Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

l'éternité sans toi c'est comme mourir à petit feu Auteur: la sorciere Vue: 3821
[Publiée le: 2015-04-04]    [Mise à Jour: 2018-10-22]
13+  Signaler Romance/Suspense/Surnaturel/Amitié/Hétéro/Univers alternatif Commentaires : 7
Description:
je n'ai jamais vraiment connu ce qu'était ce sentiment nommé AMOUR. A chacune de mes tentatives je me trouvais confronté devant un mur qui me faisait reculé de peur que je ne soit à nouveau blessée. Je ne souhaite plus m'ouvrir aux autre mais je n'y peut y resister. Et cette fois je crois bien que ce fut la plus douloureuse car mon espoir aussi partit tel un obstacle volant en fumée. .......
Crédits:
presque tous les personnages ne m'appartiennent mais appartiennent plutôt à l'univers de naruto merci
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 10

[4642 mots]
Publié le: 2017-03-14
Mis à Jour: 2017-07-18
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 11 : Les retrouvailles



Tenten- Alors tu en penses quoi ?

Fushidi- J’ai vraiment un mauvais pressentiment.

Tenten- Je ne vois ce qui pourrait être pire que d’avoir Aoki comme beau-frère. Sur ce point, j’apprécie vraiment Sasuke. Et je suis certaine qu’avec lui elle retrouvera la raison. De toute façon j’ai trop envie de voir mes petits garnements sourire vraiment.

Gaara- D’accord. Je vais précipiter son arrivé. Mais je ne pense pas que ça lui fera énormément plaisir à Sakura de le revoir.

Tenten- Elle n’en saura rien justement. Considérons cela comme une bonne surprise

Gaara- D’accord je l’appelle alors.

Il prit le téléphone sur son bureau et composa le numéro de Sasuke. C’est après la seconde sonnerie que l’on entendit le déclic.

Gaara- Allo, Sasuke……. Je crois qu’il est vraiment temps que les choses changent…..

**************************************************

Dans le salon de la maison des trois jeunes femmes.

Miku- Maman tu crois que papa viendra vraiment cette année ?

Sakura- Ma puce…. On en a déjà parlé.

Riku- Arrête avec tes questions idiotes Miku. Tu ne comprends pas que papa n’en a rien à faire de nous. Tu lui accorde un peu trop d’importance à une personne comme lui.

Sakura- Riku ça suffit, tu vas faire pleurer ta sœur.

Elle se reconcentra sur sa fille.

Sakura – Ne t’en fait pas ma chérie, tu sais Aoki vous aime beaucoup et a même prévu de vous emmener quelque part pour la fête des pères.

Miku – Mais maman, Mr Aoki me fait très peur, je n’ai pas confiance en lui.

Sakura- Pourtant aussi loin que je ne me le rappelle, il s’est toujours montré attentionné et patient envers vous …..

Miku – Maman, est-ce que tu aimes encore papa ?

Une jolie teinte rose naquit sur les joues de Sakura.

Sakura – On n’en est pas là….

Miku – Maman répond juste à mes questions.

Sakura – Eh bien, je ne sais pas quoi te répondre, à vrai dire je ne me souviens presque plus de cette époque, je ne me souviens presque plus de ce que je ressentais pour ….

Au même instant, on en entendit la porte centrale s’ouvrir et se refermer

Tenten- On est rentrée !!!!!

Miku quitta alors les bras de sa mère et se précipita vers ses marraines. Elle se jeta dans les bras de Tenten et cette dernière la recouvrit de chatouille et de baisers.

Tenten- Comment elle va ma petite princesse ? Tu sais ta tata Fushidi a un cadeau pour toi !

Miku- C’est vrai ?

Elle tourna la tête vers Fushidi, les yeux remplis d’étoiles.

Fushidi- Tu as encore gâché l’effet de surprise. Mais bon tôt ou tard, je te l’aurai donné autant le faire maintenant.

Avec son sourire habituel, elle sortit de son sac une petite boîte décorée d’un mignon papier cadeaux. Elle le donna à Miku qui s’empressa de suite à essayer de palper, de le secouer pour tenter de savoir ce qui s’y cachait à l’intérieur. Mais cela ne semblait pas lui donner quelques indices. Elle descendit alors des bras de Tenten pour se précipiter vers son frère en vue de lui montrer son cadeau, toute joyeuse.

Miku- Riku, Riku regarde ce que tata Tenten m’a offert. Viens on va l’ouvrir ensemble.

Elle le força à se lever et l’entraina dans leur chambre. Il ne restait plus que les trois jeunes femmes dans le grand salon.

Sakura- Heuuu, les filles je voudrai m’excuser pour mon comportement d’hier. Je m’excuse encore de t’avoir propulsé dans le mur Tenten mais c’était plus fort que moi. Quand je t’ai entendu mal parler d’Aoki, j’ai perdu toute raison et ma colère a enclenché mes pouvoirs. Je ne l’ai vraiment pas fait exprès.

Tenten- Ne t’en fait pas, c’est déjà complètement oublié. L’amour peut parfois nous pousser à faire des choses étranges mais c’est comme ça et on ne peut rien y changer.

Sakura- Vous êtes d’accord alors avec ma relation avec Aoki ?

Fushidi- Oui Sakura, on a bien réfléchit et vue que tu es très heureuse avec lui alors nous ne voyons aucun inconvénients que vous soyez ensemble.

Sakura- Merci les filles. Mais je pense quand même que votre changement d’opinion est assez rapide et ça me fait bizarre.

Fushidi- Cela te dérange que nous te soutenions ?

Sakura- Non je ne veux pas dire ça comme ça, mais bon oublions alors. Mais concernant votre petite sortie matinale, puis-je savoir où vous étiez ce matin ?

Tenten- Tu fais la police maintenant. On est grande et vacciné ma vieille, on n’a plus besoin de chaperon.

Sakura se sentit tout à coup gênée et se mit à triturer ses doigts, ce qui fit naitre un petit sourire à Tenten.

Sakura- Ce n’est pas ce que je voulais dire……. Je voulais juste……..

Tenten- Et maintenant elle joue à la petite timide….

Fushidi- Cela suffit Tenten, arrête un peu de l’embêter. N’écoute pas cette folle Sakura. En fait on est allé rendre visite au futur marié car la cérémonie est pour bientôt. Deux semaines, ce n’est pas rien et il faut encore faire quelques petits arrangements.

Sakura- Mais pourquoi vous ne m’avez rien dit, vous savez très bien que tout ce qui concerne ce mariage me concerne aussi et que je veux donner ma participation au maximum.

Tenten- Et qui serait resté avec mes deux mignons petits jumeaux préférés.

Fushidi- Sur ce coup, Tenten a raison. Et puis ce n’était pas quelque chose de très important qui aurait pu requérir de ta présence Sakura. Et puis c’est aussi une surprise que l’on voulait te faire donc faut pas que tu sois au courant.

Elle jeta un regard complice à Tenten qui lui sourit en retour.

Sakura- Vous me cachez quelque chose….

Fushidi- C’est un secret….

Sakura- D’accord…..

***************************************************

?- Je t’attendais, tu as vraiment fait vite, prends place je te pris.

?- Dis-moi ce qui passe ? Est-ce que mon enfant va bien ? J’ai très bien senti au ton de ta voix que quelque chose clochait et je n’aime pas l’idée que Sakura ou encore mon enfant soit en danger.

?- Justement, en parlant de Sakura, depuis qu’elle est avec son nouvel amour, il semblerait qu’elle t’oubli de jour en jour et bientôt ne se rappellera même plus de toi.

L’homme se leva alors très en colère et agrippa le col de la chemise de son hôte.

?- Comment ça elle m’oubli ! C’est impossible, je suis son âme sœur et ce lien est incomparable face à toutes les petites amourettes qu’elle pourrait avoir dans toute sa vie.

?- Essais de te calmer ! Cela n’avancera à rien que tu sois en colère.

Il le laissa et ils purent tous les deux se rassoir.

?- Donc je disais ; on soupçonne un ensorcèlement. Moi et ses amies pensons que c’est son nouvel ami qui le lui a jeté mais pour quelle raison, on ne le sait pas. On veut que tu interviennes, que tu réussisses à recréer le lien qui vous unissait pour son bien et celui de vos enfants.

?- Si je comprends bien tu veux dire que Sakura est en grand danger… Mais je ne comprends toujours pas pourquoi on lui voudrait du mal, vu que d’après ce que tu m’as dit, personne n’est au courant que le père de l’enfant c’est moi et elle ne possède pas de pouvoir particulier.

?- Je n’en suis pas aussi sure que toi !

?- De quoi veux tu veux parler ?

?- Je ne t’ai pas tout dit concernant Sakura. Il semblerait qu’elle ait développée quelques pouvoirs assez puissants. Ce qui change complètement la donne vue que l’on s’interroge sur la véritable identité de Sakura. A ce propos j’ai déjà commencé à faire quelques recherches sur son passé. Mais j’aimerai savoir quelque chose vous concernant.

?- ………………..

?- As-tu donné ton sang à Sakura ?

?- Je ne pense pas que le fait de lui avoir donné mon sang soit un facteur important. Peut-être qu’au début mon sang aurait pût entrainer quelques débordement mais tu sais très bien que si elle ne reboit plus mon sang durant une certaine duré de temps la quantité ingérée disparaitra totalement de son organisme. Or cela fait 10 ans que je ne l’ai plus revu, donc ta prétendue théorie ne marche pas. De plus je doute qu’elle est encore put en boire.

?- Peut-être que ce point de vue est faux mais essayons de regarder les choses d’un œil nouveau. Connais-tu la prophétie annonciatrice de la fin ?

?- Cette histoire bonne pour les gamins ?

?- Ce n’est pas qu’une simple histoire bonne pour les enfants. Tu ferais mieux de la prendre au sérieux ! J’ai de plus en plus ce mauvais pressentiment, l’impression que quelque chose de mauvais va nous tomber dessus. C’est pour cela que je te demande de prendre soin de Sakura.

?- En ce qui concerne Sakura pas besoin de me le rappeler, je veillerai toujours sur elle, même si elle ne le veut pas mais pour la dite prophétie je te conseille de ne pas trop te focaliser là-dessus. Tu risques d’avoir des cheveux blancs avant l’âge……

?- Très amusant………….

?- Et si tu me disais où est mon enfant maintenant ?

**************************************************

QUELQUES JOURS PLUS TARDS DEVANT L’ ECOLE PRIMAIRE DES JUMEAUX

Riku- Cette idiote a encore disparu. Je suis presque sûr qu’elle va encore s’attirer des problèmes comme d’habitude et ce sera à moi de l’ en sortir. Elle finira par me tuer un de ses jours….

Il rentra encore dans l’établissement et y disparu. Au même moment une voiture noire de grande marque se gara devant l’établissement, et un homme élégant, attirant le regard des mamans présentes (qui avaient les joues légèrement roses ) en sortit.

?- Enfin je vais pouvoir le rencontrer……………..

****************

Dans une salle de classe, on entendait les pleurs d’une petite fille s’intensifier, quand soudain la porte de la salle s’ouvrit et un jeune garçon y entra.

?- Miku , pourquoi tu pleures ?

A l’entente de sa voix, elle s’arrêta de pleurer immédiatement, sécha ses larmes avec ses mains, se leva et se tourna vers lui.

Miku- Je ne pleurais pas et je n’ai pas besoin de toi pour quoi que ce soit, Shiiro. Si tu veux te moquer de moi, tu peux passer ton chemin parce que même si Riku n’est pas là je ne manquerai pas de te faire mordre la poussière.

Ses yeux avaient changé de couleurs et devinrent tous noirs.

Shiiro- Calme toi meus voluntas, je ne te ferai aucun mal. Calmes toi …..

Miku- Comment tu m’as appelé ?

Il se passa ses mains sur sa face d’un air gêné, sentant son regard énervé sur lui.

Shiiro- Je te conseille d’oublier, ce n’est rien d’insultant de toute façon. Et arrête de me regarder comme ça, tu vas finir par m’énerver tu sais très bien qui je suis et même si c’est toi je ne le permettrai pas.

Miku- De toute façon je ne t’ai pas demandé d’entrer dans cette salle de classe donc si tu n’aimes pas mes manières tu peux toujours sortir, je ne te retiens pas. Je ne baisserai jamais la tête devant toi.

En colère, les yeux de Shiiro changèrent de couleur et devinrent dorés. Il s’approcha encore plus d’elle, et la prit dans ses bras tout en resserrant son emprise sur elle et en la reniflant. Puis il lui chuchota à l’oreille.

Shiiro- Détends toi, je ne te ferai jamais de mal même si tu me pousses à bout meus voluntas. Tu sens tellement bon…..

Il lui fit un bisou sur la joue puis la fixa dans les yeux, avec un sourire. Il avait un regard étrange, mélange de doutes et d’appréhension devant les yeux noirs de Miku.

Miku- Qu’est-ce que tu veux réellement Shiiro ?

Se sentant petit à petit bercer par l’aura dominatrice qui émanait de Shiiro à l’instant, elle se laissa aller et fit revenir sa couleur naturelle, se sentant étrangement en sécurité près de lui. La colère passée, elle se rendit compte de la position dans laquelle ils étaient et sa timidité refit surface.

Shiiro- Je voulais juste savoir pourquoi tu pleurais et…

Miku- Ce n’est pas de ça dont je veux parler ! Je veux savoir pourquoi tu agis aussi méchamment quand je suis avec Riku ou quand vous vous retrouvez seul mais que lorsque je suis toute seule tu es aussi gentil, comme maintenant par exemple!

Les yeux de Shiiro reprirent leur couleur normale et il rapprocha de plus en plus son visage du sien.

Shiiro- Moi-même je ne sais pas pourquoi mais quand je suis prêt de toi…..

Soudainement il se redressa et se tourna vers la porte tout en lâchant Miku. Il se dirigea vers cette dernière mais quand il voulut passer son battant, il s’arrêta et se tourna vers elle en lui adressant un sourire, puis il s’en alla définitivement. Dès qu’il fut hors de sa vue, elle se laissa glisser sur le mur derrière elle puis ferma les yeux. Mais même pas cinq minutes d’intervalle, la porte de la salle s’ouvrit encore et croyant que c’était encore lui, elle leva précipitamment sa tête mais voyant que c’était son frère, elle rebaissa sa tête.

Riku- En voilà une qui n’est pas contente de me voir ! Tu sais que je t’ai cherché partout Miku, et tu ne te réjouis même pas de me voir ! Mais quelle ingrate !!

Riku la regarde sévèrement.

Riku- Bon maintenant tu arrêtes de bouder, tu te lèves et tu viens vers moi. Il se fait tard et il faut que l’on rentre.

Ecoutant son frère religieusement, elle se leva, et s’avança vers lui avec ses affaires.

Riku- Et puis je peux savoir ce que tu faisais ici ?

Miku- Rien de mal rassures-toi.

Pas besoin qu’il sache avec qui elle était, ça allait encore emmener des problèmes.

Les jumeaux se dirigèrent alors vers la sortie mais à leur plus grand étonnement, ce n’est pas la voiture de leur mère qui les attendait mais plutôt une voiture avec beaucoup plus de classe. Un bel homme adossé à l’une des portières se dirigea vers eux.

Miku- C’est la nouvelle voiture de maman ?

Riku- Non idiote.

Miku- Mais alors pourquoi le beau monsieur se dirige vers nous ?

Riku- Je ne sais pas. Mais tu peux être sûr que je ne l’ai jamais vue ni avec nos tantes ni avec maman donc il faut se méfier.

Quand il fut à proximité d’eux, il s’abaissa à leur hauteur et leur sourit.

?- Bonjour les enfants, comment allez-vous ? Aujourd’hui c’est moi qui vous ramène chez vous. Votre mère étant occupée, elle m’a prié de le faire.

Riku et Miku- ……..

?- Allez répondez je ne vais pas vous manger !

Riku et Miku- ……….

?-Allez n’ayez pas peur !!

Miku- Excusez-nous monsieur mais notre maman nous a interdit de parler aux inconnus !

Riku- Mais tu viens de le faire… Idiote

Elle lui tira la langue.

?- Allez ne vous chamaillez pas pour si peu. Et d’ailleurs pour vous montrer que je ne suis pas une mauvaise personne je vais vous dire qui je suis.

Riku- Qui vous dit que ça nous intéresse, comme ma sœur vous l’a déjà dit, on ne parle pas aux inconnus donc si vous le voulez bien, laissez nous passer.

?- Sérieusement, qu’est-ce qui a pris à Sakura de faire une photocopie concrète de ce grincheux ! Avec un c’est déjà l’enfer mais avec deux ça va être pire….

Riku- De quoi vous parlez et comment connaissez-vous ma mère ?

?- Justement j’allais y venir mini Sasuke. Je suis un vieil ami de votre mère, du temps du lycée et comme ça fait un bail que l’on ne s’est vu, je voulais lui faire un coucou avec l’un de mes amis qui n’a pas pu venir malheureusement. Je m’appelle Naruto Uzumaki et je suis originaire de Konoha. En ce moment on peut dire que j’occupe une fonction assez élevée dans la hiérarchie, même si je me plis souvent aux ordres de mon baka d’ami. Mais pour tout vous dire j’étais assez étonné de voir qu’elle attendait des jumeaux, lui qui croyais n’en rencontrer qu’un, il va être servi…..

Miku- Monsieur Naruto si vous connaissez maman depuis le lycée, vous avez alors rencontré notre père ? C’est qui ?

Naruto se gratta la tête devant la question ne sachant pas quoi réellement répondre.

Naruto- Heuuu en fait c’est assez compliqué, je ne sais pas vraiment comment te l’expliquer mais c’est à eux de le vous le dire.

Miku- Donc vous le connaissez alors ? Est-ce que ça veut dire qu’on le rencontrera bientôt ?

Naruto- Oui je pense bien.

Miku se mit alors à sourire avec des yeux tous rayonnant et remplit d’espoir. Elle se tourna vers son frère et ne rencontra qu’un regard plein d’appréhension !

Riku- Excusez-moi de ne pas partager votre joie mais je ne comprends toujours pas pourquoi c’est maintenant que notre père veut nous connaitre ? On a passé dix ans sans avoir besoin de lui alors je ne vois pas pourquoi on en aurait besoin maintenant.

Naruto- Tu es vraiment sa photocopie tu sais ! Mais pour le moment je ne devrais pas aborder ce sujet avec vous, ce n’est pas à moi de le faire. Si vous voulez bien je vous invite à entrer dans la voiture pour que l’on puisse discuter de tout ça au calme avec votre maman chez vous.

Avec un peu d’hésitation, Riku finit par céder devant le regard persuasif de sa jumelle. Ils se dirigèrent alors tous trois vers la voiture qui démarra à leur entrée. Le trajet se déroula dans une ambiante assez étrange. D’un côté il y’avait Riku qui fusillait du regard Naruto et de l’autre Miku qui qui avait un sourire rayonnant et ne cessait de questionner Naruto sur comment était leurs parents au lycée. Quand ils sont arrivés, Riku s’est empressé de sortir de la voiture et de se précipiter dans la maison tandis que Miku attrapa la main de Naruto pour le conduire jusqu’à leur maison. Arrivés à l’intérieur, Miku délaissa le bras de Naruto pour se diriger dans les différentes pièces dans l’espoir de trouver une grande personne pour présenter Naruto à tout le monde mais surtout à leur mère. Resté tout seul à l’entrée, Naruto avança dans la maison, tout en inspectant chaque recoin. Il avait entendu par Sasuke que Sakura avait déjà commencé à refaire sa vie alors il était assez étonné de ne pas sentir une quelconque odeur d’homme dans la maison. Au contraire, de délicieuse odeur de femmes et d’enfants emplissaient la maison dont une en particulier lui rappelait vaguement un souvenir longtemps oublié qu’il s’empressa de refouler dans son subconscient. Ce n’était pas le moment de rêver, Sasuke comptait sur lui pour persuader Sakura et il comptait bien réussir son objectif. De toute façon, ça faisait déjà près de 20 ans qu’elle avait disparu, donc fallait se faire une raison pour arrêter d’espérer la retrouver. Arrivé dans ce qui semblait être le salon, Il sentit une présence assez familière derrière lui. Quand il la reconnu, il émit un micro sourire d’amusement et se tourna vers la dite personne.

Naruto- Toi ici !! Je ne m’attendais pas à te revoir aussi vite Tenten surtout en tant que presque sœur de ma future belle-sœur. Quand Gaara nous a dit qu’elle était bien entourée il ne pesait pas ses mots finalement. Maintenant je comprends mieux pourquoi il disait qu’elle était en sécurité ici. Avec toi à ses côtés, elle ne risque pratiquement rien. Sasuke va être servi.

Tenten- Pourquoi autant d’éloge pour moi. Cela ne te ressemble pas très Uzumaki…. Alors notre cher ami Sasuke a décidé de se réveiller maintenant, espérons juste que ce n’est pas un petit peu trop tard. Mais abordons un autre sujet en attendant Sakura, comme tu peux le constater je suis toute seule aujourd’hui ce qui nous laisse le temps de discuter tranquillement. Alors comment va mon petit Neiji ? Tu ne peux pas savoir combien il me manque.

Elle sourit. 

Naruto- Le pauvre, avec une psychopathe comme toi, je le plein.

Tenten- C’est méchant ce que tu dis ! La dernière fois j’ai presque rien fait de mal !

Naruto éclata de rire.

Naruto- Tu es vraiment folle, tu lui as coupé les cheveux ! Si tu savais combien de fois il était énervé. Il est resté cloitré dans sa maison pendant tout 1 mois. Sans parler du fait qu’à votre première rencontre, tu l’as comparé à une fille. Mais je dois avouer que vous êtes assez bizarre tous les deux à vous comporter comme des enfants, à chercher la petite bête chez l’autre.

Tenten- C’est nous que tu compares à des enfants Naruto !

Naruto- Oui oui, ma petite vous vous comportez comme des enfants pour ne pas dire comme de vieux amoureux……… NON ! Attends, ne me dis pas que tu es amoureuse de lui !!!



Tenten- Ne racontes pas de bêtise Naruto, nous sommes de simples amis qui n’arriveront jamais à s’entendre c’est tout.

Naruto- Oui ça commence toujours comme ça. Mais penses à m’inviter au mariage !

Tenten- Très drôle….

C’est à ce moment que Miku fit son entrée dans le salon.

Miku- Tatie, tatie on a un invité, c’est monsieur Naruto. C’est un vieil ami de maman et il connait aussi papa. Il a dit qu’on pourra le rencontrer bientôt.

Tenten s’abaissa à sa hauteur et lui sourit.

Tenten- Tu as raison ma chérie, bientôt tout redeviendra comme avant et tu auras un papa aimant comme toutes les petites filles de ton âge. Maintenant file, faudrait pas que ta mère te retrouve habillée en tenue d’école. Je pense bien qu’elle ne va plus tarder donc dépêches toi..

Miku retourna alors prestement dans sa chambre.

Naruto- Elle a vraiment fait de superbes enfants n’est-ce pas ?

Tenten- Tout à fait d’accord ! Ma petite Sakura est une fleur parmi les plus belles. Alors c’est normal que ses enfants suivent la cadence. Mais par-dessus tout elle a besoin d’être arrosée régulièrement et de recevoir beaucoup d’amour pour pouvoir vivre.

Tenten se tourna vers Naruto et se dirigea vers le grand divan présent tout en invitant Naruto à la rejoindre.

Tenten- Les enfants et nous essayons chaque jour de l’aider en ce sens mais on ne peut pas combler la présence de Sasuke. Même ce démon de Naoki n’y est pas arrivé. Alors je pense bien que d’avoir le vrai va changer la donne.

Naruto- Espérons juste que ça ne va pas trop l’énerver et qu’elle ne déversera pas sa colère sur nous car j’ai entendu par l’intermédiaire de Sasuke qu’elle avait pu acquérir certains pouvoirs étranges de la suite de sa grossesse.

Tenten- Oui et malheureusement depuis l’entrée de Naoki dans nos vie elle déverse très souvent sa colère mélangée à ses pouvoirs sur nous. Tu ne peux pas savoir combien j’ai envie d’étrangler ce serpent de malheur.

Naruto- Je pense alors que votre cauchemar est bientôt fini. A l’heure qu’il est je pense bien que Sasuke est déjà passé à l’action de son côté.

Tenten- Espérons qu’il réussira là où on a tous échoué, lui convaincre que ce Naoki n’est qu’une nuisance.

Naruto- Je suis convaincu qu’il réussira ……..

***************************************************

Dans le centre de la ville, dans un bureau de l’hôpital central, une jeune doctoresse aux longs cheveux rose et aux magnifiques yeux verts, examinait les dossiers médicaux sur son bureau. Elle ne cessait de souffler d’exaspération et de fatigue dut à la tonne de travail qui lui tombait dessus aujourd’hui. Elle avait l’impression que la montagne de dossier n’en finissait pas et que tout le monde avait choisie précisément ce jour pour tomber malade. Elle qui voulait aller chercher ses enfants et passer une belle petite journée en famille. Alors lassée de son travail elle laissa tomber le dossier qu’elle avait sur sa table puis s’affala dans son fauteuil. Elle était tellement fatiguée qu’elle s’endormie sans s’en rendre compte. Elle n’entendit pas l’infirmière entrer et lui indiquer qu’elle avait un patient, ni quand le patient en question entra et la prit dans ses bras pour la faire sortir de l’hôpital.

Quelques heures plus tard.

Sakura- Mais qu’est ce qui se passe, où suis-je ?

Elle regarda attentivement tout autour d’elle essayant de se remémorer du mieux qu’elle pouvait les derniers évènements mais ce fut le trou noir. Elle se rappelait juste d’avoir été dans son bureau puis plus rien. Elle quitta finalement le lit puis se dirigea vers la porte et l’ouvrit. Elle déboucha dans un grand couloir puis continua son exploration de la maison. Tout au bout du couloir il y’avait des escaliers qui la conduisirent dans un grand salon. Juste en face d’elle, une grande porte qui semblait être la sortie attira son attention, et elle s’y précipita. Mais bizarrement elle était fermée à clé. Très énervée, elle se dirigea alors vers une porte adjacente et y découvrit la cuisine. Elle ne se gêna pas et alla se servir un verre d’eau tout en faisant dos à la porte. C’est à cet instant qu’elle se rendit compte qu’il y’avait quelqu’un derrière elle. Tout d’abord effrayée, elle finit par reprendre son calme, mais ne se retourna, continuant à faire ce qu’elle faisait. Elle ne voulait pas que son enleveur se rende compte qu’elle savait qu’il était derrière elle, elle recherchait l’effet de surprise. Elle entendit alors des pats se rapprocher d’elle, signe qu’il avançait. Prise de panique, ses yeux changèrent de couleurs et elle resserra la prise qu’elle avait sur le verre dans ses mains. Quand finalement elle sentit un corps se coller complètement à elle, une respiration dans son cou et des bras l’entourer, elle ferma les yeux. Elle sentit alors qu’on lui suçait le cou, juste à l’endroit où la tête de l’inconnu était, et elle se sentait étrangement bien avec juste un léger picotement au cou. Elle avait l’impression d’avoir déjà vécu ça mais avec qui ? Elle n’arrivait plus à se souvenir, l’image qu’elle essayait de se former était toute floue, et l’effort qu’elle donnait commençait à lui donner mal à la tête.

?- Tu m’as tellement manqué………

Au son de la voix, elle ouvrit immédiatement les yeux et tourna la tête. Elle rencontra d’abord une touffe de cheveux noirs corbeaux puis le jeune homme leva sa tête de son cou et la fixa intensément. Elle, elle restait bloquée sur ses yeux ! Des yeux noirs, d’une profondeur abyssale, dans lesquels elle pouvait disparaître en un instant. Oui elle le sentait à présent, la personne en face d’elle est celle qu’elle a désespérément tenté de détester mais en vain, car l’amour qu’elle portait pour lui était aussi pur que les diamants. Même si elle sentait qu’elle l’oubliait de jour en jour, le voir a été assez suffisant pour refaire revivre tous les souvenirs d’un passé qu’elle tente malheureusement d’oublié. Elle déposa alors sa main sur la joue de Sasuke, tout doucement. Elle avait l’impression qu’au moindre mouvement brusque, tout allait disparaitre. Que tout n’était que le fruit de son imagination ou encore son subconscient qui voulait une fois de plus lui jouer un tour.

Sakura- Sa……su………………………ke…..

Et elle tomba encore une fois dans les pommes, dans les bras de Sasuke, l’émotion étant trop forte. Mais Sasuke pu être témoin d’un évènement assez troublant car lorsqu’elle s’évanouit, le sortilège prit effet et tenta de l’effacer la mémoire. Contre toute attente, dut à sa présence près d’elle, la marque de leur lien s’activa et Sakura fut enveloppée par une douce lumière rouge. Elle fit disparaître les marques qui apparaissaient sur son corps et une étrange fumée noire s’échappa d’elle.

Sasuke- De la magie noire……







Au même instant, dans une vieille maison, une poupée à l’image de Sakura prit feu et se consuma entièrement.

?- Maître la magie a été annulée.

?- Pas besoin de me le dire, je le voie aussi.

L’individu se leva de son fauteuil et se dirigea vers la seule fenêtre présente.

?- cela ne veut dire qu’une chose. Gaara a laissé le champ libre à Sasuke et il l’a retrouvée. Je suis alors obligé d’accélérer les choses ma petite Sakura. Très bientôt tu seras entièrement mienne.























  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales