Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 318 lectures  - 3 commentaires [05 décembre 2021 à 21:22:58]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Un passé à oublier. Auteur: TanatoKinabe Vue: 25501
[Publiée le: 2008-02-19]    [Mise à Jour: 2012-12-07]
G  Signaler Général/Action-Aventure/Mystère Commentaires : 23
Description:
Sasuke n'était plus que l'ombre de lui même, il n'était plus ce compagnon, ce frère d'armes que Naruto avait connu.

Le fils du Yondaime Hokage avait subitement compris, un matin, que jamais le Sasuke qu'il avait connu ne referait surface. C'était un combat à mort, une lutte fratricide à l'issue inéluctable : l'un des deux allait mourir.

Naruto tua Sasuke qui refusa de se repentir. Sous la douleur, les membres de la génération de Naruto le repoussèrent. Nombre d'entre eux avaient vu leurs proches mourir dans leur traque d'Akatsuki puis de Sasuke.

Las, Naruto abandonna le village pour suivre sa propre quête et son propre chemin. Il dut surtout retrouver un sens à sa vie : pour son propre bien et le destin de tous.

Pas de couple en particulier.

[Edit] Cette fanfiction vient d'être mise à jour. Je vous conseille donc de la relire depuis le début. Il y a quelques modifications sur le fond mais surtout sur la forme et l'écriture.

Désolé pour les immenses délais :p
Crédits:
Personnages issus dans l'ensemble au manga "Naruto" de M. Kishimoto sauf quelques personnages de moi même.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le destin des Uchihas

[2471 mots]
Publié le: 2010-06-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

Naruto se tenait debout, au bord d’une haute falaise de granit. Il avait pris sa décision, elle n’avait pas été difficile. Il avait pour intention de s’en aller, seul, vers le pays du feu pour s’inviter au rendez-vous du groupuscule. Il devait laisser derrière lui ses compagnons, pour leur bien, pour son bien. Il ne pouvait pas se permettre de les mettre plus en danger qu’ils ne l’étaient aujourd’hui.

 

Il était environ minuit, et cela faisait quelques heures déjà que ses amis dormaient sans se douter de quelque chose.  

Naruto se retourna pour contempler une dernière fois le camp de la Sabishii, enfin de l’ex-équipe de la Sabishii. Le feu crépitait joyeusement, mêlant ses tintes bleus aux couleurs des arbres.

Un souffle de vent passa dans ses cheveux qui ondulèrent légèrement, révélant une cicatrice sur le front du blond. Un brin de mélancolie était visible sur son beau visage, tout comme un sentiment nouveau de liberté, de joie, quasiment de vie. Il était déterminé, libéré d’un poids et conscient que tout ceci pouvait être son dernier voyage, et peut être le plus beau.

Sourire aux lèvres, il passa les bretelles de son sac autour de ses épaules, respira un grand coup et plongea dans la nuit alors qu’au loin un éclair venait d’illuminer la forêt qui s’était embrasée comme par magie. Une odeur de pluie planait, l’orage grondait au loin et Naruto commença sa course.

 

Tel un étalon dans la prairie, il volait à présent  depuis déjà une heure dans les hautes herbes de l’Est du pays du feu qui avaient rapidement pris place après la forêt. Il allait à la poursuite de son destin, le destin des Senjus, le destin des Uchiwa. Sa détermination était sans faille, mais il savait que sa vie serait mise en jeu comme jamais auparavant. Il eut un frisson, comme une prédiction mais il préféra écarter toute pensée morbide de sa tête et s’efforça d’accélérer l’allure.

Soudain, il entra dans un bosquet solitaire à mi-distance entre la mer et le village caché de Konoha quand il sentit le chakra. Ce chakra, il le connaissait. Il avait longtemps été celui d’un ennemi, agent d’une traque sans merci et impitoyable. Mais aujourd’hui, ce chakra était tourmenté, bouillonnant, plus du tout aussi sombre et calme qu’auparavant. Le doute habitait cet homme qui se tenait là, caché quelque part.

 

Naruto s’arrêta sur la cime d’un grand pin avec élégance et légèreté. Se relevant avec grâce, il attendit quelques instants quand, sur un autre pin à une dizaine de mètres, une autre silhouette se posa.

Face à lui, deux Sharingan l’observaient en silence.

Les lèvres de Naruto s’écartèrent dans un sourire rayonnant.

-Itachi, souffla le blond. Un Uchiwa pour en défendre un autre. Pourtant, je ne ressens rien de ce qu’a pu me faire ressentir ton Madara lors de nos rencontres.
-Nous sommes différents, en effet, répondit Itachi avec un calme implacable. Il a… Enfin, ses désirs sont tout autres. Inutile de m’étendre là-dessus.
-Inutile en effet, car Je sais déjà tout ce qu’il faut la dessus, répondit calmement Naruto.

Itachi fut alors si étonné que Naruto capta son malaise.

-Oh !!! Tu ne sais pas que je sais à propos de ce que nous savons, argua Naruto sous la mine totalement déconfite de l’Uchiwa.

Le grand brun sembla alors perplexe.

-Il y a tellement de choses à savoir dans ce bas monde, Naruto-kun, répliqua-t-il. Que sais-tu ?

Naruto hésita. Devait-il lui dire qu’il en savait beaucoup plus que prévu ? Avait-il bien deviné les intentions de l’Uchiwa ? Conscient de prendre un risque, une idée germa dans la tête du blond.

-La raison pour laquelle tu as tué ton clan, la trahison des Uchiwa, Tobi, ta maladie, le plan « Œil de la Lune », répondit Naruto d’un ton toujours aussi enjoué. Enfin, tout ce que j’ai pu tirer au vieux Danzô avant sa mort et tout ce que Madara a bien voulu me révéler lors de notre rencontre.

Une nouvelle fois, la surprise se lut sur le visage d’Itachi. Mais Naruto ne le laissa pas se faire d’idée et continua à bousculer Itachi.

-Tu serais plus utile à Konoha avec les yeux de ton frère, tu ne penses pas ? L’interrogea Naruto. Ses yeux étaient incroyablement puissant, bien plus que lui en fait. Il est enterré aux côtés des grands du village si ça peut t’intéresser.

Puis, le blond éclata d’un grand rire chaleureux.

-Je me demande bien d’ailleurs ce qu’il y fout, ironisa le blond. Le mérite est décidemment un concept bien trop abstrait pour moi.

Redevenant soudainement sérieux, Naruto s’écria :

-Pas de ça avec moi Itachi !

Deux Kage Bunshin transpercèrent Itachi avec Kusanagi qui se volatilisa en de multiples corbeaux noirs.

-Je ne suis pas là pour jouer à cache-cache avec ton Sharingan, ni même pour me battre, fit le blond en brisant l’illusion. Je ne souhaite pas t’affronter Itachi, d’ailleurs, je ne pense pas que tu ferais le poids.

 

Itachi ne répondit rien.

 

Rallie-toi à ma cause, Itachi, reprit Naruto, de plus en plus sérieux.
-Me rallier à ta cause ? L’interrogea Itachi d’un air songeur.
-Ton frère avait choisi la haine pour principe et nindo, il en est mort. Il avait écouté les sornettes de Madara et avait choisi la solution de facilité. Toi, tu as toujours su résister à ton ainé, tu l’as toujours repoussé. Ces histoires d’amour et de haine, c’est des conneries, tu le sais aussi bien que moi, ce ne sont que des mots susurrés à l’oreille de ton frère pour le manipuler, continua Naruto. La souffrance et la naïveté de Sasuke ont fait le reste.
-Et toi ? Que proposes-tu ? L’interrogea Itachi.
-J’ai décidé d’abolir, par la force si nécessaire, le système des ninjas qui est pourri dans son idéologie même, répliqua Naruto.

Itachi sembla perplexe. Ce gamin était décidemment singulier. Il hésita même à répondre et à vrai dire, il ne savait pas trop quoi répondre, trop de questions lui venaient soudainement en tête. Finalement, ce fut Naruto qui reprit.

-Allez ! Ne fais pas semblant d’ignorer mon discours, tu le connais désormais, et tu sais que j’ai raison, que je suis dans le vrai.
-Et après ?! Continua Itachi.
-Après quoi ? Répliqua le blond.
-Si tu réussis et que tes plans sont voués au succès, que feras-tu ?

Le regard du blond se leva pour se perdre dans l’immensité de la voute céleste. Son esprit se perdit dans ce monde lointain, si différent de celui sur lequel il vivait. Peut-être que là-bas, une peuple lointain avait appris à vivre en paix et à se satisfaire de la vie, rien que de la vie.  Il observa ainsi pendant de longues minutes le ciel, les étoiles, les nuages sur la Lune. Itachi ne semblait pas impatient, et il ne pipa mot. Naruto rompit le silence :

-Je partirai. Vers un monde où l’on s’évade facilement, qui sait, dit-il avec un sourire mélancolique.

Itachi regarda étonné Naruto contemplant le ciel.

-Que caches-tu Naruto ? L’interrogea l’Uchiwa.
-Des choses et d’autres, répondit le blond avec un sourire. Alors ta décision ?
-Je ne sais pas. Je n’ai pas encore décidé. Dans tous les cas, il me faut les yeux de Sasuke et je ne pense pas avoir à te mettre des bâtons dans les roues, ta quête est noble, répondit Itachi.

Naruto fixa l’Uchiwa pendant quelques secondes. Il savait que celui-ci retournait, à ses risques et périls, immédiatement à Konoha, et qu’il l’avait décidé avant même qu’ils se rencontrent.

Il se pourrait bien qu’Itachi ait des difficultés à se faire comprendre, particulièrement après la mort de Danzô, mais Naruto doutait que les secrets de ce vieux fou soient restés inconnus très longtemps. Tsunade avait-elle encore une réelle influence

-Si je te revois, Naruto, cela risque d’être avec le bandeau de Konoha, et aussi avec la vue, reprit Itachi sans aucune gêne.
-Sauf si tu acceptes ma proposition, rétorqua Naruto. J’ai déjà des contacts à Konoha, dont je cacherai l’identité, mais ton appui me serait d’une grande aide à court terme mais aussi à moyen terme. Mais pour le moment, tes mises en garde ne servent à rien, je ne veux pas me battre.

Le jeune blond marqua ensuite une pause, dans le silence fut lourd avant de reprendre.

-De toutes façons, tu es presque aveugle, tu ne ferais pas le poids face à moi…

D’un commun signe de tête, ils mirent fin à la discussion et Itachi tourna le dos au blond, en direction du Nord. Ils se séparèrent et partirent chacun de leur côté. Naruto obliqua alors vers le Sud-ouest pour éviter le village de la feuille, tout en se dirigeant vers la direction souhaitée.

Itachi, sans un regard, disparut dans les arbres en direction de Konoha.

Naruto se re-concentra sur sa mission et se rappela de la prise d’information.

D’après l’entretien musclé qu’il avait eu avec un des subordonnés de l’Akatsuki, la cache qui était sensée être le lieu de rendez-vous du groupuscule, se trouvait enclavée dans une petite combe au fond d’une profonde vallée reconnaissable à sa végétation dense et quasi tropicale. C’était un endroit tout à fait caractéristique du climat qui changeait en fonçant vers le Sud. La température s’était adoucie. L’air plus lourd.

Le paysage commença ainsi à changer au fur et à mesure que Naruto allait vers le Sud. Les hautes herbes humides et les bosquets de pins furent bientôt remplacés par une végétation plus limitées, avec des plaines d’herbe verte, parsemées, çà et là, de grands chênes isolés. Un vent chaud et sec s’était soudainement levé alors qu’au loin, au-dessus de la mer, un orage sévissait et s’approchait irrémédiablement de la côte, prêt à engloutir les terres de son orgueil.

Droit devant lui, loin à l’horizon, Naruto aperçut un petit relief de vallées et de collines basses. Çà et là, des sentiers aussi anciens que les arbres apparaissaient sur quelques crêtes mais à chaque fois, une nouvelle vallée apparaissait. Mais la végétation ne pouvait le tromper, il était désormais tout proche de son rendez-vous personnel.

Ainsi, environ quatre heures après son entrevue inattendue avec Itachi, Naruto se trouva à proximité du lieu décrit par les subordonnés d’Akatsuki :


« Quand… vous arriverez au sud de Konoha, dans les terres vallonnées et herbeuses, suivez une piste qui passe à travers les collines jusqu’à une légère pente qui s’évanouit dans une forêt. Au milieu de la forêt se lève soudainement un mur de pierre qui est en fait une falaise. Cinq mètres séparent la falaise de la forêt. Vous serez arrivés. »


Naruto était désormais en haut de la petite colline, face à la petite pente et il ne voyait que trop bien la grande falaise qui lui barrait le chemin et l’horizon. La forêt en contrebas était sombre, oppressante et intimidante. Mais le vent poussa le blond dans le dos, comme pour l’inviter à se hâter.

Il sourit, il était arrivé à destination.

Se concentrant, il ferma les yeux et activa le monde senin. Immédiatement, il ressentit des centaines de vies autour de lui, toutes aussi palpitantes les unes que les autres. Il s’intéressa à une fourmi qui essayait désespérément de soulever une baie pour l’amener dans sa fourmilière ou encore à ce renard qui attendait patiemment la sortie d’un lièvre.

Conscient de cet égarement, le blond secoua la tête et se força à fixer la falaise. Après quelques instants de concentration, il ne put repérer des chakras humains.


« Ils doivent surement utiliser un sceau de maintien » pensa Naruto. « Je dois faire attention à Zetsu, il est habile et difficilement repérable, même avec le monde senin ».

Calmement et sereinement, Naruto descendit le sentier jusqu’au bord de la falaise.

« Quand vous serez vers la falaise, il y aura un passage gardé par un sceau. Un signe dans la roche représente l’endroit exact du sceau. Vous n’aurez qu’à stopper votre flux de chakra pour stopper l’influence du sceau et le briser. Dès ce moment-là, vous risquez d’être repéré car il y a des traces de chakra. Une porte gravée dans la pierre vous ouvrira le passage vers une longue salle profonde où seront réunis mes maîtres. Ils seront là pour la plupart en chair et en os »

Naruto se rappela de ces paroles prononcées sous l’effet d’une technique. Il toisa la roche de haut en bas jusqu’à repérer, à une dizaine de mètres sur sa droite un étrange symbole qui l’interpella.

Discrètement et consciencieusement, il s’approcha à pas feutrés de l’endroit. Puis, il se remémora les vieilles leçons de son maître pour appliquer les instructions de l’akatsukien. Il put rapidement trouver le sceau.

-Fuin, destruction du sceau ! Dit-il silencieusement.

L’effet fut quasi immédiat. Un pan de la roche se divisa en une porte double et un passage illuminé par des torches fut visible sur une dizaine de mètres avant de bifurquer sur la droite et de s’évanouir dans la pénombre.

Naruto hésita, se surprenant lui-même. Il avait un mauvais pressentiment.

Il repensa à Itachi, qui avait œuvré tant d’années dans les jupons de ses ennemis alors même qu’il se savait démasqué. Il avait indéniablement un certain cran et un courage exceptionnel. Il doutait d’avoir pu réaliser la même mission sans jamais dévier…

Naruto désirait vraiment qu’Itachi le rejoigne. Il sentait en son fort-intérieur qu’Itachi désirait la même chose que lui. Il avait perdu sa famille, ses amis, son frère, ses envies, ses rêves, bref sa vie pour un monde Shinobi en perdition. Il s’était sacrifié pour l’amour et la loyauté d’un village qui ne lui rendrait jamais de monnaie de rechange. Quelle valeur avait vraiment ce sacrifice ? Tout cela en valait-il vraiment la peine ?

Naruto ressentait la même chose en lui, un manque de reconnaissance, une absence de compréhension. En lui, en Itachi, il voyait le vrai destin des Uchiwa, des senjus, celui de ramener le monde vers un système de paix, de justice et de compréhension entre les hommes. Il avait sacrifié sa vie pour sauver le village, pour retenir Kyuubi, mais maintenant qu’il s’était réconcilié avec Kurama, que pouvait-il faire ? Sa mission était atteinte, mais il avait été trahi par ce système symbolisé par la manipulation sur Sasuke. Il avait ressenti en lui le besoin, le devoir et la nécessité de mettre fin à ce système qui avait détruit la vie de son meilleur ami de si nombreux ninjas et civils.


Peut-être était-ce ça, le vrai destin des Senjus et des Uchiwa, s’allier pour faire le bien. Être les mains droite et gauche du Rikoudo Sennin.


Itachi était le seul à pouvoir réaliser cela, et Naruto savait que s’il refusait sa demande, sa quête serait vaine temps que l’Uchiwa serait en vie. Il ne douta plus et s’enfonça dans l’ouverture.

 

 

 

Commentaire de l'auteur Voilà, le prochain chapitre sera un chapitre de transition, avant de l'action dans l'acte 12 !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales