Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 155 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Une arme Auteur: Kohaku1102 Vue: 31019
[Publiée le: 2013-04-23]    [Mise à Jour: 2014-11-18]
13+  Signaler Action-Aventure/Amitié Commentaires : 57
Description:
Un soir, un enfant naquit. Son destin fut vite scellé. Celui d'un démon, celui d'un jinchuuriki. Il devait devenir une arme. C'est ce que pensait Danzô. Pour cela il l'entrainerait dans l'ombre. Même l'hokage ne serait pas au courant de son existence. Pour cela le seul témoin, Kakashi Hatake, devra être sous ses ordres, même à contre-coeur. Mais le ninja fera tout pour aider l'enfant reclus au fin fond de son village natale.

Une autre histoire de Naruto, ne suivant pas frocément le manga original, même si certaine parties reviendront.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto, je n'en suis en aucun cas propriétaire. M'appartiennent seulement les personnages que j'aurais inventé (Si il y en a, ce qui n'est pas encore sûr.)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Hanyo

[4749 mots]
Publié le: 2013-06-23Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Voila la suite. Il y aura à nouveau un combat dans ce chapitre, mais je vous laisse découvrir. Bonne lecture!

  Une louve blanche courrait à travers les arbres, telle une étoile filante. Derrière elle suivait deux ninjas à allure plus réduite.

-         La vache !! Ils vont vite ! S’exclama le seul homme du duo.

-         S’il-te-plait, ne recommence pas à te plaindre ! Garde tes forces pour courir !

  Killer Bee ne dit plus rien sur tout le trajet. Celui-ci continua dans le silence pendant encore plus d’une heure. Le soleil commençait à décliner quand ils virent enfin la louve et l’enfant  baisser le rythme. Les deux descendirent pour rejoindre le sol. Maintenant ils avançaient lentement dans le silence le plus complet, ils se fondaient dans la nature à la perfection.

  Plus loin, les ninjas de Kumo observaient sans vraiment savoir quoi faire. Ils se rapprochèrent finalement, restant sur leurs gardes. Ils arrivèrent aux côtés de l’enfant qui était descendu de sa monture entre-temps.  Il se cachait derrière d’épaisses broussailles et semblait regarder au loin.

  Nii et Bee sa planquèrent à leur tour et regardèrent dans la même direction. Plusieurs ninjas étaient assis autour d’un feu. Certains montaient la garde  alors que d’autres se reposaient à même le sol. Naruto semblait chercher quelque chose dans le camp.

  D’un coup il se releva et escalada un des arbres pour avoir une meilleure vue. Même s’il ne comprenait pas vraiment le manège du jinchuuriki, le duo de Kumo le suivit pour rejoindre les arbres à leur tour, ainsi que la louve.

-         Vous allez me suivre encore longtemps ? Chuchota le jeune blond.

-         Aussi longtemps qu’il faudra. Je refuse de laisser un enfant seul se battre contre des types comme eux ! Répliqua sur le même ton la kunoïchi.

    Naruto ne répondit rien, il scrutait les alentours. Finalement il trouva ce qu’il cherchait à l’autre bout du camp, prêt d’un rocher. Un ninja aux cheveux gris en batail était allongé sur le sol, les mains liées dans le dos. Celui-ci se soulevait de manière saccadée. Du sang maculait les vêtements autrefois noir, maintenant pourpre.

  Le jeune ninja eut bien du mal à retenir ses envies de meurtres et les autres le remarquèrent facilement. Ils suivirent son regard jusqu’à apercevoir à leur tour le ninja blessé.

-         Je suppose que c’est lui le maître de la louve et la personne que cherche ce gosse. Remarqua l’abeille tueuse.

-         Il n’a pas l’air bien.

  La porteuse du nibi ne put pousser son observation plus loin parce que l’enfant venait de sauter au sol, à seulement quelques mètres du campement. Elle se dépêcha de le rejoindre et tenta de l’arrêter, en vain. Yué c’était postée devant elle, l’empêchant d’aller plus loin.

-         Yugito-san, laissez le faire, vous ne ferez que le gêner.

-         Comment peux-tu laisser cet enfant se battre seul ?! Et dans son état ?!

-         Parce que cet enfant n’est pas comme les autres. Laissez-le et regardez.

  Yugito tenta de rejoindre le combat mais elle ne put rien faire, retenue par Yué. Bee, lui, ne tenta rien du tout et observa son jeune semblable se diriger vers le camp.

  Il ne lui fallut faire que quelques pas avant d’arriver dans le champ de vision des ennemis. Tous se retournèrent en voyant l’enfant s’approcher. Celui-ci se tenait droit face à eux, la tête penchée et les yeux cachés par les nombreuses mèches blondes. Les mercenaires firent tous le même geste et lancèrent leurs armes sur cet intrus gênant.

  Naruto ne fit rien pour esquiver jusqu’à ce que les lames ne soient plus qu’à quelques centimètres de son visage. Il dégaina son sabre à une vitesse ahurissante et para tous les kunaïs qui tombèrent à ses pieds. Voyant leur première tentative échouer, les ninjas se préparèrent à attaquer, mais ils furent arrêtés par leur chef qui s’avança calmement vers l’enfant comme s’il ne représentait aucune menace. Qu’est-ce qu’il se trompait.

-         Que fais-tu ici ? Tu ne devrais même pas être en état de faire de simples mouvements. Tu aurais mieux fait de t’enfuir comme te l’avait demandé ce cher Kakashi.

-         Je ne fuirais pas…

-         Pourtant tu devrais.

  Le jinchuuriki ne lui répondit pas, il gardait la tête baissée. Il retira le fourreau de son sabre qui se trouvait dans son dos pour le jeter plus loin, ainsi que la lame.

-         Tu ne devrais pas te séparer de ton arme, elle t’aurait permit de survivre quelques secondes face à moi.

-         Je n’en aurais pas besoin pour tous vous abattre. Elle ne ferait que me gêner.

-         Tu es stupide et suicidaire sale gosse.

-         Le crois-tu ?

  Le jeune ninja venait de relever le visage, laissant voir des pupilles rouge sang. Celles-ci luisaient d’un éclat mauvais et puissant. Seulement le chef ne fut perturbé que quelques instants par le phénomène. Il se reprit rapidement et entama une rapide suite de mudras. Quand il eut finit, une immense boule de feu jaillit de sa bouche pour se diriger à toute vitesse sur le blond.

  Il ne cilla pas, ne bougea pas et regarda l’attaque arriver sur lui. La boule de feu ardente entra en contact avec le jeune ninja sans qu’il n’oppose aucune résistance. Yugito, qui regardait le déluge de flammes brûler l’endroit où se trouvait l’enfant, voulut se jeter dans le combat pour l’aider avant qu’il ne soit trop tard. Mais elle fut arrêtée à nouveau par Yué, mais cette fois elle était bien décidée à passer.

  Elle tenta de sauter par-dessus la louve, mais des lianes s’enroulèrent autour de ses bras, l’empêchant d’aller plus loin. Elle tenta de se dégager, mais Bee lui fit signe d’arrêter. La blonde reporta son regard sur l’animal qui lui faisait face, ses yeux verts luisaient tel deux joyaux.

-         N’y allez pas. Laissez Naruto faire.

-         Mais tu ne vois pas qu’il va se faire tuer !

-         Il semblerait que je vois mieux que vous. Naruto ne se laissera pas battre aussi facilement. Et je ne le laisserais pas mourir.

-         Nii, tu devrais l’écouter.

-         Tais-toi Bee, je ne supporte pas qu’un enfant, en plus un jinchuuriki souffre ! Il a sûrement déjà dû en voir beaucoup, beaucoup…

-         Il en a vu beaucoup c’est vrai, plus que vous ne le pensez. Mais c’est pour ça qu’il est fort. Laissez-le, Il n’est pas un jinchuuriki comme vous.

  Les lianes se desserrèrent jusqu’à libérer la jeune femme. Celle-ci ne tenta plus de rejoindre l’enfant et regarda le déluge de flammes continuer  d’engloutir la plaine.

  Le chef riait face au résultat de son attaque. Il n’aurait plus qu’à arrêter sa technique pour récupérer le jeune ninja. Seulement, la suite ne se déroulera pas comme il l’avait prévu. Alors qu’il patientait encore un peu avant d’annuler les flammes, deux de ses hommes se rapprochèrent.

  A ce moment, une sorte de langue de feu jaillit de la masse brulante pour entourer l’un des mercenaires et finalement le jeter dans les flammes. Les autres se reculèrent automatiquement, mais quelque chose d’autre jaillit du feu pour se jeter sur le second homme qui avait eu la mauvaise idée de se rapprocher. Son corps fut entièrement brulé.

  Le chef regardait ses deux hommes mourir, tué par il ne savait trop quoi. Il se concentra sur l’espèce de boule qui avait jaillit de son attaque pour s’en prendre à ses subordonnés. Celle-ci sembla se relever. Petit à petit le feu diminua d’intensité pour laisser apparaître une silhouette, celle d’un enfant plus précisément. Finalement il ne resta que des lambeaux de flammes qui s’accrochaient désespérément aux cheveux de l’être qui se tenait devant la bande.

  Le ninja observait avec crainte ce qui venait d’apparaitre. Il n’y avait aucun doute qu’il s’agissait du jeune ninja qu’il venait de tenter de tuer, mais celui-ci était sensiblement différent de ce qu’il était il y a quelques secondes à peine. Ses cheveux blonds retenus en tresse c’étaient relâché et se hérissaient dans son dos tel la crinière d’un fauve. Ses yeux avaient gardé leur couleur rubis et étaient entouré de noir, lui donnant l’apparence d’un félin. Les traces sur ses joues avaient également foncées.

  Les changements ne s’arrêtaient pas là. Ses doigts avaient pris la forme de griffes et c’était pareil pour ses orteils. Son t-shirt qui semblait avoir brûlé montrait son torse nu et laissait voir un sceau en forme de spirale. Seulement, celle-ci, au lieu de s’arrêter, remontait tout le long de la partie droite de son corps, traçant des marques tribales formant des pleins et des déliés d’une finesse rare. Le sceau s’arrêtait après le bas de l’épaule droite et rougeoyait comme s’il avait été gravé au fer rouge.

  Enfin, quatre grandes queues de renard touffues se balançaient calmement dans son dos. Les mercenaires regardaient horrifiés cet enfant, sans vraiment comprendre ce qui se passait. Celui-ci ne leur en donna pas le temps et se jeta sur le premier venu. Ses griffes lacérèrent son torse avant de lui transpercé le cœur. Le ninja s’effondra mort au pied du blond.

-         Vous osez vous appelez les Kuroï Akuma ! Laissez-moi vous montrer ce que c’est un « vrai » démon.

  Il se jeta à nouveau sur un des ninjas. Celui-ci tenta de bloquer le blond, mais en vain. Les griffes de celui-ci coupèrent l’arme que le mercenaire brandissait avant d’atteindre le cou et de tuer un second homme.

  Un autre ninja voulut riposter pour venger ses camarades. Il lança une nouvelle attaque Katon. Encore une fois le jinchuuriki ne bougea pas. Il plaça ses bras devant son visage et les flammes se stoppèrent d’un coup, suspendu dans le vide comme si un mur invisible les avait arrêtés. Naruto sépara ses bras et la masse de flammes sembla obéir pour se séparer en deux, formant deux boules incandescentes de chaque côté du corps du jeune ninja.

  Sans faire aucun mudras, les deux boules se mirent à tourner sur elle-même, formant petit à petit des anneaux de feu. Leur taille devint rapidement impressionnante. N’attendant pas plus longtemps pour lancer sa technique. Il traça un arc de cercle avec un de ses bras et l’anneau suivit le mouvement pour aller tracer son sillage meurtrier dans les rangs des mercenaires.

  Cinq homme tombèrent brûlés vif, un seul d’entre eux avait survécu et agonisait au sol. Les ninjas restant se préparèrent à l’offensive, mais le deuxième anneau vint les faucher à leur tour, tuant à nouveau cinq hommes.

  Sur la vingtaine, plus qu’une dizaine subsistait. Derrière leurs buissons, les ninjas de Kumo observaient le combat avec effarement. Un si jeune ninja qui faisait preuve d’autant de puissance était rare. Et les deux jinchuurikis savaient que c’étaient en partie grâce au bijuu. Le porteur d’Hachibi se tourna vers la louve qui regardait calmement son protégé se battre.

-         Yué, tu nous as dit qu’il était différent de nous. Est-ce à cause de « ça » ?

-         Oui… Naruto n’est pas un hôte comme les autres. Je peux sentir dans vos chakras que vous êtes en bon termes avec vos démons. Naruto a été plus loin que simplement se lier d’amitié avec Kyubi. Ils ont lié leurs corps et leurs esprits, ils ont fusionnés tout ce qu’ils avaient…

-         Est-ce possible ?

-         Regardez-le, pour l’instant il n’est plus humain, mais il n’est pas un démon non plus… Il est différent de vous parce qu’il est un Hanyo (demi-démon). Il est le parfait mélange des deux sangs, lui permettant d’avoir une puissance hors du commun.

  Tous se reconcentrèrent sur le combat où l’on pouvait voir les ninjas se préparer à répliquer. Beaucoup avaient sortis leurs armes et les lançaient indéfiniment sur l’enfant. Celui-ci les repoussait à coups de queues ou se contentait de saisir les lames en plein vol pour les relancer à l’envoyeur. Le combat n’allait que dans un seul sens et de plus en plus de mercenaires tombaient sous les regards interloqués de Nii et Bee.

-         « Un Hanyo… »

    Divers attaquent suiton et katon convergèrent vers l’enfant. Celui-ci les évita avec souplesse et agilité. Il se lança sur ses ennemis avec la vitesse d’un félin et entama une ronde mortelle. Ses griffes coupaient et tranchaient tout ce qu’elles trouvaient, blessant ou tuant à chaque fois. Ses gestes étaient fluides et aucun n’étaient inutiles. Le combat prenait plus l’apparence d’une danse macabre.

-         «… Quelle puissance ! »

  Les survivants continuaient leurs assauts, tentant de l’attaquer dans le dos. Mais une masse rousse se mit en travers de leur chemin. Les queues s’agitèrent, fendant l’air. Rapidement les mercenaires purent se rendre compte qu’il s’agissait d’armes redoutables.

  Le dénommé Neru prit part à son tour au combat. Il se lança sur le blond, mais il fut immédiatement arrêté par une des queues qui l’envoya rencontrer un arbre, tellement violemment que celui-ci se brisa et le ninja s’écrasa sur l’arbre qui suivit.

    Désormais il ne restait plus que le chef. Il restait au milieu des corps de ses hommes. Devant lui Naruto se tenait à quatre pattes, ses queues fouettant l’air, ses yeux rubis brûlant de colère le fixaient avec haine. Un grognement animal retentit dans la clairière. Maintenant les deux combattants traçaient un cercle, ne se quittant jamais des yeux.

  Le jinchuuriki grognait telle une bête sauvage alors que ses queues se faisaient plus menaçantes.

  Leur ronde s’arrêta quand le blond se retrouva devant le ninja copieur, toujours inconscient au sol. Le survivant observait l’enfant, une lueur de peur face à cet être.

-         Voilà donc pourquoi Danzô te veux tellement. Un jinchuuriki, j’aurais dû m’en douter ! Ta puissance est extraordinaire ! Qui ta entrainé afin d’atteindre un tel niveau !?

  Un sourire mauvais éclaira le visage du jeune démon, faisant trembler son adversaire.

-         … Danzô lui-même m’a entrainé… depuis l’âge de quatre ans.

  Sur ces mots il se jeta sur le mercenaire. Celui-ci para difficilement l’assaut, mais parvint à faire reculer le blond, lui permettant de dégainer son sabre. Les deux combattants se regardaient en chien de faïence, se demandant qui lâcherait le premier. Malheureusement pour le chef des déserteurs, ce fut lui. Il ne supporta pas longtemps le regard de sang qui le fixait intensément, imperturbable. Il savait qu’ils avaient fait une grosse erreur en osant s’en prendre à Kakashi et Naruto.

  Cette erreur avait coûté la vie de tous ses compagnons. Et il ne tarderait pas à les rejoindre. Mais il mourrait en ninja, en se battant de toutes ses forces. Il voulut abattre son katana sur le jinchuuriki, mais celui-ci se déplaça rapidement sur le côté avant de lui asséner un violent coup de pied dans le ventre, le faisant voler sur plusieurs mètres.

  Alors qu’il était encore en pleine suspension dans l’air, il entama une longue suite de signe avant d’inspirer un grand coup et de relâcher de nombreuses petites boules de flammes qui foncèrent sur le jeune ninja qui se relançait déjà à l’assaut.

-         Katon !! Hosenka no jutsu !

  L’enfant voyait arriver la vingtaine de flammes, mais ne sembla pas s’en inquiéter. Il continua sa course vers sa proie et ses queues balayèrent les flammèches comme si de rien était. Celle-ci continuèrent leur course jusqu’à se planter dans les bras et les jambes du mercenaire qui ne put retenir un cri de douleur. Quand il rouvrit les yeux se fut pour voir sa mort approcher à grands pas. Son jeune adversaire se tenait droit devant lui, ses griffes semblaient beaucoup plus grandes qu’avant, affutées grâce à du chakra fuuton.

  Naruto n’attendit pas plus longtemps pour abattre son poing directement dans le cœur du déserteur, ne lui laissant aucune chance de survie.

  Le jinchuuriki observa le résultat de son attaque, regardant s’il ne restait aucun survivant avant de courir rejoindre le ninja prisonnier.

  Voyant que le combat était terminé, Nii et Bee sortirent des fourrés, suivit par Yué qui rejoint rapidement son maître et l’enfant. Pendant ce temps, l’abeille tueuse observait le carnage.

-         Je crois que notre rapport de mission va être vite finit : Les Kuroï Akuma n’existent plus !

  Loin de se soucier de sa mission, la jinchuuriki de Nibi avait rejoint Naruto et la louve. Celui-ci avait coupé les cordes qui retenaient le ninja copieur et l’avait prudemment couché sur le dos. Pouvant ainsi constater la gravité de la blessure. L’entaille était profonde et continuait de saigner, il se pouvait qu’elle ait touchée un organe. Les mercenaires semblaient n’avoir fait que le minimum pour qu’il ne meure pas en cours de route.

  Yugito se rapprochait pour voir l’état du ninja, mais dés qu’elle ne fut plus qu’à trois mètres, Naruto se mit en position défensive, à quatre pattes au dessus du corps de son protecteur, ses cheveux se hérissant tel un chat en colère alors que ses queues s’agitaient dans tous les sens. Un grognement sourd sortit de sa gorge comme un avertissement à ne pas approcher plus. Yué se plaça près de la jeune femme, empêchant l’enfant d’attaquer.

-         Naruto, calme-toi. Elle ne veut que nous aider.

-         …Fais confiance…à personne !

-         Je sais, mais cette fois Kakashi a vraiment besoin d’aide. Je ne peux pas le soigner et toi encore moins. Laisse-la faire.

-         Grrr !

-         Naruto, je sais que tu ne me fais pas confiance, mais cet homme à besoin de soins et j’ai quelques connaisse en médecine. Je pourrais peut-être le soigner. Mais pour ça je dois le voir de plus prêt.

-         Elle est comme toi renardeau… Elle ne nous fera rien, tu peux la laisser approcher.

-         …D’accord…

   Le blond se recula un peu et la kunoïchi s’approcha prudemment sous l’œil perçant du jinchuuriki. Yué vint se coucher aux côtés de son maître et lui lécha gentiment le visage, espérant le faire réagir, sans résultats.

  Bee observait de loin, il vit le visage de sa partenaire se faire plus inquiet au fur et à mesure de son examen. Quand elle se redressa, elle lança un regard triste à la louve et à l’enfant. Le regard de celui-ci s’assombrit en quelques instants avant de demander d’une voix hachée.

-         …Il…il va s’en sortir?

-         Désolé, je ne connais que les bases de la médecine. Je suis incapable de soigner une blessure aussi importante. Je n’arrive pas à la refermer. En plus il a perdu beaucoup trop de sang… Bon sang !! Mais qu’est-ce que ces types croyaient ?!! Qu’il survivrait jusqu’au prochain village ?! Ils sont complètement inconscients !!

-         Il n’y aurait pas moyen de le sauver si on l’emmenait au village ninja le plus proche ? Questionna avec espoir la louve.

-         Le plus proche c’est Konoha et il ne tiendra pas jusque là sans don de sang où que sa blessure soit au moins un peu refermée.

-         On ne peut pas aller à Konoha ! Répliqua vivement Naruto.

-         Pourquoi ? Demanda le porteur du huit queues.

  Le jeune jinchuuriki s’enfonça dans le mutisme alors que l’abeille tueuse le questionnait. Il ne leur faisait pas assez confiance que pour leur parler de leur fuite. La louve se décida à expliquer, elle n’était pas aussi craintive que Naruto et elle savait qu’elle pouvait leur parler sans peur.

-         Kakashi et Naruto ont fuis Konoha hier… Ils ne peuvent pas y retourner pour l’instant.

-         Vous êtes des déserteurs ?

  Cette révélation étonna la kunoïchi, elle avait vu le bandeau que portait le ninja qu’elle tentait de soigner, et celui-ci n’était pas barré.

-         Ils n’ont pas déserté « volontairement ». Ils y ont été…un peu forcés.

-         Comment ça ?

-         C’était pour…

-         N’en dis pas plus Yué ! Ne leur dit rien là-dessus. Seul moi ou Kakashi pouvons leur en parler ! L’interrompit Naruto

-         Bien…

  La louve se tut, ne donnant pas d’explications complémentaires. Elle se reconcentra sur son invocateur dont la respiration faiblissait, alors qu’il pâlissait à vue d’œil sous les regards inquiets des ninjas. Naruto se tourna vers Nii, les yeux tremblants.

-         Vous ne pouvez vraiment rien faire ?

-         Je n’arrive pas à refermer sa blessure, désolé…

  Le blond ne voulait pas croire que Kakashi allait mourir, qu’il allait à nouveau perdre une personne qui lui était cher sans pouvoir rien faire. Il cherchait vainement une solution, mais il était incapable d’utiliser les ninjutsus médicaux. Il n’était bon qu’à se battre et détruire. Une arme, c’est ce qu’il était après tout et une arme ne peut pas guérir les autres.

  Perdu dans ses pensées il se rappela une des leçons que Danzô lui avait donnée alors qu’il venait de commencer son apprentissage de ninja.

Flash-back :

  Deux personnes se tenaient au centre de l’arène. L’une était toute petite comparée à l’homme imposant qui se trouvait en face d’elle. Le chef de la Racine expliquait certaines choses sur sa condition d’arme vivante à l’enfant à qui il enseignait.

-         Kyubi, tu guéris de tes blessures bien plus vite que n’importe qui. Durant un combat, des blessures de moindres importances ne te gêneront jamais, car disparaîtront aussitôt. Mais si tu devais être blessé plus gravement, tu dois pouvoir mener ton combat jusqu’au bout. Tu ne dois pas ressentir la douleur et passer par-dessus.

-         Oui maître.

-         Mais il se peut que cette blessure soit handicapante dans un combat alors tu dois tout faire pour te guérir, quite à cautériser tes plaies avec le feu. Tu dois tout faire pour finir ce que l’on te demande !

-         Bien maître.

Fin du flash-back :

  Naruto se releva d’un coup, il l’avait sa solution : le feu ! Ce ne serait pas agréable, mais à situation désespérée, moyens désespérés. Il passa de l’autre côté du corps étendu et poussa Yugito afin d’être en face de la blessure.

  Il soupira un bon coup et pria pour que ça réussisse. Une de ses mains s’entoura de flammes et il la posa rapidement sur la plaie béante, arrachant immédiatement un cri de douleur au ninja. Celui-ci se tordit sous la douleur de la brulure. Naruto tentait de le maintenir de sa main libre et Yué l’aidait, l’empêchant de trop bouger.

  Le jinchuuriki du faire fi des cris pour se concentrer sur sa tâche. Il descendait lentement sa main le long de l’entaille, la refermant au passage sous la chaleur. Finalement il parvint au bout de la blessure et put retirer sa main et éteindre ses flammes. Les cris cessèrent.

  La douleur avait ramené Kakashi à la raison. Son regard vague cherchait quelqu’un. Entre deux souffles il appela d’une voix faible son protégé.

-         O…Otouto…

-         Aniki ! Ne parle pas, tu dois te reposer.

-         …Pou…pourquoi tu as…fait ça ?

-         Je ne te laisserais pas mourir ! Je te l’ai dit et je te le redis. Et puis tu m’as promis de me faire visiter Konoha alors ne meurs pas avant !

-         Im…Imbécile…

  Le ninja copieur s’évanouit à nouveau. Yugito reprit sa place et soigna ce qu’elle pouvait et ne put que féliciter le blond de son initiative qui lui avait sûrement sauvé la vie. La plaie était parfaitement cautérisée. Maintenant il ne faudrait qu’un très long repos à l’épouvantail pour récupérer de sa perte de sang.

  Elle se tourna pour donner les nouvelles au jeune ninja, mais celui-ci ne semblait pas en meilleur état que l’argenté. Il respirait vite et de manière saccadée, la sueur perlait sur son front alors qu’il tremblait de tous ses membres. Il se releva difficilement, reprit son apparence humaine, tituba avant de retomber sur ses genoux. Yué vint immédiatement à ses côtés, l’aidant à tenir assis.

  La porteuse de Nibi ne savait que c’était le poison qui faisait toujours effet. Jusqu’à maintenant il semblerait qu’il ait réussi à stopper son avancée où à passer au dessus de la douleur, mais maintenant le blond ne parvenait plus à faire cela. Surtout après son combat. Bee se rapprocha et voulut l’aider, mais Naruto le repoussa, refusant qu’il le touche.

-         Comment…va Kakashi ?

-         Il va mieux, il survivra. Grâce à toi. Il a besoin de beaucoup de repos pour récupérer tout le sang qu’il a perdu. Expliqua Nii

-         On…peut pas…attendre longtemps. On nous recherche…

-         J’ai cru comprendre, mais il ne pourra pas bouger avant longtemps, il a fait une anémie sérieuse et il s’en est fallut de peu pour qu’il n’en meure pas !

-         J’ai…un moyen…plus rapide…

  Il exécuta un seul signe et une sorte de sceau apparu sur son épaule droite. Il se mordit le pouce, faisant couler un peu de son sang qu’il appliqua sur la marque. Un pouf sonore suivit d’un nuage de fumée se déclencha à ce contact.

  Quand la brume se fut dissipée, les ninjas de Kumo purent voir un grand rouleau noir cerclé d’anneaux d’or. Naruto commença à le dérouler, cherchant quelque chose dans tous les sceaux de rangements présent dans le rouleau. Finalement il trouva ce qu’il voulait. Il appliqua à nouveau son sang sur le sceau qui l’intéressait. Encore un nuage de fumée qui laissa apparaître cette fois une boite en bois de taille respectable. Il l’ouvrit, dévoilant plusieurs flacons remplis de billes de couleurs. D’expérience le duo de Kumo savait qu’il s’agissait de pilules ninjas.

  Naruto prit un des flacons contenant des billes bleus. Il en sortit une qu’il tendit à la jeune femme. Elle la prit sans vraiment savoir quoi en faire.

-         Donnez-la à Kakashi, elle accélérera sa production de sang. Grâce à ça il ne lui faudra qu’une semaine pour refaire ses réserves de sang qu’il a perdu. Expliqua l’enfant.

-         Tu devrais en prendre une pour le poison. Kurama est occupé de le retirer de ton sang, mais il lui faudra un peu de temps. Prend une pilule et ça l’aidera. Lui conseilla la louve.

  Le jinchuuriki acquiesça et regarda laquelle pourrait aller. Finalement il en prit une verte et l’avala pendant que Bee faisait avaler la bleue à Kakashi.

  Naruto rangea la boîte et scella à nouveau le rouleau pendant que la jeune femme lui posait des questions.

-         Comment peux-tu posséder autant de pilules ninjas? Je ne savais même pas qu’il en existait des capables d’accélérer la production de sang !

-         Danzô-sama a dérobé la formule de ces pilules à Orochimaru. Il n’a fait que les recréer, les gardant bien précieusement dans sa réserve personnelle qu’il n’utilisait qu’en cas d’extrême urgence car elles sont dures à produire.

-         Comment peux-tu en posséder alors ?

-        

  Il se tût, ne voulant pas dévoiler plus d’informations. Il s’installa contre le pelage de la louve, à proximité de Kakashi. Ses paupières se fermaient lentement, effet secondaire de la pilule qu’il venait de prendre. Néanmoins il luttait contre le sommeil.

  Yué lui lécha gentiment le visage et l’invita à se coucher un peu mieux contre son flanc. Ce qu’il fit et il enfouit sa tête dans la fourrure de son amie. Il avait de plus en plus de mal à rester conscient. La louve était triste pour cet enfant. Il avait passé sa vie enfermée et maintenant qu’il était dehors, il aurait bien du mal à perdre ses habitudes, mais surtout à s’ouvrir aux autres, à leur faire confiance.

-         Dors renardeau, je veille sur vous. Tu n’as rien à craindre.

-         Merci Yué…

  Il s’endormit peu après sous les regards attendris des deux ninjas de Kumo. Voyant son protégé partit au pays des songes, elle se tourna vers les deux éveillés avec un regard menaçant.

-         Osez leur faire quoi que ce soit et je vous broierais avec mes crocs jusqu’à ce qu’on ne vous reconnaisse plus ! Expliqua durement la louve

  Les deux jinchuurikis déglutirent, surtout après avoir vu les crocs luisants de l’animal. Ils se regardèrent avant de parler de la situation.

-         On va les aider n’est-ce pas ? Demanda avec espoir la jeune femme.

-         Bien sûr ! On va pas les laisser dans cet état ici ! Lui répondit avec enthousiasme son coéquipier.

-         Notre mission est de durée indéterminée…

-         …Donc on a tout le temps !

  Ils sourirent avant de rejoindre Yué. Elle leur sourit tout en les remerciant de ce qu’ils faisaient. Bee se rapprocha du ninja copieur pour le hisser sur son dos. Nii prit le jeune jinchuuriki dans ses bras. Mais dés qu’elle le toucha, il se crispa dans son sommeil. Laissant cette réaction sur le côté, elle ramassa la cape de l’enfant et l’enroula dedans. Quand ce fut fait, elle discuta avec la louve qui les suivait alors qu’ils quittaient la clairière, à la recherche d’un endroit où se reposer en sécurité.

-         Yué, pourquoi Naruto refuse-t-il de nous faire confiance ?

-         C’est long à expliquer. Vous demanderez à Kakashi quand il se réveillera.

-         Tout de même. A aucun moment nous n’avons été menaçant, nous n’avons rien fait qui aurait put être contre lui ou toi. On ne cesse de lui dire qu’il peut nous faire confiance, mais rien.

-         Je n’ai pas grand-chose à vous dire, mais Naruto est un enfant qui a besoin de temps… Vous devrez être patient avec lui et puis…

 

 

« La confiance ne se réclame pas, elle se gagne. »

 

 

 

Commentaire de l'auteur Voilà, j'espère que ça vous a plut et n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce chapitre.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales