Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019
  • Livres en pâture, concours "Jardin(s)"
    association Livres en Pâture
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Sorcellerie
    Evidence Editions
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 27/05/2019
  • Visions du futur 2019
    Club Présences d'esprits
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - merveilleux
    Délai de soumission : 07/04/2019
  • Vache à lait
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 27/03/2019
  • Errance
    La revue du Faune
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - steampunk
    Délai de soumission : 01/05/2019
  • Les Dits d’Ailleurs
    Ogmios Éditions
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - étrange - mystère
    Délai de soumission : 31/05/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Le musée Jean Moulin
 par   - 314 lectures  - Aucun commentaire

Situé dans le même édifice que le musée sur le Général Leclerc, le musée de la résistance et de Jean Moulin a donc une double fonction. La première partie a pour objectif d’expliquer l'entrée en guerre de la France, la débâcle, l'appel du 18 juin du Général de Gaulle (qui sera d'ailleurs condamné à mort suite à cela), l'occupation, l'armistice signé avec l'Allemagne, la collaboration, la résistance et la fin de la guerre. Des photos, des documents d'époque, des films sont exposés ou diffusés et permettent de comprendre les événements qui font partie de l'histoire française. Des sources officielles font état que la presse française est dirigée par les Nazis. Des communistes, des étudiants résistent face à l'occupation nazie. La question des Juifs est également posée ainsi que la confiscation de leurs biens et, dès 1942, ils sont déportés vers les camps. Certains membres religieux comme l'archevêque de Toulouse dénoncent ces arrestations et rappellent que « les Juifs sont des hommes ». Les Éditions de Minuit, qui naissent à cette période, sont clandestines et publient un certain nombre d’œuvres. Des journaux clandestins créés dès 1940 se multiplient pour influencer la population. Dans la zone libre, des journaux sont également fondés et suivent le même processus que la zone occupée. Le STO (Service de Travail Obligatoire) est synonyme d'hostilité croissante. Les anti-STO commencent à rejoindre le maquis dès 1943. La déportation n'est pas cachée. Les résistants, communistes, gaullistes en sont les victimes. 60 000-65 000 sont envoyés dans les camps. Plus de la moitié n'en reviendra pas. La propagande utilisée à outrance par Pétain condamne les actes de résistance. Les maquis comme celui des Glières est liquidé. Le massacre d'Oradour-sur-Glane est le summum de la barbarie nazie avec plus de 600 morts, hommes, femmes et enfants. Mais le débarquement et la fin de la guerre n'est plus très loin (cf le Musée du Général Leclerc).
Les vitrines du milieu sont exclusivement réservées à Jean Moulin. Sa biographie très complète permet de comprendre ce grand résistant qui préféra se trancher la gorge que parler et collaborer. Amateur de dessins et ayant beaucoup d'amis dans le monde de la culture, certains de ses croquis sont présentés au public et démontrent une personnalité artistique et éclectique peu connue. Nommé par De Gaulle son représentant en zone sud, il a pour mission de coordonner l'action de divers mouvements de résistance et la fusion de leurs forces. Pour réaliser à bien sa mission, il emprunte des identités différentes et est arrêté sous celle de Jacques Martel. Il est torturé, meurt et devient une légende à qui le musée rend un bel hommage.
Le second étage du musée diffuse un film sur la guerre et l'occupation et traite de la résistance espagnole peu étudiée ce qui est dommage.

Le musée met en avant la figure d’un homme politique qui s’est battu jusqu’au bout pour ses convictions et qui en est mort. Peut-être n’en serions-nous pas là aujourd’hui s’il n’avait pas accompli un tel travail. Respect !

Le musée du général Leclerc
 par   - 156 lectures  - Aucun commentaire

Un article sur le musée parisien dédié au Général Leclerc.


Lire la suite...
Lurçat à la Manufacture des Gobelins
 par   - 147 lectures  - Aucun commentaire

J'avais envie de vous présenter l'artiste Lurçat que la Manufacture des Gobelins a accueilli, il y a environ deux ans, pour une exposition temporaire.


Lire la suite...
Le musée Jacquemart-André
 par   - 102 lectures  - Aucun commentaire

J'ai choisi de vous présenter un des musées parisiens, le musée Jacquemart-André, qui n'est pas le plus connu mais qui offre une collection privée d'une grande richesse.


Lire la suite...
Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 2655 lectures  - 55 commentaires [16 mars 2019 à 04:53:38]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 1562 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

One Piece

"Aventure dans le nouveau monde"
[Histoire Terminée]
Auteur: mystrale93 Vue: 68322
[Publiée le: 2011-10-23]    [Mise à Jour: 2014-09-22]
G  Signaler Action-Aventure/Cross-over/Amitié Commentaires : 239
Description:
Deux ans se sont écoulés depuis la mort de Ace "aux poings ardents" et du légendaire Barbe Blanche. Durant ces deux années les "mugiwara" se sont entraînés comme des forcenés chacun dans le but de pouvoir retrouver leur capitaine et tenir la promesse de l’accompagner dans le nouveau monde. C’est donc après ces deux longues années que l’on retrouve toute la petite troupe des Mugiwara. il ont tous beaucoup changé physiquement mais il restent tous fidèles a leurs habitude. A l’exception d’un seul…

**************************************************************************************

note: cette fic est un cross over entre One piece et Fairy tail
déjà les 20 008 vue atteintes!! et la barre des 100com dépassé!!!

merci à tous!!!
Crédits:
cette fic raconte une aventure de l’univers de one piece
(œuvre de Eichiro Oda)
Cependant, durant cette aventure (qui est aussi un cross over) je me suis permis de faire en sorte que la bande des « Mugiwara » rencontre les perso du fameux manga Fairy tail
(De Mashima Hiro).

eh oui je trouve que l’idée de mélanger ces deux univers est intéressent d'autant plus que je trouve que le graphique de ses deux œuvres est assez proche (selon moi...)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

à la recherche d’un trésor immatériel : la mémoire (partie3)

[3449 mots]
Publié le: 2011-12-23
Mis à Jour: 2011-12-24
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur ENFIN LA fin de ce chapitre!
bon sang 3 chapitres pour un seul volet de cette histoire je ne suis qu'une grosse fegnasse...( hein? comment ça "on te le fait pas dire" je vais vous apprendre à me juger moi ! pour la peine punition : plein de dialogues
sans dec, partez pas je fais de mon mieux

 

Les groupes formés par Nami c’était séparé, mais tous avaient comme objectif de se rendre à la capitale pour retrouver Natsu.

Le premier groupe arrivé sur les lieux fut celui de Robin et Sanji qui constatèrent avec stupéfaction que la ville avait connue beaucoup de dégâts depuis leur dernière visite : les vitre de toutes les échoppes et fenêtres des bâtiments alentours étaient brisé et des innombrables débris de verre jonchait le sol.

-         fais attention ou tu marche Robin d’amour avec tout ces éclat de verre tu pourrait te faire très mal …

-          …

-         Un problème ma déesse ?

-         Cook *san* ne remarquez vous rien de bizarre ici ?

-         Hormis l’absence presque totale de citoyens ?

-         Oui, il y a quelque chose de bizarre dans la façon dont les dégâts ont été infligés dans cette partie de la ville…regarde bien les bâtiments…

-         Ils sont fissurés depuis leurs bases…

-         Oui ce qui a fait ça n’à pas causer d’impacte direct comme le ferait des armes ou à plus petite échelle, un impact dial… je dirais que cette partie a été ravagé par autre chose…des sortes de vibrations sonore…

-         Comme le rugissement de toute à l’heure ?

-         Oui, c’est ce que je crois et à en juger par la puissance de ce rugissement, je pense que l’a chose qui l’a émit devait être énorme pourtant… Il n’y à ici que d’innombrables empreintes humaine tout cela me laisse perplexe…

-         C’est vrai que c’est louche mais…

Sanji ne finis pas sa phrase car son « système de détecteur de déesses » venait de se mettre à tourner à plein régime : en effet une séduisante jeune femme aux longs cheveux auburn et portant une armure (oui tout est normal^^) venait de sortir d’un des magasins délabré l’air contrarié.

Le cuisinier complètement submerger par la beauté de la jeune femme se sépara momentanément de Robin (qui en profita pour mener sa petite investigation de son côté) et alla à la rencontre de cette magnifique « dame de fer ». Malheureusement pour Sanji, la jeune femme qu’il avait décidé de courtiser n’était pas du genre « sensible » aux flatteries et calma le blond d’un coup qui aurait été digne de Nami le mettant hors jeux avant de sortir une épée…

 Comme cette agitation avait attiré l’attention de Robin cette dernière alla rejoindre Sanji et la « féroce » inconnue avant que la situation devienne risquée pour son nakama :

-         je vous conseil d’arrêter de vous en prendre à mon camarade mademoiselle.

-         Votre « camarade » m’a importuné alors que je sui pressé… et si vous aussi, compter me faire perdre mon temps je vous jure que vous le regretter !

-         Ça j’en doute… (se prépare à attaquer)

-         Non Robin d’amour ! tu ne dois pas lui faire de mal ! (eh oui, il « ressuscite » dès qu’il est question de jolies filles)

-         Cook *san *, cette femme est suffisamment forte pour vous envoyer au tapis, elle est dangereuse…

-         Laisse-moi au moins connaître son nom !

-         Ce n’est pas vraiment le moment Cook *san* on est pressé nous aussi.

-         si je comprends bien vous ne tenez pas à me combattre ?

-         Pour ma part, je n’ais pas l’intention de livrer un combat si il n’est pas inévitable…

-         Je vois, sage décision…Vous êtes ?

-         Je n’ais pas pour habitude de me présenter à des inconnues qui attaquent mes nakama sans raison apparente…relève nous donc ton nom et on te donnera les notre.

La jeune femme en armure sourit brièvement face à l’impassibilité que Robin montrait dans cette situation et finis par dire : « je suis Erza Scarlett…je suis à la recherche d’une stupide salamandre…»

 

************

   

Le deuxième groupe à arriver en ville fut (me croirez vous ?) celui d’Ussop Brook & Luffy. Ce dernier avait ruminé pendant tout le trajet ce qui, à la longue avait intrigué ses amis :

-         mais enfin Luffy c’est quoi le problème à la fin ? demanda Ussop

-         Je ne comprends rien à Nami, elle à tellement changer en deux ans…

-         Ne pensez vous pas capitaine, que ce puisse être votre regard sur notre navigatrice qui est changer ?

-         Qu’est ce que tu veux dire Brook ?

-         Il veut dire que tu arrive à l’age auquel tu commence à t’intéresser à des choses plus compliquer que des questions du genre : « on mange quoi ce soir ? » ou « quand es ce qu’on arrivera sure la prochaine île ? » tu saisis ?

-         Non.

 

__ gros soupire de lassitude du musicien et du sniper __

 

-         tu n’as jamais pensé à parler à Robin de tes problèmes avec Nami ?

-         non…J’en ai discuté avec Zoro quelques fois mais…

-         Baka ! comme si lui il pouvait te renseigner sur ce que tu as…à la limite, Sanji saurait peut être t’expliquer comment t’y prendre pour recommencer à comprendre Nami …Mais quelqu’un comme Zoro, franchement c’est n’importe quoi !

-         Bah pourquoi ?

-         Attend, tu veux dire que tu n’as même pas compris ce qui t’arrive ? mais quel…Rahh retiens moi Brook ou je sent que je vais le…

-         Allons cher ami…Notre capitaine est encore jeune et c’est sans aucun doute la première fois qu’il est touché par l’amour…

-         L’amour ? Mais je sais ce que c’est moi ! j’en avais de l’amour, pour mon frère et pour vous tous !

-         Certes mais là il ne s’agit pas du même sorte d’amour…

-         Il en existe de différentes sortes ?

-          Laisse tomber Brook ! tu l’as dit toi-même il est trop jeune pour comprendre…il vaut mieux laisser Sanji lui expliquer tout quand on sera revenu sur le navire…

-         Entendu…

-         Hé minute tout les deux, j’aimerais bien que vous m’expliquiez, moi ! allez quoi…

-         Plus tard Luffy … On n’a une autre priorité à l’heure actuelle on doit trouver ce type que Nami et toi avez rencontré la dernière fois.

Luffy soupira en affichant une mine contrariée, ses deux nakama le traitaient comme un enfant dans cette affaire et cela ne l’enchantait pas, mais alors pas du tout.

 

 

**********

 

Le troisième groupe à rejoindre rapidement la ville était le binôme composé de Nami et Zoro. Tout les deux marchaient dans un silence de mort car aucun des deux ne souhaitais spécialement être en compagnie de l’autre…

Au bout d’un moment de marche, le bretteur avait perdu patience et le ton avait fini par s’élever entre la navigatrice et lui :

-         tu peux m’expliquer pourquoi de tout l’équipage il fallait que ce soit moi ton équipier pour nos recherches ?!!

-         je te l’ai déjà dis ! tu aurais préféré te retrouver avec Sanji ?

-         Parle pas de malheur ! Le Love Cook me tape sur les nerfs.

-         Dans ce cas pourquoi tu râles ?

-         Je râle parce que je n’aime pas avoir à servir de prétexte pour mettre de la distance entre le chirurgien fou et toi !

-          Tu …De quoi tu veux parler ?

-         Tu crois que je ne remarque pas ce qui se passe dans l’équipage ou quoi ? j’ai bien vu que ce type te terrifie, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi…

-          Parce que toi tu arrive à dormir tranquille depuis qu’il est là peut être ?!

-          personnellement, ce n’est pas tellement lui qui me fatigue le plus ces dernier jours… 

-         hein ? tu peu répéter j’ai rien entendu.

-         Laisse tomber c’est pas important …Quoi qu’il en soit tu voudrais pas m’alléger mes dettes ?

-         Et puis quoi encore ? pourquoi je ferais ça ?

-         Eh bien disons que ce fichu psychopathe de chirurgien m’a fournis un enregistrement assez intéressant et dans le quel tu révèle une chose que tu ne veux surtout pas que Luffy apprenne…

-         QUOI ? attend, tu veux dire que ce type et toi vous étiez de mèche pour…

-         Ça relevait plus d’un défit pour le faire dégager du bateau que d’une alliance mais je dois avouer que maintenant que j’ai cet enregistrement je compte bien m’en servir… alors ces dettes ?

-         TOI .... Tu …Zoro je vais te…

Le sabreur ne répondit rien mais ne réussit pas à dissimuler un sourire satisfait il savait que ce n’était plus qu’une question de seconde avant que la navigatrice ne dise…

« Natsu ! Happy ! »

Zoro émergea de ses pensées en voyant la navigatrice le délaisser pour se rendre au côté d’un jeune garçon avec un étrange chat bleu…   

 

**********

 

Enfin dans les deux derniers groupes, il régnait une atmosphère plus sereine. Notamment dans le binôme composé de Law et Chopper : en effet, bien que dans un premier temps le petit docteur avait eu un peu peur du chirurgien ils se baladaient tout les deux à travers la ville à la recherche du garçon dont Nami avait parlé.

Chopper avait été surpris de voir avec quelle facilité le capitaine des « heart pirate » pouvait changer de caractère…

(Petit flash-back)

 

Trafalgar Law et Chopper venait de quitter le reste du groupe pour commencer les recherches quand soudain, le petit docteur un peu mal à l’aise avait pausé à Law une question qui lui trottait dans la tête depuis un moment déjà :

-         pourquoi vous vouliez que se soit moi votre équipier ?

-        

-         Eh ! je vous parle ! ne faite pas semblant de m’ignorer parce que je sui petit !

-         Je te répondrais si tu reprends la forme que tu avais quand je me suis réveillé sur votre navire…

-         Pourquoi ?

-         Je n’apprécie pas trop quand tu es en mode « peluche » et puis…

-         Et puis quoi ?

-         Rhaaa merde ! arrête avec tes questions et change de forme !

Bien qu’il soit un peu contrarier par le ton que le chirurgien venait prendre avec lui, Chopper avait changé de forme et atteignait après cette transformation, la taille d’un humain normal. Une fois ce changement effectuer, le petit renne avait surpris un léger sourire sur le visage du « chirurgien de la mort » ce dernier avait d’ailleurs remercié le petit docteur de c’être plier à ce caprice de sa part et il avait recommencé à cheminer comme si de rien n’était avant que Law ne finisse par s’expliquer :

« Je ne suis pas du genre à faire confiance au humains mis à pars mes nakama et depuis qu’ils ne sont plus là j’ai l’impression…d’avoir perdu une partie de moi-même et même de m’être…Affaiblis. Et surtout je crois que je commence à perdre confiance en moi. C’est pour cette raison que j’ai voulut que ce soit toi qui m’accompagnes et sous cette forme…Parce que quand tu as cette apparence là, tu me fais penser à Beppo et ça …Ça m’apaise … »

 

(Fin du flash back)

 

Le petit renne avait été réellement surpris par les propos de ce chirurgien de la mort. Trafalgar Law différait vraiment des descriptions que lui en avait faites Robin le soir où elle c’était confier au petit docteur : Robin parlais de cet homme comme d’un monstre alors que Chopper commençait de plus en plus à voir des traces d’humanité dans les agissements de Law…

Soudain, alors que les deux compères marchaient un cri féminin retentit figeant Chopper sur place tendis que Trafalgar qui avait reconnue cette voix était déjà en route pour intervenir…  

 

*********

 

(*Enfin, pour venir au dernier groupe nous allons faire un petit retour en arrière car en vérité la scène se déroule un peux avant la fin de celle entre Law et Chopper)

 

Franky marchait dans les rues depuis un bout de temps, et discutait de tout et de rien avec la jeune amnésique lorsque celle-ci lança d’un ton songeur :

-         quand même je trouve que c’est triste…

-         hein ? de quoi tu parles gamine ?

-          De votre capitaine… il est vraiment mignon quand il sourit…

__ Franky s’arrêta et la dévisagea comme si elle avait parlé une autre langue__

-         Tu…Tu viens de dire quoi là ?

-         Que votre capitaine était plutôt mignon quand il sourit et que c’est dommage qu’on ne le voit ainsi que sur l’avis de recherche que j’ai aperçue en visitant votre navire…

-         Ah, cet avis de recherche…oui c’est vrais qu’il date d’une période pendant la quelle Luffy était heureux mais ce n’est plus le cas à présent…

-         Pourquoi ?

Franky ne répondit pas et se mit soudain sur la défensive en et dit d’une voix autoritaire : « qui que vous soyez, sortez de votre cachette ou je vous tire à l’aveugle comme des lapins »

Pendant que la jeune fille regardait Franky sans comprendre des craquements résonnèrent depuis un bâtiment à l’abandon et d’où sortit un homme à l’allure inquiétante.

L’individu en question avait quelques chose de bestiale dans son attitude, il imposait par sa présence : il avait des cheveux bruns, longs et hirsutes ; le regard froid et était plutôt musclé.

Bizarrement, chez la jeune amnésique, le fait de voir cet homme fit naître en elle différentes impressions : une forme de peur mais également une sorte de nostalgie ainsi qu’un air de déjà vu…

Dans un premier temps l’homme toisa Franky puis s’arrêta son regard sur la jeune amnésique avant de déclarer à l’adresse de cette dernière : « il me semblait bien avoir reconnu ta voix c’est une bonne chose, je vais pouvoir te ramener maintenant… »  

L’homme s’avança vers la blonde mais Franky s’interposa :

-         qu’est ce que tu comptes faire là ?

-         la récupérer maintenant écarte toi espèce de mariole !

-         pas question ! cette petite est placé sous ma responsabilité je ne laisserais pas un type louche l’entraîner je ne sais où !

-         dans ce cas j’ais pas le choix je vais devoir me mettre au tapis…d’un autre côté ça tombe bien je commençais à m’ennuyer…

-         Très bien je suis ton homme ! prépare-toi à prendre une suppppper correction !

Franky pensait régler la situation rapidement avec un « coup de vent » mais à sa grande surprise, son adversaire ne bougea même pas d’un centimètre en recevant l’attaque. Légèrement surpris il décida de passer au niveau supérieur avec un « coup de burst » malheureusement ça n’eu pas guère plus d’effet…

-         bon sang ! Même le « coup de burst » … Comment se fait il que tu n’ais pas été soufflé ? T’es fais en plomb ou quoi ?

-         ce n’est pas tout fait ça mais tu as raison j’ai « une petite astuce » qui me rend insensible à tes attaque …

-         Dans ce cas, je vais te dégommer à l’ancienne (il s’élance vers son adversaire et veux lui assener un coup de poings)

-         J’ais oublier de te dire comment on me surnomme…

-         Je tamponne ! tu vas déguster (il ne croit pas si bien dire…)

-         Tu devrais t’en soucier pourtant…

Mais Franky ne l’écoutait plus et avait déjà envoyé son imposent point métallique en direction du visage de son adversaire. Celui-ci vit le poing arrivé et l’accueillit d’un grand sourire carnassier avant de mordre dedans sans retenus arrachant au passage une bonne partie de la main gauche en acier du ciborg.

-         bon sang ! mais t’es quoi au final ?

-         j’ai voulu te le dire mais tu ne m’as pas écouté : je suis le dragon Slayer de l’acier, tout ce qui est de la ferraille deviens comestible pour moi. en d’autre terme…tu n’a aucune chance face à moi.

-         Un dragon …quoi ? Qu’es ce que c’est que cette histoire ?  

-         Je ne vais pas perdre de temps à expliquer ces choses, avec ton petit cerveau tu ne comprendrais rien…Alors finissons en je n’ais pas que ça à faire je dois me dépêcher sinon l’autre « furie » va encore rappliquer pour me passer un savon…

 

Sur ces dernières paroles le « dragon slayer de l’acier » s’élança vers Franky avec une rapidité à la quelle le pirate ne s’attendais pas et abattit sur ce dernier un coup de poings en plein torse. Franky tituba un peu et s’effondra : il avait été trop endommager pour rester debout. Le combat était fini…

Le dragon slayer d’acier s’approcha de la jeune fille blonde (qui avait accourue auprès du charpentier dès que celui ci c’était effondré) et l’incita à le suivre.

Naturellement, elle refusa :

-         Pas question que je vienne avec vous ! vous avez blessé un de mes amis !

-         (soupire) mais enfin, c’est quoi ton problème ? Et puis en plus, pourquoi tu me vouvoies ?

Le dragon slayer tenta d’attraper la main de la jeune fille mais celle ci ce dégagea en hurlant laissant le dragon slayer dans la stupéfaction la plus totale :

-         eh attend une minute…tu ne va pas me dire que tu ne sais plus qui je sui ?!!

-         je ne vous ais jamais vu de ma vie laissez moi tranquille !

-         la vache si tu as oublié qui je sui c’est que tu dois avoir vécu un truc terrible…Alors dans ce cas, changement des priorité : tu viens avec moi de gré ou de force !

Alors qu’il saisissait la jeune fille avec rigueur, le dragon slayer sentit une présence hostile derrière lui et entendis une voix masculine s’adresser à lui :

« Je peux savoir où tu compte allez avec elle ? » demanda la voix.

Le dragon slayer se retourna et découvrit un jeune homme au visage légèrement inquiétant qui le toisait…

-         Law *nee chan* ! s’écria la blonde qui retrouvait espoir à l’apparition du chirurgien

-         (jette un regard sur Franky, l’amnésique et à son opposent et arrête son regard sur ce dernier) tu t’en est pris à une fillettes qui ne pouvait pas se défendre, mais avec moi ça ne va pas être la même paire de manche…Alors bouge toi ! et viens m’affronter si tu en as le courage !

 

Un sourire carnassier se dessina sur le visage du dragon slayer : il aimait combattre, il aimait gagner et là il avait en face de lui un individus dans le regard du quel on pouvait lire le même désire que lui même d’éprouver sa force.

Law se plaça en évidence devant la jeune fille et lui dit sans même se retourner : « ne t’inquiète pas, le toubib du chapeau de paille va arriver bientôt et vous emmènera en sécurité avec Franky …Pendant ce temps je vais luis régler son compte… »

-Mais *nee chan*, vous n’avez même pas d’arme ! 

- aucune importance je sais me défendre…

- mais…

- tu as confiance en moi non ?

-oui bien sur.

-alors continu, je l’éclate et je te rejoindrais… (il prend une grande inspiration et crit d’une voix autoritaire) eh ! Chopper ! Ramène ces deux là sur le navire !

Presque immédiatement Chopper apparut à son tour (sous la forme dans la quelle il à une taille humaine) et récupéra Franky ainsi que la jeune fille blonde avant de s’en retourné vers le bateau le plus rapidement possible…

 

Une fois qu’ils furent seul Law se prépara à la confrontation : désarmé ou pas, il restait un prétendant au titre de roi des pirate et si il devait mourir, il ne l’accepterait que de la mains d’une seule personne…

De toute façon il ne mourrait pas avant de c’être vengé de Jade Faustus. Il se l’était promis…

-         avant que le combat commence as-tu une volonté quelconque à formuler ?

-         oui une seule : dis moi comment tu t’appelle que je puisse mettre un nom sur ta dépouille quand je t’aurais disséqué…

-         (un sourire plein de hargne se dessine sur son visage) je me prénomme Gajil, je suis le « dragon slyer de l’acier » et toi ?

-         Trafalgar Law, surnommé «le chirurgien de la mort » et tu vas vite comprendre pourquoi…

Les deux hommes échangèrent un sourire inquiétant et s’élancèrent dans leur combat…

 

Commentaire de l'auteur alors? Bon c'est vrai j'ai été un peu vache avec Franky ( le pauvre il devient une denrée alimentaire pour Gajil lol) néanmoins, ça se tien puisque durant deux ans il c'est encore plus renforcer (il le dit dans le manga d'origine: il n'a presque plus rien d’humain)mais bon je m'égare là donc com d'hab, lâchez des com
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales