Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Un autre départ. Auteur: Chat noir Vue: 171471
[Publiée le: 2010-10-28]    [Mise à Jour: 2011-10-23]
13+  Signaler Humour/Action-Aventure Commentaires : 240
Description:
Et si Naruto avait eu un professeur secret, bien avant l'examen Genin ? Quels changements cela entraînerait-il pour lui, son avenir, et celui de bien d'autres ?

Numérotation des arcs:
1- De l'académie à Genin : Chap. 1 à 5.
2- Le pays des vagues : Chap. 6 à 11.
3- L'examen Chûnin : Chap. 12 à 22.
4- La bataille de Konoha : Chap. 23 à 24.
5- Nouveaux défis: Chap. 25 à 39
6- La tentation d'Orochimaru : Chap. 40 à 58
7- Raid sur Oto : 59 à ?

Styles :
Dialogue : Entre guillemets.
Pensées des personnages : en italique
Voix fortes, cris, hurlements : Dialogue ou pensées en gras
Situation, lieu, temps… : Souligné.
( Nombre) : Traduction à la fin du chapitre.
Mot souligné : Mise en valeur, accentuation
Crédits:
Presque tous les personnages appartiennent à Masashi Kishimoto, l'auteur du manga Naruto. Certains seront de l'anime.
D'autres personnages (Yoruichi, Toshiro Hitsugaya, Aizen) appartiennent à Tite Kubo, l'auteur du manga Bleach.
Le personnage de Nadia est issue de l'anime "Nadia ou le secret de l'eau bleue" de la Gainax.
Saya Haruno, Reiki et Yuki sont de mon invention.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Rencontre et nouvel entraînement

[5473 mots]
Publié le: 2010-10-28
Mis à Jour: 2011-01-31
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Je me décide à franchir le pas et à publier cette fiction que j'écris depuis un moment. J'espère qu'elle plaira à tous mes lecteurs. J'accepte toutes critiques (Une critique porte sur les points forts et faibles, ce que vous aimez et pas du tout.)
Et si Naruto, encore à l'académie, a un professeur inattendu... Et secret?

Précisions : Ces évènements commencent lors de la dernière année de scolarité de Naruto, Six mois avant l’examen Genin.

 

1) Rencontre et nouvel entraînement.

 

Quelque part dans la forêt intérieure de Konoha, dans une clairière.

 

Dans la clairière, un étudiant de l’Académie, reconnaissable à son âge et au fait qu’il n’ait pas de bandeau, s’entraîne. Mais les résultats ne sont pas très probants : Henge (1), Kawarimi (2), Bunshin (3)  sont exécutées des dizaines de fois, et…ratées. Cependant, celui-ci n’abandonne pas malgré ses échecs, et le manque de soutien d’autres personnes. Ce serait plutôt l’inverse, vu qui il est : Naruto Uzumaki, orphelin rejeté de Konoha, sauf par quelques rares personnes.

: -« Fi, pathétique ! »

Dit une voix inconnue, venant de la forêt, entraînant la réponse de Naruto.

: -« Qui a dit çà ? Qui est là ? »

: -« Moi. »

: -« Qui çà, moi ? »

: -« Pourquoi me montrer face à quelqu’un d’aussi faible que toi ? »

: -« Je suis Naruto Uzumaki, et je serai le prochain hokage de Konoha ! »

: -« Ha ! Ha ! Ha ! Pourquoi devenir hokage ? »

: -« Pour que les villageois reconnaissent mon existence, et pour leur montrer que le plus fort, c’est moi! »

: -« Si tu penses çà, tu ne deviendras jamais hokage ! »

: -« La ferme, je suis prêt à tout pour devenir hokage ! »

: -« Tu as mal compris : Tu ne sais même pas ce que signifie être hokage. Pour toi, ce n’est visiblement qu’un ninja surpuissant, mais hokage signifie bien plus que çà, et tant que tu ne l’as pas compris…»

: -« La ferme, montre-toi si tu n’es pas un lâche ! »

: -« Fi ! »

 

Soudain, Naruto sent quelque chose le frapper à l’arrière de sa tête, si violemment qu’il est projeté au sol.

:-« Alors, regrette-tu tes paroles irréfléchies ? »

: -« Bats-toi en homme ! » !

Naruto est, de nouveau, projeté au sol.

: -« Alors ? Quand vas-tu cesser de dire des idioties ? Les ninjas attaquent à la moindre ouverture, par surprise, utilisant la plus petite opportunité. Tous les coups sont permis ou presque. Ce ne sont pas des samouraïs. D’après toi, quelle est mon apparence ? »

: -« Tu es quelqu’un de grand, musclé, fort et vicieux ! »

: -« Vraiment ? Je suis là ! »

Quand il se retourne, Naruto a la surprise de sa vie : Devant lui, s’avance, d’une allure féline, un chat au pelage sombre, les yeux dorés.

: -« Héééé ! Mais qui es-tu ? »

: -« Suis-je un grand ninja, musclé, fort et vicieux ? »

: -« Peuh ! Tu n’es qu’un vulgaire chat de gouttière ! »

 

BANG !

Avant même d’avoir pu réagir, Naruto est frappé en plein visage, par un violent coup de tête du chat inconnu.

: -« Silence ! Je ne tolère pas l’insolence. Première leçon ninja: Ne jamais se fier aux apparences ! »

: -« Leçon ? »

: -« Je t’observe depuis plusieurs jours. Tes capacités sont médiocres, par rapport aux jeunes de ton âge, et encore plus par rapport à ton potentiel. Mais çà changera. A partir de maintenant, je serai ton instructeur personnel, et secret. »

: -« Instructeur ? Mais j’ai déjà un prof… »

: -« Ici, ce sera différent. Non seulement, je devrais te faire combler tes nombreuses lacunes, mais aussi, te faire suivre un entraînement adapté à ton vrai potentiel. »

: -« Génial, quand est-ce qu’on commence ? »

Le mystérieux chat est surpris par la réponse de Naruto.

: - Tiens, il ne rechigne pas au vu de l’entraînement.

Avant de reprendre.

: -« D’abord, tu me feras une démonstration de toutes les techniques que tu connais. Ensuite, tu feras divers exercices physiques : Déplacement dans les arbres, lancers d’armes… J’adapterai le programme suivant tes capacités actuelles. Une dernière chose : Mon nom est Yoruichi, et tu t’adresseras à moi en me disant Yoruichi-sama. Ceci a pour but de t’apprendre les notions de politesse, même si parfois, c’est ennuyeux pour toi. Pour terminer, si tu n’obéis pas aux ordres, si tu fais la forte tête ou que le sang te monte à la tête, voilà pour te calmer ! »

Yoruichi dresse sa patte droite pour en faire jaillir des griffes très aiguisées, faisant hurler Naruto.

: -« Quoi ? Mais vous êtes malade… »

: -« Silence ! Ton entraînement sera long, et nécessitera toute ton attention ! Je n’ai pas de temps à perdre à faire la discipline ! Si tu veux progresser mieux et plus rapidement que maintenant, suis mon entraînement ! Mais selon mes directives ! Dans ce cas, même si c’est dur, arrête d’agir comme un enfant : Réfléchis par toi-même, contrôles-toi et discipline-toi toi-même, comme un vrai ninja ! Et pas une imitation pour gamins attardés ! »

: -« Par quoi commence-t-on, Yoruichi…-sama ? »

Et c’est ainsi que commence le nouvel entraînement de Naruto, avec son nouveau professeur : Le mystérieux chat, Yoruichi !

 

Après avoir montrer toutes les techniques connues, et accompli tous les exercices physiques demandés, Naruto s’assied en tailleur devant son nouveau professeur.

: -« J’ai vu tout ce que je voulais savoir…Naruto, sais-tu quelle est ta particularité ? Tu dispose d’une grande quantité de chakra. Malheureusement, pour des raisons que je t’expliquerai plus tard,  tu maîtrises mal ton chakra. »

: -« Euh ! …Yoruichi-sama, qu’est-ce que le chakra ? »

: -« Comment ? A ton âge !…Que fais-tu en cours ? »

: -« Ben, c’est que…j’ai tendance à décrocher quand Iruka-sensei parle de choses compliquées. »

: -« Pas étonnant que tu sois le dernier de la classe !…Seconde leçon ninja : Le chakra est l’énergie dont tu te sers pour exécuter tes techniques. Il est formé par le mélange de l’énergie physique et de l’énergie spirituelle. La première énergie est produite par toutes les cellules de ton corps. Elle est stockée dans des réceptacles naturels : les organes vitaux. L’énergie spirituelle provient de l’entraînement et l’expérience. Tout d’abord, tu mélanges les deux énergies. On l’appelle le malaxage du chakra. Une fois fait, il est concentré dans une partie ou alors dans tout ton corps. Puis, en faisant un ou plusieurs mudra, tu expulses le chakra sous la forme de la technique souhaitée. Maintenant, répète-moi la leçon numéro deux ! »

: -« Peuh ! Je n’y ai rien compris ! De toute façon, c’est un truc que l’on n’apprend qu’en pratiquant. »

Un sifflement aigu s’élève dans l’air. Soudain, Naruto se roule par terre, se tenant le visage, tout en hurlant : 

 : -« Ouaaah ! Cà fait mal ! »       

Yoruichi vient de lui donner un coup de griffe en plein visage, sans qu’il ne s’en aperçoive. Tandis qu’un rugissement s’élève :

: -« Imbécile ! Je t’ai prévenu que je ne supporte pas l’insolence ! De plus, si tu ne connais rien à la théorie, tu ne peux pas progresser rapidement en pratique, et un jour, tu seras bloqué. D’ailleurs, tu apprendras aussi à te concentrer ! Tu disperses trop ton attention ! Maintenant, répète la leçon entièrement, sinon… »

Tout en exhibant sa patte, griffes déployées. Naruto finit par répéter entièrement la leçon, mais avec quelques coups de têtes et de griffes de Yoruichi en plus.

: -« Continuons. Leçon numéro trois : La répartition du chakra selon les cas. D’abord, tu malaxe de la quantité de chakra nécessaire. Ensuite, tu fais le mudra pour obtenir la technique souhaitée. Attention, le chakra utilisé en technique disparaît après libération. Quant au chakra restant, il ne peut être retransformé en énergie physique et spirituelle, et est donc perdu s’il n’est pas utilisé. Maintenant, voyons les cas pratiques pour le Taijutsu, Ninjutsu et Genjutsu. Pour le taijutsu, pas besoin de chakra (sauf exceptions ), tu utilise directement l’énergie physique nécessaire à la réalisation de tes attaques. C’est le cas le plus simple. Pour le ninjutsu et le genjutsu, c’est un autre problème. Subdivisons ces cas en trois exemples pour l’utilisation du bunshin no jutsu, et en faire quatre. Pour la réaliser, tu as besoin de trente pour cent de ton chakra. L’exemple un, c’est la maîtrise parfaite du chakra, autant pour le malaxage que pour le mudra. Résultat : création de quatre Bunshins, et reste soixante-dix pour cent de chakra. L’exemple deux, un des plus répandus, pose problème pour le malaxage : dix pour cent de trop. Pas de problèmes pour le mudra. Résultat : Création de quatre Bunshins, mais il ne reste que soixante pour cent de chakra. L’exemple 3 est ton cas. Pour le malaxage, trente pour cent de trop. Pareil pour le mudra correspondant : Utilisation de seulement dix pour cent. Résultat : Création d’un Bunshin, et il ne te reste que cinquante pour cent de chakra ! Tu gaspille trop de chakra. Seul ta constitution robuste te permet de résister à un entraînement où tu gaspilles ton chakra ainsi. »

Mais Yoruichi garde ses pensées pour lui.

: - De plus, le chakra de Kyûbi se mélange aussi au sien, d’où le fait qu’il ait de grosses réserves de chakra, mais aussi des problèmes lors du malaxage et des mudra. Le mélange de son chakra avec celui de Kyûbi est instable, et sera dur à stabiliser.

 

Naruto, quant à lui, est effondré.

: - J’ai raté tout çà ! Mais que je suis bête !

Yoruichi reprend ses explications.

: -« Cependant, ne t’inquiète pas ! Il existe des exercices pour apprendre à maîtriser son chakra. De plus, tu as aussi une difficulté supplémentaire. Tu es dans le cas numéro trois, pas parce que tu ne travailles pas, mais parce que ton chakra est…plutôt instable. Je t’expliquerai plus tard pourquoi. Cependant, tu dois travailler ce point X fois plus que les autres cas. Voilà pourquoi à l’académie, les autres ont déjà atteint les objectifs fixés par les professeurs. Comme tu pars de plus bas, et que tu progresses plus difficilement, on ne s’intéresse pas à toi, alors que tu as le plus de problèmes. »

: -« Mais comment faire, Yoruichi-sama ? »

: -« D’abord, répète la leçon numéro trois ! Puis, je t’expliquerai. »

Après que ce soit fait, et un coup de tête supplémentaire de Yoruichi, mais pas de griffes (Il en déjà reçu assez) :

: -« Tu apprendras à grimper aux arbres…sans les mains ! »

: -« Comment çà ? »

: -« Regarde et comprend ! »

Yoruichi s’approche d’un arbre, pose une de ses pattes avant sur le tronc, puis l’autre, puis celles arrières. Il escalade ainsi le tronc, sans effort, jusqu’à la partie inférieure d’une grosse branche, où il reste suspendu, la tête en bas. 

: -« Alors, qu’en dis-tu ? »

: -« Mais je n’ai pas de griffes ! »

: -« Imbécile ! Je ne me sers pas de mes griffes ! J’utilise seulement mon chakra : Je le concentre à la surface de mes coussinets. Ainsi, j’adhère parfaitement à la surface du tronc. »

: -« Je ne comprends pas, Yoruichi-sama. »

Yoruichi se laisse tomber vers le sol, et se réceptionne sur ses pattes.

: -« Quelques explications : Leçon numéro quatre : Le but de l’exercice est d’apprendre à concentrer une quantité fixe de chakra dans une partie du corps. Même les ninjas expérimentés n’y arrivent pas toujours. Ici, tu concentres une quantité de chakra sous la plante de tes pieds, suffisamment pour adhérer au tronc de l’arbre. Son écorce étant une surface dure et élastique, l’adhérence y est facile. Cependant, le dessous des pieds est la partie du corps où c’est le plus difficile d’y concentrer du chakra. Si tu y arrives, tu pourras faire de même en chaque endroit de ton corps, et donc maîtriser n’importe quelle technique…théoriquement. L’autre but est d’apprendre à malaxer et maintenir une dose de chakra. Dans chacun de vos exercices, vous malaxiez du chakra au repos. Or, en conditions réelles, vous devrez courir, sauter, esquiver les attaques de vos ennemis, tout en malaxant, et en maintenant ainsi le chakra obtenu, malgré les circonstances. Voilà pourquoi tu grimperas aux arbres ainsi. Maintenant, prend un kunai ! A chaque tentative, tu marqueras l’arbre à l’endroit atteint, puis tu recommenceras pour le dépasser. Au début, commence à courir pour prendre de l’élan. Prépare-toi ! …Malaxe du chakra ! …Va-y ! »

 

Naruto s’élance vers l’arbre, au pas de course. Mais à peine a-t-il posé un pied sur l’écorce de l’arbre qu’il tombe au sol, sur la tête ! Yoruichi n’est pas surpris

: - « Voilà ce qui arrive quand tu ne concentre pas assez de chakra ! Et si tu en concentre trop, alors… »

Yoruichi pose une de ses pattes contre l’écorce de l’arbre : Celui est brusquement écrasé, à la stupéfaction de Naruto. Yoruichi reprend :

: -« Pour cet exercice, Tu dois concentrer la quantité nécessaire, pas plus, pas moins. »

: -« Cà a l’air dur ! »

: -« Cà l’est ! Maintenant, continue ! »

Durant plusieurs minutes, Naruto s’escrime contre l’écorce, mais il ne parvient pas à dépasser un mètre de haut. Puis il arrête et se dirige vers Yoruichi qui sait à quoi s’attendre.

: - Il ne va pas abandonner, mais me demander des conseils supplémentaires.

: -« Yoruichi-sama, est-ce que vous pouvez m’aider ? »

: -« Tu dois t’entraîner par toi-même, mais je peux te donner un conseil utile. Ecoutes bien : Le chakra dépend de l’énergie spirituelle. Pour cette raison, tu dois être calme et concentré. Fais le vide en toi quand tu malaxes ton chakra. Fin du conseil et de ma présence ici ! Mais continue à t’entraîner quand tu as du temps libre ! Et à l’académie, sois plus concentré et attentif ! Je ne serai pas là tous les soirs ici, mais tu t’entraîneras chaque soir, jusqu’à la tombée de la nuit ! Quand tu viendras ici, ne m’appelle pas ! Ne me cherche pas ! Continue l’entraînement comme si tu étais seul ! Je ne me montrerai pas s’il y a quelqu’un d’autre que toi dans les parages. Une dernière chose : Ne parle de moi à personne, même sur le ton de la plaisanterie. Si tu le fais, je ne viendrai plus ici, et tu ne me verras plus jamais. As-tu bien compris ? »

: -« Je vous en fais la promesse, Yoruichi-sama ! »

: -« Bien, à la prochaine fois ! »

Et le chat mystérieux disparaît.

 

: - Enfin, quelqu’un qui ne me met pas à l’écart !

Avec cette pensée en tête, c’est un Naruto épuisé, la mine réjouie, qui se dirige vers Konoha, principalement, chez Ichiraku. Le copieux repas de ce soir-là est en l’honneur de cette personne mystérieuse, et de son résultat à l’arbre : A sa dernière tentative, à la nuit tombée, il atteignit trois mètres.

 

Durant les mois suivants, Naruto s’entraîna dur. Dès la fin des cours à l’académie, il se ruait vers la clairière pour continuer l’ascension de l’arbre, le plus haut du coin. Il continuait jusqu’au crépuscule, et n’arrêtait que quand il restait juste assez de lumière pour rentrer, et manger chez Ichiraku.

Quand Yoruichi était là, il révisait tous ses anciens cours de l’Académie. C’était la partie la plus dure de l’entraînement, et les coups de têtes, de pattes et de griffes (plus rares) furent de mise pendant des semaines, mais disparurent au bout de deux mois.

La partie révision fut finie, ainsi que le mode idiot du cerveau de Naruto : Maintenant, quand il lit ou entend quelque chose, il le retient, et le comprend presque du premier coup, même des notions compliquées. Car Yoruichi ne se contentait pas des révisions, mais il lui apprenait beaucoup de choses sur l’histoire, la géographie, les arts ninjas… jusqu’à la politesse, les bases d’une bonne alimentation et la cuisine, indispensables dans de nombreuses circonstances. Les dernières matières suscitèrent des protestations outrées chez Naruto, vite effacées à la vision de la patte de Yoruichi, griffes luisantes, prête à frapper.

Durant cette deuxième partie, Naruto apprit beaucoup de choses sur Konoha et le pays du feu, ainsi que sur les pays voisins et les autres villages cachés, leurs principales caractéristiques…et bien d’autres choses encore, mais aussi sur d’autres pays où il n’y a pas de ninjas.

Après avoir terminé d’apprendre à marcher aux arbres, Naruto apprit à marcher sur l’eau. Cette fois, au lieu de concentrer une dose fixe de chakra sous ses pieds, Il le relâche en un flux continu. Plus difficile à apprendre que la précédente, le résultat stupéfie Yoruichi : Il la maîtrisa en quelques heures d’entraînement intensif.

: -Incroyable ! Je ne pensais pas qu’il réussirait si vite ! Tout compte fait, je devrai brusquer son programme d’entraînement.

Yoruichi apprit aussi quelques techniques de base à Naruto. Cependant, malgré ses progrès évidents, une seule technique reste toujours un échec : Le Bunshin no jutsu

Pendant tout ce temps, Naruto continua d’aller à l’académie, sur les instructions de Yoruichi, afin de ne pas attirer l’attention par des absences répétées. De plus, cela fait aussi parti de son entraînement : Connaissances, concentration, compréhension.

Les résultats commencèrent à se faire sentir au bout de quelques semaines. A la fin de la première période de révision, les résultats de Naruto dépassaient tous la moyenne. C’était un grand exploit, étant donné qu’il partait du fond du classement. Cependant, aucun autre élève ne s’en était aperçu, vu qu’il continuait toujours à faire des farces, mais à un rythme bien plus bas, sur les conseils de Yoruichi afin d’éviter les soupçons entraînés par leur disparition.

Mais quelques personnes commencèrent à avoir des doutes sur Naruto.

 

Bureau de l’hokage, bâtiment administratif de Konoha, un mois avant l’examen Genin.

 

L’Hokage (5), chef du village de Konoha, est aujourd’hui intrigué par un mystère particulier.

: -« Es-tu certain de ce que tu avances, Iruka ? »

Devant lui, se tient le professeur Iruka Umino, de l’académie du village, et professeur principal de la classe où se trouve, entre autre, Naruto, et d’autres espoirs du village.

: -« Oui, Hokage-sama. Le comportement de Naruto a changé depuis quelques mois déjà. Au début, il faisait moins de farces en classe, causait moins de problèmes. Cela allait de pair avec une meilleure concentration. L’effet sur ses notes n’a pas tardé : Au bout de deux mois, il avait la moyenne à chaque fois. »

: -« Je ne vois pas ce qu’il y a d’inquiétant, bien au contraire ! »

: -« C’est ce que je pensais moi aussi, jusqu’à un mois.  Regardez ! »

Dit-il tout en disposant sur le bureau deux feuilles d’interrogation. L’Hokage les regarde.

: -« Je vois ce qui te préoccupe. »

: -« Sur la première interrogation, il a répondu à une très grande partie des questions, même aux difficiles, sauf quelques-unes. Sur la seconde, il a fait de même. Parmi les questions difficiles de la seconde, il a bien répondu. Ce n’est pas là le problème. Cependant, il n’a pas répondu à d’autres questions de la seconde interrogation, alors qu’il a donné les bonnes réponses quand elles étaient posées dans la première interrogation. »

: -« Et donc, tu le soupçonnes de cacher ses réelles capacités ? »

: -« Il n’y a pas que cela. Dès la fin des cours, il quitte l’académie en coup de vent. Personne ne le revoie jusqu’à la tombée de la nuit, où il arrive chez Ichiraku Ramen, dans un état déplorable. Il y mange deux fois plus que d’habitude, mais sans avoir le tour de taille d’un Akimichi. »

: -« En voilà un exploit ! »

: -« Son explication, qu’il donna à ce moment, pour son départ, est son entraînement. Mais quel genre  est-ce, et à une telle intensité ? »

: - « Iruka, crains-tu que Naruto ait un professeur personnel et secret ? »

: -« Non, Hokage-sama. Ce que je crains le plus est : Pourquoi ne dit-il rien à ce sujet ? Personne ne lui reprocherait que quelqu’un l’aide… »

: -« Justement, si ! Iruka, je sais que tu as remarqué, étant son tuteur, que Naruto est tenu à l’écart des autres villageois. Non, plutôt qu’ils l’évitent ! Et pas de la manière la plus plaisante qui soit ! »

: -« Oui, j’ai remarqué. Sans doute à cause de ses pitreries bien que… »

: - « Non. Il y a douze ans, le quatrième Hokage a sauvé Konoha de l’attaque du renard démon à neuf queues, Kyûbi. Officiellement, la bête fut vaincue. Voilà ce que l’on dit depuis douze ans aux jeunes. Mais la vérité est qu’il scella le monstre dans le corps d’un nouveau-né, dont le cordon ombilical fut juste enlevé : Naruto. Son acte coûta la vie au quatrième. Depuis ce jour-là, tous les adultes doivent garder la vérité secrète sur ces évènements, et sont punis sévèrement s’ils passent outre. Le quatrième souhaita que Naruto soit traité en héros pour avoir accueilli la bête en lui, être sa prison. Mais ce fut le contraire. Les gens l’évitent, le rejettent car il leur rappelle le démon renard. Certains même croient qu’il est le démon. Mais Naruto est orphelin, il n’a pas connu ses parents, il n’a pas de famille : Il est seul. Il a besoin de la compagnie des autres. La solitude le fait souffrir, malgré le fait qu’il cache sa douleur derrière ses sourires. Ses farces ne sont qu’un moyen désespéré d’avoir l’attention des autres. Que quelqu’un s’intéresse à lui, peut être une bonne chose ou une catastrophe ! Le cas de Naruto n’est pas isolé : Il existe d’autres personnes dans le monde, avec des Bijûs (6)  très puissants scellés en elles, ce qui leur donnent de grands pouvoirs : Ce sont des ninjas des autres villages cachés. Chacune des grandes puissances en dispose au moins d’un, voire même deux. Même les petits villages sont soupçonnés d’en avoir. Cependant, leur point commun, à tous, est le très grand secret environnant les Jinchûrikis (7) dont l’existence est même niée : En cas de guerre, leur puissance ferait d’eux des pièces maîtresses pour leur village. »

: -« Ils sont traités comme des armes ? »

: -« Oui, des armes vivantes, Iruka ! Même ici, à Konoha, certains voient Naruto comme une future arme. J’ai, heureusement, pu empêcher le conseil d’abonder en ce sens, et le fait que Naruto devienne bientôt Genin devrait couper court à leurs velléités. »

L’Hokage sait qui est derrière çà, avant de reprendre le fil de la conversation.

: - Surtout Danzô et sa clique.

: -« Malheureusement, Iruka, d’autres villages n’auront pas les mêmes scrupules : En avoir un, même pour un petit village, bouleverserait l’équilibre géopolitique local dans son intérêt propre. Voilà pourquoi certaines personnes seraient prêtes à tout, même à intervenir ici, à Konoha. »

:-« Hokage-sama, nous devons donc nous dépêcher… »

: - « Non, Iruka. D’abord, nous ignorons si Naruto est entraîné par quelqu’un ou s’il est seul. Dans le premier cas, nous identifierons alors cette personne, et découvrirons ses réelles intentions, mais prudemment. Si nous allons trop vite ou trop brusquement, Naruto risque de se braquer inutilement contre nous, et c’est la dernière chose à éviter. »

: -« Comment procéder ? »

: -« Iruka, continue à garder l’œil sur Naruto. Essaie de le voir plus fréquemment en dehors des cours, et sois à son écoute ! S’il a confiance en toi, peut-être te parlera-t-il, mais ne le brusque pas ! Quant à moi, voilà ce que je ferai d’ici une semaine… »

 

 Classe de Naruto, académie de Konoha, trois semaines avant l’examen Genin.

 

Dans sa classe, Iruka s’adresse à ses élèves :

: -« Pour terminer cette journée, Hokage-sama nous a fait le grand honneur de venir, exceptionnellement, ici pour s’entretenir individuellement dans la classe, avec chacun d’entre vous, les futurs Genins. Ne vous inquiétez pas, tout ce que vous direz restera entre lui et vous, et cela n’interférera pas avec le futur examen. Premier d’entre vous : Shino Aburame. Les autres iront à tour de rôle. »

Ainsi de suite, les élèves, séparément, se rendent dans l’autre pièce.

 

Dans la pièce, Hiruzen Sarutobi, Hokage de Konoha, pense au prochain visiteur.

: - Le suivant sera Naruto. Le fait de voir tous les autres avant lui n’éveillera pas ses soupçons, mais tenter de savoir la vérité ne sera pas chose facile.

Quelqu’un toque à la porte.

: -« Entrez ! …Avance, Naruto ! »

Celui-ci s’avance, et s’assied sur le fauteuil en face du vieil homme, ce qui ne lui échappe pas.

: - Il a l’air mal à l’aise… Peut-être des soupçons ?

: -« Détends-toi, Naruto ! Tu n’as pas de souci à te faire pour l’examen, comme tes camarades. Tes notes sont bien suffisantes pour y arriver. »

L’élève lui répond, même s’il n’est pense pas moins.

: -« Merci ! »

: - Pourquoi vient-il à l’académie maintenant ? D’habitude, c’est seulement pour les premières années.

 

L’Hokage analyse la situation, tout en continuant à parler.

 : - Il reste sur ses gardes. 

: -« En parlant de notes, les tiennes ont sensiblement augmenté depuis quelques mois, jusqu’à atteindre un niveau plus que convenable. As-tu changé de motivation ? Ne veux-tu plus devenir Hokage ? Ou autre chose ? »

Naruto lui répond.

: -« Ha ! Ha !  Je n‘ai pas renoncé à devenir Hokage. Seulement, j’ai décidé de le faire de manière sérieuse, et différente, en mettant tous les atouts de mon côté. D’ailleurs, vous allez pouvoir m’y aider : Jusqu’à présent, je croyais que l’Hokage était le ninja le plus puissant du village, mais depuis peu, j’ai appris que c’était bien plus compliqué, qu’il y avait beaucoup d’autres choses, qui comptaient bien plus. Quelles sont-elles ? »

L’Hokage joue le jeu.

:- Cherche-t-il à détourner la conversation ? Mais je dois lui répondre, c’est d’ailleurs une chance pour en apprendre plus sur lui. 

: -« Suis-moi sur le toit ! »

 

Sur le toit de l’académie, Naruto et l’hokage regardent en direction de la falaise sculptée des Hokages.

:- « Naruto, je suis né quand Konoha fut tout juste formée par des personnalités exceptionnelles, principalement Hashirama, et son frère, Tobirama Senju… »

: -« Le premier et second Hokage, pour arrêter les guerres entre clans à l’intérieur du pays du feu. Ce fut le premier village, et les autres pays suivirent son exemple. »

: -« Exact ! »

Mais cette réflexion n’échappe pas à l’Hokage qui continue.

: - Etrange ! Le programme de l’académie n’est pas si précis. 

: - « Je devins Genin à un âge où vous étiez tous encore étudiants. Mon maître fut Tobirama Senju, mais son frère, bien qu’hokage, fut aussi mon maître.. Le temps passa. Ma force et mon savoir augmentaient. Je pris part à beaucoup de combats victorieux, mais aussi à des évènements douloureux. Le jour de la mort du premier, je le pleurai comme un membre de ma famille. Devenu adulte, je devins moi aussi professeur, avec des élèves, comme je l’avais été. J’eus des satisfactions, mais aussi des remords. Le pire pour moi fut  la mort du deuxième. A ce moment là, me revint une conversation du temps de leur vivant à eux deux. »

 

Flash-back :

 

Le premier Hokage lui parle à Konoha

: -« Chaque Habitant de Konoha est une partie de mon corps. Les villageois croient en moi et je crois en eux. C’est cela être Hokage. »

 

Changement de lieu et de temps.

: - « Saru (8), protège les villageois que tu aimes et qui croient en toi ! Trouve-toi un successeur, forme-le et confie-lui la nouvelle génération, car plus tard, tu seras Hokage. »

 

Fin du Flash-back :

 

: -« Comment pouvais-je me défiler face à cette responsabilité, à leur confiance en moi ? Je n’étais pas le seul prétendant au poste de troisième Hokage, loin de là, mais je gagnais face à mes concurrents. Le grand changement à cette époque fut que j’appartenais au clan Sarutobi, non apparenté à celui des Senju. Je régnais pendant de nombreuses années, avec ces lourdes responsabilités, étant le témoin des guerres entre villages, souvent absurdes, toujours atroces, des reniements, des trahisons, de la soif de pouvoir dévorante de certains, de la cruauté d’autres… Je fus témoin, à de nombreuses reprises, des pires côtés de l’âme humaine. Et le pire fut ces morts, tous ces morts, ninjas comme civils, alliés comme ennemis, car eux aussi étaient des êtes humains, tout comme nous. J’assistais à la douleur causée par ces morts chez leurs proches, les déchirements causés. J’endurais tout çà, sans jamais abandonner, pour protéger les villageois du mieux que je pouvais, malgré les circonstances. Vint le moment où je choisis mon successeur, celui qui porterait les idéaux de Konoha. Vois-tu, Naruto, quand mes maîtres fondèrent Konoha, leur vision fut celle d’un pays pacifique, d’un monde en paix, unifié par la coexistence pacifique, contrairement à la voie de la guerre, remplie de sang ou l’oppression par un seul, un tyran. Une personne croyant en ces idéaux, prêt à protéger les villageois… »

: -« Minato Namikaze, le quatrième Hokage. »

: -« L’ancien élève d’un de mes disciples. Je pensais avoir fait le bon choix, mais il mourut, il y a douze ans, en protégeant le village de l’attaque de Kyûbi. »

: -« Pourquoi parlez-vous comme si vous vous étiez trompés ? Le quatrième est mort, certes, mais il vainquit quand même le démon-renard, chose que personne n’avait jamais réussi. C’est un héros pour avoir sauvé le village. »

 

L’Hokage, surpris, scrute fixement Naruto, avant de reprendre la conversation.

: - Naruto, c’est ce que tu penses de lui ? Alors, tout n’est pas si sombre. Peut-être peux-tu prochainement connaître la vérité sur toi ? Même si ce n’est qu’une partie, ce sera difficile à encaisser, mais je pense que tu y arriveras. 

: -« Oui, c’est vrai, tu as raison, Naruto. Après sa mort, j’ai repris le poste, jusqu’à l’arrivée d’un nouvel Hokage. »

: -« Et vous l’avez trouvé, Hokage-sama ? »

: -« Il y a ceux qui ont le désir, pas les capacités. D’autres possèdent les qualités requises, mais pas l’intérêt pour. »

: -« Et ceux qui n’ont ni l’un, ni l’autre. Mais moi, je fais partie de la quatrième catégorie : Futur Hokage. »

: -« Ai-je répondu à tes questions ? »

: -« Je commence à comprendre un peu mieux, bien que ce ne soit pas facile. »

: -« Ne t’inquiète pas ! Bien des adultes, plus âgés, plus expérimentés, ne firent jamais l’effort de comprendre. » 

: -« Moi, je n’abandonnerai jamais ! Pas même en intention ! »

: -« Bien, tu peux retourner alors en classe ! Visiblement, les cours sont terminés, à moins que tu ne veuilles me parler d’autre chose ? »

 

Dans une salle de classe, après la fin des cours.

 

Iruka et l’Hokage discutent de la journée.

: -« Iruka, pendant toute cette semaine, j’ai surveillé à distance Naruto, avec ma boule de cristal. Durant son entraînement dans cette clairière, il était seul. Personne n’était avec lui. Cependant, cela n’est pas forcement significatif. Visiblement, Naruto, sur le plan des connaissances générales, égale, au minimum, ceux de son âge, mais je pense qu’il les dépasse. Exemple : Il connaît mieux l’histoire de Konoha que tes élèves, et connaît certainement beaucoup de choses sur les pays voisins, vu sa remarque sur l’influence de la création de Konoha sur celles des autres villages. »

: -« Cependant, nous en sommes toujours au même point, Hokage-sama. »

: -« Pas complètement. Malgré l’attitude des villageois à son égard, et si nous mettons de côté, pour l’instant, l’influence de cette personne mystérieuse, Naruto n’éprouve absolument pas de haine envers quelqu’un ou le village. Cela en est presque un miracle. De plus, vu ses réflexions, il ne sait absolument rien sur Kyûbi. Voilà pourquoi, d’ici peu, la vérité lui sera révélée. »

: -« Hokage-sama, vous n’êtes pas sérieux ! Qui sait comment réagira-t-il à cette nouvelle ? Il en souffrira, c’est inévitable. »

: -« J’en suis tout à fait conscient, mais je pense qu’il surmontera cette épreuve, aussi dure et terrible soit-elle. »

Mais l’Hokage garde pour lui le plus important, avant de reprendre.

: - Et ce n’est rien par rapport à la vérité sur sa famille, qui lui sera révélée bien plus tard.

: -« De plus, Iruka, mieux vaut éviter que ce soit par quelqu’un d’autre, avec des arrières-pensées peu avouables. »

: -« Que faisons-nous pour la mystérieuse personne, Hokage-sama ? »

: -« Pour le moment, rien, comme son influence ne semble pas malsaine sur Naruto. Si nous la pourchassons, Naruto sombrera peut-être dans le désespoir, et pire. Naruto ne veut rien nous dire : Est-ce une condition de son mystérieux bienfaiteur ou par peur de le perdre ? Restons à son écoute. Peut-être que nous saurons la vérité plus tôt que prévu ! »

La visite à l’académie n’est pas inutile pour l’Hokage.

: - Il a traversé tant d’épreuves, et ce n’est peut-être que le début. Cependant, je sais qu’il a, au moins, une amie, même si elle ne le lui montre pas. Malgré sa timidité, elle me demanda pourquoi les habitants l’évitent !

 

Traductions :

 

(1) Métamorphose

(2) Permutation

(3) Clonage de l’image

(4) Signe pour accomplir une technique

(5) Ombre du feu. C’est le chef du village de Konoha (La feuille) dans le pays du feu.

(6) Démons à queues ( De un à neuf)

(7) Réceptacles

(8) Petit singe. Le nom de l’Hokage est Hiruzen Sarutobi, d’où ce surnom.

Commentaire de l'auteur Comment Naruto se débrouillera-t-il pour devenir ninja ?
Prochain chapitre : Examen Genin.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales