Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Un autre départ. Auteur: Chat noir Vue: 170073
[Publiée le: 2010-10-28]    [Mise à Jour: 2011-10-23]
13+  Signaler Humour/Action-Aventure Commentaires : 240
Description:
Et si Naruto avait eu un professeur secret, bien avant l'examen Genin ? Quels changements cela entraînerait-il pour lui, son avenir, et celui de bien d'autres ?

Numérotation des arcs:
1- De l'académie à Genin : Chap. 1 à 5.
2- Le pays des vagues : Chap. 6 à 11.
3- L'examen Chûnin : Chap. 12 à 22.
4- La bataille de Konoha : Chap. 23 à 24.
5- Nouveaux défis: Chap. 25 à 39
6- La tentation d'Orochimaru : Chap. 40 à 58
7- Raid sur Oto : 59 à ?

Styles :
Dialogue : Entre guillemets.
Pensées des personnages : en italique
Voix fortes, cris, hurlements : Dialogue ou pensées en gras
Situation, lieu, temps… : Souligné.
( Nombre) : Traduction à la fin du chapitre.
Mot souligné : Mise en valeur, accentuation
Crédits:
Presque tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto, l'auteur du manga Naruto. Certains seront de l'anime.
D'autres personnages (Yoruichi, Toshiro Hitsugaya, Aizen) appartiennent à Tite Kubo, l'auteur du manga Bleach.
Le personnage de Nadia est issue de l'anime "Nadia ou le secret de l'eau bleue" de la Gainax.
Saya Haruno, Reiki et Yuki sont de mon invention.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Mission: Echec ?

[3603 mots]
Publié le: 2011-04-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Sasuke Uchiwa a rejoint Orochimaru! La mission a échoué, mais est-ce un échec ?

57) Mission : Echec ?

 

Dans la forêt du pays du feu.

 

Naruto se réveille difficilement sur le dos de Kakashi. Encore à moitié inconscient, il ne voit donc pas Gaara, ni Haku, derrière lui.

: -« Kakashi-senseï, où est Sasuke? »

Le silence de Kakashi est la seule réponse avant de rencontrer une équipe médicale, en chemin.

: -« Kakashi-san, comment est Naruto Uzumaki ? »

: -« Il va bien, si l’on peut dire. »

: -« Où est Sasuke Uchiwa ? »

Un hochement de tête négatif de Kakashi est la seule réponse à cette question.

 : -« Où sont les autres membres de l’équipe de recherche ? »

: -« La cinquième Hokage a envoyé plusieurs autres équipes médicales que la nôtre. Ils ont récupéré les cadavres des ninjas ennemis, et ils ont commencé à administrer les premiers soins d’urgence afin de les amener à l’hôpital de Konoha. »

: -« Quel est leur état de santé ? »

: -« Shikamaru Nara a des blessures légères. Les autres sont hospitalisés. Plusieurs d’entre eux sont encore inconscients, dans un état critique ou encore en salle d’opération. »

Avant de s’endormir, la dernière pensée de Naruto est :

: -Mes amis, vous êtes toujours vivants.

Sa dernière vision est eux, tous, l’accompagnant sur le chemin du retour.

 

Hôpital de Konoha.

 

En ce moment même, l’hôpital de Konoha est en pleine effervescence, avec de nouvelles et nombreuses admissions des membres de l’équipe de sauvetage. En plus de çà, les parents, amis ou senseïs sont aussitôt venus dès qu’ils ont su. Presque tous sont ninjas, et ils n’ont appris les évènements récents qu’en revenant au village après les combats contre les raids de diversion des forces d’Oto dans les pays frontaliers.

Résultat : Les couloirs de l’hôpital sont aussi remplis que les chambres.

 

Dans une chambre, Shino Aburame repose dans un lit, couché sur le côté. La blessure dans le dos, infligé par Kidomaru, aurait dû lui être fatale, et les secours n’auraient retrouvé que son cadavre. Seulement, c’est un Aburame, et les insectes ont un instinct de survie étonnant.

Ils ont récolté de l’acide formique dispersé aux alentours par la bataille contre les araignées, puis ils s’en sont servis pour cautériser les dégâts. A l’intérieur du corps, ils ont suturé les conduits sanguins touchés pour freiner l’hémorragie. Shino a survécu assez longtemps pour recevoir les premiers soins prodigués par les équipes de secours.

Il n’est pas seul dans sa chambre. Une infirmière est en train de donner des explications au père de Shino, Shibi Aburame, qui est au chevet de son fils.

Les Aburame sont très secrets. Ils sont silencieux. Ils s’habillent de longs manteaux cachant leurs corps. Ils portent des lunettes opaques. Certaines mauvaises langues insinuent qu’ils ne parlent que le langage des insectes, sous-entendant qu’ils ont un cerveau du même acabit.

Mais c’est faux ! Les Aburame ne se reposent pas seulement sur la parole pour communiquer, mais sur les stimuli visuels. Leur communication est basée sur l’observation. Voilà pourquoi ils se dissimulent ainsi : C’est pour éviter que leurs pensées profondes ne soient percées à jour !

Aujourd’hui, l’infirmière, toute à son explication, ne voit donc du visage de Shibi Aburame que ses lunettes noires, qui cachent très bien ses yeux embués de larmes.

 

Ailleurs dans l’hôpital, une salle de soins est occupée, et source d’une immense activité. Chôji Akimichi est allongé sur une table ; sous la surveillance d’une infirmière. Il a énormément maigri. Ses traits sont tirés. Il est sueur, signe d’une grande fièvre.

De multiples traitements, à base de cakra curatif, de médicaments, de produits chimiques et de sceaux sont utilisés dans un seul but : Ralentir la destruction de ses cellule,s le temps de trouver un traitement définitif.

Pour cela, Tsunade recherche l’antidote. Elle a un précieux avantage : Le manuel sur la médecine du clan Nara, où sont répertoriés tous les produits chimiques et leurs effets.

 

Ailleurs, une autre chambre.

Dans celle-ci, Lee Rock repose dans un lit, toujours inconscient. Il est vivant, mais dans quel état ?

Soudain, ses paupières frémissent. Ses yeux s’ouvrent. Il se réveille.

: -« Je suis en vie. Gaï-senseï, j’ai réussi et… Sakura-san ! Où est Sakura-san ? »

Devant la porte de la chambre, une infirmière met au courant Maito Gaï au courant. Il est connu pour être le Jônin au caractère le plus exubérant de Konoha, pour ne pas dire hors-limite.

Bien sûr, pour beaucoup de monde, c’est la preuve qu’il ne devrait pas être ninja car il ne se contrôle pas. Seuls ceux qui le connaissent très bien, comme Kakashi Hatake, savent qu’il n’en est rien. Les explications vont de son enfance, où il était le dernier en tout, à la vie de ninja, très dure et stressante à la fois ! Mieux vaut un caractère genre Fougue de la jeunesse que suicidaire !

En ce moment, c’est l’état de Lee qui est le centre de la conversation.

: -« Vous me dîtes qu’il pourrait rester paralysé à vie ? ! »

: -« Ce n’est qu’une hypothèse, vu toutes les blessures reçues. Pour se faire une opinion, il faut attendre son réveil pour connaître le degré de sensibilité de son corps, de ses membres et connaître les dégâts. Cependant, Gaï-san,  vous devez savoir que la probabilité qu’il s’en sorte sans séquelles durables est si faible que… »

: -« Assez ! Ce n’est pas en se résignant que l’on force le destin ! … »

Mais il est interrompu par un bruit de course précipitée dans la chambre, suivi par l’ouverture rapide de la porte de la chambre. Lee sort dans le couloir précipitamment. A peine a-t-il fait quelques pas qu’il est pris de vertiges et s’écroule, mais il est rattrapé par Gaï, sous les yeux ébahis de l’infirmière.

: -« Lee-kun ! Vous devez rester coucher, vu votre état de grande fatigue ! »

: -« Désolé, madame !… Mais où est… Sakura… »

: -« Elle est dans une autre chambre. Vous n’êtes pas en état pour aller la voir. »

: -« Elle est vivante. C’est l’essentiel. »

Dit Lee avant de s’endormir, épuisé.

Après l’avoir remis dans son lit, ils quittent la chambre, mais tout n’est pas terminé.

: -« Je n’y comprends plus rien ! Il se tenait debout tout à l’heure ! Comment ? Vu ses blessures, la seule alternative était la mort ou la paralysie, totale ou partielle. »

: -« J’ai une explication. Quand Lee a ouvert les portes psychiques, une partie de l’énergie dégagée s’est répandue dans son métabolisme. Inconsciemment guidé par son instinct de survie, son corps l’a utilisée pour décupler ses facultés de récupération. »

: -« Comment ? Mais pour réussir cela, il faudrait d’énormes quantités de chakra. »

: - Ce qui est le plus étonnant est que si Lee accomplit ce processus, tout en produisant toujours autant d’énergie à l’ouverture de la troisième porte psychique, alors potentiellement…

 

Dans une autre salle de l’hôpital, une opération chirurgicale très sensible a lieu.

Au centre de la salle, un gigantesque sceau, d’un niveau très compliqué, est tracé sur le sol. A l’intérieur, Neji Hyûga y repose, inconscient. A chacune des extrémités du sceau, des médecins-ninjas s’y trouvent. Ils sont très concentrés, comme des chirurgiens pendant une opération.

En effet, pour soigner la blessure béante dans son torse, une opération de reconstitution cellulaire a lieu. Elle consiste à augmenter la production de cellules pour guérir la blessure. Pour cela, du chakra est insufflé dans son corps, en se servant d’une mèche de ses cheveux comme moyen de transmission.

Les médecins-ninjas sont réputés pour leur contrôle parfait du chakra, mais ici, c’est très dur, même pour eux. Le dosage du chakra et la précision sont à un tel niveau de difficulté que des remplaçants sont disponibles.

Depuis des heures, l’opération est en cours, mais le médecin-chef, Shizune, est toujours là.

Mais de tout çà, Neji ne voit rien. Il est inconscient, mais cela vaut peut-être mieux. Malgré son état, son corps se contracte sous l’effet de la douleur.

 

Devant une autre salle d’opération, un couple de shinobis attend des nouvelles. Au-dessus des portes, le panneau lumineux Opération en cours est allumé. Ce sont les parents de Tenten.

: -« Cà fait des heures que nous attendons ! »

: -« Du calme, ma chérie ! C’est frustrant, c’est vrai, mais nous ne pouvons rien faire d’autre qu’attendre. »

: -« Tu les as entendus comme moi : Notre fille subit une opération au cerveau, et si… »

: -« Pas de pensées négatives ! Elle s’est toujours battue courageusement dans les pires circonstances. »

: -« Comment ne pas l’oublier ! Nous étions partis à deux de Konoha, et nous étions revenus à trois avec une petite fille ! »

: -« Nous avions terminé notre mission dans ce pays étranger. Comme il était très éloigné de celui du feu et que la mission risquait d’être longue, nous avions pu y aller ensemble, en nous faisant passer pour un couple de marchands. Nous n’avions pas eu besoin de simuler être ensemble, même si ce n’était pas recommandé pour des couples mariés d’être ensemble sur la même mission ! »

: -« Sur le chemin du retour, nous l’avons trouvé, dans les ruines d’un village : Une gamine, d’à peine cinq ans, vêtue de haillons, le visage recouvert de crasse, tellement sale …»

: -« Ce pays avait été le théâtre d’une terrible et récente guerre civile. Son village en avait été victime. »

: -« Je ne me sentais pas le cœur de l’abandonner. Elle était orpheline. C’est grâce au troisième Hokage que nous avons pu la garder, malgré les lois. Et maintenant, à cause de mon égoïsme, elle risque de mourir. »

: -« Tu n’as rien à te reprocher ! C’est elle qui a choisi de devenir ninja. Nous avons respecté son choix, parce que c’est notre fille. »

Soudain, les portes s’ouvrent. Un brancard sur roues est poussé dans le couloir par des infirmières. Dessus repose Tenten. Son teint est pale. Les traits de son visage sont tirés. Son corps est inerte. Un épais bandage recouvre son front. Son corps reste immobile, à part un léger mouvement régulier de respiration.

Les médecins n’ont même pas le temps de prévenir les parents qu’elle est tirée d’affaire, mais qu’elle devra suivre un strict traitement durant sa convalescence : Ils éclatent en sanglots.

Ils ne sont pas les seuls à ne pas retenir leurs larmes. Au bout du couloir, Maito Gaï est là, lui aussi.

 

Dans une autre chambre d’hôpital, Ino Yamanaka est allongée dans un lit. Sa peau est pâle. Un pansement compressif est enroulé autour de son cou. Une poche de transfusion sanguine est reliée à son bras droit par une perfusion. Une autre poche de perfusion d’antibiotiques est accrochée à son bras gauche.

A son chevet, sa mère, portant des cheveux blonds courts, est effondrée. Près d’elle, Inoichi Yamanaka, son mari, la tient par les épaules.

: -« Inoichi, peux-tu aller dans son esprit et voir quand elle se réveillera ? »

: -« Non, je ne préfère pas. Je ne suis pas médecin. Ino est dans le coma et mieux vaut que ce soit des médecins qui s’en occupent. »

: -« Combien de temps ? »

: -« Je l’ignore. Elle s’en sortira. Tu sais, comme moi, qu’elle est forte. »

Mais ils sont interrompus.

: -« Papa… Maman… »

: -« Ino ! Tu vas bien ? »

: -« Maman ? … Où suis-je ? … »

: -« A l’hôpital de Konoha. »

: -« L’hôpital ? … Et les autres ? … »

: -« Ils sont presque tous ici, mais évite de parler. Ta perte de sang t’a beaucoup affaiblie. Tu es sous antibiotiques : La salive de ton ennemie était remplie de bactéries. Les médecins pensent que c’est pour empêcher la coagulation du sang et tout aspirer… »

: -« Papa… Pourquoi as-tu dit… Presque tous ? »

Inoichi est face à un dilemme : Il ne veut pas mentir à Ino, ni l’inquiéter vu son état.

 

Dans une autre chambre, Sakura Haruno est aussi couchée dans un lit. Une infirmière règle un goutte-à-goutte contenant une solution. C’est un mélange d’anti-douleur et de tranquillisants.

En ce moment même, elle est endormie, mais son sommeil n’est pas paisible. Ses traits sont tirés. Des larmes coulent de ses yeux clos. Elle fait un cauchemar.

Ses parents sont ici, impuissants à pouvoir la soulager.

: -« Encore un cauchemar ! »

: -« Chéri, nous avons failli perdre notre dernière fille aujourd’hui. D’abord, Saya, et maintenant Sakura ! »

: -« Elle n’est pas morte. »

: -« Si elle continue ce métier, elle finira comme sa sœur. »

: -« Tu es juste bouleversée ! »

: -« Je sais ! Voir Sakura ainsi, et ensuite, le collier de Saya dans sa main ! Tous ces mauvais souvenirs qui me remontent en mémoire… »

: -« Visiblement, quelqu’un avait gardé un souvenir d’elle. »

 

Ailleurs, une autre chambre d’hôpital est transformée en chenil, à cause du grand nombre de chiens. Hana Inzuka est ici.

Ce n’est pas pour soigner son frère Kiba, allongé sur le lit d’à côté. Ses fractures osseuses, réparties sur tout le corps, ont déjà été soignées par des médecins. Elle est ici pour soigner Akamaru, en tant que vétérinaire. Les autres chiens sont ici pour soutenir moralement leurs compagnons blessés, humain comme chien.

Allongé dans son lit, Kiba dort paisiblement. Les médecins ont prévu que ses fractures disparaîtront d’ici quelques semaines. Cependant, Hana sait que son petit frère est trop fier pour avouer sa douleur. Il est plus du genre à serrer les dents qu’à se plaindre ! Alors, elle lui a fait une piqûre d’un tranquillisant. A son réveil, les sensations douloureuses se seront atténuées.

 

Une autre chambre d’hôpital est aussi occupée par des visiteurs. Hiashi Hyûga, le chef du clan, sa fille cadette, ainsi que l’ancien du clan sont là, car c’est la chambre d’Hinata Hyûga.

Celle-ci est couchée dans le lit. Elle a l’air si pâle qu’elle est proche de celle de la mort.

L’infirmière, avant de sortir de la chambre, leur a dit qu’Hinata est dans le coma, à cause de ses réserves de chakra épuisées.

: -« Elle a de la chance : Elle aurait pu en mourir. »

Hiashi a accueilli ceci calmement, en apparence, même si les deux autres ont pali, l’espace d’un instant. Cependant, elle est sortie si vite de la chambre, qu’elle n’a pas prêté attention aux tremblements des mains de Hiashi. Dans le couloir, l’infirmière croise Shizune.

: -« Nous avons sauvé Neji Hyûga ! »

Les tremblements de mains de Hiashi se calment, à moitié. Dans le couloir, une autre infirmière croise Shizune.

: -« Shizune-san, nous avons reçu un message. Kakashi Hatake est en route pour l’hôpital. Il n’est pas seul. Il ramène Naruto Uzumaki. Il est sévèrement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. »

Dans la chambre, Hanabi crie, tandis que le visage d’Hinata reprend des couleurs.

: -« Papa ! Hinata… Elle… »

: -« Naruto-kun… »

Les tremblements de mains de Hiashi s’arrêtent définitivement, cette fois.

 

Dans un couloir de l’hôpital, devant la salle où est soigné Chôji Akimichi, se trouvent Shikamaru et Temari.

Avec seulement un doigt cassé, Shikamaru s’en tire bien, mais ce n’est pas çà qui le préoccupe. C’est la santé de son équipe.

Devant lui, Temari est énervée, mais elle le cache bien. Personne ne sait si c’est à cause de l’attitude présente de Shikamaru ou parce qu’il l’a embrassée après le combat, en prétendant que c’était un accident. Elle trouve que c’est une excuse débile : S’il voulait l’embrasser, qu’il l’avoue !

: -« Inutile de te morfondre ainsi ! Les pertes sont une partie inévitable de la mission. Tu as bien reçu un entraînement psychologique, non ? »

: -« Ce n’est pas la première fois que je suis chef d’unité. »

: -« Et alors ? »

: -« Au début, tout s’était bien passé, mais quand nous avions affronté Itachi, il nous vainquit si facilement. »

: -« Et tu n’admets pas la défaite ? »

: -« Je me disais que la prochaine fois, ce serait différent. Et voilà le résultat ! J’ai essayé de passer pour leur chef, mais en fait, je me suis uniquement reposé sur leur force. »

: -« De quoi as-tu peur ? De te blesser ou qu’ils se blessent ? »

 

Mais Shikamaru Nara est apostrophé par une voix connue.

: -« Shikamaru, pourquoi dis-tu que tu es un mauvais chef d’équipe alors que tu te reposes sur les forces de tes équipiers ? C’est un signe de confiance, au contraire. »

: -« Asuma ! La situation s’était dégradée ! Je n’avais pas pu empêcher cette suite de combats individuels ! C’est ma …»

: -« Stop, Shikamaru ! Tu avais fait tout pour empêcher çà, mais parfois, les choses ne déroulent pas comme prévu. Et tu voulais faire quoi, après ? Le stratège s’occupe du niveau stratégique. Les niveaux en dessous sont du ressort des personnes concernées. Les tactiques dans un combat sont du ressort des combattants. La tactique dans ton combat ne concernait que toi. »

: -« Alors, comment faire pour que çà n’arrive plus ? »

: -« Analyse çà comme le reste, c’est à dire une expérience, et tires-en des leçons pour t’améliorer ! Tu en es capable ! Après le pays du thé, le combat contre Itachi, le coup d’état à Kumo, c’est ce que tu avais fait. »

: -« Chouette résultat ! »

: -« Ils ne sont pas encore morts ! »

 

Cette fois, c’est Shikaku Nara, le père de Shikamaru qui s’invite dans la discussion.

: -« Asuma a raison. Si la santé de tes camarades est importante pour toi, voilà la seule chose sensée à faire ! Ceux qui préfèrent fuir ou s’enfoncer la tête dans le sable pour ne rien voir ou rien entendre sont des lâches. Les seuls qui ne sont pas dignes d’être ninjas de Konoha sont ceux qui abandonnent leurs équipiers. »

: -« Arrête de dire des bêtises, papa ! Je ne m’en fiche pas, et tu le sais ! »

: -« Dans ce cas, tu sais ce qui te reste à faire. »

: -« Shikaku, je n’ai rien d’autre à ajouter, juste une chose. Shikamaru, sais-tu quel est le point commun entre Kakashi, Gaï, Kurenaï et moi ? Nous n’étions pas encore adultes que nous les avions tous déjà perdu : Nos deux équipiers, notre senseï, et bien d’autres. Des missions qui finissaient en massacre, des équipes décimées, voilà le lot commun en temps de guerre ! Tu n’as pas à avoir honte de toi. »

 

La porte de la salle s’ouvre. Tsunade en sort, avec une nouvelle : Chôji est sauvé.

Puis Shizune, essoufflée, arrive avec de bonnes nouvelles : Les opérations de Neji Hyûga et Tenten ont réussi. Lee, Ino et Hinata se sont réveillés. Naruto est en route pour l’hôpital.

Pour Tsunade, la mission se conclut par une défaite : Sasuke a rejoint Orochimaru.

Cependant, ce n’est pas un échec : Tous s’en sont sortis vivants.

Shikamaru pleure, mais Temari ne le lui reproche pas.

 

Lendemain matin, hôpital de Konoha.

 

Allongé dans son lit, Naruto, le corps presque entièrement recouvert de bandages, repense aux récents évènements : Son réveil à l’hôpital, les visites de Shikamaru, de Kakashi et de Tsunade, et la dernière, celle de Jiraya.

 

Flash-back.

 

Il lui a annoncé que pour les trois prochaines années, l’Akatsuki le laisserait tranquille. Et surtout, il serait son disciple. Pour Naruto, çà aurait dû être le plus beau jour de sa vie ! Devenir disciple de l’un des Sannins, de celui qui enseigna au quatrième Hokage ! Depuis toujours, Naruto veut être reconnu par le village, pour ce qu’il est. Maintenant, une étape importante est franchie, mais une ombre obscurcit sa joie : Sasuke Uchiwa, futur réceptacle d’Orochimaru.

Jiraya coupe court à ses inquiétudes : D’après ses renseignements, Orochimaru changea de corps avant l’arrivée de Sasuke. Maintenant, il ne pourra recommencer que dans trois ans. Sasuke a donc gagné un répit.

Cependant, Jiraya met une condition à son entraînement avec lui : Abandonner Sasuke ! Celui-ci rejoignit Orochimaru volontairement. Dans l’avenir, Naruto fera face à l’Akatsuki et d’autres ennemis encore plus dangereux, à cause de Kyûbi (2) qui excite la convoitise.

Si Naruto s’entête à vouloir ramener Sasuke, alors l’entraînement avec Jiraya n’aura pas lieu, et il restera confiné à Konoha.

Vu les perspectives futures, la solution la plus sage pour assurer son avenir est de laisser tomber Sasuke et d’arrêter de souffrir à cause de lui.

La réponse de Naruto est :

 : -« Je comprends ! Je sais que je dois devenir plus fort pour faire face à L’Akatsuki ! Je devrais devenir plus sage pour faire face à de nouveaux ennemis ! Je dois en savoir plus pour protéger Konoha d’Orochimaru ! Mais j’aurai aussi besoin de tout çà pour sauver Sasuke ! Si le quatrième Hokage était vivant, et ici en ce moment-même, que me dirait-il ? Pas d’abandonner ! Je ne sais pas pourquoi, mais je le sens ! Alors aidez-moi ! »

Jiraya regarde pensivement au-dehors, la statue du quatrième Hokage.

: - Je sais quelle aurait été ta réponse, Minato !

: -«  Tiens-toi prêt, Naruto ! Le temps de préparer tout çà, et je serai de retour dans trois mois ! Prépare-toi  à en baver pendant les prochaines années ! »

 

Fin du flash-back.

 

C’est tout à ces pensées qu’il entend une voix féminine, joyeuse et narquoise, venant de la fenêtre de sa chambre.

: -« Excusez-moi, monsieur la momie de la huitième dynastie, sauriez-vous où est la chambre de Naruto Uzumaki ? »

: -« Yoruichi ! »

 

Traductions :

 

(1) Trois ninjas légendaires.

(2) Neuf queues.

 

 

Commentaire de l'auteur Dans le prochain chapitre, Naruto retrouve Yoruichi. Il apprendra, par elle, que les ninjas ne sont pas les seuls à avoir des capacités surhumaines.
Il reverra d'autres connaissances. Pourquoi des ninjas d'autres villages sont à Konoha, en ce moment?
Prochain chapitre : Retrouvailles
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales