Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019
  • Sous l'océan
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 500 sec
    Genre : anticipation - conte
    Délai de soumission : 09/07/2019
  • Imaginaire
    La Conférie de l'Imaginaire
    Nb de signes : > 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - romance - bit-lit - steampunk - paranormal - space opera
    Délai de soumission : 17/06/2020
  • A nos amours
    Association Coulisses production
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : épistolaire
    Délai de soumission : 05/08/2019
  • Sarthe ou Mayenne
    Editions de la Reinette
    Nb de signes : > 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 05/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sombrer, sombrer, sombrer...
[Histoire Terminée]
Auteur: Yuzuka Vue: 92
[Publiée le: 2011-09-25]    [Mise à Jour: 2011-09-25]
13+  Signaler Drame/One-Shot Commentaire : 1
Description:
Et si Tsunade n'était pas aussi forte qu'elle le souhaitait ? Et si derrière sa grosse poitrine se cachait un cœur meurtri par les remords ?
Et si... elle n'avait plus la force de continuer à faire semblant ?

Une prise de conscience soudaine, des souvenirs, mais surtout, un trop-plein d'amertume qui pourrait bien entrainer la chute du Gadaime.
Crédits:
Les personnages sont de Masashi Kishimoto, l'histoire de moi.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Sombrer, sombrer, sombrer...

[1671 mots]
Publié le: 2011-09-25Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonne lecture !

Sombrer, sombrer, sombrer…

 

Et une mission de plus venait d'être donnée. « Quatre dans une même journée : c'est rare » pensa la personne assise derrière son bureau. Mais après tout, c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour oublier, pour ne pas y penser. Penser à lui. Oui, elle se consacrait désormais uniquement à son travail, mais là, l'équipe en face d'elle était différente. Particulièrement à cause de lui, son disciple...
 
Elle reporta son attention sur cette personne pour constater que son regard était encore empli de reproche. Non, il ne l'avait toujours pas pardonné... Et la femme doutait qu'il puisse un jour le faire, si ce n'est dans un futur éloigné.
 
« Bien, nous partirons demain matin à la première heure » déclara le chef d'équipe, Yamato.
 
C'est sur ces mots qu'il quitta la pièce, suivi de près par deux autres membres de l'équipe : Sakura et Sai. Son disciple, lui, resta figé devant le Hokage, affichant un visage qui n'exprimait rien d'autre que de la tristesse mêlée à la colère. Après quelques secondes qui parurent interminables pour cette dernière, il finit par se retirer, non pas sans avoir lancé un regard des plus explicite à son chef. « Naruto... Il m'en veut encore pour mon choix » pensa le Hokage. Shizune, qui portait inlassablement Tonton dans ses bras, se retourna vers la blonde :
 
« C'est encore récent, ça lui passera avec le temps... commença-t-elle rassurante.
 
- Laisse-moi seule, Shizune » fut la seule réponse, froide et brève, de Tsunade.
 
Sa disciple, bien qu'inquiète, lui obéit et quitta la pièce.
 
Un long soupir se fit entendre. Déjà trente jours qu'il était parti... Et vingt-huit qu'il était mort. Soit autant de temps que le Hokage avait passé à travailler pour ne pas y penser et ainsi, ne pas s'effondrer. Elle se devait de rester forte, vaillante. Et pour cela, la blonde n'avait pas versé une seule larme, pas une seule : elle se l'était strictement interdit. « Non, il ne faut pas, il ne faut surtout pas ou autrement, je ne me relèverai plus » se disait-elle chaque jour. Cette dernière pensait pouvoir se retenir, réussir à ne pas laisser échapper toute son amertume qu'elle essayait de refouler depuis si longtemps. Mais pour combien de temps encore ?
 
Elle n'aurait jamais pensé qu'il lui manquerait tant. Pourtant, ces dernières années, entre les missions de surveillance et de repérage qu'il s'était mené à bien d'effectuer, elle ne l'avait que rarement vu. Il s'était aussi absenté pour une période de trois ans avec Naruto... Trois ans, ce n'était pas rien quand même ! Mais là, tout était bien différent. Oui, elle savait qu'elle ne le reverrait plus jamais, qu'elle ne l'entendrait plus se moquer d'elle, qu'elle ne le surprendrait plus regarder du côté femme des sources thermales... Tout ça, tous ces souvenirs... C'était bel et bien fini : Jiraya était mort.
 
Tsunade sentit la désagréable sensation de vide se reformer dans sa poitrine : elle qui avait toujours essayé de la combler... Car Jiraya n'était pas le premier à la quitter pour l'autre monde en la laissant seule...
 
Cette prise de conscience soudaine, tandis qu'elle relâchait ses efforts de concentration dans son rôle de Hokage, fut dure à encaisser. Elle revit dans sa mémoire le regard de Naruto, puis la phrase qu'il avait dite juste après l'annonce de la mort de son maitre : « Si l'ermite pas net était devenu le Hokage 5e du nom, il n'aurait jamais laissé Mamie Tsunade prendre de tel risque, jamais. » Son corps se mit brusquement à trembler : si Jiraya était mort aujourd'hui, c'était uniquement de sa faute.
 
« Ne pleure pas, ne pleure pas » se chuchota-t-elle pour elle-même en observant ses mains trembler.
 
Sa respiration s'accéléra, ses mains s'agrippèrent à ses cheveux, elle baissa la tête, ferma les yeux et se balança sur sa chaise : Tsunade tenta de faire le vide dans son esprit. « Il faut que tu te calmes maintenant » se répéta-t-elle en boucle. Après plusieurs minutes dans cette position, elle réussit finalement à s'apaiser et, n'y tenant plus d'être enfermée dans cette pièce, ce bureau, la place du Hokage qu'elle pensait ne pas mériter, elle décida d'en sortir. Le grand air de Konoha lui fit du bien : elle pensait avoir repris contenance.
 
La blonde déambula dans les rues de son village sans savoir où ses pas la menaient. Inconsciemment, elle s'était retrouvée devant le bar où elle avait bu du saké pour la dernière fois avec son ami. C'était le soir même de son départ. En entrant, elle retrouva l'atmosphère calme de ce bar en fin de soirée. Cette dernière s'assit à la même place qu'il y a un mois : près de la fenêtre, mais surtout le plus éloigné possible du comptoir : ils avaient souhaité ne pas être dérangés. Tsunade remarqua que rien n'avait changé à une exception près : il n'était plus là. Elle secoua vivement sa tête pour faire fuir cette idée là de son esprit.
 
Celle-ci prit commande d'une bouteille de saké qui lui fut servi quelques minutes plus tard. Boire de temps en temps était sa manière de se détendre. Cependant, ce qu'elle ne voulait pas s'avouer, est que cela lui permettait d'oublier tous ses échecs, mais surtout toutes ses pertes. À commencer par son petit frère : la première personne d'une liste qui lui paraissait bien trop longue à supporter au quotidien.
La blonde but un verre à son souvenir.
 
Une mauvaise soeur...
 
Vint ensuite le tour de son premier amour, mort au combat sans qu'elle ne puisse rien faire pour lui. Dans un soubresaut, elle lâcha son verre qui se vida de son liquide sur la table : elle croyait avoir revu son sang sur ses mains. « C'est impossible » se convainc-t-elle avant de poursuivre sa logique : elle but deux verres de plus pour la deuxième personne qui avait déserté sa vie.
 
Une mauvaise compagne...
 
L'effet de l'alcool commença à se faire sentir dans son corps. Une vague de chaleur l'envahit alors que sa tête commençait à lui tourner. Elle réussit à verser un peu du contenu de la bouteille dans son verre tout en alimentant la flaque déjà existante sur la table tant ses mouvements étaient maladroits :
 
« J-J'en ai p-pas encore fini » bredouilla-t-elle les joues rosies, conséquence de l'absorption trop abondante de saké.
 
Cette fois-ci, Tsunade réussit à boire trois verres en plus... Pour la troisième et dernière personne ayant précipitamment quitté sa vie. Ce cher Jiraya.
 
Une mauvaise amie...
 
« Me voilà seule maintenant » gémit-elle les épaules lourdes de remords.
 
Un mauvais Hokage...
 
Le trou béant, la sensation de vide refit son apparition dans sa grosse poitrine : elle qui cachait si bien son cœur meurtri. Elle appuya sa tête contre la paroi froide, ne pouvant plus se tenir droite sous le poids de la culpabilité qui la rongeait depuis des années et qui venait de refaire surface. Son souffle laissait une trace de buée sur la vitre froide, lorsqu'elle perçut une voix venant de derrière :
 
« Quelle piètre Hokage fait-elle. Faut pas s'étonner après si Konoha à une mauvaise réputation. »
 
Ces paroles furent le coup de trop pour Tsunade. Sa poitrine se contracta et l'air lui manqua. La trace de buée se dissipa, n'étant plus alimentée par le souffle chaud de sa propriétaire. Sa tête bascula : était-ce à cause de l'alcool ou bien le manque d'air ? Cette dernière se cogna sur la table, imprégnant ainsi son visage de saké. L'odeur de l'alcool si proche lui indiqua qu'elle ne pouvait rester ainsi. Peinant toujours à respirer correctement, meurtri par ce qu'elle venait d'entendre, Tsunade se leva péniblement de sa place, prit sa bouteille avec son verre et sortit en titubant dans la nuit fraiche de la ville.
 
Désespérée, fatiguée, blessée... Voilà dans quel état était Tsunade. Celle-ci se rendit au plus proche de son ami décédé : sur sa pierre tombale. Bien que son corps restait introuvable, une pierre à son honneur avait été dressée à Konoha. Ayant du mal à rester debout sans éprouver une grande fatigue, elle s'assit face à son ami.
 
« C'est toi qui aurais dû être Hokage, les villageois ont raison, je ne suis pas faite pour ça... » admit-elle dans un faible murmure.
 
Elle se servit un dernier verre de saké.
 
« Moi qui prends toujours les mauvaises décisions, qui perds toujours, je ne devrais pas avoir un tel poste » poursuivit-elle dans un faible murmure.
 
Elle leva son verre, trinqua dans le vide et comme pour assurer la présence de son ami, le souffle du vent vint soulever les quelques mèches blondes du Hokage qui tombaient sur son front. Avec un mince sourire, elle but son verre d'un coup sec.
 
« Et c'est moi qui devrais être à ta place » éclata-t-elle finalement en sanglots.
 
De grosses larmes s'échappèrent de ses yeux pour finir leurs décadences sur sa poitrine volumineuse. C'était là les premières larmes qu'elle versait depuis bien longtemps car aujourd'hui, Tsunade sombrait doucement, mais surement de n'avoir su protéger correctement ceux qu'elle aimait, et cela, à trois reprises.
 
Nawaki, son petit frère.
Une mauvaise soeur...
 
Dan, son fiancé.
Une mauvaise compagne...
 
Jiraya, son coéquipier, son plus fidèle ami et... son amour ?
Une mauvaise amie, un mauvais Hokage...
 
En le perdant, elle avait tout perdu.
 
Un cri strident de détresse déchira le silence de cette nuit-là, marquant la chute du Godaime.

Commentaire de l'auteur Ceci est le deuxième One-Shot que j'écris, j'espère sincèrement qu'il vous a plu...
J'attends vos avis et impressions avec impatience !
Merci de votre lecture.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales