Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 145 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 92 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1709 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Vois qui je suis
[Histoire Terminée]
Auteur: tookuni Vue: 4327
[Publiée le: 2011-02-22]    [Mise à Jour: 2011-04-02]
G  Signaler Général/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 6
Description:
Sakura a toujours voulu que Sasuke la voie, mais il ne l’a jamais vue comme elle l’aurait voulu. Aujourd’hui, Sasuke est parti. Il ne la voit plus, l’ignore, la méprise, elle lui est insignifiante, pire, inutile.

La jeune fille au caractère bien trempé a donc tout fait pour être quelque chose à ses yeux, n’importe quoi. Mais ses efforts seront-ils suffisants face à la neutralité malsaine dont Sasuke fait preuve ? Parviendra-t-elle à ses fins en le frappant assez fort pour qu’il soit obligé de reconnaitre son existence ?

Le plus IC possible, suite alternative...
Crédits:
Les personnages de Naruto appartiennent à Masashi Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Partie 3

[3857 mots]
Publié le: 2011-03-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Vois qui je suis

 

 

Partie 3

 

 

 

« Neji… Je crois que nous nous rapprochons d’Uchiha Sasuke.

       Toi aussi tu le penses ?

       J’ai la même impression que lorsque je l’ai rencontré, mais c’est beaucoup plus intense.

       Idem. Lee a du le sentir avant nous, je pense. Sakura devait être au courant, mais je crois que nous savons ce qu’elle veut faire. »

 

Tenten fronça les sourcils d’un air désapprobateur mais ne fit pas de commentaire. Alors que Neji allait ouvrir la bouche pour acquiescer, il se crispa.

 

« Tu l’as vu ? paniqua la brunette.

       Ils passent par le côté de Sakura. C’est tactiquement normal, mais comme à chaque fois, ils ne savent pas à quoi s’attendre. Et Sasuke nous sous estime vraiment…

       On continue ?

       Oui, on pourra revenir discrètement juste après qu’ils soient concentrés sur la fureur de Sakura. Pas la peine de prévenir Lee, il sait. »

 

Tenten fit de nouveau la moue. Elle n’aimait pas se sentir mise à l’arrière plan. De plus, l’invocation qu’elle utilisait lui manquait beaucoup. Etant en équipe avec Neji ou Lee, leurs combos étaient souvent tout à fait suffisants pour mettre l’adversaire à terre. Pas besoin d’oiseau pour la porter, ils se couvraient mutuellement.

 

Sakura avait senti la tension de ses coéquipiers augmenter. De même qu’elle avait légèrement senti la présence qui se dirigeait vers elle à vive allure, tentant d’échapper au regard d’aigle de Neji. En vain, mais elle savait qu’ils suivraient ses directives du début à la fin. Le groupe se rapprochait. Si elle se basait sur ce qu’elle savait, elle pourrait facilement les arrêter avec un jutsu.

L’équipe de Sasuke était composée d’un bourrin non initié aux techniques qui devait lui servir d’indicateur plus qu’autre chose. De même, la jeune femme qui avait été vue avec eux était un traceur doublé d’une médic-nin. L’autre type avait des dents façon Hoshigaki Kisame, s’appelait Suigetsu et venait de la Brume. Logiquement, il maitrisait principalement le Suiton et aimait le combat rapproché. Sasuke maitrisait le Katon et le Raiton. Elle doutait fort qu’ils aient jamais pu s’entendre pour établir une attaque combinée. Par conséquent, elle ne craignait rien. Elle réservait même une très bonne surprise à ces petits présomptueux qui pensaient que les médic-nin étaient tous des faiblards pas même capables de tenir un kunai. Cela n’avait jamais été vrai, ça l’était encore moins aujourd’hui, et elle se sentait toujours plus insultée à chaque fois qu’on ne la reconnaissait pas comme un réel ninja.

 

Ici même, devant elle, s’avançait Uchiha Sasuke. Et cet Uchiha Sasuke, qui déjà faisait si peu de cas de sa force et la considérait obsolète, ce même Sasuke qui ignorait Naruto et le faisait vivre dans la souffrance, se déplaçait à vivre allure en pensant qu’il allait passer sans dommages. Elle s’était assez imposé de le détester de tout son être. Elle se l’était imposé parce qu’il le fallait. Parce qu’elle préférait qu’il meure plutôt que de vivre ainsi. Parce qu’elle ne supporterait pas que Naruto souffre de l’avoir tué de ses propres mains comme il assumerait surement de le faire. Parce qu’elle ne voulait pas le voir mourir d’une autre main que de la sienne.

Ce serait sa revanche vis-à-vis de cet être qui avait osé baisser les yeux pour la regarder. Qui l’avait insultée d’une œillade et méprisée d’un geste violent. Ce serait sa libération, parce qu’elle était toujours folle amoureuse de lui, et qu’elle pourrait enfin, de nouveau, post mortem, profiter de ce sentiment comme il se devait, sans s’imposer cette haine malsaine, seul moyen d’avoir le courage de lui faire mal, de vouloir le tuer de tout son être. Enfin, d’avoir le courage de le frapper.

 

Sakura composa des signes en sentant les auras qui lui faisaient face toutes proches. C’était le moment fatidique, l’instant crucial où, enfin, Sasuke paierait.

Il ne m’a pas reconnue… songea alors soudainement Sakura. Il ne serait pas passé par là s’il avait su que c’était moi. Ou alors, il me sous estime vraiment beaucoup trop.

Le mélange de ces deux conclusions lui donna l’impression de se gonfler d’un orgueil et d’une rage incommensurables. Sur ces entre faits, Sasuke et son équipe surgirent de derrière un roc. Le jeune homme brun eu tout juste le temps d’écarquiller les yeux qu’un cri hystérique fut lancé :

 

« Dôton ! Ryuusa no Shoutaku ! »

 

Sasuke posa le pied à terre à l’instant malheureux où la technique prenait effet. Les rochers, les quelques petites plantes sèches qui persistaient, tout se transforma en une terre gluante dans laquelle il commença à s’enliser.

 

« Des sables mouvants marécageux ! » lança Karin, perchée sur un bout de plante semi aquatique qui s’était instantanément développée pour lui attraper une jambe.

 

C’était une excellente technique pour arrêter un groupe important de personnes dans le cas où il fallait attendre que l’équipe, en formation à distance, revienne sur ses pas ou la rattrape. Sakura l’avait perfectionnée en observant Yamato fusionner ses dons pour créer le Mokuton. Evidemment, elle n’y parvenait pas bien, et du moins pas de la même façon. On ne copiait pas une technique héréditaire… En revanche, elle s’en était assez inspirée pour parvenir à pousser le développement d’un paysage, par gestion de chakra interposée, à un point assez imposant et rapidement. Elle était douée pour cela, après tout.

Sa première pousse avait déjà impressionné Yamato. Kakashi avait frisé la crise cardiaque lorsque, en mission, elle avait attrapé une vingtaine d’ennemis grâce à des lianes qu’elle était parvenue à faire pousser et qu’elle était tombée évanouie alors qu’ils les achevaient. Maintenant, c’était Sasuke qui semblait intérieurement tout à fait interloqué et se débattait comme un débutant dans ce qui l’engloutissait progressivement.

Sasuke sembla même s’énerver. Sakura, fière, irradiant d’orgueil, manqua exploser de rire face à la bêtise qu’il allait faire. Il commençait à composer des signes de Raiton. C’était certes un bon moyen de vaincre un jutsu d’origine Doton.

 

« Non Sasuke ! Suigetsu et Juugo vont être touchés ! »

 

Le cri de la pouffe aux cheveux rouges –il était complètement indécent pour Sakura de porter un short aussi court- ramena Sasuke au monde extérieur et il s’arrêta. Evidemment, il se sentait stupide. L’eau, fut elle boueuse, devait conduire sans beaucoup de problèmes le beau Chidori qu’il allait sortir et il aurait grillé lui-même ses plus imminents guerriers.

Sakura était satisfaite. Elle sentait son souffle s’accélérer comme à chaque fois qu’elle entamait un combat, et une phrase désormais culte lui revint en tête :

 

« Mais cesse de noyer mes insectes ! »

 

La jeune fille se mit à rire, ce qui déclencha un regard absolument furieux de la part de l’Uchiha en face d’elle, auquel elle rendit une œillade si hautaine que Sasuke eut l’impression de voir son reflet. Le temps qu’il trouve un moyen de se sortir de là, cette fille avait tout le loisir de prévenir les autres, si ce n’était déjà fait.

 

« C’est déjà fait ! » statua Sakura en l’observant, reprenant son air déterminé, mais ne pouvant se départir du petit sourire satisfait accroché à ses lèvres roses.

 

Evidemment, elle tremblait de tous ses membres. Evidemment, parce qu’elle avait Sasuke devant elle. Parce que Naruto était la moitié de sa vie et que Sasuke était l’autre. Parce qu’il y avait là tout ce pour quoi elle s’était battue depuis ses treize ans et que c’était cette même chose qui avait tout gâché. Bien sûr, elle était restée bien trop émotive, mais elle préférait cela à l’état mental amorphe d’Uchiha Sasuke, qui se perdait dans des délires autodestructeurs par manque de discernement sentimental. Elle préférait cent fois plus sentir de tout son être que Sasuke allait se faire frapper de sa main, plutôt que d’oublier à quel point elle le souhaitait, à quel point il le méritait, et de le faire simplement parce que c’était son devoir. Ce serait bien plus simple et elle en serait capable, mais ce serait bien trop bête, et elle en perdrait bien du mérite. Lee avait décidément dû influencer bien des gens, car pour elle aussi, présentement, c’était un défi de plus.

 

« Cette fois Sasuke-kun, tu vas voir qui je suis. » murmura-t-elle si bas qu’elle ne s’entendit que mentalement.

 

Lee arriva sur ces entre-faits, atterrissant agilement après un bond impressionnant qui l’avait fait traverser le ravin. Il restait l’un des ninjas les plus rapides de Konoha. Sakura était certaine que rien que pour cela, pour la réputation que Sasuke avait encore, il aurait voulu se battre contre lui, et qu’il était jaloux d’elle parce qu’elle se le réservait. Bien sûr. Tout le monde le savait. S’ils croisaient Uchiha Sasuke avec elle, il était pour elle, seulement pour elle, exclusivement pour elle. Et seulement pour le battre. Seulement pour le tuer.

Shikamaru lui avait fait remarquer qu’il fallait qu’elle accepte l’aide d’autrui, qu’elle ne pouvait pas, à elle seule, avec sa normalité ninja, se comporter comme Uzumaki Naruto et tout balayer de sa force toujours plus effroyable et imprévisible. Ino aussi, inquiète, lui avait dit qu’elle n’était pas Naruto, et qu’elle ne pouvait pas se permettre de chercher à protéger tout le monde et à tout prendre sur elle, alors qu’elle était déjà incapable de s’occuper totalement d’elle-même.

 

« On attend Neji je suppose ! cria le Fauve de Jade, déjà motivé à la vue des compagnons rageants de l’Uchiha.

       On essaie ! répondit Sakura qui voyait le jeune homme se concentrer.

       On est là ! » cria la voix claire de Tenten alors que Sasuke composait de nouveau des signes de Raiton.

 

Il n’allait tout de même pas essayer d’éviter ses coéquipiers pour se libérer ?

 

« Neji ! Vite !

       Il cible les liens de ses coéquipiers ! » lança-celui-ci, subjugué par la difficulté d’une telle technique.

 

Neji avait son Byakugan activé. Il avait déjà forcé sur son utilisation pour repérer ses ennemis et recueillir des informations à distance pendant qu’ils étaient occupés par le jutsu de Sakura. Avant de sauter par-dessus le marécage, il laissa Tenten avec des indications sur le type aux dents de requin. Un tel combat lui irait à merveille. Il pourrait sûrement aussi venir l’aider. Lee prendrait forcément le grand type roux. Ils étaient tous les deux sanguins, ils n’avaient pas de jutsus particuliers, ils pourraient se battre sur un pied d’égalité, faisant rivaliser vitesse, force et capacités latentes. Voyant que Sasuke parvenait à faire briller dans sa main le début de sa dévastatrice technique, il décréta qu’il fallait éradiquer au moins la médic-nin avant de se pencher sur autre chose. Si elle lui échappait, elle pourrait voyager entre les duels pour recharger les batteries des ninjas. Il fallait absolument éviter ce genre de cas. Sakura ou Tenten pouvaient peut-être la retenir avec un jutsu ou un piège. Malheureusement, elles auraient trop fort à faire avec leurs adversaires.

En plein air, il prit le temps de se concentrer afin d’effectuer une technique qu’il utilisait depuis ses treize ans et retomba exactement à l’endroit où la jeune femme se débattait, la plante commençant à entamer la chair de son mollet. Même avec le danger imminent de Sasuke en face d’elle, Sakura pensait toujours de façon stratégique et tentait d’atténuer les forces de cette kunoichi comme elle le pouvait.

 

« Hakke rokujuuyon shou ! »

 

Les soixante quatre poings du hakke restaient à la fois sa technique favorite et la technique ultime pour achever les adversaires. Dans le cas d’une grande puissance, ils permettaient de doser facilement la force de l’ennemi, et même, parce que Neji avait appris à ressentir en même temps, à obtenir certaines informations sur ses capacités.

La jeune femme n’en vit pas la fin. A l’instant même où Neji terminait sa technique, Sasuke avait lancé son Raiton et détruit les liens de ses camarades. Sakura fit la moue, Lee observa Juugo qui se mit en position de défense. Le regard inquiet qu’il avait jeté à Sasuke ne voulait rien dire pour personne. Le brun lui-même semblait ne plus avoir qu’une seule chose dans son champ de vision : une jeune femme aux cheveux roses et au chakra blanc étonnement impitoyable.

Il serait intéressant de se battre contre elle ? Peut-être. Sûrement. Elle ne devait pas posséder que cette technique là. S’il en croyait son pouvoir, elle avait bien plus que de simples capacités de médic-nin. S’il en croyait le regard qu’elle jetait sur lui, elle le haïssait et l’admirait. Cela lui rappela presque les sentiments contradictoires qu’il avait éprouvés pour son frère. Toutefois, cela ne serait jamais exactement pareil. Evidemment, lui ne pouvait pas mourir là. Et de toute façon, il était toujours trop fort pour elle. Il était impossible que cet état de fait là ait changé.

Neji dut prendre appui sur la jeune femme évanouie pour reprendre son élan et passer jusqu’à Sakura. Lee n’avait pas besoin de ses conseils, Sakura l’enverrai surement voir ailleurs, mais il devait lui dire. La décharge qu’il sentit passer au travers du corps de la rouquine lui transperça la jambe. Sasuke avait-il intentionnellement achevé lui-même son équipière pour l’atteindre ? Non. C’était trop simple et trop désespéré venant de lui. Qui plus est, Sasuke n’était pas assez bête pour endommager sa médic plus qu’elle ne l’était. Et il était aussi encore trop clément pour tuer un équipier qui pouvait lui servir, même en cas de force majeure.

Naruto lui avait déjà décris Sasuke. Sakura en parlait souvent, si mal qu’il en connaissait aussi bien tous les défauts que toutes les qualités, à l’inverse de ce qui avait été lorsqu’ils étaient enfants. Par conséquent, Neji savait presque tout du jeune homme, alors il décida de garder à l’œil les mouvements étranges que le déserteur faisait. Il se posa le plus doucement possible, grimaçant sous la douleur engourdissant sa jambe.

 

« Il est trop fort pour toi, statua-t-il à peine stabilisé.

       Je sais, grommela Sakura, prenant bien garde à ce que l’autre ne l’entende pas. Il n’empêche que je vais faire tout ce que je peux. », souffla-t-elle d’un air déterminé alors que son jutsu s’estompait et que les éclairs disparaissaient.

 

Sasuke avait savamment évité ses coéquipiers comme il le fallait. Aucun des deux combattants n’avait été touché par la technique Raiton. Lee se jeta sur Juugo qui sauta en arrière, l’éloignant du reste du groupe. Suigetsu soupira en s’ébrouant légèrement. Il n’avait même pas eu le temps de changer de forme que Sasuke avait électrisé la zone et qu’il se serait fait griller au moindre contact avec l’eau. Quel crétin. Toujours vouloir tout faire tout seul et considérer que les autres avaient forcément besoin de lui pour s’en sortir… Il aurait été bien plus simple d’utiliser ses pouvoirs. Cela aurait peut-être même évité à Karin de se prendre un coup de jus. Pas qu’il s’en plaigne, au moins, elle se tairait pour un temps.

 

« Suigetsu ! Qu’est-ce que t’attends ? Elle te nargue derrière ! »

 

Non, c’était impossible. Comment cette espèce d’emmerdeuse avait-elle réussi à échapper aux coups de l’autre Hyuuga ? Suigetsu écarquilla les yeux lorsqu’il réalisa l’état de Karin. Même quand Sasuke l’avait mordue jusqu’à l’épuisement, elle n’avait pas eu l’air si affaibli. Elle tremblait de tous ses membres, sa peau était noircie par endroit, se décollait à d’autres. Elle ne possédait pas de marque pour la protéger ou augmenter sa force, pourtant, elle était restée debout.

 

« Je prends le Hyuuga, Sasuke », grogna-t-elle en essuyant un peu de sang qui coulait de ses lèvres et ignorant les blessures qu’elle portait.

 

Sasuke ne répondit pas. Il lui aurait laissé Sakura si elle avait été exclusivement médic. Il ne lui aurait pas laissé Neji s’il y avait pensé. Il l’aurait recalée autre part. Mais il n’était plus tout à fait là. Il toisait le potentiel de Sakura. Neji était affaibli, Karin n’avait jamais eu l’occasion de se battre. Il savait qu’elle n’était pas aussi faible qu’elle y paraissait malgré tout. Elle pourrait sûrement tenir contre lui le temps que Suigetsu s’occupe de l’autre. Il pourrait ensuite achever le blessé tandis qu’elle agoniserait d’épuisement. Alors il restait concentré sur Sakura.

 

« Tu as envoyé une décharge dans son corps pour la maintenir éveillée et empêcher tous les vaisseaux de se fermer totalement », constata Sakura placidement.

 

Neji écarquilla les yeux et put constater que c’était vrai. C’était une technique de médecin à laquelle il aurait dû penser. Il avait encore du chemin à parcourir dans ce domaine. La fille le regardait drôlement. Il ne voulait pas savoir pourquoi. Ce qu’il savait, c’est que chacun aurait du mal avec son adversaire. Il doutait énormément de la suprématie de Tenten, de la victoire facile de Lee. Sasuke Uchiha ne s’entourait pas de n’importe qui.

 

« Neji ! Tu dégages d’ici avec les autres ! Et vite ! »

 

L’ordre de Sakura était donné en toute connaissance de cause. Karin réalisa exactement pourquoi de son côté aussi. Il ne valait mieux pas rester près de cette kunoichi lorsqu’elle était offensive. Il ne fallait surtout pas rester à côté de Sasuke lorsqu’il était offensif.

 

*

*  *

 

Sakura toisait Sasuke. Sasuke ne toisait plus Sakura. Il avait rapidement repris ses esprits et ne songeait qu’à la Mission qu’il s’était donné. Il se souvenait assez bien que c’était la petite Sakura en face de lui. Et qu’elle le soit ou pas, il était le plus fort. Il le devait. Même après avoir vu cette technique, il restait persuadé, et à raison, qu’il ne ferait qu’une bouchée de la kunoichi, si forte soit-elle devenue. Elle restait un de ces fantômes d’un passé révolu pour lui.

 

La jeune fille cessa de le regarder à l’instant où il activa son Sharingan. Elle ne devait pas croiser son regard quoi qu’il arrive. Elle ne voulait pas prendre le risque de plonger dans une illusion dont elle ne pourrait pas forcément sortir. Elle s’était entrainée pour cela, mais Sasuke était un Uchiha. Ce simple fait le plaçait au dessus des illusions classiques et elle doutait fort de ses capacités en la matière.

Sasuke, lui, ne doutait de rien. Sasuke fonça vers Sakura comme si elle était un vulgaire roc qui lui barrait la route. Et Sakura esquiva. Sakura, fronçant les sourcils, esquiva et ne prit pas le risque de le frapper. Il analysa son geste rapidement : elle était vive, pas autant que lui, elle avait eu raison de l’éviter dans la mesure où il l’aurait forcément touchée si elle avait tenté de riposter immédiatement.

La jeune femme réfléchissait à toute allure. Elle n’avait pas la puissance physique de Sasuke, elle n’avait pas sa vélocité, elle n’avait pas ses techniques. Sasuke pouvait toucher aussi bien à distance qu’au corps à corps, mais avec les capacités qu’elle avait développées, elle pouvait imaginer le saisir, l’immobiliser avec des techniques à distance pour mieux le frapper de plein fouet de sa force surhumaine. C’était une bonne idée. Le plus difficile serait certainement de faire croire à Sasuke qu’elle se battait de façon désespérée, sans but. Commencer à distance lui montrerait certainement qu’elle savait de quoi il était capable et ne voulait pas prendre de risques. Il ne penserait pas forcément qu’elle veuille le toucher de près. Peut-être même penserait-il qu’elle en était toujours incapable, l’aimant trop pour le frapper. Mais pour cela, il fallait le lui prouver par une feinte.

Sasuke regarda la jeune fille composer quelques signes. Il reconnu la marque du Suiton et scanna avec exactitude une attaque qu’il connaissait bien pour être celle que Kakashi avait copiée il y avait désormais des années. Kisame et Suigetsu avaient la même.

 

 « Suiton ! Suiryuudan no jutsu ! »

 

Le dragon d’eau fonça droit sur Sasuke qui trouva l’idée stupide. Il y avait peut-être une feinte : il ne savait pas exactement ce qu’une fille aussi intelligente que Sakura pouvait bien s’amuser à faire avec une attaque si directe. L’influence de Naruto allait-elle jusqu’à atteindre le cerveau des gens pour les plonger dans la stupidité la plus profonde ? Sasuke décida de jouer serré. C’était une occasion de vérifier ses capacités et de créer de nouvelles techniques, comme ça, sur le moment, comme lorsqu’il s’était servi au hasard du Sharingan pour invoquer un faucon et signer un contrat avec lui pour faire de nouvelles invocations. Sakura écarquilla les yeux de surprise en voyant le jeune homme copier à une vitesse inhumaine les signes qu’elle venait de faire, mais au lieu de Suiton, faire le signe du Tigre et articuler d’un ton empreint d’une assurance démesurée :

 

« Katon, Karyuudan no jutsu. »

 

Sakura n’avait pas les yeux de Neji. Elle ne les avait pas mais, à la taille du dragon qui jaillit soudainement de Sasuke, elle fut certaine qu’il avait utilisé une quantité monstrueuse de chakra. Il savait très bien qu’elle n’en avait pas autant et que, s’ils s’essayaient à l’endurance, elle perdrait facilement. Il ne faudrait donc pas qu’elle lui laisse le temps de l’épuiser. Le magnifique dragon de flammes s’abattit sur l’autre dans un grondement tonitruant et le détruisit, en moins de temps qu’il ne fallait pour prononcer le nom de la technique. Les gerbes fumantes d’eau qui s’évaporait encore du sol profitèrent en revanche à Sakura qui créa plusieurs clones. Mais Sasuke voyait toujours bien à travers ce peu de brume et son geste ne lui échappa pas tout à fait. Elle voulait rester distante ? Il allait l’avoir à la longue. Il allait l’avoir à l’épuiser, parce qu’elle était trop faible pour lancer de telles techniques sans séquelles. Sur le moment, il avait certainement oublié qu’elle était médic-nin et qu’elle gérait son chakra assez bien pour ne pas en perdre une goute.

Sasuke se lassa un instant et décida finalement d’en finir rapidement. Le brun fonça donc sur elle –la vraie à n’en pas douter-, certain de son coup, tandis que Sakura paniquait soudain à son approche. Il ne fallait pas qu’il la touche de plein fouet, du premier coup. C’en serait fini d’elle.

Sasuke ne prit pas la peine de surveiller ses arrières lorsqu’il planta son épée dans le corps de la jeune femme. Elle avait été assez maline pour concentrer son chakra de façon à dévier la lame. Pis encore, réalisa-t-il, le chakra avait déserté le corps de la kunoichi. Il était pourtant certain que c’était la vraie. Comment avait-elle changé de place si vite ? La Sakura qui était sur la droite passa soudainement à l’attaque et il la désintégra d’un simple coup de poing chargé de chakra. Il planta ses yeux dans ceux de la troisième, mais à l’instant où il s’était trop concentré pour saisir autre chose, il sentit sa cheville transpercée d’une douleur fulgurante.

 

« Doton ! Technique de la décapitation fatale ! » entendit-il, estomaqué.

 

 

A suivre

 

 

Nous voici dans le vif de l’action, j’espère que Sakura pourra faire ses preuves, mais que Sasuke ne paraitra pas démuni =). De ce chapitre, c’est le Karyuudan que je préfère :D. Sasuke est trop classe ToT.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales