Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 169 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 105 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1718 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Unforgivable treason
[Histoire En hiatus]
Auteur: Saiyann Vue: 5132
[Publiée le: 2010-08-04]    [Mise à Jour: 2010-09-21]
13+  Signaler Romance/Policier Commentaires : 19
Description:


Sakura Haruno, avocate de talent se voit assigner à une affaire qui devait être comme toutes les autres. Seulement jamais elle n'aurait imaginé qu'elle devrait se charger de la défense de son ex-fiancé. Ce fiancé qu'elle n'a jamais pu oublié et qui lui a fait tant de mal...

Comment va-t-elle faire pour passer outre ses sentiments et sa rancoeur et sortir cet homme de prison?


Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La confrontation

[2997 mots]
Publié le: 2010-08-29
Mis à Jour: 2010-08-31
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Pov Sakura


Deux semaines étaient passées après l'incident survenu lors de ma deuxième visite. Pour mon plus grand soulagement, Sasuke n'avait eu aucune parole ni aucun geste répréhensibles envers moi. Bien au contraire, il restait silencieux et se contentait de répondre par monosyllabe à mes questions et, lorsqu'il s'agissait de développer, il allait droit au but et ne s'encombrait pas du superflu.

Ses mouvements, eux aussi, se faisaient rares car même s'il n'était immobilisé que par des menottes, il s'obstinait à rester figé.

Seuls ses yeux gardaient leur lueur d'autrefois. Ses yeux qui paraissaient froids et insensibles pour ceux qui ne le connaissaient pas mais qui dissimulaient au fond d'eux bien plus que moi-même je ne pouvais le soupçonner.

Mon enquête avançait. Doucement, certes, mais elle avançait. Il fallait dire que lorsqu'un client refusait de collaborer complètement en disant tout ce qu'il pouvait savoir, les affaires se révélaient difficiles. Cependant, ma réputation n'était plus à faire et elle n'était pas née par le fruit du hasard. En effet, dans ma vie personnelle comme professionnelle, j'avais toujours fait preuve d'une détermination à toute épreuve et à force de courage, je réussissais à chaque fois à avoir ce que je voulais. Et même si j'avais trouvé plus têtu que moi en la personne de mon ex petit-ami, je demeurais certaine que grâce à mon esprit vif et futé, je finirais par toucher au but.

Le fait était que l'information qui me manquait et qui demeurait en soi la plus importante, s'était avérée bien plus difficile à trouver que ce que je pensais. En effet, je voulais à tout prix savoir où se cachait le meneur de toutes ces opérations, ce Madara. Il le fallait absolument car sans cela, il m'aurait été impossible de défendre convenablement Sasuke. Il le savait, je le lui avais répété maintes et maintes fois sans succès.

Plus les jours avançaient et plus j'avais du mal à me reconnaître dans ma façon de travailler. Je ne pouvais nier que j'avais toujours pris chacune de mes affaires très à cœur mais là c'était différent. Je me sentais totalement impliquée et concernée par cette histoire. Le stress qui n'habitait n'avait rien à voir avec une quelconque peur de l'échec mais plutôt à la hantise de ne pas réussir à protéger quelqu'un que l'on aime...Quelqu'un que l'on aime... Malgré le fait que je détestais l'homme que je défendais et que ma colère envers lui ne désemplissait pas, je ne pouvais supporter l'idée de le voir passer des années en prison, seul et abandonner de tous. Cette simple pensée m'était insupportable.

Je n'avais pas vraiment eu l'occasion de me pencher sur mon étrange réaction à l'égard de tout ceci et à vrai dire, je ne savais même pas si j'en avais vraiment envie. Peut-être avais-je peur de la réponse que j'allais trouver si je me mettais à creuser au fond de moi pour découvrir ce qui s'y cachait réellement.

En outre, j'avais plus important à régler dans l'immédiat. Mes sentiments n'avaient qu'à aller se faire foutre! J'avais beau retourner le problème dans tous les sens, je ne voyais pas d'autres solutions que d'aller demander l'aide d'une personne à qui je pourrais très certainement blesser en la mêlant à tout cela. Mais avais-je vraiment le choix? Si je désirais en savoir plus pour sortir Sasuke de là, la réponse était non.

Ni une ni deux, je pris mon sac et mon manteau pour m'engouffrer sous une pluie battante en direction du quartier nord de Konoha. Ce quartier que je ne connaissais que trop bien d'ailleurs pour y avoir habiter durant quelques années avec Sasuke.

Au bout de quinze minutes de course effrénée et de vaines tentatives pour passer entre les gouttes, je pénétrai dans un immeuble plutôt BCBG trempée jusqu'aux os. De plus, la nuit était tombée depuis quelques heures et les températures avaient par conséquent sacrément chutées, annonçant un hiver difficile.

Mes vêtements dégoulinants de cette eau glacée me gênaient pour monter les escaliers et j'avais la salle impression de peser vingt kilos de plus que d'ordinaire. Une fois arrivée au troisième, je toquai à la porte priant pour que mon ami soit là et m'offre un bon café pour me réchauffer. Les dieux devaient m'avoir entendus car un jeune homme blond à l'air ahuri m'ouvrit la porte.


« Sa...Sakura! Qu'est-ce que tu fais là à cette heure-ci?

-Il n'est que vingt heures, Naruto! M'exclamai-je, exaspérée par tant d'imbécilité.

-Ah...oui peut-être...Je ne sais plus...Je viens de me réveiller.

-Et pourquoi tu dormais?

-Une grosse soirée hier...Tu sais ce que c'est! Me dit-il en riant. Il faut que je sois frais demain pour aller bosser. Aller entre!


Ne me faisant pas priée, j'entrai dans son bel appartement dans lequel je m'étais toujours bien senti. La décoration sobre et moderne contrastait énormément avec le curieux personnage qu'était mon meilleur ami. Je m'installai dans l'immense canapé noir qui ornait le salon blanc et pour le moins classe de mon cher blond, encore troublée par ses dernières paroles. Apparemment, il n'avait pas cesser de faire la fête chaque fois qu'il avait un moment de libre. Pour dire la vérité, ce n'était pas tant le fait qu'il s'amuse tout le temps qui m'inquiétait, c'était surtout tout ce qui se cachait derrière ce comportement qui me tracassait. De plus, je savais pertinemment qu'il finirait par se ruiner la santé à boire et à se coucher à des heures insoutenables. Pourtant, je n'en parlais jamais avec lui. Je me doutais qu'il détournerait la conversation. J'avais tout essayé pour l'aider à surmonter sa souffrance, en vain. La raison de toute cette débauche? Sasuke évidemment. Il ne m'avait pas seulement quitté moi. Il avait également mit un terme à sa relation avec Naruto. Qui aurait pu croire qu'une amitié aussi solide et profonde que la leur puisse être balayée d'un revers de la main? Il nous avait dit, ou plutôt il avait dit à Naruto qu'il voulait profité de la vie et partir loin de Konoha. Il avait feint de ne plus en pouvoir de la routine qui l'entourait et moi, j'y avait cru comme une imbécile. J'avais cru le blond lorsqu'il m'avait dit que toutes ses soirées arrosées n'avait aucun rapport avec Sasuke. C'était seulement deux semaines auparavant, lorsqu'on m'avait assigné le dossier de l'Uchiha et que j'avais appris la regrettable vérité le concernant que tout m'était apparu clairement; Naruto n'avait rien voulu me révéler de Sasuke pour me protéger, pour m'éviter une souffrance plus importante encore que celle que je traversais. Même si je l'avais voulu, j'étais incapable de lui en vouloir seulement là, il allait devoir affronter toutes ces années de cachotteries et je ne comptais pas le laisser s'en tirer avec une pirouette.


-Naruto, il faut qu'on parle, lui dis-je d'un ton qui se voulait dur.

-Je t'écoute, me dit-il, reprenant soudain son sérieux.

-Je sais tout.

-De quoi tu parles?

-Pour Sasuke. Je sais tout.

-Quoi? S'exclama-t-il, incrédule.

-Je ne sais pas si tu es au courant mais il s'est fait arrêté et doit passer au tribunal d'ici peu...C'est moi son avocate...


Il me regarda, les yeux écarquillés par la surprise et quant à moi, je le sondai de mon regard sévère, essayant de lui faire comprendre qu'il était inutile qu'il nie ce que j'avançais car, si je ne lui en voulais pas, je pouvais très bien finir par m'énerver s'il s'obstinait à ne pas avouer.


-Quand as-tu...Commença-t-il d'une voix à peine audible.

-Il y a deux semaines.

-Et...ça va? Me demanda-t-il, en osant à peine me regarder.

-Très bien! Dis-je d'un ton sans appel.

-Pardonne-moi, Sakura...Tu sais j'ai tout essayé pour le faire changer d'avis mais...

-Je ne t'en veux pas.

-Si! Tu as le droit d'être en colère contre moi! J'ai bien vu à quel point tu étais malheureuse sans lui! Même si le fait d'avoir vu mon meilleur ami quitter ceux qu'il aimait le plus au monde à cause de ses supérieurs m'a rendu malade, j'arrivais encore moins à supporter l'état dans lequel tu étais toi! J'ai voulu tout réparer sans y parvenir alors j'ai accordé à Sasuke sa dernière requête.

-Sa dernière requête? Je ne vois pas où tu veux en venir, Naruto.

-Il m'a fait promettre de ne rien te dire.


Un silence s'installa durant quelques secondes avant que le blond ne le brise.


-Dis quelque-chose, Sakura...Hurle moi dessus, frappe moi, insulte moi...Mais ne reste pas silencieuse...

-Je veux bien te pardonner mais à une seule condition.

-Qu...Laquelle? Me demanda-t-il, n'osant croire à ce que je venais de lui dire.

-Je veux que tu ailles le voir.

-Hein? Mais pourquoi faire?

-Pour le sortir de prison, j'ai besoin d'aveux de sa part concernant celui qui a supervisé tous ces braquages. A moi, il refuse de parler mais peut-être qu'à toi...

-Tu sais bien comment il est, Sakura. S'il ne veut rien te dire, je ne pense pas avoir plus de chance pour...

-Mais ce n'est pas mon problème! Débrouille-toi! Si notre amitié et mon pardon ont de la valeur à tes yeux, trouve un moyen!


Sans attendre de réponse de sa part, je pris le chemin de la porte d'entrée épuisée par tous ces évènements.



Pov Sasuke


Çela faisait quinze bonnes minutes que j'attendais dans la salle de visite. Un surveillant était venu me chercher en affirmant que quelqu'un voulait me voir et je m'étais surpris à espérer que ce serait Sakura. Seulement, c'était impossible. Notre prochain rendez-vous était dans deux jours et vu la nature de nos relations qui demeuraient quelques peu distantes et formelles, je ne devais pas m'attendre à ce qu'elle soit prise par une envie soudaine de me voir...Pourtant, cette tension, c'était bien moi qui l'avais instaurée. Je ne lui parlais uniquement lorsque c'était nécessaire même si ça se révélait plus difficile que ce que je ne pensais. Lorsque je l'avais revue, je m'étais rendu compte que mes sentiments étaient restés intacts malgré le temps qui était passé et les efforts que j'avais mis en œuvre pour me la sortir de la tête.

Je fus interrompu dans mes pensées par le grincement d'une porte qui s'ouvrait. Je me retournai nonchalamment, espérant que cette entrevue soit brève. En effet, je n'avais aucune envie de parler, j'étais bien trop de mauvaise humeur. Cependant, mon intérêt fut soudain ravivé lorsque je me rendis compte que Naruto se tenait devant moi. Lui que je n'avais pas vu depuis tant de temps. Lui que j'avais toujours considéré comme un frère. Lui à qui j'avais également tourné le dos.


« Sasuke, dit-il d'une voix calme. Comment vas-tu depuis tout ce temps? 


Je ne lui répondis pas, me contentant de le sonder de mes yeux noirs en me demandant ce qui pouvait bien l'amener dans un endroit pareil.


-Tu sais, reprit-il. J'aurais réellement aimé te coller mon poing dans la figure en guise de bonjour mais je craint qu'on ne me jette dehors et que je ne puisse plus te demander ce pourquoi je suis là...Et auquel cas, je me ferais à mon tour défigurer par Sakura et je n'y tiens pas vraiment.

-Sakura? C'est elle qui t'envoie?

-Oui.

-Je sais ce que tu veux savoir et laisse moi te dire que tu peux repartir dès maintenant car tu ne sauras rien.

-Très bien. Dans ce cas, je pense que tu connais assez maître Haruno pour te douter de ce qu'elle pourrait bien faire pour arriver à ses fins. Et puisque justement tu es au courant, tu dois avoir mis ta conscience de côté pour pouvoir supporter qu'un éventuel incident arrive.

-Tu ne la laisseras pas prendre de tels risques. Tu me l'as promis.

-Je ne peux pas être constamment derrière son dos pour savoir ce qu'elle manigance.

-Si je parle, le problème restera le même. Elle infiltrera l'organisation pour en savoir davantage encore.

-Oui. Seulement là j'aurais une raison valable pour venir avec elle.

-...

-Tu sais, Sasuke. Tu as toujours été égoïste. Même dans ta façon de protéger ceux que tu aimes, tu l'es. Seulement, il est temps que tu ouvres les yeux et que tu vois à quel point Sakura remue ciel et terre juste pour tes beaux yeux. J'ai toujours fait ce que tu m'as demandé mais s'il arrive quelque chose à Sakura parce que tu as pris, une fois de plus, la mauvaise décision, je te promet que tu seras un homme mort. Alors parle sinon je te promet que je ne me retiendrai pas.

-Depuis quand tu te prends autant au sérieux? Tu crois que tout ce que j'ai fais jusqu'à maintenant c'était juste pour me marrer comme lorsqu'on était au Lycée? J'ai quitté la femme que j'aimais pour la protéger! Alors ne viens pas me donner des leçons! Hurlais-je.

-Arrête de raconter n'importe quoi! Tu savais dès le début qu'en ayant une relation avec elle tu la mettais en danger! Je te l'ai dis et répété! Mais au début de votre histoire, il n'était pas encore trop tard et si tu avais arrêter ces braquages comme je te l'avais demandé, tu serais encore avec elle!

-Tu crois qu'on arrête d'être braqueur juste en envoyant une lettre de démission!

-Tu as été lâche, c'est tout!

-C'est vrai! Je ne voulais pas qu'elle me voit comme un raté alors j'ai continué!

-Et c'est également ça que tu avais de plus en plus de mal à supporter! Le fait qu'elle te voit comme un homme que tu n'étais pas! Pour une fois dans ta vie, fais moi confiance et arrête de n'en faire qu'à ta tête! Je suis ton ami! Je l'ai toujours été! Je te laisse deux jours pour prendre une décision. Si d'ici quarante-huit heures tu restes toujours sur tes positions, je te promet que tu le regretteras.

-Va te faire foutre.



Commentaire de l'auteur Et un chapitre bien pourri comme vous les aimez...non sérieusement je ne suis pas contente de ce que j'ai fait...Il faut dire que je n'ai pas le temps d'écrire entre mon boulot et mon déménagement mais ne vous inquiétez pas dès que j'aurais repris les cours, je vous ferais des chapitres dignes de ce nom!

Laissez moi quand même un commentaire pour me dire s'il y a des choses que vous avez trouvées bien ou d'autres que vous voudriez que je corrige^^

Merci^^
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales