Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire 2021
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 600 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Une fumée épaisse recouvrait le village
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/06/2020
  • Ado et jeunes adultes
    Marathon Editions
    Nb de signes : > 350 000 sec
    Genre : enquête - suspense - young adult - réaliste - thriller - policier - noir
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Célibataire sans enfant
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Halloween
    Les Éditions Octoquill
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : épouvante - bit-lit - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 577 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Tome 1 - Volonté d'Insoumission Auteur: T-twix Vue: 79048
[Publiée le: 2011-04-26]    [Mise à Jour: 2017-04-15]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Science-Fiction/Cyberpunk/Amitié Commentaires : 199
Description:
Naruto Uzumaki a sauvé Konoha de Pain lors de l'attaque de ce dernier sur le village. Le repos fut de longue durée pour le Jinchûriki de Kyûbi, puisqu'il se fit enfermer dans un sceau par les conseillers de Tsunade et Danzô, le chef de la Racine. Ainsi, il se retrouve cryogénisé pour plus de cinq siècles.
A son réveil, Naruto se retrouve alors plongé dans un monde futuriste, dans une guerre politique et financière complètement camouflée par une paix qui semble être sur le poitn de s'écrouler. C'est dans ce chaos, symbole historique du monde, que Naruto va se retrouver confronté au plus grand ennemi de toute sa vie. Qu'il soit à son époque ou dans ce futur, l'humain possède la même nature égoïste, avide de pouvoir. Mais parmi tout cela, se trouvent des hommes et des femmes ne voulant que la paix dans le monde. Mais que faire quand un ennemi ancien complote, prêt à détruire tout un monde pour le pouvoir ?

Arc 1 - Un complot dans le futur ? [chapitre 1 à 13]
Arc 2 - Guerre civile [chapitre 14 à 20]
Arc 3 - Révélations [chapitre 21 à 29]
Arc 4 - Le siège de Konoha [chapitre 30 à 42]
Arc 5 - Grande Guerre [chapitre 43 à 53] ----> En cours
Arc 6 - Turbulences mondiales [chapitre 54 à ??]

Chapitre 47 : Le Chercheur Akio (publié)
Chapitre 48 : L'impasse du front ? (en cours - publication courant Mai)

Réécriture des premiers chapitres ! Chapitres republiés : 1 à 10
Crédits:
Tous les personnages du premier chapitre, et les noms des grands villages appartiennent à Masashi Kishimoto, puis seul Naruto, Sasuke et quelques noms de familles de ninjas (Yamanaka, Aburame, Uchiha, Haruno, Hyûga, Inuzuka) lui appartiennent.
Momo Hinamori appartient à Tite Kubo, créateur de Bleach.
Les autres personnages m'appartiennent totalement (liste non-exhaustive : Shinryû, clan Kubaya, Nastume, Mina, Kagi, Furuo, Minako, Shûra, Taiyô, etc.)
-----------------------------------
Technologies : les Reisigers, les systèmes de Leemte, de piles de chakra, d'alliage métal/chakra m'appartiennent
Autres choses qui m'appartiennent : Sôzôton, Hakaiton, Kûkanton, Onheils
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Découvertes

[4250 mots]
Publié le: 2011-04-28
Mis à Jour: 2015-03-02
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Je vous souhaite à tous une très bonne lecture de ce chapitre.
Enjoy !

Naruto sifflotait. Il était tranquillement installé dans son lit, à manger une pomme sur son lit. Les rideaux n'avaient toujours pas été ouverts, même si le blond était à l'hôpital depuis une semaine. Quotidiennement, il recevait une visite chaleureuse des Anbu, qui lui servait un bon interrogatoire, mais le blond ne s'en formalisait en aucun cas. Il se contentait de répondre aux questions et tutoyait les Anbu à chaque fois.

Même si la lumière du jour ne perçait pas les rideaux, Naruto voulait bouger. Il en avait marre de faire des jeux d'esprits avec Kyûbi pendant, quoi ? Cinq cent ans ? Quoi de plus normal que de vouloir courir au grand air, sauter dans les arbres, et ce tant qu'il aurait de l'énergie.

Il était dix heures du matin, Naruto avait déjà pris sa douche. D'ailleurs, il appréciait la nouvelle technologie. Ce n'était pas un point que le blond regrettait du passé. La seule chose qu'il regrettait, c'était ses amis. Sakura, Ino, Lee, Choji, Kakashi, Tsunade et tous ceux qu'il appréciait. Ils lui manquaient, mais Naruto relativisait.

Personne ne savait qu'il avait Kyûbi en lui. Et d'un côté, c'était une bonne chose. Il pourrait vivre normalement, du moins en apparence. Mais il aurait toujours Kyûbi en lui, ce qui, des fois l'emmerdait, et d'autres fois le réjouissait.

Quand l'Uzumaki avait été enfermé dans son sceau, il s'est retrouvé en compagnie de Kyûbi, et ce pour une durée que personne ne savait.

………

Kyûbi grogna. Il n’aimait pas la compagnie des humains, et encore quand il s’agissait de ceux qui le maintenaient enfermé dans leurs propres corps. Il n’était fait que de haine, et lorsque Naruto était venu le voir dans son fort intérieur, cela avait étonné le démon renard.

-          Que fais-tu ici, humain ? grogna la voix grave du démon.

-          Je crois que nous allons devoir rester ensemble pendant un plus long moment que prévu, commença Naruto.

-          A cause du sceau ? demanda le renard. Tu sais très bien que si je prend les commandes pendant une demi-seconde, je pourrais le briser en mille morceaux, expliqua le démon.

-          Merci mais non merci, sourit l’Uzumaki. Je ne compte pas te laisser sortir de moi, à aucun prix, expliqua le Jinchûriki.

-          D’habitude, je m’occupe comme je peux, mais dès que tu mets un pied ici, je me fais chier comme pas possible, se plaignit le renard.

Naruto se mit à rire, amusé par la déclaration de Kyûbi. Son rire dura plusieurs minutes, ce qui agaça légèrement Kyûbi. Malgré son apparence méchante et brutale, le démon renard était un être doué de sagesse et qui savait apprécier le calme et le silence. Passé sous fou rire, Naruto fixa le démon renard avec un grand sourire.

-          Faisons un deal, proposa-t-il.

-          Quel genre de deal ? demanda le démon en retour.

-          Je fais en sorte que tu vives un peu mieux, que tu puisses imaginer et créer des choses dans ta prison, et tu m’enseignes des choses. Plein de choses. Tant qu’à être ici, autant faire en sortes que ce soit pas une période trop désagréable pour nous deux, sourit-il.

Le démon renard sourit, avant de retourner dans l’obscurité de sa cellule. Le blond lui proposait là un marché bien attrayant, et il n’avait que faire d’enseigner à pareil idiot qui abandonnerait. Dans le silence de son esprit, Naruto put entendre une phrase.

-          Marché conclu, humain. Ne revient pas sur ta parole, sinon tu sais ce que je pourrais faire… avertit le démon.

………

Naruto se rappelait de tout, enfin presque tout ce qu'ils avaient fait. Travail sur le contrôle du chakra qui était, il faut l'avouer, ridicule concernant Naruto. Kyûbi avait tout de même repris l'intégralité des bases du blond.

-          Bonjour, Naruto-kun, comment te sens-tu ? demanda une voix à côté du blond.

-          Bien, très bien même. Dit calmement le blond.

Juste après avoir dit ça, le blond se rendit compte qu'il était observé. Il se tourna vers la voix, et son visage tomba à quelques millimètres de celui d'une femme qui lui rendait visite tous les jours et qui ne le laissait pas indifférent. Une femme avec de longs cheveux noirs, habillée d'une veste de Jounin et d'une jupe rouge, l'Hokage actuel.

En voyant le peu de distance entre leurs visages, Naruto rougit à grande vitesse. Il se recula, tandis que l'Hokage rigola avant de se placer au pied du lit et de défaire le lien de chakra qui empêchait Naruto de bouger de son lit.

-          Que…? demanda Naruto.

-          A partir d'aujourd'hui, tu n'es plus un patient, tu peux donc partir, expliqua calmement l'Hokage.

Naruto sourit à cette bonne nouvelle. Il allait enfin sortir. Le blond n'avait jamais aimé l'hôpital, d'une part à cause des visites fréquentes qu'il y faisait par le passé, mais en plus il se régénérait à une vitesse incroyable, donc l'hôpital ne lui servait pas à grand-chose.

Mais une fois la nouvelle passée, Naruto fut submergé de questions. Déjà, où allait-il vivre ? Son appartement a dut être repris, et en plus il n'avait plus de vêtements. L'Hokage, en voyant son air interrogateur, ne put s'empêcher un sourire.

-          Hokage-sama… commença Naruto.

-          Non, je préfèrerai que tu m'appelles par mon prénom quand il n'y a personne, d'accord Naruto-kun ? demanda la femme en replaçant une mèche de cheveux noirs derrière une oreille.

-          D-d'accord Chisato-san. J'aimerai savoir où je vais vivre. Parce que là… je pense pas que mon appart soit encore sur pied. Je me trompe ? demanda Naruto.

-          C'est bon, ne t'inquiètes pas pour ça. Tu vivras dans ma demeure, mais tu seras, en permanence, sous surveillance des Anbu. Pas que j'ai peur de toi, mais c'est un ordre d'en haut, alors je ne peux pas désobéir. Expliqua l'Hokage en soupirant à la fin de sa tirade.

-          Comment ça, d'en haut ? demanda Naruto, ne comprenant pas ce que l'Hokage voulait dire.

-          Je ne sais pas comment c'était à ton époque, mais ici, il y a encore des personnes qui sont supérieures à moi dans la hiérarchie. Dit rapidement la femme aux longs cheveux noirs.

-          Hm. Je crois bien que j'ai besoin d'un cours de rattrapage… soupira le blond en se passant une main dans ses cheveux.

-          Bon, je vais te le donner ton cours de rattrapage. Rigola Chisato.

-          Merci Ho… Chisato-san. Sourit le blond.

-          Bon, commençons par la hiérarchie. Au-dessus de moi, il y a le daimyo du pays du feu. Juste en dessous de moi, il y a les conseillers du daimyo, puis il y a mes conseillers. Ensuite, viennent le chef des Anbu, le chef des chercheurs, le chef des Jounin. Voilà l'ordre principal. Expliqua Chisato avec un sourire doux envers le blondinet.

-          Quoi ? C'est une blague ? C'est ça, pas vrai, Hokage-sama ? demanda Naruto, incrédule. Personne n'est au-delà de l'Hokage, c'est pas normal. S'étonna le blond.

-          Arrêtes de m'appeler Hokage-sama quand il n'y a pas de conseillers du daimyo ou celui-ci dans la même pièce que nous. Sinon c'est pas tout ce qu'il y a. Passons aux règles que tout ninja se doit d'obéir. Continua Chisato en continuant de sourire, et elle obtint un acquiescement de la part du blond. Déjà, il est formellement interdit d'utiliser tout jutsu dans l'enceinte de Konoha. Sinon, c'est au minimum trois ans de prison. Expliqua l'Hokage.

-          Et au pire, Chisato-san ? demanda Naruto.

-          La peine capitale, répondit-elle sèchement.

Un petit silence s'installa. Naruto n'en revenait pas. Désormais, si on utilisait un jutsu en ville, on pouvait avoir la peine de mort. Combien de choses avaient radicalement changé elles aussi ?

-          Ensuite, une règle importante. Ne quitte en aucun cas le village. Il y a un brouillard presque partout à l'extérieur du village, et il est interdit d'y pénétrer. Expliqua l'Hokage.

-          Pourquoi ça ? C'est que du brouillard. Intervint le Jinchûriki de Kyûbi, incrédule.

-          Pas tout à fait. Ce brouillard se nomme le Newel Won, et il abrite des Onheil, qui sont des monstres cruels et sanglants. Dans ce brouillard, composé de chakra, ces bêtes se prolifèrent et une fois dans le Newel Won, dis-toi bien que tes chances de survie sont nulles. Expliqua Chisato.

-          Je comprends pas tout à fait, mais si vous le dites… répondit calmement Naruto.

-          Bien. On a fait le tour des règles vitales. T'as plus qu'à te changer, et je te présenterai à ton guide. Expliqua Chisato, puis elle mit un bracelet au blond.

-          C'est quoi ? se contenta de demander le blond à l'Hokage.

-          Un bracelet qui bloque ton chakra et qui nous permet de savoir où tu es en permanence. N'essaies même pas de le retirer, à l'intérieur, un sceau réprimera ta force si nécessaire. Expliqua Chisato avant de sortir.

Naruto observa le bracelet un court moment, puis il commença à se changer. Après avoir enlevé les habits de l'hôpital, il s'habilla avec les vêtements donnés par Chisato. Il y avait un jogging noir avec des rayures bleues sur les côtés, avec des baskets noires et rouges, un t-shirt blanc avec une veste à capuche noire avec des rayures rouges sur la longueur de ses bras. Naruto observa l'ensemble au miroir, et trouva finalement que même s'il n'y avait pas d'orange sur sa tenue, celle-ci rendait bien sur le blond.

-          N'empêche, y'a trop de noir et de rouge… se lamenta le blond, avant de sortir de sa chambre.

Il arpenta quelques couloirs en suivant les panneaux indiquant la sortie. Il arriva finalement dans un hall. Le sol était de marbre, du moins apparemment. Au centre du hall, il y avait un immense accueil pour les patients.

Naruto se dirigea vers une porte d'une matière translucide, d'où émanait la lumière du jour. Il y aperçut l'Hokage, Chisato Kubaya qui, comme à son habitude, traficotait avec ses cheveux noirs. A côté d'elle se tenait un jeune homme de l'âge à Naruto, voir un peu moins. Il avait des cheveux noirs raides, cachant un peu ses yeux noirs, et des lunettes. Sa tenue était celle des ninjas, c'est-à-dire pantalon noir avec gilet de la même couleur sur lequel était marqué le symbole de Konoha. Le blond se dirigea vers l'Hokage et celui qui était à ses côtés. Chisato se contenta de sourire en lâchant ses cheveux.

-          Naruto, je te présente celui qui sera ton guide. Il s'agit de mon demi-frère, Kazuya Kubaya. Kazuya, je te présente Naruto, celui dont j'étais en train de te parler. Présenta Chisato.

Les deux jeunes hommes se serrèrent la main et en se saluant de vive voix. Kazuya était un jeune homme qui semblait très fier de lui-même, mais tout autant de sa demi-sœur. Chisato les interrompit dans leurs observations, en reprenant son discours.

-          Pendant ta période de surveillance, tu dormiras chez nous. Fais gaffe, nous avons des règles strictes. Déjà, pas d'insultes, pas de bagarres. Les heures de repas sont à midi et à vingt heures pile. Aucun retard, bref. Et pendant la nuit, tu peux sortir, mais si tu n'es pas rentré à minuit, tu dors dehors. Expliqua Chisato. C'est clair ? demanda celle-ci au blond.

-          Eh ben… dit Naruto.

-          J'ai déjà eu assez de mal pour te faire venir habiter chez moi, alors je n'ai pas envie de perdre toute l'estime de mon clan. Expliqua Chisato.

-          C'est bon, j'ai rien dis ! s'empressa de dire le blond.

-          Bon, je vous laisse entre hommes. A ce soir. Dit Chisato en sortant de l'hôpital.

Peu de temps après, les deux jeunes hommes sortirent. Juste le temps que Naruto ait lu quelques papiers et les ait signés pour signifier qu'il était d'accord de ne briser aucune règle du village, sans quoi il irait en prison et serait jugé.

Naruto arriva devant la porte, mais ne vit aucune poignée. Alors qu'il s'interrogeait, il sentit son guide le pousser. Il s'attendait à briser la porte, mais rien. C'était comme si la porte s'était ouverte par rapport à son corps. Naruto n'en revenait pas. Une fois que Kazuya eut franchi la porte, Naruto s'empressa de lui demander quelque chose.

-          Comment cela se fait ? demanda le blond.

-          Tu ne connais pas ? demanda le jeune homme aux cheveux noirs. C'est de la Mikoral. Un alliage de verre, ainsi que de chakra. Le verre donne l'information au chakra que tu veux passer, et celui-ci déforme la structure du verre, sans le casser, ainsi que la paroi pour te laisser passer. Expliqua le demi-frère de l'Hokage en remettant ses lunettes sur son nez.

Naruto se contenta de siffler devant tant de technique. Il réalisa que le monde avait évolué de manière incroyable, et il n'avait fait que traverser une porte. Il se retourna, et put admirer la vue de son village.

-          C'est Konoha ? demanda le blond.

-          Ouaip. Répondit seulement Kazuya en mettant les mains dans ses poches.

Konoha avait bien changé, c'était sûr. Des immeubles géants étaient plantés dans le sol, montant à des altitudes vertigineuses. Des véhicules volaient en l'air par dizaine. Des pontons reliaient les immeubles l'entrée des immeubles, qui étaient des plateformes assez grandes, voir très grande, selon les cas. Naruto était bluffé. Son village natal avait tant changé ? Il se dirigea vers le bout de la plateforme sur laquelle lui et Kazuya se trouvaient, et regarda pardessus une barrière de sécurité. Il aperçut à peine le sol. Il recula, un peu effrayé, mais surtout, il n'avait pas envie de tomber, car il ne pouvait pas utiliser le chakra, et se rattraper aurait été difficile.

-          Voici Konoha. Alors, tu trouves comment ? plaisanta le jeune homme aux lunettes.

-          Très différent Kazuya. Répondit Naruto. Très différent, pensa-t-il comme pour se le répéter.

Tandis qu'ils marchaient sur le premier ponton après l'hôpital, pour faire le tour du village, Kazuya prit la parole. Il voulait expliquer quelques choses à Naruto à propos du village. Il semblait tenir son rôle de guide très à cœur.

-          Je vais t'expliquer pourquoi on voit presque pas le sol. La plupart des habitants vivent dans cette hauteur. Les plus riches vivent en haut, et les plus pauvres en bas. Donc, tout en bas se trouvent ceux qui sont pauvres, mais à un point. Pour tout te dire, j'y suis allé une fois, avec mon équipe, et je peux te dire que j'y retournerai pas. Raconta Kazuya.

-          Pourquoi ? demanda le blond.

-          Ben déjà, l'odeur de la mort, de l'alcool. La violence, c'est le quotidien, c'est tuer ou être tué. Une vraie jungle. Même des Chûnins confirmés pourraient mourir là-bas. Un conseil, si tu veux pas mourir n'y vas pas. Raconta le jeune homme aux cheveux raides.

-          Dis-moi, c'est quoi tout ces trucs qui volent ? demanda Naruto, changeant de sujet.

-          Ces trucs, ce sont des Reisigers. Expliqua le jeune homme aux lunettes. Ce sont des véhicules qui fonctionnent à l'aide de piles de chakra, mais pas n'importe lequel. Il s'agit de chakra à l'état pur, celui du Newel Won, qu'on aspire dans des conduits ultras sécurisés, puis avec une installation très complexe, on récupère, d'une part le chakra, sous une forme que je connais pas, et d'autre part, on récupère de la vapeur ou du brouillard normal. continua Kazuya.

Il obtint de Naruto un sifflement d'admiration, tandis que le blond regardait tranquillement les Reisigers. Les deux se remirent en marche. Le crépuscule montrait le bout de son nez, tandis que les deux ninjas faisaient encore le tour.

-          Il faut rentrer, sinon Chisato-san sera furieuse. Déclara Kazuya.

-          Tu parles en connaissance de causes, non ? rigola Naruto avant d'apercevoir une falaise derrière le jeune homme aux cheveux noirs. Dis, cette falaise, ce serait pas ? demanda Naruto.

-          Ah, tu la remarques enfin. C'est la falaise sur laquelle les visages des Hokage étaient représentés, et ce depuis plusieurs siècles. Mais depuis que le daimyo est devenu le souverain complet, les visages ont été détruits, et chaque fois qu'un daimyo meurt, une statue est érigée sur la grande place en l'honneur du nouveau, et on prend la pierre de la falaise. Expliqua Kazuya. Maintenant que c'est dit, rentrons. Dit Kazuya, ce qui ramena Naruto à la réalité.

Les deux jeunes hommes rentrèrent chez les Kubaya. La demeure était très grande, c'était en réalité le haut d'un immeuble, mais qui était très haut, ce qui démontrait que les Kubaya était un grand clan.

Une fois à l'intérieur, Naruto jeta un coup d'œil à l'intérieur. Certains meubles semblaient très anciens, tandis que d'autres respiraient la nouveauté. Naruto ne resta pas plus longtemps, car Kazuya lui montra sa chambre.

Une fois dans celle-ci, Naruto put voir un grand lit deux places recouvert de draps blancs. Les murs étaient dans des couleurs sombres, comme le noir, le gris, le brun. Il y avait également une commode noire, une table de chevet de la même couleur, ainsi qu'une fenêtre permettant d'accéder à un balcon.

-          Classe comme chambre. Fut le seul commentaire émis par Naruto.

-          Content qu'elle te plaise, sinon ma demi-sœur m'aurait tué. Dit Kazuya au blond.

Naruto se contenta de sourire, tandis que les deux se dirigèrent vers la cuisine. Une grande table avec des coussins autour. Naruto se demanda comment on fait pour manger, mais Kazuya s'assit sur un coussin et celui-ci se transforma en chaise, s'adaptant parfaitement au physique du jeune homme. Naruto fit de même en se plaçant à côté de Kazuya. Puis arriva Chisato, ainsi qu'un homme d'une soixantaine d'années, et une femme d'une cinquantaine. L'homme était habillé d'un pantalon noir et d'un pull à col roulé de la même couleur, et la femme avait simplement une jupe noire avec un chemisier blanc. L'homme avait des cheveux blancs très courts, et la femme avait de longs cheveux noirs.

Naruto se leva pour les saluer, car c'était sans doute les dirigeants du clan. Les deux le remercièrent et s'assirent. Un cuisinier amena les différents plats, et pendant le repas, contrairement à ce que craignait Naruto, il n'était pas méprisé par les deux dirigeants du clan. L'homme s'appelait Daiki et la femme s'appelait Urara.

-          Ma fille m'a raconté que vous avez été congelé pendant plus de cinq siècles. Est-ce vrai ? demanda le père de l'Hokage.

-          Oui. Je suis resté dans la glace pendant tout ce temps. Affirma le blond.

-          Et qu'allez-vous faire une fois le bracelet de surveillance aura été enlevé ?demanda Urara.

-          A vrai dire, j'aimerais, si c'est possible, redevenir un ninja de Konoha. J'ai toujours été ninja, et j'ai toujours rêvé d'être Hokage, alors si je peux continuer dans cette voie, ce sera avec grand plaisir. Raconta Naruto avec un sourire chaleureux.

-          Ne t'inquiète pas Naruto. Tant que les dirigeants ne te jugent pas comme étant dangereux pour la sécurité du village, tu n'as aucun souci à te faire pour redevenir ninja. Comme nous sommes presque en sous-effectif actuellement… expliqua Chisato en soupirant sur la fin.

-          Comment ça, Chisato-san ? demanda le blond, surpris de cette nouvelle.

-          A vrai dire, les missions à l'intérieur du village sont sans danger la plupart du temps, mais à l'extérieur du village, c'est beaucoup plus dangereux. Raconta Daiki.

-          A cause du Newel Won ? demanda une nouvelle fois le Jinchûriki de Kyûbi.

-          Oui, le Newel Won reste le plus grand danger. Rajoutes à ça les dangers normaux d'une mission, les brigands, les renégats. Au final, être ninja est très dangereux. Expliqua Kazuya en prenant un morceau de viande avec sa fourchette.

-          Ben c'est ça, être un ninja. Il faut être prêt à affronter tout et n'importe quoi. Tous les ninjas, du moins à mon époque, avait conscience de ça. Pas au tout début, mais on en a rapidement pris conscience, sinon on ne fait pas long feu dans ce monde. Se contenta d'expliquer Naruto.

-          Voilà qui est bien parlé. Il faut avoir conscience des risques comme des résultats si on passe à travers les risques. Tu iras loin, Naruto-san. Dit Daiki avec entrain, ce qui fit sourire Naruto. Sinon, tu arrives à t'habituer aux nouvelles technologies ? C'est tout nouveau pour toi. Dit le vieil homme en posant son regard noir sur le blond.

-          A vrai dire, sur certaines choses, j'ai vraiment du mal. Comme les portes des bâtiments, je ne m'y habituerai jamais je pense. Soupira Naruto. Après, je pense que l'adaptation va me prendre un petit moment, mais au final, je devrais m'en sortir rapidement. Expliqua le blond aux yeux azur.

-          Je vois. Dit le vieil homme en se levant de table. Le repas étant terminé, je vais aller dormir, alors je vous souhaite bonne nuit. Annonça le vieil homme en sortant de la pièce, suivi de près par sa femme.

Kazuya, Chisato et Naruto se dirigèrent quant à eux vers une terrasse. Il y avait des chaises pour s'asseoir, ce que fit Chisato, puis Kazuya. Naruto, quant à lui, fixa l'horizon, comme s'il cherchait quelque chose.

-          Ils te manquent ? demanda la voix de Chisato.

-          Qui ? demanda le blond, mais il savait bien de qui la femme aux longs cheveux noirs voulait parler.

-          Tes amis, ta famille, ta copine. Répondit Chisato en faisant des gestes évasifs avec une main.

-          Hm. Naruto resta silencieux quelques secondes. Je n'ai jamais eu de copine, donc je n'ai pas à m'en faire. Ensuite, pour ma famille, y'a juste le cinquième Hokage qui me considérait comme son petit-fils, sinon je suis orphelin, sans famille d'accueil. Expliqua mollement le blond.

-          Je…par… désolée. S'empressa de dire Chisato.

-          C'est pas grave, je m'y suis habitué avec le temps. Sinon, c'est vrai que mes amis me manquent et me manqueront toujours, mais j'ai des souvenirs impérissables d'eux en moi, alors je ne crains rien de ce côté. Déclara le jeune homme aux yeux azur. Pour moi, c'est une nouvelle vie qui démarrera quand on m'aura retiré ce bracelet. Annonça le blond, tendant une main vers l'horizon.

Un peu plus tard, le blond se dirigea vers sa chambre. Au moins, cette pièce n'avait pas grand-chose de différent par rapport à son ancienne vie, c'était déjà ça de pris. Il s’allogea dans le lit et mit ses mains derrière sa tête, fixant le plafond blanc.

-          Konoha a tant changé… pensa Naruto.

-          T'es nostalgique maintenant, gamin ? demanda une voix rauque venant de l'intérieur de Naruto.

-          Pas spécialement. C'est juste que ça fais bizarre, de se retrouver cinq cents ans après mon époque. Toi ça te change pas, t'as déjà vécu on ne combien d'années. Pensa le blond pour rétorquer son colocataire spirituel.

-          C'est vrai que je n'aurais jamais pensé être dans ton corps aussi longtemps, gamin. Enchaîna le démon renard.

-          Moi de même Kyûbi. Lui répondit Naruto. Bonne nuit Kyûbi. Dit Naruto en arrêtant de parler au renard.

Naruto fermait les yeux, la fatigue de tant de découvertes en une seule journée remontait d'un coup, achevant le blond, le portant immédiatement dans les bras de Morphée.

 

Commentaire de l'auteur Voilà, chapitre fini ! J'attends avec impatience vos commentaires !
On se retrouve rapidement pour le prochain chapitre =)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales