Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 792 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Naruto

Sombre immortalité Auteur: Akina-Chan Vue: 1111
[Publiée le: 2020-09-25]    [Mise à Jour: 2020-12-16]
G  Signaler Romance/Univers alternatif Commentaires : 3
Description:
Magicienne talentueuse, Sakura voulait simplement suivre l’exemple laissé par des milliers de Haruno avant elle.
Pourtant, au détour d’un couloir caverneux, elle découvre des secrets qui n’auraient pas dû être dévoilés ; vient en aide à une personne qu’elle n’aurait jamais dû rencontrer ; fait effondrer des faux-semblants qui ont bien trop longtemps dupé.

Qui était vraiment son ennemi ? Et son ami ?

Sa curiosité allait révéler des choses sur sa lignée, des choses plus grandioses qu'elle n'aurait pu imaginer.
Et parmi toutes ces choses : des sentiments qu'elle ne devrait pas ressentir pour ce magicien, dont le simple nom faisait frémir la plupart d'entre eux...
Crédits:
Bien qu'inspirée de pleins d'univers différents, l'histoire m'appartient.
En revanche, les personnages appartiennent tous à Masashi Kishimoto. Merci à lui.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10

[1685 mots]
Publié le: 2020-11-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 10 :



Année 454 de la Troisième Ère :

Son regard parcourut son bureau enseveli sous une montagne de parchemins jaunis par le temps. Puis il s’arrêta sur ses mains, posées à plat sur ce meuble en bois ancien. Des mains blanches, sur lesquelles le grand nombre d’années qu’il avait déjà vécu commençaient à se lire. Sa peau se froissait, ses doigts n’étaient plus aussi souples qu’avant. Quand il pensait à son âge, il lui arrivait d’entrer dans une grande fureur.

C’est pour cette raison qu’il s’enjoignit au calme, et reporta son attention sur la délicieuse créature qui venait d’entrer dans son bureau.

« Te voilà enfin » la salua-t-il, à sa manière.

La jeune fille s’approcha d’une démarche chaloupée, faisant balancer sa longue chevelure rose dans son dos. Elle jeta un regard sur la gigantesque pièce où elle venait d’entrer, bien que ce ne fut pas la première fois qu’elle pénétrait en ces lieux. Son beau regard vert se posa sur les dizaines d’étagères remplis de multitudes de manuels, de livres et de grimoires, parfois écrit dans des langues qui n’étaient même plus étudiées. Elle jeta un subtil regard à l’immense vitrail au plafond, représentant de façon abstraite un énième combat entre les forces du bien et du mal.

Enfin, son regard se posa sur son hôte, ses lèvres s’étirèrent en un sourire, et l’homme se sentit privilégié. Puis il se rappela qui elle était, qui elle fréquentait, et sa joie fugace s’éteignit comme une flammèche sous la pluie.

« Que me vaut l’honneur d’être invité dans le bureau du grand Archimage ? » dit-elle avec un sourire mutin.

Elle croisa les bras en se penchant légèrement et Orochimaru put entrevoir la naissance de sa poitrine. Il tenta de reprendre ses esprits. Mais quand son parfum, une délicieuse odeur d’herbe et de fleurs fraîchement coupés, l’atteignit, il se demanda comment il arrivait à faire preuve d’autant de maîtrise de soi.

« Kohada, je voulais te féliciter en personne pour tes excellents résultats ce semestre. Tu es un modèle pour l’ensemble de l’Académie de la Magie. »

Elle rit, de son rire si caractéristique, reconnaissable entre mille, et cela le troubla, tout comme la première fois qu’il l’avait entendu dans les couloirs de l’académie, il y a presque 5 ans. Cette fille était un péché pour son âme.

« Merci Orochimaru »

Cette fille était l’une des seules à abandonner le titre pompeux d’Archimage quand elle s’adressait à lui, mais il appréciait cette familiarité quand cela venait d’elle.

« Et ? » demanda-t-elle alors en haussant un sourcil.

Il lutta pour ne montrer aucune émotion.

« Comment ça « et » ?

- Est-ce que j’ai fait mieux que lui ? » taquina-t-elle en haussant les épaules.

Orochimaru sentit son esprit basculer dans les ténèbres. Voulait-elle parler de son camarade de toujours, celui qui l’adorait, l’adulait, la suivait partout comme l’un de ces animaux domestiques que l’on pouvait acheter sur le marché des bestiaux ?

« Tu veux parler de M. Uchiwa ?

- Oui, Sasuke. Est-ce que j’ai eu de meilleurs résultats que lui ? Est-ce que je vais enfin pouvoir lui mettre la raclée qu’il mérite ? Depuis le temps que ce bougre me nargue… »

Orochimaru sentit son œil tressauter, de haine. Sasuke par ci, Sasuke par là… Cet Uchiwa occupait décidément beaucoup trop les pensées de sa Kohada. De cette femme qu’il aimait à en perdre la raison.

« Tu es bien meilleure que lui, sous tout rapport, Kohada »

Elle lui jeta un regard perçant.

« Merci Orochimaru »

Il ressentit à nouveau le plaisir coupable d’entendre son prénom sortir de sa bouche. Cela eu au moins le mérite d’atténuer temporairement la rancœur féroce qu’il avait éprouvé pour Sasuke Uchiwa quelques secondes plus tôt.

Il la vit pencher la tête d’un air soucieux, puis son expression du visage changea. Il ne se lassait pas d’observer les émotions passer sur son visage de poupée. Quand aurait-il le courage de lui avouer ce qu’il ressentait pour elle ? Peut-être attendrait-il qu’elle ne soit plus étudiante…

« Orochimaru ? »

Le son de sa voix mélodieuse l’extirpa de ses pensées.

« Oui ? »

Elle sembla hésiter, se mordit la lèvre – cela lui provoqua une réaction qu’il refusa de s’avouer -, ouvrit la bouche, puis la referma.

Il contourna enfin son bureau et s’assit sur le bord, dans une attitude qui se voulait décontractée. Tout le contraire de ce qu’il était en cet instant, alors que son corps et son cœur bouillaient de toutes sortes d’émotions innommables.

« Tu peux tout me dire Kohada »

Cette dernière lui sourit à nouveau, mais il sentit quelque chose de différent dans ce sourire. Quelque chose de brisé.

« Non, rien. Merci Orochimaru »

La Rose se retourna en direction de la sortie et il l’entendit dire avant de quitter son bureau d’Archimage :

« Sasuke, je finirai bien par te battre… »

L’odeur de verdure persista momentanément dans le bureau. Mais quand elle disparut, elle laissa place à l’amer parfum de la jalousie.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

« Alors, tu as été convoqué dans le bureau du serpent ? »

Kohada mit une bourrade dans l’épaule de son camarade.

« La ferme, Sasuke. Orochimaru devait me dire quelque chose mais ce n’était pas si important en fin de compte. »

Le dénommé Sasuke, un beau brun, grimaça. Assis nonchalamment sur son lit, face à la jeune fille, il se pencha en avant d’un air de conspirateur.

« Il t’a demandé en mariage ? »

Kohada écarquilla les yeux, et le jeune homme eut le droit à un deuxième coup dans l’épaule.

« Non. Tu aurais été jaloux si ça avait été le cas ? »

Kohada lui jeta un regard qui se voulait impassible, mais toute personne la connaissant assez aurait pu y lire de l’espoir. Un mince espoir que ses sentiments soient partagés. Que cet homme qu’elle admirait depuis tant d’années la considère enfin comme son égal.

Mais le brun, par choix ou par inattention, ne le remarqua pas et lâcha un rire bref.

« Tu veux rire ? Je ne veux pas que mes enfants aient les cheveux roses. Tu imagines ? »

Il leva les yeux au ciel, taquin, sans savoir qu’il venait de blesser Kohada.

Celle-ci s’efforça de rigoler de sa remarque pour éviter que le sanglot qui lui montait à la gorge ne s’entende dans sa voix.

« Crétin » répondit-elle simplement quand elle réussit à maîtriser son émotion.

La troisième bourrade suivit son insulte.

« Tu essayes de blesser mon bras pour que mes sorts soient moins puissants ou quoi ? Sache que tu ne réussiras pas à amoindrir mon prodigieux talent.

- Tu ne t’arrêtes jamais ? »

Ils se jetèrent un regard complice. Kohada s’approcha du jeune homme et se laissa tomber à côté de lui.

« Qu’est-ce qu’on fait pour… » laissa-t-elle en suspens.

Sasuke se tourna vers elle et l’étudia de son regard si profond.

« Le bâton ? »

Elle hocha la tête en se mordant la lèvre. Elle vit le regard de Sasuke suivre son geste, mais il se détourna bien vite. Elle ne put s’empêcher d’être déçue.

« On devrait en parler, proposa-t-elle.

- A qui veux-tu qu’on le dise ? Si quelqu’un l’apprend…

- A Orochimaru ? »

Il lui jeta un regard outré.

« Tu rigoles ? L’Archimage est aussi vieux que le monde. Il paraît que c’est lui qui a inventé cette règle de toujours utiliser le bâton… »

Kohada fit la moue et se gratta le menton. Cette affirmation, même si elle savait qu’elle était vraie, sous-entendait beaucoup trop de choses concernant son professeur et ses intentions pour qu’elle s’y attarde. Et cela fut douloureux pour elle de comprendre que cela faisait quelque temps déjà que sa confiance en Orochimaru s’était brisée. Qui d’autre pouvait les aider ? Les professeurs ne pourraient certainement pas les soutenir face à l’Archimage. Et rassembler un groupe d’élève pour mettre Orochimaru au pied du mur ne réussirait qu’à les faire renvoyer de l’Académie. Alors qui ?

Son ami l’observa sans rien dire, car il savait que cette attitude signifiait qu’elle usait de son intelligence hors norme. Elle était une Haruno tout de même. Cette famille était aussi réputée que les Uchiwa étaient craints. Mais pas vraiment pour les mêmes raisons…

« Tsunade ?

- Est-ce qu’elle n’est pas à la botte d’Orochimaru ? »

Kohada reprit son air pensif et son nez se retroussa. Sasuke trouva cela extrêmement mignon.

« Je ne crois pas. Elle l’aime beaucoup, elle est tout de même sa coéquipière, mais je pense qu’elle pourrait nous aider ».

Kohada se leva d’un coup, répandant son parfum dans toute la chambre.

« Je vais aller lui parler.

- Je t’accompagne.

- Il n’en est pas question »

Sasuke lui lança un regard dur.

« Et pour quelle raison ? 

- Tsunade est la coéquipière de l’Archimage, mais elle est aussi mon amie. Si on vient à deux, elle va se sentir agressée ».

Sasuke se leva et la domina de toute sa stature.

« Et Tsunade est une femme, et tu sais que les femmes n’ont aucun secret pour moi. Elles ne me résistent pas et je sais user de mon charme pour les faire parler quand c’est nécessaire. »

La Haruno eut envie de lui donner raison, mais elle se reprit rapidement et plongea son regard dans celui de son ami. Elle savait que Sasuke était aimé par les femmes de l’académie, qu’elles soient élèves ou professeurs. Il était un bel homme, et son charme ténébreux ne laissait personne indifférent. Même elle y avait succombé.

Les deux jeunes gens s’affrontèrent du regard pendant des secondes qui parurent des heures. La rose contre l’ébène, l’intelligence contre la force mentale, l’amour contre la confiance en soi.

Mais les sentiments que Kohada éprouvait pour le brun l’étouffèrent soudain et eurent raison d’elle.

« C’est d’accord »

Sasuke haussa le sourcil, pas mécontent de sa prestation.

« Mais tu me laisses parler ! » s’énerva-t-elle, plus contre elle-même que contre son ami.

L’Uchiwa la gratifia d’un sourire arrogant, ce qui eut le don de la contrarier encore plus.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales