Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 175 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 107 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1721 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sous la Lune Rouge Auteur: Llevann Vue: 73804
[Publiée le: 2008-01-05]    [Mise à Jour: 2010-04-12]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Surnaturel Commentaires : 285
Description:
Apres la Quatrieme Guerre Mondiale, les Vampires regnent sur Konoha. Haruno Sakura et Hatake Tenten entrent dans la résistance - et se voient assigner une premiere mission totalement inattendue ( et completement suicidaire) : assassiner l'Hokage.

Nouveau Chapitre : "Tandava".
Crédits:
Personnages issus de Naruto de Kishimoto.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

La Sélection II

[3130 mots]
Publié le: 2008-01-06Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Après trois minutes d’enfer mises à traverser l’immense sale circulaire, on nous conduisit à une salle contingente, plus petite, et moins somptueuse.

Mais n’empêche que les lambris sombres, les tentures chatoyantes et brodées semblaient conçues pour impressionner n’importe quel gosse issu des ghettos humains…soit la majorité d’entre nous.

À côté de moi, Tenten poussa un long soupir.

« Je n’aurai jamais cru dire ça, mais ce vampire a bon goût, hein ? » fit sa voix dans ma tête.

Je jetai un regard à la porte qui venait de se refermer.

Dans quelle galère nous étions nous fourrées ?

Je revis le regard de l’Hyuuga pesant sur Tenten…

- Ten, murmurai-je. Tu as…remarqué…le conseiller Hyuuga.

- Hein ?

Elle me lança un regard ahuri.

- De quoi tu causes, ma vieille ?

Hein ? Ce fut mon tour d’être ahurie.

- Le conseiller Hyuuga a passé au moins deux minutes à te reluquer, ma pauvre ! m’exclamai-je. Comment t’as fait pour passer à côté ?

- Hé ?

Ses yeux bruns s’arrondirent.

- quand ça ? fit-elle.

Mais je n’eus pas le loisir de répondre.

- Vous deux ! fit une voix furieuse.

je sus de qui il s’agissait avant même de tourner la tête. La Vampire aux cheveux rose foncé. Comment s’appelait-elle déjà ?

- Karin. chuchota Tenten.

Ah oui. Comme ça.

Elle avait l’air absolument furieuse. De petites veines saillaient sur ses tempes.

- Ça vous a plu, hein, de me ridiculiser ? persifla t-elle, ses yeux lançant des éclairs.

Je baissai la tête, et priai en mon fort intérieur pour que Tenten adopte le même profil bas. On n’avait pas intérêt à se mettre cette femme à dos – elle semblait posséder un certain pouvoir sur les femmes humaines du palais.

Mais Tenten n’a jamais été du genre à réfléchir quand il le faut, ainsi qu’elle ne tardât pas à me le rappeler.

- Nous ? s’exclama t-elle. Mais quand ça ?

- quand ça ? fit la Vampire, en baissant dangereusement la voix.

Elle eut un petit rire aigre.

- quand ça ? cria t-elle. Quand ça ?

Elle se tourna vers moi, les yeux presque exorbités.

- Qu’est ce qui vous a pris de fixer l’Hokage comme cela ? cria t-elle. Où avez-vous été éduqué ?

- Je suis désolée, mais il me regardait. murmurai-je, en essayant de garder un profil humble malgré la colère qui bouillonnait en moi.

Elle parlait de mon éducation ? Elle, une Vampire ? Elle, une de ceux qui m’avaient privé de parents, qui jetaient les orphelins sur les routes ?

- Il vous regardait ?

Elle éclata de rire.

- Il ne vous regardait pas, pauvre sotte ! fit-elle. Comment aurait-il pu vous regarder ? Vous n’êtes qu’une pauvre et minable petite humaine ! Regardez vous ! Il ne vous regardait pas, je vous assure ! Le Maître ne regarde jamais personne. Quant à vous.

Elle se tourna vers Tenten.

- Le Seigneur Hyuuga a été, comme tant d’autres, choqué par votre manque de politesse et de prestance.

- De pres…prestance ? fit Tenten, en s’étranglant presque sur le mot.

« Tenten. » fis-je mentalement.

Bon sang, c’était bien notre chance. Non seulement on avait une mission secrète colossale, mais en plus, il fallait qu’on se fasse remarquer et crier dessus dès notre arrivée.

- Désolée. dis-je, en essayant de mettre le maximum de sincérité dans ce mot que j’étais loin de ne pas penser.

Mais je n’étais pas désolée vis-à-vis de cette vamp’ à la couleur de cheveux plus horribles encore que la mienne. J’étais désolée vis-à-vis du chef de la rébellion, et de tous ceux qui comptaient sur moi…je me jurai de ne pas les décevoir, quitte à ramper devant cette chipie.

Si c’était pour inverser l’ordre des choses…

- Hum. fit-elle, en me scrutant. Excusez vous vis-à-vis de vous-même…

Elle eut un sourire cruel.

- Vous avez insupporté les princes, et aucun courtisan n’aura le courage de vous prendre, après ça. Je me demande où vous allez finir…

Une expression de profonde jouissance se peignit sur ses traits, et elle s’éloigna.

Mais ses paroles m’avaient plus atteinte que je ne l’aurais voulu.

Et si elle avait raison ? Et si personne ne voulait de nous ? La rébellion pourrait-elle… mais certainement pas ! Il n y avait certainement pas de rebelles dans cette salle… d’où le fait qu’ils aient dû envoyer des émissaires déguisés.

« Du calme, Saku. » fit Tenten dans ma tête. « L’Uchiha te regardait bien, je t’assure. »

Si elle avait espéré me réconforter, c’était raté.

« Tu penses qu’il a pu lire nos intentions dans ma tête, et que c’est pour ça… »

- Sakura ! soupira t-elle.

- En tous cas, vous ne passez pas inaperçu, toutes les deux ! gloussa une voix moqueuse.

La chipie aux cheveux rouges me faisait face.

- Non seulement vous êtes accoutrées comme des villageoises…commença t-elle.

- Parce que t’en as déjà vu, toi, des villageoises ? riposta Tenten. T’es déjà sortie de ta ville ?

- Et vous, vous êtes déjà sortie de votre ghetto ?

- Silence. fit la voix sans répliques de Karin.

Tayuya se tut aussitôt, mais on voyait dans son regard qu’elle était sûre que moi et Tenten finirions dans le Bétail, comme elle-même ne doutait pas d’être acceptée par le grand Hokage.

Courage, ma fille.

Mais je me sentais plutôt mal moi-même.

Je venais à peine de débarquer, et ma mission me semblait déjà en danger.

- Nous allons vous offrir un dîner. annonça Karin. Ensuite, je vous répartirai selon la liste qui m’aura été fournie.

Elle sourit – un sourire glacial.

- Le Seigneur Hokage et le prince Hyuuga feront leurs choix en premier, ensuite, ce sera le tour des autres seigneurs de la cour. Mais il se peut…que vous ne soyez toutes pas prises.

Son sourire se fit sadique.

« Bon sang. »

Un frisson me courut le long de la peau. La garce avait exactement l’effet recherché…d’autant plus que j’avais l’impression que cette phrase était spécialement pour moi et Tenten.

- C’est magnifique. soupira mon amie.

- Hein ?

Je me tournai vers elle, stupéfaite – imitée en cela par toutes nos voisines immédiates.

Mais Tenten n’écoutait pas le discours, elle fixait une grande table à cinq mètres, chargée de victuailles. Ses yeux brillaient de plaisir.

- Vous m’écoutez ?

La vamp’ était en train de perdre la tête. Elle avait une grimace qui aurait pu me faire rire, si elle ne découvrait pas deux crocs puissants et menaçants.

C’était bien une Vampire.

Je résolus aussitôt, à la vue de ces crocs, d’être plus sage.

« Tenten… » suppliai-je mentalement.

« Ben quoi, j’ai faim ! » protesta t-elle. « Et cette affreuse bonne femme…tu ne veux quand même pas que je l’écoute ? C’est une ratée qui prend plaisir à terroriser les gens ! »

« Tenten ! »

« Ecoute, Saku. On va réussir, d’accord ? Même si on nous jette dans le Bétail. »

Hum. J’aimais pas trop penser à cette éventualité.

«  Tu te fais trop de soucis. Comme toujours. On est là, Saku…détends toi. On va y arriver. »

Ouais, facile à dire, mais c’était moi, la titulaire de la mission. Je ne sais pas si Tenten est arrivée ici du fait de son propre mérite ou si les Rebelles ont noté que c’était mon amie et ont décidé de lui donner un coup de pouce, mais c’était ma mission. C’était donc normal que je me fasse du souci. Mais je préférais ne rien dire à Tenten…de toutes façons, elle s’en ficherait.

- Bien, passez à table. fit Karin. Vos noms sont inscrits en face de chaque siège. Allez y.

Tenten bondit aussitôt vers la table – et je n’eus d’autre ressource que de la suivre.

Malheureusement – était-ce vraiment un hasard ? je suis sûre que c’est cette vamp – Tenten et moi ne nous trouvions pas côte à côte.

Tenten était coincée entre une fille aux cheveux noirs et aux joues rouges et une blonde peu amène. Quant à moi, je me retrouvais voisine de Tayuya. L’autre…n’avait aucune importance. Tayuya aussi, d’ailleurs, décidai-je, en rivant mes yeux sur mon assiette.

Mais Tayuya semblait penser que j’avais de l’intérêt, moi !

- Tes cheveux ont une drôle de couleur. siffla t-elle. C’est immonde ?

- C’est mieux que tes cheveux. dis-je.

Je suis comme cela…je déteste qu’on se moque de moi – surtout si ce sont des moqueries tout à fait justifiées.

Du coup, je regrettai mon foulard. Mon beau foulard tout noir…

Pour compenser le manque qui me nouait la gorge, j’empilais une quantité impressionnante de pommes vapeur dans mon assiette, trois filets de mouton et une cuillère de sauce moutarde. Je suppose qu’il y avait d’autres plats tout aussi bons… mais je préfère m’en tenir à ce que je connais.

- Moche, mais aussi goinfre. ironisa Tayuya, qui  avait pris d’un ragoût que je ne connaissais pas.

Encore une vérité gênante. Décidément, elle ne s’améliorait pas.

- Je ne serais pas ici si j’étais aussi moche que tu le dis. répliquai-je.

Elle eut un rictus malveillant.

- Toi et ta copine, vous venez des ghettos, hein ? fit-elle. Vous venez sûrement de ces quartiers mal famés…vous en avez les manières.

- Et toi, t’es d’une famille de…

Je me mordis la langue.

J’avais failli dire de collabos. Et j’allais foutre ma mission par terre. La petite maligne que je suis…

- Laisse tomber, marmonnai-je.

Elle eut un sourire, du genre hou hou je lui ai cloué le bec !

Ah, si ça pouvait lui faire plaisir…je décidai qu’il valait mieux ne pas mettre ma mission en péril en répondant comme j’avais envie de le faire. Heureusement que Tenten n’était pas à ma place…

En parlant de Tenten, elle avait pris une assiette deux fois plus impressionnante que la mienne, et discutait avec animation avec sa voisine.

- Tu t’appelles Ayane, c’est ça ? disait-elle. J’avais jamais essayé les pommes de terre avec cette sauce…c’est vachement bon…

Et dire qu’elle se flattait de ne pas accorder son amitié sur des prétextes futiles.

- Mon père tient un restaurant de ramens, alors…murmura Ayane. Ichiraku, vous connaissez ?

- Heu…non. Je suis pas trop ramens, mais cette idée sur les pommes de terre…

Je détournai les yeux, alors que Tayuya ricanait – un ricanement qui ressemblait plus à un toussotement.

« Tu veux que je t’offre un sirop pour la toux ? » faillis-je dire.

Mais grâce au ciel, je me repris à temps – et surtout, elle ne fit aucun commentaire, se tournant vers sa voisine.

- C’est ta couleur de cheveux naturels ? demanda une voix timide sur ma gauche.

La voisine que j’avais jugé si peu digne d’intérêt me regardait de ses grands yeux bleus.

- Heu…oui. dis-je.

Hélas.

- Ils sont vraiment magnifiques. dit-elle, avec un petit sourire.

- Ah bon ?

Elle pouvait se vanter de m’avoir cloué le bec.

- Je…ahem…merci. fis-je finalement. Je m’appelle Haruno Sakura.

- Yamano Tsuki, enchantée. fit-elle, rougissante.

Par la suite, j’appris que Tsuki travaillait à l’extérieur d’un dôme, et qu’elle n’avait pas subi la sélection devant le portail. Son patron l’avait envoyée directement ici, sur ordre de Karin, qui avait remarqué sa beauté lors d’une inspection.

Cela me rappela que toutes les filles ici n’étaient pas des volontaires… Certaines avaient subi l’un des adages préférés des Vampires – ne demandez l’avis de personne, c’est une perte de temps.

Furieuse, j’avalai mon dessert en deux temps trois mouvements.

- Vous allez vous rendre malade…protesta Tsuki.

- Mais non, ça va, j’ai l’habitu…commençai-je.

- hum, hum.

Karin venait de m’interrompre avec un ignoble raclement de gorge.

- J’espère que vous êtes contente de votre repas. dit-elle. Apparemment, certaines d’entre vous ont apprécié.

Elle lança un regard clairement ironique à Tenten, qui lui répondit par un sourire radieux.

J’adore mon amie.

- La liste n’est pas encore arrivée, fit Karin. Mais elle ne devrait pas…

- En fait, elle est là ! annonça une voix claironnante.

Un battant dissimulé dans les lambris pivota sur ses gonds, et une jeune femme s’avança dans la pièce, ses longs cheveux blond pâle flottant derrière elle. La première chose que je remarquai chez elle fut ses yeux en amande, d’un bleu cristallin extraordinaire.

Et elle ne dégageai pas la froide aura de Karin…elle ne dégageait rien du tout.

« Humaine. » compris-je.

Une collabo…et une superbe collabo, remarquai-je.

Pourquoi n’avais-je pas de foulard ? Pourquoi avais-je ce grand front et ces cheveux ignobles ?

« En tous cas, mieux vaut être moche que collabo. » me souffla une petite voix.

J’étais parfaitement d’accord.

- Ino. grinça Karin. Ne me dis pas que…

Ses yeux s’arrondirent.

- Ils ont pris une décision ? fit-elle. Donne moi la liste.

- Oh, je vais leur annoncer moi-même. dit gaiement la blonde, en se dirigeant vers la table.

Le visage de Karin se ferma.

- Comme tu veux. maugréa t-elle pourtant.

- Merci.

La blonde nous lança un sourire charmeur et lumineux.

- Bonsoir, tout le monde ! dit-elle. Je m’appelle Yamanaka Ino, mais vous pouvez m’appelez Ino, comme tout le monde. Je sais que vous voulez devenir intimes des princes…et bien que je ne le sois pas…

Pas possible. Cette femme n’était ni une Mordue ni une femme d’un harem quelconque ? Et moi qui croyais que les Vamp’ sautaient sur tout ce qui ressemblait à une jolie femme !

- J’ai, ainsi que Karin, la charge des harems des princes et des bulbes – les maisons réservées aux Mordues. continua t-elle. Je suis également la secrétaire particulière – Karin ricana – du conseiller Nara. Et c’est moi qui vais vous annoncer votre destin !

Son sourire s’élargit, et elle sortit un morceau de parchemin roulé du revers de sa longue et chouette veste bleue.

- Cette année a été extraordinaire, il faut dire. dit-elle. D’ordinaire, il leur faut des heures pour prendre une décision…mais ils savaient plus ou moins ce qu’il voulait. Vous avez fait fort, les filles, félicitations !

Il y eut quelques gloussements, et Tayuya parut satisfaite, comme si le compliment s’adressait personnellement à elle.

Pauvre cruche.

- inutile de maintenir le suspense, Ino. fit Karin.

J’étais d’accord avec elle.

Cette femme tenait dans ses mains les conditions de l’accomplissement de ma mission. Facile, difficile…ou quasiment impossible – si je me faisais tuer, je veux dire.

Je jetai un coup d’œil à Tenten. Si son visage semblait décontracté, ses yeux, eux, avaient un éclat que j’identifiai sans peine. De l’anxiété.

Ce n’était pas fait pour me rassurer.

Je décidai de baisser les yeux sur mon assiette, et d’attendre sagement, comme une bonne fille.

( Je pourrai m’arrêter là, pour le plaisir, mais non, je continue ^^)

- Hé bien, dit Ino, allons y. Prêtes ? Bon. Sachez que je vais du Seigneur le moins important au plus important…et celles qui n’entendront pas leurs noms, hé bien…

Karin eut un sourire malsain.

Ino haussa les épaules.

Ma mâchoire se crispa.

Pourvu que…pourvu que mon nom soit cité…et pourvu que…

- Ame Kin. dit-elle. Vous allez au harem du Seigneur Yuki. Et les trois filles suivantes, vous aurez l’honneur de rejoindre le rang de ceux qu’on appelle communément Mordues…

Au fur et à mesure que les noms s’égrenaient, je devenais de plus en plus nerveuse. Curieusement, à chaque fois qu’elle annonçait un Seigneur, je priai de toutes mes forces pour ne pas figurer sur sa liste. Mais quand j’apprenais que je n’y figurais pas, je ne pouvais m’empêcher de me sentir nauséeuse…et si personne ne voulait de moi ?

Appelez ça la complexité de l’humanité si vous voulez, pour moi, c’est de la bêtise.

- Et enfin, le haut du tableau ! fit Ino.

Le haut du tableau ? Déjà ?

Je regardais  autour de moi.

Mais nous étions au moins encore une dizaine !!

- J’adresse mes félicitations à ces filles ! poursuivait Ino. Elles ont réussi à séduire les plus grands !

Tayuya eut un sourire fier. Cette fille avait apparemment décidé de me rendre dingue !

Mais quand son nom fut effectivement cité, je crus défaillir.

Pour de vrai ?

- Vous allez à l’intime du seigneur Hokage, le conseiller Orochimaru. annonça Ino.

Je retiens un beurk bien senti.

Ce serpent ? J’aurais encore préféré aller au bétail !

« Je ne savais pas que lui aussi choisissait ! » fit Tenten dans ma tête, alarmée.

Effectivement, je n’y avais pensé non plus. Je me mordis l’intérieur des joues.

Le monde semblait décidé à m’abattre…

- Hatake Tenten !

Je sursautai, les yeux écarquillés. Tenten ?!

Je dû me faire violence pour ne pas me tourner vers elle en catastrophe – mais je me tournai quand même vers elle. Elle était blafarde.

Tenten…quoi Tenten ?

- Félicitations, Hatake Tenten ! dit Ino. C’est magnifique ! notre Seigneur n’avait pas choisi de compagne humaine depuis…longtemps.

Elle se tourna vers Karin, comme pour chercher une précision.

Mais cette dernière se contenta de jeter un coup d’œil au parchemin, et devint encore plus pâle – je ne croyais pas ça possible.

- Vous avez été choisie par le prince et grand conseiller Hyuuga Neji. annonça gaiement Ino.

- le prince Hyuuga…souffla Tayuya, pâle comme une morte.

Même Tenten n’en revenait pas.

Moi non plus d’ailleurs…ainsi, c’était ce que son regard cachait. Tenten lui avait tapé dans l’œil…peut-être que quelqu’un d’autre l’aurait vite compris, mais j’avais du mal à imaginer qu’un être assoiffé de sang comme Hyuuga puisse avoir apprécié les poèmes de Tenten – ou même son physique.

Mon sens pratique ne tarda pas à reprendre le dessus sur ma stupeur. Au moins, Tenten était dans la baraque. Et elle avait été choisie par un des proches de Uchiha. Ça s’annonçait bien…mieux que je ne l’avais espéré.

- Et j’ai encore mieux ! annonça Ino. Notre grand Hokage a fait trois choix ! Yamano Tsuki et Mamari Reika…comme mordues. Mais fait extraordinaire, il a choisi quelqu’un pour son harem ! C’est pas souvent, hein, Karin ? Avec l’opinion qu’il a des humains…

Karin déglutit difficilement.

- Mademoiselle Haruno Sakura, vous êtes l’heureuse élue !

- Hé ?

Je me raidis, comme heurtée de plein fouet par un camion-citerne chargé de kilos d’ananas.

- Q…quoi ? bégaya Tayuya.

- Choisie par l’hokage ! confirma Ino. Félicitations.

Moi…choisie par l’hokage…moi !

Choisie par Sasuke Uchiha.

Moi.

Mes mains tremblaient.

Autour de moi, quelques filles s’étaient mises à applaudir – Tenten en tête. Les autres devaient prendre mon choc pour de l’émotion.

En fait, c’était de l’émotion.

Comment donner un nom différent au choc de ma vie ?

Choisie par Uchiha Sasuke.

Je serais près de lui. Si c’était un coup de la Rébellion, c’était vraiment bien manœuvré. J’étais parfaitement placée pour pouvoir…

- Bien, nous allons vous conduire à vos nouveaux appartements ! fit Ino. Quant à celles qui n’ont pas été choisies…je m’en charge.

- Quoi ?

Karin semblait outrée.

- Mais…

- je m’en charge, point, coupa Ino, toujours gaiement, mais avec autorité.

Je déglutis difficilement.

Très bien. Je serai dans le giron de Uchiha Sasuke…et j’allais pouvoir faire ce pour quoi j’étais là.

Pour une fois, la vie – ou la rébellion – avait bien fait les choses.

 

Voilà !!

J’espère que ça vous a plu !! Laissez moi un ou deux coms’ pour la route !!

Gros bisous ! Et pardon pour les fautes, si il y en a .

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales