Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sortez moi de la nuit !
[Histoire Terminée]
Auteur: Uzumaki_Raymond Vue: 39935
[Publiée le: 2005-07-22]    [Mise à Jour: 2006-03-05]
13+  Signaler Général/Romance/Action-Aventure Commentaires : 168
Description:
Après l'échec de la mission de sauvetage de Gaara, Naruto rentre désespéré à Konoha, lorsque tout à coup, il croise un ange... De plus, il ne peut pas se reposer, il est temps de ramener Sasuke ! Naruhina.
Crédits:
Naruto ne m'appartient pas... C'est con, je cracherai pas sur l'argent des droits. :)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Petits combats entre amis.

[5924 mots]
Publié le: 2005-10-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

            Désolé les ptits loups de ce retard mais bon le rythme va sérieusement ralentir dorénavant. Passons aux réponses de vos petits commentaires.

 

Naku : Merci, même si je trouve mon examen jounin trop proche du chuunin, je ne voyais pas quoi faire d'autre vu que la survie est la confrontation à d'autres est la raison même de l'existence des ninjas… Enfin bon merci en tout cas d'apprécier mon petit examen. Tchuss.

 

Uzumaki Cali : Merci de tes encouragements, ça fait plaisir, par contre je trouve que Chouji n'a pas fait que de la figuration, je me suis efforcé de ne pas le cantonner au rang de faire valoir. Enfin bon, c'était peut être pas assez bien retranscrit.

 

Kiri no Kuni : Tous les hommes ne sont pas des cochons, certains sont roman… Non en fait non, t'as raison… lol, tchuss.

 

Taahoma : Cesse de te languir jeune fille (pour une fois qu'une personne du sexe opposé se languit de moi…) la suite arrive maintenant. Bises.

 

Bouh : Et oui, j'ai révélé ce terrible secret, la CIA m'avait demandé de ne pas le dévoiler, mais l'appel de la vérité fut plus fort… Tchuss.

 

Final_Naruto : Et bien voilà qui va peut être te combler, tchuss.

 

Pyro : Alors comme ça ma fic fait passer les problèmes d'articulation… C'est la première fois que j'entends ça… Je devrai être rembourser par la sécu alors (et par la même être payé !). Enfin bon rétablissement devant ce nouveau chapitre.

 

Mikado-san : Alors tu lis ma fic pendant la philo et les maths… ahlala c'est pas super super sérieux tout ça… En plus c'est très bien la philo, et les maths aussi (non j'déconne). Bises.

 

            Place maintenant à ce nouveau chapitre, alors pour vous donnez une idée d'ensemble… Hummm ça commence par un peu de combat, au milieu, ça se bat sérieusement, et pour finir, y'a quelques échanges de coups. Voilà je pense que les amateurs de films de Vandamme (ce grand philosophe…) vont être aux anges, bonne lecture.

 

 

            Chapitre 18 : Petits combats entre amis.

 

 

            Naruto se réveilla doucement en même temps que le soleil venant inonder l'île de lumière. La plupart des autres ninjas n'avait pu aussi bien dormir et étaient déjà sur le qui-vive. Sasuke avait laissé Ino dormir un peu plus longtemps car la première journée et leur premier combat l'avait épuisée, elle n'avait décidément pas le niveau. Cela faisait maintenant trois ans qu'il n'avait plus côtoyé la médiocrité, mais bon, il avait évolué depuis le temps, il savait que devenir fort n'était pas le seul objectif valable dans une vie et que le respect ne se mesurait pas à la puissance d'un homme. Mais bon, en l'espèce, c'était la seule chose qui comptait, il maudissait le monde entier de lui avoir mis un boulet entre les pattes mais savait qu'il parviendrait tout de même à ses fins.

 

« Bon j'ai ramassé assez de bois, de fruits et la mère à bambi* nous rassasiera largement jusqu'à la fin de l'examen… » Il fut brusquement sorti de ses pensées par un cri étouffé mais tout à fait reconnaissable. « Merde, Ino, elle est capable de me faire rater si elle arrive en trop mauvais état ! » Il bondit à travers la forêt et rejoignit en à peine quelques secondes sa coéquipière qui était dorénavant à la merci d'un ninja masqué. Il allait lui fracturer le genou.

 

           Sasuke ne prit même pas la peine de scruter les environs afin de détecter le coéquipier de l'agresseur et se rua sur lui. Ce dernier ne put que relever la tête dévoilant de fait un masque d'oiseau de couleur grise qui recouvrait son visage et se le protéger avant d'être projeté par un terrible coup de pied fouetté du droit. L'ennemi se leva avec les avant bras encore flageolants du choc qu'ils eurent à amortir.

 

« Alors c'est toi le jounin qui doit nous attaquer ? » Remarqua Sasuke.

 

« Oui, et je peux te dire que ta copine n'a pas le niveau. »

 

« Peut-être mais tu n'auras plus l'occasion de la mettre hors service, elle doit tenir debout si je veux obtenir le titre de jounin. » Il esquissa un sourire puis reprit « Et c'est pas toi qui pourras m'en empêcher… Neji ! »

 

« Alors tu m'as reconnu… Traître ! »

 

« Je croyais que t'allais essayer de me faire confiance. » Dit il sans trahir la moindre émotion.

 

« J'ai dit ça devant Naruto et parce que je ne voulais pas me donner en spectacle devant tant de monde ! »

 

« Je me suis excusé devant vous tous une fois, mais puisque tu n'es pas convaincu, je vais te prouver ma loyauté au village en faisant tout pour réussir cette épreuve. » Fit il en se mettant en position de combat et en enclenchant son sharingan.

 

« Nous allons voir qui des Uchiwa ou des Hyuga sont les plus forts ! » Répondit Neji en se mettant dans la position bien singulière du Jûken et activant sa technique héréditaire.

 

Cette dernière phrase provoqua un éclat de rire chez Sasuke, quand il se calma il rétorqua. « Comme s'il subsistait encore le moindre doute là-dessus ! »

 

            Ce sarcasme mit Neji hors de lui, il fonça tête baissée contre l'unique héritier du sharingan, referma son poing droit en laissant tendus son index et son majeur et plia son bras. Il le tendit au dernier moment pour atteindre la coignissure entres le pectoraux et l'épaule gauche de son adversaire. Malheureusement pour lui, le sharingan à trois branches avait déjà informé son possesseur des intentions de son ennemi et simultanément, il fit un léger pas de côté sur la droite et attrapa le poignet de son ennemi de sa main gauche. D'un coup sec de sa main gauche, il tordit le bras de son adversaire qui fut déstabilisé. Sasuke, profitant de la perte d'équilibre et de la vitesse de Neji, lui fit un léger croche pied. Neji volait désormais juste devant son adversaire, Sasuke arma son poing, on put lire l'effroi dans les yeux du jeune Hyuga sachant qu'il ne pourrait parer ce coup. Voyant ça, Sasuke sourit et ne fit rien finalement, il laissa Neji s'écraser lourdement au sol. Ce dernier ne put amortir la chute car il pensait se prendre un coup durant sa brève lévitation.

 

« Ne te moque pas de moi ! » S'égosilla Neji en se relevant.

 

« Bah je ne peux pas compter sur toi pour avoir un combat potable donc il faut bien que je m'occupe… » S'amusa Sasuke.

 

« Je vais te faire regretter ces paroles ! » Neji prononça ces paroles s'élançant contre son adversaire.

 

            Le combat ne continua qu'au taïjutsu, Neji pouvait difficilement faire autrement et Sasuke voulait tester ses capacités contre un spécialiste. Leurs vitesses étaient toutes deux impressionnantes et égales, à ceci près que grâce à sa pupille, le jeune Uchiwa avait toujours un temps d'avance. Cependant, les coups si brefs et si peu communs du génie Hyuga l'empêchait de tirer pleinement parti de cet avantage, c'est comme cela qu'ils s'épuisèrent dans ce combat acharné. La différence la plus marquante venait de l'endurance des deux combattants, en effet, Sasuke avait de bien plus grandes réserves de chakra, et alors que sa respiration commençait tout juste à se saccader, son adversaire lui, suait déjà à grosse gouttes. Ils s'interrompirent au bout de trois minutes d'intenses échanges.

 

« Examinateur, je mérite le titre de Jounin ? » Fit un Sasuke provocateur.

 

Neji baissa l'espace d'un instant ses yeux et refixa son ennemi de plus belle. « Tout ce que tu vas gagner c'est un séjour à l'hôpital… » Il se remit en position puis dit « Tu es dans l'aire de mon Hakke ! »

 

« Jûken, les soixante quatre points du Hakke ! »

 

            En un clin d'œil, il plaça les deux premiers coups d'une longue série dans  le torse de Sasuke, ce dernier n'ayant rien vu venir. Les deux premiers points étant passés, il ne pouvait que subir l'intégralité de l'enchaînement jusqu'à sa conclusion. Il fut projeté cinq mètres plus loin et ne put se mettre qu'à genoux. Il regarda Neji, sourit et dit.

 

« Décidément, tu ne voulais pas que je devienne jounin… » Puis il disparut dans un nuage de fumée, le vrai Sasuke apparut juste à côté de Neji, et d'un puissant revers du poing l'envoya s'écraser contre le tronc d'un arbre plus que centenaire. Tous les os du dos du jounin craquèrent sous le choc, et il toussa une gerbe de sang, plus une goutte de chakra ne coulait en lui.

 

« Le génie Hyuga… C'est usurpé comme appellation je trouve, tu ne sais faire que du taïjutsu, et tu ne fais partie que de la branche secondaire de la famille Hyuga… Les deux mots sont donc critiquables… » Se moqua-t-il en se rapprochant de son adversaire. Il attrapa sa touffe de cheveux et lui glissa à l'oreille « Tu n'as plus intérêt à remettre ma loyauté en question, la prochaine fois je serai moins gentil ! »

 

            Puis il partit réveiller sa coéquipière, en chemin il s'adressa une dernière fois à Neji « Au fait, ne t'inquiète pas pour ton égo, je n'ai utilisé le clone que pour la dernière attaque. Naruto m'a dit que c'était la technique parfaite pour s'amuser pendant les combats en voyant le regard triomphant puis déconfit de l'adversaire… Il avait raison. »

 

            Sur ces dernières paroles, Neji perdit conscience.

 

…

 

            Naruto ouvrit les yeux bien avant Hinata qui devait reconstituer ses réserves de chakra. Le sourire éclaira instantanément ses lèvres. Ils s'étaient endormis alors que Naruto enlaçait sa bien aimée épuisée, et au réveil leur position était identique, il sentait les doigts de sa main droite entrecroisés avec ceux de la main gauche d'Hinata. Son bras gauche servait d'oreiller à sa copine tandis qu'il s'était imprégné de son odeur. Depuis la première fois qu'il l'avait humée il ne pouvait plus s'en passer, seule cette odeur pouvait l'apaiser, et malgré les conditions rudes, jamais il ne trouva si vite un sommeil si réparateur. Il prit une grande inspiration dans le creux du cou d'Hinata afin de se donner du courage pour se lever. Il enleva doucement se bras d'autour de la jeune femme, mit délicatement son manteau sous sa tête puis partit se débarbouiller et chercher des vivres. Il savait qu'il ne devait pas aller trop loin pour que sa technique protège toujours Hinata dans son sommeil.

 

            Cependant, il n'avait pas prévu que la chaleur de son corps était comme une enveloppe protectrice pour la jeune héritière. A peine avait-il retiré son étreinte que le contact de l'air frais sur son dos la réveilla. Elle mit néanmoins quelques minutes à émerger, elle avait dormi à points fermés et avait presque totalement reconstitué ses réserves de chakra. Ne voyant pas Naruto aux alentours elle s'inquiéta légèrement avant puis activa son byakugan. Là, elle vit un ninja s'étirer et conclut tout de suite que cela ne pouvait être que Naruto, elle se précipita donc à sa rencontre.

 

            Arrivée à destination, elle se mordit les lèvres de ne pas avoir reconnecté tous ses neurones au réveil. En effet, ce n'était pas Naruto mais un jounin qui la dévisageait à présent. Il portait un long manteau noir avec une capuche et un masque caractéristique de son appartenance à l'ANBU, celui-ci représentait un jaguar vert. Il prit la parole sur un ton très courtois.

 

« Parfait, c'est votre équipier et vous que je cherchais. Je ne pensais pas que vous viendrez si facilement à moi, mais puisque vous êtes là, commençons. » Puis ils se mit en garde.

 

            D'un bond et en une fraction de seconde, il avait parcouru les dix mètres qui le séparaient de la chuunin. En l'air, il fit deux vrilles dans le sens inverse des aiguilles d'une montre puis tendit sa jambe gauche afin d'effectuer un coup de pied retourné. Hinata eut juste le temps d'activer son dôjutsu, de se mettre en garde et de se baisser pour parvenir tant bien que mal à esquiver l'assaut de son ennemi. Elle s'apprêtait à riposter dans son style si particulier, mais le mouvement du jounin n'était pas terminé car dans la foulée il effectua un fouetté bas du pied droit. Elle bondit légèrement afin de laisser passer la jambe puis vit une ouverture au niveau des côtes de son adversaire qui était de trois quarts dos à ce moment. Seulement, au moment où elle allait atteindre son objectif, il disparut et réapparut instantanément derrière elle. Elle feignit de ne pas le voir armé son poing gauche, et quand celui-ci allait s'encastrer sur le flanc droit de son dos, elle fit un léger pas de côté vers la gauche et enserra l'avant bras ennemi de son bras droit puis de deux coups de son index gauche, elle boucha les deux tenketsus du poignet avant de devoir relâcher son emprise son adversaire effectuant une balayette du pied gauche. Elle fit un salto arrière et reparti à l'assaut.

 

            A quelques centaines de mètres de là, Naruto revenait au camp les bras pleins de baies et autres fruits. A cinquante mètres du feu, un signal retentit dans sa tête lui annonçant qu'un intrus se trouvait dans le périmètre. Il courut jusqu'au camp pour prévenir Hinata mais ne vit personne, il déposa donc son butin et alla à la rencontre de l'ennemi.

 

…

 

« Mais c'est pas possible, il prévoit tous mes coups et sait à l'avance où je vais viser !!! On dirait qu'il a étudié pendant de longues années l'art du Jûken… Je vais devoir innover. » Hinata se faisait cette réflexion après deux minutes de combat acharné contre le jounin inconnu.

 

            Les échanges étaient toujours aussi vigoureux, et aucun des deux ne prenait le dessus, seulement Hinata avait en tête de s'économiser car il leur manquait encore un parchemin. Elle décida donc de ne plus utiliser que le simple taïjutsu, et de mettre au point un piège, même grossier. Se faisant, elle parvint à placer un léger chassé à l'estomac de son adversaire, il n'était pas puissant, ce n'était pas le but, elle voulait juste le mettre à distance raisonnable. Il ratterrit comme un félin et aperçut la médic nin composer une série de signes. Il courut à toute vitesse afin d'interrompre la série mais sut qu'il était trop tard quand il vit un léger rictus se dessiner sur son visage. Elle posa la main à terre et s'exclama.

 

« Doton, Le mur de terre ! »

 

            Un immense et robuste mur jaillit du sol en moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire.

 

« Il allait trop vite, il va le percuter de plein fouet… C'est pas très réglo mais bon, personne ne m'en tiendra rigueur… »

 

            Elle recula et prépara trois shurikens afin de parer à toute éventualité. Comme elle l'eut prédit, le jounin percuta le mur de plein fouet… A moins que ce ne soit le contraire, en effet ce dernier ne prit même pas la peine de l'esquiver, il accéléra même en sautant et mettant son pied en avant. Il le transperça littéralement, celui-ci ne l'avait même pas ralenti. Hinata n'en revenait pas, elle eut un hoquet de surprise. Elle s'était préparée à toutes les éventualités sauf celle parant à l'effondrement de son mur tel un château de cartes. Elle lança tout de même ses shurikens mais sans conviction, l'ANBU avait atteint une telle vitesse qu'il était devenu un véritable projectile humain. D'un coup de kunaï, il réduisit à néant cette frêle attaque. Son pied droit allait atteindre la tête d'Hinata quand celle-ci se décida à tenter le tout pour le tout elle fixa le jounin en durcissant son regard. Il fut stoppé net à un centimètre de sa cible par une aura bleuté transpirant du moindre pore de sa peau. Il entendit juste un « Hakke shou Kaïten, Le tourbillon divin ! » avant de voir la jeune Hyuga tournoyer sur elle-même tandis qu'il se faisait emporter par une tornade de chakra pur qui formait une orbe parfaite autour de sa créatrice. Il fut projeté contre un arbre dix mètres plus loin. Il se releva tout de suite mais eut du mal à retrouver son équilibre, en effet, cette technique l'avait fait tournoyer nombre de fois sur lui-même. Une fois remis de ses émotions, il réattaqua la chuunin. Il voulut lui asséner un direct du droit, Hinata quant à elle, l'attendait patiemment pour lui faire une prise mais rien ne se passa. Son poing fut arrêté à trente centimètres de la tête de son ennemie par une barrière de chakra invisible qui devint violette à l'endroit de l'impact. Elle sourit, elle savait parfaitement à qui appartenait ce chakra, elle était donc rassurée et souffla un bon coup. L'ANBU quant à lui essaya de nouveaux coups, mais tous stoppés par la protection entourant la jeune Hyuga. Il se rendit vite compte que toute nouvelle tentative serait, à l'instar des précédentes, vouée à l'échec. Les deux protagonistes entendirent une voix bien familière à leurs ouïes.

 

« Bravo Hinata, tu t'es très bien défendue. »

 

« Naruto, ça fait combien de temps que tu es là ? »

 

« Un peu plus d'une minute, et je ne voulais pas intervenir, c'est l'attaque de jounin promise par Tsunade baba. Maintenant, l'ANBU sait que tu as le niveau, n'est-ce pas Lee kun ? »

 

« Lee ? Mais bien sûr, le masque vert d'un jaguar… C'est le magnifique fauve de jade ! Je comprends pourquoi il prévoyait si bien mes coups… Il a eu tout le loisir de décortiquer les mouvements de Neji. »

 

« Tu as raison Naruto kun, elle peut tout à fait prétendre à ce titre. Je pense c'est ton tour maintenant. »

 

« Tu veux vraiment m'affronter ? Ta respiration est encore haletante de l'effort que tu as dû produire, et tu as toujours tes poids d'entraînement. Ce combat ne sera pas équitable… »

 

« Ne t'inquiète pas pour moi et descends de ta branche. »

 

« Très bien… »

 

            Lee fixait son nouvel adversaire qui se trouvait en hauteur à l'orée de la forêt. Seulement, ce dernier disparut d'un coup sans qu'il n'ait pu le suivre du regard, Lee écarquilla inconsciemment les yeux quand il le vit aux côtés d'Hinata posant sa main affectueusement sur l'épaule de son amie.

 

« Hinata, recule toi un peu s'il te plaît, ça ne prendra pas longtemps. »

 

« Co…Comment t'as fait pour te déplacer si vite ??? » Bafouilla un Lee au bord de la syncope.

 

« Ca n'a rien à voir avec la vitesse, c'est une technique. Tu es prêt ? »

 

« Oui. »

 

            Les deux amis se mirent en garde, ils étaient à quelques mètres l'un de l'autre. Naruto simula un départ pour finalement commencer une longue et complexe série de sceaux. Lee se rua vers lui pour l'empêcher d'exécuter sa technique, mais le silence de plomb s'abattant tout à coup le fit se stopper ne sachant plus à quoi s'attendre. Puis les arbres commencèrent à danser violemment et à se pencher vers les mains de Naruto qui étaient devenues le point de convergence de tous les courants aériens des alentours. Une sphère d'air comprimé entourait totalement Naruto, on pouvait la distinguer car elle était floue. Lee restait en garde, dubitatif, il aurait aimé faire quelque chose mais quoi… Au moment où la série de signes incantatoires prit fin, la sphère se scinda pour devenir de petites boules bien plus concentrées autour des mains de Naruto. Il prit une grande inspiration en collant les mains poings serrés à ses côtes puis cria en tendant les bras en se reculant, comme s'il voulait expulser quelque chose de très lourd en ouvrant grand les mains.

 

« Fûton, Le jet stream ! »

 

            Une rafale de quatre cents kilomètres heure se dirigea vers Lee arrachant son masque, la pression de l'air était insoutenable, il se croyait en soufflerie testant les limites du corps humain. Il avait la sensation que chaque parcelle de son corps pouvait se décrocher à tout instant. Il s'arque bouta en mettant ses bras en croix au niveau de sa tête afin de ne pas être emporté par le courant. Il ne pouvait plus ouvrir les yeux, et ne risqua pas de relever la tête. Il savait pertinemment que ses cervicales ne pourraient résister à une telle pression et serrait les dents pour que ce mauvais moment soit le plus bref possible. Le courant n'était large que de quelques mètres et avait tout emporté sur son passage mais le jounin n'avait aucun moyen de le savoir. Naruto décida de passer à l'action et d'un léger bond en avant plus la force du vent il asséna un terrible coup de pied dans la garde de son adversaire, ce dernier fut décramponné de ses appuis et valdingua de fait dans les airs. Il allait se briser le moindre os de son corps contre un énorme et robuste tronc, le seul à ne pas avoir été déraciné. Cependant, Naruto interrompit le flux, la vitesse de Lee n'en restait pas moins inquiétante et il dut y mettre toute sa concentration et sa force pour se réceptionner les pieds en avant sur le tronc. Une fois qu'il sentit l'orage passé, le jounin se redressa, ouvrit les yeux et souffla un bon coup. Il adhérait toujours au tronc et se retrouvait donc parallèle au sol à deux mètres de celui-ci, il leva la tête pour repérer son adversaire mais ne vit personne, et après sa vision se troubla, il s'évanouit et alla tomber au sol mais la main qui l'avait assommé en lui frappant la nuque le retint par le manteau. Naruto atterrit et adossa délicatement Lee contre l'arbre.

 

« Parfait, il émergera dans un quart d'heure. Je crois que moi aussi il me jugera apte au titre de jounin. » Fit il en rejoignant et en souriant à son amie.

 

« Quelle est ta technique de déplacement Naruto ? »

 

« C'est Shunshin no jutsu, le scintillement du corps ! C'est une technique spatio-temporelle reprenant un peu le principe de l'invocation, grâce à elle, je ne suis plus soumis aux lois du temps et de l'espace. Il me suffit de marquer ma cible pour pouvoir apparaître où je veux autour d'elle. »

 

« Cette technique est diabolique, c'est toi qui l'as inventé ? »

 

« Non, je ne suis pas assez bon pour ça, tu sais, ma seule invention est la Sexy méta !... Cette technique a été développée par le qua… par mon père. » Naruto eut du mal à finir sa phrase.

 

Hinata sourit instinctivement en demandant « Tu as du mal avec le fait que ce soit ton père ? »

 

« Non, c'est pas l'expression adéquate. Simplement, on m'a toujours considéré comme un déchet tandis que l'expression la plus familière que j'ai entendu prononcer à l'égard de mon père est 'notre héros'. Donc ça me fait très bizarre d'être son fils, et je ne me sens presque pas le droit d'être si proche de lui. D'un autre côté, c'est vraiment agréable de connaître ses racines, et je ne te parle même pas du fait de la fierté qui m'inonde à chaque respiration depuis que je sais que c'est mon père. »

 

Hinata lui prit la main, se colla à son bras puis dit « Ton sourire ne cache presque plus de tristesse. Je suis si contente que la vie te sourit enfin. »

 

« C'est depuis que tu es entrée dedans… »

 

« Oui, c'est vrai que ça y fait beaucoup… Tu es un sacré veinard ! » Se moqua-t-elle.

 

« Bon parlons de choses sérieuses. J'étais parti chercher des vivres pour le petit déjeuner, je les ai laissés au campement. Allons manger ! »

 

            Cela faisait cinq minutes que le couple se restaurait. Hinata croquait joyeusement dans une pomme fraîchement cueillie tandis que Naruto avalait avec peine sa maigre ration. Il imaginait en vain que les baies avaient le goût de ramen mais rien n'y faisait il trouvait sa nourriture infecte. Ils discutaient de tout et de rien en mangeant, Naruto informa sa compagne que Sasuke et lui avaient décidé de n'attaquer des ninjas de Konoha que s'ils ne pouvaient pas faire autrement. Un léger signal retentit soudain dans la tête du jeune blond.

 

« Hinata, deux personnes sont entrées dans le périmètre de sécurité, ils s'approchent dangereusement de Lee, tu peux me dire ce qui se passe s'il te plaît. »

 

« Ok. » La jeune fille activa son byakugan puis dit. « Ce sont deux ninjas de Kiri. Ils viennent d'apercevoir Lee, le plus grand des deux a une énorme épée et la pose sur lui pour voir s'il est vraiment inconscient. »

 

« Ils sont dangereux ? »

 

« Attends je lis sur leurs lèvres pour l'instant. Je viens de me rappeler qui est le plus grand des deux avec son épée, c'est celui que t'as battu à l'examen chuunin, l'autre est bien plus maigre, vêtu d'habits clairs et a une sorte de tuba et de masque… Ils croient que Lee est un candidat vu qu'il n'a plus son masque, ils se montrent très menaçants ! »

 

« On n'a pas une minute à perdre !!! C'est de ma faute si Lee est là. » Fit Naruto en mettant sa capuche.

 

…

 

« Tu crois que c'est un piège ? »

 

« Je n'en sais rien. Mais dans tous les cas, il va mourir, ma nouvelle épée a envie de sang. »

 

« Mais tu as déjà tu酠» Le ninja préféra ne pas finir sa phrase quand il aperçut le regard haineux de son partenaire.

 

« Désolé gros sourcils mais tu vas mourir… » Fit le ninja à la peau légèrement bleuté.

 

            Il attrapa une épée recouverte de bandages à deux mains et l'abattit en direction du visage du jeune homme. Le ninja de Kiri ne comprit pas tout de suite pourquoi cette dernière ne pouvait atteindre sa cible alors qu'il y mettait toute ses forces. Il trouva la réponse en détournant furtivement les yeux. Il vit un sabre planté dans l'arbre, contre lequel reposait le ninja inconscient, qui faisait obstruction. Il regarda un peu plus vers la gauche pour voir la main qui empoignait le manche du sabre le lâcher brièvement pour le ressaisir autrement afin de prendre appui dessus pour lui asséner un violent coup de pied droit. Ce dernier n'eut d'autre choix que de partir en vol plané puis de tester la théorie de l'inertie. Théorie qui se révéla exacte, le chuunin ne fut stoppé dans sa lancée que par un tronc quelques mètres plus loin. Il se releva en se massant la joue et alla se positionner en face de son agresseur en prenant la parole.

 

« Tu as signé ton arrêt de mort en jouant aux héros. Tu seras ma cinquième victime à la place du gros sourcils. »

 

« C'est ça, c'est ça… Je tremble autant qu'un épileptique. Ton épée, c'est la Samehada ? »

 

« Exact, je vois que tu es bien renseigné. Maintenant tu sais que tu n'as pas à faire à n'importe qui. »

 

« Je sais surtout que cette épée a été détruite et que son propriétaire a été tué. Comment se fait-il qu'elle soit dans tes mains ? C'est un joujou dangereux pour les enfants… »

 

« Décidément on ne peut rien te cacher. Ce genre d'épée n'est jamais détruit, il suffit de la reforger et de réapposer le sceau. Dis moi, si tu sais tout ça, pourquoi es tu si confiant ? »

 

« Quel con, c'est exactement ce que j'ai fait avec la lame céleste… T'occupe ! Dis moi plutôt où est le parchemin permettant de la créer. »

 

« Bien caché à Kiri, puis je savoir pourquoi ça t'intéresse ? »

 

« Je vais terminer ce que j'ai commencé ! Cette épée va redevenir poussière ! »

 

« Mais oui c'est ça… Un simple chuunin aurait battu mon oncle… » Fit Uso d'un air dédaigneux.

 

Naruto enleva sa capuche faisant rejaillir de mauvais souvenirs à son adversaire. « Je t'ai battu avec une facilité déconcertante. J'ai tué ton tonton tout aussi aisément et ma lame a tranché ta grossière épée comme une vulgaire motte de beurre. » Répondit Naruto arborant volontairement un air détaché.

 

Uso fulminait. « Je ne crois pas un traître mot de ce que tu racontes. Seulement, tu aurais mieux fait de m'achever il y a quatre ans, je vais te tuer pour laver l'affront !!! »

 

« Mais oui, approche ninja de pacotille, Hinata occupe toi de l'autre s'il te plaît. »

 

« C'est fait. Je m'ennuyais pendant que vous jouiez les coqs donc je me suis occupée. » Répondit elle le sourire aux lèvres en train de ligoter son adversaire désormais évanoui.

 

Naruto observa brièvement la scène et vit que les minces parties visibles du corps du ninja de Kiri étaient parsemées de points rouges signes que les tenketsus à ces endroits avaient été obstrués. « T'es trop forte. » Lui sourit-il.

 

« Je sais, je sais… »

 

« Bon bouge pas, j'arrive dans deux minutes. »

 

« Mon coéquipier était minable, il ne faisait que me retarder, ta copine n'a aucune gloire à l'avoir battu. Maintenant passons aux choses sérieuses, je vais te tuer, puis je m'occuperai de ta coéquipière, malheureusement tu ne pourras pas entendre ses complaintes. Mais qui sait, peut être qu'elle aimera… » Il arbora un sourire sardonique pour finir sa phrase.

 

            Cette dernière eut l'effet escompté, elle mit Naruto dans un état second. « COMMENT OSES TU LA MENACER ??? JE VAIS TE PULVERISER !!! » Hurla-t-il tandis qu'il fut l'épicentre d'une véritable explosion de chakra. De ses yeux n'émanèrent que des intentions meurtrières. Il approcha la main droite de son sabre ce qui en attira instantanément la garde au creux de sa main. L'aura d'énergie s'affolant dans tous les sens autour de l'héritier du quatrième alla se canaliser autour du katana avant de converger à l'intérieur du manche. Une seconde après, un véritable geyser de chakra jaillit de la base de la lame doublant la taille de celle-ci. Uso était tétanisé, le regard assassin de son adversaire ainsi que son assurance avaient eu raison de son arrogance, il cherchait juste un moyen de s'enfuir. C'est alors qu'il vit la taille de la lame ennemie se prolonger par une lame de chakra, il vit son adversaire attraper son arme à deux mains et fendre l'air de haut en bas en biais en criant.

 

« Ninpô, L'onde tranchante ! »

 

            Uso mit fébrilement sa légendaire épée en opposition mais comprit vite qu'il était trop tard lorsqu'il vit l'onde traverser son épée comme si de rien n'était. Puis plus rien, une obscurité morbide envahit son champ de vision… Uso Hoshigaki venait de s'éteindre, il avait été coupé en deux de la clavicule gauche à la hanche droite.

 

            Naruto se calma immédiatement, il fouilla le corps du défunt et y trouva trois rouleaux, enfin deux et un qui était devenu inutilisable, en effet, il fut lui aussi victime d'une dichotomie forcée.

 

« Je suis désolé Hinata que tu m'ais vu comme ça mais en l'affrontant une nouvelle fois beaucoup de souvenirs ont refait surface. Je me rappelle de ce que m'a dit Konohamaru il y a quatre ans, que c'était une brute sanguinaire, je me rappelle son oncle et il est animé des mêmes envies meurtrières. Je n'ai pas pu me retenir quand il t'a menacé, c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase… La seule justification que j'ai, c'est qu'en le tuant j'ai sans doute épargné beaucoup de vies… » Dit Naruto d'un ton désolé.

 

« Ce n'est rien Naruto kun, nous sommes ninjas, moi aussi j'ai tué, et pour de bien moins bonnes raisons. Notre vie est synonyme de mort… »

 

« Nous sommes près de la tour, nous avons plus de rouleaux que nécessaire, rentrons. »

 

            Naruto prit Lee sur ses épaules et ils commencèrent leur trajet qui se passa sans encombre. La sphère de sérénité du jeune chuunin était toujours activée, le byakugan d'Hinata aussi, ce qui leur permettait d'éviter tout ennemi potentiel ainsi que de déjouer le moindre genjutsu.

 

            Ils pénétrèrent dans la tour puis dans le salon qu'un jounin leur indiqua. Naruto posa délicatement Lee sur un canapé et vit qu'Hinata et lui étaient les premiers arrivés. Un chuunin leur demanda ce qu'ils désiraient et le jeune blond répondit du tac au tac « Ramen ! » tandis qu'Hinata se renseignait sur la possibilité de prendre une douche. Jiraya et Tsunade entrèrent et sourirent à la vue de leurs deux élèves. La godaime se rapprocha de Lee et le réveilla délicatement. Ce dernier ouvrit lentement les yeux puis quand il eut rassemblé ses esprits, se leva immédiatement en criant « Naruto, en garde !!! ».

 

Jiraya s'amusa de cette réaction puis demanda « Lee, quels sont tes derniers souvenirs ? »

 

« Euh… Ah oui, j'étais assailli par un courant aérien démentiel, un coup de pied me fit perdre mes appuis malgré ma parade, je m'envole et plus rien. »

 

« Je t'ai juste assommé Lee. »

 

« Alors, ton verdict ? » Interrogea l'Hokage.

 

« Je les recommande tous les deux. »

 

            C'est alors que la porte du salon grinça laissant entrer deux ninjas dont un portait un jounin sur l'épaule. Le chuunin le lâcha lestement par terre et dit « Je l'ai légèrement esquinté, désolé. »

 

« Jiraya, tu avais raison. Je vois que cette épreuve a été une promenade de santé pour nos deux prodiges… » S'enquit Tsunade.

 

 

Fin du chapitre. TBC.

 

* : Oui, je peux vous l'avouer aujourd'hui, c'est Sasuke qui a tué la mère à bambi !!! SALAUD !

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales