Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 156 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 98 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1717 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sous la Lune Rouge Auteur: Llevann Vue: 73796
[Publiée le: 2008-01-05]    [Mise à Jour: 2010-04-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Surnaturel Commentaires : 285
Description:
Apres la Quatrieme Guerre Mondiale, les Vampires regnent sur Konoha. Haruno Sakura et Hatake Tenten entrent dans la résistance - et se voient assigner une premiere mission totalement inattendue ( et completement suicidaire) : assassiner l'Hokage.

Nouveau Chapitre : "Tandava".
Crédits:
Personnages issus de Naruto de Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Peur et Nécromanciens

[3365 mots]
Publié le: 2008-09-14
Mis à Jour: 2008-09-15
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

- Au nom des veuves et des orphelins, me voici pour relever les injustices et bouter l’ennemi hors de nos frontières !

La puissante voix du nécromant Jiraiya faisait vibrer les murs, courant le long des parois. Debout dans le bureau de Uchiha Sasuke, je regardai précipitamment de tous les côtés.

Il m’avait certes ordonné de ne pas bouger.

Evidemment, ma nature profonde m’incitait à obéir sans sourciller. Mais ma nature profonde avait à lutter contre une non moins profonde curiosité. Une curiosité qui prit nettement le dessus lorsqu’un vrombissement puissant fit vibrer les murs de la pièce de plus belle.

Une pensée glauque traversa mon esprit : les bâtiments étaient-ils antisismiques ?

Un nouveau vrombissement accentua cette question existentielle. J’avais l’impression que deux immenses trains de marchandises venaient de se rentrer l’un dans l’autre.

« Du calme, Sakura, du calme. » me dis-je, les yeux fixés sur mes mains qui tremblaient.

Evidemment, j’avais peur. Et quand on a peur, on a le plus grand mal à réfléchir correctement.

Mais je devais réfléchir. Surtout ne pas laisser vaincre ma maudite curiosité.

Je me mordis la lèvre. Devrais-je…aller porter secours au frère de Tenten ? Et si les rebelles n’étaient pas là pour ça ? Mais pour quoi d’autres seraient-ils là… ? Et l’hokage m’avait dit de ne pas bouger.

- Maître ! fit aussitôt une voix stridente, me faisant sursauter si haut que mes pieds quittèrent le sol. Maître ! reprit la voix agaçante. Des rebelles dans le corridor trois…des…

La prétendue voix – pour moi, cela s’apparentait plutôt à des hululations rauques – se suspendit.

Une petite créature grisâtre flottait dans l’air.

Je la reconnus automatiquement. Le fantôme de l’Hokage…je ne me souvenais plus de son nom.

Il me vit – si on peut dire qu’un esprit voit – et ses yeux spirituels s’agrandirent, sa bouche s’arrondissant comme pour prononcer un long hurlement silencieux.

- Bonjour, dis-je avec une politesse remarquable, malgré les tremblements qui redoublaient d’intensité au dehors.

Une sorte de long hurlement emplit la pièce, me donnant la chair de poule. Pourvu que Jiraiya…

Mais le fantôme avait dit quelque chose de plus intéressant.

- Vous…vous…balbutia t-il, comme si il n’arrivait pas à en croire ses yeux.

Terrifier un fantôme est sans doute un exploit inédit de la part d’une mortelle. Mais je n’étais pas sûre d’apprécier l’honneur.

- Ne vous approchez pas de moi ! hurla t-il, en agitant ses mains fantomatiques dans ma direction, comme je faisais un pas vers lui.

Je m’immobilisai net.

J’aurai pu être sincèrement vexée si je n’étais pas aussi terrifiée. Un nouveau hurlement fendit l’air, et mes paumes se couvrirent d’une pellicule visqueuse et désagréable.

- Désolée, dis-je, en essayant de sourire malgré moi.

Tenten allait-elle bien ? Ino ? Naruto ?

Ma gorge se noua. Les rebelles n’auraient aucune pitié pour les collaborateurs. Et a priori, ils ne savaient même pas que Tenten n’était pas une collaboratrice.

Oh non, Tenten.

Mon malaise s’intensifia.

J’adressai une prière muette à je ne sais qui pour qu’elle n’ait pas commis la bêtise de joindre les Rebelles. Surtout pas…

Je jetai un rapide coup d’œil par-dessus mon épaule. La connaissant, elle devrait être fortement tentée. Je devais l’empêcher de céder à sa Tenten intérieure, coûte que coûte.

- Excusez moi, heu…dis-je. Je…vous avez bien dit qu’il y a des rebelles dans…quoi ?

Le fantôme me lança un regard suspicieux  - ou effrayé, sans doute.

Mes mains tremblaient tellement que je dus me mordre l’intérieur de la joue pour résister à la tentation de me jeter sur lui et de le saisir par le coup pour l’étrangler.

Encore que je ne pouvais certainement pas l’étrangler.

J’inspirai profondément, et m’efforçai de prendre la mine la plus terrifiée possible, ce qui en somme n’était pas très difficile.

Je n’avais qu’à penser à ce que faisait Tenten en ce moment même. Je priai pour que les Dieux nous préservent du pire.

Ce maudit fantôme allait-il répondre ?! Pourquoi me regardait-il comme si il avait peur que je me jette sur lui pour lui donner des coups de pied ?

- De toutes façons, aucun rebelle ne s’en prendra à vous. lâcha t-il finalement. Vous faîtes trop peur.

Flatteur.

Mais je décidai de ne pas m’apitoyer là-dessus. Où était ce maudit corridor ?

- C’est…le couloir proche de nos appartements ? fis-je, avec un savant trémolo dans la voix.

Mais je n’avais jamais été une très bonne actrice. Je me demandai si mon excitation se lisait sur mon visage. J’espérai que la peur que m’inspirait Tenten serait la plus forte…

- N’importe quoi ! s’exclama le fantôme, en restant prudemment à l’écart. Le corridor trois est celui où on garde les condamnés à mo…

Il n’eût pas le temps de finir sa phrase : la porte s’ouvrit brutalement.

- Sakura ! s’exclama la voix affolée de Naruto.

Ses cheveux blonds flamboyaient au soleil, et il avait l’air inquiet. Je n’aurais peut-être pas dû, mais je sentis mon cœur s’attendrir.

Un collaborateur se souciait de moi…y avait-il vraiment matière à s’attendrir ?

- Dieu merci, tu vas bien ! fit la voix d’Ino, alors que la blonde repoussait violemment Naruto.

Ses bras ronds se jetèrent autour de mon cou.

Sous le choc, je restai bêtement plantée là.

Deux collaborateurs. Décidément, j’étais tombée bien bas, me dis-je, sans pour autant pouvoir endiguer la chaleur étrange qui naissait en moi à cet instant précis.

- Heureusement que tu n’es pas sortie ! fit une autre voix que je connaissais bien.

Les Dieux soient loués.

Tenten.

Elle avait un léger sourire moqueur aux lèvres, comme si elle savait exactement ce qui m’avait fait peur.

« Tu vois, j’ai été sage. » fit une voix silencieuse dans ma tête.

Ses yeux bruns étaient luisants d’excitation. Elle, apparemment, n’avait pas peur.

« Mais elle ne sait pas que son frère est prisonnier ici. » me dis-je, en me sentant un brin coupable.

Dans le corridor trois, exactement, précisai-je mentalement, en jetant un regard au fantôme.

Où il y avait des rebelles.

Mon sentiment de triomphe faillit me faire sourire. Les rebelles étaient bien là pour sauver le frère de Tenten, laquelle avait été sage comme une image. Il ne me restait plus qu’à jouer mon rôle jusqu’au bout. Je me sentis infiniment soulagée.

- Ça va, Sakura ? fit Naruto, le visage étrangement rouge. Sas’ke t’a laissé seule ici ? enchaîna t-il, sans me laisser le temps de répondre, visiblement furieux.

- Tu as vu le crapaud géant ? s’exclama Ino, me coupant à nouveau la parole. Un vrai crapaud géant, d’au moins une tonne !

Je jetai aussitôt un regard là où le crapaud se trouvait quelques instants plus tôt.

- C’est vrai que c’est ce nécromancien, Jiraiya ? fit Naruto, ayant apparemment oublié Sasuke.

Son visage juvénile reflétait une sorte d’angoisse mêlée d’excitation.

« Mon pauvre Naruto, si tu savais… » me dis-je.

En fait de nécromancienne, il en avait deux sous les yeux…

- Ne dis pas de bêtises. coupa Ino. Ils ont disparu.

Elle, en revanche, avait l’air terrifié.

- Pourtant, c’est ce qu’il a dit. observa Tenten, d’une voix laconique.

Trop laconique. Ne savait-elle pas jouer la comédie ? me dis-je, en lui lançant un regard appuyé – auquel elle répondit par un haussement d’épaules.

- Il bluffait. Il devait bluffer.

Ino paraissait au bord des larmes.

- Sans doute, dis-je, avant d’avoir pu me rendre compte de ce que je disais.

- Mais son crapaud…fit Naruto.

Il y eut un moment de silence – à l’intérieur de la pièce comme en dehors. Quand je tournai la tête, je vis que le fantôme avait disparu.

Probablement par peur de moi, ou pire encrore…pour aller rapporter sa nouvelle à l’Hokage…qui devait probablement déjà le savoir.

- On ne peut pas rester là. décréta tout d’un coup Ino, en s’écartant de moi.

Ses yeux bleus écarquillés étaient remplis de larmes.

- Pourtant Sasuke…commençai-je. Je veux dire, me repris-je aussitôt, les joues brûlantes, l’Hoka…

- Peu importe. coupa Ino. Ici, on est trop exposé. Allons rejoindre son altesse Hinata.

- Bonne idée, fit aussitôt Tenten.

Tu m’étonnes bonne idée.

Se rendait-elle compte que pour tous ceux qui combattaient les Vamps’, nous étions des collabos, elle et moi ?

- Je vous protégerai ! dit aussitôt Naruto, en bombant la poitrine.

Je dus retenir un geste d’agacement. Mis à part son aura très étrange, il avait l’air tout à fait ordinaire.

Cependant, je ne dis rien, et me laissai entraîner dehors.

Une odeur de souffre me prit aussitôt à la gorge, et je me plaquai une main devant la bouche.

- Nom de…murmurai-je, quand nous eûmes fait quelques pas.

Tout un mur était réduit à l’état de cendres, des arbres déracinés s’entassaient pêle-mêle…un nouveau boom fit vibrer le sol sous nos pieds, et un nuage de poussière s’éleva dans le lointain.

Un goût amer se répandit dans ma bouche.

Honnêtement, je n’aimais pas me sentir à découvert de cette sorte…si nous tombions sur des rebelles…Je jetai un regard à Tenten, dans l’espoir de lire mes sentiments dans son regard brun. Mais ses yeux étaient tellement emplis d’excitation qu’ils luisaient comme des diamants.

- Dépêchez vous ! fit Ino, qui avait l’air aussi effrayée que moi.

Nous traversâmes la cour au pas de course, ma main dans celle d’Ino. Tenten était évidemment en tête. J’entendais la respiration de Naruto derrière moi, juste derrière mon oreille.

Soudain, Tenten se figea. En une seconde, nous l’avions tous imitée. Elle fit un geste vague de la main, et je compris aussitôt. Me saisissant de la main de Ino, je plongeais vers un amas de débris dont je ne voulais pas connaître la nature. Sans que je sache quand et comment, Tenten et Naruto se retrouvèrent derrière nous.

- Qu’est ce qu’il y a ? souffla Ino, les yeux démesurément grands.

Tenten lui fit signe de se taire.

La seconde qui suivit, nous avions la réponse de Ino. Toute une troupe venait de surgir devant nos yeux.

Curieusement, j’avais espéré que ce soit des Vampires. Mais non. C’était des rebelles.

Ils étaient aisément reconnaissables à leurs uniformes couleur kaki, et au bandeaux sur leur front. Je n’ai jamais su ce que ce bandeau signifiait, toujours est-il qu’il est gravé de différents motifs, très souvent. Ino plaqua une main horrifiée devant sa bouche, alors que Naruto se raidissait, les muscles tendus comme pour bondir. Sans réfléchir, je posai ma main sur sa cuisse.

« Surtout ne bouge pas. » dis-je mentalement, en sachant très bien qu’il ne pourrait pas m’entendre.

Une femme menait la troupe.

Et le moins qu’on pouvait dire, c’est qu’elle avait une…sacrée paire de poumons, si vous me passez le terme. Le mot opulente ne suffisait pas tout à fait à la décrire. Ses cheveux blonds étaient coiffés en deux nattes, et son regard perçant scruta la cour.

- Tsunade-sama…fit une femme brune sur sa gauche.

Je ne sais quoi au juste, mais quelque chose dans la voix de cette femme me mit la puce à l’oreille. D’autant que la dénommée Tsunade répondit :

- je sais, Shizune.

« Deux nécromanciennes. » fit la voix de Tenten dans ma tête. « Et elles nous ont senti. »

Ma gorge devint sèche tout à coup.

Ce que je redoutais. Je ramenai nerveusement une mèche rose derrière mon oreille, ne les quittant pas des yeux.

« Allez vous en…allez vous en… » suppliai-je mentalement.

Elles devaient sentir que nous étions inoffensifs…si tant était que des collabos puissent être inoffensifs…

« Nous sommes des vôtres. » fis-je mentalement, mes yeux fixant la femme blonde. « S’il vous plaît… »

Un de ses sourcils blonds s’arqua lentement, mais ce fut le seul élément de son visage qui bougea.

Elle ne me croyait pas.

Elle ne me croyait pas ! Pourtant, j’étais une nécromancienne, c’était évident. Elle en connaissait des tas, de nécromanciennes, qui collaboraient avec des Vampires ?

- Equipe trois, prenez à gauche. Equipe sept à droite. Trouvez la moi. dit-elle subitement. Elle est dans les parages.

Les deux équipes se divisèrent aussitôt.

Je restai un moment proprement aphone, puis un hurlement de joie s’étrangla dans ma gorge.

- Shizune. dit-elle à la femme brune.

Celle-ci hocha la tête.

- Vous, Tsunade-sama ? fit-elle, l’air un peu perplexe.

La femme blonde fit lentement volte-face.

- Cet abruti aura probablement besoin d’aide. murmura t-elle.

- Quoi ? fit Shizune. Que…

Mais un immense boom l’empêcha de parler. Je dus me plaquer les mains sur les oreilles, tant la source du bruit paraissait proche. Quand je tournai la tête, tout mon corps se figea, et mes yeux s’arrondirent.

Deux immenses bêtes se faisaient face.

Un gigantesque crapaud couleur orangée, une immense pipe – oui une pipe !! – d’or à la bouche, face à un titanesque serpent couleur lilas pâle. Les deux bêtes fondaient l’une sur l’autre, se heurtant avec une puissance qui faisait vibrer le sol. Au-dessus d’eux, deux silhouettes voltigeaient l’une au-dessus de l’autre. Quand elles se séparèrent, je vis nettement Orochimaru. En face de lui, un homme massif à la chevelure argentée.

Le légendaire Jiraiya ?

- Sakura…souffla Ino.

Je suivis son regard, et dut retenir un cri de surprise. Une limace géante se tenait juste devant nous. Et sur elle, la femme.

- Tsunade. murmura Ino. Oh non…oh non…

- Quoi ? fis-je, agacée malgré moi.

Cette fille en savait plus que moi sur les nécromanciens ?

- Tu n’en as jamais entendu parler ? souffla Tenten, si bas que seule moi dut l’entendre.

- Quoi, elle est célèbre ?

Naruto avait l’air proprement fasciné par les bêtes géantes. Je résistai à la tentation de lui rappeler que ces choses allaient peut-être nous tuer.

- Une nécromancienne. fit Ino. Légendaire…comme ce Jiraiya…disparue…

- Tsunade…siffla la voix d’Orochimaru au-dessus de nous.

La femme resta immobile, le regard dur.

- Que fait l’un des chefs de la rébellion ici ? susurra Oro-serpent.

La femme resta stoïque. Ce ne fut pas le cas de Jiraiya.

- La mate pas ! aboya t-il. C’est moi, ton adversaire.

- On ne peut pas rester ici.

Tenten nous désigna rapidement une arcade à demi effondrée derrière nous.

- S’ils se mettent à se battre…

Je voyais exactement ce qu’elle voulait dire. Et fait rare, j’approuvais.

- Il n’a aucune chance. murmura Ino. Cette femme est réputée…je croyais qu’elle s’était suicidée après la mort de Jiraiya…

- sauf qu’il n’est pas mort. souffla Naruto, proprement fasciné.

- Des rebelles…

Ino avait l’air au bord de la syncope.

- Allons y ! fit Tenten, en reculant légèrement.

Je jetai un regard angoissé aux titans et à leurs maîtres. L’un d’entre eux allait-il se jeter sur nous ?

Je n’eus cependant pas le temps de réfléchir. J’eus même à peine le temps de prendre mon souffle. L’échine courbée, nous nous précipitâmes vers l’arcade. Mon cœur battait la chamade. À l’instant où tout mon corps était englouti par les ténèbres du couloir, un choc puissant retentit derrière nous, et des volutes de poussière nous engloutirent. J’entendis une sorte de sifflement strident, un sifflement de serpent, avant que je ne m’étale de tout mon long.

- Sakura ! fit aussitôt la voix tremblante d’Ino.

- Vous êtes vraiment maladroite. fit une voix glacée.

Je me raidis, et levai lentement la tête. Dans la pénombre de l’arcade se dessinaient trois silhouettes. Je reconnus sans peine celle de l’Hokage, suivi de Neji Hyuuga et de Shikamaru Nara.

L’Hokage se tenait à quelques mètres de rebelles ! Si je hurlais, peut-être que…

- Debout. ordonna t-il d’une voix froide.

Comme je tardai à m’exécuter, il me saisit par le bras et me força à me remettre sur mes deux jambes. Devant moi, Tenten sanglotait dans les bras du Hyuuga.

« Et moi qui la disait mauvaise comédienne. » me dis-je.

Neji Hyuuga lui caressait les cheveux, mais ses yeux blancs ne quittaient pas l’Hokage.

- On ne part pas sans elle. dit-il d’une voix glacée.

- On ne peut plus rien faire. répliqua Shikamaru Nara d’une voix traînante. Les Rebelles ont libéré les prisonniers et coupé tout accès aux appartements royaux. Sa Majesté ne peut rester ici…vous devez vous replier immédiatement et laisser la place aux ANBU.

Je jetai un coup d’œil à Sasuke, et tressaillit. Des flots d’un rouge sang avaient envahi son regard noir, qu’il tenait rivé sur les silhouettes massives.

- Orochimaru ne sortira pas vainqueur. prophétisa t-il d’une voix calme. Manda ne peut rien, seul, face à ces deux géants. Il mourra.

- Hé bien, qu’il meure. répliqua Shikamaru, qui jetait des regards nerveux autour de lui. Majesté, vous devez vous retirer…

Sasuke baissa ses yeux rouges sur moi.

J’eus la soudaine sensation d’être une petite souris devant un serpent. Des arabesques noirs affleuraient à la surface de sa peau.

- Majesté non ! s’exclama Shikamaru, d’une voix affolée.

Sasuke se pencha sur moi – et l’Hokage m’embrassa. J’eus la sensation que de la lave en fusion venait de se déverser dans mes veines. Mes bras s’enroulèrent machinalement autour de son cou.

- Soyez prudente. murmura t-il doucement, contre mes lèvres. Je n’ai pas encore eu ce que je voulais de vous.

Je clignais bêtement des yeux.

Mes lèvres étaient brûlantes. Mes joues, mes bras…mon corps tout entier était en feu.

- Nara, je vous les confie. dit-il. Faîtes en sorte qu’elles quittent le palais et partent pour Suna ce soir même. Nous ne partirons sans avoir arraché Hyuuga Hinata à ses ravisseurs.

- Majesté ! s’exclama Shikamaru Nara. C’est…

Sasuke Uchiha lui lança un regard rouge, et il soupira.

- Entendu. dit-il, sa nonchalance retrouvée.

- Hyuuga. fit l’Hokage.

Les deux hommes s’envolèrent littéralement vers le plafond de l’arcade, et disparurent comme des ombres silencieuses.

Ma main s’éleva lentement, se posa contre mes lèvres.

Jamais personne ne m’avait embrassé comme ça. Ce Vampire m’avait embrassé, et j’avais aimé ça…j’avais…

- Par ici. fit brutalement la voix de Shikamaru Nara.

Comme il parlait, un brusque nuage de poussière balaya soudain le sol, m’obligeant à fermer les yeux. Quand je les rouvris, Nara avait ouvert une sorte de passage secret dans l’arcade, dévoilant des escaliers aux marches humides.

- Ils ont capturé Hinata ? fit soudain Naruto.

Il était devenu pâle, et ses yeux bleus étaient écarquillés. Ino passa une main tremblante autour de son cou.

- Je ne pars pas sans elle. déclara brutalement le blond. Je ne pars pas sans Hinata !

- Et tu vas faire quoi ? répliqua froidement Nara. Courir pour aller la sauver et mourir ?

- S’il le faut !

Les explosions se multipliaient autour de nous. Je jetai un coup d’œil à Tenten. Elle semblait sonnée.

- Vous croyez qu’ils vont lui faire du mal ? demanda t-elle soudain.

Bizarrement, j’eus la sensation qu’elle ne jouait pas la comédie. En fait, même moi, je me sentais mal. Mon euphorie s’était transformée en une sorte de peur et de malaise.

Je savais que si ils tenaient Hyuuga Hinata, les rebelles ne lui feraient aucun cadeau… et les Youkais, dans tout ça ?

Que devenait ce Kiba ?

- Sa Majesté la ramènera…ne m’oblige pas à utiliser la manière forte, Naruto.

Je doutais fort que Shikamaru Nara soit capable de faire quoique ce soit à Naruto. Aussi décidai-je d’intervenir.

- Reste avec nous, Naruto, s’il te plaît. murmurai-je.

Il posa ses yeux trop bleus sur moi.

- Sakura-chan…murmura t-il.

Il avait peur, c’était visible dans ses yeux. Mais pas peur pour lui-même. Peur pour moi, pour Hinata…pour nous. Sans réfléchir, je le pris dans mes bras.

- Tout ira bien. dis-je.

Les rebelles avaient libéré le fils de Hatake Kakashi. Ils avaient peut-être occupé le château des Hokage…la première vraie victoire depuis des siècles.

La réapparition de deux légendes parmi les Nécromanciens. C’était peut-être le début de la fin…pourquoi donc me sentais-je si mal ?

« Tu crois qu’il va revenir ? » fit tout à coup la voix de Tenten dans ma tête, juste avant que je ne m’engouffre dans l’humidité noire du passage.

Il ?

Neji Hyuuga ?

Oh ciel.

 

Voilà…mon grand ( petit) retour. Je ne suis pas contente de ce chapitre, en fait.

Je sais que j’ai mis du temps. Mais admettez qu’un concours blanc et des vacances survoltées, ça aide à ne rien faire…en fait, je suis en deuxième année de prépa, et je risque de ne plus publier qu’un chapitre toutes les deux semaines.

 

Bisous à tout le monde, et vraiment désolée pour la lenteur…j’essaierais de ne plus vous refaire le même coup – surtout que je sais ce que l’on ressent…

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales