Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Journalistes du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 04/11/2018
  • Revenir de l'avenir
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - dystopie - humour - steampunk - space opera - uchronie - dark fantasy - fiction
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • La Paix
    Mouvement de la Paix du Rhône
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction - policier - humour - imaginaire
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Rindaya
    Boz'Dodor
    Nb de signes : < 12 600 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 07/08/2018
  • #exclusif
    J'ai lu
    Nb de signes : 250 000 - 350 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Sur un malentendu…
    J'ai lu
    Nb de signes : 50 000 - 70 000 sec
    Genre : comédie romantique
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Dystopie
    H2 Fanzine
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : science-fiction - jeunesse
    Délai de soumission : 10/08/2018
  • Cthulhu
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : horreur
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • Femmes de l'étrange
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2018
  • Prix Saint-Nicolas du Conte de Noël
    Éditions Ex Æquo
    Nb de signes : 18 000 - 25 000 sec
    Genre : conte - noël - tout public
    Délai de soumission : 15/09/2018

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Amateurs de KPOP, cette nouvelle devrait vous plaire !
 par   - 830 lectures  - 2 commentaires [16 juin 2018 à 18:29:29]

Sur mashable FR une nouvelle a retenu mon attention :
L’anglais ne sera bientôt plus la langue universelle de la pop music

Il semblerait que le coréen devienne l'une des langues les plus écoutées au États-Unis avec l'espagnol.

 

Google et les données...
 par   - 456 lectures  - Aucun commentaire

Depuis quelques mois j'ai supprimé Google Analytics du site. J'y perds en analyse, mais gangne en vitesse et c'est un suivi de moins par Google.
Dès que Google a fourni un outil pour se conformer au RGPD j'y ai désactivé le suivi pour la personnalisation des pubs.

Ça signifie, par exemple, que vous ne devriez plus voir de pub correspondant à ce que vous regarder sur d'autres sites.

Le plagiat des livres, parlons-en
 par   - 633 lectures  - Aucun commentaire

Le plagiat des livres, parlons-en. Suite aux nombreuses affaires de plagiat dans lesquelles nous sommes intervenus avec Manon, je me suis dit qu’il serait important de vous en informer. Ce sujet touche autant les écrivains en herbes que les auteurs confirmés. Hélas, de nombreuses personnes ignorent les enjeux du plagiat. Dorénavant, vous serez informés. J’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter que le plagiat continue à se répandre dans le futur.

Qu’est-ce que le plagiat ?

Tout d’abord, le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial. Elle consiste à recopier ou à s’accaparer une oeuvre sans le consentement sur papier de l’auteur, ou de l’éditeur s’il y a, avec sa signature à l’appui. Un simple mail ne suffit pas. De plus, prévenir que l’oeuvre n’est pas la nôtre, car nous avons copié-collé le livre d’untel, c’est tout bonnement avouer un délit.

En d’autres mots, plagier, c’est copier/coller une oeuvre en modifiant ou non l’oeuvre originale (nom, sexe, univers…). Plagier, c’est aussi reprendre entièrement un scénario. De même que plagier, c’est traduire une oeuvre sans l’autorisation signée de son auteur original. En agissant ainsi, le plagieur contribue, inconsciemment ou non, à une faute juridique grave : un non-respect des droits patrimoniaux et moraux de l'auteur original. De ce fait, au risque de le répéter, le plagiat est considéré comme un délit. En s’y adonnant, le plagieur risque :

Selon le Code pénal :

L'article L122-4 du Code de la propriété intellectuelle prévoit que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. »

Le plagieur risque :

○ 2 ans d'emprisonnement
○ 150 000 € d'amende pour dommage et intérêt
○ Peine civile voire même pénale si l'auteur qui en est victime a un bon avocat

De plus, les auteurs connus comme Gilles Legardinier ou Guillaume Musso, ont une certaine notoriété et emprise sur le marché du livre. Lorsqu’ils en publient un, les gens vont se ruer dessus. Ils connaissent leurs styles d’écriture et savent qu’ils ne seront pas déçus. Par conséquent, leurs oeuvres seront bien vendues. Si l’éditeur apprend que leurs écrits sont mis gratuitement à disposition sur un site, il ne va certainement pas apprécier. De ce fait, il peut attaquer le plagieur en justice. En raison d’un bon avocat, le verdict sera bien plus important que 150 000 € d’amende ou 2 ans d’emprisonnement.

Ce qu’il faut savoir sur les auteurs et le plagiat

L’auteur, connu ou non, choisi tout lorsqu’il écrit son histoire. Cela passe du nom des personnages, aux caractères et caratéristiques physiques en passant par les lieux, les nationalités, etc. Il passe du temps à mettre en place son scénario, à choisir ses mots, à écrire ses phrases. En somme, faire en sorte que ce soit cohérent. Cette phase d’invention et d'écriture peut aussi bien être courte que durer des années.

Imaginez seulement sa réaction lorsqu’il apprendra qu’un de ses lecteurs a tout bonnement repris l’histoire, pire, l’a déchiquetée en un temps record juste pour la reprendre, par exemple, avec son pairing favori. Ou juste simplement la faire partager à des lecteurs. Comparez trois ans de dur labeur et de stress à… cette misère.

De plus, si le livre a été traduit, copier/coller le travail du traducteur, c’est aussi le voler. Le plagier. Pour rappel, le travail d’un traducteur c’est de de comprendre le sens qu'a voulu donné l'écrivain à sa phrase et la retransmettre au mieux dans sa langue à lui, garder la cohérence. Ça prend du temps.

Par contre, nous ne pouvons rien faire lorsqu’une oeuvre, comme par exemple, Alice aux pays des merveilles, se trouve sur un site gratuit. Ou toute autre oeuvre ancienne. L’histoire devient un bien public 70 ans après la mort de l’auteur.

En résumé

Généralement, lorsque nous souhaitons partager une oeuvre que nous avons appréciée, le plus simple est d’en parler, par exemple, à la fin d’un chapitre. Vouloir la partager en la copiant-collant, non. Même si l’auteur ne répond pas au message. Je dis ça, parce qu’une personne m’a répondu ainsi. De plus, lorsque nous citons un auteur, nous devons le mettre avec les guillemets et la référence bibliographique. Cela se rapporte à des bouts de lignes, et non à un livre entier.

Pour rappel, Wattpad et Fanfic-fr avaient lancé leur site pour que les auteurs fassent connaître leur oeuvre. Et non celle d’un autre.

Maintenant que vous le savez, j’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter cela. Prévenez-moi en cas de doute. J’interviendrai pour en informer le plagieur. S’il ne souhaite pas supprimer l’histoire plagiée (oui, il y a des gens têtus et immatures), j’inviterai les administrateurs à s’en occuper.

Au nom du respect, je vous en prie.

STOP AU PLAGIAT
(#contreleplagiat)

Petites informations supplémentaires :

○ Sachez que si le plagieur écrivait ses propres fictions, je ne l’empêche absolument pas de les continuer. Au contraire. Mais, il doit supprimer l’oeuvre plagiée.

○ De plus, je n’ai rien contre les personnes imaginant d’autres personnages lorsqu’elle lise un livre, avec par exemple, leur pairing favori. Néanmoins, elles n’ont pas le droit de reproduire leur envie, à moins de s’inspirer de l’oeuvre pour écrire leur fanfiction.

Le Discord de la Ligue des Chroniqueurs vous ouvre joyeusement ses portes !
 par   - 884 lectures  - 1 commentaire [21 mai 2018 à 22:43:44]

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Etsukazu, un humble auteur de fanfictions du fandom Naruto, et je viens vous annoncer que le groupe Discord de la Ligue des Chroniqueurs, formé il y a quelques mois, s’ouvre officiellement à la communauté de Fanfic-Fr.

Envie de discuter avec les auteurs de vos fandoms favoris ? Ce groupe est fait pour vous.

Naturellement, vous vous demandez aussitôt tous ce qu’est un groupe Discord (Non ? Mince alors !), mais surtout, qu’est-ce que la Ligue des Chroniqueurs ? Laissez-moi donc vous répondre dans l’ordre.

Discord est une plateforme de discussion instantanée dont l’interface permet des discussions écrites élaborées aussi bien que des discussions vocales. Cette application est très utilisée par les communautés de joueurs de jeux vidéo, quels que soient leurs genres, et elle a été conçue principalement pour eux – en premier lieu – toutefois, son utilité ne se cantonne pas à eux. Effectivement, elle est utilisée par beaucoup de monde, et il se trouve que la Ligue des Chroniqueurs l’utilise également.

La Ligue des Chroniqueurs, quant à elle, est une petite communauté – de 160 membres actuellement – qui regroupe de nombreux auteurs publiant sur Fanfic-Fr comme sur fanfiction.net, ainsi que les lecteurs qui souhaitent venir s’exprimer et échanger autour de notre passion commune qu’est la fanfiction.


Lire la suite...
Les Editions du Flamant Noir cherche de nouveaux Talents
 par   - 870 lectures  - Aucun commentaire

Plumavitae s'associe avec Flamant Noir Editions

Plumavitae.co, vous vous souvenez ? Si non, rendez-vous sur plumavitae.co !
Mais ce n'est pas le sujet ! Nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Flamant Noir Editions, une maison d'édition exigeante consacrée au polar, le thriller ou encore le roman noir.

A partir du 2 mai 2018, grâce à Plumavitae, Flamant Noir Editions rouvre la réception des manuscrits par internet ! Auteur(e) de Thriller, de Polar ou de Roman Noir ? Envoyez-nous votre manuscrit !

Conditions d’envoi :

- Envoyez votre projet à cette adresse : manuscrits.flamantnoir.ed@gmail.com
- Votre manuscrit doit être cohérent avec la ligne éditoriale des Éditions Flamant Noir (plus d'infos sur http://editions-flamant-noir.com/)
- Adressez-nous au maximum les 50 premières pages de ton écrit (soit 37000 mots), accompagnées d’une présentation générale de vous et de votre projet

Alors, à vos claviers et que la Plume du Flamant Noir soit avec vous !


Lire la suite...
Concours d'écriture by Shaku #1
 par   - 1224 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour, je vous propose un concours d'écriture dont les règles sont plutôt simple. Je répondrais à toutes vos questions si vous en avez.

Par contre, sachez avant toute chose que je m'excuse envers les personnes n’habitant pas en France. Je ne peux accepter votre texte, car je ne pourrais pas financer les frais de port si jamais vous gagnez un lot... Cependant, vous pouvez participer si vous ne souhaitez rien gagner !

Le principe de ce premier concours

• Ce concours est anonyme.
○ Les participants m'enverront leur texte par mail en PDF à cette adresse (morganeperro@outlook.fr)
○ Titre du mail : Prompt#1 + Titre de leur fiction + n° du prompt
○ Le titre de leur fiction devra être au-dessus du corps du texte. Ce nombre de mot ne sera pas compris dans la limite autorisée.

• Écrire une fiction entre 3000 et 10 000 mots sur la base d’un prompt choisi au préalable à partir du 15 avril sur le document google indiqué en bas de la page.
○ Le prompt choisi doit être libre au moment de la réservation. Dans le cas contraire, choisissez un autre prompt où il n’y a pas marqué (réservé par « nom »)

Mais… qu'est-ce qu'un prompt ?
• Un prompt c’est un petit plan ou idée de quelques lignes pour écrire une fiction. On remplace aussi "A", "B", ect, par le nom du personnage.

○ Exemple :
• A et B se promènent dans la forêt et se font téléporter par des extra-terrestres. Comment vont-ils s'en sortir sans que ces monstres ne décident de copuler avec eux ?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

One Piece

"Aventure dans le nouveau monde"
[Histoire Terminée]
Auteur: mystrale93 Vue: 67068
[Publiée le: 2011-10-23]    [Mise à Jour: 2014-09-22]
G  Signaler Action-Aventure/Cross-over/Amitié Commentaires : 239
Description:
Deux ans se sont écoulés depuis la mort de Ace "aux poings ardents" et du légendaire Barbe Blanche. Durant ces deux années les "mugiwara" se sont entraînés comme des forcenés chacun dans le but de pouvoir retrouver leur capitaine et tenir la promesse de l’accompagner dans le nouveau monde. C’est donc après ces deux longues années que l’on retrouve toute la petite troupe des Mugiwara. il ont tous beaucoup changé physiquement mais il restent tous fidèles a leurs habitude. A l’exception d’un seul…

**************************************************************************************

note: cette fic est un cross over entre One piece et Fairy tail
déjà les 20 008 vue atteintes!! et la barre des 100com dépassé!!!

merci à tous!!!
Crédits:
cette fic raconte une aventure de l’univers de one piece
(œuvre de Eichiro Oda)
Cependant, durant cette aventure (qui est aussi un cross over) je me suis permis de faire en sorte que la bande des « Mugiwara » rencontre les perso du fameux manga Fairy tail
(De Mashima Hiro).

eh oui je trouve que l’idée de mélanger ces deux univers est intéressent d'autant plus que je trouve que le graphique de ses deux œuvres est assez proche (selon moi...)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Un autre jeune homme aux poings ardant réveil le feu de la passion et de la jalousie

[4512 mots]
Publié le: 2011-11-06Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur chapitre plus long avec des discours qui eux sont moins long ( hein? comment ça Il y en à encore trop? )

ps : sinon, désolé le titre du chapitre est un peu long

 

Luffy errait l’esprit dans le vague, il ne comprenait pas pourquoi Nami s’était mise en colère âpres lui … âpres tout, il n’avait rien fais de mal ! Lui, à la base, il ne voulait pas partir seul avec la navigatrice ce qu’il voulait lui c’est être avec…

__ Boum ! Il percuta quelqu’un__

 

-aie…désolé je ne regardais pas ou j’allais… hé, mais…c’est toi Zoro ? s’étonna Luffy en reconnaissant l’épéiste

-non de…Luffy ! S’a t’arrive de faire attention ? 

- désolé… dit-il en repassant en « mode » dépressif

- Heu… non c’est rien… finis par lâcher maladroitement le sabreur décidément mal à l’aise dans ce genre de situation

Comme Luffy gardait toujours le même air pathétique qui ne lui ressemblait pas Zoro ramassa le chapeau de paille de son capitaine, lui remis rapidement sur la tête et âpres avoir lâché un soupir faussement excédé dit au jeune homme : « alors tu me raconte ? »

Le jeune capitaine fût surpris d’entendre son ami lui demander de lui raconté ces problèmes mais il obtempéra… avec une certaine sensation de confiance il raconta toute sa mésaventure avec Nami et Zoro l’écouta attentif sans broncher quand enfin son capitaine eu finis le sabreur ne pût s’empêcher de laisser un sourire amusé qui intrigua Luffy :

-         pourquoi tu souris Zoro ?

-         j’imagine la tête de l’autre cuistot s’il apprenait que tu à trouver le moyen de dire à une fille comme Nami que tu préférais passer du temps avec moi qu’avec elle …

-         Ah ? mais au fait Zoro, Sanji t’avait demandé de venir avec lui alors pourquoi…

-         T’occupe pas de ça il cherchait un prétexte pour se battre tu le connais bien non ? il est con comme un manche ! mais parlons d’autre chose : pourquoi as-tu dis à Nami que tu aurais voulu que je t’accompagne aujourd’hui ?

-           Eh bien… viens je vais te montrer !

Et le jeune pirate au chapeau de paille entraina son camarade dans les différents recoins de la capitale et ne s’arrêta que lorsqu’ils eurent atteint l’armurerie devant la quelle il s’était arrêter plus tôt avec Nami.

Zoro regardait son capitaine avec hésitation puis se décida à lui demander : « on fait quoi ici ? » 

Luffy le regarda d’un air très sérieux son ami avant de répondre d’une voix décidé : « on vient acheter un sabre. » 

Le bretteur regarda son capitaine légèrement étonné puis finis par dire :

-je n’ais pas besoin d’un autre sabre Luffy…

- il ne sera pas pour toi mais pour moi. Zoro c’est pour ça que je voulais que tu sois là pour m’aider à trouver un sabre performent… moi j’y connais rien

-Hein ? Tu es sérieux ?

- je n’ais jamais été aussi sérieux Zoro de plus, tu te souviens quand je t’ai dis que j’avais une faveur à te demander ?

-oui et alors ?

-alors, je veux que tu m’apprennes à me battre au sabre

- Moi ? Mais… Luffy enfin ! Je ne suis pas un maitre d’arme !je…

- oui mais tu es celui qui deviendra le meilleur sabreur du monde ! Alors tu…

Zoro fit signe au jeune capitaine de se taire et le traina sur la jeté pour pouvoir lui parler tranquillement.

 

Le bord de la jeté était un lieu assez agréable le vent fouettait en douceur les visages du bretteur et du capitaine tendis qu’ils regardaient les vagues venir mourir à leur pieds.

Un silence assez pesant c’était abattu entre les deux amis depuis quelque minute quand Luffy se décida à prendre la parole :

-          tu sais Zoro…ce n’est pas un caprice de ma part …il y a une raison pour la quelle je voulais que tu m’entraine au sabre…

-         Je m’en doute…pour que mon capitaine s’abaisse à demander mon aide c’est que tu dois vraiment être décidé à devenir plus fort…je me trompe ?

-        

-         C’est bien ce que je pensais… mais pourquoi le sabre ?  déjà rien qu’avec ton pouvoir tu…

-         Sa ne suffit pas ! mon pouvoir stupide ne m’as jamais permis de faire quoi que se soit !

-         Luffy…

-         Regarde-moi ! tu vois un capitaine toi ? je ne suis pas fichu de nager, dès que je tombe à l’eau il fau toujours que vous veniez a mon secours parce que le fruit du démon transforme les utilisateurs de leur pouvoir en enclumes !

-         Ça ne t’a jamais gêné auparavant …

-          Auparavant, je croyais faire du bon travail en tant que capitaine ! mais la vérité c’est que sans mon pouvoir je ne serais rien ! je suis …Faible…

-         Ce n’est pas vrai ! tu…

-         Si ça l’est ! et ça à toujours été comme ça ! même quand nous étions enfants Ace et moi et que j’étais le seul d’entre nous à posséder les pouvoir d’un fruit du démon je n’arrivais jamais à vaincre Ace ! et plus tard tout les adversaires que j’ai battu, j’ai réussi à me défaire d’eux grâce a vous tous ! je…je ne veux plus dépendre des autres et voire d’autres gens auquel je tien mourir devant mes yeux !

-         Comme Ace…

-         Oui. C’est pour ça que je veux que tu m’enseignes comment me battre avec un sabre, je veux être capable de pouvoir compter sur d’autres choses que mon pouvoir !

Zoro réfléchit un bref instant à la requête que lui avait formulé son capitaine et à bien y réfléchir, il devait reconnaître que Luffy était plutôt chétif (du moins, comparé à lui ou Franky et même Ussop qui avaient clairement évolué en deux ans).d’un autres côté Luffy avait toujours été d’un optimisme à toute épreuve qui lui avaient permis l’impossible : quand il avait dit « allons botter le cul d’Arlong et sauvons Nami !»Il l’avait fait, quand il avait dit « on va sauver Robin & Franky ! » il l’avait fait ; quand il avait dit « je trouverais les îles céleste et ferais sonner la cloche pour que le papy avec un marron sur le crane puisse l’entendre ! » la aussi il l’avait fait, et quand il avait annoncé qu’il battrait Crocodile à Alabasta ? Eh bien il l’avait fait également. A chaque fois, le jeune capitaine avait réussi ce qu’il avait entrepris sans jamais abandonner, sans jamais perdre espoirs. Du moins, c’était le cas avant que Kuma ne sépare leur équipage…avant la tragédie avec Ace. Depuis cette époque, beaucoup trop de chose s’était brisé en Luffy et son bretteur comprenait très bien ce qui semblait motiver son capitaine à tout luis dire : ils avaient tout deux vécu la même chose… Car, quand l’amie d’enfance de Zoro qui était morte il y a déjà longtemps sans laisser à Zoro l’occasion de se remesurer à elle, son amie avait involontairement laissé à Zoro la mission de devenir le meilleur sabreur au monde vu qu’il n’avait jamais pus la vaincre… et il en allait de même pour Luffy concernent Ace : le frère aîné était mort sans laisser à son cadet l’occasion de se confronter à lui pour leur rêve commun…

Oui, il comprenait bien plus les motivations de son capitaine que n’importe qui d’autre dans l’équipage… et c’est pour cela qu’il voulait l’aider et tant pis si ce râleur de cuisinier le faisait encore suer en lui reprochant qu’il était « inconsciemment en train de chercher à remplacé Ace auprès de Luffy » alors que c’était faux ! Il était juste inquiet pour son capitaine, son ami…son meilleur ami.

Apres un moment pendant le quel Luffy observa silencieusement le sabreur en attendant une réponse de sa part, il vit alors ce dernier lever le regard sur lui et finir par répondre :

-         c’est d’accord. Mais j’ais trois exigence non négociable à t’imposé en retour

-         tout ce que tu veux !

-         bien dans ce cas, ma première exigence : c’est moi qui déciderait où, quand et comment t’entrainer…

-         ça tombe sous le sens.

-         Ensuite, et met toi bien ça dans le crane : je t’enseignerais le maniement des sabres mais je refuse de t’apprendre ne serai ce qu’une seule de mes techniques

-         D’accord.

-         Et pour finir : tu va te bouger le cul, arrêter de me faire ta tête de déterrer et retrouver Nami pour t’excuser !

-         Hein ?mais Zoro je …

-         Pas de « mais » qui tienne Luffy exécution !

Le jeune homme au chapeau de paille émis une sorte de grognement et afficha un air renfrogner : le sabreur avait abordé un sujet sensible. Allez voir Nami ?s’excuser ? Il voulait bien mais de quoi ? Il ne comprenait même pas lui-même ce que la jeune fille lui avait reproché !

Devant l’aire boudeur de son capitaine le bretteur émis un soupire faussement excéder alors qu’intérieurement une petite voix en luis répétait : « ça envisage de devenir le roi des pirates mais ce n’est pas foutu de voir que sa navigatrice est dingue de lui quel boulet !» et puis cette petite voix intérieur de Zoro rajoutait avec ironie : « d’un autre coté, ci il ne se comportait pas ainsi ce ne serais plus réellement Luffy pas vrai ? »

A cette question qu’il ce posait en son fort intérieur Zoro ne pût s’empêcher de répondre à demis mots : « c’est vrai »

Mots que Luffy entendis sans comprendre avant de déclarer au bretteur : « oi ! Zoro j’ai faim moi ! On va manger quelque part j’irai voir Nami après ! »

Zoro esquissa un sourire en coin : ça, sa ressemblait au Luffy qu’il connaissait et au quel il avait promis de le suivre jusqu’à ce que son rêve soit accomplit.

Les deux compagnons se redressèrent donc et partirent à la recherche d’une taverne accueillante.

 

Au bout d’un moment de marche, (durant les quel Zoro avait vainement tenté de faire comprendre à Luffy qu’il devait faire plus attention aux choses qu’il pouvait dire quand il était seul avec la navigatrice) ils arrivèrent devant un établissement « convenable » (du moins, du point de vue d’un pirate…).

 Le lieu était très animé était remplis de musique, d’éclats de rires, d’odeur de viande cuite avec soin, d’alcool (ce qui ne déplaisait pas au sabreur ) mais aussi d’une odeur de cigarette que les deux compères reconnurent bien vite (au grand malheur de Zoro) :les deux jeune gens avait à peine mis le pied dans la salle qu’immédiatement l’odeur d’une « gitane » (que fumait un certain blondinet au sourcil en vrille situé au fond accoudé au comptoir) parvint jusqu’à leur nez. Evidement, quand Zoro croisa le regard du blond il eût le droit au regard noir de ce dernier mais devant l’aire un peu perdu qu’affichait soudain Luffy le blond réprima sa profonde envie de faire une nouvelle scène au bretteur et à la place, se proposa de partager une table avec eux ce que Luffy approuva tendis que Zoro qui aurait voulut envoyer paitre son eternel « meilleur ennemi » se contenta de les suivre sans un mot.

Tous trois s’installèrent à une table située sur la gauche près du bar, dans un silence tendus : de toute évidence l’éternelle rivalité entre les deux « bras droits » du futur roi des pirates était à son paroxysme ; un verre de vin à la main, Sanji ,à gauche de Luffy lançais par-dessus l’épaule de son capitaine un regard lourd de reproche (que l’on aurait pu interpréter par «  je t’avais dit d’arrêter tes conneries avec Luffy ! ») à Zoro situé à droite du jeune capitaine et qui dévisageait le cuisinier avec un sourire carnassier et provoquant qui semblais dire : «  va au diable  Sanji , et si tu me provoque ici  je te bute ! » (Tout en resserrant sa prise sur sa chope remplie de rhum)

De son côté, Luffy ne remarquait pas la tension qui régnait entre ses deux amis : il repensait à la troisième exigence de Zoro qui lui avait dit de s’excuser auprès de Nami et l’angoisse de ne pas savoir quoi dire à sa navigatrice l’empêchait même d’avaler le moindre morceau de la pièce de viande qu’il avait commandé…

Soudain, alors que Luffy était perdu dans ses pensées, il entendit les bribes d’une conversation qui le ramena à la réalité :

-         …dans cette ville ? c’est impossible voyons !

-         Si, si je t’assure ça ne peux être que le pirate « aux poings ardents » 

 

__ À ce niveau de la discussion Luffy Zorro et Sanji se figèrent__

 

-         impossible ! j’ai entendu dire qu’il l’on exécuté il y à deux ans !

-         pourtant, le marchant d’alimentation à été très claire : le type qu’il à croisé était plutôt flippent et il à utilisé les pouvoir du pyro fruit pour enflammer un convoi de marchand d’esclave il y à quelque heures…

-         Mazette ! si tu dis vrais mon vieux ça veut dire que les marines qui sont responsable de l’autre partie du monde sont vraiment bon à rien

-         C’est sûr ! si la marine du coin avait été à cette exécution on peut être sure qu’ils n’auraient pas eu autant de problème là bas ! ha !ha !

 

__ Zoro vit Luffy se lever silencieusement et se diriger vers les deux types qui discutaient __

 

Quand le jeune capitaine fût tout près d’eux il interpela les deux hommes :

 

-         eh vous… Vous parliez d’Ace aux poings ardents ? Vous prétendiez qu’il pourrait être sur cette île ? demandas Luffy à demis mot en ignorent le regard douloureux de ses deux compagnons qui estimaient que s’accrocher à des discutions d’ivrogne n’apporterait que de nouvelles douleurs à leur capitaine 

-         Ah, tu nous as entendu petit gars ? désolé de t’avoir fais peur en parlant de cet abjecte erreur de la nature ! ne t’en fait pas petit ! si ce rejeton batard issu de Roger venait vraiment à se pointer dans le secteur la marine du le crèverait comme le chien qu’il es…

 

Le type n’eût pas le temps de finir ça phrase que déjà Luffy lui avait sauté dessus et s’était mis à le frapper de toute ses forces en hurlant à l’homme qu’il allait le tuer pour ce qu’il avait dit sur Ace.

Depuis leur table Sanji et Zoro avait finis de se lancer des regards assassins et demeuraient figé et muets devant le spectacle effroyable auquel se livrait leur capitaine enivré par la haine, la rancune et la douleur…

Luffy ne semblait pas vouloir s’arrêter de frapper l’homme qui suffoquait sous chacun de ses coup quand soudain une voix féminine se fit entendre dans la taverne : « Luffy arrête ça immédiatement tu va finir par tuer cet homme ! »

Aussitôt, « l’esclave de l’amour » & « l’excité du sabre » se retournèrent vers la personne qui venait d’entrer : une belle rousse avec un tatouage représentant de façon stylisé une hélice d’un moulin a vent mêlé à une mandarine situé sur son épaule.

 

-Nami de mon cœur ! commença à roucouler Sanji tandis que Zoro soupirait (en se disant que son camarade était vraiment un cas désespérer)

- La ferme Sanji ! vociféra la rousse (puis se tournant vers Zoro) Pourquoi vous ne  faite vous rien pour arrêter Luffy ? Vous ne voyez pas que…

-non on ne voit rien. répondirent d’une même voix ferme Zoro et Sanji à leur navigatrice

-bon puis ce que vous avez décidé de jouer les abrutit je vais le stopper moi-même ! vociféra la jeune navigatrice (puis, se tournant vers Luffy) Luffy je te préviens, si tu tue cet homme je quitte l’équipage ! Je compte jusqu’à trois… un…

 

Luffy avait entendu Nami sans réellement avoir compris le sens de ses paroles tant il était submergé par la colère…

 

-…deux…

 

Luffy commença à réaliser ce que venait de dire Nami et des pensés arrivèrent en vrac dans sa tête : Nami…sa navigatrice…sa Nami …partir ? La perdre ? Elle ? C’était une blague !pas vrais ?

 

-         tr…

 

La rousse n’eût pas le temps de finir son décompte que déjà Luffy avait relâché l’homme encore sonné mais visiblement vivant.

A présent Nami était bien décidé à lui passé un double savon mais avant ça elle comptait bien se passer des deux inutiles qui avaient laissé Luffy tabassé un homme sans raison mais au moment ou elle voulu passé à l’acte elle vit Zoro quitté la salle sans un mot suivit par Sanji qui pour ça part déclara qu’il se rendait au bateau… ainsi, en quelques instant les deux gêneurs était partis et il ne resta plus que Nami & Luffy. Comme ce dernier se sentait mal à l’aise devant la navigatrice et prétexta qu’il devait aller aux petits coins (histoire de gagner du temps et de trouver quoi lui dire quand il reviendrait).

En attendant le retour de son capitaine, Nami entreprit d’aller voir comment se portait l’homme que Luffy avait passé à tabac un instant plus tôt…

Dans un premier temps, la jeune navigatrice fût heureuse de constater que l’homme avait l’air de se sentir mieux mais pour s’en assurer elle demanda :

-         vous allez mieux ?

-         Oui ça va aller merci.

-         Désolé, mon ...ami n’est pas méchant, je ne sais pas ce qu’il lui a pris…

-         C’est bien joli de dire ça mademoiselle, mais ça fait un mal de chien ce qu’il m’a fait… aussi, je souhaiterais un dédommagement

-         De combien ?

-         Je crois que vous n’avez pas compris mademoiselle…je veux un autre genre de dédommagement… répondit l’homme en passant sa grosse main dans le bas du dos de la navigatrice et de précisé : je préfère un paiement en nature

 

Aussitôt, Nami eu un mouvement de recul mais l’homme l’attrapa avec force par son bras et la força à le regarder : ce type, il avait des yeux porcins ou on pouvait très nettement lire des envies de luxure quand ils les posaient sur la navigatrice paniqué car elle ne parvenait pas à se dégagé.

Au fond d’elle, Nami s’avait qu’elle ne pouvait pas se dégager de la pression que l’homme exerçait sur son bras néanmoins, elle n’entendait pas laisser ce type faire ce qu’il voulait avec elle ! Elle était bien décidé à ce défendre (même si elle avait oublié son arme sur le bateau) !

Doucement, le type rapprochait son autre main de la poitrine de la navigatrice et comptait commencer à assouvir ses pulsions (devant l’ensemble des clients de la taverne qui ne semblaient ne pas vouloir intervenir) quand tout t’a coup, Nami entendis la voix paniqué de son capitaine qui était enfin revenue et visiblement, il ne semblait pas apprécier le traitement que l’homme faisait subir à la jeune fille.

 

-ne t’en fait pas Nami je ne vais pas le laisser faire ! cria Luffy

Puis il se prépara à envoyer son bras s’étirer pour frapper l’homme quand soudain… une autre personne le coupa dans son élan…

 

-         « poings ardents… du dragon de feu !!! » cria la voix de la personne qui venait d’intervenir.

Aussitôt l’homme qui tenait Nami fut projeté à travers le mur derrière lui par deux grosses déflagrations (qui « miraculeusement » ne touchèrent pas la navigatrice) et sous l’impacte l’homme lâcha Nami.

Aussitôt Luffy son tourna attention sur la personne qui était intervenu : c’était un garçon aux cheveux presque rouge

Avant même que Luffy est pût se rendre au près de Nami, que le nouveau venue était déjà aux coté de la jeune fille.

 

-         ça va Nami, je ne t’ais pas blesser au moins ?demanda le garçon que Luffy ne connaissait pas

-         je…sa va aller je…

__ elle fut interrompu par un des clients qui se mit bêtement à crier : « regardez, ce n’était pas une rumeur ce type utilise le pouvoir du pyro-fruit c’est l’ex membre de l’équipage de Barbe blanche : Ace aux poings ardents ! »

 

Cette fois c’en était trop pour Luffy : d’abord un type insultait la mémoire D’Ace puis, ce même type tentait de faire du mal à Nami… et pour couronner le tout, maintenant les gens avaient la stupidité de prendre le type qui était en train de « jouer les prince charmant » avec Nami pour Ace ? Ça c’était la vague qui faisait couler le navire ! Il n’allait pas laisser passer ça ! Il se préparait à tout démolir quand Nami le rappela à l’ordre.  

Immédiatement, Luffy se retourna vers sa navigatrice à côté de la quelle se trouvait toujours le nouveau venu (ce qui avait pour étrange effet d’énervé Luffy).

Comme elle semblait avoir compris ce qu’allait certainement lui demander son capitaine, la jeune navigatrice le pris de vitesse en déclarent : « viens je vais te présenter mon nouvel ami, mais pas ici, sortons d’abord de ce cloaque.

 

Quelques minutes après, Nami, Luffy et le jeune garçon c’étaient installés à l’ombre d’une ruelle. Il y avait une atmosphère si lourde et oppressante autour de Luffy qu’elle en devenait presque palpable… quand enfin le jeune capitaine s’autorisa à parler, se fût d’une voix très froide qu’il demanda :

-         c’est quoi « ça » ? dit il en désignant le garçon aux cheveux presque rouge avec un hochement de tête

-         Luffy ! ne parle pas de Natsu comme ça ! s’emporta la navigatrice avec colère

-         Alors quoi, il s’appelle Natsu ? et comment il te connaît ?demanda Luffy qui était étonnamment sur la défensive  

-         J’ais fais sa connaissance aujourd’hui. C’est un garçon charment…répondit Nami pour provoquer son capitaine

-         Et qu’es ce que ce type fait ici ? demanda Luffy en jettent un regard noir à l’intéresser

-         Je suis partit de « chez moi » pour retrouver deux amis à moi qui on disparu dans ce pays … répondis Natsu avec un air sombre

-         Oh ! Natsu…on est désolé si nous avons abordé un sujet douloureux… lui répondit Nami avec tendresse tendis que devant un tel spectacle Luffy avait l’impression qu’on lui arrachait le cœur avec une tenaille. Voir Nami se comporter ainsi avec un parfait inconnu le rendait si…si…bizarre ; oui c’était ça il se sentait bizarre…c’était comme si, en lui des flammes bien plus puissantes que celle d’Ace le dévorait de l’intérieur n’attendant qu’une occasion pour être libérer sur ce « Natsu ». d’ailleurs, là, toute suite, le jeune capitaine avait la soudaine envie d’exploser la face à de type à coup de poings ! seulement…seulement quelque chose luis disait que même si il faisait ça il ne se sentirait pas apaisé pour autant et en plus, Nami ne lui pardonnerai pas. Pourtant, c’était plus fort que lui, Luffy ne parvenait pas à se calmer et, n’écoutant donc que sa sagesse (qui ne lui disait rien) il lança avec violence son poing élastique en direction de Natsu qui n’éprouva aucun mal à l’évité…

Cependant, n’ayant rien rencontré pour freiner sa course, le poing de Luffy

sur chargé d’élan entraina le reste du corps valdinguer jusqu’au bas de la ruelle qui donnait sur … le port...

On entendit alors un gros *plouf* et Nami se mis à paniqué et à appelé son capitaine tendis que Natsu (qui n’avait pas conscience de la gravité de la situation) était mort de rire.

Mais quand il vit la rousse partir en courant affolée il l’interpela immédiatement :

- eh, Nami ! Où tu vas comme ça ?

- le repêché ! Luffy est incapable de nager !

-Quoi ???

- tu aurais pu t’en douter non ? Il à mangé un fruit du démon il est donc incapable de nager !

-comment j’aurais pût le savoir, je ne sais même pas ce que sont les fruits du démon

-mais, et ton pouvoir de tout à l’heure ?

- ah ça… c’est très courant non ?

- non pas du tout ! rétorqua la  jeune navigatrice sans même se retourner.

Nami était terrifié : avec l’élan qu’il avait pris à cause de son élasticité, Luffy avait été propulsé de la ruelle jusque dans la mer à une vitesse folle alors que Nami elle, peinait à dévaler cette fichue ruelle pentue qui ne semblait jamais en finir ; et c’est justement ce qui lui faisait peur :si elle mettait trop de temps à attendre ce fichu port alors Luffy allait…Non ! Elle ne voulait même pas y penser ! C’était trop douloureux d’imaginer que son ami, son capitaine puisse disparaître ! Elle allait empêcher ça ! Mais voila, elle était trop loin du port : « je n’y arriverait jamais à temps à ce rythme…il faudrait des ailes pour pouvoir le sauver a temps ! »

Soudain, comme si une quelconque entité céleste avait entendus les pensé, Nami vit une silhouette aillé la dépasser en un instant

 Puis elle se rendis compte qu’elle connaissait cette silhouette c’était…Natsu ?

 

La navigatrice s’immobilisa un bref moment et demeura un instant interdite : Natsu ? Comment était ce possible ? Elle l’avait déjà vu utiliser un pouvoir semblable à celui de Ace dans la taverne qui lui avait laisser penser que Natsu avait dû manger un fruit du démon mais déjà cette hypothèse lui avait parut peu probable vu que normalement il n’existait jamais deux fruits du démon avec le même pouvoir en même temps. De plus il était également impossible (selon une certaine croyance) pour une seule personne de posséder deux pouvoir de fruits du démon alors comment…

La navigatrice revint à la réalité quand elle entendit un second *plouf* sonore :

-oh non ! Mais quel idiot ce Natsu je lui est pourtant dit qu’il ne pouvait pas nager avec le pouvoir d’un fruit du démon ! » Paniqua t’elle tout en renforcant son allure.

 

Un instant plus tard quand Nami arriva (enfin) au bout de cette interminable ruelle, elle n’en crut pas ses yeux : là, devant elle se trouvait face à Natsu encore complètement trempé qui venait de hisser sur la terre ferme un Luffy à moitié noyé…

-est il…commença Nami avec un tremblement dans la voix

- non ne t’inquiète pas on est intervenu a temps

- « on » ? demanda la navigatrice qui ne saisissait pas bien

-oui Happy et moi. répondit il avec un grand sourire

A cette instant, Nami remarqua que les ailles avaient disparue du dos de Natsu et ne pût s’empêcher de lui faire la remarque ce à quoi il répondis d’un air nonchalant : « ah ça…C’est la faculté spécial de Happy, c’est drôlement utile non ? Avec ça ses ailes se mettent à pousser et il peut me porter sur des distances assez longues et plutôt rapidement en plus ! Tu vois, quand je te disais qu’il ne s’agissait pas d’un animal de compagnie ! C’est un véritable ami ! »

 

__Happy, toujours agripper au dos de Natsu émit un petit rictus mi heureux mi gêné en entendant les parole de son camarade__

 

La navigatrice demeurait sans voix : donc ce chat bleu avait des ailles ? Et c’est grâce à ça que Natsu était arrivé à temps pour sauver Luffy ? Et d’ailleurs, Luffy était il vraiment hors de danger après ce plongeon forcé dans l’eau salé du port ?

 

La jolie navigatrice en était là dans sa réflexion quand la toux d’un certain garçon brun avec un chapeau de paille parvint jusqu'à elle  

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

  

 

 

  

        

 

Commentaire de l'auteur Ce chapitre m'as pris du temps alors soyez gentils rangez ces tomates que vous vous apprêtiez à me lancer ( si ,si ne niez pas )et donner moi votre avis pendant que je vais bosser sur mon prochain chapitre . MERCI a ceux qui me soutiennent et me suivent (il y en à peux mais je m'y ferais) et à la prochaine
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2018 / Mentions légales