Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Une arme Auteur: Kohaku1102 Vue: 30974
[Publiée le: 2013-04-23]    [Mise à Jour: 2014-11-18]
13+  Signaler Action-Aventure/Amitié Commentaires : 57
Description:
Un soir, un enfant naquit. Son destin fut vite scellé. Celui d'un démon, celui d'un jinchuuriki. Il devait devenir une arme. C'est ce que pensait Danzô. Pour cela il l'entrainerait dans l'ombre. Même l'hokage ne serait pas au courant de son existence. Pour cela le seul témoin, Kakashi Hatake, devra être sous ses ordres, même à contre-coeur. Mais le ninja fera tout pour aider l'enfant reclus au fin fond de son village natale.

Une autre histoire de Naruto, ne suivant pas frocément le manga original, même si certaine parties reviendront.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto, je n'en suis en aucun cas propriétaire. M'appartiennent seulement les personnages que j'aurais inventé (Si il y en a, ce qui n'est pas encore sûr.)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Nouvelle ville

[6086 mots]
Publié le: 2014-01-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Enfin j'ai réussi à finir ce chapitre!!! ça m'a prit du temps mais il est là! J'espère qu'il vous plaira en tout cas.

-         Je continue de penser que ce n’est pas une bonne idée Bee !

-         No stress ! Je sais ce que je fais !

-         J’en doute…

  Un petit groupe de ninja s’avançait sur le territoire du pays de la foudre. Bientôt ils arriveraient au village des nuages : Kumo.

  Sur la route la seule kunoïchi n’arrêtait pas de penser aux problèmes qu’elle et Killer Bee risquaient d’avoir. Après tout ils ramenaient avec eux deux ninjas de Konoha, des déserteurs qui plus est. Elle était vraiment tendue et plus ils se rapprochaient du village plus la tension augmentait.

  L’abeille tueuse ne semblait pas se soucier de tout ça et avançait tranquillement en tête, suivit par les deux ninjas de la feuille. Ils étaient camouflés sous de longues capes noires, ne laissant rien voir d’eux. Et enfin Nii restait à l’arrière.

  Finalement elle n’eut pas plus de temps pour dissuader son compagnon de tenter quelque chose d’aussi insensé car ils arrivaient au village caché.

  Devant eux s’étendaient les nombreuses montagnes servant de protection au village shinobi ainsi que son entrée. Le groupuscule passa sans problèmes les gardes et commença à gravir les marches. Celles-ci menaient aux étages supérieurs, là où se trouvait la ville en elle-même.

  Dès qu’ils eurent posé un pied à l’intérieur, Kakashi et Naruto se tendirent. Il y avait beaucoup de ninjas dans les rues, certains puissants, d’autres moins. Nombres d’entre eux se retournaient pour observer le groupuscule. Certains s’arrêtaient pour saluer les deux jinchuurikis et regardaient ceux qui les accompagnaient d’un air méfiant.

  Comme les questions sur les deux étrangers commençaient à s’accumuler, Nii essaya de faire comprendre aux villageois qu’ils étaient pressés et devaient voir le Raïkage au plus vite. Ils n’eurent pas à attendre longtemps pour que le chemin se dégage et leur laisse la voie libre.

  Ils purent enfin reprendre leur avancée. Désormais ils courraient presque pour en finir au plus vite. Le duo d’hôte guidait les deux autres à travers les rues. De temps en temps Bee prenait quelques secondes pour regarder leurs protégés.

  Il était clair qu’ils étaient tendus. Leurs muscles étaient prêts à réagir au moindre signe de menaces. Kakashi ne cessait de regarder dans tous les sens, jugeant chaque personne qu’il croisait. L’hôte du huit queues aurait juré que l’argenté analysait la force et les capacités de tous ces gens.

  Collé à l’anbu, Naruto n’en menait pas plus large. Dès qu’ils rencontraient quelqu’un avec un peu plus de force ou de chakra il sursautait et semblait prêt à se jeter sur lui.

  Bee tentait de les détendre en rappant, mais ça n’eut pour seul effet que d’énerver sa coéquipière. Le reste du trajet se fit donc dans un silence lourd jusqu’à ce qu’il se fasse briser.

-         On est arrivé. Annonça Bee en désignant le bâtiment qui se dressait fièrement face à eux.

  Le jeune jinchuuriki sentit ses cheveux se hérisser dans sa nuque en ressentant le chakra qui émanait de cet endroit. Instinctivement il se rapprocha de son frère de cœur et serra sa cape. Kakashi le regarda faire et remarqua une goutte de sueur coulé le long de sa tempe. Alors qu’il allait demandé des explications Naruto prononça une seule phrase.

-         Leur Kage… C’est pas un ninja de bas étage…

-         Tu peux sentir son chakra?

-         Oui… Il est brute…puissant et…électrique…

-         Par rapport à Danzô ? Questionna l’argenté.

-         Il est plus puissant. Aucun doute.

  Ils stoppèrent leur conversation et suivirent les deux ninjas qui avaient déjà pénétrer le bâtiment. Rapidement les quatre montèrent à l’étage et s’arrêtèrent devant ce qui semblait être le bureau du Raïkage.

  Nii laissa échapper un long soupir avant de pousser la porte de la pièce et d’y pénétrer, suivit du reste des ninjas.

-         Nous sommes revenus Raïkage-sama.

-         Enfin ! Je me demandais ce que vous faisiez pour traîner autant !

  Kakashi et Naruto, resté en retrait, observait le Raïkage, le célèbre Aa. Il avait la peau tannée comme la plupart des habitants de Kumo et aussi des cheveux blonds. Il était plutôt grand et avait la carrure d’un champion de boxe, une vraie montagne de muscle. Le blond ne put s’empêcher de penser que recevoir un coup de poing de ladite montagne de muscle devait faire vachement mal.

  La voix grave du Kage arrêta le petit blond dans son observation.

-         Tout c’est bien passé ? Avez-vous les informations que je vous ai demandées sur les Kuroï Akuma ?

-         Ouais frangin ! On a même mieux comme nouvelle… Ce groupe n’existe plus !

  Le silence s’installa, un oiseau passa tranquillement devant la vitre avant qu’on entende un…

-         Pardon ?

  …Très intelligent de la part du Kage.

-         Vous les avez tués ? Je vous avais seulement demandé des infos !

-         Calme-toi brother, c’est pas nous qui les avons exterminés. C’est eux, enfin lui.

  Il désigna les deux ombres restées en retrait jusqu’à maintenant. Le Raïkage ne semblait pas les avoir remarqué, pourtant il faisait attention à toutes les personnes qui pénétraient son bureau. Mais c’est deux-là il ne les avait pas du tout sentit venir. Il ne se dégageait rien d’eux. Ces deux là se cachaient trop bien pour que ce ne soit pas suspect. Immédiatement il se mit sur ses gardes.

  Aa se tourna vers son frère pour en savoir plus.

-         Qui sont-ils ? Et que font-ils ici ?

-         C’est moi qui leur ai proposé de venir. Ils ont détruit le groupe parce qu’ils s’en étaient pris à eux. Alors avant de te dévoiler leurs identités, je peux t’assurer que ce ne sont pas des ennemis. Alors promets-moi de ne rien leur faire avant d’avoir entendu leurs problèmes.

-         C’est louche tout ça. Mais…c’est d’accord.

-         C’est bon, vous pouvez approcher.

  Les deux ombres restées en retrait jusqu’à maintenant  s’avancèrent un peu plus dans la lumière. Le plus âgé des deux laissa sa capuche retomber en arrière, laissant apparaître ses cheveux gris en batail et son visage masqué.

  Le Raïkage reconnut ce visage immédiatement. Il venait justement de lire quelque chose à propos de ce ninja.

-         Tiens donc… Qui voilà ? Kakashi Hatake, anbu de Ne et actuellement déserteur. Que fais-tu ici ?

-         Je cherche un endroit où nous serons en sécurité. Comme vous l’avez si bien dit, je suis déserteur et je suis actuellement traqué par les meilleurs ninjas de Danzô. Et je crains que ceux-ci ne me laisse pas tranquille tout de suite.

-         Je vois… Plusieurs choses m’intriguent. Je viens de lire le nouveau bingo book où tu es fiché en tant que nukenin de classe A. Déserter me paraît étrange de ta part. J’ai eu quelques infos sur toi et on t’a toujours décrit comme un ninja modèle, puissant et très fidèle à son village. Alors je me demande bien pourquoi tu as quitté Konoha. Ou alors les informations étaient fausses ?

  Kakashi ne répondit pas immédiatement, réfléchissant à quelle réponse donner. Mentir ou dire la vérité. Il se décida en voyant le regard que lui lançait l’abeille tueuse. Il soupira avant d’annoncer.

-         Vos informations sont exactes. Konoha est mon village et je lui suis fidèle. Mais j’ai fait une promesse il y a longtemps et actuellement j’essaie de la tenir. Pour ça j’ai dû quitter la feuille.

-         Quel est cette promesse ?

-         M’occuper de cet enfant. Tu peux te montrer Naruto.

  Ledit enfant retira à son tour sa capuche, libérant ses mèches couleur de blé. La Kage de Kumo nota immédiatement la ressemblance avec le feu Yondaïme. Il ne s’attarda pas plus longtemps sur l’apparence physique et se concentra sur le regard du plus jeune. Un regard bien terne et vide pour un enfant de son âge.

-         Qui es-tu petit ?

  Le jeune jinchuuriki ne lui répondit pas et se cacha un peu plus derrière l’argenté. Le Raïkage se tourna à nouveau vers celui-ci.

-         Cet enfant est si précieux pour que tu abandonnes ton village ainsi ?

-         Oui, il l’est…

-         « Aniki… »

  L’ombre de la foudre partit s’asseoir à son bureau sans quitter les deux ninjas des yeux. Les deux hôtes de Kumo vinrent prendre place près de leur supérieur, attendant son verdict.  Mais avant d’autres questions s’imposaient.

-         Es-tu sûr de vouloir rester à Kumo ? Après tout, nos deux villages…

-         …Ne s’entendent pas très bien. Intervint une petite voix.

  Les ninjas présents regardèrent tous dans la direction du petit blond. Celui-ci se tenait droit aux côtés de l’argenté. Après quelques instants il reprit ce qu’il avait commencé.

-         Les rancunes entre Kumo et Konoha durent depuis longtemps. Pourtant de nombreux traités de paix ont été proposés. Tous ont échoué. Le premier fut durant la première guerre ninja, tenté avec le nidaïme Hokage. Le pacte n’eut jamais lieu à cause des frères d’or et d’argent, Ginkaku et Kinkaku. Le résultat a été que le deuxième fut gravement blessé durant le combat. Il y eut encore de nombreuses tentatives. Toutes des échecs. Kumo s’affaiblissait et tenta d’augmenter sa puissance en enlevant des membres de clan.  Premier exemple, la tentative d’enlèvement de Kushina Uzumaki, dernière descendante des Uzumakis.

  Au fur et à mesure que le blond parlait, les yeux des ninjas de Kumo s’élargissaient. Autant d’informations qui étaient pourtant gardées secrète depuis des années. Malgré la surprise évidente des ninjas, Naruto continua sur sa lancée, dévoilant toujours plus de secrets.

-         Kumo essayait de s’emparer de différent pouvoir. C’est après de longs combats que finalement votre village proposa une alliance à celui de la feuille. Seulement, l’ambassadeur envoyé avait une autre mission. Enlever Hinata Hyuga pour lui voler le Byakugan. Seulement le projet fut arrêté par le père de cette dernière. En compensation pour la mort de votre ninja, vous avez demandé le corps de Hiashi. Seulement vous avez reçu le corps de son frère jumeau portant le sceau de l’oiseau en cage. Résultat vous n’avez jamais eu le Byakugan. Le fait énoncé est le dernier en date dans les nombreuses querelles Kumo/Konoha.

  Le flot d’information s’arrêta. Kakashi regardait son jeune protégé tristement, Naruto avait bien enregistré tout ce que Danzô lui avait appris. Le petit blond était une vraie bibliothèque ambulante. Il connaissait par cœur tous les secrets de chaque village ninja, tout ce qu’il y a de compromettant à savoir. Ce qu’il venait d’énoncer n’était qu’une toute petite partie de son savoir.

  Le Raïkage venait de reprendre ses esprits. Ses yeux ressemblaient désormais à des éclairs. Comment un gosse venant d’un autre village pouvait autant en savoir sur Kumo ?! Le Kage se leva d’un coup, faisant basculer sa chaise. Kakashi se plaça immédiatement devant le plus jeune dans un geste de protection.

  Dans un éclair Aa se trouva devant les deux déserteurs, de la foudre s’échappait de ses poings, prêt à frapper. Malgré le regard meurtrier de l’ombre de Kumo, les deux ninjas ne bougèrent pas. Ils ne tremblèrent même pas quand le Kage commença à crier, alors qu’au fond de la salle Bee commençait vraiment à avoir peur pour les deux ninjas.

-         Comment peux-tu savoir tout ça !!!

-         C’est ce que je dois savoir pour être une bonne arme. Répondit simplement le blond.

-         Une arme ?

  Tous les gestes se suspendirent à ces mots. Le Raïkage ne bougeait plus, sa colère subitement retombée. Il observa plus longuement l’enfant qui se tenait désormais droit devant lui. Kakashi, plus en retrait regardait la scène tristement avant de donner plus d’explications.

-         Voilà la raison de ma désertion Raïkage-sama…

-         Ce gamin n’est pas n’importe qui n’est-ce pas ?

-         Depuis sa naissance il a vécu enfermé. Il a été entrainé dans le seul but de servir d’arme à Danzô. Il y a peu on a réussi à s’échapper de la Racine et me voilà déserteur.

  La Kage du village des nuages fit disparaître ses éclairs et retourna s’asseoir à son bureau. Derrière lui Nii et Bee soupirait de soulagement. Aa les regarda d’un œil meurtrier, essayant de savoir dans quel clan ils étaient. Finalement il reporta son attention sur les deux autres ninjas de la pièce.

-         Supposons… J’ai bien dit supposons que j’accepte que vous restiez ici. Qu’aurais-je à y gagner ?

-         Vous avez deux ninjas supplémentaires de niveau anbu. Répondit l’argenté.

-         Et bien on va voir ça !

    A peine avait-il finit sa phrase que des éclairs s’échappèrent de ses poings. Il sauta par-dessus son bureau, se projeta jusqu’au duo.

    Le plus jeune réagit immédiatement, reculant vers le mur de la pièce, laissant la place à son aîné. Celui-ci enchaina à une vitesse hallucinante les mudras avant de plaquer ses mains au sol.

    Un immense mur de pierre garni de tête de chiens s’éleva. Néanmoins il ne retint pas longtemps le coup dévastateur du raïkage.

    La défense vola en éclat et Aa se tenait prêt à donner un bon coup à l’anbu, mais quand il arriva de l’autre côté, il n’y avait personne. Il ne ressentait aucune trace de chakra. Alors qu’il cherchait son adversaire, une petite forme se déplaça rapidement dans son dos.

    L’ombre de la foudre ne l’entendit pas et plaça son bras pour bloquer le coup uniquement par réflexe. En se concentrant sur ce nouvel adversaire l’ombre de la foudre put voir que la petite forme n’était autre que le blond qui accompagnait l’anbu.

    Celui-ci se tenait dans l’air, deux étranges anneaux de fers dans les mains. C’était avec ça qu’il l’avait frappé. Aa ne voyait pas vraiment ce qu’il y avait de dangereux, mais à peine pensait-il à ça que du chakra s’échappa des cercles.

    Un chakra bleu et dense prit forme. Le raïkage se rendit compte du danger alors que plusieurs coupures apparaissaient sur son bras, justement au  niveau des anneaux et du chakra. Il repoussa vivement l’enfant qui atterrit souplement quelques mètres plus loin.

    Avec le recul, Aa pouvait bien voir les armes du blond, les cercles de fer étaient maintenant entourés de chakra bleu ayant une forme semblable à celle d’un shuriken. La taille était néanmoins bien plus impressionnante. Il observa son bras qui avait arrêté l’attaque, il était coupé assez profondément à plusieurs endroits.

    Le raïkage se concentra pour remarquer que ce chakra était tout sauf inoffensif.

-         Je vois, tu utilises le fuuton. Par je ne sais quel moyen tu fais sortir ton chakra dans ses anneaux sans signes et donne la forme que tu veux. ça te permet d’avoir des armes hors du commun. C’est vraiment intéressant…

    Le ninja se lança vers le plus jeune, mais il fut stoppé dans sa course par un coup porté à sa gauche. Cette fois il l’avait entendu et se plaça de manière à parer. Mais quand il se tourna pour faire face à son adversaire, il ne vit rien. Il n’y avait personne.

    Surprit il ne fit pas attention et il reçut un violent coup au visage qui l’envoya quelques mètres plus loin. A peine c’était-il redressé qu’il sentit une autre attaque arrivée, mais encore une fois il n’y avait rien et encore une fois il se fit violemment touché.

    Peu après, bien décidé à ne pas se laisser faire, l’ombre de la foudre se concentra sur son ouïe. Il entendit le coup suivant approcher et cette fois il parvint à la bloquer.

    Sa main avait attrapé quelque chose, mais tout ce qu’il voyait c’était du vide. Petit à petit l’image devint floue jusqu’à laisser apparaître le corps du ninja copieur. Ce qu’Aa avait attrapé était sa jambe. Pouvant enfin voir son adversaire, il n’hésita pas à lui envoyer son poing en pleine face.

    L’anbu vola jusqu’à l’autre bout de la salle. Mais alors qu’il allait percuter le sol, il se retourna habilement, atterrissant souplement sur ses deux jambes. Désormais les deux ninjas de Konoha se tenaient l’un à côté de l’autre.

    Plus loin dans le bureau les deux jinchuurikis observaient le combat avec appréhension. Ils ne savaient pas vraiment de quoi étaient capable les deux déserteurs, mais ils savaient que le Raïkage ne l’était pas pour rien. Mais ils avaient surtout peur que leur supérieur leur refuse l’asile et qu’ils doivent quitter le pays, ce qui signifie pour eux s’exposer aux anbus de Danzô.

    Au centre du bureau se tenaient les trois combattants. Kakashi se tourna vers son jeune protégé.

-         Tu as finis Naruto ? J’ai du mal à me battre dans un endroit aussi petit.

-         Je viens de terminer.

    Le blond leva ses mains au niveau de son torse, les joignant, formant le signe du rat.

Fuuin jigen (sceau dimensionnel)

    Après ces simples mots, du chakra se répandit dans le sol, faisant apparaître des entrelacements complexes de signes, formant un immense sceau à même le sol de la pièce. Celui-ci s’illumina d’un bleu clair, éclairant tout le bureau, forçant les ninjas de la foudre à fermer les yeux.

    Quelques instants après, quand ils les rouvrirent, le décor avait complètement changé. Le bureau avait disparu, laissant place à une immense plaine rocailleuse, parsemée d’énormes rochers. Cet endroit semblait s’étendre à l’infini.

    Le Raïkage d’abord un peu perdu observa les alentours, mais les seules personnes qu’il vit étaient Nii et Bee. Ceux-ci lui firent comprendre qu’ils ne savaient pas ce qu’ils se passaient.

     Se disant qu’il aurait des réponses plus tard il se concentra sur son combat. Les deux ninjas avaient complètement disparu.

-         Ils sont vraiment bons et très doués.

    Alors qu’il se perdait dans ses pensées un léger courant d’air passa, rapidement suivit d’une dizaine de lames de vent. L’ombre de la foudre esquiva en activant son armure de foudre. Il se jeta sur le rocher d’où venaient les attaques.

    Quand il le percuta, celui-ci vola en miette, mais encore une fois il n’y avait personne derrière. Il parvint à esquiver tout juste une nouvelle lame de vent arrivant sur son côté droit. Il commençait à mieux ressentir les mouvements de son adversaire.

    Grâce à ça il parvint à bloquer une attaque et la remonter, arrivant face au ninja camouflé. Il frappa là où devait se trouver son opposant, mais son poing ne rencontra que du vide. Pourtant il était sûr que le ninja était là.

    Alors qu’il réfléchissait, il sentit du mouvement autour de son bras et vit apparaître progressivement non pas uniquement le ninja copieur, mais également Naruto. Chacun d’un côté.

    Encore dans son élan il ne parvint pas à s’arrêter tout de suite et vit les deux techniques similaires des déserteurs se former dans leurs paumes, deux orbes, d’une couleur bleu électrique pour l’un, plus transparente pour l’autre.

    Cette technique Aa la connaissait bien pour avoir déjà du la contrer lors de combats contre le yondaïme hokage. Le rasengan.

    Les deux orbes s’abattirent sur le ninja de la foudre, mais celui-ci, grâce à sa vitesse accrue par l’armure de foudre, parvint à les esquiver.

    Désormais les trois combattants se faisaient à nouveau face.

-         Je commence à comprendre, Kakashi tu maîtrise une technique d’invisibilité d’un niveau vraiment élevé et tu as prit le gosse dans ta technique. J’ai cru que tu étais seul et je me battais comme s’il n’y avait qu’un opposant, mais vous étiez deux. Vous avez profité de l’effet de surprise. C’est vraiment très intelligent.

-         Ce n’est pas tout à fait une technique d’invisibilité, elle me permet de me fondre dans le décor, c’est comme si je ne faisais qu’un avec ce qui m’entoure. Mon corps disparaît et mon chakra est indétectable. Par contre pour les bruits c’est impossible à camoufler.

-         Le gamin y arrive très bien. J’ai rarement vu des ninjas capables d’une telle discrétion. C’est un parfait ninja assassin, vif, précis, puissant et discret.

-         C’est pour ça que j’ai été élevé Raïkage-sama. Expliqua une petite voix. J’ai été élevé pour être une arme de destruction…

    Alors qu’il finissait sa phrase, il se lança sur l’ombre de la foudre, ses anneaux en main, son chakra tourbillonnant autour. Il traça des arcs de cercle avec ses bras, les shurikens fais de vent se détachèrent des cercles de fer pour se diriger, meurtrier, vers Aa.

    Celui-ci se fit légèrement touché. Mais il se reprit vite et se jeta sur le jeune déserteur. Avec quelques décharges il parvint à désarmer le blond qui se recula rapidement, ne voulant pas se faire toucher plus.

    En s’éloignant il céda la place à son aîné qui entama un combat au corps à corps avec la montagne de muscle qu’est le Raïkage. Les coups pleuvaient violemment sur les deux combattants, mais rare étaient les moments où l’un des deux se faisait toucher.

    Cela dura quelques minutes avant qu’Aa parvienne à voir une ouverture dans la garde du ninja copieur. Il chargea son poing en électricité, bien décidé à en finir avec ce combat.

    Seulement son coup n’arriva jamais là où il l’aurait voulu. L’anbu avait réussi à mettre ses bras devant son visage en protection, il y avait concentré son chakra, lui permettant de résister au coup dévastateur.

    Voyant encore une fois sa tentative échouer, il commença légèrement à s’énerver, des éclairs beaucoup plus vifs s’échappèrent de son corps, venant entourer les deux ninjas.

    Plus à l’écart Bee et Nii commençaient vraiment à s’inquiéter, Kakashi ne pourrait pas s’en sortir indemne après une telle décharge électrique.

    Mais contre toute attente, les éclairs du Raïkage commencèrent à diminuer de force et semblaient se faire aspirer par l’autre ninja. Le corps de Kakashi se couvrait peu à peu d’éclairs à mesure que ceux de Aa disparaissaient.

    Après quelques secondes le ninja copieur se sépara du Kage et entama une rapide suite de signes. L’électricité présente autour de son corps se détacha lentement, formant des centaines d’aiguilles autour de lui, toutes dirigées vers leur cible.

Raïton, Denki Datsu (dards électriques)

    Les aiguilles se lancèrent sur le Raïkage. Celui-ci évita tant bien que mal grâce à sa vitesse. Quand les nombreuses salves s’arrêtèrent, il put voir que l’anbu avait posé un genou à terre et semblait épuisé.

    Il observa rapidement les alentours et put voir le petit blond en train de préparer une technique. Il profita de ce moment pour se lancer sur le ninja copieur. Celui-ci, trop fatigué ne parvint pas à éviter et se prit le coup à pleine puissance. Il parvint à conserver son équilibre et à atterrir sur ses pieds, mais à peine avait-il touché le sol que déjà le Kage était à côté de lui, le ruant à nouveau de coups.

-         « Merde ! Je parviens à absorber ses éclairs, mais pas à arrêter ses coups… Je suis épuisé… et ma blessure me fait vraiment mal…J’espère qu’elle ne c’est pas rouverte… »

    Le combat n’allait plus que dans un seul sens et finalement Kakashi se retrouva au sol, haletant et en bien mauvais état. Il tenta de se relever alors que le Raïkage se lançait à nouveau à l’attaque. Il ne pourrait pas éviter cette attaque.

    Alors qu’il voyait l’ombre de la foudre se rapprocher dangereusement, une forme se plaça entre les deux. Un rugissement retentit dans toute la plaine, une explosion suivit.

    Un immense nuage de poussière se leva à l’endroit de l’explosion, le Raïkage sortit de celui-ci, toussant violemment. Sa veste était brûlée à plusieurs endroits, mais lui s’en sortait plutôt bien.

    Un nouveau rugissement résonna, le souffle de celui-ci chassa la poussière, laissant voir au Kage son nouvel adversaire.

    Un adversaire qui n’était plus tout à fait humain. Les flammes dansaient autour de lui, lançant des reflets cuivrés sur son corps éclairant une marque tribal couvrant la moitié du corps du ninja jusqu’à son épaule.

    Celui-ci avait des cheveux blonds hérissés descendant jusqu’au milieu de son dos, ses doigts étaient remplacés par des griffes.

    Derrière lui se balançait fièrement quatre queues rousses touffues. Elles semblaient se mouvoir au rythme des flammes leur donnant un aspect calme, mais en même temps, tellement dangereux.

    Aa observait la transformation du jeune ninja blond qu’il avait combattu plus tôt. Il dégageait une aura très animale et ses queues ne pouvaient tromper personne.

-         Tu es un jinchuuriki… Voilà pourquoi tu as été entrainé si durement par Danzô. J’aurais du comprendre plus vite…

    Il ne put poursuivre son observation plus longtemps qu’un nouveau cri résonnait, mais cette fois des mots cohérents suivirent.

-         Je ne laisserai personne s’en prendre à mes proches !!!!

    La voix grondait comme celle d’un chat en colère.

    Kakashi observait la scène, la surprise se lisant dans ses yeux. Malgré son combat il se redressa rapidement et commença une longue suite de signe avant de plaquer ses mains au sol.

Kuchyose no jutsu, Nishi Pakku (meute de l’Ouest)

    Huit nuages se levèrent avant de laisser apparaître une meute de loups.

    Ils étaient bien plus grand que la normal et la couleur de leur pelage variait du brun au vert clair, une seule se détachait du lot par sa couleur neige. Tous leurs iris vert sapin se tournèrent vers leur invocateur. D’un seul geste il leur désigna le blond, accroupi sur le sol, un cercle de flammes l’entourant.

    Les loups comprirent immédiatement ce qu’ils devaient faire et s’éparpillèrent autour du jeune ninja. Kakashi courut jusqu’aux ninjas de Kumo.

-         Eloignez-vous !!

-         Que…

    Ils n’eurent pas le temps de poser plus de question qu’une vague de chakra les balaya. Ils regardèrent  l’enfant qui avait prit sa tête dans ses mains, des grognements sourds s’échappant de ses lèvres d’où dépassait désormais de longues canines.

    Ses yeux étaient entièrement rouges et le noir qui les entourait semblait plus fort qu’avant. Derrière lui se dessinait lentement la silhouette translucide d’une cinquième queue.

    A peine celle-ci était-elle apparue que les loups se mirent en mouvement. Un long hurlement s’échappa de leurs gorges et devant chacun d’eux un monticule de terre commença à s’élever, formant petit à petit des arbres. Les branches de ceux-ci s’étendirent jusqu’à ce qu’ils se touchent, formant ainsi un cercle ayant pour centre le blond toujours au sol.

    Les ninjas de Kumo purent voir que les vagues de chakra s’arrêtaient à la limite des arbres, les laissant un peu respirer. Nii s’avança jusqu’à l’argenté qui ne quittait pas son protégé des yeux.

-         Qu’est-ce qu’il lui arrive ? Il perd le contrôle ?

-         Pas du tout…C’est le contraire, il apprend à contrôler une nouvelle queue, la cinquième. Il vient de dépasser la moitié, c’est plus puissant que les fois précédentes.

    Alors que les vagues de chakra continuaient de déferler, l’apparence de l’enfant changeait doucement au fur et à mesure que la queue prenait consistance.

    Sa peau déjà un peu tannée fonça encore plus. Ses yeux s’étiraient légèrement alors que le noir les entourant s’effilait jusqu’aux tempes, donnant à son regard rubis une apparence encore plus féline.

    Ses cheveux avaient encore poussé, s’hérissant désormais jusqu’au bas de son dos. Le bout des mèches avaient pris une teinte sang, donnant l’impression que de petites flammes dansaient dans ses cheveux. Près de ses oreilles, deux mèches rebelles complètement rouge  partaient sur le côté, leurs donnant l’apparence de deux oreilles de renard.

    Ses griffes s’agrandissaient alors que son tatouage s’étendait de plus en plus. Atteignant désormais son coude. Une partie remonta jusqu’à son visage, entourant son œil droit et finissant par se perdre dans les cheveux de blés.

    A ce moment la cinquième queue finit de se couvrir de chair et de poils, les vagues de chakra se calmèrent, mais les loups maintinrent leur barrière.

    Yué s’avança vers son invocateur, lui léchant doucement la main.

-         Tu peux y aller Kakashi, il est un peu plus calme. Fais attention quand il est dans cet état…

-         Je sais Yué, c’est pour ça que je dois rester près de lui.

-         Bien…On baissera la barrière lorsque tu nous le diras.

-         Comme d’habitude. Par contre, Yugito, Killer Bee, Raïkage-sama vous feriez mieux de ne pas trop vous approcher.

    Le ninja copieur ne leur laissa pas le temps de poser de question que déjà il se dirigeait vers la meute. Pendant qu’il avançait, le décor rocailleux qui les entourait commença à disparaître, laissant réapparaître les murs de la salle et le bureau dans lequel ils étaient plus tôt.

    Le Raïkage observa les alentours, avant que son regard ne tombe à nouveau sur les deux déserteurs. Ensuite il se tourna vers ses deux ninjas qui lui ramenaient pas mal de problèmes comme chaque fois.

-         Vous m’avez ramené deux phénomènes cette fois…

-         Alors qu’est-ce que tu vas faire brother ?

-         Ils sont plutôt puissant Raïkage-sama, je crois que ce serait une bonne idée de leur permettre de rester ici.

-         Je suis d’accord avec Nii. Alors Raïkage-sama ?

    L’ombre de la foudre regardait tantôt les deux déserteurs, tantôt ses deux jinchuurikis. Il soupira longuement avant de reprendre la parole.

-         C’est d’accord…Mais j’ai plusieurs conditions à leur poser.

-         Génial ! Où vont-ils loger ?

-         Chez vous, quelle question ?!

-         Chez nous ?

-         Bien sûr, il y a largement la place et votre maison est un peu à l’écart, je crois qu’ils apprécieront le calme qui y règne. Ils risquent d’être mal vus par certains de nos ninjas, alors j’aimerais éviter les confrontations le plus possible.

-         Je comprends… En tout cas on devrait peut-être les rejoindre ?

-         Surtout pas. Pas maintenant en tout cas… Ou alors vous restez au moins à cinq mètres minimum de la barrière !

-         Bien Yué.

    Les trois ninjas ne s’approchèrent pas plus du kekkaï, respectant la limite donnée par la louve.

    Un peu plus loin, Kakashi attendait près d’un des loups le signal pour rentrer.

    A l’intérieur, les choses bougeaient. Naruto, qui était resté jusque là assez silencieux et n’avait pas bougé d’un pouce c’était brusquement remit en mouvement. Hurlant comme un fauve enragé, ses cinq queues fouettant l’air derrière lui il se jetait sur la barrière et de tous les côtés, semblant vouloir s’échapper. Ses yeux rubis s’agitaient dans tous les sens, cherchant une faille.

    Pendant ce moment le blond ne semblait plus du tout humain. Puis, le silence revint aussi vite qu’il avait été balayé par les grondements animaux. A nouveau le jinchuuriki c’était immobilisé, prenant sa tête dans ses mains, murmurant des paroles incompréhensible.

    Les ninjas de Kumo commençaient à s’inquiéter de cette attitude, contrairement à l’argenté qui se contentait d’observer, attendant le bon moment pour pénétrer et il se trouvait que c’était justement maintenant. Il pourrait s’approcher plus facilement pendant la phase « tranquille » de l’enfant.

    Sa main posée sur le kekkaï sentit la barrière invisible se dérober sous elle, signe qu’il y avait une ouverture. Il en profita pour pénétrer la zone délimitée par les arbres.

    Doucement il progressa vers l’hôte, recroquevillé dans un coin. Bientôt seuls quelques mètres les séparaient. Mais c’est à ce moment que le demi-démon sembla se réveiller, grondant à nouveau, balançant ses queues dans tous les sens avant de se jeter sur l’argenté.

    Celui-ci ne bougea pas d’un pouce, ne tenta pas de s’éloigner, au contraire. Le corps du blond rencontra celui du gris assez violemment, les faisant tomber tous les deux au sol. Mais alors que le plus jeune voulait se relever, deux bras le retinrent. L’empêchant de partir.

    Le jinchuuriki se débattit, sans beaucoup de résultat, Kakashi le tenait bien et ne semblait pas vouloir le lâcher. D’ailleurs celui-ci serra un peu plus son frère dans ses bras qui semblait commencer à s’immobiliser.

    L’anbu passa une main dans les cheveux dorés, les caressant doucement, murmurant toujours les mêmes mots.

-         Calmez-vous…Naruto…Kurama…

    Petit à petit le jinchuuriki se calma, son corps s’affaissait de plus en plus contre celui de son protecteur alors qu’il se laissait emporter lentement par le sommeil.

-         Ka…shi…

-         Ne parle pas…Repose toi, je veille.

     Finalement les yeux rubis se fermèrent alors que son souffle se faisait plus régulier. A cet instant Kakashi se permit de pousser un léger soupir. Autour de lui, les arbres ayant formé la barrière disparurent sous terre alors que les loups de la meute se rassemblaient près de leur maître.

    Un loup plus jeune que les autres au pelage vert clair s’approcha, venant gentiment lécher le visage de l’enfant.

-         Il va bien Kakashi-san ?

-         Oui, ne t’inquiètes pas Shido, il est épuisé, comme d’habitude après ça.

    L’argenté caressa la tête du canidé avant de se tourner vers la louve blanche qui venait de se rapprocher. Elle regarda longuement l’enfant blond avant de sourire doucement.

-         Il dort comme un nouveau-né… Que vas-tu faire maintenant Kakashi ?

-         J’espère pouvoir rester à Kumo, nous serons en sécurité ici, Danzô n’osera jamais s’en prendre à un autre village ninja.

-         C’est vrai. En tout cas, tu sais qui appeler si tu as besoin d’aide. Ma meute t’est fidèle ainsi que celle de l’Est et du Nord.

-         Je le sais très bien Yué. Vous m’avez bien aidé depuis que je vous connais. Je ne vous remercierais jamais assez. Mais maintenant vous pouvez rentrer chez vous vous reposer, je m’occupe du reste.

-         Bien. Shido !

-         Oui mère.

-         Il est l’heure d’y aller.

-         Alors au revoir Kakashi-san ! Dites bonjour à Naruto de ma part quand il se réveillera !

-         Je n’y manquerais pas.

    La meute disparue comme elle était arrivée, c’est-à-dire dans un nuage.

 

    Kakashi finit par se relever, gardant dans ses bras le petit blond. Celui-ci avait gardé son apparence de fusion. Ses longs cheveux hérissés partaient dans tous les sens alors que ses cinq queues touffues c’étaient enroulées autour de son corps.

    L’anbu se dirigea vers les ninjas de Kumo. Ceux-ci venaient de finir leur discussion et attendaient le déserteur pour   lui dire  ce qu’ils avaient convenus pour lui.

    La première à s’approcher fut la porteuse du nibi. Elle se pencha pour observer l’état du jeune ninja. Elle soupira, rassurée en voyant qu’il n’avait aucune blessure et dormait comme un bienheureux.

    Peu après ce furent le Raïkage et le deuxième jinchuuriki qui vinrent à leurs côtés. Une question muette passa dans le regard du nukenin. Ce fut Bee qui y répondit.

-         Vous pouvez rester ici.

-         Merci. Merci beaucoup.

-         Ce n’est pas grand-chose. Par contre vous logerez chez nous, il y a de la place pour tous les deux.

-         Enfin j’ai quelques petites conditions à vous donner, mais nous verrons ça demain. Ajouta le kage. Vous avez besoin de repos. Alors déguerpissez maintenant et laissez moi tranquille !

    Les deux ninjas de Kumo le saluèrent gaiement et emmenèrent leurs deux protégés à leur suite. Mais avant de quitter le bureau, le nukenin se tourna vers son désormais supérieur. Et dans une marque de profond remerciement il s’inclina le plus bas qu’il put.

    Peu après il rejoint les deux ninjas. L’abeille tueuse était occupée de lui tendre sa cape noire ainsi que celle de Naruto. Prudemment il enroula l’enfant dans l’une d’elle, faisant attention à ce qu’aucun de ses attributs ne puissent être vus. Ensuite Il se drapa de la sienne, camouflant encore plus le jinchuuriki qu’il tenait toujours serré dans ses bras.

    Ainsi paré, ils purent enfin sortir au grand air. Bee et Nii guidèrent le ninja copieur dans les rues, lui faisant une petite visite rapide en même temps.

    Durant tout le trajet, beaucoup de ninjas les avait regardés, interrogateurs, méfiants le plus souvent, mais aucun n’avait osé les importunés.

    Finalement, après de longues minutes de marche, ils arrivèrent un peu à l’extérieur du village. Là, entouré de plusieurs rochers, une grande villa se tenait.

-         Je te présente ton nouveau chez toi Kakashi ! Annonça gaiement la porteuse du deux queues.

-         Ca faisait longtemps que je n’avais plus appelé un endroit « chez moi ». Après tout les quartiers de Ne ne sont pas très accueillants.

    Le duo le fit pénétrer dans sa nouvelle demeure et, pour commencer, s’installèrent dans le salon. Le ninja copieur allongea son fardeau dans un des fauteuils. Celui-ci remua quelque peu, semblant chercher le contact qu’il avait perdu.

    Kakashi, attendri, s’assit à ses côtés et posa sa tête sur ses genoux. Automatiquement le blond vint un peu plus se lover contre son frère, ses queues passant sur les jambes de l’anbu. Une des mains du petit renard attrapa instinctivement une de l’argenté.

    Un silence confortable s’installa avant de se faire briser par Bee.

-         Il va rester longtemps comme ça ? Je veux dire, son apparence ne va pas revenir à la normal ?

-         Si, je ne sais pas dans combien de temps. Avant ça ne durait que quelques heures, mais c’est tout de même la cinquième queue, c’est plus de la moitié. Je suppose que ça prendra plus de temps…

-         Pourquoi est-il comme ça ? J’ai apprit à contrôler Hachibi et Nii le Nibi, mais nous n’avons jamais été jusque là.

-         C’est une longue histoire… Je vais tout vous expliquer, je crois que vous êtes en droit de la connaître, après tout vous êtes comme lui.

-         Nous t’écoutons.

 

 

Quand tous les hommes se décideront à se traiter en frères, car nous sommes tous frères, n'en déplaise à ceux qui sont trop blancs, nous n'aurons plus rien à craindre les uns des autres.

 

 

 

 

Commentaire de l'auteur Voilà...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales