Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1346 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

One Piece

L'amour fraternel d'un Capitaine pour ses Hommes
[Histoire Terminée]
Auteur: Mr.Manga93 Vue: 12734
[Publiée le: 2010-11-01]    [Mise à Jour: 2011-01-16]
13+  Signaler Action-Aventure/Tragédie/Amitié Commentaires : 29
Description:
2 ans se sont écoulés depuis la bataille survenue à Marinford. Monkey D. Luffy est parvenu à rassembler tous ses compagnons, et s'apprête à entrer dans le Nouveau Monde. Mais, il apprend dans le journal, une nouvelle l'obligeant à prendre des décisions, qui marqueront à jamais son destin et celui de ses amis.
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Eiichirõ Oda
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 3 : Le piège se referme.

[1625 mots]
Publié le: 2010-11-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Je tiens à remercier toutes les personnes qui suivent la fan-fic. J'ai beaucoup apprécié vos commentaires.

Chapitre 3 : Le piège se referme.

La guerre ayant opposé Barbe Blanche à la Marine, se matérialisa aussitôt sous les yeux terrifiés du Chapeau de paille. C’était comme s’il revivait à nouveau, les terribles  évènements qui s’était produit sur le champ de bataille. Les bâtiments de la place forte avaient été en grande partie rasés. Une grande nappe de glace, recouvrant les eaux de la baie intérieure, était devenue la scène principale d’un spectacle macabre. Des centaines de cadavres, qu’ils soient marines ou pirates, jonchaient un sol rendu puant, par l’odeur de mort qui s’en dégageait. Les boyaux, de la plupart des malheureux ayant perdu la vie, s’étaient répandus sur le  sol. L’odeur des viscères et du sang s’était mélangé à celle de la poudre des canons, dont la fumée avait obscurci le ciel. Au dessus des corps sans vie, les corbeaux tournaient tout autour de la baie, excités à la perspective de déguster très bientôt, un gigantesque banquet de chair morte. Dans cette antichambre de l’enfer, les survivants se lançaient à corps perdu dans un épouvantable jeu de massacre. Au centre de ce chaos, Luffy était agenouillé auprès de son frère agonisant. Un énorme trou dans la poitrine était visible sur le corps de l’homme aux poings ardents. Au loin, le responsable de l’agression d’Ace se livrait à un duel acharné avec Edward Newgates, dont la moitié du visage avait été détruite.

Ace : «  Luffy ! Je te suis si reconnaissant de m’avoir toujours aimé comme ton propre frère, alors que tu savais qui j’étais en réalité ! » Il offrit à son frère d’adoption son plus beau sourire. 

Luffy : « Arrête de dire ca ! Tu vas t’en sortir, Ace ! Tu entends ! Tu vas t’en sortir ! » Des larmes coulaient abondamment sur le visage du chapeau de paille. Ace perdait de plus en plus de sang, et sa respiration, de plus en plus difficile.

Ace : « Je t’aime, petit frère ! Je t’ai….. » La voix du jeune homme se perdit. Il rendit alors son dernier soupir, avant d’expirer dans les bras de Luffy. Les yeux du chapeau de paille se révulsèrent, son visage perdit toute couleur de vie, et il rejetât sa tête en arrière en poussant le hurlement déchirant d’un animal mortellement blessé.

Soudainement, le fond de la scène d’horreur se para d’un intense bleu électrique. L’action qui s’offrait au regard de Luffy changea. La baie de Marinford fit place à une jungle luxuriante ravagée par les flammes. Les corps mutilés des pirates et des marines, furent remplacés par des cadavres de femmes. Les maisons, nichées sur le flanc de la falaise avait été pulvérisé par des tirs de canon. Au centre d’une arène, en partie détruite, dont les abords étaient de larges fosses remplies de pics, un homme vêtu de rouge, avec le mot JUSTICE marqué sur son manteau, se tenait debout, devant une femme allongée sur le sol. La femme était couverte de sang, et certaines de ses plaies continuaient de se creuser, à cause des gouttes de magma qu’elle avait sur le corps. Malgré cela, elle restait d’une beauté à couper le souffle, capable de faire fondre le cœur de n’importe quelle personne. Du moins, d’une personne qui n’aurait pas perdu son humanité.

Akainu : « C’est terminé, sale petite vipère ! Tu as perdu ! Dans quelques dizaines de minutes, ton île infâme sera rayée de la carte, et la Justice aura débarrassé le monde de votre ignoble présence ! »

  Hancock : « Luffy ! Pourquoi est ce que tu m’as abandonné ? » Des larmes de chagrin coulaient de ses yeux en amande. Elle était seule. Seule face à son destin. Abandonnée de toutes, et surtout de lui.

Luffy tenta d’intervenir, mais ses jambes refusaient de le porter. Il était totalement impuissant devant ce qui allait se produire.

Akainu : « MEURS, SORCIERE !!! » 

Le poing de lave de l’amiral s’abattit sur la jeune femme, et son corps se désagrégea complètement sous la lave.

Luffy: « NOOOOOOOONNNNNNNNNNNN!!!!!!!!!!!! »

Chopper: « Luffy! Luffy! Luffy, réveille-toi! »

Luffy : « Hein ? Où suis-je ? »

Chopper: « A l’infirmerie. Tu es tombé malade. Très malade. Tu n’as pas arrêté de gémir et de hurler. On a été obligé de jeter l’ancre sur l’archipel Shabaody, le temps que tu guérisses. »

Luffy : « Combien de temps, j’ai dormi ? »

Chopper: « Trois jours. »

Luffy : « Quoi ? Tant que ca ? » Le capitaine se leva d’un bond de son lit.

Chopper: « Eyh, oh ! Où tu vas comme ca ? »

Luffy : « Mais qu’est-ce que tu fais ? Lâche-moi. Arrête ! »

Chopper: « Non ! Tu dois te reposer. Tu n’es pas encore complètement remis. » Le médecin utilisa sa forme humanoïde pour obliger son patient récalcitrant à se recoucher. Mais c’était peine perdu. Luffy continua d’avancer, malgré les efforts du renne, et fini par atteindre le pont du Thousand Sunny, où l’équipage s’était rassemblé pour guetter l’amélioration de l’état de santé de leur capitaine. Le tireur d’élite fut le premier à parler. De grosses larmes de soulagement coulaient sur son long nez.

Ussop : « Tu es enfin réveillé, Luffy ! On a eu tellement peur quand tu t’es effondré par terre. Avec les spasmes, et tout ca ! J’ai cru que tu allais mourir de douleur ! Heureusement que le grand capitaine Ussop, et ses 8000 hommes étaient là pour veiller au grain ! »

 Brook : « J’en ai eu la chair de poule ! Même si je ne suis qu’un sac d’os. Yohohohohoho ! »

Luffy : «  Les gars ! Il faut qu’on aille là-bas. »

Ussop : « Mais, tu veux qu’on aille où comme ca ? »

Luffy : « Mais sur Amazon Lily, bien sur ! Il faut les sauver ! On ne peut pas les laisser mourir, sans rien faire ! Pas après, ce qu’elles ont fait pour moi. »

Zoro : « Calme-toi un peu, Luffy ! Je ne comprends absolument rien à ce que tu racontes. »

Le capitaine n’en croyait pas ses oreilles. Ne pouvaient-ils donc se rendre compte de la gravité de la situation ? Ne comprenaient-ils pas que la marine s’apprêtait à massacrer des femmes, et des petites filles innocentes, pour le simple fait que Hancock l’ai aidé à sauver son frère ?

Luffy : « Je ne mens pas, je ne suis pas fou ! Je vous dis que je l’ai vu. Je l’ai vu par le haki de l’observation. Et je le sais, parce que la scène que j’ai vue, était entourée d’un halo bleu électrique. Ce qui veut dire, que ce qui s’est passé sous mes yeux va bientôt se produire ! C’est absolument certain ! » Il y avait de la peur et de la panique dans sa voix.

Robin : « Je suppose que vous faites référence à l’attaque prochaine d’Amazon Lily par la marine, n’est ce pas, Capitaine ? Vous faites bien référence au journal que vous avez tenu en main ? » Enfin ! Quelqu’un qui comprenait, pensait-il, en adressant un regard chargé de gratitude, à l’égard de l’archéologue.

Luffy : « Oui, Robin ! C’est exactement ca ! » La folie de ce projet poussa la navigatrice au bord de l’exaspération.

Nami : « C’est complètement débile ! Luffy, enfin ! C’est un grand corsaire ! Pourquoi devrions-nous voler au secours d’une ennemie ? » Le capitaine fixa alors intensément la jeune fille, avec un regard flamboyant, qui la mis très mal à l’aise. La réponse du Chapeau de paille résonna avec la fatalité du destin.

Luffy : « Je dois la vie à Hancock. Sans elle, je n’aurai pas survécu à Marinford, et je ne serai pas présent devant vous aujourd’hui. »

Le capitaine en lui avait parlé. Toute contestation était inutile. Cependant, un détail retint l’attention de la rousse :

« Le problème, c’est qu’on ne peut pas aller à Amazon Lily avec le Log Pose. Pour y arriver, il nous aurait fallu, avoir en notre possession, un Eternal  Pose indiquant l’emplacement de l’île. Dommage qu’Hancock ne t’en ai pas remis un, Luffy. »

Le capitaine eut alors une réaction, et se mis à fouiller les poches de son pantalon. Il en retira un étrange sablier, avec l’inscription AMAZON LILY dessus.

Luffy : « Tu parles de ca ? »

L’instant d’après, on aurait pu croire qu’une montagne venait de tomber sur la tête du malheureux capitaine.

Nami : « ABRUTI ! TU NE POUVAIS PAS LE DIRE TOUT DE SUITE QUE TU AVAIS UN ? »

Le pauvre Luffy se releva péniblement, après la cascade de coups qu’il venait de recevoir sur le crâne, et dut marmonner son habituel : « Pardon Nami ! Je suis désolé ! »

La rousse, au tempérament volcanique décida d’en rester là, et de passer à un autre sujet.

Nami : « Alors, Luffy ? Où allons-nous ? »

Luffy : « Les Gars ! Cap sur Amazon Lily ! » Un OUAIS général de l’équipage répondît à ses paroles.

Le Chapeau de paille, perché sur la proue du navire, scruta l’horizon au loin. Tenez bon, les filles, pensait-il, nous serons bientôt là.

9 jours plus tard, sur Amazon Lily, la marine donna l’assaut aux résidentes de l’île.

Le vice-amiral Sentomarou, à la tête de l’armée des Pacifistas avait pour tâche d’éliminer la majeure partie des habitantes de l’île, avant que les canons des navires du Buster Call n’entrent en action pour achever le travail. L’opération avait débuté depuis une dizaine de minutes, lorsque l’escargophone portable de Sentomarou se mit à réagir :

Sentomarou : « Allô ? »

Voix d’un marine : « Vice-amiral Sentomarou, un bateau pirate arborant les couleurs du chapeau de paille, vient de tomber du ciel ! »

Voix d’un autre marine : « Vice-amiral Sentomarou, un groupe de trois personnes vient de s’écraser sur Amazon Lily ! L’un d’eux porte un chapeau de paille sur la tête. »

Une expression de triomphe se peignit sur le visage du vice-amiral.

Sentomarou : « Nous les tenons ! »

FIN DU CHAPITRE 3

 

Commentaire de l'auteur J'espère que ce chapitre vous a plu. N'hésitez pas à donner votre avis. Vos commentaires seront toujours les bienvenus.
Prochain Chapitre: Chapitre 4:Les fleuves de sang.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales