Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019
  • Sous l'océan
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 500 sec
    Genre : anticipation - conte
    Délai de soumission : 09/07/2019
  • Imaginaire
    La Conférie de l'Imaginaire
    Nb de signes : > 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - romance - bit-lit - steampunk - paranormal - space opera
    Délai de soumission : 17/06/2020
  • A nos amours
    Association Coulisses production
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : épistolaire
    Délai de soumission : 05/08/2019
  • Sarthe ou Mayenne
    Editions de la Reinette
    Nb de signes : > 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 05/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Song-fics Auteur: Sabaku-no-Yokho Vue: 9484
[Publiée le: 2005-09-20]    [Mise à Jour: 2008-03-02]
13+  Signaler Romance/Humour/Lyric-Fic Commentaires : 61
Description:
désolé pour le retard, mais les études et tout... cela ne me laisse plus beaucoup de temps. gomen-nasaï...
Sinon, la trente-et-unième song-fic rien que pour vous en ligne.
Crédits:
aucun perso ne m'appartient...
Quelqu'un a des idées de tortures d'Uchiwa?
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Danse ma Sakura

[2862 mots]
Publié le: 2006-07-13Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Danse ma Sakura

 

 

Quand les années auront passé
On retrouvera sous terre
Nos deux squelettes enlacés
Pour dire à l'univers
Combien Naruto aimait
Sakura la belle ninja
Lui que tout le monde hait
Pour l'aider à porter sa croix
Pour l'aider à porter sa croix

 

Il savait que personne n’est immortel. Sauf ceux qui ont vendu leur âme ou encore qui ne sont pas nés dans ce monde. Et il attendait. Il attendait qu’elle vienne vers lui rien que pour lui. Pas pour ce qu’il a en lui qu’il a réussit à maîtriser. Pas pour cette légende qu’il a acquis petit à petit. Pas pour le titre qu’il a reçu à sa naissance et dont tout le monde en a prit conscience. Pas pour ce qu’il représente. Pas pour le poste qu’il occupe. Juste pour lui, son ami du début. Celui qui a toujours été là pour la réconforter lorsqu’elle pleurait. Il lui a toujours redonné le sourire lorsqu’elle était triste. Il lui a redonné confiance lorsqu’elle doutait. Il l’a encouragé lors qu’elle se battait. Il a toujours été là pour elle. Et Il la voyait rigoler avec celui qui l’a tant fait pleuré, tant rabaissé, tant humilié. Et Il avait peur. Peur de la perdre pour toujours. Peur de la souffrir. Il baissa un peu son regard et vit les cicatrices laissées par la blessure qu’il lui avait faîte aux bras gauche. Est-ce qu’elle lui en veut pour ça ? Il n’en sait rien.

Il se leva et quitta la salle en silence, ce qui en étonna plus d’un. Pourquoi le ninja le plus exubérant ne s’est pas fait remarqué lors de cette soirée ? Ils ont beau se dire qu’il était aussi le plus imprévisible, cela les choqua tout de même.

Elle le vit partir du coin de l’œil. Cela l’étonna. D’habitude, il accaparait le buffet avec Chôji ou il plaisantait avec Kiba. Elle voulu le rejoindre mais quelqu’un la retenu par le bras droit et elle vit Sasuke qu’il voulait encore lui parler. Derrière lui, elle nota que les nouveaux mariés dansaient encore, plongés dans le regard de leur nouveau compagnon de vie. Cela faisait le quatrième mariage en même pas un an. Et elle comprit. Il avait un coup de blues en voyant tout ses amis se mariés et que lui non. L’Uchiwa tenta d’attirer son attention qu’elle lui reporta avec un petit regret. « Les membres du conseil m’ont posé un ultimatum.

_ Et ?

_ Veux-tu m’épouser ? » Elle s’étouffa en entendant cette demande. Elle nota inconsciemment qu’Hinata pâlissait à vue d’œil et que Kiba se rua vers la sortie. Mais son esprit était occupé à autre chose. Sasuke Uchiwa, le seul héritier du sharingan venait de la demander en mariage devant tout le monde, lui qui est si pingre d’émotions et manifestations publiques autre que la démonstration de sa force. Et le Conseil du village lui a posé un ultimatum. Si Sasuke lui fait une telle chose, cela devait être qu’on lui a forcé à se marier et à avoir une descendance le plus vite possible. En clair, elle était pour lui juste une matrice à descendance et accessoirement, une boniche sur pattes qui lui obéirait. L’Uchiwa se fout le doigt dans l’œil jusqu’au coude, réagit Inner-Sakura, tandis que la réelle se contenta d’un sourire entendu et lui donna sa réponse Vu la tête qu’il fit, il ne s’y attendait pas du tout à cette réponse, n’avait pas anticipé le geste, n’a pas mit de défense et n’a pas prévu une telle conséquence. Lui envoyé avec toute sa force, qu’elle a hérité de Tsunade, son genou dans son entrejambe. C’est sûr, c’est extrêmement douloureux. Surtout que l’annonce était faîte au milieu de la plus haute et la plus grande salle de tout le village et qu’il s’est retrouvé encastré à la jointure du plafond et du mur en face en se tenant les bijoux de famille. Tous les hommes présent alors eurent un même geste commun devant ce spectacle, ce fut de se protéger les leurs inconsciemment.

 


 
Mangez mon corps, buvez mon sang
Vautours de Montfaucon
Que la mort au-delà du temps
Unisse nos deux noms
Laissez mon âme s'envoler
Loin des misères de la terre
Laisser mon amour se mêler
À la lumière de l'Univers
À la lumière de l'Univers

 

            Il respirait avec lenteur l’air froid du soir. Il avait marché un long moment avant de s’arrêter sur le pont où son ancienne équipe se réunissait. Il s’accouda à la barrière et regarda le ciel. Il sentit Kiba arrivé sans qu’il essaye de cacher sa présence. Il quitta à regret sa contemplation des étoiles qui lui paraissait bien pâles à cotés de celles qui se trouvait dans le regard de celle qu’il aime. Enfin, il regarda Kiba reprendre son souffle en face de lui en essayant de dire quelque chose d’important. « Inspire… Expire…

_ Arrête de te foutre de ma gueule, Naruto.

_ C’est trop tentant.

_ Naruto…

_ Tu voulais m’avouer quelque chose ? Du genre que tu as tiré un trait de Don Juan et que tu te consacre uniquement à Hinata ? Que tu décide de faire prendre un bain à Akamaru ? Que tu as battu ton record ? Que…

_ Que Sasuke a demandé Sakura en mariage devant tout le monde.

_ …

_ Et c’est quoi la réponse ? Elle lui a sauté dessus en disant oui ? Elle l’a embrassé sauvagement ?

_ Elle lui a foutu un coup de genou dans les parties précieuses de ce cher Sasuke. Et de toutes ses forces.

_ Neji !!! N’essaye pas de me faire peur en apparaissant derrière nous sans prévenir, c’est démodé.

_ Mais tellement tentant.

_ Et ta chère Tenten, tu n’es pas avec ta femme ?

_ Elle m’a demandé de te ramener à la soirée tandis qu’elle calmait le fanclub de l’Uchiwa.

_ Je me demande encore pourquoi je voulais tellement le ramener.

_ Pour ta Sakura ?

_ Kiba, si tu veux pas subir le même traitement que l’autre dobe va recevoir dans les prochaines minutes, tu te tais.

_ Une seule question alors.

_ Dis toujours Neji…

_ Tu comptes le défier et l’étaler en publique ou lui balancer ta plus puissante technique en pleine gueule ?

_ Les Arcanes Taïjutsu secrètes de Konoha avec toute ma force et celle du renardeau. » Tandis que le blond s’éloigna, Kiba et Neji se mirent à prier avec ferveur pour le salut de l’Uchiwa et pour qu’il lui reste un semblant d’honneur. Les deux faits très importants fut qu’ils ne sont pas du tout pratiquant ou du moins croyant et qu’aucun des deux ne pouvait sentir l’Uchiwa, ne serait-ce qu’en pâture. Gemma qui passait par là et qui a entendu la conversation parcouru le village en criant et vendant des place pour voir un héritier du clan le plus respecté de Konoha se prendre la plus grande dérouillée de toute l’histoire du village. Soit à peu de choses près, six siècles. Une heure plus tard, le jounin rentra chez en tant que nouveau possesseur d’une des dix plus grandes fortune de tout le pays du Feu.

 


Danse mon Esmeralda
Chante mon Esmeralda
Danse encore un peu pour moi
Je te désire à en mourir

Danse mon Esmeralda
Chante mon Esmeralda
Laisse moi partir avec toi
Mourir pour toi n'est pas mourir

Danse mon Esmeralda
Chante mon Esmeralda
Viens t'endormir dans mes bras
Je te désire à en mourir

Danse mon Esmeralda
Chante mon Esmeralda
Au-delà de l'au-delà
Mourir pour toi n'est pas mourir

Danse mon Esmeralda
Chante mon Esmeralda
Laisse-moi partir avec toi
Mourir pour toi n'est pas mourir

 

 

            Tout le village était vide. Un voyageur se pointa dans l’artère principale, mais il n’y eut qu’une boule de papier journal qui en descendit pour se coller contre la jambe du marchand. Celui-ci la prit et l’ouvrit. Il constata que c’était du matin même. Il lut le gros plan et il laissa tous ses sacs et marchandises sur place pour se précipiter vers le stade au sommet du mont Hokage. Celui-ci était immense et recevait avec difficulté tout les habitants du village, mais tout le monde réussit à avoir une place assise. Alors l’arbitre qui n’est d’autre que le successeur de la Godaïme et leur nouvel Rokudaïme Hokage, Hatake Kakashi, entra sur le terrain de combat. Il fut acclamé par la foule et son fanclub tandis que Gaï lui lança un énième défi. Le fauve de Jade dut se rasseoir en percevant tout les regards noirs que lui portait le village à ce moment-là. Il est peut-être bizarre mais pas fou à lier contrairement à ce que pense la majorité de ses proches, juste libre d’esprit. Donc l’arbitre se plaça au centre du terrain et annonça les deux combattants. « A ma gauche. Celui qui a reçut le défi. Il mesure à peine 1m75 pour pile 65 kilos tout mouillé. L’unique héritier du clan Uchiwa. Le commissaire en chef de la police de Konoha. Sasuke Uchiwa !!! » La majorité de la foule l’acclama tandis que toutes les jeunes femmes et jeunes filles célibataires criait son nom. Le ninja s’avança auprès de ce qui fut son senseï et attendit, un sourire déjà victorieux sur les lèvres. Kakashi enchaîna dès que la foule se fut calmée. « Celui qui a provoqué. Celui qui a fait un pied de nez à tout le monde. Il fait 1m85 pour 70 kilos et 250 grammes exactement. Il est celui qui a décimé une bonne partie de ce qui fut le plus grand danger pour le continent, l’organisation Akatsuki. Il a dompter le démon-renard. Il est héritier du Yondaïme Hokage et aussi son fils. Il fut d’une importance cruciale lors de la dernière guerre et en a changé le tournant pour notre victoire. Je nomme celui qui a accepté de ce battre avec un handicap. Naruto Uzumaki !!!!!!!! » Toute la foule scanda le nom du blond qui entra alors sur la terrain, son sourire de renard solidement fixé sur les lèvres. Une femme tenta de la siffler mais elle se rétracta bien vite en voyant la touffe de cheveux roses aux cotés des deux sennins à la retraite dans la loge aux Kages. Même le Kazekage, Sabaku no Gaara était présent et attendait avec impatience le combat.

            Sur le terrain les deux combattants se lancèrent des vannes selon leur habitude. « J’ai au moins un fanclub contrairement à toi.

_ Une partie de la foule ne t’a pas acclamé.

_ Et c’est quoi l’handicap que tu t’imposes ? Te passer de ramens durant toute la journée ?

_ Utiliser uniquement les Arcanes Taïjutsu secrète de Konoha.

_ Tu te fous de moi, minable ?

_ Moi ? Un minable ? Tu me nommes ainsi parce que je t’ai ramené au village en te tirant par la peau des fesses, et au sens propres s’il te plaît ? Parce que ma présentation fut plus longue et plus élogieuse que la tienne ? Tu peux parler. Ce n’est pas moi qui est trahit le village juste pour avoir la force de tuer ton frère et qui ne t’a servi à rien. C’est bien toi qui as réclamé le pardon au Conseil et aux villageois en vendant quasiment toutes tes baraques et faisant dons de toutes tes richesses, non ? C’est bien toi qui ne sais pas tenir une demi-bouteille de sake avant de rouler sous la table ? C’est bien toi qui a chialé comme une madeleine lorsque ton frère t’a dit qu’il était désolé ?

_ T… … Tu…

_ C’est sûr que ce n’est pas moi qui considère les femmes justes comme des porteuses d’héritiers et comme bobonnes à s’occuper de la maisonnée tandis que monsieur se la joue en mission obligeant ses équipiers à le sauver alors qu’ils n’ont rien fait de mal pour devoir supporté un égoïste égocentrique, imbu de lui-même et extrêmement prétentieux se la jouant dark attitude.

_ Tu peux parler, baka. Au moins j’ai des conquêtes.

_ Parlons-en ! J’en ai ras le bol de ramasser les débris derrière toi lors de tes sorties et Sakura aussi. Elle a cessé de compter le nombres de pauvres femmes que tu as failli mettre enceinte. Les capotes ce n’est pas fait pour les chiens, tu sais ? Sans compter tes performances au pieu lui-même. Si jamais Jiraiya entendait parler de tes exploits, il aurait une syncope. Quasiment impuissant, Petite Dimension, Précoce, s’endort dés qu’il a fini. Même pas un mot tendre ou une petite attention.

_ Elles se vengent, c’est tout.

_ Je n’ai pas compté celles qui se sont endormit en plein ébats ou de la pucelle que tu t’es faite et que tu n’es pas arrivé à défloré.

_ Des médisances.

_ Au point de les trouver énervées ou en larmes en sortant de chez toi ? Je remarque aussi que ton fan-club s’est réduit à une quinzaine de membres alors que lorsque tu a commencé, c’était une bonne centaine d’irréductibles fanatiques.

_ Pfff….

_ J’ai remarqué aussi que tu avais le tique de dédaigner les autres quand tu n’avais plus rien à dire ?

_ On se bat ou on parlote ?

_ Tu tiens tant que ça à te faire humilier devant tout le village ?

_ Tu fais ça pour venger Sakura ?

_ Oui et non.

_ J’avais raison.

_ Elle s’est vengée elle-même d’après ce que j’ai entendu dire. Pas trop abîmés tes bijoux ? Pour ce que c’est utile, il y a l’insémination artificielle, t’es au courant ? Et si je propose une bonne baston, c’est pour le plaisir de te foutre une raclée et par principe envers mon équipière.

_ Je vais te tuer !!!! » Les Sharingans tournoyaient à un rythme effréné tellement que leur possesseur était énervé. Kakashi leva  une main nonchalante et l’abaissa en criant le signal. Puis il s’éclipsa pour éviter d’être prit pour cible. L’Uchiwa commença à composer des signes, mais le blond était déjà accroupi derrière lui, le signe du tigre aux mains. La suite fut logique. « Les milles ans de douleurs !!! » Sasuke s’envola et atterrit avec difficulté. Il se remit à composer des signes et lança un dragon de feu droit sur son adversaire. Deux mains rouges translucides surgirent du sol, et recommencèrent la technique. Le ninja se réceptionna tant bien que mal et entendit : « L’envolée sauvage !!! » Un pied cueilli son entrejambe, le renvoyant en l’air. Il tomba durement au sol. Il se mit à composer des signes trop bien connus. Chidori !!!

            Le stade se vida, chacun commentant à sa façon la rencontre. Sur le terrain de combat, un corps à demi enterré bougea légèrement, les jambes et la ceinture retombèrent sur le sol dans une position pas du tout digne. Un chuunin désigné volontaire d’office sortit une pelle et entreprit de déterré le ninja. Tout ça juste qu’il avait parié toutes ses économies sur l’Uchiwa. Il fut pas le seul d’ailleurs, mais le destin s’acharnait particulièrement sur Hijo. La Godaïme ne le portait pas dans son cœur. Tout ça juste parce qu’il gagnait tout les paris, surtout contre elle. Il aurait du le savoir, toujours miser sur Uzumaki. Ce qu’il avait fait, mais quelqu’un s’est trompé dans les notations et il s’est retrouvé avec un billet Uchiwa dans les mains. Il a aussi remarqué qu’il y avait tout les opposants au Yondaïme et des contestataires qui étaient ninjas pendant l’attaque du démon il y a vingt ans.

            « Je voudrais savoir pourquoi aucune fille n’a sifflé Naruto alors que lorsqu’il se ballade dans la rue, elles se retournent toutes à son passage.

_ Shika… C’est simple comme raison, c’est chasse gardée.

_ Par qui ?

_ A ton avis…

_ Ne soit pas si dur, Gaara

_ Vous parlez de quoi ?

_ De la garde rapprochée que Sakura fait à Naruto.

_ Je loge juste au dessus de chez lui et je peux affirmer une chose, il n’est pas impuissant ou pas doué.

_ Tu écoutes les activités nocturnes de Naruto, Shino ?

_ Pourquoi je vais dormir chez toi certains soirs ? Je n’ai pas le choix. J’ai beau l’avoir convaincu d’insonoriser tout son appart et avoir fait pareil pour le mien, c’est qu’elles hurlent fort.

_ C’est sûr que pour un célibataire endurci, c’est la torture.

_ Vous complotez quoi ?

_ Mais rien Sakura !

_ On disait que les prouesses nocturnes de Naruto’nii-san empêchait Shino’nii-san de dormir.

_ Hanabi !!!

_ Mais enfin Hinata’nee-chan… » Tous regardèrent la médico-nin prendre une toute rouge de fureur tandis qu’elle s’éloignait en criant le nom entier de Naruto.

 

            « Shino-kun, ça ne va pas ?

_ Ils ont fait ça toute la nuit !!!!!!!

_ Naruto avec qui ?

_ Avec Sakura… Et ça fait plus de trois semaines que ça dure !!!! J’en peux plus !!!!!!!!!!!

_ Shino. Tu pètes un câble, là !!!!

_ S’il te plaît, aide-moi à trouver un autre appart tout de suite !!!!!! Je veux dormir !!!!

_ Shi… Shino-kun ?

_ Hinata ? Tu fais quoi chez Kiba avec une de ses chemises sur le dos ? Nan, je veux rien savoir. Tout compte fait, je rentre chez mes parents.

_ … Kiba ?

_ Oui Hina-chan ?

_ C’est bien notre Shino, l’équipier impassible et professionnel jusqu’au bout des doigts qui vient de chialer comme une madeleine sur ton épaule ?

_ Oui.

_ Et il parlait bien de Naruto-kun et de Sakura-chan ?

_ Je crois que oui.

_ Tu penses à ce que je pense ?

_ Je pense que oui, Hi-chan. Ils sont enfin casés !!!! »

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales