Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1116 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Un nouveau clan Auteur: minouchemi Vue: 12503
[Publiée le: 2008-03-11]    [Mise à Jour: 2009-11-20]
G  Signaler Romance/Drame Commentaires : 42
Description:
L'akatsuki, de plus en plus dangeureuse, a déclaré la guerre à Konoha. Dans le but de mieux protéger son village, Tsunade fait appelle à Naruto, déserteur depuis dix ans.
Pourquoi ? C'est ce que nous tenterons de découvrir ...

Ramenant avec lui de mystérieux compagnons,il semera la panique à Konoha, et auront lieu des retrouvailles riches en émotion.

De l'humour, des flash back, et des règlements de compte au programme !

Couples : Naru/Hina, Kaka/Iru,

Attention : Risque important de spoil.

Changement de résumé le dernier était nul!!

Merci Ranbilan!! pour ton aide!

*Chapitre 1 remanier et corriger*
Crédits:
Le manga naruto appartient a Masashi Kishimoto
Natsuki par contre m'appartient ^^
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Retrouvaille

[5504 mots]
Publié le: 2008-09-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

 

Après de nombreux mois de retard voici  mon nouveau  chapitre

 

Merci encore à Ranbilan  pour ses magnifique corrections                                                      

 

 

Un nouveau clan (chapitre 3)

 

Une semaine plus tard, dans le bureau du Hokage.

 

« Shizune ! » cria Tsunade d'une voix forte.

« Oui, Tsunade-sama ? » demanda celle-ci après être entrée accompagnée de Tonton, son petit cochon.

« Convoque-moi les équipes des teams Gai, Asuma et Kurenai s’il te plait. »

« Oui Tsunade-sama ! »

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

« Bien » dit-elle à l'assemblée qui lui faisait face. « Nous allons bientôt recevoir la visite d’une personne…. »

Elle fut soudainement interrompue par Akamaru qui s'était mis à japper joyeusement, fixant la porte aussi intensément qu'un chien pouvait le faire.

« Akamaru ? » demanda Kiba assez surpris. Il fronça les sourcils, et huma l’air avec méfiance. Non, ce n’est pas possible !! pensa-t-il alors que quelqu’un frappait a la porte d’entrée du bureau.

Tsunade invita l’inconnu à entrer de sa voix puissante. Un silence pesant pris place alors que les ninjas de Konoha dévisageaient la brune qui les regardait en souriant. Ce fut finalement Kiba qui brisa le silence abasourdi.

 

« Hi … Hi ... Hinata ?!! C’était bien toi! ...»

« Bonjour Kiba-kun » dit-elle calmement, souriant toujours.

 

Akamaru vint se placer à ses cotés, quémandant ces caresses qui lui avaient manquées, et qu’elle lui offrit volontiers. Kiba observa la scène silencieusement, tout en la détaillant de la tête aux pieds. Elle portait un yukata bordeaux sur fond rose, une ceinture noir retenait le tout ; ses longs cheveux bleu-nuit lui arrivaient à présent au niveau des reins : elle était tout simplement superbe. Complètement absorbé dans sa contemplation, il ne vit pas Shino s’approcher d’elle.

 

« Je suis content que tu sois revenue » murmura-t-il en la prenant dans ses bras.

« Moi aussi » répondit-elle avec douceur, répondant à son étreinte.

« Depuis quand es-tu ... rentrée ? » demanda-t-il, se doutant pourtant de sa réponse.

« Une semaine…. »

« Alors tu étais avec lui ? » dit Kiba avec froideur

« Oui,» répliqua-t-elle fermement, tout en se détachant doucement de l’étreinte de Shino.

« Et ... cela valait-il ta désertion ?! » cracha Neji avec force, s’attirant ainsi des regards plus ou moins surpris.

« Oui », affirma-t-elle, l'air déterminé.

 

Le silence devint alors plus oppressent. Les deux Hyuuga se jaugeaient du regard, rendant l’atmosphère électrique. Puis, lentement, comme au ralenti, un petit sourire en coin se forma sur la joue de Neji. Il  s’approcha d’elle et la prit dans ses bras, une démonstration d'affection plutôt très rare venant de lui.

«Bien. Cela m’aurait déçu si tu avais répondu par la négative. Je sens bien que tu es devenue plus forte, j’ai hâte de voir tes progrès » ajouta-t-il.

Elle acquiesça d'un signe de la tête, avec un sourire timidement content, et les joues roses.

 

« Maintenant que les retrouvailles sont faites ... » Commença l'Hokage avant de se faire interrompre une nouvelle fois, par Kiba cette fois ci.

 

« Et c’est tout ?!! » cria-t-il à l’adresse de ses camarades. Il porta son regard sur son ancienne co-équipière. Colère, tristesse et soulagement se battaient en lui, il finit par exploser :

« Tu as disparu pendant sept ans, bon sang ! On t’a recherchée des mois durant ! Est ce que tu sais à quel point ça nous a fait mal ?! Tu t'en es allée sans rien dire sur tes motivations, on était tes co-équipiers merde ! »

« …Je…je comprends que tu sois en colère contre moi Kiba-kun mais mes choix, je les assume. Si je t’en avais fait part jamais tu ne m’aurais laissé partir. »

« …Peut être ... mais ça ne change rien au fait que j'aurai préféré savoir…Ne compte pas sur moi pour te pardonner si facilement. »

« Je comprends ... »lâcha la brunette, non sans peine.

« Je peux parler, maintenant ? Demanda l'Hokage d'un air autoritaire au maître chien.

 

Celui ci s'excusa, tout penaud, et surtout conscient qu'il pouvait se retrouvé encastré dans le mur le plus proche -c'était une mauvaise expérience à ne pas retenter, il en avait déjà payé les frais.

 

« Bon, comme je disais avant qu'un imbécile ne vienne m'interrompre .... »

 

Ledit imbécile se figea et se fit petit, vraiment tout petit.

 

« Maintenant que les retrouvailles sont faites, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses. Hinata, est ce que tu es prête ? »

« Oui Tsunade-sama. »

« Bien. Suivez nous ! »Ordonna-t-elle en se levant.

 

La petite troupe traversa le village sous les regards curieux des habitants. Plusieurs fois, Neji et Hinata virent des domestiques de leur clan se diriger à toute vitesse vair leur palais, immédiatement après les avoir vus.  Inutile d'être devin pour comprendre qu'Hiashi ne mettrait pas longtemps à apprendre le retour de son héritière ! Une fois arrivée à destination, Ino s'écria, confuse :

 

« Que faisons-nous ici ?! »

 

En effet, devant eux se tenait l'ancien domaine Uchiwa, en bien piteux état.

 

« Nous le saurons dans très peu de temps », dit Tsunade. « Hinata…. »

« Bien. Rupture!! » Cria cette dernière après avoir fait une série de signes incantatoires.

 

Devant les yeux ébahis de tous, le portail se mit à onduler..

 

« Gengutsu » murmura Neji, qui avait activé son don héréditaire.

« Eh ben, on se sent tout petit ! Dit Choji en contemplant le grand portail en bois noir qui leur faisait à présent face. A sa gauche de trouvait l’éventail caractéristique du clan Uchiwa, à sa droite une grande spirale dorée, qui ne leur disait rien.

« Je commence à comprendre » murmura Shikamaru, blasé.

« Héhéé, rentrons, » fit Tsunade tout sourire.

 

Le spectacle qui leur faisait face après avoir franchit l'entrée les laissa figés de stupeur. Un magnifique jardin où se mêlaient arbres fruitiers, fleurs et autres plantes diverses, tout cela dans un harmonie parfaite, avait en son centre une grande allée pavée, qui menait jusqu'à la porte d'entrée.

 

« On pourrait avoir une petite explication ? » Souffla Shikamaru, sidéré. « Parce que c'est complètement impossible de faire ça en une semaine ! »

 

Hinata lui sourit, puis les invita à traverser l'allée pour se diriger vers ce qui devait être le salon, après avoir traversé quelques couloirs. Le salon en question était assez spacieux pour accueillir un grand nombre de personnes. Les murs étaient d'un orange pâle, avec une ligne centrale de couleur noire, les divers meubles de la pièce étaient faits de bois clair. En son centre se trouvait une grande table de bois, où Kakashi discutait avec Sasuke ...

 

« Sasuke ?!! » cria de surprise une partie de l'assemblée.

 

Celui ci acquiesça d'un signe de la tête.

 

« J’en étais sûr », murmura Shikamaru, toujours avec son air blazé.

« Sasuke-kun tu es de retour ! » dit Ino, les yeux en forme de cœur, s'évanouissant sous l'émotion, et rattrapée in extremis par Shino.

 

OoOoOoOoOoOoOoO

 

Les anciens genins étaient réunis autours de la table et discutaient de choses et d'autres quand une porte s'ouvrit, laissant apparaître une jeune femme. Elle avait le visage fin et un teint de porcelaine et une chevelure ébène mi-longue ; ses yeux semblaient sortir de l'ordinaire : son œil droit était d'un vert sombre, tandis que le gauche était marron clair, voir doré. Sasuke se leva et alla la rejoindre. Il lui prit la main, puis se retourna vers ses anciens camarades.

 

« Je vous présente ma femme, Natsuki Uchiwa. »

 

Un silence pesant pris place dans la salle. Ils étaient pratiquement tous choqués : était-ce bien Sasuke Uchiwa qui leur faisaient face ? Cet homme aussi froid que le pôle nord, et qui de mémoire ne s'était jamais intéressé à une femme ni a aucune forme de vie sociale, était aujourd'hui marié ? Ce fut finalement Naruto qui brisa le silence, en explosant de rire.

 

« Vos têtes sont trop drôles ! » parvint il à articuler entre deux hoquets. « Encore mieux que Obaa-chan quand elle l'a su ... Elle, elle est devenue pâle puis verte, et puis rouge auss... » Eut-il le temps de dire, avant de se retrouver encastré dans le mur lui faisant face.

« Et si je me souviens tu as atterri dans un mur » cria l'Hokage le poing fumant.

« Hé hé le pire c’est qu’ils n’ont même pas remarqué qu’elle était enceinte. » réplica t’il en s’extirpant du mur avec facilité, comme s'il avait l'habitude.

 

Là, ce fut la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ils se détournèrent tous de Naruto pour fixer une Natsuki qui se tenait le ventre en souriant et un Sasuke qui fusillait du regard son frère de cœur. Ino fut la première à réagir : elle s’étala de tout son long sur Choji, des larmes de crocodiles coulant sur son visage ; elle baragouinait des choses incompréhensibles pour une oreille humaine.

 

« Bonjour à vous » dit Natsuki d’une voix douce. « Je suis ravis de vous connaître, Sasuke-kun m’a beaucoup parlé de vous. »

« Ah bon ? Il parle ? En bien j’espère ... » fit Neji, ironiquement.

Pour ne pas changer, Naruto se tenait les côtes, se forçant à ne pas éclater de rire, pendant que Tsunade pouffait en silence. 

« Tu devrais t’assoir ma chérie » dit Sasuke plus pour changer de sujet qu’autre chose alors que la porte s’ouvrait une fois de plus laissant apparaitre deux enfants la mine légèrement endormi. La première était une petite fille aux cheveux mi-longs et lisses aussi blonds que les blés avec des yeux bleue sombres sans pupille. Elle portait un kimono jaune pâle à fleurs blanches, elle tenait par la main un petit garçon aux cheveux bleu-nuit aussi désordonnés que son père, des yeux bleu pâle ainsi que trois traces caractéristiques sur chaque ; il portait lui un kimono bleu-nuit à spirales jaunes.

 

« Papaaaaa…. » Firent les deux bambins à l’unisson, se dirigeant comme des somnambules vers leur père. La petite monta sans cérémonie sur ses jambes, se lovant contre lui tandis que le petit fit un bisou à sa mère avant d'aller se lover contre Tsunade et s’endormit.

« Bon » dit Naruto en souriant à ses camarades. « Je vous présente ma fille Ren Uzumaki » continua-t-il en la serrant doucement alors qu’elle somnolait. « Et voici mon fils, Ryo Uzumaki. »

Kiba vira au rouge, Neji s’évanouit de stupeur et Shino sourit (?!). Les autres avaient des yeux ronds comme des soucoupes et regardait tour à tour Naruto et les enfants. Seul Lee ne semblait pas plus surpris que cela et Tenten le remarqua de suite. Une fois Neji remit de ses émotions il s’adressa à Hinata avec sérieux.

« Je suppose que tu es leur mère ? »

Elle acquiesça de la tête. 

« Et tu sais que ton père n’acceptera pas tes enfants » dit il avec une pointe d’amertume dans la voix.

« Je sais » soupira-t-elle en lui souriant malgré tout.

« Possèdent-ils le byakugan ? »

« Nous ne le savons pas encore. »

« Faites attention » les prévint-il : « S'ils venaient à posséder le byakugan, Hiashi-san pourrait bien demander leurs gardes… »

« Il ne pourra pas » coupa Hinata déterminée. « Il ne touchera pas a nos enfants sans mon contentement ni celui de Naruto. » termina-t-elle sereine.

« Bien » sourit t-il satisfait de sa réaction. « Quel âge ont-ils ? »

« Quatre ans. »

 

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

 

Au vue du beau temps, ils décidèrent de sortir dans l’immense jardin.

 

« Ah oui, tu devais nous expliquer comment vous aviez pu créer un tel jardin » dit Tenten a l’adresse d’Hinata alors qu'elle prenait place sur un des sièges. 

« Eh bien…. » Répondit la brune « C’est Natsuki-chan et Naruto qui l’ont créé. »

« Comment ? » demanda Ino intriguée par cette ébauche de réponse.

« Grâce au chakra de Kyuubi, et au don héréditaire de ma femme » répondit Sasuke.

« Ca n’explique rien » dit Shikamaru.

« Pour tout vous dire, je faisais parti d’un clan qui avait la particularité de contrôler et fertiliser la nature » expliqua Natsuki.

« Je comprends mieux maintenant ... Mais pourquoi faisait ? »

« Tout simplement car mon clan n’existe plus aujourd’hui. »

« Désolée ... »

« Ce n’est rien, tu ne pouvais pas savoir » dit elle en souriant.

 

Tout le monde discutait joyeusement sur la terrasse sauf Tenten qui était assise par terre un peu plus loin, près d’une petite marre. Elle contemplait Ren et Ryo qui s’amusait avec Akamaru. Elle avait l’air morose, aussi Hinata se décida à la rejoindre. Elle s'assit silencieusement à ses cotés. 

«Tes enfants sont mignons » dit la maitresse d’armes en regardant Ren et Ryo qui essayaient de monter sur Akamaru.

 

  « Merci » répondit Hinata en souriant. 

« Tu as de la chance tu sais, un mari, des enfants, une famille… je t’envie » avoua la macaronnée d’un ton triste

« Cela n’a pas été facile tous les jours tu sais ? »

« Je suppose… »

« Tenten qu’est qui ne va pas ? » demanda l’Hyuga soucieuse.

 

Celle-ci lui répondit d’un grand soupir se retournant discrètement en direction de ses camarades, s’attardant sur l’un d’eux. Soupirant pour la seconde fois elle se détourna pour faire un sourire déconfit à son amie.

 

« Tu n’a toujours pas remarqué n’est pas ? »

Hinata lui lança un regard interrogateur.

« Que Neji et moi sommes ensembles. »

Hinata fit de grands yeux, une légère rougeur aux joues puis elle secoua la tête négativement.

« C’est bien ce que je pensais » fini-elle la tête basse. 

« D…..Depuis combien de temps êtes vous ensembles ? »

« Quatre ans et demi » répondit elle 

« Je ne comprends pas ... Tu devrais être heureuse, je savais que tu avais un faible pour lui depuis longtemps alors ... pourquoi as-tu l’air si triste quand tu parles de lui ? »

«… Je … J’ai blessé la personne la plus chère à mon cœur. »

« Neji ?» demanda Hinata de plus en plus intriguée.

Elle secoua la tête négativement.

« Non ... Lee… »

« Que c’est il passé ? » demanda elle après un petit moment de silence.

« Eh bien tout a commencé… »

 

5 ans plus tôt, village Konoha, terrain d’entrainement N=15

 

Concentré et appliqué, Lee évitait soigneusement la rafale d’armes blanches tranchantes de Tenten sous les regards de Gai-sensei et Neji. Vive et précise elle essayait de le blesser en changeant systématiquement de technique mais malgré cela elle ne réussissait qu’à l’effleurer par moment. Elle fini par s’arrêter, essoufflée et à cours de munitions. Lee, lui, sautait sur place, fier d’avoir réussi à lui tenir tête. Décidément il était devenu bien plus rapide ... trop, se dit elle avec amertume, grâce a son travail acharné il était devenue l’un des meilleurs ninjas du village. Il avait même, selon les dire de Tsunade-sama, la capacité de devenir Junin. Elle était admirative mais en même temps un peu jalouse, elle se sentait inutile dans le groupe, stagnant toujours au rang de chuunin bien que Lee lui affirme le contraire avec conviction .Elle aurait tellement aimé que Neji lui dise la même chose ... Mais malgré le fait qu’il ait changé, son caractère froid et distant était resté le même. Soupirant de dépit elle s’avança vers Lee qui continuait à s’extasier de sa réussite en gesticulant comme un fou.

 

« Bravo Lee tu as vraiment beaucoup progressé ! » dit elle en souriant.

 

Il se retourna brusquement vers elle, un grand sourire aux lèvres, découvrant ses dents d’une blancheur qui ferait pâlir Monsieur Propre lui-même.

Au pas de course, il s’avança vers elle et lui pris les mains la regardent intensément. Mauvais présage.

 

« Merci Tenten, de m’avoir aidé ! » dit-il avec enthousiasme. 

« Euh…ce n’est rien »

« Non…Non ce n’est pas rien. Je peux t’inviter au restaurent s’il te plait ? Pour te remercier »

 

S’apprêtant à refuser elle remarqua le soudain intérêt de Neji sur la demande que Lee venait de lui faire. Alors, sans réfléchir, elle accepta le rendez-vous.

Elle eu tôt fait de le regretter : Lee se précipita vers son sensei pour lui apprendre la nouvelle et elle dû assister au spectacle ridicule des deux bonhommes verts s’enlaçant sous un coucher de soleil. Blazée elle porta son regard sur Neji. Il avait un regard indéchiffrable, haussant les épaules de dépit. Elle finit par partir après les avoir salués.

 

 

18h30

Elle était devant le restaurant ou son coéquipier l’avait invitée. Interdite, elle regarda la bâtisse. Pourquoi diable Lee l’avait invité dans un restaurent spécialement fréquenté par les couples ?! Perplexe elle l’attendit. Il ne tarda pas à arriver et quand elle le vit ces pires craintes furent fondé : Il avait tronqué son habituels tenue verte moulant contre un pantalon assez ample noir et une chemise verte sombre. Ca s’annonçait mal.

 

Contre toute attente, plus la soirée avançait et plus elle se sentait à l’aise en compagnie de son co-équipier, qui se révélait être quelqu'un de cultivé et attentionné. Il était très différent de ce qu’elle imaginait, une fois les missions ou entrainements finis.

 

La soirée se terminant il lui proposa une petite promenade dans les rues de la ville ce qu’elle accepta avec joie ne désirant pas le quitter immédiatement. Après avoir marché un peu dans toute la ville, discutant de tout et de rien, ils prirent finalement la direction d’un lac avoisinant quand elle s’arrêta net, apercevant Neji à l’angle de la rue, qu’il quittait visiblement en très bonne compagnie. Elle se figea quand il l’aperçut, ils se regardèrent pendant quelques secondes. Il fallu que Lee lui prenne la main la serrant doucement pour qu’elle le suive, se qu’elle fit sans même sans rendre compte.

Maintenant ils se trouvaient à la lisière du lac, marchant doucement dans un silence quasi-religieux.

 

« Tenten ? » appela Lee mettant ainsi fin à ce silence oppressant.

« Nh » fut sa réponse.

« Tenten ?? »

« Ou…Oui ? » répondit-elle, semblant revenir doucement à la réalité.

« Est ce que ça va ? Tu avais l’air soucieuse… »

« Oui, ne t’inquiète pas » dit elle en lui souriant.

« Tu es sur ? » renchérit-t-il inquiet.

« Je vais bien Lee je t’assure ! »

« D’accord » concéda-t-il, pas rassuré pour un sou.

 

Lui tenant toujours la main il s’arrêta brusquement la surprenant et lui fit face son regard paressait déterminer.

 

« Lee ? » demanda-t-elle intriguer par son comportement bizarre

« Je…Tenten excuse moi »

« Hein mais… »

 

La seconde d’après, les lèvres du fauve de jade étaient sur les siennes les caressant doucement, la mordillant parfois. D’abord interdite elle ne répondit pas au baiser puis doucement presque timidement elle y répondit, aimant la chaleur qui émanait de ces bras qui venaient d’encercler sa taille. Plusieurs minutes plus tard ils se détachèrent doucement l’un de l’autre et se regardèrent dans les yeux légèrement haletant.

 

« Lee…. »

« Chut laisse-moi d’abord t’expliquer s’il te plait » dit-il un doigt posé délicatement sur ses lèvres, la regardant dans les yeux.

«… D’accord » concéda-t-elle à contre cœur

« Je….Cela fait maintenant quelques mois que j’éprouve plus que de l’amitié a ton égard. Au début je pensais que ça passerait, mais ce sentiment n’a cessé de grandir et aujourd’hui je pense que je suis tombé amoureux de toi » dit il avec sérieux «Je sais que mes sentiments ne sont pas partagés mais je tenais à te le dire »

« …Je ne sais pas quoi dire Lee… tes mots me touchent beaucoup » dit elle sincèrement/

« Il n’y a rien à dire, je suis content que tu acceptes mes sentiments Tenten-chan » dit il avec douceur.

Un frisson la parcourut quand il prononça son prénom de cette manière.

« Dit si je te demandais : veux tu sortir avec moi, accepterais tu ? » dit il hésitant.

« Oui » répondit elle au bout d’un moment.

Surpris il l’a regarda un moment

« Tu es sure ? »

 

Elle lui répondit par l’affirmatif tout en posant sa tête sur sa poitrine. Elle savait la quelle faisait une grave erreur en lui disant oui, mais elle en avait assez d’attendre Neji, assez de croire qu’un jour il comprendrait ses sentiments. Et puis peut être qu’en sortant avec Lee elle le rendrait jaloux ? Douce illusion pensa elle amèrement, Neji ne la voyait que comme sa co-équipière alors à quoi bon ... Si elle pouvait l’oublier tout en étant dans les bras de Lee, ce ne serait pas plus mal, pensa-t-elle, bien que consciente du peu de chances que ça arrive.

 

*********************

 

Elle était assise sur un gros rocher, tournant négligemment un kunai entre ses doigts avec habileté. Elle était pensive. Cela faisais maintenant six mois que Lee et elle sortait ensemble, et bien qu’elle se sente bien avec lui, elle ne pouvait empêcher toutes ses pensées de tourner autour d’une seule personne : Neji. Soupirant de lassitude elle planta avec rage son kunai dans l’arbre le plus proche. Cela devenait de moins en moins supportable, elle adorait Lee, beaucoup même, et pendant ces six mois elle l’avait découvert attentionné, charmant et drôle ! Mais ... l’amour qu’il lui portait n’était malheureusement pas réciproque. Peut être est il temps de rompre, se dit elle.

 

« Que fais-tu ici toute seule ? » Demanda alors une voix froide qu'elle ne connaissait que trop bien.

 

Elle sursauta et se retourna vivement : elle ne s’attendait pas à le voir.

 

« Heu…je m’entrainais ... » Dit elle mal à l’aise.

« Hn… »

 

Neji s’assit silencieusement à ses cotés, rendant l’atmosphère pesante.

 

« Cela se passe bien entre Lee et toi ? » demanda-t-il brusquement.

Prise au dépourvu par cette question inattendue et assez indiscrète, elle ne sut quoi répondre pendant quelques secondes.

« Heu…oui » répondit elle d’une voix mal assurée.

« Mph »

 

Un silence de plomb s’abattit sur eux. Neji semblait en pleine réflexion tout en regardant le ciel qui commençait doucement à s’obscurcir alors que Tenten se posait mille et une questions troublantes concernant son co-équipier. Depuis qu’elle était en couple, il agissait bizarrement avec eux : pendant les missions ; il ne parlait plus, une vraie huitre. Lui qui d’habitude ne réagissait jamais au défis que lui lançait Lee, s’était subitement mis à y répondre, gagnant la plupart du temps et prenant un malin plaisir à l’humilier. Cela se terminait souvent en dispute ou Lee en sortait plus que blessé, bien que ça ce soit calmer ces temps ci..

 

« Es tu amoureuse de Lee ? » demanda il la sortant de ces pensées

 

Encore une fois elle fut désorientée par son indiscrétion mais répondit tout de même sincèrement par la négative, toute honteuse.

 

« Alors pourquoi sors-tu avec lui ? » demanda-t-il en fronçant les sourcils.

 

Que pouvait-elle bien répondre à ça ? Qu’elle l’avait fait juste pour attirer son regard, pour qu’il soit jaloux, qu’il remarque enfin qu’elle était amoureuse de lui depuis longtemps !? Un petit moment après ces pensées pendant lequel il avait une tête étonnée, Neji la regarda avec un petit sourire totalement craquant. Elle rougit soudain, ayant finalement remarqué qu’elle avait pensé à haute voix. Elle l’avait même crié.

« J’avais remarqué que je t’intéressais mais pas que tu étais amoureuse de moi ! »

 

Elle le regarda avec agacement le rouge au joue malgré tout, ce qui fit accentuer son sourire qui devint rapidement moqueur. Prête à sortir une repartie cinglante elle se figea quand il posa sa bouche sur la sienne, forçant le barrage de ses lèvres pour y faire pénétrer sa langue qu’elle accueilli avec délice en fermant les yeux. Elle était enfin dans les bras de celui qu’elle aimait. A sa grande déception il mit fin au baiser quelques secondes plus tard.

 

« Moi aussi je t’aime » dit-il en la regardant droit dans les yeux « Ces dernières semaines me l’ont confirmé »

 

Son cœur rata un battement suite à sa déclaration puis ce fut une joie immense qui s'empara d'elle. Elle lui sauta dessus, l’embrassant à pleine bouche, trop heureuse que ses sentiments soient réciproques. Au bout d’un moment il la repoussa doucement pour lui poser une question.

 

« Et pour Lee quand vas tu rompre ? »

 

« Dès demain » répondit-elle sans l’ombre d’une hésitation.

 

Il sourit puis l’embrassa. Le baiser se fit rapidement plus profond ; ils se caressaient mutuellement, se dénudant par la même occasion pour finir la nuit nus, enlacé dans les bras l’un de l’autre. Ce soir là, elle connut sa première expérience sexuelle, et se senti plus comblée que jamais. Mais ce qu’elle ne remarqua pas fut le regard blessé qu'arborait Lee.

 

 

Le lendemain

 

Elle se dirigeait rapidement vers la maison de Lee. Il y habitait tout seul depuis de nombreuses années et elle n’avait jamais su pourquoi. Elle ne cessait de repenser à ce qui c’était passé la veille avec Neji, elle était si heureuse de sortir avec lui ! C’était comme si elle voyait la vie en rose. Malgré tout, l’ombre de sa future rupture avec Lee la tracassait un peu. Elle en avait discuté avec Neji et d’un commun accord ils avaient décidé de ne rien divulguer sur leur relation immédiatement le temps que Lee se remette de la rupture. Arrivée à destination, elle ouvrit la petite barrière en bois puis frappa trois coups secs à la porte. Quelques minutes plus tard Lee vint lui ouvrit l’air légèrement endormi.

 

« Bonjour Lee » dit-elle mal à l’aise.

« Bonjour » répondit-il d’un ton neutre.

« Je peux entrer s’il te plait, j’aimerais te parler »

 

Il l’a laissa passer sans dire un mot. Assise sur un des nombreux fauteuils que comportait le salon, elle regardait Lee. Il n’avait pas l’air bien : des cernes ourlaient ses yeux, et il n'avait pas cette gaité qui l’animait comme chaque matin. Elle s’en inquiéta un peu mais il ne lui laissa pas le temps de lui demander ce qu’il avait.

 

« Que voulais-tu me dire ? » demanda-t-il toujours avec ce ton neutre.

« Eh…eh bien voila…euh…je voudrais rompre » dit elle

« ……ah et pour quel raison ? » demanda t’il

« J…je ne ressens pas de sentiments amoureux à ton égard……je suis désolée » dit elle sans le regarder.

« Je comprends » murmura t’il.

 

Elle le regarda, son comportement était étrange, il ne réagissait pas, rien dans son regard n’exprimait la colère, la tristesse, ou encore le chagrin. Elle se leva pour s’en aller, murmurant une fois de plus qu’elle était désolée. S’apprêtant à quitter le salon, elle fut arrêtée par la voix de son ex-compagnon.

 

« Comment c’était ? »

« Qu…quoi ? »

« La nuit que tu as passée avec Neji, comment c’était ? »

 

Elle se retourna vivement avec horreur : il les avait vus ! Elle sentit son cœur se serrer douloureusement alors qu’elle baissait la tête.

 

« Désolée… »

« Pourquoi ?»

« … »

« Pourquoi ?! »

« … »

« Regarde-moi bon sang !! »

 

Elle releva son visage et le regarda, les yeux légèrement brillants. Son regard était douloureux, il attendait une réponse mais elle n’était pas capable de lui en fournir ne serait ce qu’une seul.

 

« Qu’étais-je à t’es yeux ? Un remplaçant ? Un imbécile ? Un jouet ? »

« N…Non Lee j…jamais je n’ai pensé cela de toi, je t’assure, tu comptes beaucoup pour moi… »

« Alors pourquoi ? » demanda t’il tristement. Voyant qu’elle ne répondait rien il continua sur sa lancée.  « J’aurais préféré que tu sois sincère avec moi. Si tu ne ressentais rien à mon égard tu n’aurais pas du jouer avec mes sentiments ... c’était cruel. »

 

Elle ne dit toujours rien, il avait totalement raison après tout. Elle le vit se lever et se diriger vers une commode d'où il sortit un paquet d’un tiroir. Il le lui tendit.

 

« Même si c’est terminé, autant que je te le donne, il ne me servira pas de toute façon…Joyeux anniversaire »

Elle prit le paquet entre ses mains et c’est la qu’elle se rappela que la veille, elle avait rendez vous avec lui pour fêter c’est dix neuf ans. Honteuse elle baissa la tête, il avait du la cherchez dans toute la ville. Elle voulut s’excuser mais il ne lui laissa pas le temps et s’en un mot se dirigea vers la porte d’entré et l’ouvrit lui faisant comprendre que la discussion était close. Lentement elle se dirigea vers la sortit s’excusant une dernier fois.

« Soit heureuse Tenten » murmura-il alors qu’il commençait à refermer la porte.

 

Ces simples mots finirent par l’achever : il l’avait appelé Tenten et non Tenten-chan. A cette instant elle sut qu’elle avait perdu sa confiance.

« Lee atte… » Commença-t-elle, paniquée.

« Laisse tomber » dit-il. Puis la porte se referma.

 

Elle rentra chez elle le cœur lourd de regrets. Une fois arrivée, elle salua ses parents rapidement, puis monta dans sa chambre, le paquet toujours en main. Elle s'assit sur son lit et ouvrit lentement son cadeau. Le barrage qui retenait ses larmes depuis qu’elle avait quitté la maison de Lee céda enfin et elle laissa exploser son chagrin en de long sanglot.

 

Elle avait gâché une amitié.

 

*Fin du flash back*

 

Hinata ne disait rien assez surprise par le récit de son amie.

 

« Je l'ai blessé au plus profond de son cœur » murmura Tenten alors qu’elle regardait le soleil décliner doucement. Quelques larmes coulaient sur ses joues.

« Vous ne vous reparlez plus depuis ? » demanda Hinata inquiète.

« Oui et non ... » dit-elle dans un souffle. « Au début il était très distant et ne nous parlais presque plus à Neji et à moi, il n’y avait qu’avec Gai-sensei qu’il redevenait lui même. Pendant pratiquement un an je ne l’ai plus vu rire, ou faire le pitre. Quand il a été promû Junin seul Gai-sensei a été au courant : on ne l’a su qu’une semaine après. Ce n’est que quand il a rencontré cette ninjas du pays des neiges, Mirai Kokoro, qu’il a commencé à redevenir lui même avec nous. Et malgré tout il gardait une certaine distance avec moi. Par la suite, lui et cette ninja sont sortis ensemble, il était très discret concernant leur relations et quand je l’ai su, c’est la que j’ai compris que je l’aimais : la jalousie avait envahi mon cœur. Mais je ne disais rien. Je ne pouvais rien dire : Tout simplement parce qu’il avait enfin trouvé quelqu’un qui l’aimait pour ce qu’il était. Leurs relations a duré environs un an puis elle a dû repartir dans son pays pour épauler la princesse qui allait bientôt se marier »

« Tu…tu devrais retenter ta chance »

« Même si je le voulais…je ne le ferais pas », déclara-t-elle fermement.

« Pourquoi ? »

« Parce qu’il ne me pardonnera jamais ce que je lui ai fait »

« Il finira par te pardonner un jour ou l’autre, laisse lui le temps de panser ses plaies »

« Merci…c’est gentil de me réconforter…je suis contente que tu sois revenue » dit la maitresse d’arme avec un sourire chaleureux. Elle sécha rapidement ses larmes à l’aide de sa manche et regarda cette fois-ci Hinata avec inquiétude. « Ca va, je n’ai pas les yeux rouges ? »

« Non, ne t'en fait pas. »

 

Tenten lui sourit puis repartit rejoindre les autres. Hinata la suivit du regard puis fixa son mari avec tendresse, lui souriant. Celui-ci lui rendit son sourire mais ce figea soudainement fronçant les sourcils. Soucieuse, elle porta son regard sur Sasuke qui semblait dans le même état. Elle activa discrètement son doujutsu et regarda aux alentours : c'est alors elle comprit. Prenant ses enfants dans ses bras, elle rejoignit le groupe suivie d’Akamaru. Elle était anxieuse de se qui pourrait se passer par la suite.

 

Naruto se leva doucement le visage impassible et alla devant le jardin, Sasuke lui rabattit discrètement sa capuche. Les autres, eux, se demandaient ce qu’il se passait. Neji activa son byakugan.

 

« Ca devait arriver » murmura-t-il en fermant les yeux alors que le grande porte d’entrée du domaine s’effondrait dans un grand fracas. Une silhouette apparue dans la fumée. C'était celle de ...

 

« Sakura Haruno » murmura Naruto.

 

A suivre…..

 

 

Je remercie tous ceux qui me lisent et me laisse des commentaires.

 

J’espère que vous avez appréciez ce chapitre

 

A  bientôt

 

Minouhemi                                                                               

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales