Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019
  • Livres en pâture, concours "Jardin(s)"
    association Livres en Pâture
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Sorcellerie
    Evidence Editions
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 27/05/2019
  • Visions du futur 2019
    Club Présences d'esprits
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - merveilleux
    Délai de soumission : 07/04/2019
  • Vache à lait
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 27/03/2019
  • Errance
    La revue du Faune
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - steampunk
    Délai de soumission : 01/05/2019
  • Les Dits d’Ailleurs
    Ogmios Éditions
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - étrange - mystère
    Délai de soumission : 31/05/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée Jean Moulin
 par   - 314 lectures  - Aucun commentaire

Situé dans le même édifice que le musée sur le Général Leclerc, le musée de la résistance et de Jean Moulin a donc une double fonction. La première partie a pour objectif d’expliquer l'entrée en guerre de la France, la débâcle, l'appel du 18 juin du Général de Gaulle (qui sera d'ailleurs condamné à mort suite à cela), l'occupation, l'armistice signé avec l'Allemagne, la collaboration, la résistance et la fin de la guerre. Des photos, des documents d'époque, des films sont exposés ou diffusés et permettent de comprendre les événements qui font partie de l'histoire française. Des sources officielles font état que la presse française est dirigée par les Nazis. Des communistes, des étudiants résistent face à l'occupation nazie. La question des Juifs est également posée ainsi que la confiscation de leurs biens et, dès 1942, ils sont déportés vers les camps. Certains membres religieux comme l'archevêque de Toulouse dénoncent ces arrestations et rappellent que « les Juifs sont des hommes ». Les Éditions de Minuit, qui naissent à cette période, sont clandestines et publient un certain nombre d’œuvres. Des journaux clandestins créés dès 1940 se multiplient pour influencer la population. Dans la zone libre, des journaux sont également fondés et suivent le même processus que la zone occupée. Le STO (Service de Travail Obligatoire) est synonyme d'hostilité croissante. Les anti-STO commencent à rejoindre le maquis dès 1943. La déportation n'est pas cachée. Les résistants, communistes, gaullistes en sont les victimes. 60 000-65 000 sont envoyés dans les camps. Plus de la moitié n'en reviendra pas. La propagande utilisée à outrance par Pétain condamne les actes de résistance. Les maquis comme celui des Glières est liquidé. Le massacre d'Oradour-sur-Glane est le summum de la barbarie nazie avec plus de 600 morts, hommes, femmes et enfants. Mais le débarquement et la fin de la guerre n'est plus très loin (cf le Musée du Général Leclerc).
Les vitrines du milieu sont exclusivement réservées à Jean Moulin. Sa biographie très complète permet de comprendre ce grand résistant qui préféra se trancher la gorge que parler et collaborer. Amateur de dessins et ayant beaucoup d'amis dans le monde de la culture, certains de ses croquis sont présentés au public et démontrent une personnalité artistique et éclectique peu connue. Nommé par De Gaulle son représentant en zone sud, il a pour mission de coordonner l'action de divers mouvements de résistance et la fusion de leurs forces. Pour réaliser à bien sa mission, il emprunte des identités différentes et est arrêté sous celle de Jacques Martel. Il est torturé, meurt et devient une légende à qui le musée rend un bel hommage.
Le second étage du musée diffuse un film sur la guerre et l'occupation et traite de la résistance espagnole peu étudiée ce qui est dommage.

Le musée met en avant la figure d’un homme politique qui s’est battu jusqu’au bout pour ses convictions et qui en est mort. Peut-être n’en serions-nous pas là aujourd’hui s’il n’avait pas accompli un tel travail. Respect !

Le musée du général Leclerc
 par   - 156 lectures  - Aucun commentaire

Un article sur le musée parisien dédié au Général Leclerc.


Lire la suite...
Lurçat à la Manufacture des Gobelins
 par   - 147 lectures  - Aucun commentaire

J'avais envie de vous présenter l'artiste Lurçat que la Manufacture des Gobelins a accueilli, il y a environ deux ans, pour une exposition temporaire.


Lire la suite...
Le musée Jacquemart-André
 par   - 102 lectures  - Aucun commentaire

J'ai choisi de vous présenter un des musées parisiens, le musée Jacquemart-André, qui n'est pas le plus connu mais qui offre une collection privée d'une grande richesse.


Lire la suite...
Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2655 lectures  - 55 commentaires [16 mars 2019 à 04:53:38]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1562 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

One Piece

Fire Bird, Darkness&Love Auteur: mystrale93 Vue: 4669
[Publiée le: 2012-08-24]    [Mise à Jour: 2014-06-23]
G  Signaler Romance/Action-Aventure Commentaires : 34
Description:
Une étrange jeune fille retenu dans un cachot ,deux homme aux objectifs complétement différent qui s'allie pour lui proposer un travail a risque... voila comment commença l'histoire de cette jeune personne instable, son but: tuer,tuer sans se soucier de ce que représente l'homme pour ses compagnon, sans se préoccuper du regard et du traitement que lui ferait subir les pirates après. Elle pensait être en mesure de le faire avant mais ça c'était avant de les rencontrer...de le rencontrer...car, comment pouvait elle savoir que cette mission serai l’occasion pour elle appréhender un tout nouveau sentiment? Entre désir de liberté et amour elle devra faire un choix...

***********************************************************
ce n'est pas une song fic mais les mélodie auront leur place non négligeable dans cette histoire donc je vous mettrais un lien correspondant à la musique à la quelle je fait référence
Crédits:
tout les perso sont de Oda excepter deux
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

mefiance et conspiration

[1578 mots]
Publié le: 2012-10-28Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur voilà!!! même si je n’ai pas de vacance je trouve du temps pour poster ce chapitre et j’espère qu'il vous plaira

Chapitre 7

 

D’un pas vif, Marco entraina La-Hanna vers une cabine qu’il ferma a double tour.

Une fois qu’ils furent seuls le phœnix laissa éclater son ressentiment :

-bon sang ! Je peut savoir a quoi tu joue au juste ?!

- comment ça ?

- ne fait pas celle qui ne comprend pas, je te parle de ce comportement vis-à-vis de Vista et Teach !

-  ah ça ? C’était mal ?

La-Hanna avait demandé la chose avec une telle innocence que Marco en venait à ce demander si ce n’étai pas lui qui devenais parano avec l’âge. L’attitude de cette fille ne lui avais certes pas inspiré confiance d’entré de jeux, pourtant il avait l’impression en la regardant d’avoir en face de lui une petite bête blesser qui ne cherchait qu’a se défendre  comme elle le pouvait et sans rien connaître de la vie plutôt que  d’une menace a proprement parler.

Pourtant, c’était plus fort que lui, le phœnix se méfiait beaucoup de La-Hanna.  L’attitude de cette demoiselle était trop imprévisible et il redoutait qu’a un moment ou un autre elle ne tente d’attenter à la vie d’un membre de l’équipage ou pire, du paternel.

« La-Hanna est désolé monsieur Marco… elle ne voulait pas… »

La jeune fille fut interrompue par des coups à la porte.

«  Marco ? Tu es encore en train de faire pleurer la petite ? Si c’est le cas, arête toute de suite, il n’y as pas eu mort d’homme tout de même ! Allez, ouvre la porte » déclara une voix de l’autre coté la porte que le Phoenix identifia comme celle d’Izou.

Lâchant un soupire, Marco ouvrit la porte pour  faire face a son nakama. Celui-ci avait amené un plateau contenant  une assiette bien remplis  et un pichet d’eau.

« C’est pour La-Hanna » expliqua l’homme aux allures de geisha avant de préciser (pour répondre au regard étonné de Marco) :

- tu sais, pour qu’elle mange. Tu n’avais quand même pas l’intention de la laisser mourir de faim ? Si ?

- pour qui tu me prends ?! je ne suis pas un tortionnaire !

- ah bon ? Comme des que l’on vous laisse seul elle se retrouve en larme j’ai de quoi me poser des questions…

- mais je ne lui fais rien moi !

- si tu le dis… en attendant, donne-lui ça à manger. Pour toi, il n’y a pas à t’en faire, Satch t’a mis une assiette de coté tu n’aura qu’a la manger plus tard.

- Merci. Au fait, tu sais ou je pourrais trouver des vêtements pour elle ? Elle ne possède que cette guenille sur elle

- C’est vrais que niveau hygiène ce ne dois pas être extra… malheureusement, vu sa stature et sa corpulence, je la vois mal pouvoir mettre un vêtement appartenant  aux quelques fille de l’équipage…

- comment on va faire alors ?

- rectification, comment toi tu va faire ?

- comment ça ?!

-bien c’est simple : c’est à toi que père l’a confié donc, c’est ton problème.

- de quoi ?!

- allons Marco, ne fait pas cette tête, mis à par le fait qu’elle soit une fille, elle n’est pas si différente de Ace à son arrivé dans la famille…

- ne raconte pas n’importe quoi, Ace n’avait rien de commun avec cette fille et…

- ah oui ? Peux-tu me rappeler combien de fois il a manqué de finir à la flotte en tentant de « tuer » père ? Il était comme un animal blessé, extrêmement dangereux et regarde le aujourd’hui : il est devenus l’un des nôtres et personne ne pourrais remettre en doute sa loyauté envers père

- tu as raison mais…

- cesse donc d’être aussi méfient, cette fille c’est retrouvé ici par accident non ? Alors tache de lui rendre son temps ici le plus agréable possible.

Ayant lâché ses mots Izou ressortit laissant de nouveau Marco et La-Hanna seul.

Une fois son nakama partit, Marco se tourna vers la jeune fille et la toisa un instant : elle avait vraiment l’air misérable dans la loque qu’elle portait…

De nouveau le Phenix soupira de contrariété ; le « paternel » lui avait confié là une charge bien difficile à gérer.

Repensant à ce que lui avait dit Izou à l’instant, Marco se résolut à faire un petit effort dans son attitude vis-à-vis de La-Hanna et lui tendit le plateau.

« Tien, mange ça tu a surement faim… » dit calmement le Phoenix en lui proposant un peux de nourriture mais sans obtenir la moindre réaction ce qui l’intrigua :

- tu n’en veux pas ?

- …

« N’oublie pas La-Hanna : c’est un pirate, il a peut être mis du poison dans ce truc… »

- je ne te force pas tu sais, mais si tu ne mange rien tu vas t’affaiblir très rapidement et sur cette mer ça ne pardonne pas…

- La-Hanna n’a pas faim.

- c’est pas vrais…tu es plus méfiante qu’un chat ma parole !!!

-…

- bon, on va procéder autrement…

« Qu’est ce qu’il compte faire ? »

« J’en sais rien, mais au moindre signe de menace je le tue ! »

« Orphéa !! Tu as promis !! Tu as promis à La-Hanna que… »

« Pas de tuerie injustifiée. Oui, oui, je sais… Ce que tu peux être pénible avec ça ! »

Cette petite conversation achevée, La-Hanna reporta son attention sur Marco qui venait de prélever un petit morceau de nourriture dans l’assiette de la jeune fille. 

Devant l’air intriguer que cette dernière affichait le phœnix resta de marbre et déclara calmement : «  je vais te donner la preuve que tu n’a rien à craindre. »

Sur ces dernières paroles il avala la petite portion de nourriture qu’il avait prélevée.

Quand il eu terminé sa bouchée il tendit le reste de l’assiette vers La- Hanna.

« Tu vois bien que cette nourriture n’est pas empoisonné maintenant que j’en ai mangé. Donc à présent, fais moi un peux confiance, il faut que tu t’alimente. » décréta Marco avec calme.

Un court silence s’établit durant le quel La- Hanna parue évaluer si elle devait, oui ou non faire confiance au pirate et accepter le repas puis, elle se décida et se saisit de l’assiette…

 

                                                            *********

Pendant ce temps, dans un autre lieu et à une autre époque, un homme à l’allure de flamand rose se prélassait dans un sofa moelleux quand soudain un vieil homme avec une stature imposante fit une entrée tonitruante dans la pièce en hurlant :

- Doflamingo !!!

- Tien…ce vieux Garp… que puis je pour vous ?

- Ne me prends pas pour un imbécile maudit pirate !! tu sais très bien pourquoi je suis là !!!

- Seriez vous irrité parce que après avoir envoyée La-Hanna en mission j’ais fait arrêter l’épouse du second roi des Pirate ?

- Cette jeune fille portait une vie en elle !!

- L’enfant du deuxième roi des pirates. Je sui au courant c’est justement pour cela que nous avons exécuté la jeune femme.

- Espèce de monstre ! nous autres marines avions un engagement concernant la vie des camarades de Luffy !!

- Mon cher Garp, vous, marines, aviez donnés votre parole d’épargner les nakama de votre petit fils ; moi non.

- Vous n’êtes qu’un…

- Tout doux Garp, n’oubliez pas : notre petite tueuse n’obéis qu’a moi et il serait fâcheux que j’annule son ordre de mission car, dans ce cas, vous perdriez Ace et Luffy de façon définitive cette fois…

Furieux contre lui-même Garp serra le poing : le grand corsaire avait raison,  s’il voulait rectifier l’histoire et retrouver ses deux petit fils en vie il devait continuer à collaborer avec ce maudit pirate.

Cependant, une question travaillait le vieil homme et par conséquent, il ne pus s’empêcher de la poser au « flamand rose » :

- pourquoi avoir fais tuer cette jeune femme alors qu’elle portait un enfant ?juste parce qu’elle était la compagne de Luffy ? Ou bien…

- par compassion…

- qu’est ce que vous racontez ?

- le père de cet enfant était le roi des pirate que nous avons exécuté il y a peu ; il ne restait donc plus que ça mère à ce nouveau née. A présent, imaginez que nous ayons laissez cet enfant venir au monde et que La-Hanna échoue dans ça mission ; si une telle chose étais arrivé, l’enfant aurais grandis de la même façon que votre cher Ace : en progressant sur la voix de la piraterie et au final, vous auriez du le conduire à l’échafaud lui aussi. Donc de cette manière, si notre projet échoue cela vous évitera une peine supplémentaire. Ne me remerciez pas j’ais agis avec le plus grand plaisir… après tout, ce n’est pas tout les jours que l’on a l’occasion de rencontrer « la chate voleuse »… elle c’est bien défendue je dois l’admettre mais le surnombre des marine qui m’on accompagné à fais la différence. C’est dommage, il s’agissait d’une jolie femme…si elle n’avait pas connu votre petit fils peut être serais t’elle encore en vie.

- taisez-vous !! Je ne veux plus entendre vos parole malsaine et si, la vie d’Ace et de Luffy n’étais pas en jeux, jamais je ne vous aurais aidé dans votre projet insensé !

- peut être, mais à présent, vous êtes mouillé jusqu'à la barbe dans cette affaire Garp vous ne pouvez plus faire machine arrière…

Le vieux héros de la marine serra le poing. Forcé de reconnaitre que le pirate avait raison, il sortit furieux de la pièce en laissant seul, le pirate qui explosa de rire : tout se goupillais comme il le voulais , il faisais ce qu’il voulais de qui il voulais .a ses yeux toute les vies n’était que des pion qu’il avais bien prévu d’évincer uns à uns…

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales