus qu’elle n’émettait aucune plainte, ne voulant pas les ralentir. Il s’arrêta donc au beau milieu du chemin et lui demanda :

 - Les Zoroark peuvent se transformer normalement non ? Tu pourrais le faire ? Comme ça je pourrais te porter et tu n’aurais pas besoin de marcher sur tes blessures.

Une nouvelle fois surprise par la gentillesse qu’il déployait encore une fois, elle acquiesça et ferma les yeux pour se concentrer. Elle avait bien réussi à attaquer sa cage hier, alors pourquoi pas la transformation ?

 - Parfait ! entendit-elle de son sauveur.

Elle rouvrit alors les yeux, remarquant qu’elle était devenue un Zorua. Bon elle pensait plus à un Pikachu à la base, c’était passe partout. Enfin elle s’en contenterait. N se pencha, la prit dans ses bras puis ils continuèrent leur route.

 

XoXoXoX

Les jours passèrent ainsi, entre campement  et villes. White, qui depuis le fameux jour où elle avait été changée en Zoroark, réfléchissait à la façon dont elle pourrait expliquer à N que c’était elle qu’il lui vienne en aide. Mais plus les jours passaient, et plus elle relayait cela en arrière-plan, privilégiant les moments qu’elle passait avec le jeune homme. Même en étant humaine, jamais elle n’aurait rien qu’espéré un jour pouvoir être aussi proche de lui. Cela faisait plus d’une semaine qu’il avait décidé de la soigner, et ses blessures étaient maintenant totalement guéries. Pour le remercier de l’avoir portée pendant tout ce temps, elle avait insisté pour qu’il grimpe sur son dos. Il refusait au début, prétextant qu’il avait des jambes et que ça allait très bien mais, comprenant qu’elle cherchait juste là un moyen de rembourser sa dette, il accepta finalement, et White se mit bientôt à le trimballer partout où il souhaitait aller.

Parfois elle se détestait pour ce qu’elle était en train de faire, car les scientifiques avaient bien réussi leur coup, elle était devenu un pokémon obéissant. Mais à d’autres, elle se disait qu’elle ne permettrait jamais personne d’autre être ainsi comme elle l’était avec N, et cela la rassurait.

Quelques temps plus tard, il lui annonça qu’il retournait au QG de la Team Plasma, un palais souterrain. Elle avait été soufflée à ces mots. Alors c’était là qu’ils se cachaient ?! Voilà pourquoi personne ne parvenait à leur mettre la main dessus !

Elle décida de le suivre évidemment, mais la simple idée de savoir qu’elle allait voir Ghetis lui hérissait le poil.

Quand ils arrivèrent enfin, elle remarqua qu’N fut accueilli comme un véritable prince revenant dans son Palais. D’abord intriguée, elle ressentit ensuite une pointe de fierté en sachant qu’il se trouvait sur son dos, et qu’elle sentait parfaitement ses mains glissées dans sa crinière rouge écarlate.

Il dut aller voir Ghetis pour lui annoncer lui-même son retour. D’après ce que White avait compris, il avait pris des jours de repos et revenait enfin.

Entre temps, il était descendu de son dos et tous les autres pokémons s’étaient dispersés elle ne savait où. Pourtant, elle décida de ne pas le lâcher, remarquant avec soulagement qu’il ne s’en formalisait pas. Quand ils arrivèrent tous les deux devant lui, elle se retint de lui grogner après et se tint tranquille, pourtant sa patience fut mise à rude épruve quand il ne dit même pas bonjour au jeune homme, se contentant de faire remarquer :

 - Je croyais avoir dit pas de pokémon ici, non ?

N ne répondit pas, fixant seulement White qui le regardait en ignorant royalement Ghetis.

 - Elle est différente des autres qui sont avec moi, protesta-t-il soudain.

La Zoroark leva la tête, toute son attention portée vers lui. Que voulait-il dire par là ?

Malheureusement, Ghetis ne demanda pas d’explications et le congédia, la faisant grogner dans sa fourrure car elle aurait voulu en savoir plus.

 

XoXoXoX

Les jours continuaient de défiler, si bien que White avait cessé de les compter depuis sa transformation. Un matin, alors qu’elle se trouvait allongée tranquillement dans la chambre d’N qui somnolait contre elle, un des membres de la Team Plasma frappa et le réveilla. Il l’invita à entrer, apprenant la nouvelle qu’il voulait lui faire parvenir avant de sortir.

White était portée disparue.

Cette nouvelle sembla énormément l’inquiéter. Elle le regarda se lever, faire des recherches sur le net. Elle essayait d’attirer son attention, lui faire comprendre que White n’était pas disparue, qu’elle était là, devant lui. Mais il la regardait à peine. Finalement, poussée à bout, elle se jeta sur lui d’un bond, le faisant basculer sur son grand lit, la tablette glissant entre les draps. Elle lui grogna dessus et il la fixa, surpris de ce changement d’attitude soudain. Elle récupéra tant bien que mal la tablette, l’apporta jusqu’à lui.

White vérifia qu’elle avait bien toute son attention, puis, avec lenteur, pointa de la griffe la photo d’elle humaine encore affichée sur l’écran, puis se désigna. Elle répéta le geste plusieurs fois et N fit finalement :

 - Tu la connais ? Tu sais où elle est ?

La Zoroark se tapa le front de désespoir. Etait-il idiot ?! Elle réitéra ses mouvements en secouant négativement la tête à sa question, se penchant cette fois sur les yeux. C’est là, qu’à force de comparaison, qu’il sembla comprendre.

 - White… ? murmura-t-il finalement, se demandant s’il s’agissait d’une blague.

Elle hocha vivement la tête pour lui faire comprendre qu’il était dans le vrai. Il la fixa avec des yeux ronds et demanda :

 - Comment c’est possible ?! Tu… Ce sont ceux qui t’avaient mis ce collier qui t’ont changée ?

Elle fit oui de la tête à nouveau. Elle n’en pouvait plus d’être ici. Elle se leva, attrapa sa manche entre ses crocs et le tira.

 - Tu…tu veux qu’on s’en aille ? devina-t-il.

Elle acquiesça, avant de le regarder se lever d’un bond pour faire un sac avec des affaires. Quoi, il la suivait comme ça, sans se poser de questions ?!

Elle s’assit près de la porte en attendant qu’il ait fini puis ils se glissèrent avec habileté au dehors.

 

XoXoXoX

Quand ils furent enfin en dehors de palais, ils s’éloignèrent en direction de la ville la plus proche, White portant son ami sur le dos, courant le plus vite possible avant que Ghetis n’apprenne leur fuite.

 - On va trouver un moyen pour que tu redeviennes normale, fit N.

Elle s’arrêta brusquement et tourna la tête, le fixant dans les yeux.

 - Quoi ? s’étonna-t-il.

Voyant qu’elle ne disait rien, il sourit gentiment, semblant enfin comprendre. Glissant une main près de son visage il demanda :

 - Tu veux rester comme ça, hein ?

Elle eut un sourire, acquiesça. L’accepterait-il maintenant qu’il savait qui elle était, et qu’elle souhaitait rester un pokémon ? Car oui, elle s’était habituée à cette forme, et cette vie qu’elle menait à ses côtés. On cœur explosa de joie quand il dit :

 - D’accord, ça marche ! Et on ira où tu voudras !

Cette fois-ci, elle le fit glisser au sol, puis se redressa sur ses pattes arrière pour le prendre dans ses bras et le serrer de toutes ses forces. Alors, avec difficulté, lui meurtrissant la gorge, elle parvint à articuler un :

 - Merci…

Commentaire de l'auteur Voilà! En espérant que cette fin ne vous laisse pas...bah sur votre faim XD N'hésitez pas à laisser un petit commentaire en passant :3
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales