Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 318 lectures  - 3 commentaires [05 décembre 2021 à 21:22:58]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Un passé à oublier. Auteur: TanatoKinabe Vue: 25498
[Publiée le: 2008-02-19]    [Mise à Jour: 2012-12-07]
G  Signaler Général/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 23
Description:
Sasuke n'était plus que l'ombre de lui même, il n'était plus ce compagnon, ce frère d'armes que Naruto avait connu.

Le fils du Yondaime Hokage avait subitement compris, un matin, que jamais le Sasuke qu'il avait connu ne referait surface. C'était un combat à mort, une lutte fratricide à l'issue inéluctable : l'un des deux allait mourir.

Naruto tua Sasuke qui refusa de se repentir. Sous la douleur, les membres de la génération de Naruto le repoussèrent. Nombre d'entre eux avaient vu leurs proches mourir dans leur traque d'Akatsuki puis de Sasuke.

Las, Naruto abandonna le village pour suivre sa propre quête et son propre chemin. Il dut surtout retrouver un sens à sa vie : pour son propre bien et le destin de tous.

Pas de couple en particulier.

[Edit] Cette fanfiction vient d'être mise à jour. Je vous conseille donc de la relire depuis le début. Il y a quelques modifications sur le fond mais surtout sur la forme et l'écriture.

Désolé pour les immenses délais :p
Crédits:
Personnages issus dans l'ensemble au manga "Naruto" de M. Kishimoto sauf quelques personnages de moi même.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Le royaume sous la montagne

[3384 mots]
Publié le: 2012-11-09
Mis à Jour: 2012-12-07
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bon, j'ai enfin trouvé un peu de temps et d'inspiration pour reprendre cette fanfiction qui me tient à coeur. Le scénario est écrit jusqu'à la fin, il ne devrait pas y avoir plus de 7 ou 8 chapitres de plus.

Tous commentaires et/ou critiques sont les bienvenue.

 

 

 

 

Naruto serra les dents. Ce n’allait pas être facile, même avec un plan élaboré. Entre Zetsu, Goku et Kisame, plus ce troisième personnage qui se tenait en retrait, il allait falloir jouer serré. Il était seul face à trois dangereux personnages dont il ignorait presque tout. Il n’avait aucune idée de leurs techniques secrètes ou de leur coopération. Il avait souvenir que Kisame possédait une réserve de chakra très impressionnante mais il ne savait ni comment, ni pourquoi. Il allait devoir se frotter à lui pour le vaincre, mais il n’avait pas assez de temps. Le reste du groupuscule allait arriver, et tout affaiblit qu’il était, l’Akatsuki restait redoutable au complet.

 

Sans Itachi, le groupuscule était tombé à cinq unités principales autres que l’armée de Zetsu. Naruto fixa le membre qui était en retrait et un frisson lui parcourra l’échine. Il eut une pensée morbide qui s’évanouit presqu’immédiatement. Il eut un mauvais pressentiment, encore. Tout allait partir de travers, il le sentait. Et si son plan échouait ?

 

Kisame eut un rire sonore.

 

-Te voilà enfin, Naruto, nargua l’homme poisson. Je n’aurais jamais cru que tu oses venir jusqu’ici seul. Tu as du cran, je dois le reconnaitre.

-Ça faisait un bail, Kisame, mais tu sais que je ne suis pas vraiment seul, répondit le plus simplement du monde le fils du quatrième Hokage. Je m’attendais à voir plus de monde. Votre ami est timide là derrière tout seul ?

-Ne t’inquiète pas pour notre ami, il n’est là que pour observer, répliqua le Zetsu noir. Je me porte garant de sa parole, pour ainsi dire.

 

Naruto eut un sourire sinistre. Il avait bien une idée du genre de personnage que c’était.

 

-Et la statue ? C’est pour la décoration ? Reprit le blond.

-Ne t’occupe pas de ça, cria Kisame en s’élançant sur lui.

 

D’une esquive souple vers le bas, Naruto évita un coup horizontal de peau de requin qui crépita d’impatience en humant le chakra de Naruto. L’épée se mit à vibrer de plaisir. Naruto fit un bon en arrière au moment où l’épée s’enfonça dans le sol à l’endroit même où il se tenait encore une demi-seconde plus tôt. Kisame stoppa son attaque et arqua un sourcil.

 

-Et bien, il semble que Samehada est vraiment excitée à l’idée de te prendre ton chakra, Kyûbi, continua le requin. Je ne l’ai pas vu dans cet état depuis très longtemps.

-Puisque tu parles de mon démon, laisse-moi faire les présentations, fit Naruto alors que son visage devint bestial.

 

Le son de sa voix se mua alors en véritable grondement. Ses traits se firent félins, morbides et profonds alors que ses incisives poussèrent drastiquement.

 

-Je ne doute pas que le gamin puisse t’écraser sans effort, provoqua Kurama. Mais il sait jouer avec mes sentiments et il sait que je n’aime pas que l’on m’appelle par mon nombre de queue… Je te préviens, évite de tomber entre mes mains, tu pourrais le regretter.

 

Une bombe bijuu jaillit alors aussitôt de derrière Kisame alors que le Naruto/Kyubi devant lui s’évanouit.

 

« Un clone », pensa Kisame, « il avait prévu de me prendre à revers et même Samehada s’est fait avoir et n’a su sentir son chakra».

 

L’épée jaillit d’elle-même des mains de son maître, incontrôlable. Elle ouvrit sa gueule, se positionna devant la bombe bijuu et engloutit la concentration de chakra pure. Samehada produisit un bruit hideux de contentement et ses écailles frétillèrent.

 

-Il me semble qu’elle t’aime beaucoup, Naruto, railla Kisame qui ne souriait pourtant pas. Samehada peut avaler et contenir du chakra à l’infini. Plus tu l’alimentes, plus je deviens puissant. Ce cadeau que tu viens de me faire a presque scellé ma victoire. Je suis invincible.

-Tu es aussi très stupide, fit alors une voix dans son dos alors qu’une main se posa sur l’épée de l’homme requin qui parue aussi surprise que son maître.

 

Kisame reçut alors un rasengan géant dans le dos qui le fit s’envoler à travers la salle. Il s’écrasa contre la paroi rocheuse et s’affala lourdement sur le sol. Son épée Samehada gisait sur le sol à ses côtés. Kisame paraissait durement touché mais il en fallait plus pour atteindre le pouvoir de l’homme poisson.

 

Samehada se tortilla au sol pendant quelques instant avant de recracher un kunai spécial muni d’une balise spatio-temporelle. Naruto eut un rictus mauvais de satisfaction.

 

L’ombre inconnue au fond de la salle fut étonnée, même si elle ne le montra nullement.  « Nul doute, il s’agit de la technique de téléportation du quatrième Hokage. Le kunai sur lequel la balise a été placée se trouvait dans la technique de Kyubi. C’est malin, très malin. Ce garçon a appris à apprivoiser son démon, il devient franchement dangereux… Il me rappelle Hashirama, en quelque sorte. Tout cela devient très intéressant.»

 

Il esquissa un sourire.

 

Kisame se releva avec peine mais réussit à se saisir de son épée qui lui transmit son chakra en grande quantité. Il se régénéra immédiatement. Naruto le regarda faire sans sourciller. Après tout, s’il l’avait souvent croisé au détour de sa vie, il ne l’avait jamais affronté et ignorait quasiment tout de ses capacités. Tout ce qu’il faisait à présent était d’analyser la force et les techniques de l’homme requin afin de trouver sa faille. Il observa son kunai. Celui-ci était toujours aux pieds de son adversaire qui ne se doutait de rien.

 

« La clé, c’est cette épée mangeuse de chakra. Je n’en ai aucun doute. Le plus problématique, c’est qu’elle lui semble dévouée totalement. Même si je peux lui fournir du chakra de Kurama à volonté, sa loyauté ne semble pas faillir. J’ignore comment m’en débarrasser sans utiliser le taijutsu qui n’est vraiment pas ma qualité première. Le Ninjutsu est inutile contre elle. »

 

Naruto ferma les yeux et activa le mode ermite. Il sentit m’immense quantité de chakra contenue dans l’épée. « Pas étonnant qu’on l’appelle le démon sans queue… »

 

Kisame réagit. Il ne souhaitait pas laisser l’initiative à son adversaire. Surtout, il connaissait bien mieux Naruto que l’inverse. Il avait un avantage indéniable et il déclencha une technique suiton :

 

-Suiton : L’écume déferlante.

 

Une immense vague se forma de nulle part et déferla sur Naruto tandis que Kisame fusionnait avec Samehada. Il prit soudainement une apparence plus hideuse encore qu’auparavant. Si son surnom chargé d’ironie « d’homme requin » n’était pas usurpé, il prenait désormais tout son sens. Kisame était réellement un requin,  et la quantité de chakra qu’il déversa était tout à fait impressionnante.

 

Il fonça sur le Namikaze qui eut néanmoins le temps de créer un clone et un rasengan. L’eau fut repoussée de sa zone par la puissance de la technique, sous l’effet du mode ermite. Tel un dieu dans l’œil d’un cyclone, Naruto fixa impassible son adversaire nager vers lui sans pouvoir l’atteindre pour autant.

 

Plus loin, les autres membres de l’Akatsuki ne semblaient pas vouloir réagir.

 

-Kisame a raison de le prendre au sérieux, il n’aura pas beaucoup de chance de le vaincre seul s’il ne combat pas à son maximum dès le début, pensa le Zetsu noir à voix haute.  

-Oui, mais il a été présomptueux de nous demander d’y aller seul, répondit son double blanc. Après tout, Tobi nous a simplement demandé de l’occuper jusqu’à son retour. Là, Kisame risque sa vie inutilement.

-En effet, c’est un risque, fit l’ombre cachée au fond de la salle. Mais chaque risque apporte sa part de vérité.

-J’ai rien compris, le philosophe, répliqua Goku.

 

Ce dernier n’eut droit qu’à un regard à vous glacer le sang en guise de réponse. Plus bas, le combat continuait.

 

Kisame, piégé,  annula sa technique. Sa fusion avec Samehada cessa. Il fonça sur Naruto à une vitesse surhumaine alors que tout autour d’eux l’immense vague s’écroulait sur le sol. Le blond senti un craquellement sous ses pieds. Huit notes explosives apparurent au sol. Il échappa son Kunai à terre alors que le sourire de Kisame s’agrandit de plus en plus.

 

« Il avait tout prévu depuis le début, m’amener à ce point, me contrer sur mes points forts. Il savait que j’allais utiliser mon rasengan pour me sortir de sa technique suiton. Malin. Je l’ai sous-estimé. Mais il ne semble pas prendre en compte la présence de mon kunai à l’autre bout de la salle. Après tout, la dernière fois que j’ai croisé un membre de l’Akatsuki vivant, il ne savait pas que j’avais maitrisé la technique de mon père. Le seul au courant est ce Goku et apparemment, il s’est abstenu de le leur répéter. Il n’est décidemment pas futé. » 

 

Au moment où les notes explosives furent sur le point d’éclater, Kisame, appuyé sereinement sur son épée, vit soudainement le fils du Yondaime Hokage disparaitre quelques secondes puis réapparaitre au même endroit après l’explosion, un sourire aux lèvres. Le mode ermite toujours activé, il créa deux clones qui préparèrent un rasenshuriken.

 

Kisame se ressaisit au bruit du sifflement suraigu produit par la technique. Il se prépara au choc. Samehada, sentant ce chakra pur, ne put s’empêcher de frémir. L’homme poisson était serein, sûr de sa victoire temps que son adversaire s’évertuait à utiliser des techniques lourdes à base de chakra pur.

 

Naruto et ses deux clones se mirent en mouvement pour foncer sur Kisame qui se saisit de son épée et la plaça devant lui. Alors que le choc allait avoir lieu, Goku surgit et repoussa Kisame alors qu’une explosion survint à l’endroit où ils se tenaient quelques instants auparavant.

 

L’homme poisson se retourna vers son partenaire et s’apprêta à le réprimander quand il fut coupé :

 

-Regarde avant de crier, lui dit-il.

 

En effet, les trois Naruto dont l’un avec le Rasenshuriken étaient toujours présents.

 

« Il avait préparé un autre orbe dans l’ombre et s’apprêtait à me prendre un revers. Sans Goku… »

 

Il eut une lueur d’effroi en constatant le cratère formé par la technique de son adversaire. Un coup au but serait fatal. Il avait été trop imprudent et avait trop fait confiance en son épée sur ce coup-là.

 

-Merci, souffla-t-il simplement à son partenaire.

 

Goku répondit simplement d’un signe de tête.

 

-Et bien, s’exclama Naruto en fixant Goku. Il semble que tu sois moins stupide que je ne le pensais. Mais vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

 

Le visage de Naruto s’endurcit au moment où il jeta l’orbe à une vitesse ahurissante. Les deux membres d’Akatsuki qui ne s’y attendaient pas le moins du monde eurent un frisson. Samehada ouvrit alors sa gueule alors que Kisame et Goku n’avait pas la moindre chance d’esquiver.

 

A ce moment-là, tout se passa très vite. L’orbe se transforma en Naruto, l’original, toujours sous l’influence du mode ermite. Au moment où il allait entrer en contact avec l’épée mangeuse de chakra, Naruto disparut pour réapparaitre sur l’épée.

 

Mais Naruto se sentit faiblir. L’épée était en train d’aspirer son chakra. Tout son chakra et cela à une vitesse ahurissante.

 

-Naruto, hurla Kurama !

-Silence ! Je sais ce que je fais ! répliqua-t-il durement. Laisses moi trente secondes.

 

Kisame, voyant son adversaire à la merci de son épée, se prit à sourire.

 

-N’écoutes-tu donc jamais ce que l’on te dit ? Releva-t-il.

-Oh que si, fit Naruto dans un souffle alors que la marque du mode ermite disparaissait.

 

Samehada produisit un bruit alors encore plus hideux que précédemment. Elle se mit à crépiter, à se débattre et s’échappa des bras de Kisame. Elle était en train de se changer en pierre à même le sol.

 

Kisame regarda avec horreur son épée subir une triste fin.

 

Une fois la transformation finie, Naruto sortit Kuzanagi de son fourreau et la lame fendit l’air pour briser Samehada qui vola en mille morceaux.

 

-Voilà qui devrait faire l’affaire, dit-il avec un sourire sous le regard mi interrogateur, mi horrifié de Kisame. Le chakra de la nature n’est pas une chose facile à gérer. Bien des hommes ont péri en tentant de le maitriser. C’était le point faible de ton épée. Aussi dévoreuse de chakra soit-elle, aussi vorace soit-elle, ton épée n’était pas faite pour supporter un tel chakra. C’était un risque que j’ai pris, mais en général, je devine bien.

 

Kisame eut un rictus de rage.

 

-Que vas-tu donc faire maintenant ? Le railla le blond. Tout ceci est décevant.

 

En disant cela, Naruto apparut derrière Kisame. Kuzanagi jaillit, une lueur lugubre éclaira l’épée depuis la fissure au sommet de la caverne. La lueur glissa le long de la lame qui scintilla dans l’ombre. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, l’épée semblait avoir hâte de goutter le sang de l’homme requin.

 

Zetsu n’eut pas le temps de réagir. Dans un ultime reflet, la lame devint rouge. Elle s’élança, vibra, sonna et trancha la tête de Kisame qui s’en vint mourir aux pieds de Goku qui ne réagit pas.

 

Le corps de l’homme requin s’affala sur l’arrière. A l’endroit même où aurait dû être sa tête, un kunai étrange était au sol. Naruto se tenait à cet endroit-là. D’un regard triste mais déterminé, il contempla la dépouille mortelle de son adversaire vaincu. Il essuya sa lame et ramassa son kunai qu’il plaça dans son étui.

 

-Tu n’auras donc jamais su pourquoi l’on m’appelle l’ombre jaune, fit le blond. C’est triste à en mourir, si j’ose dire.

 

Goku, trop surpris par ce qui venait de se passer en une demi-seconde, ne retourna sur son perchoir qu’à cet instant-là. L’ombre au fond de la salle avait regardé la scène sans bouger.

 

-Il est difficile de croire que feu le quatrième Hokage n’eut pas été le seul à réussir cette technique, fit l’ombre. Perdre Kisame est regrettable. Vraiment. Il a payé pour son caractère présomptueux.

-Pourquoi n’êtes-vous donc pas descendu de votre perchoir ? Répliqua Naruto. A moins que vous ne le puissiez pas ?

 

La mâchoire de l’inconnu se crispa. Mais Naruto continua.

 

-Qui que vous soyez, vous êtes lié à Madara, ou tout du moins celui qui prétend l’être, et qui est actuellement en route pour venir ici si je ne m’abuse. Vous n’êtes donc pas sans ignorer qui a appris à mon père les secrets du clan Uzumaki. Il m’a été d’autant plus facile de maitriser cette technique et bien d’autres.

 

Le Zetsu noir eut un regard intrigué vers son compère blanc.

 

-Je vois, fit pensivement l’ombre. Tu en sais décidemment beaucoup trop.

-N’est-ce pas ? Ricana Naruto. Et encore, vous ne pouvez pas imaginer à quel point. La boule de poil qui est en moi est aussi très précieuse.

-C’est moi la boule de poil ?

 

Naruto ne releva pas le ton faussement bourru de Kurama.

 

-Il est néanmoins temps de mettre les voiles, fit Naruto. Mon but premier était de suffisamment vous affaiblir, mais il devient évident que j’ai été pris de court et que si je ne me dépêche pas, ma petite histoire deviendra bien vite un fiasco. Je ne suis pas encore de taille à tous vous affronter. Comme Kisame, j’ai été présomptueux.

-Mais as-tu un plan ? fit le Zetsu noir.

-Pour m’échapper malgré vos techniques de sceau qui m’empêche de me téléporter en dehors de ce trou à rat ? Argua Naruto. Oui, tout en douceur.

 

Au même moment, le plafond de la caverne explosa littéralement, provoquant un éboulement monstre qui manqua d’écraser Goku et Zetsu qui ne furent sauvés que par l’intervention de la statue du Gedo Mazo qui étendit son pouvoir pour les protéger. Naruto était lui protéger par son démon et faisait toujours face à ses adversaires, mais il avait désormais un sourire franc et particulièrement satisfait. Une aura de mort planait désormais dans la caverne à ciel ouvert.

 

Le blond leva la tête et aperçut une tête familière. Il ne fut pas surpris de le voir.

 

-Comme prévu, voici celui qui va vous disputer le titre de Roi sous la Montagne, ria-t-il. Battez-vous donc pour la couronne.

 

Une explosion retentit à proximité de la statue de l’hérétique. Alors qu’un immense serpent s’attaquait aux membres de l’Akatsuki.

 

-Je suis navré, reprit Naruto en fixant l’ombre de l’Akatsuki toujours caché. Je crois bien avoir accidentellement révélé quelques secrets à Orochimaru concernant les propriétés de cette statue avec les cellules d’Hashirama.

-Crois-tu qu’il a la moindre chance de nous vaincre ? Cria Goku.

-Méfiez-vous de lui, répliqua Naruto. Il est bien plus puissant que son air pâle de macchabé peut le faire croire.

 

Orochimaru sembla mi amusé, mi flatté de ce compliment.

 

-Comme convenu, Naruto, Kuzanagi est à toi pour le moment, fit le légendaire sanin. Tu sais très bien que si je vaincs mes ennemis aujourd’hui, nous serons à nouveau face à face.

-Tache donc de ne pas en sortir avec trop de bobos, répliqua Naruto avec un air décidemment gai. Remercie-moi de m’être débarrassé de Kisame.

 

Un éclair de colère passa sur le visage de Zetsu qui s’élança sur le blond.

 

-Mais où comptes-tu donc aller, cria l’homme plante.

-Prendre l’air, évidemment, répondit Naruto avec dédain alors qu’il disparaissait à la vue de tous.

 

Le blond réapparut à quelques centaines de mètres de là, près d’une pierre sur laquelle  il avait préalablement déposé une de ses balises. Il ignorait avant même le combat comment tout cela allait  se passer. Mais son plan avait fonctionné, en partie tout du moins : il avait affaibli l’Akatsuki en éliminant l’un de ses membres « historiques », proche du Madara auto-proclamé, provoqué un affrontement entre Orochimaru et ses anciens compagnons qui risquait d’affaiblir les deux parties et il avait enfin fait face au vrai cerveau de cette histoire.

 

Il en était persuadé, l’homme tapit dans l’ombre était son ennemi juré. N’avait-il pas senti son sang bouillir en croisant le regard de cet homme ? N’avait-il pas eu une de ces visions cauchemardesques en approchant même de l’endroit où était la statue du Gedo Mazo ?

 

Kabuto observa silencieusement son éternel ennemi. Mais aujourd’hui, ils avaient des intérêts communs. D’un signe de tête, ils se saluèrent.

 

-Tu ne devrais pas trop trainer ici, Kabuto, fit Naruto. Je doute qu’Orochimaru puisse s’en sortir sans toi. Prends garde à celui qui reste constamment en retrait, il est très dangereux.

-Entendu, répondit simplement Kabuto en réajustant ses lunettes.

 

Et ils se quittèrent ainsi pour cette fois. Le soir était en train de tomber, au loin résonnait le combat qui devait être titanesque entre l’un des ninjas de la légende et l’Akatsuki. Le soleil était pâle ce soir-là et l’air frais malgré que Naruto fut loin dans le Sud.

 

Il se décida à repartir vers le Nord, il avait besoin de la décision d’Itachi et il était vital que celui-ci accepte.

 

 

A Konoha justement, Itachi se releva difficilement d’une table morne. Ibiki Morino et un membre du clan Yamanaka étaient à ses côtés, ainsi que l’Hokage.

 

-Je suis navré Itachi, mais je devais le faire, fit Tsunade.

-Je comprends, répondit simplement le Uchiwa en se massant la tempe.

-Comment vont tes yeux ? Continua la princesse.

-Mieux, je revois enfin la lumière, mais il me faudra encore quelques jours pour recouvrer mes capacités et encore quelques autres jours pour maitriser la spécificité de ces sharingans.

 

Tsunade souffla bruyamment, ne souhaitant pas continuer la conversation.

 

-Et la proposition de Naruto ?

-L’unique raison pour laquelle je n’ai pas refusé immédiatement est que Naruto m’aurait éliminé sur le champ, fit Itachi. Je n’ai jamais eu l’intention de le suivre.

 

Tsunade se tourna vers le Yamanaka qui acquiesça de la tête.

 

-Bien, tu peux disposer, ordonna l’Hokage.

 

Itachi ne se laissa pas prier et s’éclipsa silencieusement. Une fois sorti, Tsunade reprit la parole.

 

-On peut s’attendre à tout. C’est l’ancien chef des services spéciaux, ne l’oublions pas, il a bien des moyens de contrer nos interrogatoires. Convoquez moi l’élite de nos jônins disponibles pour une mission : nous devons savoir ce qui se trame dans le Sud, là d’où venait Itachi.

-Comment pouvez-vous être sûre qu’il ne nous a pas trompés sur sa provenance ? Fit Ibiki.

-Il était presqu’aveugle quand il est arrivé, il n’aurait jamais pu s’orienter correctement, il est simplement venu tout droit à Konoha, sans détours, répondit l’Hokage.

 

Tsunade observa le portrait du 3e Hokage accroché au mur derrière elle.

 

« Vieil homme, qu’auriez-vous fait à ma place ? »

 

Commentaire de l'auteur La prochaine fois, on va prendre des nouvelles de l'ancienne Sabishii, toujours en route pour le Sud !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales