Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Une arme Auteur: Kohaku1102 Vue: 30979
[Publiée le: 2013-04-23]    [Mise à Jour: 2014-11-18]
13+  Signaler Action-Aventure/Amitié Commentaires : 57
Description:
Un soir, un enfant naquit. Son destin fut vite scellé. Celui d'un démon, celui d'un jinchuuriki. Il devait devenir une arme. C'est ce que pensait Danzô. Pour cela il l'entrainerait dans l'ombre. Même l'hokage ne serait pas au courant de son existence. Pour cela le seul témoin, Kakashi Hatake, devra être sous ses ordres, même à contre-coeur. Mais le ninja fera tout pour aider l'enfant reclus au fin fond de son village natale.

Une autre histoire de Naruto, ne suivant pas frocément le manga original, même si certaine parties reviendront.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto, je n'en suis en aucun cas propriétaire. M'appartiennent seulement les personnages que j'aurais inventé (Si il y en a, ce qui n'est pas encore sûr.)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

A peine libre et déja des ennuis

[5779 mots]
Publié le: 2013-06-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

-         Je crois que c’est lui que cette cher Racine recherche… Les gars, ont part à la chasse !

  Les ombres qui observaient au loin les deux ninjas déserteurs se mirent en mouvement jusqu’à disparaitre dans les arbres.

  Pendant ce temps, Kakashi et Naruto avait quitté la ville après avoir prévu des provisions. Ils avaient abandonné leur déguisement d’enfants civiles pour reprendre leur apparence de ninjas. Ils se déplaçaient tranquillement d’arbre en arbre, ne sachant pas vraiment où aller.

  Après tout, maintenant ils étaient libre d’aller où ils voulaient. Ils pouvaient enfin vivre tranquilles. Ils ne regrettaient rien car ils savaient qu’un jour ils retourneraient chez eux, à Konoha. Et qu’ils raconteraient tout.

  Au loin des ombres les poursuivaient discrètement. Il ne fallut pas longtemps aux deux ninjas pour les remarquer. Instinctivement ils accélérèrent la cadence. Filant maintenant à bonne vitesse. Leurs poursuivants firent de même.

-         Tu crois que ce sont des anbus de Danzô ? Murmura le ninja copieur.

-         Non. Ils n’auraient pas pu nous retrouver aussi vite. Répondit sur le même ton le plus jeune

-         Qui ça peut-être ?

-         Des ninjas, c’est sûr. Derrière nous il y en a une petite dizaine. Pas très fort à part trois d’entre eux.

-         C’est tout ?

-         Attend…

  Le jinchuuriki ferma les yeux et se concentra, cherchant d’autres présences dans les environs. Soudain il bifurqua à droite rapidement suivit du croc-blanc.

-         Qu’est-ce qu’il y a ?

-         Pièges. Répondit simplement l’enfant.

  Celui-ci lança un kunaï dans la zone qu’ils venaient d’éviter. Dès que l’arme eut touché un arbre, des dizaines de parchemins explosèrent, créant une tornade de flamme à l’endroit où ils allaient passer.

  Les  ninjas s’arrêtèrent quelques secondes pour se protéger de la déflagration. A ce moment Naruto sentit d’autres présences. Il sauta vers le sol, attrapant au passage l’anbu. Ils atterrirent souplement sur le sol alors que des dizaines de shurikens passaient au-dessus de leurs têtes.

  Ils se mirent à courir sur le sol cette fois, essayant de s’éloigner de leurs poursuivants. Mais ils furent arrêtés par d’autres armes. Rapidement ils se firent encerclés. Rapidement ils se mirent en garde sans perdre leur sang-froid.

  Ils firent un rapide compte des ninjas qui leur barraient la route. Une vingtaine. Naruto analysait leur puissance, la plupart avait peu de chakra et semblait faible. Mais il y avait également six ninjas d’un niveau plus élevé.

  Après leur petite analyse Kakashi reconnut des têtes présentes dans le bingo book. Il s’adressa à tous.

-         Qu’est-ce que la bande des Kuroi Akuma (les démons noirs) peut bien vouloir à de simple ninja ? Demanda calmement Kakashi.

  L’un des ennemis sortit du cercle. Naruto n’eut aucun mal à sentir son chakra. Il était plutôt puissant. Il semblait que ce soit le chef. Les deux déserteurs resserrèrent un peu plus leur prise sur leurs armes.

  L’homme qui venait de s’avancer brandit un papier. Les deux ninjas n’eurent aucun mal à reconnaitre l’emblème de la Racine sur le bas de la page. Qu’est-ce que Danzô avait trouvé pour les récupérer ? Ils ne tardèrent pas à avoir leur réponse.

-         Ce cher Danzô de Konoha a envoyé cette missive à tous les groupes de déserteurs ou de mercenaires de la région. Elle dit que si l’on croise ce ninja il faut le ramener vivant à Konoha.

  Une photo de Kakashi était présente sur le document. Celui-ci se sentit mal. Si cette lettre était vraiment passée dans les mains de tous les groupes de truands de la région ils ne pourraient plus se déplacer sans être attaqué. Mais ce n’était pas tout. Le mercenaire continua.

-         Savais-tu que Danzô a mis une sacrée prime sur ta tête. Des millions de Ryos !! Il a l’air de vraiment tenir à toi. En tout cas on ne pouvait pas passer à côté de ça !

-         «  Mince !! Avec une telle prime on ne sera jamais tranquille !! »

-         Il y a aussi un mot sur un gamin qui t’accompagnerais. Je suppose que c’est lui ?

  Il regarda Naruto qui se tenait juste à côté du ninja copieur. Celui-ci se retint de se jeter sur cet homme et d’en finir au plus vite. Mais le blond voulait savoir ce que Danzô avait écrit sur lui.

-         Il est mis « Faire extrêmement attention. Si il se mêle au combat l’endormir le plus vite possible. Si c’est impossible, le laisser filer et ramener uniquement Kakashi Hatake. Néanmoins si vous parvenez à ramener les deux vivants, la prime est triplée et je m’engage à ce que votre groupe ne soit plus jamais poursuivi par des ninjas ou des chasseurs de déserteurs. » C’est plutôt alléchant comme proposition non ? Je ne comprends pas pourquoi il veut qu’on soit si prudent avec un gosse sûrement à peine sortit de l’académie, mais il a l’air de valoir son pesant d’or.

  Kakashi et Naruto écoutait, leur colère grandissante. Discrètement l’aîné des deux se pencha vers son protégé et lui murmura quelques mots.

-         Si, un jour, ou même aujourd’hui, je me fais attraper et ramener à la Racine, ne vient pas me chercher.

-         Pourquoi !

-         C’est exactement ce que veut Danzô. Alors promet moi que si ça arrive tu me laisse et tu t’enfuis le plus loin possible. Tu ne reviens pas à la Racine et tu essayes de trouver Jiraya, il t’aidera. Promet le moi

-         Je ne te promets rien du tout. Si on t’attrape, je viendrais te chercher, quitte à détruire l’entièreté de la Racine. Mais jamais je ne t’abandonnerais ! L’as-tu fais quand j’étais seul au service de Danzô ? Non. Alors je ne le ferais  pas.

  Voyant que ça ne servait à rien d’argumenter contre cette tête de mule, il se contenta de sourire. Les deux frères furent tirés de leurs pensées par les mercenaires qui se faisaient de plus en plus menaçant. Tous avaient dégainé leurs armes et se préparaient à attaquer. Naruto et Kakashi firent de même.

  Et le combat commença. Le groupuscule se sépara, la majorité allant se battre contre le ninja copieur alors que les autres se jetaient sur le jeune blond. Le chef regardait la bataille qui s’annonçait divertissante.

  Kakashi vit une dizaine de ninja se lancer toutes armes dehors. Il dégaina son propre sabre et commença à bloquer les coups. Au début il ne fit qu’esquiver ou parer, testant le niveau de ses ennemis. Il n’avait pas les capacités sensorielles du jinchuuriki et ne pouvait pas savoir leur puissance. Après plusieurs échanges il en déduit qu’ils n’étaient pas très puissant, mais plutôt rapide. Les plus fort du groupe ne s’étaient pas mêler aux autres et regardaient.

  Maintenant qu’il savait plus ou moins leur niveau il pouvait attaquer sérieusement. Un de ses adversaires se jeta sur lui dans l’intention de le découper, mais son kunaï fut bloqué par l’épée du déserteur. Celui-ci retint l’ennemi le temps de composer quelques rapides mudras. Quand ce fut fait, il attrapa le poignet de son adversaire avec sa main libre et des éclairs en sortirent pour finalement électrifier tout le corps.

  Le mercenaire s’éloigna, le poignet brulé par les volts alors que son corps était prit de spasmes dut aux éclairs. Les autres ninjas furent d’abord surprit par l’offensive de l’argenté qui jusque là c’était contenté de se défendre. Kakashi n’attendit pas qu’ils se remettent de leur surprise pour se glisser agilement dans leurs rangs. Faisant danser son sabre, coupant presqu’à chaque fois un ennemi.

  Seulement les mercenaires ne se laissèrent pas faire longtemps. Ils devinrent plus hargneux et plus vifs dans leurs mouvements. A plusieurs reprise l’anbu du passer au taïjutsu, électrocutant au passage toutes les personnes qu’il touchait.

  Quelques mètres plus loin Naruto avait affaire à six ninjas. Ceux-ci ne le prenaient pas vraiment au sérieux et regardaient de haut l’enfant. Celui-ci se mit en garde, ses yeux devinrent encore plus vides qu’avant, ne ressemblant plus qu’à deux billes ternes inexpressives. Son visage se durcit. Rien ne semblait pouvoir l’ébranler à ce moment. Les ninjas qui lui faisaient face eurent un frisson de peur en ressentant l’aura meurtrière que dégageait blond.

  Celui-ci n’attendit pas comme son aîné de savoir la puissance de ses adversaires pour se jeter sur eux. Sa vitesse était telle que les mercenaires ne purent esquisser aucun mouvement que déjà le ninja était derrière eux, sabre dégainé et prêt à trancher. Ils ne durent leur survie qu’à des réflexes impressionnants. Tous s’écartèrent rapidement et au moment où l’arme du blond toucha le sol, une immense fissure s’ouvrit dans la terre. A peine venait-il de finir sa première attaque qu’il traça un arc de cercle avec son épée en direction des ninjas.

  Ceux-ci eurent le bon réflexe de sauter malgré que la lame se trouve à plusieurs mètres d’eux. Quand ils furent dans les airs, ils purent voir les arbres qui se trouvaient derrière eux être coupé en deux aussi facilement que s’ils étaient en beurre. Quand ils furent à nouveaux sur le sol, ils purent voir sur le sabre de l’enfant, une fine aura bleue. Ils n’eurent pas le temps d’analyser plus la situation que Naruto abaissait d’un geste sec son épée. Les ninjas qui se trouvaient dans son sillage sautèrent rapidement sur le côté alors qu’une immense lame de vent coupait les arbres et traçait une longue faille dans le sol de la forêt.

  Les ninjas avaient rapidement compris qu’ils ne devaient surtout pas s’approcher du jeune combattant, au risque d’être tranché en deux. L’un des mercenaires tenta une attaque katon à distance. Un immense jet de flammes sortit de sa bouche pour se diriger vers l’enfant. Celui-ci abattit son épée comme il l’avait fait précédemment et sous les yeux surprit de toutes les personnes, l’attaque se coupa en deux et s’écrasa de chaque côté du jeune ninja sans même l’effleurer.

  Les autres mercenaires occupés avec Kakashi avaient assisté au combat de leurs équipiers et ils avaient vu l’enfant faire preuve d’une puissance énorme. L’Hatake profita du moment d’inattention pour électrocuter encore un ennemi. Malgré son masque ses adversaires pouvaient voir qu’il souriait.

-         Vous avec cru que j’étais le plus fort de nous deux et donc vous avez envoyé la majorité de vos ninjas me battre. Mais vous avez fait une erreur. De nous deux c’est Naruto le plus puissant, sans aucune hésitations possibles. Je crois que vos amis ne vont pas tenir très longtemps face à lui. Vous allez devoir ramasser les morceaux à la fin du combat.

  Les déserteurs eurent un frisson d’effroi en s’imaginant ramassant des morceaux de corps épars. Ils avaient un peu de mal à croire l’anbu, mais quelque chose dans son regard leur disait qu’il était très sérieux.

  Plus loin, les « chefs » du groupe resté en retrait regardaient le combat avec beaucoup plus d’intérêts qu’ils ne l’auraient cru au début. Toute leur attention était tournée vers le gamin aux cheveux blonds qui continuaient d’essayer de trancher leurs compagnons. L’un d’eux prit la parole.

-         On aurait du se douter que ce gosse n’était pas comme les autres. Danzô n’aurait jamais mis une prime pareil sur la tête d’un gosse normal. On a fait une erreur en le sous-estimant.

-         Erreur qu’on va se dépêcher de rattraper. Neru, prépare tes fléchettes, je m’occupe du gosse. Vous autre allez vous occuper de ce Kakashi, mais ne le tuez pas !

-         On a le droit de l’amocher ?

-         Oui, mais doucement.

  Les six resté inactifs se mirent en mouvement. Le dénommé Neru se posta sur un arbre et détacha de son dos un long et fin tuyau. Les autres se séparèrent, le chef allant vers le jinchuuriki, les autres vers le ninja copieur.

  Les deux ninjas virent les nouveaux combattants et se préparèrent en conséquence. Les autres déserteurs qui c’étaient battu jusque là s’étaient éloigné, laissant la place aux autres.

  Le chef ne perdit pas de temps et se jeta sur le blond, kunaïs en mains. Seulement, dés que ses armes percutèrent celle de Naruto, elles ne firent pas long feu et furent coupées très facilement. Le ninja s’éloigna afin de ne pas subir le même sort que ses armes. Il observa quelques instants la couche de chakra qui recouvrait le sabre avant d’arriver à ses conclusions.

-         Je vois, tu utilises le fuuton. Plutôt bien d’ailleurs. C’est une affinité assez rare et dure à maitriser. Mais je ne crois pas que ce soit uniquement pour cette raison que tu intéresses Danzô. Que caches-tu petit pour valoir autant d’argent et intéressé autant un homme de pouvoir comme ce vieux ninja?

  Naruto ne répondit pas et se contenta de reprendre ses attaques, ne laissant pas de repos à son adversaire. Seulement, celui-ci avait sa taille à son avantage. Il était beaucoup plus grand que le blond et en profitait pour l’attaquer par le dessus. Rendant ses coups plus durent à retenir, surtout pour un enfant.

  Le jinchuuriki avait été entrainé sur la force, mais il commençait à avoir du mal à arrêter les attaques. Pour l’instant il venait d’arrêter le sabre court de son adversaire. Celui-ci avait trouvé la parade et chargeait ses armes de chakra pour qu’elles se brisent moins facilement. Les deux ninjas étaient immobile, l’enfant tentant de repousser l’épée qui se trouvait dangereusement proche de son visage, le mercenaire tentant de faire pression un maximum sur son jeune adversaire pour lui faire lâcher prise.

  Neru qui attendait dans un arbre avait approché son tube de sa bouche et était prêt à souffler dedans. Il attendait juste le bon moment. Celui-ci arriva quand son chef parvint à garder le garçon immobile quelques secondes. C’était suffisant pour qu’il puisse viser correctement. Il souffla un bon coup et un microscopique éclat argenté quitta le tube à pleine vitesse.

  Plus bas, Naruto essayait de se débarrasser de son adversaire jusqu’à ce qu’il sente quelque chose se planter dans son cou. Rapidement il repoussa avec une lame de vent le chef et s’éloigna avec quelques pirouettes de lui. Quand une il fut à bonne distance il arracha sans ménagement ce qui l’avait piqué. C’était une fléchette, tellement fine que presque invisible. Il regarda la personne qui l’avait lancée. Celle-ci sourit et fit un signe de victoire à son boss qui regardait calmement l’enfant.

  Naruto sentit son corps devenir lourd. Ses membres s’engourdissaient, ses jambes ne le portèrent plus et il s’écroula sur le sol, haletant, incapable de faire un seul mouvement. Il regarda son adversaire s’avancer, un sourire victorieux sur le visage. Celui-ci s’accroupit devant le jinchuuriki et lui attrapa les cheveux, le soulevant à hauteur de son visage. Le blond aurait bien voulu répliquer, mais son corps ne lui répondait plus. Il essaya vainement de faire quelques mouvements, mais ce fut inutile.

-         ça ne sert à rien. Tu ne pourras plus bouger pendant pas mal de temps. Par contre c’est impressionnant, normalement ce poison devrait t’avoir complètement assommé pour quelques jours, mais tu n’es que paralysé. Etonnant, vraiment étonnant, une telle résistance…

  Le chef attrapa la longue tresse blonde et souleva le corps de l’enfant avant de lui enserrer le cou avec sa main libre. Il le tint suspendu ainsi au-dessus du sol et appela l’autre ninja, toujours occupé de se débattre avec ses hommes.

  Celui-ci arrêta son combat pour se tourner vers l’adversaire de Naruto. Il vit celui-ci étrangler son jeune protéger. Il ne bougeait plus, seuls ses yeux encore ouvert prouvaient qu’il était conscient. Hors de lui, il se jeta à toute vitesse vers celui qui osait s’en prendre à son frère. Mais, aveuglé par la rage, il ne vit pas le coup d’épée arriver.

  Naruto, même paralysé avait suivi toute la scène. Il avait vu Kakashi accourir, il avait aussi vu l’un des ninjas derrière lui brandir dangereusement son arme. Il avait vu celle-ci s’abattre sur le flanc droit du ninja copieur, ouvrant une entaille profonde. Il avait vu le sang s’en écouler abondamment, il avait vu son frère s’écrouler inconscient sur le sol.

  Les mercenaires regardaient la scène en souriant. Tous c’étaient rapproché pour observer le corps inerte. Le chef gardait toujours le jinchuuriki au-dessus du sol. Les yeux de celui-ci ne pouvaient pas quitter le corps du ninja copieur.

-         Il était temps ! Ils ont bien failli nous avoir. En tout cas ton poison est toujours aussi efficace Neru ! S’exclama le chef

-         J’y ai peut-être été un peu fort. Il aurait pu mourir. Dit celui qui avait porté le coup d’épée en observant la blessure qu’il avait ouverte.

-         Pas grave, il est en vie et c’est ce qui compte. Il tiendra jusqu’à Konoha. Maintenant on va se reposer. On partira demain.

  Tous les ninjas acquiescèrent aux bonnes paroles de leur boss. Le dénommé Neru se rapprocha du corps du ninja copieur dans l’intention de l’emporter, mais il fut arrêté dans son geste par un murmure. Le chef remarqua que c’était l’enfant qu’il tenait toujours qui venait de murmurer une phrase. Il sourit et rapprocha le visage du blond du sien pour mieux entendre ses paroles.

-         Qu’est-ce que tu veux petit ? Tu nous implore ?

  Pendant qu’il lui parlait il avait senti quelque chose se poser sur son bras. Quand il regarda il put voir qu’il s’agissait des mains de l’enfant. Il fut d’abord surprit, car celui-ci n’était pas censé être capable de bouger. Peu après il entendit clairement les paroles du jinchuuriki.

-         Ne le touchez pas…

  Une aura meurtrière se fit rapidement sentir, l’air se fit lourd l’ambiance oppressante. Tout cela venait d’un seul enfant. Celui-ci regardait son ennemi droit dans les yeux sans aucune trace de peur. Les deux perles bleues étaient aussi froides que de la glace. Le mercenaire avait l’impression qu’ils lisaient en lui comme dans un livre ouvert.

  Il ne pouvait détacher son regard de celui de l’enfant. Soudain il vit des ombres se refléter dans les azurs. Il vit sa mort, il se vit torturé et mourir lentement. Il fut sorti de sa transe par un de ses hommes qui venait de poser sa main sur son épaule. Il se rendit compte qu’il suait à grosse gouttes et que sa respiration c’était accélérée.

-         Ça va boss ?

-         Ce…Ce gosse… Il est pas normal…

-         Qu’est-ce que…

  Il n’eut pas le temps de continuer sa phrase que l’air se fit de nouveau oppressant. Une telle tension rendait les ninjas mal à l’aise. Une aura glaciale entoura le blond et sa prise autour du bras du ninja se fit plus forte. Ses ongles lacérèrent sa peau telle des griffes, mais la prise autour de son cou ne se relâcha pas pour autant. Alors ses mains d’enfant serrèrent encore plus, broyant les avant-bras du chef, ses os commencèrent à craquer dangereusement. Sous la douleur le mercenaire finit par le lâcher.

  Naruto, enfin libre, atterrit douloureusement sur le sol, ayant toujours du mal à bouger à cause du poison. Finalement il se redressa et récupéra son épée restée au sol. Les ninjas qui n’avaient pas bougé jusque là, trop surprit, se mirent en mouvement, essayant d’arrêter l’enfant.

  Le blond tentait d’esquiver, mais le poison présent dans ses veines l’empêchait de bouger correctement. A plusieurs reprises il se prit des coups, mais à aucun moment les ninjas ne parvinrent à l’empêcher d’avancer. Finalement il reçu un violent coup à la tempe l’envoyant rouler sur plusieurs mètres. Il fut arrêté par le corps du ninja copieur. Il se releva péniblement, les jambes tremblantes. Il sentit le sang couler le long de son visage pour aller s’écraser à ses pieds. Sa vue commençait à se troubler. Il ne pourrait pas continuer comme ça très longtemps.

  Un murmure presque inaudible parvint à ses oreilles. Il se pencha pour voir que Kakashi était à moitié conscient. Celui-ci avait commencé une suite de signes bien connue du blond. Il voulut l’empêcher de continuer, mais déjà l’enchainement était finit. Le ninja copieur plaqua difficilement sa main couverte de sang sur le sol. Un sceau apparut juste en dessous et un nuage de fumée suivit.

  Quand la brume fut dissipée, une immense louve au pelage blanc, constellé de fines marques noirs formant des motifs végétaux.

  Tous les ninjas reculèrent face à cette apparition. L’animal était très impressionnant, de la taille d’un adulte, les crocs luisants menaçaient ceux qui osaient s’approcher. Elle se pencha pour poser son museau sur le front de son invocateur. Celui-ci passa une main affectueuse dans son pelage avant de lui parler.

-         Yué… Emmène Naruto… loin d’ici…

-         Non ! Je reste ! Je ne te laisse pas seul !! Répliqua le jeune ninja.

-         Yué…Dépêche-toi… Amène-le à Jiraya…

  La louve n’attendit pas plus d’informations et attrapa le jinchuuriki par les vêtements, le portant comme elle le ferait avec des louveteaux. Celui-ci, trop affaibli, ne put se débattre et Yué s’éloigna rapidement dans la forêt. Les mercenaires tentèrent de les rattraper, en vain. L’animal avait bondi dans les arbres et filaient à toutes vitesses à travers les branchages.

  Les ninjas étaient revenus bredouilles chez leur boss. Celui-ci avait, entre-temps, hissé le ninja copieur, maintenant inconscient, sur son épaule. Il se prépara à partir à la plus grande surprise de ses subordonnés qui auraient cru le voir partir à la poursuite du fuyard.

-         Et pour le gosse ? Demanda Neru

-         On le laisse. Danzô à mit que si on ne ramenait que ce type c’était bon.

-         C’est bizarre, c’est pas ton genre de laisser une proie filer…

-         Vous avez sentit comme moi son aura, aucun gosse ne peut faire ça. Ce gamin est tout sauf normal. Un poison qui, normalement, mettrait plusieurs ninjas ko pour plusieurs jours ne semblait pas lui faire beaucoup d’effet… Et puis…

  Il se rappela ce qu’il avait vu dans les yeux de glace du jeune ninja. Un frisson d’effroi incontrôlable le parcouru. Il commença à partir, suivit des autres.

-         Et puis, ce n’est pas le genre de Danzô de s’occuper de gamin, il doit y avoir quelque chose qui nous échappe.

  Tous s’enfoncèrent dans les bois en direction de leur camp, laissant derrière eux un terrain dévasté par les multiples techniques d’un certains jinchuuriki.

  Celui-ci était maintenant installé sur le dos de la louve, s’agrippant à sa fourrure pour ne pas tomber. Elle continuait de sauter de branches en branches, s’éloignant du combat. Sur son dos, l’enfant, épuisé, ne cessait de lui demander de s’arrêter.

-         Yué fait demi-tour !! On peut pas laisser aniki seul !! On peut…pas

  Sa voix faiblissait et l’animal s’en inquiéta, les yeux de son protégé se fermaient doucement alors qu’il murmurait une dernière phrase.

-         On...peut pas…le laisser…seul…Il a toujours…été…seul

  Naruto s’évanouit. Yué du ralentir l’allure au risque de le faire tomber, maintenant qu’il ne se tenait plus. Elle continua sa course, sachant qu’elle devait trouver quelqu’un pour s’occuper du blond et porter secours à son maître. Mais elle savait qu’ils étaient trop loin de Konoha pour espérer de l’aide de ce côté-là et puis elle ne pensait pas que ce soit une très bonne idée. Il ne lui restait plus qu’à trouver des ninjas en mission ou une bonne âme qui accepterait de s’occuper de l’enfant. Dans tout les cas elle devait continuer d’avancer.

  Près du village quitté par les deux déserteurs il y a peu :

-         Y’a rien à faire !! pas même une piste pour trouver ce groupe !!

-         Par pitié, Bee, tais-toi, ne me fais pas regretter d’avoir accepté de faire cette mission avec toi…

-         Mais Nii, ça fait des heures qu’on marche à l’aveuglette. Tout ce qu’on sait c’est qu’ils sont quelque part dans la région ! Et c’est plutôt vaste…

-         Je sais… Mais le Raïkage a demandé que l’on enquête sur les Kuroï Akuma alors on le fait.

-         J’en ai marre !

-         Moi aussi, mais pas pour la même raison que toi.

  Deux ninjas avançaient discrètement entre les arbres, tout deux portaient le bandeau du village des nuages : Kumo. L’un des deux était un homme d’un gabarit plutôt imposant, la peau tannée, les cheveux blonds. Ses yeux étaient caché par des lunettes de soleil et juste en dessous de celle-ci était dessiné deux cornes de taureaux. Il portait les habits traditionnels des ninjas de kumo et dans son dos était fixé de nombreux wakizashis (sabre court).

  A ses côtés se trouvait une jeune femme, beaucoup plus frêle et petite que son compagnon. Elle aussi avait les cheveux blonds, mais sa peau était beaucoup plus claire. Elle portait des vêtements dans les tons bleus et mauves. Ses avant-bras étaient recouverts de bandage et à son bras gauche était enroulé un chapelet de perles blanches. Elle semblait un peu plus sérieuse que son partenaire.

  Le duo continuait sa route sous les plaintes de l’un des deux. Mais ils furent arrêtés par une présence qui leur rappelait vaguement quelque chose.

-         Tu as sentit toi aussi ? Demanda la jeune femme

-         Oui, cette présence semblait appeler à l’aide et elle me fait penser à celle de nos  encombrants colocataires.

-         Allons-y.

-         Yo !

  Ils sautèrent afin de rejoindre les branches des arbres et entamèrent une course à travers la forêt. Ils durent se guider à l’instinct car la présence qu’ils avaient ressentit avait disparue depuis. Finalement ils arrivèrent dans une partie de la forêt plus aérée et dégagée. Un ruisseau coulait au centre de la clairière. Arrivé à proximité de cette endroit ils ressentir la même aura que précédemment.

  Ils commencèrent à chercher dans les environs jusqu’à apercevoir deux silhouettes de l’autre côté de la rive. Ils traversèrent  prudemment le cours d’eau, ne sachant pas qui était là. Quand ils furent plus proches, ils purent voir que l’une des silhouettes n’avait rien d’humain. Il s’agissait d’un immense loup blanc, quelque chose était allongé contre son flanc, mais ils ne purent voir de quoi il s’agissait, la forme était enroulé dans une cape noir.

  Les deux ninjas se rapprochèrent un peu plus, mais l’animal les remarqua et se mit immédiatement sur la défensive sans pour autant se lever. Son corps s’enroula un peu plus autour de la forme allongée, tentant de le protéger.

-         Je te laisse faire Yugito, t’es plus douée que moi pour la finesse.

-         Ce n’est pas très compliqué de faire mieux que toi…

  Sur ses mots elle laissa son coéquipier déprimer face à ses mots et quitta la rivière pour se rapprocher toujours plus du loup. Celui-ci ne se contenta plus de montrer les crocs, mais un grondement menaçant se fit entendre.

  Elle s’arrêta pour parler calmement au loup bien trop sur la défensive pour que ce soit normal. Quelque chose a dut se passer.

-         Calme-toi. Je ne te veux aucun mal. On a sentit quelque chose appeler à l’aide et on est venu. Était-ce toi ?

  L’animal sembla se calmer. Maintenant il regardait la kunoïchi avec plus de curiosité que de craintes. Voyant le changement d’attitude, elle tenta à nouveau de se rapprocher. Elle finit par arriver à seulement quelques mètres du loup.

-         Attends

  Nii ne fut même pas étonnée d’entendre le loup, qui semblait être une louve au ton de sa voix, parler. Il n’était pas rare que des invocations, car il n’y avait aucun doute sur la nature d’un animal de cette taille, puissent communiquer.

  Comme la louve lui avait demandé, elle s’arrêta. L’animal reniflait dans sa direction et semblait analyser quelque chose. Finalement il prit à nouveau la parole.

-         Qui êtes-vous ?

-         Je m’appelle Yugito Nii, derrière moi c’est mon coéquipier, Killer Bee. Nous venons de Kumo et nous sommes en mission dans la région.

-         Il peut approcher, je ne vous mordrais pas. Sauf si vous devenez menaçant.

-         Ce n’est pas notre intention.

  Killer Bee ayant suivit la discussion se rapprocha. La louve leur fit signe de venir près d’elle. Elle écarta sa queue touffue qu’elle avait enroulée autour de l’autre silhouette afin que les ninjas puissent voir. Yugito s’assit et releva la cape noir, découvrant un enfant, plutôt mal en point.

-         Qu’est-ce que…

-         Mais c’est un gosse ! Répliqua très intelligemment l’abeille tueuse.

-         J’avais vu, merci. Il est sérieusement blessé. Euh…

-         Yué, je m’appelle Yué.

-         Alors Yué, est-ce que je peux le prendre pour l’allonger ?

-         Oui, mais soyez prudent…

-         Je ferais attention. Ne t’inquiète pas, je ne lui ferais pas de mal.

-         Non, je voulais dire que VOUS deviez être prudent, qu’il ne vous blesse pas en se réveillant.

  La kunoïchi ne chercha pas à comprendre plus loin et prit doucement le petit corps dans ses bras pour le coucher sur le sol. Elle retira la cape qu’il portait et elle ne put que constater le nombre de blessures, mais également la sueur qui perlait sur le front du plus jeune et sa respiration saccadée. Elle posa sa main sur son front. Son regard se fit plus sérieux et le ninja qui l’accompagnait devint étonnement sérieux, se penchant pour mieux voir le corps meurtri.

-         Qu’est-ce qu’il a Nii ?

-         Il est brulant de fièvre et sa blessure à la tête est plutôt inquiétante. Les autres sont mineures. Yué, peux-tu m’expliquer ce qui lui est arrivé ?

  La louve s’abaissa près de son protégé et toucha son cou avec son museau, désignant une petite blessure, presque invisible.

-         Il a été empoisonné. Mon maître m’a demandé de l’emmener loin du combat qu’ils menaient. Seulement il c’est évanoui pendant le trajet et il a faillit tomber à plusieurs reprises, j’ai du m’arrêter ici et vous êtes arrivé.

-         Je vois… Est-ce qu’il avait d’autres problèmes ?

-         Paralysie.

  Elle fouilla dans son sac, cherchant un antipoison qui pourrait convenir. Elle ressortit une petite bille de couleur bleue et la fit avalée à l’enfant. Ensuite elle commença à frotter la blessure à la tempe.

  Mais, alors qu’elle voulut soigner la blessure, la blond se réveilla brutalement, repoussa son bras et fit quelques pirouettes afin de s’éloigner d’elle. Instinctivement Bee avait sortit une de ses épées, mais sa coéquipière lui fit signe de la ranger. Il le fit à contrecœur et observa le jeune ninja, car il n’y avait aucun doute que c’en était un.

  Yugito se leva et voulut se rapprocher du garçon, mais celui-ci sortit un kunaï, prêt à se battre. Seulement ses jambes ne le portèrent pas longtemps et il tomba à genou sur le sol, la vue troublée. La kunoïchi se dépêcha d’aller l’aider, mais celui-ci lui jeta son arme qu’elle parvint à éviter. Par contre elle s’étonnait de la précision du tir malgré l’état de fatigue apparent du plus jeune. La louve se leva et se dirigea à son tour vers son protégé.

-         Calme-toi Naruto. Ils ne nous veulent aucun mal. Ils sont venus t’aider.

-         Pas...besoin d’aide…

-         Je sais que tu ne fais confiance à personne, mais regarde, tu ne sens rien de particulier chez eux ?

  Naruto s’arrêta de bouger et fixa la jeune femme. Celle-ci avait cru qu’elle allait se noyer dans ses deux billes couleur océan qui semblaient tout lire en elle. Finalement ses deux yeux s’agrandirent de surprise et l’un d’eux prit la couleur du rubis et la pupille se fendit tel celle d’un félin. Les deux ninjas observaient, surprit, mais également curieux d’en savoir plus.

-         Jinchuuriki… Murmura presque Naruto

-         Qu’est-ce que tu viens de dire ? Demanda Nii

-         Vous êtes des jinchuurikis, celui de Gyuki et de Matatabi.

-         Que…

-         Quoi ? Vous ne connaissez pas leurs noms ?

-         Si, mais toi, comment peux-tu les connaître ? Normalement tout le monde les connait sous le nom de Hachibi et Nibi.

-         Il faut croire que je ne suis pas tout le monde.

  Le blond se releva et rejoignit la louve qui le regardait avec inquiétude. Il caressa affectueusement son pelage. Killer Bee c’était rapproché du plus jeune pour poser sa main sur son épaule, mais il fut violemment repoussé. Il plongea son regard dans celui azur du jeune ninja avant de soupirer.

-         Tu es comme  nous. Toi aussi tu es un jinchuuriki.

-        

-         C’est ton bijuu qui nous a appelé pour qu’on t’aide alors laisse nous le faire.

-         Je n’ai pas besoin d’aide…

-         Tu rigole. Tu n’es qu’un gosse et regarde dans quel état tu es ! Tu ne peux pas aller te battre !

  Naruto qui se préparait déjà à aller se battre se retourna pour fixer le jônin. Ses deux yeux avaient la couleur du sang et ils étaient cernés de noirs, lui donnant un regard bestial.

-         Si je n’avais pas été empoisonné je les aurais tous tué sans aucune difficulté. Je me suis déjà battu contre plus coriace.

  Le regard qu’il avait à cet instant montrait bien qu’il n’y avait aucun mensonge dans ses paroles. Le porteur d’Hachibi s’étonna de la froideur de ses yeux. Ce qui l’étonna le plus était qu’il ne ressentait rien chez cet enfant. Rien du tout. Naruto avait bien vu qu’il essayait de savoir ce qu’il cachait, mais en vain.

-         Vous ne verrez rien. Je ne suis pas tout à fait comme vous. Vous êtes des jinchuurikis humains. Moi…

  Il ne continua pas plus loin et reprit sa route, bien décidé à retourner chercher Kakashi. Yué se mit en travers de son chemin.

-         Je ne te laisserai pas passer. Kakashi m’a demandé de te protéger et de t’amener chez Jiraya.

-         Et toi Yué, n’avais-tu pas fais la promesse à nii-san de le protéger quand vous avez passé le pacte d’invocation ?

-         Si, mais…

-         Il n’y a pas de mais. Si j’y vais tu devras me protéger de ces salauds et tu pourras aider Kakashi en même temps. Tu tiendras tes deux promesses. C’est un bon compromis non ?

-         Je ne crois pas que ce soit une bonne idée dans ton état…

-         On s’en fiche de mon état. Je ne peux pas le laisser… Je ne peux pas l’abandonner… Est-ce que lui l’a fait quand j’étais dans Ne ? Si lui aussi il disparaît…

  Yué ne répondit pas, sachant très bien à quel point Ils tenaient l’un à l’autre. Elle savait que les liens qui les unissait son puissant. Elle savait aussi que si l’enfant perdait ce dernier lien, il ne resterait plus rien d’humain en lui. Elle se contenta de se rapprocher de son protégé qui tremblait légérement rien qu’à l’idée de se retrouver complètement seul. Finalement celui-ci sauta sur le dos de l’animal et s’accrocha. La louve partit rapidement dans les arbres, entamant une course effrénée pour rattraper le groupe de ninjas.

  Toujours dans la petite clairière, les deux ninjas de Kumo observaient l’enfant partir. Tous les deux n’avaient pas vraiment comprit ce qu’il se passait. Mais ils ne voulaient pas laisser un des leurs aller se battre seul et blessé contre plusieurs ninjas. Finalement ils suivirent les deux ombres qui avançaient rapidement dans les branches. De plus ils avaient l’impression que cette histoire avait un rapport avec leur mission…

 

 

« Les liens du cœur sont les plus importants de la vie. Pas de liens, tu meurs... ou tu deviens une machine inhumaine »

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Commentaire de l'auteur Je sais vraiment pas quoi dire ici à part: ça vous a plut?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales