Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Prix Saint Nicolas 2019
    Éditions Ex Æquo
    Nb de signes : 18 000 - 36 000 sec
    Genre : jeunesse - conte - noël
    Délai de soumission : 15/04/2019
  • La beauté
    Festivals en Pays de Haute Sarthe
    Nb de signes : < 6 300 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 25/01/2019
  • Religions d'ailleurs et de demain
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 06/05/2019
  • Créatures des profondeurs / des airs
    Reines-Beaux
    Nb de signes : > 150 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 31/05/2019
  • Le bal d'Halloween
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2019
  • Écologie
    H² - Fanzine
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction - teen
    Délai de soumission : 23/12/2018
  • Sortilège
    Les éditions du Faune
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 21/01/2019
  • Les Caprices de la femme en rouge
    Revue Les Caprices de la femme en rouge
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - réaliste - imaginaire
    Délai de soumission : Ouvert jusqu'à nouvel ordre
  • Musiques de parfums
    Le Cherche-Midi
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2018
  • Démons Japonais
    Éditions Luciférines
    Nb de signes : < 35 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 30/01/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Interview de Dorian Lake
 par   - 254 lectures  - Aucun commentaire

Dorian Lake, un ancien rôliste, auteur, et éditeur chez Noir d'Absinthe, sera interviewé en direct sur la chaîne youtube de studio-Infinite.
Ils vont parler de son expérience, de littératures de l'imaginaire, et de la rencontre organisée avec lui lundi 3 décembre à l'ExtraLife Café sur le thème Conflit & enjeux : écrire une bonne intrigue.

 

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 791 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 

Les Editions du Flamant Noir cherche de nouveaux Talents
 par   - 3539 lectures  - Aucun commentaire

Plumavitae s'associe avec Flamant Noir Editions

Plumavitae.co, vous vous souvenez ? Si non, rendez-vous sur plumavitae.co !
Mais ce n'est pas le sujet ! Nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Flamant Noir Editions, une maison d'édition exigeante consacrée au polar, le thriller ou encore le roman noir.

A partir du 2 mai 2018, grâce à Plumavitae, Flamant Noir Editions rouvre la réception des manuscrits par internet ! Auteur(e) de Thriller, de Polar ou de Roman Noir ? Envoyez-nous votre manuscrit !

Conditions d’envoi :

- Envoyez votre projet à cette adresse : manuscrits.flamantnoir.ed@gmail.com
- Votre manuscrit doit être cohérent avec la ligne éditoriale des Éditions Flamant Noir (plus d'infos sur http://editions-flamant-noir.com/)
- Adressez-nous au maximum les 50 premières pages de ton écrit (soit 37000 mots), accompagnées d’une présentation générale de vous et de votre projet

Alors, à vos claviers et que la Plume du Flamant Noir soit avec vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

One Piece

La taverne de l'équipage White Beard Auteur: tatiko Vue: 861
[Publiée le: 2013-01-19]    [Mise à Jour: 2017-01-07]
G  Signaler Action-Aventure Commentaires : 9
Description:
Ceci est un recueil de one shoot portant sur l'équipage de Barbe Blanche! Si vous avez des envies concernant ces personnages, n'hésitez pas à me les poster et j'essaierai de les écrire!

1- la tempête de mon coeur (Ace x Marco)
2- Tentation (Thatch/OC)
Crédits:
tout est à maître Oda!
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Tentation. Thatch/OC

[3053 mots]
Publié le: 2017-01-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à tous ! Et tous mes vœux !
Petit One shot portant sur Thatch et Enora, l’oc de « the fire of memories », pour recommencer l’écriture en 2017 !
Je vous avoue plancher depuis un moment sur un ouvrage original, ce qui explique mon absence , je m en excuse platement !
J’espère en tous cas que ce petit te vous plaira ! Bonne lecture !

Cela aurait pu être une soirée toute à fait normale… Si se n’était qu’au lieu de faire la fête avec ses frères sur le pont, il se retrouvait dans son dortoir déserté par les fêtards, nonchalamment allongé sur son lit, un épais livre en main. Quand il avait dit à Joz que, ce soir, il préférait rester tranquillement ici à bouquiner, le géant n’avait pas manqué le coche et lui avait évidemment sorti une blague vaseuse et bonne enfant sur le fait qu’il était étonnant qu’une personne ayant sa couleur de cheveux parvienne à lire. Mais qu’importait, c’était juste une taquinerie, et il fallait avouer que l’équipage adorait le chambrer au niveau capillaire. Le commandant de la quatrième flotte laissa échapper un léger soupire, lissant inconsciemment son bouc brun, savourant la tranquillité environnante. Il avait abandonné son traditionnelle tenue blanche, mise à mal par un entrainement mouvementé avec Ace, pour un jeans sombre et un T shirt noir assez près du corps, laissant mieux paraitre sa large stature irréprochable. Peut être se rendrait-il sur le pont, plus tard dans la soirée, histoire de faire payer cet affront à son jeune frère qui aurait certainement atteint alors un degré d’ébriété certain… Ou bien se sera-t-il simplement endormi dans un coin, totalement à sa merci. Qu’allait-il bien pouvoir lui faire ? Il lui avait déjà jeté des sceaux d’eau à la figure, lui avait dessiné des moustaches, avait trafiqué ses tatouages… il lui faudra faire preuve d’originalité cette fois ci.

« Eh bien… c’est ici que tu te caches, Thatch ? »

L’intéressé haussa légèrement un sourcil, posant son livre sur son ventre pour découvrir qui venait ainsi l’interpeller. Il reconnaissait cependant déjà cette voix, surpris de découvrir la dernière recrue de leur père dans l’encadrement de la porte du dortoir. Appuyée sur le chambranle de bois, la jeune femme le fixait, jouant avec une mèche de ses cheveux d’automne tombant libres sur ses fines épaules. Elle portait aujourd’hui, pour son plus grand plaisir, une robe légère d’un bleu nuit profond, s’arrêtant à mi cuisse, dévoilant avec élégance son corps nerveux. Le blond avait toujours pensé que le monde de la piraterie serait bien plus plaisant si la proportion de femmes y prenant part était plus grande. Et la demoiselle illustrait parfaitement ses dires. Ses débuts à bord avaient été adorablement périlleux, mais elle avait tenu bon, parvenant, au fil des jours, à acquérir plus d’aisance et la reconnaissance des membres de l’équipage. A présent, elle était assurément un membre à part entière de la flotte de Barbe Blanche. Une petite sœur toute à fait craquante… Hélas, la plus part du temps, son chaperon n’était jamais loin, se méfiant ouvertement de lui pour des raisons qu’il ignorait. Se n’était pas comme s’il allait lui sauter dessus… Ou s’il avait à plusieurs reprises essayé de la faire jouer à « conséquences ou conséquences »… Ou s’il lui avait proposé de l’aider à se débarrasser de ses vêtements parce qu’il lui semblait qu’elle avait chaud… Enfin si, mais se n’était pas une raison.

Se n’était pas vraiment sa faute non plus. Il était incapable de résister à la sensualité féminine. Et elle en débordait, ne s’en rendant pas encore pleinement compte.

« Que puis-je pour toi, ma belle ? »

La jeune fille se détacha d’un coup d’épaule de l’encadrement de porte, venant doucement fermer la porte derrière elle, intriguant le pirate au plus haut point. Elle s’avança vers lui d’une démarche féline l’électrisant un peu, arrivant rapidement à sa hauteur, posant un genou sur le matelas, déstabilisant quelque peu l’homme ne s’attendant absolument pas à un tel comportement de sa part. Avec des gestes d’une délicatesse enivrante, elle se pencha vers lui, venant poser ses mains de part et d’autre de son torse, approchant son adorable minois du sien, le faisant difficilement déglutir.

«Je m’ennuie affreusement… Tu veux bien m’aider ? »

« Co… Comment ? »

Sans lui laissant le temps de réagir, la demoiselle posa sa main sur son torse, le repoussant contre le matelas. La jeune fille vint alors s’assoir à califourchon sur le beau commandant de la quatrième flotte totalement pris de court, s’allongeant un peu plus sur lui, glissant ses mains sous le T shirt noir qu’il revêtait alors, parcourant son torse puissant et musclé avec une avidité non feinte. Elle plongea son visage dans son cou, venant morde sa peau pâle brulante, jusqu’à remonter jusqu’au lobe de son oreille, lui arrachant des grognements de plaisir. Le blond tentait de se maitriser, n’y parvenant cependant qu’à grandes peines, posant ses larges mains sur les cuisses nues de la demoiselle lui faisant perdre tout contrôle, l’électrisant au plus haut point.

« Non arrête, il ne faut pas… Enora… »

Il l’avait tant désirée… Depuis son arrivée sur le navire, il l’avait vu grandir, évoluer, se transformer, s’aiguiser comme une lame au fil des jours, devenir une femme pirate des plus attirantes, conservant toujours ce parfum d’enfant lui donnant une personnalité des plus attachantes… Son corps, si pâle et frêle, avait pris une teinte caramel affreusement appétissante grâce au soleil la surplombant sans cesse et s’était affuté de par les entrainements qu’elle s’imposait avec acharnement, lui sculptant des courbes délicieuses appelant aux crimes les plus exquis… Il la voulait… Dieu, qu’il la voulait. La force parcourant son corps félin pourtant toujours si frêle par rapport au sien lui inspirait des envies de possessions incontrôlables, enfiévrant son esprit depuis des jours et des semaines… Mais tout cela n’était que folie, il le savait parfaitement. Il aurait presque pu être son père. Et son cœur appartenait déjà à un autre. Bien qu’elle tente de le dissimuler aux yeux des autres, c’était une évidence n’ayant échappée à aucun membre de l’équipage. Quelque part, il enviait terriblement cet élu qui pourrait, dès que ses deux idiots auraient trouvé le courage de s’avouer leurs sentiments réciproques, l’avoir pour lui toute entière, aussi bien son cœur, son corps que son âme… Lui ne pourrait jamais que posséder que son corps et cela, présentement, ne lui suffirait assurément pas.

L’intéressée murmura son prénom au creux de son oreille d’une voix sensuelle le faisant frissonner, le forçant à se mordre la lèvre afin de ne pas terminer de perdre pieds. Quelle délicieuse cruauté… La demoiselle se redressa un peu, venant encrer ses yeux enfiévrés par le désir dans les siens, mettant à mal sa décision de ne pas céder à cette terrible tentation. Doucement, elle se pencha sur lui, venant frôler ses lèvres des siennes, passant légèrement sa langue sur sa bouche, affreusement aguicheuse. Thatch ne pu s’empêcher de resserrer un peu son étreinte sur la peau terriblement douce des jambes de la pirate, se sentant de plus en plus à l’étroit dans son pantalon.

« Pourquoi tu dis ça… ? » murmura-t-elle dans un souffle, griffant doucement son torse sous le tissu sombre les séparant toujours.

« E…Enora… »

« Je ne te plais pas ? »

Une lueur douloureuse traversa les pupilles améthyste de la jeune fille, lui faisant un pic au cœur abominable. SI seulement elle savait… Lentement, elle se redressa un peu, déclenchant une sorte de douleur physique chez le commandant ne pouvant supporter qu’elle s’éloigne ainsi de lui. Elle le fixait, silencieuse et déstabilisée face à son refus, ses cheveux libres quelque peu désordonnés encadrant son visage avec une sorte de sauvagerie lui allant à merveille. Le blond relâcha alors sa prise pour venir prendre appuie sur ses coudes pour s’assoir à son tour, faisant malencontreusement se placer la demoiselle au niveau de son bassin trahissant plus que tout autre mot le désir qu’il éprouvait à son égard. A ce contact indécent, la jeune fille ne pu cacher une légère rougeur venant s’épanouir sur ses pommettes, la lueur traversant ses yeux vrillant le pirate jusqu’à la moelle, le forçant à prendre quelques secondes pour rassembler ses idées.

« Enora… Il n’est pas question de cela. Tu es… Je t’en prie, arrêtons là. »

Doucement, il vint glisser sa main sur sa joue, caressant avec tendresse cette peau qu’il aurait tant voulu pouvoir embrasser. Immédiatement, elle vint poser sa main sur la sienne, venant y lover son visage, avant de déposer de légers baisers sur ses doigts, ne décrochant pas son regard du sien. L’intéressé avala difficilement sa salive, la regardant faire, comme hypnotisé, pouvant sortir son sang s’embraser au fil des secondes.

« Enora… »

L’interpellée donna un léger coup de langue sur les doigts de son prisonnier ne parvenant pas à réprimer un puissant frisson.

« Arrête ça… »

« Arrêter quoi ? »

Avec une sensualité ravageuse, elle réitéra son méfait, faisant glisser sa langue le long de son index avant de le faire glisser avec gourmandise entre ses lèvres, imitant un autre geste encore plus indécent que celui-ci. Insoutenable… D’un coup, il prit appuie sur son coude, plaquant la jeune fille contre lui de son autre main, les faisant rouler sur le coté afin de se retrouver au dessus d’elle, leurs visages séparés de quelques centimètres seulement. Ils se fixèrent de longues minutes, le souffle raccourcis par le désir, se détaillant avec une sorte de fascination mutuelle. Enora vint doucement passer sa main sur la joue de son vis-à-vis, caressant délicatement la fine cicatrice encerclant son œil gauche.

« Thatch… Thatch, s’il te plait… »

Elle passa alors ses deux mains dans sa nuque, l’attirant lentement à elle. Le jeune homme emmêla ses doigts à ses cheveux d’automne détachés, la dévorant littéralement du regard, n’en pouvant plus de résister à ses envies débordantes. Il se laissa alors faire, s’arrêtant une dernière fois alors que leurs lèvres ses frôlaient à peine, scrutant les prunelles de sa soeur, comme espérant y desceller les sentiments qu’il aurait tant aimé y voir. Il en avait tellement rêvé…

« Enora… Dis moi que tu m’aimes… »

La demoiselle le fixa, surprise, avant de lui adresser un sourire radieux faisant rater un battement à son cœur.

« Bien sur, je t’aime… Comment pourrait il e être autrement ? »

Thatch reçut ces mots avec un douloureux bonheur, bien trop conscient du fait que, même s’ils étaient sincères, ils n’étaient pas porteurs du sens qu’il désirait entendre.

« Tu m’aimes… Mais pas comme ‘ça’.  Arrêtons là, ma belle. Se serait une bêtise. Une bêtise délicieuse, mais une bêtise malgré tout. »

A contre cœur, il se redressa lentement, s’éloignant à regret de cette femme qu’il aurait tant voulu pouvoir faire sienne… Il vint s’assoir sur le rebord du lit, passant ses mains dans ses cheveux défaits. La demoiselle resta quelques minutes allongée, respirant profondément, fixant les lattes du lit superposé la surplombant. Finalement, elle se releva à son tour, venant s’assoir à coté du blond, un peu penaude, le feu empourprant ses pommettes, fuyant dans un premier temps son regard.

« Pardon, Thatch. »

Il la regarda, attendrit, venant passer une main dans sa nuque, l’approchant de lui pour venir déposer un baiser sur sa tempe avant d’aller lui murmurer à l’oreille.

« Tu n’as pas à demander pardon, Enora… Je suis trop charismatique, c’est pas ta faute. »

La jeune fille le regarda, laissant échapper un léger rire lui réchauffant le cœur. Les minutes s’écoulèrent en silence, les laissant se regarder mutuellement avec une tendresse infinie. Délicatement, le 4ème commandant de Barbe Blanche mêla  ses doigts aux cheveux d’automne soyeux de son adorable petite sœur. S’offrant à sa douce emprise,  la demoiselle ferma les yeux, laissant échapper un léger soupir de contentement qui fit se serrer le cœur du pirate. Il avait pris une résolution, il devait s’y tenir. Il se devait de la laisser partir, de la laisser aller vers celui qui possédait déjà son cœur. Mais quelle torture de la désirer autant sans pouvoir la posséder…

Au bout d’un moment, l’objet de toutes ses pensées rouvrit les yeux, venant encrer ses prunelles améthyste dans les siennes.

« Thatch… Je… je voudrais me faire pardonner, malgré tout… »

L’intéressé la fixa, étonné, haussant un sourcil faisant s’arquer quelque peu sa cicatrice.

« Oh ? Se n’est vraiment pas la peine tu sais… » Murmura-t-il en repensant au plaisir qu’il avait ressenti alors que la jeune femme l’avait torturé de sa présence sensuelle, aussi enivrante que frustrante.

Cependant, le sourire mutin qu’il vit apparaitre sur les lèvres d’Enora piqua au vif sa curiosité et son désir, le faisant inconsciemment resserrer son étreinte sur les cheveux de la jeune femme.

« Mais… A tout hasard… A quoi pensais tu donc, ma belle ? »

Elle se tourna un peu plus vers lui, une légère rougeur venant s’épanouir sur ses pommettes de porcelaine, intriguant encore un peu plus le pirate.

 « Je… Je voudrais t’offrir un baiser… Un seul…»

« Un baiser… »Répéta Thatch, sentant son cœur se gonfler d’allégresse à cette simple idée.

« Un innocent baiser… » reprit la demoiselle d’une voix caressante « si tu l’acceptes, bien sur… »

S’il le désirait… C’était peu dire ! Le blond respira profondément en dévisageant l’adorable minois lui faisant fasse, se répétant en boucle da décision de ne pas céder à ses désirs dévorants… Cependant, un simple baiser… Cela n’engageait à rien… Juste un frôlement de lèvres… il y avait des régions du monde où c’était la façon habituelle de se saluer…  

« Si je l’accepte… Comment pourrais je refuser un innocent baiser à ma petite sœur chérie? » susurra-t-il en un souffle, relâchant la masse automnale des cheveux de sa vis-à-vis en les laissant glisser entre ses doux, attirant les dernières mèches jusqu’à ses lèvres.

Enora lui adressa un léger sourire félin, acquiesçant sa remarque à son plus grand bonheur.

« Par contre, Enora… C’est à moi de l’offrir… » murmura-t-il en se rapprochant lentement d’elle « Je ne négocierai pas cette condition… »

« Comme bon te semblera… Thatch… »

Doucement, il prit son visage dans ses mains, frissonnant en entendant son nom prononcé d’une voix aussi caressante et sensuelle. Le puissant pirate approcha lentement ses lèvres de celles de la demoiselle, se noyant au milieu des prunelles améthyste et de son désir dévorant.

« Un seul… » souffla-t-il contre sa bouche, sentant malgré lui son esprit et son corps s’embraser à cette seule idée.

« Un seul… » répéta Enora, venant poser ses mains sur celles de son diaboliquement séduisant frère.

Ils fermèrent alors leurs paupières, venant unir leurs lèvres en un doux et léger baiser, frissonnant de plaisir à ce simple contact tant désiré. Ils s’éloignèrent de quelques centimètres l’un de l’autres après une poignée de secondes passées à s’embrasser le plus chastement du monde, rouvrant leurs yeux, se fixant dans un silence terriblement électrisé… Chaque seconde s’égrenant amplifiait un peu plus la tension emplie de désir qui les entourait, saturant l’air tel un orage près à éclater.

 D’un coup, d’un même geste, ils renouèrent le contact, les mains de la demoiselle venant avidement enlacer le cou du pirate, leurs lèvres se joignant avec un empressement fiévreux dans une multitude de baisers dont l’intensité allait en s’amplifiant à chaque instant. Ils arrêtèrent un court instant, reprenant un peu leur souffle, se jaugeant mutuellement.

« Un seul ? » murmura la jeune fille venant lécher les lèvres de son vis-à-vis, mordant avec gourmandise l’inférieure, une lueur ravageuse enflammant ses pupilles améthyste.

« … Impossible… » répondit le commandant, venant saisir les cheveux d’Enora d’une main, glissant son autre au creux de ses reins, la plaquant contre son corps puissant enfiévré de désir.

Sans plus attendre, ils recommencèrent à s’embrasser, leurs langues se liant avec délice, leurs baisers se faisant bien plus profonds et passionnés. Enora finit par passer par-dessus des jambes de blond, venant de nouveau s’assoir à califourchon sur lui, position décidément très pratique pour explorer son torse musclé. Elle passa ses mains dans ses cheveux, les décoiffant avec malice, arrachant un sourire complice au pirate lui mordant la lèvre pour la punir de ce crime. Elle le repoussa alors quelque peu, causant chez lui un déchirement palpable, venant se saisir des bords de son T shirt sombre bien trop encombrant. Avec un certain empressement, elle lui ôta le bout de tissu noir, l’homme se montrant des plus dociles, ne supportant plus ce stupide vêtement semblant l’étouffer. La demoiselle fit doucement glisser ses mains sur sa peau brulante, laissant ses doigts creuser les aspérités enivrantes de ses muscles taillés par un entrainement continu  plus que soutenu.

« Thatch… »

L’interpellé vint glisser sa main dans sa nuque, la ramenant vers lui pour pouvoir à nouveau capturer avidement ses lèvres, faisant glisser son autre main sous la fine robe de la demoiselle, remontant le tissu jusqu’à sa hanche, se délectant du contact soyeux de ses doigts contre sa peau de velours. Au diable sa conscience… il la désirait, elle le désirait, pourquoi se compliquer l’existence par delà cette évidence ? Doucement, la jeune fille le fit basculer en arrière, le forçant à se rallonger, venant coller son corps félin au sien, terminant de le faire se rallier à cette logique. C’était assurément de la folie… C’était peut être une bêtise… Mais, à la seconde même, la seule chose emplissant son esprit était le parfum fruité de la pirate le tenant prisonnier de ses murmures enfiévrés dans lesquels elle prononçait son prénom, encore et encore...

« Thatch… Thatch, enfin… »

« …Thatch… Thatch, oh, Thatch! Tu comptes roupiller encore combien de temps, non de nom ? »

L’intéressé, allongé sur le dos dans son lit, rouvrit brusquement les yeux, balayant l’espace environnant du regard, visiblement un peu perdu. Il tomba alors nez à nez avec Rakuyou, une brosse à dent entre les lèvres, vision bien moins agréable que celle qu’il avait auparavant. Il se laissa retomber sur son matelas, plaquant un bras sur ses yeux, tentant de se rattacher aux brides de son rêve paraissant si réel. Mais son collègue en avait, hélas, décidé autrement.

« Oh, Thatch ! Bouge tes fesses ou je vais chercher un saut d’eau ! T’as encore couru toute la nuit après les infirmières ou quoi ? »

Le puissant blond laissa glisser son bras le matelas, encrant ses prunelles étincelantes à celles de son frère, un sourire énigmatique flottant sur ses lèvres.

 « Après le plus doux des rêves, mon frère… Après le plus doux des rêves… »

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2018 / Mentions légales